1 Timothée
Onelittleangel > > 1 Timothée  >
(16 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

3. 1  
Sûre (est) la parole : Si quelqu'un aspire à l'épiscopat, il désire une belle fonction.

Cette parole est certaine: Si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une oeuvre excellente. (Ⅰ)

*****

Πιστὸς ὁ λόγος· εἴ τις ἐπισκοπῆς ὀρέγεται, καλοῦ ἔργου ἐπιθυμεῖ. (Ⅲ)

*****

Fidelis sermo : si quis episcopatum desiderat, bonum opus desiderat. (Ⅳ)

*****

Cette parole est certaine, que si quelqu’un aspire à la surveillance, il désire une œuvre bonne: (Ⅵ)

*****

Cette parole est certaine, qui si quelqu’un désire d’être Evêque, il désire une œuvre excellente. (Ⅶ)

*****

3. 2  
Aussi faut-il que l'évêque soit irréprochable, marié une seule fois, sobre, circonspect, honnête, hospitalier, apte à l'enseignement,

Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seul femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement. (Ⅰ)

*****

δεῖ οὖν τὸν ἐπίσκοπον ἀνεπίλημπτον εἶναι, μιᾶς γυναικὸς ἄνδρα, νηφάλιον, σώφρονα, κόσμιον, φιλόξενον, διδακτικόν, (Ⅲ)

*****

Oportet ergo episcopum irreprehensibilem esse, unius uxoris virum, sobrium, prudentem, ornatum, pudicum, hospitalem, doctorem, (Ⅳ)

*****

il faut donc que le surveillant soit irrépréhensible, mari d’une seule femme, sobre, sage, honorable, hospitalier, propre à enseigner, (Ⅵ)

*****

Mais il faut que l’Evêque soit irrépréhensible, mari d’une seule femme, vigilant, modéré, honorable, hospitalier, propre à enseigner ; (Ⅶ)

*****

3. 3  
point buveur, point querelleur, mais doux, pacifique, désintéressé,

Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. (Ⅰ)

*****

μὴ πάροινον, μὴ ⸀πλήκτην, ἀλλὰ ἐπιεικῆ, ἄμαχον, ἀφιλάργυρον, (Ⅲ)

*****

non vinolentum, non percussorem, sed modestum : non litigiosum, non cupidum, sed (Ⅳ)

*****

non adonné au vin, non batteur, mais doux, non querelleur, n’aimant pas l’argent, (Ⅵ)

*****

Non sujet au vin, non batteur, non convoiteux d’un gain déshonnête, mais doux, non querelleur, non avare. (Ⅶ)

*****

3. 4  
gouvernant bien sa propre maison, tenant ses enfants dans une soumission unie à une entière honnêteté,

Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; (Ⅰ)

*****

τοῦ ἰδίου οἴκου καλῶς προϊστάμενον, τέκνα ἔχοντα ἐν ὑποταγῇ μετὰ πάσης σεμνότητος· (Ⅲ)

*****

suæ domui bene præpositum : filios habentem subditos cum omni castitate. (Ⅳ)

*****

conduisant bien sa propre maison, tenant ses enfants soumis en toute gravité. (Ⅵ)

*****

Conduisant honnêtement sa propre maison, tenant ses enfants soumis en toute pureté de mœurs. (Ⅶ)

*****

3. 5  
— car si quelqu'un ne sait pas gouverner sa propre maison, comment aurait-il soin de l'Eglise de Dieu? —

car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Église de Dieu? (Ⅰ)

*****

(εἰ δέ τις τοῦ ἰδίου οἴκου προστῆναι οὐκ οἶδεν, πῶς ἐκκλησίας θεοῦ ἐπιμελήσεται;) (Ⅲ)

*****

Si quis autem domui suæ præesse nescit, quomodo ecclesiæ Dei diligentiam habebit ? (Ⅳ)

*****

(Mais si quelqu’un ne sait pas conduire sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’assemblée de Dieu?) (Ⅵ)

*****

Car si quelqu’un ne sait pas conduire sa propre maison, comment pourra-t-il gouverner l’Eglise de Dieu ? (Ⅶ)

*****

3. 6  
point néophyte, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe dans la même condamnation que le diable.

Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. (Ⅰ)

*****

μὴ νεόφυτον, ἵνα μὴ τυφωθεὶς εἰς κρίμα ἐμπέσῃ τοῦ διαβόλου. (Ⅲ)

*****

Non neophytum : ne in superbiam elatus, in judicium incidat diaboli. (Ⅳ)

*****

Qu’il ne soit pas nouvellement converti, de peur qu’étant enflé d’orgueil, il ne tombe dans la faute du diable. (Ⅵ)

*****

Qu’il ne soit point nouvellement converti ; de peur qu’étant enflé d’orgueil, il ne tombe dans la condamnation du calomniateur. (Ⅶ)

*****

3. 7  
Il faut encore qu'il ait bon témoignage des gens du dehors, de peur qu'il ne tombe dans l'opprobre et dans les pièges du diable.

