Les prophètes (al-anbiya)
>  
113 Verses | Page 2 / 3
(Version Malek Chebel (comparaison seulement))


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


21. 50  
Ceci est un rappel béni [le Coran]. Nous l’avons fait descendre, mais vous continuez à le récuser.
- Wahatha thikrun mubarakun anzalnahu afaantum lahu munkiroona (Ⅰ)
- Et voilà à présent le Coran qui est un rappel béni révélé à votre intention. Allez-vous donc le renier ? (Ⅱ)
- Voici (le Coran) un rappel béni : Nous l’avons fait descendre (révélé) [à l’intention de tout le monde ; ô impies, idolâtres, polythéistes, athées, etc.] allez-vous le nier ? (Ⅲ)
- وهذا ذكر مبارك أنزلناه أفأنتم له منكرون (Ⅳ)
- وَهَٰذَا ذِكْرٌ مُّبَارَكٌ أَنزَلْنَاهُ ۚ أَفَأَنتُمْ لَهُ مُنكِرُونَ (Ⅴ)
- وَهٰذا ذِكرٌ مُبارَكٌ أَنزَلنٰهُ ۚ أَفَأَنتُم لَهُ مُنكِرونَ (Ⅵ)
- — Voici un Rappel béni : Nous l’avons fait descendre, osez-vous le nier ? (Ⅶ)
- Ceci est une Édification bénie que nous fîmes descendre. Eh quoi ! serez-vous pour elle des dénégateurs ? (Ⅷ)
21. 51  
Auparavant, Nous avions doté Abraham de sa droiture, dès lors que Nous le connaissions.
- Walaqad atayna ibraheema rushdahu min qablu wakunna bihi AAalimeena (Ⅰ)
- Nous avions auparavant indiqué à Abraham la bonne voie, car Nous savions qu’il en était digne. (Ⅱ)
- Nous avions donné, auparavant, à Abraham sa rectitude [perfection et droiture]. Nous le connaissions [son cœur pur et parfait, sa sincérité et ses bons travaux]. (Ⅲ)
- ولقد آتينا إبراهيم رشده من قبل وكنا به عالمين (Ⅳ)
- ۞ وَلَقَدْ آتَيْنَا إِبْرَاهِيمَ رُشْدَهُ مِن قَبْلُ وَكُنَّا بِهِ عَالِمِينَ (Ⅴ)
- ۞ وَلَقَد ءاتَينا إِبرٰهيمَ رُشدَهُ مِن قَبلُ وَكُنّا بِهِ عٰلِمينَ (Ⅵ)
- — Oui, Nous avons jadis conféré à Abraham la droite direction, et Nous savions ce qui en était de lui. (Ⅶ)
- Et certes, Nous avons apporté à Abraham sa rectitude auparavant — car Nous le connaissions — (Ⅷ)
21. 52  
Lorsqu’il dit à son père et à son peuple : Qu’est-ce donc que ces idoles auxquelles vous vouez ce culte ?
- Ith qala liabeehi waqawmihi ma hathihi alttamatheelu allatee antum laha AAakifoona (Ⅰ)
- C’est ainsi qu’il dit un jour à son père et à son peuple : « Que signifient ces statues auxquelles vous montrez tant d’attachement ? » (Ⅱ)
- Lorsqu’il dit à son père (à son oncle) et [à] son peuple : « Que sont ces statues auxquelles vous vouez une adoration ? » (Ⅲ)
- إذ قال لأبيه وقومه ما هذه التماثيل التي أنتم لها عاكفون (Ⅳ)
- إِذْ قَالَ لِأَبِيهِ وَقَوْمِهِ مَا هَٰذِهِ التَّمَاثِيلُ الَّتِي أَنتُمْ لَهَا عَاكِفُونَ (Ⅴ)
- إِذ قالَ لِأَبيهِ وَقَومِهِ ما هٰذِهِ التَّماثيلُ الَّتى أَنتُم لَها عٰكِفونَ (Ⅵ)
- Lors il dit à son père et à son peuple : « Qu’est-ce que ces statues auxquelles vous êtes si dévots ? » (Ⅶ)
- quand il dit à son père et à son peuple : « Que sont ces statues devant lesquelles vous vous tenez ? » (Ⅷ)
21. 53  
Ils dirent : Nous avons trouvé nos pères qui leur vouaient un culte.
- Qaloo wajadna abaana laha AAabideena (Ⅰ)
- – « Nous avons trouvé, répondirent-ils, nos ancêtres attachés à leur culte ! » (Ⅱ)
- Ils dirent : « Nous avons trouvé nos pères les adorer ». (Ⅲ)
- قالوا وجدنا آباءنا لها عابدين (Ⅳ)
- قَالُوا وَجَدْنَا آبَاءَنَا لَهَا عَابِدِينَ (Ⅴ)
- قالوا وَجَدنا ءاباءَنا لَها عٰبِدينَ (Ⅵ)
- ils dirent : « Nous avons trouvé nos pères les adorant » (Ⅶ)
- Ils répondirent : « Nous avons trouvé nos pères les adorant. » (Ⅷ)
21. 54  
Abraham dit : Vous êtes, vous et vos pères, dans une erreur monumentale.
- Qala laqad kuntum antum waabaokum fee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- – « Vous étiez assurément, répliqua Abraham, vous et vos ancêtres, dans un égarement évident. » (Ⅱ)
- Il dit : « Certes, vous avez été, vous et vos pères, dans un égarement flagrant ». (Ⅲ)
- قال لقد كنتم أنتم وآباؤكم في ضلال مبين (Ⅳ)
- قَالَ لَقَدْ كُنتُمْ أَنتُمْ وَآبَاؤُكُمْ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ (Ⅴ)
- قالَ لَقَد كُنتُم أَنتُم وَءاباؤُكُم فى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅵ)
- il dit : « Sûr que vous étiez, comme vos pères, dans un radical égarement » (Ⅶ)
- [Abraham] dit : « Certes, vous et vos pères, vous êtes dans un égarement évident. » (Ⅷ)
21. 55  
Ils lui dirent : Viens-tu avec la Vérité, ou comptes-tu seulement te jouer de nous ?
- Qaloo ajitana bialhaqqi am anta mina allaAAibeena (Ⅰ)
- – « Es-tu venu nous apporter la vérité, dirent-ils, ou est-ce une plaisanterie de ta part ? » (Ⅱ)
- Ils dirent : « Nous apportes-tu la vérité ou bien es-tu [du nombre] de ceux qui plaisantent ? » (Ⅲ)
- قالوا أجئتنا بالحق أم أنت من اللاعبين (Ⅳ)
- قَالُوا أَجِئْتَنَا بِالْحَقِّ أَمْ أَنتَ مِنَ اللَّاعِبِينَ (Ⅴ)
- قالوا أَجِئتَنا بِالحَقِّ أَم أَنتَ مِنَ اللّٰعِبينَ (Ⅵ)
- ils dirent : « Nous apportes-tu le Vrai, ou n’es-tu qu’un plaisantin ? » (Ⅶ)
- Ils répliquèrent : « Es-tu venu à nous avec la Vérité ou bien es-tu de ceux qui se jouent ? » (Ⅷ)
21. 56  
Pas du tout. Votre Dieu est le Maître des cieux et de la terre. Il les a inventés et je suis là pour en témoigner.
- Qala bal rabbukum rabbu alssamawati waalardi allathee fatarahunna waana AAala thalikum mina alshshahideena (Ⅰ)
- – « Bien au contraire, répondit Abraham, votre Dieu est le Maître des Cieux et de la Terre ! C’est Lui qui les a créés et je suis de ceux qui peuvent en témoigner ! » (Ⅱ)
- Il dit : « Votre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre, c’est Lui qui les a créés. Et moi, sur ce [que je viens de vous dire] je suis de ceux qui peuvent en témoigner. (Ⅲ)
- قال بل ربكم رب السماوات والأرض الذي فطرهن وأنا على ذلكم من الشاهدين (Ⅳ)
- قَالَ بَل رَّبُّكُمْ رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ الَّذِي فَطَرَهُنَّ وَأَنَا عَلَىٰ ذَٰلِكُم مِّنَ الشَّاهِدِينَ (Ⅴ)
- قالَ بَل رَبُّكُم رَبُّ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ الَّذى فَطَرَهُنَّ وَأَنا۠ عَلىٰ ذٰلِكُم مِنَ الشّٰهِدينَ (Ⅵ)
- il dit : « Mais non ! votre Seigneur est celui des cieux et de la terre, celui qui les a créés de rien. Moi, sur cela, je porte témoignage (Ⅶ)
- — « Tout au contraire », répondit [Abraham], « votre Seigneur est le Seigneur des Cieux et de la Terre. [C’est Lui] qui les a créés et je suis de ceux qui en témoignent ! (Ⅷ)
21. 57  
Ah, grand Dieu ! Si au moins je pouvais jouer un mauvais tour à vos idoles dès que vous aurez le dos tourné !
