Onelittleangel.com

William Shakespeare
Une famille respectable
Onelittleangel > Divers Courants / Littérature > William Shakespeare

Sur cette page: Une famille respectable
A- A A+

William Shakespeare : Une famille respectable

William Shakespeare William Shakespeare était le troisième enfant de John et de Mary Shakespeare. Cinq de leurs huit enfants survécurent, et deux d'entre eux devinrent acteurs: William lui-même et son cadet Edmund (né en 1580), qui le suivit à Londres. Lorsque le père de famille s'installa à Stratford, il était gantier. Il acheta la maison de Henley Street, lieu de naissance du poète. Artisan respecté, il gravit les échelons de la notoriété et devint bailli, c'est-à-dire maire de la ville, en 1568.

La famille de William Shakespeare fut marquée par le bouleversement religieux qui survint lorsque la reine Élisabeth succéda à la catholique Marie Tudor en 1558. La sœur aînée de Shakespeare fut baptisée dans la foi catholique, tandis que William le fut selon le rite de l'Église anglicane. John Shakespeare adhéra à la nouvelle Église et ne fut pas inquiété. Parmi les tâches qui lui incombaient, il devait veiller à ce que les fresques de la chapelle du Guildhall, jugées trop papistes, fussent blanchies à la chaux. Il choisit un nouveau maître pour l'école, qui, depuis la Réforme, était devenue grammar school du roi. William Shakespeare y fut probablement admis vers l'âge de quatre ans, et il y apprit à lire dans le livre de prières anglican. C'est seulement vers sept ans qu'il put bénéficier de la culture humaniste de maîtres d'école issus, pour la plupart, d'Oxford.


Revers de fortune
Vers 1578, le notable John Shakespeare n'osait plus venir à l'église, de peur d'y être arrêté pour dettes. Celui qui avait été l'une des personnalités les plus estimées de Stratford dut renoncer aux honneurs (on a voulu chercher les causes de ce déclin dans son passé catholique mais, bien qu'une profession de foi catholique ait été trouvée dans le toit de sa maison, on n'a jamais pu prouver que John ait été persécuté pour des raisons religieuses).

Lorsqu'il quitta l'école, William Shakespeare suivit-il l'un de ses maîtres dans le Lancashire pour y devenir précepteur ? Ce que nous savons, c'est qu'à dix-sept ans, il était de retour à Stratford et fiancé à une fille d'un fermier de Shottery, Anne Hathaway, de huit ans son aînée, qu'il épousa en 1582. Le couple eut trois enfants : Susanna, née six mois après le mariage (elle épousera en 1607 un médecin réputé, John Hall), et, en 1585, les jumeaux Hamnet et Judith.

Les « années perdues »
On ignore à peu près tout de William Shakespeare entre l'année de la naissance des jumeaux et celle où on le sait à Londres. Fut-il apprenti chez son père, ou dans le Lancashire ? Y rencontra-t-il les comédiens du comte de Derby, lord Strange ? L'hypothèse n'est pas irréaliste, puisque ces acteurs appartiendront plus tard, comme Shakespeare lui-même, à la troupe du lord chambellan. On a pensé à un voyage en France et en Italie. Serait-il reparti vers Londres avec les comédiens de la troupe de la reine, qui étaient passés à Stratford en 1587 ? William Shakespeare avait une famille à nourrir, et les acteurs pouvaient espérer s'enrichir en investissant dans la construction toute nouvelle des théâtres. Ainsi naquirent The Theatre en 1576, la Courtine en 1577 et The Rose en 1587. William Shakespeare aurait d'abord gagné de l'argent en gardant les chevaux des gentilshommes à la porte de ces théâtres. Ce qui est certain, c'est qu'il commence à écrire.


  
  
  
  
  





Livres sacrés des Religions du Monde
Chronologie des Religions du Monde
Calendrier sacré des Religions du Monde
Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com