Il faut aussi qu'il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l'opprobre et dans les pièges du diable. (Ⅰ)

*****

δεῖ ⸀δὲ καὶ μαρτυρίαν καλὴν ἔχειν ἀπὸ τῶν ἔξωθεν, ἵνα μὴ εἰς ὀνειδισμὸν ἐμπέσῃ καὶ παγίδα τοῦ διαβόλου. (Ⅲ)

*****

Oportet autem illum et testimonium habere bonum ab iis qui foris sunt, ut non in opprobrium incidat, et in laqueum diaboli. (Ⅳ)

*****

Or il faut aussi qu’il ait un bon témoignage de ceux de dehors, afin qu’il ne tombe pas dans l’opprobre et dans le piège du diable. (Ⅵ)

*****

Il faut aussi qu’il ait un bon témoignage de ceux de dehors, qu’il ne tombe point dans des fautes qui puissent lui être reprochées, et dans le piège du Démon. (Ⅶ)

*****

3. 8  
(Il faut que) les diacres pareillement (soient des hommes) honorables, point doubles dans leurs paroles, point adonnés au vin, point cupides,

Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d'un gain sordide, (Ⅰ)

*****

Διακόνους ὡσαύτως σεμνούς, μὴ διλόγους, μὴ οἴνῳ πολλῷ προσέχοντας, μὴ αἰσχροκερδεῖς, (Ⅲ)

*****

Diaconos similiter pudicos, non bilingues, non multo vino deditos, non turpe lucrum sectantes : (Ⅳ)

*****

De même, il faut que les serviteurs soient graves, non doubles en paroles, non adonnés à beaucoup de vin, non avides d’un gain honteux, (Ⅵ)

*****

Que les Diacres aussi soient graves, non doubles en parole, non sujets à beaucoup de vin, non convoiteux d’un gain déshonnête. (Ⅶ)

*****

3. 9  
gardant le mystère de la foi dans une conscience pure.

conservant le mystère de la foi dans une conscience pure. (Ⅰ)

*****

ἔχοντας τὸ μυστήριον τῆς πίστεως ἐν καθαρᾷ συνειδήσει. (Ⅲ)

*****

habentes mysterium fidei in conscientia pura. (Ⅳ)

*****

gardant le mystère de la foi dans une conscience pure; (Ⅵ)

*****

Retenant le mystère de la foi dans une conscience pure. (Ⅶ)

*****

3. 10  
Qu'eux aussi soient éprouvés d'abord; ensuite, qu'ils remplissent le service de diacre, s'ils sont sans reproche.

Qu'on les éprouve d'abord, et qu'ils exercent ensuite leur ministère, s'ils sont sans reproche. (Ⅰ)

*****

καὶ οὗτοι δὲ δοκιμαζέσθωσαν πρῶτον, εἶτα διακονείτωσαν ἀνέγκλητοι ὄντες. (Ⅲ)

*****

Et hi autem probentur primum : et sic ministrent, nullum crimen habentes. (Ⅳ)

*****

et que ceux-ci aussi soient premièrement mis à l’épreuve; ensuite, qu’ils servent, étant trouvés irréprochables. (Ⅵ)

*****

Que ceux-ci aussi soient premièrement éprouvés, et qu’ensuite ils servent, après avoir été trouvés sans reproche. (Ⅶ)

*****

3. 11  
(Il faut que) les femmes pareillement (soient) honorables, point médisante, sobres, dignes de confiance en tout.

Les femmes, de même, doivent être honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. (Ⅰ)

*****

γυναῖκας ὡσαύτως σεμνάς, μὴ διαβόλους, νηφαλίους, πιστὰς ἐν πᾶσιν. (Ⅲ)

*****

Mulieres similiter pudicas, non detrahentes, sobrias, fideles in omnibus. (Ⅳ)

*****

De même, que les femmes soient graves, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. (Ⅵ)

*****

De même, que leurs femmes soient honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. (Ⅶ)

*****

3. 12  
Que les diacres n'aient été mariés qu'une fois; qu'ils gouvernent bien leurs enfants et leur propre maison.