- WataAllahi laakeedanna asnamakum baAAda an tuwalloo mudbireena (Ⅰ)
- » Par Dieu, se dit-il, je jouerai un mauvais tour à vos idoles, dès que vous aurez le dos tourné ! » (Ⅱ)
- Par DIEU ! je vais jouer un bon tour à vos idoles quand vous aurez le dos tourné (quand vous serez partis) ». (Ⅲ)
- وتالله لأكيدن أصنامكم بعد أن تولوا مدبرين (Ⅳ)
- وَتَاللَّهِ لَأَكِيدَنَّ أَصْنَامَكُم بَعْدَ أَن تُوَلُّوا مُدْبِرِينَ (Ⅴ)
- وَتَاللَّهِ لَأَكيدَنَّ أَصنٰمَكُم بَعدَ أَن تُوَلّوا مُدبِرينَ (Ⅵ)
- par Dieu ! puissé-je jouer un tour à vos idoles dès que vous aurez le dos tourné ! » (Ⅶ)
- Par Allah ! je bernerai certes vos idoles après que vous aurez le dos tourné. » (Ⅷ)
21. 58  
Il les détruisit, à l’exception de la plus grande, dans l’espoir qu’ils s’en prendraient à elle.
- FajaAAalahum juthathan illa kabeeran lahum laAAallahum ilayhi yarjiAAoona (Ⅰ)
- Et, effectivement, il les mit en pièces et n’épargna que la plus grande statue, pensant que les idolâtres s’en prendraient à elle. (Ⅱ)
- [Et] il les réduisit en miettes, hormis [la statue de] leur grande [idole] persuadé qu’ils ne manqueraient pas de revenir vers elle (de s’en prendre à elle). (Ⅲ)
- فجعلهم جذاذا إلا كبيرا لهم لعلهم إليه يرجعون (Ⅳ)
- فَجَعَلَهُمْ جُذَاذًا إِلَّا كَبِيرًا لَّهُمْ لَعَلَّهُمْ إِلَيْهِ يَرْجِعُونَ (Ⅴ)
- فَجَعَلَهُم جُذٰذًا إِلّا كَبيرًا لَهُم لَعَلَّهُم إِلَيهِ يَرجِعونَ (Ⅵ)
- Il les mit en pièces, sauf une grosse qu’ils avaient, comptant qu’à elle ils s’en prendraient (Ⅶ)
- Et il les mit en pièces sauf la plus grande d’[entre] elles, [espérant que] peut-être [les Impies] s’en prendraient à elle. (Ⅷ)
21. 59  
Ils dirent : Celui qui a fait cela de nos dieux, il est certes parmi les injustes !
- Qaloo man faAAala hatha bialihatina innahu lamina alththalimeena (Ⅰ)
- » Qui a osé commettre ce sacrilège à l’encontre de nos dieux ? Ce ne peut être qu’un criminel ! », dirent-ils. (Ⅱ)
- Ils dirent [à leur retour] : « Celui qui a traité ainsi nos dieux (idoles) est du nombre des injustes ». (Ⅲ)
- قالوا من فعل هذا بآلهتنا إنه لمن الظالمين (Ⅳ)
- قَالُوا مَن فَعَلَ هَٰذَا بِآلِهَتِنَا إِنَّهُ لَمِنَ الظَّالِمِينَ (Ⅴ)
- قالوا مَن فَعَلَ هٰذا بِـٔالِهَتِنا إِنَّهُ لَمِنَ الظّٰلِمينَ (Ⅵ)
- ils dirent : « Qui a fait cela à nos dieux ? Un inique entre tous ! » (Ⅶ)
- [A leur retour, les idolâtres] dirent : « Celui qui a fait cela à nos divinités est certes parmi les Injustes. » (Ⅷ)
21. 60  
Certains dirent : Nous avons entendu un jeune homme les nommer. Il s’appelle Abraham.
- Qaloo samiAAna fatan yathkuruhum yuqalu lahu ibraheemu (Ⅰ)
- – « Nous avons entendu, dirent certains d’entre eux, un jeune homme médire de nos dieux ; il s’appelle Abraham. » (Ⅱ)
- [Quelques-uns d’entre eux] dirent : « Nous avons entendu un jeune homme, nommé Abraham, parler d’elles [en s’y opposant] ». (Ⅲ)
- قالوا سمعنا فتى يذكرهم يقال له إبراهيم (Ⅳ)
- قَالُوا سَمِعْنَا فَتًى يَذْكُرُهُمْ يُقَالُ لَهُ إِبْرَاهِيمُ (Ⅴ)
- قالوا سَمِعنا فَتًى يَذكُرُهُم يُقالُ لَهُ إِبرٰهيمُ (Ⅵ)
- ils se dirent : « On a entendu un jeune homme en médire. On l’appelle Abraham » (Ⅶ)
- « Nous avons entendu », ajoutèrent-ils, « un jeune homme nommé Abraham, qui vilipendait [ces idoles]. (Ⅷ)
21. 61  
Amenez-le au vu et au su de tout le monde pour qu’ils en soient témoins !
- Qaloo fatoo bihi AAala aAAyuni alnnasi laAAallahum yashhadoona (Ⅰ)
- – « Amenez-le devant la foule, cria-t-on, pour qu’elle apporte son témoignage contre lui ! » (Ⅱ)
- Ils dirent : « Amenez-le sous les yeux (au vu) des gens, peut-être témoigneront-ils [de quelque chose] ». (Ⅲ)
- قالوا فأتوا به على أعين الناس لعلهم يشهدون (Ⅳ)
- قَالُوا فَأْتُوا بِهِ عَلَىٰ أَعْيُنِ النَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَشْهَدُونَ (Ⅴ)
- قالوا فَأتوا بِهِ عَلىٰ أَعيُنِ النّاسِ لَعَلَّهُم يَشهَدونَ (Ⅵ)
- ils dirent: « Amenez-le donc sous les yeux des gens, qu’ils puissent témoigner » (Ⅶ)
- Amenez-le-nous, au vu de la foule, pour qu’elle soit témoin ! » (Ⅷ)
21. 62  
On lui dit : Est-ce toi qui as fait cela à nos dieux, Abraham ?
- Qaloo aanta faAAalta hatha bialihatina ya ibraheemu (Ⅰ)
- – « Est-ce toi, Abraham, lui demandèrent-ils, qui as fait cela de nos dieux ? » (Ⅱ)
- Ils dirent : « Est-ce toi, ô Abraham, qui as traité ainsi nos dieux (idoles) ? » (Ⅲ)
- قالوا أأنت فعلت هذا بآلهتنا يا إبراهيم (Ⅳ)
- قَالُوا أَأَنتَ فَعَلْتَ هَٰذَا بِآلِهَتِنَا يَا إِبْرَاهِيمُ (Ⅴ)
- قالوا ءَأَنتَ فَعَلتَ هٰذا بِـٔالِهَتِنا يٰإِبرٰهيمُ (Ⅵ)
- ils dirent : « C’est toi, Abraham, qui as fait cela à nos dieux ? » (Ⅶ)
- « C’est toi » demandèrent-ils, « ô Abraham ! qui as fait ceci à nos idoles ? » (Ⅷ)
21. 63  
Il dit : C’est plutôt la plus grande des idoles qui a fait cela. Interrogez-les, si elles sont en mesure de parler.
- Qala bal faAAalahu kabeeruhum hatha faisaloohum in kanoo yantiqoona (Ⅰ)
- – « C’est le plus grand d’entre eux que voici qui l’a fait, répondit-il. Interrogez-les donc, si toutefois ils peuvent parler ! » (Ⅱ)
- Il dit : « Mais c’est la plus grande d’entre elles que voici qui a agi ainsi. Interrogez-les, si elles peuvent parler ». (Ⅲ)
- قال بل فعله كبيرهم هذا فاسألوهم إن كانوا ينطقون (Ⅳ)
- قَالَ بَلْ فَعَلَهُ كَبِيرُهُمْ هَٰذَا فَاسْأَلُوهُمْ إِن كَانُوا يَنطِقُونَ (Ⅴ)
- قالَ بَل فَعَلَهُ كَبيرُهُم هٰذا فَسـَٔلوهُم إِن كانوا يَنطِقونَ (Ⅵ)
- il dit : « Oh non ! c’est leur gros que voici. Posez-leur la question, si d’aventure ils parlaient » (Ⅶ)
- — « Non ! », répondit-il, « ceci a été fait par celle-ci, la plus grande d’[entre] elles. Interrogez-les si elles peuvent parler. » (Ⅷ)
21. 64  
Revenus à eux, ils s’interpellèrent mutuellement : c’est Vous qui êtes en fait les injustes !
- FarajaAAoo ila anfusihim faqaloo innakum antumu alththalimoona (Ⅰ)
- Alors, s’étant concertés, ils se dirent : « Après tout, c’est nous qui étions dans l’erreur ! » (Ⅱ)
- Ils revinrent [un instant] à eux-mêmes, dirent [les uns aux autres] : « En effet, vous êtes injustes ». (Ⅲ)
- فرجعوا إلى أنفسهم فقالوا إنكم أنتم الظالمون (Ⅳ)
- فَرَجَعُوا إِلَىٰ أَنفُسِهِمْ فَقَالُوا إِنَّكُمْ أَنتُمُ الظَّالِمُونَ (Ⅴ)
- فَرَجَعوا إِلىٰ أَنفُسِهِم فَقالوا إِنَّكُم أَنتُمُ الظّٰلِمونَ (Ⅵ)
- ils revinrent à eux-mêmes, se disant : « Les iniques, c’est nous ». (Ⅶ)
- [Les Impies] revinrent à eux-mêmes et dirent : « Vous êtes des Injustes ! » (Ⅷ)
21. 65  
Puis ils se ravisèrent en disant à Abraham : Mais tu sais parfaitement qu’elles ne parlent pas !
