La repentance (at-tawba)
Onelittleangel > >  
(130 Verses | Page 2 / 3)
Traduction de Mohammed Chiadmi (2008).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Mohammed Chiadmi (2008).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


9.50
Obtiens-tu un succès ? Ils en éprouvent du dépit ; mais si tu subis un revers, ils s’écrient : « Heureusement que nous avions pris d’avance nos précautions ! » Et ils se retirent pleins de joie.

In tusibka hasanatun tasuhum wain tusibka museebatun yaqooloo qad akhathna amrana min qablu wayatawallaw wahum farihoona (⁎)

S’il t’arrive un bien, cela leur fait mal. Et s’il t’arrive un malheur, ils disent : « Nous avions ["heureusement"] pris nos précautions bien avant ! » et ils se détournent remplis de joie [injuste]. (Ⅱ)

إِن تُصِبْكَ حَسَنَةٌ تَسُؤْهُمْ ۖ وَإِن تُصِبْكَ مُصِيبَةٌ يَقُولُوا قَدْ أَخَذْنَا أَمْرَنَا مِن قَبْلُ وَيَتَوَلَّوا وَّهُمْ فَرِحُونَ (Ⅳ)

Si tu es gagné par une grande satisfaction, cela leur déplaît et les attriste ; si, en revanche, tu subis un revers, ils s’empressent de dire : Nous avons pris nos précautions, ils tournent les talons et s’en vont, joyeux !  (Ⅵ)

9.51
Dis-leur : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce que Dieu nous a déjà prescrit. Il est notre Maître ! Et c’est en Lui que les croyants doivent mettre leur confiance ! »

Qul lan yuseebana illa ma kataba Allahu lana huwa mawlana waAAala Allahi falyatawakkali almuminoona (⁎)

Dis : « Il ne nous arrivera que ce que DIEU a écrit pour nous ; Il est notre Protecteur [et notre Ami Guide]. C’est à DIEU que doivent s’en remettre les croyants ». (Ⅱ)

قُل لَّن يُصِيبَنَا إِلَّا مَا كَتَبَ اللَّهُ لَنَا هُوَ مَوْلَانَا ۚ وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ (Ⅳ)

Dis : Rien ne nous atteint que ce qui est écrit par Allah en notre faveur, Il est notre Maître et c’est à Allah que les croyants se remettent. (Ⅵ)

9.52
Dis-leur : « En ce qui nous concerne, vous ne pouvez vous attendre qu’à l’une des deux éventualités également agréables la victoire ou le martyre, alors que ce que nous attendons pour vous, c’est que Dieu vous inflige un châtiment directement ou par notre intermédiaire. Attendez donc ! Et nous sommes là à attendre à notre tour ! »

Qul hal tarabbasoona bina illa ihda alhusnayayni wanahnu natarabbasu bikum an yuseebakumu Allahu biAAathabin min AAindihi aw biaydeena fatarabbasoo inna maAAakum mutarabbisoona (⁎)

Dis[-leur] : « Qu’attendez-vous pour nous sinon l’un des deux biens (le martyre ou la victoire). Et nous attendons pour vous que DIEU vous inflige un châtiment venant de Lui ou [Il vous châtie] par nos mains [à cause de vos péchés et vos injustices]. Alors attendez, nous attendons aussi ». (Ⅱ)

قُلْ هَلْ تَرَبَّصُونَ بِنَا إِلَّا إِحْدَى الْحُسْنَيَيْنِ ۖ وَنَحْنُ نَتَرَبَّصُ بِكُمْ أَن يُصِيبَكُمُ اللَّهُ بِعَذَابٍ مِّنْ عِندِهِ أَوْ بِأَيْدِينَا ۖ فَتَرَبَّصُوا إِنَّا مَعَكُم مُّتَرَبِّصُونَ (Ⅳ)

Dis : Qu’attendez-vous pour nous, sinon l’une des deux récompenses [la victoire ou le martyre], alors que nous, nous attendons qu’Allah vous atteigne d’un tourment venu de Lui ou par le truchement de nos mains. Attendez donc, nous sommes en train d’attendre avec vous. (Ⅵ)

9.53
Dis-leur enfin : « Faites des aumônes de votre propre gré ou à contrecœur, jamais elles ne seront agréées, venant de vous, car vous êtes des gens pervers. »

Qul anfiqoo tawAAan aw karhan lan yutaqabbala minkum innakum kuntum qawman fasiqeena (⁎)

Dis [aux impies, hypocrites, etc. qui ont le cœur corrompu] : « [Que] vous dépensiez [vos biens] bon gré ou mal gré, [le don venant] de vous, ne sera pas accepté. Car vous êtes des hommes pervers ». (Ⅱ)

قُلْ أَنفِقُوا طَوْعًا أَوْ كَرْهًا لَّن يُتَقَبَّلَ مِنكُمْ ۖ إِنَّكُمْ كُنتُمْ قَوْمًا فَاسِقِينَ (Ⅳ)

Dis : Consacrez votre part d’aumône de bon gré ou à contrecœur, elle ne sera pas acceptée, car vous êtes un peuple de corrompus. (Ⅵ)

9.54
Ce qui empêche leurs aumônes d’être agréées, c’est qu’ils ne croient pas en Dieu et en Son Prophète ; c’est qu’ils ne se rendent qu’avec nonchalance à la salât et ne font l’aumône qu’à contrecœur.

Wama manaAAahum an tuqbala minhum nafaqatuhum illa annahum kafaroo biAllahi wabirasoolihi wala yatoona alssalata illa wahum kusala wala yunfiqoona illa wahum karihoona (⁎)

Ce qui empêchait leurs dépenses d’être acceptées, c’est le fait qu’ils reniaient DIEU et Son prophète, ils n’assistaient à la Prière que languissants et ne dépensaient que de mauvais gré. (Ⅱ)

وَمَا مَنَعَهُمْ أَن تُقْبَلَ مِنْهُمْ نَفَقَاتُهُمْ إِلَّا أَنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَبِرَسُولِهِ وَلَا يَأْتُونَ الصَّلَاةَ إِلَّا وَهُمْ كُسَالَىٰ وَلَا يُنفِقُونَ إِلَّا وَهُمْ كَارِهُونَ (Ⅳ)

Ce qui a empêché que cette aumône soit acceptée est le fait qu’ils aient douté d’Allah et de Son prophète, ne s’acquittent de leurs prières qu’en le faisant de mauvaise grâce et ne consentent à donner leur obole qu’avec aversion. (Ⅵ)

9.55
Que leurs richesses et le nombre de leurs enfants ne t’émerveillent guère ! Dieu ne les leur accorde que pour les faire souffrir ici-bas et les voir rendre péniblement l’âme en négateurs.

Fala tuAAjibka amwaluhum wala awladuhum innama yureedu Allahu liyuAAaththibahum biha fee alhayati alddunya watazhaqa anfusuhum wahum kafiroona (⁎)

Que ne t’émerveillent ni leurs biens [mal acquis] ni leurs enfants [mal conçus] ; DIEU veut les en châtier dans la vie d’ici-bas ; ils rendront leur âme [péniblement] tandis qu’ils sont des impies (injustes obstinés, de cœurs corrompus et corrupteurs). (Ⅱ)

فَلَا تُعْجِبْكَ أَمْوَالُهُمْ وَلَا أَوْلَادُهُمْ ۚ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيُعَذِّبَهُم بِهَا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَتَزْهَقَ أَنفُسُهُمْ وَهُمْ كَافِرُونَ (Ⅳ)

Ni leurs biens, ni leurs enfants ne peuvent t’impressionner. Allah veut les mettre aux fers par ce biais durant la vie immédiate, leur âme les quitte, alors qu’ils sont incroyants. (Ⅵ)

9.56
Ils jurent par Dieu qu’ils sont vraiment des vôtres, alors qu’ils sont loin de l’être. En réalité, seule la peur les pousse à agir de la sorte,

Wayahlifoona biAllahi innahum laminkum wama hum minkum walakinnahum qawmun yafraqoona (⁎)

Ils (les hypocrites) jurent, par DIEU, qu’ils sont des vôtres, alors qu’ils ne sont pas des vôtres, mais [loin de l’être], ils sont des hommes qui ont peur [de vous]. (Ⅱ)

وَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ إِنَّهُمْ لَمِنكُمْ وَمَا هُم مِّنكُمْ وَلَٰكِنَّهُمْ قَوْمٌ يَفْرَقُونَ (Ⅳ)

Ils font le serment au nom d’Allah qu’ils font partie de vous, mais ils n’en sont pas. Ils ont seulement peur ! (Ⅵ)

9.57
et s’ils trouvaient un abri, une caverne ou un souterrain, ils s’y précipiteraient à toutes jambes pour s’y camoufler.

