Révélation
Onelittleangel > > Révélation  >
(21 Verses | Page 1 / 1)
Louis Segond 1910.
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Louis Segond 1910.Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅲ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


19.1
Après cela, j'entendis dans le ciel comme une voix forte d'une foule nombreuse qui disait: Alléluia! Le salut, la gloire, et la puissance sont à notre Dieu,

Après cela, j'entendis dans le ciel comme une grande voix d'une foule immense qui disait ; " Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance appartiennent à notre Dieu, (⁎)

Après ces choses, j’ouïs comme une grande voix d’une foule nombreuse dans le ciel, disant: Alléluia! Le salut et la gloire et la puissance de notre Dieu! (Ⅲ)

Post hæc audivi quasi vocem turbarum multarum in cælo dicentium : Alleluja : salus, et gloria, et virtus Deo nostro est : (Ⅳ)

Μετὰ ταῦτα ἤκουσα ὡς φωνὴν μμεγάάλην ὄχλου πολλοῦ ἐν τῷ οὐρανῷ λεγόόντων ·∙Ἀλληλούύϊα, ἡ σωτηρίία καὶ ἡ δόόξα καὶ ἡ δύύναμμις τοῦ Θεοῦ ἡμμῶν ·∙ (Ⅵ)

19.2
parce que ses jugements sont véritables et justes; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.

parce que ses jugements sont vrais et justes. Il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, il a vengé le sang de ses serviteurs répandu par ses mains. " (⁎)

car ses jugements sont véritables et justes; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par sa fornication, et il a vengé le sang de ses esclaves, le réclamant de sa main. (Ⅲ)

quia vera et justa judicia sunt ejus, qui judicavit de meretrice magna, quæ corrupit terram in prostitutione sua, et vindicavit sanguinem servorum suorum de manibus ejus. (Ⅳ)

ὅτι ἀληθιναὶ καὶδίίκαιαι αἱ κρίίσεις αὐτοῦ ·∙ ὅτι ἔκρινεν τὴν πόόρνην τὴν μμεγάάλην ἥτις ἔφθειρεν τὴν γῆν ἐν τῇπορνείίᾳ αὐτῆς, καὶ ἐξεδίίκησεν τὸ αἷμμα τῶν δούύλων αὐτοῦ ἐκ χειρὸς αὐτῆς. (Ⅵ)

19.3
Et ils dirent une seconde fois: Alléluia! ...et sa fumée monte aux siècles des siècles.

Et ils dirent une seconde fois : " Alléluia ! Et la fumée de son embrasement monte aux siècles des siècles. " (⁎)

Et ils dirent une seconde fois: Alléluia! Et sa fumée monte aux siècles des siècles. (Ⅲ)

Et iterum dixerunt : Alleluja. Et fumus ejus ascendit in sæcula sæculorum. (Ⅳ)

καὶδεύύτερον εἴρηκαν ·∙ Ἀλληλούύϊα, καὶ ὁ καπνὸς αὐτῆς ἀναβαίίνει εἰς τοὺς αἰῶνας τῶν αἰῶνων. (Ⅵ)

19.4
Et les vingt-quatre vieillards et les quatre êtres vivants se prosternèrent et adorèrent Dieu assis sur le trône, en disant: Amen! Alléluia!

Et les vingt-quatre vieillards et les quatre animaux se prosternèrent et adorèrent Dieu assis sur le trône, en disant " Amen ! Alléluia! " (⁎)

Et les vingt-quatre anciens et les quatre animaux tombèrent sur leurs faces et rendirent hommage à Dieu qui était assis sur le trône, disant: Amen! Alléluia! (Ⅲ)

Et ceciderunt seniores viginti quatuor, et quatuor animalia, et adoraverunt Deum sedentem super thronum, dicentes : Amen : alleluja. (Ⅳ)