- Thumma nukisoo AAala ruoosihim laqad AAalimta ma haolai yantiqoona (Ⅰ)
- Puis, changeant brusquement d’avis, ils dirent à Abraham : « Tu sais bien que les idoles ne parlent pas ! » (Ⅱ)
- Puis ils baissèrent la tête [ou, ils se détournèrent et dirent] : « Tu sais bien que celles-ci ne parlent pas ». (Ⅲ)
- ثم نكسوا على رءوسهم لقد علمت ما هؤلاء ينطقون (Ⅳ)
- ثُمَّ نُكِسُوا عَلَىٰ رُءُوسِهِمْ لَقَدْ عَلِمْتَ مَا هَٰؤُلَاءِ يَنطِقُونَ (Ⅴ)
- ثُمَّ نُكِسوا عَلىٰ رُءوسِهِم لَقَد عَلِمتَ ما هٰؤُلاءِ يَنطِقونَ (Ⅵ)
- Après quoi, basculant sur leur tête : « Tu sais bien que ceux-ci ne parlent pas » (Ⅶ)
- [Mais] ensuite, ils firent volte-face [et dirent] : « Certes, tu sais que [ces idoles] ne parlent point ! » (Ⅷ)
21. 66  
Il rétorqua : Adorez-vous, en dehors de Dieu, des divinités qui ne vous apportent rien de bien, pas plus d’ailleurs qu’elles ne vous font de mal ?
- Qala afataAAbudoona min dooni Allahi ma la yanfaAAukum shayan wala yadurrukum (Ⅰ)
- – « Comment pouvez-vous alors, répliqua Abraham, adorer en dehors de Dieu des divinités qui ne peuvent ni vous être utiles ni vous nuire ? (Ⅱ)
- [Abraham] dit : « Adorez-vous, autre que DIEU, ce qui [intrinsèquement] ne [saurait] en rien vous servir (récompenser), ni vous nuire (amender) non plus ? (Ⅲ)
- قال أفتعبدون من دون الله ما لا ينفعكم شيئا ولا يضركم (Ⅳ)
- قَالَ أَفَتَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَنفَعُكُمْ شَيْئًا وَلَا يَضُرُّكُمْ (Ⅴ)
- قالَ أَفَتَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ ما لا يَنفَعُكُم شَيـًٔا وَلا يَضُرُّكُم (Ⅵ)
- il dit : « Alors vous adorez, en place de Dieu, cela qui ne peut ni vous servir ni vous nuire en rien ? (Ⅶ)
- — « Eh quoi ! », dit Abraham, « adorez-vous, en dehors d'Allah, ce qui ne vous est utile et ne vous est nuisible en rien ? (Ⅷ)
21. 67  
Quel dommage ! À la fois pour vous-mêmes et pour ce que vous adorez en dehors de Dieu. Ne le comprenez-vous pas ?
- Offin lakum walima taAAbudoona min dooni Allahi afala taAAqiloona (Ⅰ)
- Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors de Dieu ! N’êtes-vous donc pas raisonnables ? » (Ⅱ)
- Fi de vous et de ce que vous adorez au lieu de DIEU ! Ne ferez-vous pas usage de votre intelligence ? » (Ⅲ)
- أف لكم ولما تعبدون من دون الله أفلا تعقلون (Ⅳ)
- أُفٍّ لَّكُمْ وَلِمَا تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ ۖ أَفَلَا تَعْقِلُونَ (Ⅴ)
- أُفٍّ لَكُم وَلِما تَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ ۖ أَفَلا تَعقِلونَ (Ⅵ)
- fi donc de vous-mêmes et de cela que vous adorez en place de Dieu ! N’allez-vous pas raisonner ? » (Ⅶ)
- Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d’Allah ! Eh quoi ! ne raisonnerez-vous pas ? » (Ⅷ)
21. 68  
Les uns dirent aux autres : Brûlez-le et vengez vos dieux, si vous voulez agir.
- Qaloo harriqoohu waonsuroo alihatakum in kuntum faAAileena (Ⅰ)
- – « Jetez-le au feu, s’écrièrent les idolâtres. Faites triompher vos dieux, si vous avez la volonté de les défendre ! » (Ⅱ)
- Ils dirent : « Brûlez-le et secourez vos dieux (idoles) si vous voulez agir [en faveur des idoles] ». (Ⅲ)
- قالوا حرقوه وانصروا آلهتكم إن كنتم فاعلين (Ⅳ)
- قَالُوا حَرِّقُوهُ وَانصُرُوا آلِهَتَكُمْ إِن كُنتُمْ فَاعِلِينَ (Ⅴ)
- قالوا حَرِّقوهُ وَانصُروا ءالِهَتَكُم إِن كُنتُم فٰعِلينَ (Ⅵ)
- Ils dirent : « Brûlons-le. Allons au secours de nos dieux, c’est le moins que nous puissions faire » (Ⅶ)
- — « Brûlez-le ! » s’écrièrent [les Impies], « et secourez vos divinités si vous [le] voulez faire ! » (Ⅷ)
21. 69  
Nous dîmes : Ô feu, sois fraîcheur totale et sécurité pour Abraham !
- Qulna ya naru koonee bardan wasalaman AAala ibraheema (Ⅰ)
- Nous dîmes alors : « Ô feu ! Sois pour Abraham d’une fraîcheur salutaire ! » (Ⅱ)
- Nous dîmes : « Ô feu, sois fraîcheur et paix pour Abraham ». (Ⅲ)
- قلنا يا نار كوني بردا وسلاما على إبراهيم (Ⅳ)
- قُلْنَا يَا نَارُ كُونِي بَرْدًا وَسَلَامًا عَلَىٰ إِبْرَاهِيمَ (Ⅴ)
- قُلنا يٰنارُ كونى بَردًا وَسَلٰمًا عَلىٰ إِبرٰهيمَ (Ⅵ)
- Nous dîmes : « O feu, deviens du froid » — Et salut sur Abraham (Ⅶ)
- Mais Nous dîmes : « O feu ! sois froid et salut pour Abraham ! » (Ⅷ)
21. 70  
Grâce à cette ruse, ils voulurent sa fin, mais Nous fîmes d’eux les vrais perdants.
- Waaradoo bihi kaydan fajaAAalnahumu alakhsareena (Ⅰ)
- Ils voulaient la perte d’Abraham, mais c’est d’eux que Nous fîmes les plus grands perdants. (Ⅱ)
- Ils voulurent comploter contre lui (le brûler), mais Nous fîmes d’eux les plus grands perdants. (Ⅲ)
- وأرادوا به كيدا فجعلناهم الأخسرين (Ⅳ)
- وَأَرَادُوا بِهِ كَيْدًا فَجَعَلْنَاهُمُ الْأَخْسَرِينَ (Ⅴ)
- وَأَرادوا بِهِ كَيدًا فَجَعَلنٰهُمُ الأَخسَرينَ (Ⅵ)
- Ils ont voulu le prendre à un stratagème. Nous fîmes d’eux les perdants (Ⅶ)
- et, alors qu'ils voulurent perdre Abraham, Nous fîmes d’eux les pires Perdants. (Ⅷ)
21. 71  
Nous le sauvâmes, ainsi que Loth. Puis Nous les conduisîmes jusqu’à une terre que Nous avons bénie au profit des mondes.
- Wanajjaynahu walootan ila alardi allatee barakna feeha lilAAalameena (Ⅰ)
- Nous le sauvâmes, ainsi que Loth, en les conduisant vers une terre que Nous avons bénie pour les hommes. (Ⅱ)
- Nous le sauvâmes [Abraham] et Lout (Lot) aussi [et Nous les menâmes] à une contrée que Nous avions bénie pour tout l’univers. (Ⅲ)
- ونجيناه ولوطا إلى الأرض التي باركنا فيها للعالمين (Ⅳ)
- وَنَجَّيْنَاهُ وَلُوطًا إِلَى الْأَرْضِ الَّتِي بَارَكْنَا فِيهَا لِلْعَالَمِينَ (Ⅴ)
- وَنَجَّينٰهُ وَلوطًا إِلَى الأَرضِ الَّتى بٰرَكنا فيها لِلعٰلَمينَ (Ⅵ)
- Nous le sauvâmes, ainsi que Loth, à destination de la terre en laquelle Nous avons béni les univers (Ⅶ)
- Nous le sauvâmes ainsi que Loth [en les dirigeant] vers la terre par Nous bénie pour le monde (‘âlamîn), (Ⅷ)
21. 72  
Nous lui donnâmes en plus Isaac et Jacob en en faisant une saine progéniture.
- Wawahabna lahu ishaqa wayaAAqooba nafilatan wakullan jaAAalna saliheena (Ⅰ)
- Nous lui donnâmes comme fils Isaac et de surcroît Jacob, et Nous en fîmes deux hommes vertueux. (Ⅱ)
- Nous lui donnâmes Isaac et, par surcroît, Jacob, et Nous les rendîmes tous vertueux (ils travaillaient parfaitement dévoués à DIEU). (Ⅲ)
- ووهبنا له إسحاق ويعقوب نافلة وكلا جعلنا صالحين (Ⅳ)
- وَوَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ نَافِلَةً ۖ وَكُلًّا جَعَلْنَا صَالِحِينَ (Ⅴ)
- وَوَهَبنا لَهُ إِسحٰقَ وَيَعقوبَ نافِلَةً ۖ وَكُلًّا جَعَلنا صٰلِحينَ (Ⅵ)
- Nous lui fîmes d’Isaac et de Jacob présent supplémentaire. De tous, Nous fîmes des justes (Ⅶ)
- et Nous lui accordâmes Isaac et Jacob, comme surcroît, et, de tous, Nous fîmes des Saints. (Ⅷ)
21. 73  
Nous fîmes d’eux des personnalités éminentes qui guidaient selon Notre ordre. Nous leur insufflâmes le souci des bonnes actions, la tenue des prières et la nécessité de faire l’aumône. Ils Nous vouaient un culte sincère.
