1 Corinthiens
> 1 Corinthiens  >
13 Verses | Page 1 / 1
(Version J.F. Ostervald)s

Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)


13. 1  
Quand je parlerais les langues des hommes, même des anges; si je n'ai point la charité, je suis comme l'airain qui résonne, ou comme une cymbale qui retentit.

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne ou une cymbale qui retentit. (⁎)

*****

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. (Ⅰ)

*****

Ἐὰν ταῖς γλώσσαις τῶν ἀνθρώπων λαλῶ καὶ τῶν ἀγγέλων, ἀγάπην δὲ μὴ ἔχω, γέγονα χαλκὸς ἠχῶν ἢ κύμβαλον ἀλαλάζον. (Ⅲ)

*****

Si linguis hominum loquar, et angelorum, caritatem autem non habeam, factus sum velut æs sonans, aut cymbalum tinniens. (Ⅳ)

*****

Si je parle dans les langues des hommes et des anges, mais que je n’aie pas l’amour, je suis comme un airain qui résonne ou comme une cymbale retentissante. (Ⅵ)

*****

Quand je parlerais toutes les langues des hommes, et même des Anges, si je n’ai pas la charité, je suis [comme] l’airain qui résonne, ou [comme] la cymbale retentissante. (Ⅶ)

*****

13. 2  
Et quand même j'aurais le don de prophétie, et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science; et quand même j'aurais toute la foi jusqu'à transporter les montagnes; si je n'ai point la charité, je ne suis rien.

Quand j'aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères, et que je posséderais toute science; quand j'aurais même toute la foi, jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien. (⁎)

*****

Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien. (Ⅰ)

*****

⸂καὶ ἐὰν⸃ ἔχω προφητείαν καὶ εἰδῶ τὰ μυστήρια πάντα καὶ πᾶσαν τὴν γνῶσιν, ⸄καὶ ἐὰν⸅ ἔχω πᾶσαν τὴν πίστιν ὥστε ὄρη ⸀μεθιστάναι, ἀγάπην δὲ μὴ ἔχω, οὐθέν εἰμι. (Ⅲ)

*****

Et si habuero prophetiam, et noverim mysteria omnia, et omnem scientiam : et si habuero omnem fidem ita ut montes transferam, caritatem autem non habuero, nihil sum. (Ⅳ)

*****

Et si j’ai la prophétie, et que je connaisse tous les mystères et toute connaissance, et que j’aie toute la foi de manière à transporter des montagnes, mais que je n’aie pas l’amour, je ne suis rien. (Ⅵ)

*****

Et quand j’aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères, [et que j’aurais] toute sorte de science ; et quand j’aurais toute la foi [qu’on puisse avoir], en sorte que je transportasse les montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. (Ⅶ)

*****

13. 3  
Et quand même je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, et quand même je livrerais mon corps pour être brûlé; si je n'ai point la charité, cela ne me sert de rien.

Quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n'ai pas la charité, tout cela ne me sert de rien (⁎)

*****

Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien. (Ⅰ)

*****

⸂καὶ ἐὰν⸃ ψωμίσω πάντα τὰ ὑπάρχοντά μου, ⸄καὶ ἐὰν⸅ παραδῶ τὸ σῶμά μου, ἵνα ⸀καυθήσομαι, ἀγάπην δὲ μὴ ἔχω, οὐδὲν ὠφελοῦμαι. (Ⅲ)

*****

Et si distribuero in cibos pauperum omnes facultates meas, et si tradidero corpus meum ita ut ardeam, caritatem autem non habuero, nihil mihi prodest.\ (Ⅳ)

*****

Et quand je distribuerais en aliments tous mes biens, et que je livrerais mon corps afin que je fusse brûlé, mais que je n’aie pas l’amour, cela ne me profite de rien. (Ⅵ)

*****

Et quand je distribuerais tout mon bien pour la nourriture des pauvres, et que je livrerais mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité : cela ne me sert de rien. (Ⅶ)

*****

13. 4  
La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante pas, elle ne s'enfle point d'orgueil;

La charité est patiente, elle est bonne; la charité n'est pas envieuse, la charité n'est point inconsidérée, elle ne s'enfle point d'orgueil; (⁎)