καὶ ἔπεσαν οἱ πρεσβύύτεροι οἱ εἴκοσι τέέσσαρες καὶ τὰ τέέσσαρα ζῷα, καὶ προσεκύύνησαντῷ Θεῷ τῷ καθημμέένῳ ἐπὶ τῷ θρόόνῳ λέέγοντες ·∙ Ἀμμήήν, ἀλληλούύϊα. (Ⅵ)

19.5
Et une voix sortit du trône, disant: Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands!

Et il sortit du trône une voix qui disait : "Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, et vous qui le craignez, petits et grands ! " (⁎)

Et une voix sortit du trône, disant: Louez notre Dieu, vous tous ses esclaves et vous qui le craignez, petits et grands. (Ⅲ)

Et vox de throno exivit, dicens : Laudem dicite Deo nostro omnes servi ejus : et qui timetis eum pusilli et magni. (Ⅳ)

καὶ φωνὴ ἀπὸ τοῦθρόόνου ἐξῆλθεν λέέγουσα ·∙ Αἰνεῖτε τῷ Θεῷ ἡμμῶν, πάάντες οἱ δοῦλοι αὐτοῦ καὶ οἱ φοβούύμμενοιαὐτόόν, οἱ μμικροὶ καὶ οἱ μμεγάάλοι. (Ⅵ)

19.6
Et j'entendis comme une voix d'une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne.

Et j'entendis comme la voix d'une foule immense, comme le bruit des grandes eaux, comme le fracas de puissants tonnerres, disant: "Alléluia! car il règne, le Seigneur notre Dieu, le Tout-Puissant ! (⁎)

Et j’ouïs comme une voix d’une foule nombreuse, et comme une voix de grandes eaux, et comme une voix de forts tonnerres, disant: Alléluia! car le Seigneur, notre Dieu, le Tout-puissant, est entré dans son règne. (Ⅲ)

Et audivi quasi vocem turbæ magnæ, et sicut vocem aquarum multarum, et sicut vocem tonitruorum magnorum, dicentium : Alleluja : quoniam regnavit Dominus Deus noster omnipotens. (Ⅳ)

Καὶ ἤκουσα ὡς φωνὴν ὄχλου πολλοῦ καὶ ὡς φωνὴν ὑδάάτων πολλῶν καὶ ὡς φωνὴνβροντῶν ἰσχυρῶν λεγόόντων ·∙ Ἀλληλούύϊα, ὅτι ἐβασίίλευσεν Κύύριος ὁ Θεὸς ἡμμῶν ὁ Παντοκράάτωρ. (Ⅵ)

19.7
Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée,

Réjouissons-nous, tressaillons d'allégresse et rendons-lui gloire; car les noces de l'Agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, (⁎)

Réjouissons-nous et tressaillons de joie, et donnons-lui gloire; car les noces de l’Agneau sont venues; et sa femme s’est préparée; (Ⅲ)

Gaudeamus, et exsultemus : et demus gloriam ei : quia venerunt nuptiæ Agni, et uxor ejus præparavit se. (Ⅳ)

χαίίρωμμεν καὶ ἀγαλλιῶμμεν, καὶ δῶμμεν τὴν δόόξαν αὐτῷ ·∙ ὅτι ἦλθεν ὁ γάάμμος τοῦἈρνίίου ·∙ καὶ ἡ γυνὴ αὐτοῦ ἡτοίίμμασεν ἑαυτήήν ·∙ (Ⅵ)

19.8
et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints.

et il lui a été donné de se vêtir de lin fin, éclatant et pur. " - Ce fin lin, ce sont les vertus des saints. (⁎)

et il lui a été donné d’être vêtue de fin lin, éclatant et pur, car le fin lin, ce sont les justices des saints. (Ⅲ)

Et datum est illi ut cooperiat se byssino splendenti et candido. Byssinum enim justificationes sunt sanctorum. (Ⅳ)