- WajaAAalnahum aimmatan yahdoona biamrina waawhayna ilayhim fiAAla alkhayrati waiqama alssalati waeetaa alzzakati wakanoo lana AAabideena (Ⅰ)
- Et Nous en avons fait des dirigeants pour guider les hommes selon Nos ordres, et Nous leur avons inspiré la pratique du bien, l’accomplissement de la salât et l’acquittement de la zakât. Ce furent pour Nous de fidèles serviteurs. (Ⅱ)
- Nous fîmes d’eux des Imâms (élus) qui guidaient sur Notre ordre. Nous leur inspirâmes de faire de bonnes actions, observer la Prière et donner l’Aumône. Ils furent envers Nous des adorateurs [dévoués]. (Ⅲ)
- وجعلناهم أئمة يهدون بأمرنا وأوحينا إليهم فعل الخيرات وإقام الصلاة وإيتاء الزكاة وكانوا لنا عابدين (Ⅳ)
- وَجَعَلْنَاهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا وَأَوْحَيْنَا إِلَيْهِمْ فِعْلَ الْخَيْرَاتِ وَإِقَامَ الصَّلَاةِ وَإِيتَاءَ الزَّكَاةِ ۖ وَكَانُوا لَنَا عَابِدِينَ (Ⅴ)
- وَجَعَلنٰهُم أَئِمَّةً يَهدونَ بِأَمرِنا وَأَوحَينا إِلَيهِم فِعلَ الخَيرٰتِ وَإِقامَ الصَّلوٰةِ وَإيتاءَ الزَّكوٰةِ ۖ وَكانوا لَنا عٰبِدينَ (Ⅵ)
- Nous fîmes d’eux des modèles guidant selon Notre ordre, leur révélâmes la pratique du bien, l’accomplissement de la prière, le prélèvement purificateur, outre qu’ils étaient pour Nous des adorants. (Ⅶ)
- Nous fîmes d’eux [tous] des conducteurs dirigeant [le peuple] sur Notre ordre, et Nous leur révélâmes la réalisation des bonnes œuvres, l’accomplissement de la Prière et le versement de l’Aumône et ils furent envers Nous en dévotion. (Ⅷ)
21. 74  
Quant à Loth, Nous le dotâmes d’une sagesse et d’une connaissance. Nous le sauvâmes de la cité où les habitants se rendaient coupables d’actes de débauche, car ils étaient un peuple d’impies.
- Walootan ataynahu hukman waAAilman wanajjaynahu mina alqaryati allatee kanat taAAmalu alkhabaitha innahum kanoo qawma sawin fasiqeena (Ⅰ)
- Quant à Loth, Nous lui avons donné la sagesse et le savoir, et Nous l’avons sauvé de la cité où se pratiquait le vice et dont les habitants étaient malfaisants et pervers. (Ⅱ)
- Et Lout (Lot), Nous lui donnâmes la faculté de jugement [exact] et le savoir et Nous le sauvâmes de la cité qui s’était livrée à des actes infâmes ; [les habitants de cette cité] étaient les gens du mal [corrompus et corrupteurs], des pervers. (Ⅲ)
- ولوطا آتيناه حكما وعلما ونجيناه من القرية التي كانت تعمل الخبائث إنهم كانوا قوم سوء فاسقين (Ⅳ)
- وَلُوطًا آتَيْنَاهُ حُكْمًا وَعِلْمًا وَنَجَّيْنَاهُ مِنَ الْقَرْيَةِ الَّتِي كَانَت تَّعْمَلُ الْخَبَائِثَ ۗ إِنَّهُمْ كَانُوا قَوْمَ سَوْءٍ فَاسِقِينَ (Ⅴ)
- وَلوطًا ءاتَينٰهُ حُكمًا وَعِلمًا وَنَجَّينٰهُ مِنَ القَريَةِ الَّتى كانَت تَعمَلُ الخَبٰئِثَ ۗ إِنَّهُم كانوا قَومَ سَوءٍ فٰسِقينَ (Ⅵ)
- Et Loth, Nous lui conférâmes la norme et la connaissance, et Nous le sauvâmes de la cité qui pratiquait les infamies : peuple de mal, de perversion (Ⅶ)
- A Loth Nous avons donné Illumination (ḥukm) et Science et Nous l’avons sauvé de la Cité qui perpétrait les turpitudes et [dont les habitants] furent un peuple mauvais et pervers. (Ⅷ)
21. 75  
Nous l’admîmes en Notre miséricorde, c’était un être bon.
- Waadkhalnahu fee rahmatina innahu mina alssaliheena (Ⅰ)
- Et Nous l’avons admis dans le sein de Notre miséricorde, car c’était un homme de bien. (Ⅱ)
- Nous l’admîmes (Lot) en Notre miséricorde, car il était du nombre des vertueux (dévoués à DIEU, il accomplissait les bonnes actions.) [Et les pervers furent anéantis]. (Ⅲ)
- وأدخلناه في رحمتنا إنه من الصالحين (Ⅳ)
- وَأَدْخَلْنَاهُ فِي رَحْمَتِنَا ۖ إِنَّهُ مِنَ الصَّالِحِينَ (Ⅴ)
- وَأَدخَلنٰهُ فى رَحمَتِنا ۖ إِنَّهُ مِنَ الصّٰلِحينَ (Ⅵ)
- Nous l’admîmes en Notre miséricorde. Il est parmi les justes. (Ⅶ)
- Nous le fîmes entrer en Notre miséricorde : il fut parmi les Saints. (Ⅷ)
21. 76  
Quant à Noé, il Nous appela auparavant et Nous exauçâmes son vœu en le sauvant, lui et sa famille, des plus grands périls.
- Wanoohan ith nada min qablu faistajabna lahu fanajjaynahu waahlahu mina alkarbi alAAatheemi (Ⅰ)
- Souviens-toi de Noé quand il lança autrefois son appel. Nous l’exauçâmes et le sauvâmes, lui et sa famille, du terrible cataclysme. (Ⅱ)
- Et Noé, quand il [Nous] invoqua ; Nous l’exauçâmes et le sauvâmes [lui] et sa famille de l’immense détresse. (Ⅲ)
- ونوحا إذ نادى من قبل فاستجبنا له فنجيناه وأهله من الكرب العظيم (Ⅳ)
- وَنُوحًا إِذْ نَادَىٰ مِن قَبْلُ فَاسْتَجَبْنَا لَهُ فَنَجَّيْنَاهُ وَأَهْلَهُ مِنَ الْكَرْبِ الْعَظِيمِ (Ⅴ)
- وَنوحًا إِذ نادىٰ مِن قَبلُ فَاستَجَبنا لَهُ فَنَجَّينٰهُ وَأَهلَهُ مِنَ الكَربِ العَظيمِ (Ⅵ)
- Et Noé quand jadis il lança son appel, Nous l’avons exaucé, et donc sauvé avec les siens de la noire détresse (Ⅶ)
- Et [fais mention de] Noé quand il implora, auparavant, et que Nous l’exauçâmes et le sauvâmes du Cataclysme immense, lui et sa famille. (Ⅷ)
21. 77  
Nous le sauvâmes au détriment de ceux qui traitaient Nos signes de mensonges. C’était un peuple mauvais. Nous les noyâmes tous.
- Wanasarnahu mina alqawmi allatheena kaththaboo biayatina innahum kanoo qawma sawin faaghraqnahum ajmaAAeena (Ⅰ)
- Nous l’avons délivré du peuple qui traitait Nos signes de mensonges. C’était un peuple de gens pervers que Nous fîmes tous engloutir. (Ⅱ)
- Nous lui prêtâmes secours contre les gens qui niaient [et rejetaient] Nos signes. C’étaient des gens du mal [et corrupteurs,] Nous les engloutîmes tous. (Ⅲ)
- ونصرناه من القوم الذين كذبوا بآياتنا إنهم كانوا قوم سوء فأغرقناهم أجمعين (Ⅳ)
- وَنَصَرْنَاهُ مِنَ الْقَوْمِ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا ۚ إِنَّهُمْ كَانُوا قَوْمَ سَوْءٍ فَأَغْرَقْنَاهُمْ أَجْمَعِينَ (Ⅴ)
- وَنَصَرنٰهُ مِنَ القَومِ الَّذينَ كَذَّبوا بِـٔايٰتِنا ۚ إِنَّهُم كانوا قَومَ سَوءٍ فَأَغرَقنٰهُم أَجمَعينَ (Ⅵ)
- Nous le fîmes prévaloir sur le peuple qui démentait Nos signes : peuple de mal, que Nous engloutîmes jusqu’au dernier. (Ⅶ)
- Nous l’avons secouru contre le peuple qui traita Nos signes de mensonges. C’était un peuple mauvais et Nous l’engloutîmes tout entier. (Ⅷ)
21. 78  
Et David et Salomon, lorsqu’ils jugèrent la question de l’emblavure visitée par un troupeau de moutons appartenant à des gens. Nous fûmes les témoins de leurs sentences.