Law yajidoona maljaan aw magharatin aw muddakhalan lawallaw ilayhi wahum yajmahoona (⁎)

S’ils trouvaient un asile, des cavernes, ou un souterrain, ils s’y tourneraient et s’y précipiteraient en toute hâte. (Ⅱ)

لَوْ يَجِدُونَ مَلْجَأً أَوْ مَغَارَاتٍ أَوْ مُدَّخَلًا لَّوَلَّوْا إِلَيْهِ وَهُمْ يَجْمَحُونَ (Ⅳ)

S’ils trouvaient un lieu sûr, des grottes ou un antre quelconque, ils s’y réfugieraient sans attendre. (Ⅵ)

9.58
Il en est parmi eux qui te critiquent au sujet de la répartition des aumônes. Si on leur en donne une part, ils sont satisfaits ; mais ils se fâchent, s’ils n’en reçoivent rien.

Waminhum man yalmizuka fee alssadaqati fain oAAtoo minha radoo wain lam yuAAtaw minha itha hum yaskhatoona (⁎)

Quelques-uns d’entre eux te critiquent au sujet [de la distribution] des aumônes (butins) ! S’ils en reçoivent une part [selon ce qu’ils veulent], ils sont satisfaits ; sinon, les voilà [pleins de rancœur et] en colère ! (Ⅱ)

وَمِنْهُم مَّن يَلْمِزُكَ فِي الصَّدَقَاتِ فَإِنْ أُعْطُوا مِنْهَا رَضُوا وَإِن لَّمْ يُعْطَوْا مِنْهَا إِذَا هُمْ يَسْخَطُونَ (Ⅳ)

Il en est même parmi eux qui te dénigrent au sujet des aumônes : pour peu qu’ils en reçoivent une part, les voilà tout satisfaits ; mais s’ils n’ont rien, voilà qu’ils se fâchent pour de bon. (Ⅵ)

9.59
Que n’acceptent-ils de bon cœur ce que Dieu et Son Prophète leur dispensent et disent : « Dieu nous suffit ! Dieu saura nous accorder quelque faveur ainsi que Son Prophète ! C’est en Dieu que nous mettons tous nos espoirs. »

Walaw annahum radoo ma atahumu Allahu warasooluhu waqaloo hasbuna Allahu sayuteena Allahu min fadlihi warasooluhu inna ila Allahi raghiboona (⁎)

[Mais] s’ils étaient satisfaits de ce que DIEU et Son prophète leur ont accordé et [qu’ils] disaient [de bon cœur] : « [Le don de] DIEU nous suffit ; bientôt, DIEU nous accordera Sa grâce, [Lui] et Son prophète ; nous avons le ferme espoir que DIEU nous donnera [beaucoup de biens] » [cela aurait mieux valu pour eux]. (Ⅱ)

وَلَوْ أَنَّهُمْ رَضُوا مَا آتَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ سَيُؤْتِينَا اللَّهُ مِن فَضْلِهِ وَرَسُولُهُ إِنَّا إِلَى اللَّهِ رَاغِبُونَ (Ⅳ)

Si au moins ils avaient accepté ce qu’Allah et Son prophète leur ont apporté et s’ils avaient déclaré : Allah nous suffit. Allah nous pourvoira de Sa grâce, de même que le Prophète, car notre inclination est vers Allah. (Ⅵ)

9.60
Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de recueillir ces dons et de les répartir, à ceux dont les cœurs sont à gagner, au rachat des captifs, aux endettés insolvables, à ceux qui se consacrent à la cause de Dieu et aux voyageurs démunis. C’est là un arrêt de Dieu, et Dieu est Omniscient et Sage.

Innama alssadaqatu lilfuqarai waalmasakeeni waalAAamileena AAalayha waalmuallafati quloobuhum wafee alrriqabi waalgharimeena wafee sabeeli Allahi waibni alssabeeli fareedatan mina Allahi waAllahu AAaleemun hakeemun (⁎)

Les Aumônes ne sont [destinées] qu’aux pauvres, aux miséreux, à ceux qui sont chargés [de recueillir les Aumônes et de les répartir à qui de droit], à ceux dont les cœurs seront gagnés [et raffermis dans l’Islam], au rachat (libération) des esclaves, à ceux [des gens honnêtes] qui sont endettés [et qui n’ont pas de quoi acquitter leurs dettes], [aux activités] sur le chemin [et pour la religion] de DIEU, et aux voyageurs [en détresse]. C’est un décret de DIEU. DIEU est Omniscient [et] Sage. (Ⅱ)

۞ إِنَّمَا الصَّدَقَاتُ لِلْفُقَرَاءِ وَالْمَسَاكِينِ وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا وَالْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُمْ وَفِي الرِّقَابِ وَالْغَارِمِينَ وَفِي سَبِيلِ اللَّهِ وَابْنِ السَّبِيلِ ۖ فَرِيضَةً مِّنَ اللَّهِ ۗ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ (Ⅳ)

Quant à l’aumône, elle est destinée aux pauvres, aux miséreux, aux agents qui la perçoivent, à ceux dont les cœurs se sont ralliés à la foi, aux esclaves en vue de leur affranchissement, aux endettés dans la voie du Seigneur et aux voyageurs. C’est une obligation divine, Dieu est le mieux informé et le plus sage. (Ⅵ)

9.61
Et il en est parmi eux qui critiquent le Prophète en disant : « Il écoute tout ce qu’on lui raconte ! » Réponds-leur : « Il est, en effet, tout oreilles, mais pour votre bien. Il croit en Dieu et fait confiance aux croyants ; il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui ont la foi. Mais à ceux qui lui causent du tort est réservé un terrible châtiment. »

Waminhumu allatheena yuthoona alnnabiyya wayaqooloona huwa othunun qul othunu khayrin lakum yuminu biAllahi wayuminu lilmumineena warahmatun lillatheena amanoo minkum waallatheena yuthoona rasoola Allahi lahum AAathabun aleemun (⁎)

Quelques-uns d’entre eux (les hypocrites..) nuisent au Prophète et disent : « Il [prête attention à toutes les paroles, il] est tout oreille ! » Dis : « tout oreille pour votre bien. Il (Prophète) croit en DIEU et il croit (fait confiance) aux croyants, et [il est] une miséricorde envers ceux d’entre vous qui croient [en DIEU] ». Ceux qui nuisent au prophète de DIEU auront un châtiment douloureux. (Ⅱ)

وَمِنْهُمُ الَّذِينَ يُؤْذُونَ النَّبِيَّ وَيَقُولُونَ هُوَ أُذُنٌ ۚ قُلْ أُذُنُ خَيْرٍ لَّكُمْ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَيُؤْمِنُ لِلْمُؤْمِنِينَ وَرَحْمَةٌ لِّلَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ ۚ وَالَّذِينَ يُؤْذُونَ رَسُولَ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ (Ⅳ)

Il y a ceux qui s’en prennent au Prophète en disant qu’il est « tout oreille ». Dis-leur : Oreille du bien en votre faveur. Il croit en Allah et donne crédit aux croyants ! En cela, il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient. Mais ceux qui portent préjudice au Prophète subiront un châtiment cruel. (Ⅵ)

9.62
Ils jurent par Dieu devant vous pour avoir votre agrément, alors que c’est Dieu et Son Prophète qu’ils auraient dû chercher à satisfaire, s’ils étaient de vrais croyants.

Yahlifoona biAllahi lakum liyurdookum waAllahu warasooluhu ahaqqu an yurdoohu in kanoo mumineena (⁎)

Ils promulguent des serments en invoquant [le nom de] DIEU afin d’attirer votre satisfaction, alors que DIEU est beaucoup plus en droit - ainsi que son Prophète - qu’ils Le satisfassent, s’ils sont croyants. (Ⅱ)

يَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَكُمْ لِيُرْضُوكُمْ وَاللَّهُ وَرَسُولُهُ أَحَقُّ أَن يُرْضُوهُ إِن كَانُوا مُؤْمِنِينَ (Ⅳ)

Ils prêteront serment sur Allah en vue de vous plaire, mais Allah et Son prophète sont en droit, eux, d’être plus que satisfaits, s’ils sont des croyants. (Ⅵ)

9.63
Ne savent-ils donc pas que quiconque s’oppose à Dieu et à Son Prophète est voué au feu de la Géhenne, pour un séjour éternel ? Et ce sera pour lui le comble de l’opprobre !