*****

La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil, (Ⅰ)

*****

Ἡ ἀγάπη μακροθυμεῖ, χρηστεύεται ἡ ἀγάπη, οὐ ζηλοῖ ⸂ἡ ἀγάπη⸃, οὐ περπερεύεται, οὐ φυσιοῦται, (Ⅲ)

*****

Caritas patiens est, benigna est. Caritas non æmulatur, non agit perperam, non inflatur, (Ⅳ)

*****

L’amour use de longanimité; il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas; il ne s’enfle pas d’orgueil; (Ⅵ)

*****

La charité est patience ; elle est douce ; la charité n’est point envieuse ; la charité n’use point d’insolence ; elle ne s’enorgueillit point ; (Ⅶ)

*****

13. 5  
Elle n'est point malhonnête; elle ne cherche point son intérêt; elle ne s'aigrit point; elle ne pense point à mal;

elle ne fait rien d'inconvenant, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne tient pas compte du mal; (⁎)

*****

elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal, (Ⅰ)

*****

οὐκ ἀσχημονεῖ, οὐ ζητεῖ τὰ ἑαυτῆς, οὐ παροξύνεται, οὐ λογίζεται τὸ κακόν, (Ⅲ)

*****

non est ambitiosa, non quærit quæ sua sunt, non irritatur, non cogitat malum, (Ⅳ)

*****

il n’agit pas avec inconvenance; il ne cherche pas son propre intérêt; il ne s’irrite pas; il n’impute pas le mal; (Ⅵ)

*****

Elle ne se porte point déshonnêtement ; elle ne cherche point son propre profit ; elle ne s’aigrit point ; elle ne pense point à mal ; (Ⅶ)

*****

13. 6  
Elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité;

elle ne prend pas plaisir à l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité; (⁎)

*****

elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité; (Ⅰ)

*****

οὐ χαίρει ἐπὶ τῇ ἀδικίᾳ, συγχαίρει δὲ τῇ ἀληθείᾳ· (Ⅲ)

*****

non gaudet super iniquitate, congaudet autem veritati : (Ⅳ)

*****

il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité; (Ⅵ)

*****

Elle ne se réjouit point de l’injustice ; mais elle se réjouit de la vérité ; (Ⅶ)

*****

13. 7  
Elle supporte tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout.

elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. (⁎)

*****

elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. (Ⅰ)

*****

πάντα στέγει, πάντα πιστεύει, πάντα ἐλπίζει, πάντα ὑπομένει. (Ⅲ)

*****

omnia suffert, omnia credit, omnia sperat, omnia sustinet.\ (Ⅳ)

*****

il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. (Ⅵ)

*****

Elle endure tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. (Ⅶ)

*****

13. 8  
La charité ne périt jamais. Quant aux prophéties, elles seront abolies, et les langues cesseront, et la science sera abolie;

La charité ne passera jamais. S'agit-il des prophéties, elles prendront fin; des langues, elles cesseront; de la science, elle aura son terme. (⁎)

*****

La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. (Ⅰ)

*****

Ἡ ἀγάπη οὐδέποτε ⸀πίπτει. εἴτε δὲ προφητεῖαι, καταργηθήσονται· εἴτε γλῶσσαι, παύσονται· εἴτε γνῶσις, καταργηθήσεται. (Ⅲ)

*****

Caritas numquam excidit : sive prophetiæ evacuabuntur, sive linguæ cessabunt, sive scientia destruetur. (Ⅳ)

*****

L’amour ne périt jamais. Or y a-t-il des prophéties? elles auront leur fin. Y a-t-il des langues? elles cesseront. Y a-t-il de la connaissance? elle aura sa fin. (Ⅵ)

*****

La charité ne périt jamais, au lieu que quant aux prophéties, elles seront abolies ; et quant aux Langues, elles cesseront ; et quant à la connaissance, elle sera abolie. (Ⅶ)

*****

13. 9  
Car nous ne connaissons qu'imparfaitement, et nous ne prophétisons qu'imparfaitement;

Car nous ne connaissons qu'en partie, et nous ne prophétisons qu'en partie; (⁎)