- Wadawooda wasulaymana ith yahkumani fee alharthi ith nafashat feehi ghanamu alqawmi wakunna lihukmihim shahideena (Ⅰ)
- Souviens-toi aussi de David et de Salomon quand ils ont eu à rendre un jugement au sujet d’un champ cultivé que des ovins avaient saccagé de nuit. Nous avons été Témoin de leur jugement, (Ⅱ)
- Et David et Salomon, lorsqu’ils eurent à juger l’affaire d’un champ [emblavé] qu’un troupeau de moutons appartenant à un peuple était allé paître [de nuit, et avait dévasté]. Nous étions témoins de leur jugement. (Ⅲ)
- وداوود وسليمان إذ يحكمان في الحرث إذ نفشت فيه غنم القوم وكنا لحكمهم شاهدين (Ⅳ)
- وَدَاوُودَ وَسُلَيْمَانَ إِذْ يَحْكُمَانِ فِي الْحَرْثِ إِذْ نَفَشَتْ فِيهِ غَنَمُ الْقَوْمِ وَكُنَّا لِحُكْمِهِمْ شَاهِدِينَ (Ⅴ)
- وَداوۥدَ وَسُلَيمٰنَ إِذ يَحكُمانِ فِى الحَرثِ إِذ نَفَشَت فيهِ غَنَمُ القَومِ وَكُنّا لِحُكمِهِم شٰهِدينَ (Ⅵ)
- Et David et Salomon, quand ils eurent à juger de l’emblavure où avait divagué de nuit le troupeau collectif. Nous fûmes, de leur jugement, témoins (Ⅶ)
- [Fais aussi mention de] David et de Salomon quand ils arbitrèrent au sujet de l’emblavure dévastée par les ovins d’un groupe de gens. Nous fûmes témoins de leur sentence. (Ⅷ)
21. 79  
Nous expliquâmes l’affaire à Salomon, et aux deux Nous donnâmes une sagesse et une science. Nous soumîmes à David les montagnes et les oiseaux, et tous entonnèrent Nos louanges. Oui, Nous l’avons fait.
- Fafahhamnaha sulaymana wakullan atayna hukman waAAilman wasakhkharna maAAa dawooda aljibala yusabbihna waalttayra wakunna faAAileena (Ⅰ)
- et avons inspiré à Salomon la bonne solution du litige, car à tous deux Nous avions donné la sagesse et le savoir ; de même que Nous avons assujetti les montagnes et les oiseaux à chanter avec David Nos louanges. Et c’est Nous qui en sommes l’Auteur. (Ⅱ)
- Nous la fîmes comprendre (l’affaire) à Salomon. A tous deux Nous donnâmes la faculté de jugement [exact] et le savoir. Nous avons permis que les montagnes, de même les oiseaux, [Nous] aient exalté en compagnie de David. Nous en étions Auteur. (Ⅲ)
- ففهمناها سليمان وكلا آتينا حكما وعلما وسخرنا مع داوود الجبال يسبحن والطير وكنا فاعلين (Ⅳ)
- فَفَهَّمْنَاهَا سُلَيْمَانَ ۚ وَكُلًّا آتَيْنَا حُكْمًا وَعِلْمًا ۚ وَسَخَّرْنَا مَعَ دَاوُودَ الْجِبَالَ يُسَبِّحْنَ وَالطَّيْرَ ۚ وَكُنَّا فَاعِلِينَ (Ⅴ)
- فَفَهَّمنٰها سُلَيمٰنَ ۚ وَكُلًّا ءاتَينا حُكمًا وَعِلمًا ۚ وَسَخَّرنا مَعَ داوۥدَ الجِبالَ يُسَبِّحنَ وَالطَّيرَ ۚ وَكُنّا فٰعِلينَ (Ⅵ)
- c’est à Salomon que Nous fîmes comprendre l’espèce. A tous deux pourtant Nous conférâmes la norme et la connaissance. Et Nous soumîmes les montagnes à Nous exalter avec David, ainsi que les oiseaux : Nous étions les opérateurs (Ⅶ)
- Nous fîmes comprendre l’affaire à Salomon et, à tous deux, Nous donnâmes Illumination et Science. Nous forçâmes les montagnes et les oiseaux à [Nous] exalter, avec David, et ainsi Nous fîmes. (Ⅷ)
21. 80  
Nous lui apprîmes à fabriquer des cottes de mailles afin de vous protéger de vos combats. Êtes-vous reconnaissants ?
- WaAAallamnahu sanAAata laboosin lakum lituhsinakum min basikum fahal antum shakiroona (Ⅰ)
- Nous avons aussi appris à David l’art de fabriquer des cuirasses pour vous protéger contre votre propre violence. En êtes-vous reconnaissants ? (Ⅱ)
- Nous lui apprîmes [à David] la fabrication des cottes de mailles pour vous afin qu’elles vous protègent contre les coups [dans vos batailles]. En êtes-vous reconnaissants ? (Ⅲ)
- وعلمناه صنعة لبوس لكم لتحصنكم من بأسكم فهل أنتم شاكرون (Ⅳ)
- وَعَلَّمْنَاهُ صَنْعَةَ لَبُوسٍ لَّكُمْ لِتُحْصِنَكُم مِّن بَأْسِكُمْ ۖ فَهَلْ أَنتُمْ شَاكِرُونَ (Ⅴ)
- وَعَلَّمنٰهُ صَنعَةَ لَبوسٍ لَكُم لِتُحصِنَكُم مِن بَأسِكُم ۖ فَهَل أَنتُم شٰكِرونَ (Ⅵ)
- et Nous lui apprîmes à fabriquer à votre intention des vêtures qui vous fortifient contre votre violence. — En serez-vous reconnaissants ? (Ⅶ)
- Nous apprîmes à [David] à fabriquer, pour vous, des cottes de mailles pour vous prémunir contre le danger [vous menaçant]. Êtes-vous reconnaissants ? (Ⅷ)
21. 81  
À Salomon, Nous soumîmes les vents qui, selon son ordre, tournoyèrent sur une terre bénie par Nous. Nous étions informés de tout.
- Walisulaymana alrreeha AAasifatan tajree biamrihi ila alardi allatee barakna feeha wakunna bikulli shayin AAalimeena (Ⅰ)
- Nous avons également soumis à Salomon le vent impétueux, afin qu’il souffle, par son ordre, sur la terre que Nous avons bénie, car Notre science embrasse toute chose. (Ⅱ)
- Et [Nous soumîmes] à Salomon le vent qui, sur son ordre, soufflait rapidement vers la terre que Nous avions bénie. Nous sommes Savants de toute chose. (Ⅲ)
- ولسليمان الريح عاصفة تجري بأمره إلى الأرض التي باركنا فيها وكنا بكل شيء عالمين (Ⅳ)
- وَلِسُلَيْمَانَ الرِّيحَ عَاصِفَةً تَجْرِي بِأَمْرِهِ إِلَى الْأَرْضِ الَّتِي بَارَكْنَا فِيهَا ۚ وَكُنَّا بِكُلِّ شَيْءٍ عَالِمِينَ (Ⅴ)
- وَلِسُلَيمٰنَ الرّيحَ عاصِفَةً تَجرى بِأَمرِهِ إِلَى الأَرضِ الَّتى بٰرَكنا فيها ۚ وَكُنّا بِكُلِّ شَيءٍ عٰلِمينَ (Ⅵ)
- — Et à Salomon le vent, qu’il courût en bourrasque sur son ordre vers la terre par Nous bénie… — Puisque de toute chose Nous avons la science (Ⅶ)
- A Salomon, [Nous avons soumis] le vent soufflant en tempête, sur son ordre, vers la Terre bénie par Nous. De toute chose, Nous avons été informés. (Ⅷ)
21. 82  
Et parmi la cohorte de diables, ceux qui plongeaient pour lui [dans la mer] ou qui s’acquittaient d’autres travaux, tandis que Nous les surveillions.
- Wamina alshshayateeni man yaghoosoona lahu wayaAAmaloona AAamalan doona thalika wakunna lahum hafitheena (Ⅰ)
- Et parmi les démons, certains exploraient pour lui les fonds des mers, et exécutaient bien d’autres travaux encore, pendant que Nous assurions leur sauvegarde. (Ⅱ)
- Et [Nous lui soumîmes] les démons qui plongeaient pour lui [au fond des mers] ou accomplissaient d’autres travaux ; et Nous étions surveillants pour eux. (Ⅲ)
- ومن الشياطين من يغوصون له ويعملون عملا دون ذلك وكنا لهم حافظين (Ⅳ)
- وَمِنَ الشَّيَاطِينِ مَن يَغُوصُونَ لَهُ وَيَعْمَلُونَ عَمَلًا دُونَ ذَٰلِكَ ۖ وَكُنَّا لَهُمْ حَافِظِينَ (Ⅴ)
- وَمِنَ الشَّيٰطينِ مَن يَغوصونَ لَهُ وَيَعمَلونَ عَمَلًا دونَ ذٰلِكَ ۖ وَكُنّا لَهُم حٰفِظينَ (Ⅵ)
- — Et parmi les démons qu’il y en eût à plonger pour lui et à exécuter d’autres travaux encore, tandis que Nous nous faisions leurs surveillants. (Ⅶ)
- Parmi les Démons, certains, pour lui, plongeaient [dans la Mer] ou accomplissaient [d’autres] travaux moindres et Nous les surveillions. (Ⅷ)
21. 83  
Et Job, quand il lança son appel vers son Seigneur en disant : Je suis affligé d’un mal et Tu es le plus miséricordieux des miséricordieux.