Alam yaAAlamoo annahu man yuhadidi Allaha warasoolahu faanna lahu nara jahannama khalidan feeha thalika alkhizyu alAAatheemu (⁎)

Ne savent-ils pas que si quelqu’un s’oppose à DIEU et à Son prophète subira le feu de l’Enfer (résultat de mauvais actes) où il demeurera à perpétuité ? C’est là l’ignominie immense. (Ⅱ)

أَلَمْ يَعْلَمُوا أَنَّهُ مَن يُحَادِدِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَأَنَّ لَهُ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدًا فِيهَا ۚ ذَٰلِكَ الْخِزْيُ الْعَظِيمُ (Ⅳ)

Ne savent-ils donc pas que celui qui s’oppose à Allah et à Son prophète recevra en rétribution le feu de la géhenne où il demeurera éternellement ? Telle est la honte suprême. (Ⅵ)

9.64
Les hypocrites redoutent qu’une sourate ne vienne dévoiler ce que recèlent leurs cœurs. Dis-leur : « Libre à vous de vous moquer ! Dieu étalera au grand jour ce que vous redoutiez tant de divulguer ! »

Yahtharu almunafiqoona an tunazzala AAalayhim sooratun tunabbiohum bima fee quloobihim quli istahzioo inna Allaha mukhrijun ma tahtharoona (⁎)

Les hypocrites redoutent que ne soit descendue sur eux (les croyants) une sourate leur dévoilant ce qu’il y a dans leurs cœurs (les cœurs des hypocrites). Dis [aux hypocrites] : « Raillez ! DIEU va mettre au jour ce que vous redoutez ». (Ⅱ)

يَحْذَرُ الْمُنَافِقُونَ أَن تُنَزَّلَ عَلَيْهِمْ سُورَةٌ تُنَبِّئُهُم بِمَا فِي قُلُوبِهِمْ ۚ قُلِ اسْتَهْزِئُوا إِنَّ اللَّهَ مُخْرِجٌ مَّا تَحْذَرُونَ (Ⅳ)

Les hypocrites craignent qu’une sourate du Coran ne soit révélée à leur intention et ne dévoile ce que contiennent leurs cœurs. Réponds-leur : Continuez vos railleries, Allah fera sortir ce que vous cachez ! (Ⅵ)

9.65
Si tu les interroges, ils te répondront certainement : « Nous ne faisions que badiner et plaisanter ! » Dis-leur : « Ainsi, vous vous moquiez de Dieu, de Ses versets et de Son Prophète ?

Walain saaltahum layaqoolunna innama kunna nakhoodu wanalAAabu qul abiAllahi waayatihi warasoolihi kuntum tastahzioona (⁎)

Et si tu les interroges [sur leurs actions hypocrites], ils [te] diront : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et nous jouions ! » Dis : « Est-ce de DIEU, de Ses versets (le Coran) et de Son prophète que vous ironisiez ? » (Ⅱ)

وَلَئِن سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُ ۚ قُلْ أَبِاللَّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ (Ⅳ)

Si tu les interroges, ils répondent : Nous ne faisions que jouer, c’est de la plaisanterie. Dis : Vous plaisantiez au sujet d’Allah, de Ses signes et de Son prophète ? (Ⅵ)

9.66
Ne vous excusez pas ! Vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à certains d’entre vous, les autres seront châtiés en tant que criminels. »

La taAAtathiroo qad kafartum baAAda eemanikum in naAAfu AAan taifatin minkum nuAAaththib taifatan biannahum kanoo mujrimeena (⁎)

Ne vous excusez pas. Après avoir été [convaincus et] croyants vous avez [à cause de vos crimes] renié [DIEU, le Prophète et le Coran]. Si nous pardonnons les uns parmi vous [qui se repentiront], Nous châtierons les autres pour avoir été des criminels. (Ⅱ)

لَا تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ ۚ إِن نَّعْفُ عَن طَائِفَةٍ مِّنكُمْ نُعَذِّبْ طَائِفَةً بِأَنَّهُمْ كَانُوا مُجْرِمِينَ (Ⅳ)

Ne vous cherchez pas d’excuses : vous êtes tombés dans l’incroyance après que vous eûtes embrassé la foi. Si Nous pardonnons à un groupe parmi vous, Nous châtierons les autres, car ils auraient été coupables. (Ⅵ)

9.67
Les hypocrites, qu’ils soient hommes ou femmes, sont tous du même acabit. Ils incitent à la pratique du mal, déconseillent la pratique du bien et ferment leurs mains pour ne rien donner. Ils ont ainsi oublié Dieu et Dieu les a oubliés. En vérité, les hypocrites sont des pervers.

Almunafiqoona waalmunafiqatu baAAduhum min baAAdin yamuroona bialmunkari wayanhawna AAani almaAAroofi wayaqbidoona aydiyahum nasoo Allaha fanasiyahum inna almunafiqeena humu alfasiqoona (⁎)

Les hypocrites, hommes et femmes, sont [de même genre et pareils] les uns aux autres. Ils prescrivent ce qui est répréhensible, proscrivent ce qui est méritoire, et replient leurs mains (ne dépensent rien sur le chemin de DIEU). Ils ont oublié DIEU et [en conséquence] Il les a oubliés (délaissés). Les hypocrites, ce sont eux les pervers. (Ⅱ)

الْمُنَافِقُونَ وَالْمُنَافِقَاتُ بَعْضُهُم مِّن بَعْضٍ ۚ يَأْمُرُونَ بِالْمُنكَرِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمَعْرُوفِ وَيَقْبِضُونَ أَيْدِيَهُمْ ۚ نَسُوا اللَّهَ فَنَسِيَهُمْ ۗ إِنَّ الْمُنَافِقِينَ هُمُ الْفَاسِقُونَ (Ⅳ)

Les hypocrites, qu’ils soient hommes ou femmes, s’ordonnent mutuellement le mal et s’opposent au bien. Ils serrent leurs mains, oubliant Allah qui les oublie aussi. Les hypocrites sont des pervers ! (Ⅵ)

9.68
Dieu a promis aux hypocrites, hommes et femmes, ainsi qu’aux infidèles, le feu de la Géhenne, pour l’éternité. Et c’est là leur juste châtiment. C’est ainsi que, maudits de Dieu, ils auront un supplice permanent.

WaAAada Allahu almunafiqeena waalmunafiqati waalkuffara nara jahannama khalideena feeha hiya hasbuhum walaAAanahumu Allahu walahum AAathabun muqeemun (⁎)

DIEU a promis aux hypocrites, hommes et femmes, ainsi qu’aux impies [cœurs corrompus] le feu de l’Enfer où [ils demeureront] à jamais. Cela leur suffit. DIEU les a maudits. Et un châtiment permanent leur est réservé (selon leurs actions abominables). (Ⅱ)

وَعَدَ اللَّهُ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْكُفَّارَ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا ۚ هِيَ حَسْبُهُمْ ۚ وَلَعَنَهُمُ اللَّهُ ۖ وَلَهُمْ عَذَابٌ مُّقِيمٌ (Ⅳ)

Allah a promis aux hypocrites, qu’ils soient hommes ou femmes, et aux infidèles le feu de la géhenne. Ils y demeureront éternellement en guise de prix et de malédiction d’Allah. Ils auront encore un châtiment durable. (Ⅵ)

9.69
Il en fut de même de ceux qui vous ont précédés et qui pourtant étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils ont eu leur part de jouissance en ce monde et vous jouissez aujourd’hui de la vôtre, comme vos prédécesseurs ont joui de la leur. Vous discutez des mêmes questions vaines dont ils discutaient. Les œuvres de ces gens-là seront réduites à néant dans cette vie et dans l’autre. Et ce sont eux qui sont les véritables perdants !