καὶ ἐδόόθη αὐτῇ ἵνα περιβάάληταιβύύσσινον λαμμπρὸν [καὶ] καθαρόόν, τὸ γὰρ βύύσσινον τὰ δικαιώώμματα τῶν ἁγίίων ἐστίίν. (Ⅵ)

19.9
Et l'ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.

Et l'ange me dit : " Ecris : Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau! " Et il ajouta : " Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. " (⁎)

Et il me dit: Écris: Bienheureux ceux qui sont conviés au banquet des noces de l’Agneau. Et il me dit: Ce sont ici les véritables paroles de Dieu. (Ⅲ)

Et dixit mihi : Scribe : Beati qui ad conam nuptiarum Agni vocati sunt ; et dixit mihi : Hæc verba Dei vera sunt. (Ⅳ)

Καὶ λέέγει μμοι ·∙ Γράάψον ·∙ Μακάάριοι οἱ εἰς τὸ δεῖπνον τοῦ γάάμμου τοῦ Ἀρνίίου κεκλημμέένοι. καὶ λέέγειμμοι ·∙ Οὗτοι οἱ λόόγοι οἱ ἀληθινοὶ τοῦ Θεοῦ εἰσιν. — (Ⅵ)

19.10
Et je tombai à ses pieds pour l'adorer; mais il me dit: Garde-toi de le faire! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. -Car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie.

Je tombai alors à ses pieds pour l'adorer; mais il me dit: "Garde-toi de le faire! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui gardent le témoignage de Jésus. Adore Dieu." Car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie. (⁎)

— Et je tombai devant ses pieds pour lui rendre hommage. Et il me dit: Garde-toi de le faire; je suis ton compagnon d’esclavage et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus: rends hommage à Dieu, car l’esprit de prophétie est le témoignage de Jésus. (Ⅲ)

Et cecidi ante pedes ejus, ut adorarem eum. Et dicit mihi : Vide ne feceris : conservus tuus sum, et fratrum tuorum habentium testimonium Jesu. Deum adora. Testimonium enim Jesu est spiritus prophetiæ.\ (Ⅳ)

καὶ ἔπεσα ἔμμπροσθεν τῶν ποδῶναὐτοῦ προσκυνῆσαι αὐτῷ. καὶ λέέγει μμοι ·∙ Ὅρα μμήή ·∙ σύύνδουλόός σου εἰμμὶ καὶ τῶν ἀδελφῶν σου τῶνἐχόόντων τὴν μμαρτυρίίαν Ἰησοῦ ·∙ τῷ Θεῷ προσκύύνησον, ἡ γὰρ μμαρτυρίία Ἰησοῦ ἐστὶν τὸ πνεῦμμα τῆςπροφητείίας. (Ⅵ)

19.11
Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.

Puis je vis le ciel ouvert, et il parut un cheval blanc; celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable; il juge et combat avec justice. (⁎)

Et je vis le ciel ouvert: et voici un cheval blanc, et celui qui est assis dessus appelé fidèle et véritable; et il juge et combat en justice. (Ⅲ)

Et vidi cælum apertum, et ecce equus albus, et qui sedebat super eum, vocabatur Fidelis, et Verax, et cum justitia judicat et pugnat. (Ⅳ)

Καὶ εἶδον τὸν οὐρανὸν ἠνεῳγμμέένον, καὶ ἰδοὺ ἵππος λευκόός, καὶ ὁ καθήήμμενος ἐπ᾿αὐτὸν [καλούύμμενος] πιστὸς καὶ ἀληθινόός ·∙ καὶ ἐν δικαιοσύύνῃ κρίίνει καὶ πολεμμεῖ. (Ⅵ)

19.12
Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même;

Ses yeux étaient comme une flamme ardente; Il avait sur la tête plusieurs diadèmes, et portait un nom écrit que nul ne connaît que lui-même ; (⁎)

Et ses yeux sont une flamme de feu; et sur sa tête il y a plusieurs diadèmes; et il porte un nom écrit que nul ne connaît que lui seul; (Ⅲ)