- Waayyooba ith nada rabbahu annee massaniya alddurru waanta arhamu alrrahimeena (Ⅰ)
- Souviens-toi de Job quand il adressa à son Seigneur cette prière : « Le mal dont je suis atteint me fait souffrir. Mais Toi, Tu es le plus Miséricordieux de tous les miséricordieux ! » (Ⅱ)
- Et Ayyoub (Job) lorsqu’il invoqua son Seigneur : « Le malheur m’a atteint mais Tu es le plus Miséricordieux de ceux qui font miséricorde ». (Ⅲ)
- وأيوب إذ نادى ربه أني مسني الضر وأنت أرحم الراحمين (Ⅳ)
- ۞ وَأَيُّوبَ إِذْ نَادَىٰ رَبَّهُ أَنِّي مَسَّنِيَ الضُّرُّ وَأَنتَ أَرْحَمُ الرَّاحِمِينَ (Ⅴ)
- ۞ وَأَيّوبَ إِذ نادىٰ رَبَّهُ أَنّى مَسَّنِىَ الضُّرُّ وَأَنتَ أَرحَمُ الرّٰحِمينَ (Ⅵ)
- Et Job quand il appela son Seigneur : « La souffrance me touche, quand Tu es le plus Miséricordieux à faire miséricorde » (Ⅶ)
- Et [fais aussi mention de] Job quand il implora son Seigneur : « Le mal m’a touché », dit-il, « or Tu es le plus miséricordieux des Miséricordieux. » (Ⅷ)
21. 84  
Nous exauçâmes ses vœux en éloignant de lui le mal dont il était affligé. Nous lui rendîmes sa famille et autant de personnes en guise de miséricorde de Notre part et en guise de rappel pour tous ceux qui ont vocation à adorer.
- Faistajabna lahu fakashafna ma bihi min durrin waataynahu ahlahu wamithlahum maAAahum rahmatan min AAindina wathikra lilAAabideena (Ⅰ)
- Nous l’avons exaucé ; Nous l’avons délivré du mal dont il souffrait et Nous lui avons rendu sa famille doublement accrue, par un effet de Notre grâce, à titre d’exemple pour Nos serviteurs. (Ⅱ)
- Nous l’exauçâmes, Nous fîmes disparaître le malheur qu’il portait et Nous lui rendîmes [les membres de] sa famille et autant qu’eux avec eux, par grâce de Notre part et comme un rappel (exemple) pour [Nos] serviteurs. (Ⅲ)
- فاستجبنا له فكشفنا ما به من ضر وآتيناه أهله ومثلهم معهم رحمة من عندنا وذكرى للعابدين (Ⅳ)
- فَاسْتَجَبْنَا لَهُ فَكَشَفْنَا مَا بِهِ مِن ضُرٍّ ۖ وَآتَيْنَاهُ أَهْلَهُ وَمِثْلَهُم مَّعَهُمْ رَحْمَةً مِّنْ عِندِنَا وَذِكْرَىٰ لِلْعَابِدِينَ (Ⅴ)
- فَاستَجَبنا لَهُ فَكَشَفنا ما بِهِ مِن ضُرٍّ ۖ وَءاتَينٰهُ أَهلَهُ وَمِثلَهُم مَعَهُم رَحمَةً مِن عِندِنا وَذِكرىٰ لِلعٰبِدينَ (Ⅵ)
- donc Nous l’exauçâmes, fîmes disparaître ce qu’il éprouvait de souffrance, lui rendîmes les siens et avec eux d’autres en nombre pareil, par miséricorde de Nous, et comme Rappel aux adorants. (Ⅶ)
- Nous l’exauçâmes et écartâmes de lui le mal qu’il portait et Nous lui rendîmes les siens et autant qu’eux avec eux, par miséricorde de Notre part et comme Édification (ḏikrā) pour ceux qui Nous adorent. (Ⅷ)
21. 85  
Et Ismaël, Idris et Dhoul-Kifl : ils étaient tous des persévérants.
- WaismaAAeela waidreesa watha alkifli kullun mina alssabireena (Ⅰ)
- Citons aussi Ismaël, Idrîs et Dhû-l-Kifl, qui avaient tous fait preuve d’endurance ; (Ⅱ)
- Et Ismaël, Idrîs (Enoch) et Dhul-Kifl, tous furent de ceux qui font preuve de patience [dans le chemin de DIEU]. (Ⅲ)
- وإسماعيل وإدريس وذا الكفل كل من الصابرين (Ⅳ)
- وَإِسْمَاعِيلَ وَإِدْرِيسَ وَذَا الْكِفْلِ ۖ كُلٌّ مِّنَ الصَّابِرِينَ (Ⅴ)
- وَإِسمٰعيلَ وَإِدريسَ وَذَا الكِفلِ ۖ كُلٌّ مِنَ الصّٰبِرينَ (Ⅵ)
- Et Ismaël, et Idrîs, et Dhû‘l-Kifl : — Tous étaient parmi les patients (Ⅶ)
- Et [fais mention d’]Ismaël, d’Idris, de Dhou-l-Kifl ! Chacun d’eux fut parmi les Constants (Ⅷ)
21. 86  
Nous les avons admis en Notre miséricorde, car ils étaient parmi les justes.
- Waadkhalnahum fee rahmatina innahum mina alssaliheena (Ⅰ)
- et que Nous avons fait entrer en Notre grâce, car ils étaient tous des hommes vertueux. (Ⅱ)
- Nous les admîmes dans Notre miséricorde (leur accordâmes des biens particuliers), [parce qu’]ils furent du nombre des saints (et Prophètes qui dévoués à DIEU, réalisaient de bonnes actions). (Ⅲ)
- وأدخلناهم في رحمتنا إنهم من الصالحين (Ⅳ)
- وَأَدْخَلْنَاهُمْ فِي رَحْمَتِنَا ۖ إِنَّهُم مِّنَ الصَّالِحِينَ (Ⅴ)
- وَأَدخَلنٰهُم فى رَحمَتِنا ۖ إِنَّهُم مِنَ الصّٰلِحينَ (Ⅵ)
- — Nous les reçûmes en Notre miséricorde, ils sont parmi les justes. (Ⅶ)
- et Nous les fîmes entrer dans Notre miséricorde. Ils sont parmi les Saints. (Ⅷ)
21. 87  
Et Dhou Noûn, lorsqu’il s’en alla fort mécontent, en pensant peut-être que Nous ne pourrions rien décréter le concernant, jusqu’au moment où il cria du fond des ténèbres : Il n’y a de Dieu que Toi. Gloire à Toi, j’ai été parmi les injustes.
- Watha alnnooni ith thahaba mughadiban fathanna an lan naqdira AAalayhi fanada fee alththulumati an la ilaha illa anta subhanaka innee kuntu mina alththalimeena (Ⅰ)
- Rappelle-toi Jonas, qui avait quitté son peuple dans un moment de colère, pensant que Nous n’allions pas l’éprouver. Puis il lança, du fond des ténèbres, l’appel que voici : « Il n’y a point de Dieu que Toi ! Que Ton Nom soit exalté ! J’ai été vraiment du nombre des injustes ! » (Ⅱ)
- Et Dhun-Noun (Jonas), quand il partit, en colère, s’imaginant que Nous n’allions pas l’éprouver. Dans les ténèbres, il [Nous] implora : « Nul n’est dieu que Toi. Gloire à Toi. J’étais parmi les injustes ». (Ⅲ)
- وذا النون إذ ذهب مغاضبا فظن أن لن نقدر عليه فنادى في الظلمات أن لا إله إلا أنت سبحانك إني كنت من الظالمين (Ⅳ)
- وَذَا النُّونِ إِذ ذَّهَبَ مُغَاضِبًا فَظَنَّ أَن لَّن نَّقْدِرَ عَلَيْهِ فَنَادَىٰ فِي الظُّلُمَاتِ أَن لَّا إِلَٰهَ إِلَّا أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ (Ⅴ)
- وَذَا النّونِ إِذ ذَهَبَ مُغٰضِبًا فَظَنَّ أَن لَن نَقدِرَ عَلَيهِ فَنادىٰ فِى الظُّلُمٰتِ أَن لا إِلٰهَ إِلّا أَنتَ سُبحٰنَكَ إِنّى كُنتُ مِنَ الظّٰلِمينَ (Ⅵ)
- Et Dhû'l-Nûn, quand il partit en fureur, présumant que Nous n’avions rien décrété pour lui. C’est pourquoi il dut appeler dans les ténèbres : « Il n’est de dieu que Toi. Gloire à Ta transcendance. J’étais parmi les iniques » (Ⅶ)
- Et [fais mention de] l’Homme au Poisson quand il s’en fut courroucé, pensant que Nous ne pouvions rien contre lui. Il Nous implora dans les ténèbres et dit : « Nulle divinité en dehors de Toi ! Gloire à Toi ! J’ai été parmi les Injustes ! » (Ⅷ)
21. 88  
Nous exauçâmes son vœu et Nous le sauvâmes de sa grande détresse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants.