Kaallatheena min qablikum kanoo ashadda minkum quwwatan waakthara amwalan waawladan faistamtaAAoo bikhalaqihim faistamtaAAtum bikhalaqikum kama istamtaAAa allatheena min qablikum bikhalaqihim wakhudtum kaallathee khadoo olaika habitat aAAmaluhum fee alddunya waalakhirati waolaika humu alkhasiroona (⁎)

[Vous les hypocrites vous êtes] comme ceux qui ont vécu avant vous, ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils ont tiré jouissance [malhonnêtement] de leur part [dans cette vie] et vous aussi, vous avez tiré jouissance de votre part comme ceux qui ont vécu avant vous tiraient jouissance [injuste] de leur part ; et [votre comportement à] vous laisser aller [à l’hypocrisie] est semblable à [celui de] ceux (vos devanciers) qui s’[y] sont laissés aller. Voilà ceux dont les actions ont échoué dans cette vie et [ne profiteront nullement] dans la vie future. Voilà les perdants. (Ⅱ)

كَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ كَانُوا أَشَدَّ مِنكُمْ قُوَّةً وَأَكْثَرَ أَمْوَالًا وَأَوْلَادًا فَاسْتَمْتَعُوا بِخَلَاقِهِمْ فَاسْتَمْتَعْتُم بِخَلَاقِكُمْ كَمَا اسْتَمْتَعَ الَّذِينَ مِن قَبْلِكُم بِخَلَاقِهِمْ وَخُضْتُمْ كَالَّذِي خَاضُوا ۚ أُولَٰئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ ۖ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ (Ⅳ)

À l’instar de ceux qui vous ont précédés, qui étaient plus forts, plus fortunés, et avaient beaucoup d’enfants : ils avaient apprécié leur condition. Appréciez la vôtre comme ceux qui vous ont précédés ont apprécié la leur. Vous avez spéculé autant qu’eux. Leurs actions ont été taxées de nullité dans la vie immédiate comme dans la vie future. De fait, ils sont les perdants. (Ⅵ)

9.70
L’histoire de ceux qui vécurent avant eux ne leur est-elle pas parvenue ? Celle des peuples de Noé, des Âd, des Thamûd, d’Abraham, des Madyan et des villes ensevelies ? À tous ces peuples, Dieu a envoyé des messagers avec des preuves à l’appui. Ce n’est donc pas Dieu qui les a lésés ; mais ce sont eux qui ont été à l’origine de leur perte.

Alam yatihim nabao allatheena min qablihim qawmi noohin waAAadin wathamooda waqawmi ibraheema waashabi madyana waalmutafikati atathum rusuluhum bialbayyinati fama kana Allahu liyathlimahum walakin kanoo anfusahum yathlimoona (⁎)

Ne leur est-elle pas parvenue l’histoire de ceux qui vécurent avant eux [et qui rejetèrent les enseignements célestes, les impies et hypocrites parmi] le peuple de Noé, les cAad, les Thamoud, le peuple d’Abraham, les habitants de Madyan (le peuple de Shucayb), et les cités renversées (le peuple de Lout) ? Leurs Prophètes leur ont apporté les preuves évidentes (les enseignements) [mais ils n’ont rien écouté]. DIEU ne les a pas lésés, mais ils se lésaient eux-mêmes. (Ⅱ)

أَلَمْ يَأْتِهِمْ نَبَأُ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ قَوْمِ نُوحٍ وَعَادٍ وَثَمُودَ وَقَوْمِ إِبْرَاهِيمَ وَأَصْحَابِ مَدْيَنَ وَالْمُؤْتَفِكَاتِ ۚ أَتَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ ۖ فَمَا كَانَ اللَّهُ لِيَظْلِمَهُمْ وَلَٰكِن كَانُوا أَنفُسَهُمْ يَظْلِمُونَ (Ⅳ)

L’histoire ne leur est-elle pas parvenue ? Celle de leurs devanciers ? Les peuples de Noé, de ‘Ad, de Thamoud et le peuple d’Abraham, les gens de Madian et les cités renversées : leurs prophètes sont venus avec des signes clairs. Allah n’a pas été injuste à leur égard, ils furent injustes envers eux-mêmes. (Ⅵ)

9.71
Les croyants et les croyantes sont solidaires les uns des autres. Ils incitent à la pratique du bien, déconseillent la pratique du mal, accomplissent la salât, s’acquittent de la zakât et obéissent à Dieu et à Son Prophète. À ceux-là, Dieu fera miséricorde, car Il est Omnipotent et Sage.

Waalmuminoona waalmuminatu baAAduhum awliyao baAAdin yamuroona bialmaAAroofi wayanhawna AAani almunkari wayuqeemoona alssalata wayutoona alzzakata wayuteeAAoona Allaha warasoolahu olaika sayarhamuhumu Allahu inna Allaha AAazeezun hakeemun (⁎)

Les croyants et les croyantes sont protecteurs [et alliés sincères] les uns des autres : ils prescrivent ce qui est méritoire, proscrivent ce qui est répréhensible, observent la Prière, donnent l’Aumône et obéissent à DIEU et à Son prophète ; voilà ceux à qui DIEU accordera des biens [particuliers, les admettra en Sa miséricorde]. DIEU est Puissant honoré [et] Sage. (Ⅱ)

وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ ۚ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ أُولَٰئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ (Ⅳ)

Les croyants et les croyantes s’accordent des protections mutuelles. Ils ordonnent le bien et interdisent le mal. Ils s’appliquent à la prière, font l’aumône et obéissent à Allah et à Son prophète. À ceux-là, Allah fera miséricorde, Allah étant le Puissant, le Sage. (Ⅵ)

9.72
Dieu a promis aux croyants et aux croyantes des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, pour l’éternité, ainsi que de magnifiques demeures situées dans les jardins d’Éden. Et leur satisfaction d’avoir été agréés par le Seigneur sera bien plus grande encore, et c’est là, pour eux, le suprême bonheur !

WaAAada Allahu almumineena waalmuminati jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha wamasakina tayyibatan fee jannati AAadnin waridwanun mina Allahi akbaru thalika huwa alfawzu alAAatheemu (⁎)

DIEU a promis aux croyants et aux croyantes les jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], où [ils vivront] éternellement, et des demeures agréables aux jardins d’Eden. Et l’agrément de DIEU [à leur égard] est plus magnifique encore. Voilà l’immense succès. (Ⅱ)

وَعَدَ اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا وَمَسَاكِنَ طَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ ۚ وَرِضْوَانٌ مِّنَ اللَّهِ أَكْبَرُ ۚ ذَٰلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ (Ⅳ)

Allah a promis aux croyants et aux croyantes des jardins où couleront des rivières. Ils y demeureront éternellement, auront de belles demeures dans le jardin d’Éden, sans compter la satisfaction d’Allah qui est la plus grande. C’est cela, le plus grand succès. (Ⅵ)

9.73
Ô Prophète ! Combats les négateurs et les hypocrites, et traite-les avec rigueur. Leur dernier refuge sera la Géhenne, cette détestable demeure.

Ya ayyuha alnnabiyyu jahidi alkuffara waalmunafiqeena waoghluth AAalayhim wamawahum jahannamu wabisa almaseeru (⁎)

Prophète, combats les impies [obstinés et corrupteurs] et les hypocrites, et traite-les rudement ; leur refuge sera l’Enfer (leurs crimes), quelle désagréable fin. (Ⅱ)

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ ۚ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ ۖ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ (Ⅳ)

Ô Prophète, combats les infidèles et les hypocrites. Sois extrêmement ferme envers eux. Leur dernière demeure est la géhenne. Quel funeste destin ! (Ⅵ)

9.74
Ils jurent par Dieu qu’ils n’ont dit aucun mal, et pourtant ils ont bien proféré des paroles impies et renié la foi musulmane, après l’avoir embrassée. Ils ont ourdi un complot qu’ils n’ont pu réaliser. D’ailleurs, de quoi pouvaient-ils se plaindre, sinon d’avoir été comblés de faveurs par Dieu et Son Prophète ? S’ils se repentent, cela ne peut être qu’à leur avantage ; mais s’ils persistent dans leur erreur, Dieu leur infligera de terribles châtiments, aussi bien en ce monde que dans la vie future ; et ils ne trouveront, sur Terre, ni allié ni défenseur.