Les diacres doivent être maris d'une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons; (Ⅰ)

*****

διάκονοι ἔστωσαν μιᾶς γυναικὸς ἄνδρες, τέκνων καλῶς προϊστάμενοι καὶ τῶν ἰδίων οἴκων· (Ⅲ)

*****

Diaconi sint unius uxoris viri, qui filiis suis bene præsint, et suis domibus. (Ⅳ)

*****

Que les serviteurs soient maris d’une seule femme, conduisant bien leurs enfants et leurs propres maisons; (Ⅵ)

*****

Que les Diacres soient maris d’une seule femme, conduisant honnêtement leurs enfants, et leurs propres familles. (Ⅶ)

*****

3. 13  
Car ceux qui remplissent bien le service de diacre s'acquièrent un beau rang et beaucoup d'assurance en la foi qui est dans les Christ Jésus.

car ceux qui remplissent convenablement leur ministère s'acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus Christ. (Ⅰ)

*****

οἱ γὰρ καλῶς διακονήσαντες βαθμὸν ἑαυτοῖς καλὸν περιποιοῦνται καὶ πολλὴν παρρησίαν ἐν πίστει τῇ ἐν Χριστῷ Ἰησοῦ. (Ⅲ)

*****

Qui enim bene ministraverint, gradum bonum sibi acquirent, et multam fiduciam in fide, quæ est in Christo Jesu.\ (Ⅳ)

*****

car ceux qui ont bien servi acquièrent un bon degré pour eux et une grande hardiesse dans la foi qui est dans le christ Jésus. (Ⅵ)

*****

Car ceux qui auront bien servi, acquièrent un bon degré pour eux, et une grande liberté dans la foi qui est en Jésus-Christ. (Ⅶ)

*****

3. 14  
Je t'écris ces choses, tout en espérant aller bientôt vers toi;

Je t'écris ces choses, avec l'espérance d'aller bientôt vers toi, (Ⅰ)

*****

Ταῦτά σοι γράφω, ἐλπίζων ἐλθεῖν πρὸς σὲ ⸂ἐν τάχει⸃, (Ⅲ)

*****

Hæc tibi scribo, sperans me ad te venire cito : (Ⅳ)

*****

Je t’écris ces choses, espérant me rendre bientôt auprès de toi; (Ⅵ)

*****

Je t’écris ces choses espérant que j’irai bientôt vers toi ; (Ⅶ)

*****

3. 15  
(c'est), si je tarde, pour que tu saches comment il faut te comporter dans la maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, colonne et base de la vérité.

mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. (Ⅰ)

*****

ἐὰν δὲ βραδύνω, ἵνα εἰδῇς πῶς δεῖ ἐν οἴκῳ θεοῦ ἀναστρέφεσθαι, ἥτις ἐστὶν ἐκκλησία θεοῦ ζῶντος, στῦλος καὶ ἑδραίωμα τῆς ἀληθείας· (Ⅲ)

*****

si autem tardavero, ut scias quomodo oporteat te in domo Dei conversari, quæ est ecclesia Dei vivi, columna et firmamentum veritatis. (Ⅳ)

*****

mais, si je tarde, — afin que tu saches comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’assemblée du Dieu vivant, la colonne et le soutien de la vérité. (Ⅵ)

*****

Mais en cas que je tarde, [je t’écris ces choses] afin que tu saches comment il faut se conduire dans la Maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la Colonne et l’appui de la vérité. (Ⅶ)

*****

3. 16  
Et sans contredit, grand est le mystère de la piété, (le mystère de) celui qui a été manifesté en chair, a été justifié par l'Esprit, a été vu des anges, a été prêché chez les Gentils, a été cru dans le monde, a été ravi dans la gloire.

Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. (Ⅰ)

*****

καὶ ὁμολογουμένως μέγα ἐστὶν τὸ τῆς εὐσεβείας μυστήριον· ⸀Ὃς ἐφανερώθη ἐν σαρκί, ἐδικαιώθη ἐν πνεύματι, ὤφθη ἀγγέλοις, ἐκηρύχθη ἐν ἔθνεσιν, ἐπιστεύθη ἐν κόσμῳ, ἀνελήμφθη ἐν δόξῃ. (Ⅲ)

*****

Et manifeste magnum est pietatis sacramentum, quod manifestatum est in carne, justificatum est in spiritu, apparuit angelis, prædicatum est gentibus, creditum est in mundo, assumptum est in gloria. (Ⅳ)

*****

Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: — Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit, a été vu des anges, a été prêché parmi les nations, a été cru au monde, a été élevé dans la gloire. (Ⅵ)

*****

Et sans contredit, le mystère de la piété est grand, [savoir], que Dieu a été manifesté en chair, justifié en Esprit, vu des Anges, prêché aux Gentils, cru au monde, et élevé dans la gloire. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 3

| | 3| | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