- Faistajabna lahu wanajjaynahu mina alghammi wakathalika nunjee almumineena (Ⅰ)
- Nous l’avons exaucé et délivré de ses angoisses. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. (Ⅱ)
- Nous l’exauçâmes, Nous le sauvâmes de l’angoisse. Ainsi sauvons-Nous les croyants. (Ⅲ)
- فاستجبنا له ونجيناه من الغم وكذلك ننجي المؤمنين (Ⅳ)
- فَاسْتَجَبْنَا لَهُ وَنَجَّيْنَاهُ مِنَ الْغَمِّ ۚ وَكَذَٰلِكَ نُنجِي الْمُؤْمِنِينَ (Ⅴ)
- فَاستَجَبنا لَهُ وَنَجَّينٰهُ مِنَ الغَمِّ ۚ وَكَذٰلِكَ نُۨجِى المُؤمِنينَ (Ⅵ)
- donc Nous l’exauçâmes, le sauvâmes du désespoir. — Ainsi sauvons-Nous les croyants. (Ⅶ)
- Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de l’affliction. Ainsi Nous sauvons les Croyants. (Ⅷ)
21. 89  
Et Zacharie, quand il appela son Seigneur : Seigneur, ne me laisse pas seul, Tu es le meilleur pourvoyeur en héritiers.
- Wazakariyya ith nada rabbahu rabbi la tatharnee fardan waanta khayru alwaritheena (Ⅰ)
- Et Zacharie aussi avait adressé à son Seigneur cette prière : « Seigneur ! Ne me laisse pas sans descendance, bien que Tu sois le Meilleur des héritiers ! » (Ⅱ)
- Et Zakariyyâ (Zacharie), quand il invoqua son Seigneur : « Seigneur, ne me laisse pas seul (sans enfant), Tu es le Meilleur des héritiers ». (Ⅲ)
- وزكريا إذ نادى ربه رب لا تذرني فردا وأنت خير الوارثين (Ⅳ)
- وَزَكَرِيَّا إِذْ نَادَىٰ رَبَّهُ رَبِّ لَا تَذَرْنِي فَرْدًا وَأَنتَ خَيْرُ الْوَارِثِينَ (Ⅴ)
- وَزَكَرِيّا إِذ نادىٰ رَبَّهُ رَبِّ لا تَذَرنى فَردًا وَأَنتَ خَيرُ الوٰرِثينَ (Ⅵ)
- Et Zacharie, quand il appela son Seigneur : « Seigneur, ne me laisse pas solitaire, bien que tu sois le meilleur des héritiers » (Ⅶ)
- [Mentionne] Zacharie quand il implora son Seigneur : « Seigneur ! ne me laisse point seul, Toi qui es le meilleur de ceux qui donnent héritage ! » (Ⅷ)
21. 90  
Nous exauçâmes ses vœux. Nous lui donnâmes Jean et rendîmes féconde son épouse. Ils s’empressèrent par la suite de faire du bien, de Nous adorer avec ferveur et crainte. Ils comptaient parmi les gens humbles et pieux.
- Faistajabna lahu wawahabna lahu yahya waaslahna lahu zawjahu innahum kanoo yusariAAoona fee alkhayrati wayadAAoonana raghaban warahaban wakanoo lana khashiAAeena (Ⅰ)
- Nous l’exauçâmes également, lui donnâmes Jean pour fils en rendant à sa femme sa fécondité. Ce sont des gens qui s’empressaient de faire le bien, Nous invoquaient par amour et par crainte et faisaient preuve d’humilité devant Nous. (Ⅱ)
- Nous l’exauçâmes, Nous lui donnâmes Yahyâ (Jean) et Nous lui rétablîmes son épouse. Ils s’empressaient de pratiquer les bonnes actions, et ils Nous invoquaient par amour et par crainte [pieuse], ils étaient humbles [respectueux] devant Nous. (Ⅲ)
- فاستجبنا له ووهبنا له يحيى وأصلحنا له زوجه إنهم كانوا يسارعون في الخيرات ويدعوننا رغبا ورهبا وكانوا لنا خاشعين (Ⅳ)
- فَاسْتَجَبْنَا لَهُ وَوَهَبْنَا لَهُ يَحْيَىٰ وَأَصْلَحْنَا لَهُ زَوْجَهُ ۚ إِنَّهُمْ كَانُوا يُسَارِعُونَ فِي الْخَيْرَاتِ وَيَدْعُونَنَا رَغَبًا وَرَهَبًا ۖ وَكَانُوا لَنَا خَاشِعِينَ (Ⅴ)
- فَاستَجَبنا لَهُ وَوَهَبنا لَهُ يَحيىٰ وَأَصلَحنا لَهُ زَوجَهُ ۚ إِنَّهُم كانوا يُسٰرِعونَ فِى الخَيرٰتِ وَيَدعونَنا رَغَبًا وَرَهَبًا ۖ وَكانوا لَنا خٰشِعينَ (Ⅵ)
- donc Nous l’exauçâmes, lui accordâmes Jean, après lui avoir apprêté son épouse. Tous faisaient assaut dans les œuvres du bien, Nous invoquaient dans l’appétence ou la crainte, sans dépouiller quant à Nous leur componction. (Ⅶ)
- Nous l’exauçâmes et Nous lui accordâmes Jean et rendîmes son épouse capable [d’enfanter] de lui. Tous trois s’empressaient dans les bonnes œuvres et Nous invoquaient par amour et par piété et ils étaient humbles devant Nous. (Ⅷ)
21. 91  
Et celle qui s’est montrée chaste, préservant sa virginité, Nous lui insufflâmes de Notre esprit. Nous fîmes d’elle et de son fils un signe éloquent pour les mondes.
- Waallatee ahsanat farjaha fanafakhna feeha min roohina wajaAAalnaha waibnaha ayatan lilAAalameena (Ⅰ)
- Rappelle-toi enfin celle qui avait préservé sa chasteté, et en qui Nous avons soufflé de Notre esprit, faisant d’elle ainsi que de son fils un miracle pour l’Univers. (Ⅱ)
- Et celle (la vierge Marie) qui préserva [parfaitement] sa chasteté, en qui [par Notre volonté] Nous insufflâmes de Notre esprit et fîmes d’elle et de son fils un signe pour les mondes. (Ⅲ)
- والتي أحصنت فرجها فنفخنا فيها من روحنا وجعلناها وابنها آية للعالمين (Ⅳ)
- وَالَّتِي أَحْصَنَتْ فَرْجَهَا فَنَفَخْنَا فِيهَا مِن رُّوحِنَا وَجَعَلْنَاهَا وَابْنَهَا آيَةً لِّلْعَالَمِينَ (Ⅴ)
- وَالَّتى أَحصَنَت فَرجَها فَنَفَخنا فيها مِن روحِنا وَجَعَلنٰها وَابنَها ءايَةً لِلعٰلَمينَ (Ⅵ)
- Et celle qui préserva son sexe, et en qui Nous insufflâmes de Notre Esprit, et de qui Nous fîmes, ainsi que de son fils, un signe pour les univers... (Ⅶ)
- Et [fais mention de] celle restée vierge en sorte que Nous soufflâmes en elle de Notre esprit (rûḥ) et que Nous fîmes d’elle et de son fils un signe pour le monde. (Ⅷ)
21. 92  
Telle est votre communauté, une seule communauté. Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi !
- Inna hathihi ommatukum ommatan wahidatan waana rabbukum faoAAbudooni (Ⅰ)
- Certes, cette communauté religieuse, qui est la vôtre, est une seule et même communauté, et c’est Moi votre Seigneur que vous devez adorer. (Ⅱ)
- Certes cette communauté [ou, religion] qui est la vôtre [tous les Prophètes, leurs adeptes et tous les êtres humains] est une seule communauté (humaine qui a une seule religion), Je suis votre Seigneur, adorez-Moi (suivez Mes enseignements). (Ⅲ)
- إن هذه أمتكم أمة واحدة وأنا ربكم فاعبدون (Ⅳ)
- إِنَّ هَٰذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاعْبُدُونِ (Ⅴ)
- إِنَّ هٰذِهِ أُمَّتُكُم أُمَّةً وٰحِدَةً وَأَنا۠ رَبُّكُم فَاعبُدونِ (Ⅵ)
- Cette communauté-ci est la vôtre, en tant que communauté unique : ne suis-je pas votre Seigneur (à tous) ? Adorez-Moi. (Ⅶ)
- « Cette Communauté-ci, qui est la vôtre, est une communauté unique. Je suis votre Seigneur. Adorez-moi ! » (Ⅷ)
21. 93  
Et bien qu’ils se soient divisés en sectes, c’est encore vers Nous qu’ils reviendront.
- WataqattaAAoo amrahum baynahum kullun ilayna rajiAAoona (Ⅰ)
- Cependant, les hommes ont brisé les liens religieux qui les unissaient. Mais quoi qu’il en soit, c’est vers Nous qu’ils feront tous retour. (Ⅱ)
- Ils (beaucoup d’hommes) se sont divisés [et ont formé des scissions] entre eux, mais tous seront ramenés vers Nous [et seront jugés]. (Ⅲ)
- وتقطعوا أمرهم بينهم كل إلينا راجعون (Ⅳ)
- وَتَقَطَّعُوا أَمْرَهُم بَيْنَهُمْ ۖ كُلٌّ إِلَيْنَا رَاجِعُونَ (Ⅴ)
- وَتَقَطَّعوا أَمرَهُم بَينَهُم ۖ كُلٌّ إِلَينا رٰجِعونَ (Ⅵ)
- De fait, ils entre-déchirèrent leur observance, bien que tous appelés à Nous revenir... (Ⅶ)
- [Mais] leur unité s’est scindée entre eux. Tous vers Nous doivent revenir. (Ⅷ)
21. 94  
Celui qui s’acquitte du bien tout en étant croyant, sa ferveur ne sera pas récusée. Nous la lui inscrivons.