Yahlifoona biAllahi ma qaloo walaqad qaloo kalimata alkufri wakafaroo baAAda islamihim wahammoo bima lam yanaloo wama naqamoo illa an aghnahumu Allahu warasooluhu min fadlihi fain yatooboo yaku khayran lahum wain yatawallaw yuAAaththibhumu Allahu AAathaban aleeman fee alddunya waalakhirati wama lahum fee alardi min waliyyin wala naseerin (⁎)

Ils jurent par DIEU de n’avoir pas dit [ce qu’ils ont proféré], et pourtant ils ont dit la parole de l’impiété, ils ont été impies après avoir [reconnu et] embrassé l’Islam ; ils se sont préoccupés [de tramer un complot,] ce qu’ils n’ont pu réaliser ; leur haine n’était due que parce que DIEU - et Son prophète - les a enrichis [les croyants] par Sa grâce. S’ils (les impies et les hypocrites) se repentaient cela vaudrait mieux pour eux. S’ils tournent le dos [et s’opposent aux vérités célestes], DIEU les frappera d’un châtiment douloureux en cette vie et [dans] l’autre. Ils n’auront sur terre ni protecteur ni secours [sincères]. (Ⅱ)

يَحْلِفُونَ بِاللَّهِ مَا قَالُوا وَلَقَدْ قَالُوا كَلِمَةَ الْكُفْرِ وَكَفَرُوا بَعْدَ إِسْلَامِهِمْ وَهَمُّوا بِمَا لَمْ يَنَالُوا ۚ وَمَا نَقَمُوا إِلَّا أَنْ أَغْنَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ مِن فَضْلِهِ ۚ فَإِن يَتُوبُوا يَكُ خَيْرًا لَّهُمْ ۖ وَإِن يَتَوَلَّوْا يُعَذِّبْهُمُ اللَّهُ عَذَابًا أَلِيمًا فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ ۚ وَمَا لَهُمْ فِي الْأَرْضِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ (Ⅳ)

Ils jurent par Allah ne pas avoir dit ce qu’on leur prête, et pourtant ils ont bien prononcé la parole d’incroyance. Infidèles, ils le furent après avoir été musulmans. Ils complotèrent, mais ne réalisèrent pas leur dessein. Pour autant, le peu qu’ils aient retiré, c’est à la faveur d’Allah et de Son prophète qu’ils le doivent. S’ils reviennent de leur erreur, cela sera porté à leur bénéfice ; s’ils se détournent, Allah les mettra au supplice, un supplice cruel, tant ici-bas que dans la vie future. Ils n’auront sur terre ni tuteur, ni sauveur. (Ⅵ)

9.75
Il en est parmi eux qui se sont engagés vis-à-vis de Dieu en disant : « S’Il nous gratifie de Ses largesses, nous ferons de larges aumônes zakât et nous serons du nombre des vertueux ! »

Waminhum man AAahada Allaha lain atana min fadlihi lanassaddaqanna walanakoonanna mina alssaliheena (⁎)

Quelques-uns d’entre eux ont fait pacte avec DIEU : « S’Il nous donne [une richesse] par Sa grâce, nous payerons l’Aumône et nous serons du nombre de ceux qui accomplissent les bonnes actions ». (Ⅱ)

۞ وَمِنْهُم مَّنْ عَاهَدَ اللَّهَ لَئِنْ آتَانَا مِن فَضْلِهِ لَنَصَّدَّقَنَّ وَلَنَكُونَنَّ مِنَ الصَّالِحِينَ (Ⅳ)

Il en est qui promettent à Allah : S’Il nous donne un peu de Sa faveur, nous rétribuerons une part de ces dons et nous gagnerons le statut des justes. (Ⅵ)

9.76
Mais lorsque Dieu les combla de Ses dons, ils s’en montrèrent avares et tournèrent le dos en oubliant leurs promesses.

Falamma atahum min fadlihi bakhiloo bihi watawallaw wahum muAAridoona (⁎)

Mais lorsqu’Il leur donna [une richesse] par Sa grâce, ils s’en montrèrent avares, tournèrent le dos et s’éloignèrent [obstinément du chemin de DIEU]. (Ⅱ)

فَلَمَّا آتَاهُم مِّن فَضْلِهِ بَخِلُوا بِهِ وَتَوَلَّوا وَّهُم مُّعْرِضُونَ (Ⅳ)

Et lorsqu’une part de Sa faveur leur fut octroyée, ils se montrèrent fort avares, se détournèrent et s’éloignèrent. (Ⅵ)

9.77
Aussi a-t-Il suscité dans leurs cœurs une hypocrisie permanente qui doit les accompagner jusqu’au Jour de leur comparution devant Lui, et ce pour avoir violé les promesses qu’ils Lui ont faites et pour avoir débité des mensonges.

FaaAAqabahum nifaqan fee quloobihim ila yawmi yalqawnahu bima akhlafoo Allaha ma waAAadoohu wabima kanoo yakthiboona (⁎)

[DIEU] fit s’ensuivre l’hypocrisie dans leurs cœurs jusqu’au Jour où ils comparaîtront devant Lui, parce qu’ils agirent contrairement à ce qu’ils avaient promis à DIEU et parce qu’ils mentaient [délibérément]. (Ⅱ)

فَأَعْقَبَهُمْ نِفَاقًا فِي قُلُوبِهِمْ إِلَىٰ يَوْمِ يَلْقَوْنَهُ بِمَا أَخْلَفُوا اللَّهَ مَا وَعَدُوهُ وَبِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ (Ⅳ)

Il fit naître l’hypocrisie dans leur cœur jusqu’au jour où ils comparaîtront devant Lui et devront répondre de leurs promesses non tenues à Allah et de leur mensonge. (Ⅵ)

9.78
Ne savent-ils pas que Dieu connaît leurs pensées les plus intimes et leurs entretiens les plus secrets, car pour Dieu il n’y a point de mystère ?

Alam yaAAlamoo anna Allaha yaAAlamu sirrahum wanajwahum waanna Allaha AAallamu alghuyoobi (⁎)

Ne savent-ils pas que DIEU connaît leurs secrets et leurs chuchoteries et que DIEU connaît les réalités suprasensibles ? (Ⅱ)

أَلَمْ يَعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ سِرَّهُمْ وَنَجْوَاهُمْ وَأَنَّ اللَّهَ عَلَّامُ الْغُيُوبِ (Ⅳ)

Ne savent-ils pas qu’Allah connaît leurs secrets et leurs conciliabules ? Allah est le [meilleur] connaisseur des mystères. (Ⅵ)

9.79
Certains d’entre eux dénigrent et raillent aussi bien les croyants qui font bénévolement de généreuses aumônes zakât que ceux qui n’en font que selon leurs faibles moyens. Dieu se moquera bien de ces impies et les soumettra à de terribles tourments.

Allatheena yalmizoona almuttawwiAAeena mina almumineena fee alssadaqati waallatheena la yajidoona illa juhdahum fayaskharoona minhum sakhira Allahu minhum walahum AAathabun aleemun (⁎)

Ceux qui dénigrent [et raillent] les croyants qui font des aumônes de bon gré et les hommes qui ne trouvent que leurs faibles moyens (maigres dons). DIEU les raillera [les traitera selon leur moquerie]. Ils auront un dur châtiment. (Ⅱ)

الَّذِينَ يَلْمِزُونَ الْمُطَّوِّعِينَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ فِي الصَّدَقَاتِ وَالَّذِينَ لَا يَجِدُونَ إِلَّا جُهْدَهُمْ فَيَسْخَرُونَ مِنْهُمْ ۙ سَخِرَ اللَّهُ مِنْهُمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ (Ⅳ)

Ceux-là dénigrent les croyants volontaires qui donnent quelques aumônes, et tournent en dérision ceux qui n’ont que leur effort à offrir, ceux-là, Allah les tournera en dérision le moment venu et leur préparera un châtiment cruel. (Ⅵ)

9.80
Peu importe que tu demandes à Dieu de leur pardonner ou non ! Jamais Dieu ne leur pardonnera, dusses-tu répéter ta demande soixante-dix fois, car ils ont renié Dieu et Son Prophète, et Dieu ne guide pas les gens pervers.

Istaghfir lahum aw la tastaghfir lahum in tastaghfir lahum sabAAeena marratan falan yaghfira Allahu lahum thalika biannahum kafaroo biAllahi warasoolihi waAllahu la yahdee alqawma alfasiqeena (⁎)

[Que tu] demande[s] pardon pour eux ou [que tu] ne demande[s] pas pardon pour eux, - implorerais-tu soixante-dix fois pardon pour eux, - DIEU ne leur pardonnera pas, parce qu’ils ont renié DIEU et Son prophète. DIEU ne guide pas les hommes [qui sont obstinément] pervers. (Ⅱ)

اسْتَغْفِرْ لَهُمْ أَوْ لَا تَسْتَغْفِرْ لَهُمْ إِن تَسْتَغْفِرْ لَهُمْ سَبْعِينَ مَرَّةً فَلَن يَغْفِرَ اللَّهُ لَهُمْ ۚ ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ ۗ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ (Ⅳ)

Que tu implores pour eux le pardon ou non, et quand bien même tu l’invoquerais soixante-dix fois, Allah ne leur pardonnera pas en raison de leur incroyance en Lui et en Son prophète. Allah ne conduit pas dans le bon chemin le peuple des dévoyés. (Ⅵ)

9.81
Ceux qui sont restés dans leurs foyers et qui n’ont pas accompagné le Prophète au combat s’en félicitaient, car il leur répugnait de mettre leurs biens et leurs personnes au service de Dieu, en disant : « Ne vous mettez pas en campagne par ces chaleurs ! » Dis-leur : « Le feu de l’Enfer est bien plus ardent encore ! » Mais peuvent-ils le comprendre ?

