Onelittleangel.com
Saint Jean de la Croix
Citations spirituelles et philosophiques de Saint Jean de la Croix
Onelittleangel > Christianisme > Catholicisme > Saint Jean de la Croix
15  citations  | Page 1 / 1
En savoir + : Vie et enseignement de Saint Jean de la Croix
A- A A+



Tu sais maintenant, chère âme, ce que tu as à faire pour trouver l'Epoux dans la retraite de ton coeur.




Citation n° 1630 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Cette nuit n'est autre que la contemplation. Elle produit chez les spirituels deux sortes de ténèbres ou de purifications, qui ont rapport aux deux parties dont l'homme est composé : la partie sensitive et la partie spirituelle. La première nuit ou la première purification sera donc sensitive. Elle aura pour effet de purifier et de dénuder l'âme selon le sens et d'adapter la partie sensitive à l'esprit. La seconde nuit sera une purification spirituelle. Elle aura pour effet de purifier et de dénuder l'âme selon l'esprit, et de la disposer à l'union d'amour avec Dieu.




Citation n° 1570 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



La FOI obscurcit l'entendement, le dépouille de toute son intelligence naturelle...
L'ESPERANCE dépouille et sépare la mémoire de toute possession créée...
La CHARITE dépouille les affections et les appétits de la volonté de tout ce qui n'est pas Dieu...
Ces vertus ont la propriété d'unir l'âme à Dieu.




Citation n° 1208 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Voyons à présent comment il peut se faire que cette lumière de contemplation, si suave et si charmante que l'âme ne peut rien désirer au-delà - car, nous l'avons dit, c'est à elle que l'âme doit s'unir, c'est en elle qu'elle trouvera tous les biens dans l'état de perfection auquel elle aspire -, voyons, dis-je, pourquoi son arrivée dans l'âme produit des effets si douloureux et si cruels. Il est facile de répondre à cette question, et nous y avons déjà en partie répondu. Il n'y a de la part de la contemplation et de l'infusion divine rien qui puisse faire souffrir, elle n'apporte là où elle entre que suavités et délices, et par le fait elle les apportera un jour. La souffrance vient de la faiblesse et de l'imperfection dont l'âme est maintenant entachée et des dispositions où elle se trouve, dispositions qui sont opposées à la suavité et aux délices qui dérivent de la lumière divine. Celle-ci, en l'investissant, rencontre ces oppositions. Il est donc inévitable que l'âme endure tout ce que nous venons de dire.




Citation n° 1206 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Cette nuit obscure dispose et achemine à l'union dont nous parlons. L'âme alors doit être pleine et ornée d'une certaine magnificence glorieuse pour entrer en relation avec Dieu, car il renferme en lui des biens innombrables et des délices en si grande abondance qu'elle ne peut les posséder naturellement. Elle est en effet faible et impure. Comme Isaïe l'a bien dit : L'oeil de l'homme n'a pas vu, son oreile n'a pas entendu, et son coeur n'a pas goûté ce que Dieu réserve à ceux qui l'aiment (Is 64,3). Il convient donc d'abord que l'âme soit mise dans le vide et la pauvreté d'esprit, purifiée de tout appui, de toute consolation et appréhension naturelle à l'égard des choses d'en haut et d'ici-bas. Vide, elle est pauvre d'esprit et dépouillée du viel homme. Elle peut alors vivre de cette nouvelle et bienheureuse vie qui s'obtient par le moyen de cette nuit. C'est l'état d'union avec Dieu.




Citation n° 1205 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Comme l'amour qui lui sera départi dans l'union divine sera un amour divin, par conséquent très subtil, très exquis et très intime, un amour qui surpasse toutes les affections et tous les sentiments forcément imparfaits de la volonté, comme aussi tous les appétits de cette puissance, il faut pour qu'elle soit rendue capable de goûter par union d'amour une si divine affection, une délectation si sublime, il faut, dis-je, qu'elle soit d'abord purifiée, anéantie en toutes ses affections et en tous ses sentiments, et à cet effet laissée en proie à l'angoisse et à la sérecheresse. Cet état se prolongera autant qu'il sera nécessaire, vu l'habitus des affections naturelles qui est en elle, tant à l'égard des choses divines qu'à l'égard des choses humaines. L'âme ainsi exténuée, desséchée, dégagée, dans le feu de cette obscure contemplation, de tous les genres de démons, comme le coeur du poisson que Tobie plaça sur les charbons (Tb 6,17-18; 8,2), elle se trouvera dans une disposition toute nouvelle de pureté et de simplicité. Alors, toutes les contrariétés actuelles et habituelles dont elle était encore entachée, comme nous l'avons dit, ayant disparu, elle sera capable des touches sublimes et extraordinaires du divin amour, dans lequel elle se verra transformée.




Citation n° 1204 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Elle demeurera en cet état jusqu'à ce que sont esprit soit assoupli, humilié, purifié, jusqu'à ce qu'il soit devenu assez subtil, assez simple, assez dégagé, pour ne faire qu'un avec l'esprit de Dieu, selon le degré d'union d'amour dont sa miséricorde a résolu de la gratifier. A proportion de ce degré d'union, la purification sera plus ou moins forte et durera plus ou moins longtemps.