- Faman yaAAmal mina alssalihati wahuwa muminun fala kufrana lisaAAyihi wainna lahu katiboona (Ⅰ)
- Et quiconque, tout en étant croyant, aura accompli de bonnes œuvres, ses efforts ne seront point méconnus, car c’est à son actif que Nous porterons toutes ses bonnes actions. (Ⅱ)
- Quiconque travaille bien [utile à la société humaine et pour la cause de DIEU] tout en étant croyant, nulle méconnaissance à son effort, Nous inscrivons [ses actes] pour lui. (Ⅲ)
- فمن يعمل من الصالحات وهو مؤمن فلا كفران لسعيه وإنا له كاتبون (Ⅳ)
- فَمَن يَعْمَلْ مِنَ الصَّالِحَاتِ وَهُوَ مُؤْمِنٌ فَلَا كُفْرَانَ لِسَعْيِهِ وَإِنَّا لَهُ كَاتِبُونَ (Ⅴ)
- فَمَن يَعمَل مِنَ الصّٰلِحٰتِ وَهُوَ مُؤمِنٌ فَلا كُفرانَ لِسَعيِهِ وَإِنّا لَهُ كٰتِبونَ (Ⅵ)
- Qui effectue des œuvres salutaires, pourvu qu’il croie, son zèle ne s’expose à aucun déni : Nous en tenons pour lui registre. (Ⅶ)
- Quiconque accomplit des œuvres pies et est croyant, point n’est effacé son zèle et Nous l’inscrivons. (Ⅷ)
21. 95  
Est interdite toute cité détruite par Nous ; car ses habitants ne reviendront pas.
- Waharamun AAala qaryatin ahlaknaha annahum la yarjiAAoona (Ⅰ)
- Il est inconcevable que les habitants d’une cité que Nous avons fait périr puissent revenir à la vie d’ici-bas, (Ⅱ)
- Il est interdit [aux habitants criminels] d’une cité que Nous avons fait périr de revenir, (Ⅲ)
- وحرام على قرية أهلكناها أنهم لا يرجعون (Ⅳ)
- وَحَرَامٌ عَلَىٰ قَرْيَةٍ أَهْلَكْنَاهَا أَنَّهُمْ لَا يَرْجِعُونَ (Ⅴ)
- وَحَرٰمٌ عَلىٰ قَريَةٍ أَهلَكنٰها أَنَّهُم لا يَرجِعونَ (Ⅵ)
- Interdiction sur une cité par Nous abolie que son peuple y fasse retour (Ⅶ)
- Il est illicite à une cité par Nous détruite que les habitants reviennent, (Ⅷ)
21. 96  
Jusqu’au moment où Nous lâcherons Gog et Magog, et où ils descendront de chaque colline.
- Hatta itha futihat yajooju wamajooju wahum min kulli hadabin yansiloona (Ⅰ)
- avant que ne soient libérés les Yâjûj et les Mâjûj, et qu’ils ne déferlent en masse de toutes les hauteurs. (Ⅱ)
- avant que ne soient déchaînés Ya’djoudj (les Gog) et Ma’djoudj (les Magog) qui surgiront de chaque hauteur ; (Ⅲ)
- حتى إذا فتحت يأجوج ومأجوج وهم من كل حدب ينسلون (Ⅳ)
- حَتَّىٰ إِذَا فُتِحَتْ يَأْجُوجُ وَمَأْجُوجُ وَهُم مِّن كُلِّ حَدَبٍ يَنسِلُونَ (Ⅴ)
- حَتّىٰ إِذا فُتِحَت يَأجوجُ وَمَأجوجُ وَهُم مِن كُلِّ حَدَبٍ يَنسِلونَ (Ⅵ)
- avant qu’elle ne soit ouverte à Gog et à Magog et qu’ils ne déboulent de toutes les collines (Ⅶ)
- avant qu’enfin les Gog et les Magog soient déchaînés : alors [les Humains], hors de chaque sépulcre, surgiront. (Ⅷ)
21. 97  
La vraie promesse est en vue, tandis que les regards des incroyants se vident. Quel malheur ! diront-ils, nous avons été dans une indifférence totale. Bien plus, nous étions des injustes.
- Waiqtaraba alwaAAdu alhaqqu faitha hiya shakhisatun absaru allatheena kafaroo ya waylana qad kunna fee ghaflatin min hatha bal kunna thalimeena (Ⅰ)
- C’est alors que la promesse de Dieu sera près de s’accomplir, et que les regards des infidèles seront figés de stupeur. « Malheur à nous, s’écriront-ils. Nous vivions dans l’insouciance, ou plutôt nous étions de vrais coupables ! » (Ⅱ)
- c’est alors que la promesse vraie (le jour du Jugement) s’approchera, les regards de ceux qui ont rejeté [la Religion] se figeront : « Malheur à nous, nous étions dans l’insouciance de ceci ; [pire] encore, nous étions injustes ». (Ⅲ)
- واقترب الوعد الحق فإذا هي شاخصة أبصار الذين كفروا يا ويلنا قد كنا في غفلة من هذا بل كنا ظالمين (Ⅳ)
- وَاقْتَرَبَ الْوَعْدُ الْحَقُّ فَإِذَا هِيَ شَاخِصَةٌ أَبْصَارُ الَّذِينَ كَفَرُوا يَا وَيْلَنَا قَدْ كُنَّا فِي غَفْلَةٍ مِّنْ هَٰذَا بَلْ كُنَّا ظَالِمِينَ (Ⅴ)
- وَاقتَرَبَ الوَعدُ الحَقُّ فَإِذا هِىَ شٰخِصَةٌ أَبصٰرُ الَّذينَ كَفَروا يٰوَيلَنا قَد كُنّا فى غَفلَةٍ مِن هٰذا بَل كُنّا ظٰلِمينَ (Ⅵ)
- et que n’approche la promesse du Vrai : et voilà que, hagards, les dénégateurs diront : « Malheur à nous d’avoir vécu dans l’insouciance (des fins), bien pis : dans l’iniquité ! » (Ⅶ)
- La Promesse véritable s’approche et voici que fixés sont les regards de ceux qui furent infidèles. « Malheur à Nous ! Nous avons été dans l’insouciance de ceci ! Nous avons été injustes ! » (Ⅷ)
21. 98  
Vous n’êtes, vous et les dieux que vous adorez en dehors de Dieu, qu’un aliment de la géhenne, et c’est là que vous finirez.
- Innakum wama taAAbudoona min dooni Allahi hasabu jahannama antum laha waridoona (Ⅰ)
- En vérité, vous serez, vous et les idoles que vous adoriez en dehors de Dieu, jetés en pâture à l’Enfer, où vous serez tous précipités. (Ⅱ)
- Vous [les injustes, idolâtres, etc.] et ce que vous adoriez autre que DIEU, vous êtes le combustible de l’Enfer (résultat de vos actions abominables), vous y serez précipités. (Ⅲ)
- إنكم وما تعبدون من دون الله حصب جهنم أنتم لها واردون (Ⅳ)
- إِنَّكُمْ وَمَا تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ حَصَبُ جَهَنَّمَ أَنتُمْ لَهَا وَارِدُونَ (Ⅴ)
- إِنَّكُم وَما تَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ حَصَبُ جَهَنَّمَ أَنتُم لَها وٰرِدونَ (Ⅵ)
- « Vous et cela que vous adorez en place de Dieu n’êtes que charbons jetés dans la Géhenne où vous affluez comme à l’abreuvoir » (Ⅶ)
- Vous et ce que vous adoriez, en dehors d’Allah, serez matière ignée de la Géhenne. Vous y arrivez ! (Ⅷ)
21. 99  
Si les autres entités étaient des dieux, ils n’auraient pas fini [dans la géhenne] de la sorte où ils seront tous éternellement.
- Law kana haolai alihatan ma waradooha wakullun feeha khalidoona (Ⅰ)
- Et si vos divinités étaient de véritables dieux, elles ne seraient pas précipitées dans l’Enfer, où vous êtes tous appelés à vous éterniser. (Ⅱ)
- Si ceux-là (les idoles) étaient dieux, ils n’y seraient pas précipités. Tous [les idolâtres et leurs idoles] y demeureront (en Enfer) perpétuellement. (Ⅲ)
- لو كان هؤلاء آلهة ما وردوها وكل فيها خالدون (Ⅳ)
- لَوْ كَانَ هَٰؤُلَاءِ آلِهَةً مَّا وَرَدُوهَا ۖ وَكُلٌّ فِيهَا خَالِدُونَ (Ⅴ)
- لَو كانَ هٰؤُلاءِ ءالِهَةً ما وَرَدوها ۖ وَكُلٌّ فيها خٰلِدونَ (Ⅵ)
- s’ils étaient des dieux, ils n’y afflueraient pas, alors qu’eux et vous tous y serez éternels (Ⅶ)
- Si ces Faux Dieux avaient été des divinités, ils ne seraient pas arrivés à [la Géhenne]. Tous y seront éternellement. (Ⅷ)


Page: << 2

21 







Home