Fariha almukhallafoona bimaqAAadihim khilafa rasooli Allahi wakarihoo an yujahidoo biamwalihim waanfusihim fee sabeeli Allahi waqaloo la tanfiroo fee alharri qul naru jahannama ashaddu harran law kanoo yafqahoona (⁎)

Ceux laissés en arrière se sont réjouis [illusoirement] d’être restés [chez eux, à cause de s’être] opposés au prophète de DIEU. [Emus par leur mauvaise foi] ils éprouvèrent de la répulsion à combattre sur le chemin de DIEU et sacrifier leurs biens et leurs personnes, et dirent [les uns aux autres et aux croyants] : « Ne partez pas au combat par cette chaleur ! » Dis : « Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur ». S’ils comprenaient ! (Ⅱ)

فَرِحَ الْمُخَلَّفُونَ بِمَقْعَدِهِمْ خِلَافَ رَسُولِ اللَّهِ وَكَرِهُوا أَن يُجَاهِدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَقَالُوا لَا تَنفِرُوا فِي الْحَرِّ ۗ قُلْ نَارُ جَهَنَّمَ أَشَدُّ حَرًّا ۚ لَّوْ كَانُوا يَفْقَهُونَ (Ⅳ)

Ceux qui sont restés loin derrière le prophète d’Allah étaient fort aises de leur inaction. En effet, ils répugnaient à combattre dans le sentier d’Allah en utilisant leurs biens ou en s’investissant eux-mêmes. Ils disent : Ne vous engagez pas dans les grandes chaleurs. Réponds : Le feu de la géhenne sera plus fort encore ! Si au moins ils comprenaient. (Ⅵ)

9.82
Qu’ils rient donc un peu, pour le moment ! Un jour viendra où ils verseront des larmes à torrents, en punition de leurs actes.

Falyadhakoo qaleelan walyabkoo katheeran jazaan bima kanoo yaksiboona (⁎)

Qu’ils rient peu et qu’ils pleurent beaucoup en punition de ce qu’ils ont commis. (Ⅱ)

فَلْيَضْحَكُوا قَلِيلًا وَلْيَبْكُوا كَثِيرًا جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ (Ⅳ)

Qu’ils rient donc un peu ici-bas, ils pleureront beaucoup [dans l’au-delà] pour prix de ce qu’ils auront acquis. (Ⅵ)

9.83
Si Dieu veut que tu te retrouves un jour parmi un groupe de ces gens-là, et qu’ils te demandent la permission d’aller combattre avec toi, dis-leur : « Jamais plus vous ne partirez au combat avec moi, et jamais plus vous ne combattrez d’ennemis avec moi ! Vous avez été contents de rester chez vous une première fois. Eh bien ! Restez donc avec ceux qui se tiennent à l’arrière ! »

Fain rajaAAaka Allahu ila taifatin minhum faistathanooka lilkhurooji faqul lan takhrujoo maAAiya abadan walan tuqatiloo maAAiya AAaduwwan innakum radeetum bialquAAoodi awwala marratin faoqAAudoo maAAa alkhalifeena (⁎)

Quand DIEU te ramènera vers un de leur groupe [et] qu’ils (les hommes du groupe) te demandent la permission de partir en campagne [avec toi] dis[-leur] : « Vous ne partirez plus jamais avec moi, vous ne combattrez [plus jamais] avec moi un ennemi. Vous étiez bien contents la première fois de rester chez vous ; restez donc avec ceux qui se tiennent à l’arrière ». (Ⅱ)

فَإِن رَّجَعَكَ اللَّهُ إِلَىٰ طَائِفَةٍ مِّنْهُمْ فَاسْتَأْذَنُوكَ لِلْخُرُوجِ فَقُل لَّن تَخْرُجُوا مَعِيَ أَبَدًا وَلَن تُقَاتِلُوا مَعِيَ عَدُوًّا ۖ إِنَّكُمْ رَضِيتُم بِالْقُعُودِ أَوَّلَ مَرَّةٍ فَاقْعُدُوا مَعَ الْخَالِفِينَ (Ⅳ)

Si Allah te ramène à ce groupe de gens et s’ils te demandent l’autorisation de sortir en vue de combattre, dis-leur : Vous ne sortirez plus jamais avec moi et vous ne combattrez aucun ennemi à mes côtés. Vous vous êtes satisfaits de ne rien faire une première fois, restez donc avec ceux qui sont à l’arrière. (Ⅵ)

9.84
Quand l’un d’eux vient à mourir, ne célèbre jamais la prière des morts sur sa dépouille et ne te recueille jamais sur sa tombe ! Ils ont renié Dieu et Son Prophète et ils sont morts en pervers.

Wala tusalli AAala ahadin minhum mata abadan wala taqum AAala qabrihi innahum kafaroo biAllahi warasoolihi wamatoo wahum fasiqoona (⁎)

Ne célèbre jamais la Prière [pour les morts] sur la dépouille d’aucun d’entre eux qui meurt, ni ne te recueille sur sa tombe, car ils ont renié [obstinément] DIEU et Son prophète, et ils sont morts tout en étant pervers. (Ⅱ)

وَلَا تُصَلِّ عَلَىٰ أَحَدٍ مِّنْهُم مَّاتَ أَبَدًا وَلَا تَقُمْ عَلَىٰ قَبْرِهِ ۖ إِنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَمَاتُوا وَهُمْ فَاسِقُونَ (Ⅳ)

Jamais tu ne conduiras de prière sur la tombe de l’un de ces gens-là, ni ne te tiendras au-dessus de sa tombe. Ils n’ont pas cru en Allah, ni en Son prophète, et ils sont morts dans leur perversité. (Ⅵ)

9.85
Que leurs richesses et le nombre de leurs enfants ne t’émerveillent point ! Dieu ne les leur accorde ici-bas que pour leur plus grand tourment et pour qu’ils rendent péniblement l’âme en tant que négateurs.

Wala tuAAjibka amwaluhum waawladuhum innama yureedu Allahu an yuAAaththibahum biha fee alddunya watazhaqa anfusuhum wahum kafiroona (⁎)

Que leurs richesses et leurs enfants ne t’émerveillent pas ! DIEU [ne] veut par-là, [que] de les châtier (éprouver) dans ce monde, et leur âme sera rendue tandis qu’ils sont impies[, injustes ; ils y verront les conséquences de leurs mauvaises actions]. (Ⅱ)

وَلَا تُعْجِبْكَ أَمْوَالُهُمْ وَأَوْلَادُهُمْ ۚ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ أَن يُعَذِّبَهُم بِهَا فِي الدُّنْيَا وَتَزْهَقَ أَنفُسُهُمْ وَهُمْ كَافِرُونَ (Ⅳ)

Pas plus leurs biens que leurs enfants ne peuvent t’attirer, car Allah veut grâce à cela leur faire subir un cruel tourment en cette vie. Il veut que leur âme les quitte alors qu’ils sont infidèles. (Ⅵ)

9.86
Lorsqu’une sourate est révélée prescrivant de croire en Dieu et de combattre avec Son Prophète, les plus riches d’entre eux ne songent qu’à se faire dispenser d’aller au combat, en te demandant : « Laisse-nous avec ceux qui se tiennent à l’arrière ! »,

Waitha onzilat sooratun an aminoo biAllahi wajahidoo maAAa rasoolihi istathanaka oloo alttawli minhum waqaloo tharna nakun maAAa alqaAAideena (⁎)

Quand descend une sourate [ordonnant] : « Croyez en DIEU et combattez en compagnie de Son prophète », ceux [des hypocrites] qui ont des moyens [et qui peuvent combattre] te demandent la permission et disent : « laisse-nous rester avec ceux qui restent chez eux ! » (Ⅱ)

وَإِذَا أُنزِلَتْ سُورَةٌ أَنْ آمِنُوا بِاللَّهِ وَجَاهِدُوا مَعَ رَسُولِهِ اسْتَأْذَنَكَ أُولُو الطَّوْلِ مِنْهُمْ وَقَالُوا ذَرْنَا نَكُن مَّعَ الْقَاعِدِينَ (Ⅳ)

Quand une sourate t’est parvenue dans laquelle il t’est ordonné de croire en Allah et de combattre avec Son Prophète, certains d’entre eux, des privilégiés, te demandent de les exempter : Laisse-nous rester avec les gens tranquilles, [ceux qui se sont planqués] à l’arrière. (Ⅵ)

9.87
acceptant ainsi de rester avec les femmes et les vieillards. Un sceau a été imprimé sur leurs cœurs les rendant incapables de rien comprendre.