Citation n° 1203 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Tandis que cette âme se purifie dans cette fournaise comme l'or jeté dans le creuset, selon cette parole du Sage : Dieu les éprouvera comme l'or dans le creuset (Sg, 3, 6), l'indigence et l'anéantissement qu'elle endure au fond même de son être sont quelque chose de si terrible qu'elle semble en devoir mourir. Nous pouvons lui appliquer cette clameur que David adressait à Dieu : Sauve-moi, Seigneur, parce que les eaux sont pénétré jusqu'à mon âme. J'ai enfoncé dans la vase profond, où il n'y a point de substance. Je suis tombé au fond de la mer et la tempête m'a englouti. Dans l'excès de mon tourmant, j'ai poussé des cris de douleur ; ma gorge s'est desséchée, et mes yeux sont tombés dans la langueur, tandis que j'espérais en mon Dieu (Ps 68, 2-4).




Citation n° 1202 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



L'âme donc, en proie à l'indigence, au délaissement, à la privation de toute connaissance, se plaint de l'obscurité de son entendement, de l'angoisse de sa volonté, de l'affliction de sa mémoire ; elle se déclare plongée dans les ténèbres de la pure foi, qui est une nuit pour ces puissances naturelles. Ma volonté, dit-elle, saisie de douleur et altérée de l'amour de son Dieu, est sortie d'elle-même, de sa basse manière d'entendre, de sa faible manière d'aimer, de son étroite et misérable manière de goûter Dieu, et sa sortie n'a été entravée ni par la sensualité ni par le démon. Pour mon bonheur et par un heureux sort, tandis que mes puissances, mes passions, mes appétits, mes affections, qui me faisaient connaître et goûter Dieu si bassement, se trouvaient anéantis et dans le repos, je suis sortie de l'étroite relation et opération humaine pour passer à une relation et opération divine. En d'autres termes, mon entendement est sorti de lui-même. D'humain et de naturel il est devenu divin, parce que, s'étant uni à Dieu par le moyen de cette purification, il ne connaît plus désormais par sa capacité naturelle, mais par la divine Sagesse à laquelle il est uni. Ma volonté est sortie d'elle-même et est devenue divine, parce qu'unie au divin amour, elle n'aime plus bassement et selon sa capacité naturelle, mais par la vigueur et la pauvreté de l'Esprit Saint, en sorte qu'elle ne se porte plus vers Dieu d'une façon humaine. Ma mémoire de même s'est transformée, elle s'est remplie de notions éternelles et glorieuses. Ainsi, grâce à cette nuit et à cette purification du vieil homme, toutes les énergies et toutes les affections de l'âme se sont renouvelées et imprégnées de délices divines.




Citation n° 1201 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Une fois la demeure de la sensualité apaisée, en d'autres termes, une fois les passions mortifiées, les convoitises éteintes, les appétits calmés et assoupis par le moyen de cette bienheureuse nuit de la purification sensitive, l'âme sort et s'engage dans la voie de l'esprit, c'est-à-dire de ceux qui progressent. On appelle encore cette nouvelle voie : illuminative, ou voie de la contemplation infuse, parce que Dieu lui-même y sustente l'âme, sans discours et sans effort de contribution personnelle.




Citation n° 1200 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



La contemplation, en effet, n'est autre chose qu'une infusion secrète, pacifique et amoureuse de Dieu en l'âme ; et cette infusion, lorsqu'elle ne rencontre pas d'obstacle, embrase l'âme de l'esprit d'amour.




Citation n° 1199 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Les âmes pénètrent dans cette nuit obscure quand Dieu les tire de l'état des commençants, c'est-à-dire de ceux qui pratiquent la méditation, pour les placer dans l'état de ceux qui progressent, c'est-à-dire des contemplatifs, et par cette voie leur faire atteindre l'état des parfaits ou l'union de l'âme avec Dieu.




Citation n° 1198 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Cherche ton Epoux dans la foi et l'amour, sans prendre en rien ta jouissance, sans rien goûter, sans rien entendre au-delà de ce que tu dois savoir. La foi et l'amour sont les deux conducteurs d'aveugle qui te mèneront, par des chemins inconnus de toi, jusqu'aux secrets abîme de Dieu.




Citation n° 1197 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Le détachement des objets terrestres donne de ces objets mêmes une connaissance plus claire, qui permet d'en bien juger tant naturellement que surnaturellement. Enfin, il met à même d'en jouir d'une manière tout autre que ne le fait celui qui y est attaché. L'homme détaché a sur celui qui ne l'est pas de manifestes supériorités. Il goûte les objets terrestres selon ce qu'ils ont de véritable ; l'autre, selon ce qu'ils ont de mensonger ; le premier, selon ce qu'il ont de meilleur ; l'autre, selon ce qu'ils ont de pire ; le premier les juge selon la substance, le second, en y attachant ses sens, les juge selon l'accident. Les sens, en effet, ne peuvent atteindre et pénétrer que l'accident ; l'esprit, au contraire, dépassant les nuages de l'accident, pénètre la vérité et la valeur des choses, ce qui est son objet propre.




Citation n° 1196 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Plus l'âme est purifiée dans sa substance et ses facultés, plus aussi la substance divine l'absorbe d'une manière profonde, subtile et élevée dans sa divine flamme. Durant l'absorption de l'âme dans la Sagesse, l'Esprit-Saint met en mouvement les vibrations glorieuses de sa flamme. L'âme resplendit au dedans des splendeurs de Dieu. Les mouvements de cette flamme divine sont des vibrations, des jets de flamme que l'âme transformée en flammes n'est pas seule à produire. Elle le fait conjointement à l'Esprit-Saint. La délicatesse des délices que l'âme éprouve est impossible à décrire…




Citation n° 1193 : , (Fontiveros, prov. d'Ávila, 1542 — Ubeda, 1591), Mystique espagnol, Christianisme, Catholicisme
Source : Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure"  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  

Page:  1



Livres sacrés des Religions du Monde
Chronologie des Religions du Monde
Calendrier sacré des Religions du Monde
Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com