*****

Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, (Ⅰ)

*****

ἐκ μέρους ⸀γὰρ γινώσκομεν καὶ ἐκ μέρους προφητεύομεν· (Ⅲ)

*****

Ex parte enim cognoscimus, et ex parte prophetamus. (Ⅳ)

*****

Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie; (Ⅵ)

*****

Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie. (Ⅶ)

*****

13. 10  
Mais quand ce qui est parfait viendra, alors ce qui est imparfait sera aboli.

or, quand sera venu ce qui est parfait, ce qui est partiel prendra fin. (⁎)

*****

mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. (Ⅰ)

*****

ὅταν δὲ ἔλθῃ τὸ τέλειον, ⸀τὸ ἐκ μέρους καταργηθήσεται. (Ⅲ)

*****

Cum autem venerit quod perfectum est, evacuabitur quod ex parte est. (Ⅳ)

*****

mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est en partie aura sa fin. (Ⅵ)

*****

Mais quand la perfection sera venue, alors ce qui est en partie sera aboli. (Ⅶ)

*****

13. 11  
Quand j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je jugeais comme un enfant, je pensais comme un enfant; mais lorsque je suis devenu homme, j'ai abandonné ce qui était de l'enfant.

Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai laissé là ce qui était de l'enfant. (⁎)

*****

Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. (Ⅰ)

*****

ὅτε ἤμην νήπιος, ⸂ἐλάλουν ὡς νήπιος, ἐφρόνουν ὡς νήπιος, ἐλογιζόμην ὡς νήπιος⸃· ⸀ὅτε γέγονα ἀνήρ, κατήργηκα τὰ τοῦ νηπίου. (Ⅲ)

*****

Cum essem parvulus, loquebar ut parvulus, sapiebam ut parvulus, cogitabam ut parvulus. Quando autem factus sum vir, evacuavi quæ erant parvuli. (Ⅳ)

*****

Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; quand je suis devenu homme, j’en ai fini avec ce qui était de l’enfant. (Ⅵ)

*****

Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je jugeais comme un enfant, je pensais comme un enfant ; mais quand je suis devenu homme, j’ai aboli ce qui était de l’enfance. (Ⅶ)

*****

13. 12  
Maintenant nous voyons par un miroir, obscurément, mais alors nous verrons face à face; maintenant je connais imparfaitement, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu.

Maintenant nous voyons dans un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme je suis connu. (⁎)

*****

Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. (Ⅰ)

*****

βλέπομεν γὰρ ἄρτι δι’ ἐσόπτρου ἐν αἰνίγματι, τότε δὲ πρόσωπον πρὸς πρόσωπον· ἄρτι γινώσκω ἐκ μέρους, τότε δὲ ἐπιγνώσομαι καθὼς καὶ ἐπεγνώσθην. (Ⅲ)

*****

Videmus nunc per speculum in ænigmate : tunc autem facie ad faciem. Nunc cognosco ex parte : tunc autem cognoscam sicut et cognitus sum. (Ⅳ)

*****

Car nous voyons maintenant au travers d’un verre, obscurément, mais alors face à face; maintenant je connais en partie, mais alors je connaîtrai à fond comme aussi j’ai été connu. (Ⅵ)

*****

Car nous voyons maintenant par un miroir obscurément, mais alors nous verrons face à face ; maintenant je connais en partie, mais alors je connaîtrai selon que j’ai été aussi connu. (Ⅶ)

*****

13. 13  
Maintenant donc, ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande d'elles est la charité.

Maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande des trois c'est la charité. (⁎)

*****

Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité. (Ⅰ)

*****

νυνὶ δὲ μένει πίστις, ἐλπίς, ἀγάπη· τὰ τρία ταῦτα, μείζων δὲ τούτων ἡ ἀγάπη. (Ⅲ)

*****

Nunc autem manent fides, spes, caritas, tria hæc : major autem horum est caritas. (Ⅳ)

*****

Or maintenant ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. (Ⅵ)

*****

Or maintenant ces trois choses demeurent, la foi, l’espérance, et la charité ; mais la plus excellente de ces [vertus] c’est la charité. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 13

| | | | | | | | | | | | 13| | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