Radoo bian yakoonoo maAAa alkhawalifi watubiAAa AAala quloobihim fahum la yafqahoona (⁎)

Voilà qu’ils sont contents de demeurer avec [les femmes] qui sont laissées à l’arrière [ou, avec les opposants]. Leurs cœurs sont scellés [à cause de leur hypocrisie et leurs péchés], ils ne s’en rendent pas compte. (Ⅱ)

رَضُوا بِأَن يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطُبِعَ عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَفْقَهُونَ (Ⅳ)

Ils ont voulu rester à l’arrière avec d’autres. Un sceau a été apposé sur leurs cœurs, mais ils ne comprennent rien. (Ⅵ)

9.88
Et pendant ce temps, le Prophète et ceux qui ont cru avec lui engageaient dans le combat leurs biens et leurs vies. Voilà ceux qui jouiront de toutes les faveurs ! Voilà ceux qui seront les bienheureux !

Lakini alrrasoolu waallatheena amanoo maAAahu jahadoo biamwalihim waanfusihim waolaika lahumu alkhayratu waolaika humu almuflihoona (⁎)

Mais le Prophète et ceux qui croient avec lui, ont combattu [et travaillé pour la cause de DIEU] sacrifiant leurs biens et leurs personnes : ceux-ci auront les faveurs [de cette vie et de l’autre], ceux-ci seront les bienheureux (parvenus à la félicité). (Ⅱ)

لَٰكِنِ الرَّسُولُ وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ جَاهَدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ ۚ وَأُولَٰئِكَ لَهُمُ الْخَيْرَاتُ ۖ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ (Ⅳ)

Mais le Prophète et les croyants qui l’accompagnaient ont combattu corps et biens : à ceux-là, les bienfaits terrestres ; ils seront les bienheureux. (Ⅵ)

9.89
Dieu leur a préparé des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, où leur séjour sera éternel. Et ce sera pour eux le bonheur sans limites !

aAAadda Allahu lahum jannatin tajree min tahtiha alanharu khalideena feeha thalika alfawzu alAAatheemu (⁎)

DIEU a préparé pour ceux-ci des Jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques], où [ils vivront] éternellement. Voici le succès immense. (Ⅱ)

أَعَدَّ اللَّهُ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا ۚ ذَٰلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ (Ⅳ)

Allah leur a préparé des jardins où couleront des rivières, ils y demeureront éternellement. C’est cela, le plus grand triomphe. (Ⅵ)

9.90
Puis vinrent les défaitistes, parmi les bédouins, pour demander d’être dispensés du combat, tandis que ceux qui manquaient de sincérité envers Dieu et Son Prophète s’étaient contentés de rester chez eux. Aussi un terrible châtiment sera-t-il infligé à ceux, parmi eux, qui sont négateurs.

Wajaa almuAAaththiroona mina alaAArabi liyuthana lahum waqaAAada allatheena kathaboo Allaha warasoolahu sayuseebu allatheena kafaroo minhum AAathabun aleemun (⁎)

Ceux des Bédouins qui avancent des excuses sont venus demander d’être dispensés [du combat]. Ceux qui ont menti à DIEU et à Son prophète sont restés chez eux. Ceux d’entre eux qui ont été impies [corrupteurs] seront bientôt atteints d’un châtiment douloureux (conséquences de leurs actes). (Ⅱ)

وَجَاءَ الْمُعَذِّرُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ لِيُؤْذَنَ لَهُمْ وَقَعَدَ الَّذِينَ كَذَبُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ ۚ سَيُصِيبُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ (Ⅳ)

Il est quelques Bédouins qui vinrent requérir ta dispense pour ne pas combattre, alors que ceux qui ont traité de mensonge Allah et Son prophète sont restés à l’arrière. Tous ceux qui ont été infidèles seront atteints d’un tourment cruel. (Ⅵ)

9.91
Les faibles, les malades ainsi que ceux qui manquent de moyens pour s’équiper ne sont pas tenus d’aller à la guerre, pourvu qu’ils soient sincères envers Dieu et Son Prophète. On ne doit pas s’en prendre à ceux qui font le bien, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

Laysa AAala aldduAAafai wala AAala almarda wala AAala allatheena la yajidoona ma yunfiqoona harajun itha nasahoo lillahi warasoolihi ma AAala almuhsineena min sabeelin waAllahu ghafoorun raheemun (⁎)

Pas de grief contre les faibles (les débiles) [s’ils ne partent pas physiquement à la bataille], ni contre les malades, ni contre ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser, s’ils sont bien intentionnés et obéissants à DIEU et à Son prophète. Nulle voie [de reproche] contre ceux qui sont bienfaiteurs [et bien intentionnés]. DIEU est Celui qui pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux. (Ⅱ)

لَّيْسَ عَلَى الضُّعَفَاءِ وَلَا عَلَى الْمَرْضَىٰ وَلَا عَلَى الَّذِينَ لَا يَجِدُونَ مَا يُنفِقُونَ حَرَجٌ إِذَا نَصَحُوا لِلَّهِ وَرَسُولِهِ ۚ مَا عَلَى الْمُحْسِنِينَ مِن سَبِيلٍ ۚ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ (Ⅳ)

Aucun grief n’est à retenir contre ceux qui ne peuvent pas combattre, les malades et les démunis, à condition qu’ils soient sincères à l’égard d’Allah et de Son prophète, car il n’est point de contrainte à l’encontre des bienfaisants. Allah est Celui qui pardonne, le Miséricordieux. (Ⅵ)

9.92
Nul reproche n’est à faire non plus à ceux qui sont venus te demander des montures pour aller au combat et qui, lorsque tu leur as dit : « Je ne dispose d’aucune monture à vous donner », s’en allèrent les yeux débordant de larmes et désolés de ne pouvoir en faire eux-mêmes la dépense.

Wala AAala allatheena itha ma atawka litahmilahum qulta la ajidu ma ahmilukum AAalayhi tawallaw waaAAyunuhum tafeedu mina alddamAAi hazanan alla yajidoo ma yunfiqoona (⁎)

[Pas de reproche] non plus à ceux qui sont venus te trouver pour que tu leur fournisses une monture [pour partir à la bataille] et que tu [leur] as dit : « Je ne trouve pas de monture pour vous ». Ils sont repartis, les yeux débordant de larmes, tristes de ne pouvoir y subvenir. (Ⅱ)

وَلَا عَلَى الَّذِينَ إِذَا مَا أَتَوْكَ لِتَحْمِلَهُمْ قُلْتَ لَا أَجِدُ مَا أَحْمِلُكُمْ عَلَيْهِ تَوَلَّوا وَّأَعْيُنُهُمْ تَفِيضُ مِنَ الدَّمْعِ حَزَنًا أَلَّا يَجِدُوا مَا يُنفِقُونَ (Ⅳ)

Il ne sera pas tenu rigueur non plus à ceux qui viennent te voir pour disposer d’une monture. Et lorsque tu leur dis ne pas en disposer, ils repartent, les yeux déversant leurs larmes, et bien tristes de ne pouvoir rien dépenser. (Ⅵ)

9.93
Mais il y a lieu de s’en prendre à ceux qui, quoique riches, te demandent de les dispenser de se battre, acceptant d’être relégués avec les invalides à l’arrière. Dieu a imprimé un sceau sur leurs cœurs les rendant incapables de rien comprendre.

Innama alssabeelu AAala allatheena yastathinoonaka wahum aghniyao radoo bian yakoonoo maAAa alkhawalifi watabaAAa Allahu AAala quloobihim fahum la yaAAlamoona (⁎)

La voie [de reproche] n’est [ouverte] que contre ceux qui te demandent [fallacieusement] la permission [d’être dispensés] alors qu’ils sont opulents (riches). Il leur plaît de rester avec celles qui sont restées à l’arrière [ou, avec les opposants]. [A cause de leur rébellion] DIEU a fermé leurs cœurs et ils ne savent pas. (Ⅱ)

۞ إِنَّمَا السَّبِيلُ عَلَى الَّذِينَ يَسْتَأْذِنُونَكَ وَهُمْ أَغْنِيَاءُ ۚ رَضُوا بِأَن يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطَبَعَ اللَّهُ عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ (Ⅳ)

Le reproche n’est valable que pour ceux qui demandent à être exemptés, alors que, étant riches, ils ont souhaité rester à l’arrière, avec les inactifs. Mais Allah a posé un sceau sur leurs cœurs, sans qu’ils le sachent. (Ⅵ)

9.94
Et ils ne manqueront pas de vous présenter des excuses dès votre retour de la bataille. Dis-leur : « Ne vous excusez pas, car jamais nous ne vous croirons ! Dieu nous a déjà instruits sur votre compte. Dieu et Son Prophète verront vos actes. Puis vous retournerez à Celui qui connaît l’apparent et l’occulte, et qui vous informera de tous vos actes. »