Oculi autem ejus sicut flamma ignis, et in capite ejus diademata multa, habens nomen scriptum, quod nemo novit nisi ipse. (Ⅳ)

οἱ δὲὀφθαλμμοὶ αὐτοῦ φλὸξ πυρόός ·∙ καὶ ἐπὶ τὴν κεφαλὴν αὐτοῦ διαδήήμματα πολλάά ·∙ ἔχων ὄνομμαγεγραμμμμέένον ὃ οὐδεὶς οἶδεν εἰ μμὴ αὐτόός ·∙ (Ⅵ)

19.13
et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.

il était revêtu d'un vêtement teint de sang : son nom est le Verbe de Dieu. (⁎)

et il est vêtu d’un vêtement teint dans le sang; et son nom s’appelle: «La Parole de Dieu»; (Ⅲ)

Et vestitus erat veste aspersa sanguine : et vocatur nomen ejus : Verbum Dei. (Ⅳ)

καὶ περιβεβλημμέένος ἱμμάάτιον βεβαμμμμέένοναἵμματι ·∙ καὶ κέέκληται τὸ ὄνομμα αὐτοῦ Ὁ Λόόγος τοῦ Θεοῦ ·∙ (Ⅵ)

19.14
Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur.

Les armées du ciel le suivaient sur des chevaux blancs, vêtues de fin lin, blanc et pur. (⁎)

et les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, vêtues de fin lin, blanc et pur; (Ⅲ)

Et exercitus qui sunt in cælo, sequebantur eum in equis albis, vestiti byssino albo et mundo. (Ⅳ)

καὶ τὰ στρατεύύμματα τὰ ἐντῷ οὐρανῷ ἠκολούύθει αὐτῷ ἐφ᾿ ἵπποις λευκοῖς, ἐνδεδυμμέένοι βύύσσινον λευκὸν καὶ καθαρόόν ·∙ (Ⅵ)

19.15
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.

De sa bouche sortait un glaive affilé [à deux tranchants], pour en frapper les nations ; c'est lui qui les gouvernera avec un sceptre de fer, et c'est lui qui foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. (⁎)

et une épée aiguë à deux tranchants sort de sa bouche, afin qu’il en frappe les nations; et lui les paîtra avec une verge de fer, et lui foule la cuve du vin de la fureur de la colère de Dieu le Tout-puissant; (Ⅲ)

Et de ore ejus procedit gladius ex utraque parte acutus, ut in ipso percutiat gentes. Et ipse reget eas in virga ferrea : et ipse calcat torcular vini furoris iræ Dei omnipotentis. (Ⅳ)

καὶ ἐκ τοῦ στόόμματος αὐτοῦ ἐκπορεύύεται ῥομμφαίία δίίστομμος ὀξεῖα, ἵνα ἐν αὐτῇ πατάάξῃτὰ ἔθνη ·∙ καὶ αὐτὸς ποιμμανεῖ αὐτοὺς ἐν ῥάάβδῳ σιδηρᾷ, καὶ αὐτὸς πατεῖ τὴν ληνὸν τοῦ οἴνου τοῦθυμμοῦ τῆς ὀργῆς τοῦ Θεοῦ τοῦ Παντοκράάτορος ·∙ (Ⅵ)

19.16
Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Sur son vêtement et sur sa cuisse, il portait écrit ce nom : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. (⁎)

et il a sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: «Roi des rois, et Seigneur des seigneurs». (Ⅲ)

Et habet in vestimento et in femore suo scriptum : Rex regum et Dominus dominantium.\ (Ⅳ)

καὶ ἔχει ἐπὶ τὸ ἱμμάάτιον καὶ ἐπὶ τὸνμμηρὸν αὐτοῦ ὄνομμα γεγραμμμμέένον ·∙ Βασιλεὺς βασιλέέων καὶ Κύύριος κυρίίων. (Ⅵ)