YaAAtathiroona ilaykum itha rajaAAtum ilayhim qul la taAAtathiroo lan numina lakum qad nabbaana Allahu min akhbarikum wasayara Allahu AAamalakum warasooluhu thumma turaddoona ila AAalimi alghaybi waalshshahadati fayunabbiokum bima kuntum taAAmaloona (⁎)

Ils s’excuseront [faussement] quand[, à votre retour,] vous viendrez parmi eux. Dis[-leur] : « Ne vous excusez pas, nous ne vous croirons pas. DIEU nous a informés de vos nouvelles. DIEU et Son prophète verront vos actions. Vous serez ensuite ramenés vers Celui qui connaît ce qui est caché et ce qui est apparent ; Il vous informera de ce que vous aurez fait ». (Ⅱ)

يَعْتَذِرُونَ إِلَيْكُمْ إِذَا رَجَعْتُمْ إِلَيْهِمْ ۚ قُل لَّا تَعْتَذِرُوا لَن نُّؤْمِنَ لَكُمْ قَدْ نَبَّأَنَا اللَّهُ مِنْ أَخْبَارِكُمْ ۚ وَسَيَرَى اللَّهُ عَمَلَكُمْ وَرَسُولُهُ ثُمَّ تُرَدُّونَ إِلَىٰ عَالِمِ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ (Ⅳ)

Ils s’excuseront de ne pas y avoir participé à votre retour vers eux. Dis : Inutile de vous excuser, nous ne vous croyons pas. Allah nous a mis au courant de ce que vous avez fait. Allah et Son envoyé verront vos actes, puis vous serez ramenés à Celui qui connaît l’invisible et le visible : Il vous dira là ce que vous faisiez. (Ⅵ)

9.95
Quand vous serez de retour parmi eux, ils prendront Dieu à témoin de leur loyauté afin d’éviter vos reproches. Détournez-vous de ces êtres immondes dont le dernier refuge sera la Géhenne, pour prix de leurs forfaits.

Sayahlifoona biAllahi lakum itha inqalabtum ilayhim lituAAridoo AAanhum faaAAridoo AAanhum innahum rijsun wamawahum jahannamu jazaan bima kanoo yaksiboona (⁎)

Bientôt, lors de votre retour vers eux, ils vous prêteront serment par DIEU, pour que vous vous détourniez d’eux (vous oubliiez). Détournez-vous d’eux. Ils sont impurs (corrupteurs obstinés) ; et leur demeure est l’Enfer en rétribution de ce qu’ils commettaient. (Ⅱ)

سَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَكُمْ إِذَا انقَلَبْتُمْ إِلَيْهِمْ لِتُعْرِضُوا عَنْهُمْ ۖ فَأَعْرِضُوا عَنْهُمْ ۖ إِنَّهُمْ رِجْسٌ ۖ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ (Ⅳ)

Quand vous reviendrez vers eux, ils jureront sur Allah pour que vous les abandonniez. Laissez-les, ce ne sont que souillure et impureté. Leur demeure finale n’est autre que la géhenne, en rétribution de ce qu’ils auront acquis. (Ⅵ)

9.96
Ils vous adjurent d’accepter leurs excuses. Sachez que si vous les agréez, Dieu n’agréera point les excuses des gens pervers !

Yahlifoona lakum litardaw AAanhum fain tardaw AAanhum fainna Allaha la yarda AAani alqawmi alfasiqeena (⁎)

Ils vous prêteront serment afin que vous soyez satisfaits d’eux. [Mais] si [ignorant leur méchanceté,] vous êtes satisfaits d’eux, DIEU n’est pas content des hommes pervers. (Ⅱ)

يَحْلِفُونَ لَكُمْ لِتَرْضَوْا عَنْهُمْ ۖ فَإِن تَرْضَوْا عَنْهُمْ فَإِنَّ اللَّهَ لَا يَرْضَىٰ عَنِ الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ (Ⅳ)

Ils vous supplient de les accepter de nouveau, mais si vous, vous les acceptez, Allah n’accepte pas le peuple des pervers. (Ⅵ)

9.97
Les nomades sont les négateurs les plus endurcis, les hypocrites les plus sournois et les plus enclins à ne pas faire cas des préceptes que Dieu a révélés à Son Prophète. Dieu est Omniscient et Sage.

AlaAArabu ashaddu kufran wanifaqan waajdaru alla yaAAlamoo hudooda ma anzala Allahu AAala rasoolihi waAllahu AAaleemun hakeemun (⁎)

Les Bédouins [à cause de leurs péchés et leurs ruses] sont plus durs dans l’impiété et dans l’hypocrisie, et plus disposés à méconnaître les préceptes que DIEU a fait descendre (révélés) à Son prophète. DIEU est Omniscient [et] Sage. (Ⅱ)

الْأَعْرَابُ أَشَدُّ كُفْرًا وَنِفَاقًا وَأَجْدَرُ أَلَّا يَعْلَمُوا حُدُودَ مَا أَنزَلَ اللَّهُ عَلَىٰ رَسُولِهِ ۗ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ (Ⅳ)

Les Bédouins sont plus atteints que d’autres par l’incroyance, l’hypocrisie, et les plus aptes à transgresser les règles qu’Allah a prescrites à Son envoyé. Allah est le plus informé, il est sage. (Ⅵ)

9.98
Parmi les nomades, certains considèrent leur contribution comme une corvée et attendent avec impatience les malheurs qui pourraient vous atteindre. Puissent-ils en être victimes eux-mêmes ! Car Dieu est Audient et Omniscient.

Wamina alaAArabi man yattakhithu ma yunfiqu maghraman wayatarabbasu bikumu alddawaira AAalayhim dairatu alssawi waAllahu sameeAAun AAaleemun (⁎)

Parmi les Bédouins, il y en a qui considèrent comme une amende (une perte) ce qu’ils dépensent [en aumône ou à la guerre dans la chemin de DIEU]. Ils attendent pour vous les revers. Que le revers du malheur retombe sur eux ! DIEU entend tout [et Il est] Omniscient. (Ⅱ)

وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَن يَتَّخِذُ مَا يُنفِقُ مَغْرَمًا وَيَتَرَبَّصُ بِكُمُ الدَّوَائِرَ ۚ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ ۗ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ (Ⅳ)

Il est de ces Bédouins qui tiennent les dépenses légales faites au profit de la communauté pour une taxe et qui guettent le moment où le vent tournera en leur faveur. Que ce mauvais vent tourne contre eux, Allah est Celui qui entend et qui sait. (Ⅵ)

9.99
Il en est d’autres qui croient en Dieu et au Jour dernier et qui considèrent ce qu’ils dépensent comme un moyen de se rapprocher de Dieu et de bénéficier des prières du Prophète. Certes, c’est là un moyen sûr de se rapprocher de Dieu, et Dieu les admettra dans le sein de Sa miséricorde, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

Wamina alaAArabi man yuminu biAllahi waalyawmi alakhiri wayattakhithu ma yunfiqu qurubatin AAinda Allahi wasalawati alrrasooli ala innaha qurbatun lahum sayudkhiluhumu Allahu fee rahmatihi inna Allaha ghafoorun raheemun (⁎)

Parmi les Bédouins il y en a [d’autres, pieux] qui croient en DIEU et au Jour [du jugement] dernier. Ils considèrent ce qu’ils dépensent [sur le chemin de DIEU] comme un moyen de se rapprocher de DIEU et [de bénéficier] des bénédictions du Prophète. Remarquez que c’est là, en leur faveur, un moyen de se rapprocher [de DIEU]. DIEU les admettra en Sa miséricorde. DIEU pardonne [Il est] Miséricordieux [qui accorde aux croyants des biens particuliers]. (Ⅱ)

وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَن يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَيَتَّخِذُ مَا يُنفِقُ قُرُبَاتٍ عِندَ اللَّهِ وَصَلَوَاتِ الرَّسُولِ ۚ أَلَا إِنَّهَا قُرْبَةٌ لَّهُمْ ۚ سَيُدْخِلُهُمُ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ ۗ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ (Ⅳ)

D’autres Bédouins au contraire croient en Allah et au Jour dernier et considèrent ces menues dépenses comme un acquis auprès d’Allah, lorsque les prières du Prophète sont également un acquis pour eux. Allah les fera pénétrer en Sa miséricorde. Allah est Celui qui pardonne, Celui qui est miséricordieux. (Ⅵ)


Page:  1 |2 |

Menu livre ↑