19.17
Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel: Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu,

Et je vis un ange debout dans le soleil ; et il cria d'une voix forte à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel: " Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, (⁎)

Et je vis un ange se tenant dans le soleil; et il cria à haute voix, disant à tous les oiseaux qui volent par le milieu du ciel: Venez, assemblez-vous au grand souper de Dieu; (Ⅲ)

Et vidi unum angelum stantem in sole, et clamavit voce magna, dicens omnibus avibus, quæ volabant per medium cæli : Venite, et congregamini ad conam magnam Dei : (Ⅳ)

Καὶ εἶδον ἕνα ἄγγελον ἑστῶτα ἐν τῷ ἡλίίῳ ·∙ καὶ ἔκραξεν φωνῇ μμεγάάλῃ λέέγων πᾶσιντοῖς ὀρνέέοις τοῖς πετομμέένοις ἐν μμεσουρανήήμματι ·∙ Δεῦτε συνάάχθητε εἰς τὸ δεῖπνον τὸ μμέέγα τοῦΘεοῦ ·∙ (Ⅵ)

19.18
afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.

pour manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des soldats vaillants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous les hommes, libres et esclaves, petits et grands. " (⁎)

afin que vous mangiez la chair des rois, et la chair des chiliarques, et la chair des puissants, et la chair des chevaux et de ceux qui sont assis dessus, et la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. (Ⅲ)

ut manducetis carnes regum, et carnes tribunorum, et carnes fortium, et carnes equorum, et sedentium in ipsis, et carnes omnium liberorum, et servorum, et pusillorum et magnorum. (Ⅳ)

ἵνα φάάγητε σάάρκας βασιλέέων καὶ σάάρκας χιλιάάρχων καὶ σάάρκας ἰσχυρῶν καὶσάάρκας ἵππων καὶ τῶν καθημμέένων ἐπ᾿ αὐτῶν, καὶ σάάρκας πάάντων ἐλευθέέρων τε καὶ δούύλων,μμικρῶν τε καὶ μμεγάάλων. (Ⅵ)

19.19
Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblés pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.

Et je vis la bête et les rois de la terre avec leurs armées, rassemblés pour faire la guerre à Celui qui était monté sur le cheval et à son armée. (⁎)

Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées assemblées pour livrer combat à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. (Ⅲ)

Et vidi bestiam, et reges terræ, et exercitus eorum congregatos ad faciendum prælium cum illo, qui sedebat in equo, et cum exercitu ejus. (Ⅳ)

Καὶ εἶδον τὸ θηρίίον καὶ τοὺς βασιλεῖς τῆς γῆς καὶ τὰ στρατεύύμματα αὐτῶν συνηγμμέέναποιῆσαι τὸν πόόλεμμον μμετὰ τοῦ καθημμέένου ἐπὶ τοῦ ἵππου καὶ μμετὰ τοῦ στρατεύύμματος αὐτοῦ. (Ⅵ)

19.20
Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre.

Et la bête fut prise, et avec elle le faux-prophète qui, par les prodiges faits devant elle, avait séduit ceux qui avaient la marque de la bête et ceux qui adoraient son image. Tous les deux furent jetés vivants dans l'étang de feu où brûle le soufre; (⁎)

Et la bête fut prise, et le faux prophète qui était avec elle, qui avait fait devant elle les miracles par lesquels il avait séduit ceux qui recevaient la marque de la bête, et ceux qui rendaient hommage à son image. Ils furent tous deux jetés vifs dans l’étang de feu embrasé par le soufre; (Ⅲ)

Et apprehensa est bestia, et cum ea pseudopropheta : qui fecit signa coram ipso, quibus seduxit eos, qui acceperunt caracterem bestiæ, et qui adoraverunt imaginem ejus. Vivi missi sunt hi duo in stagnum ignis ardentis sulphure : (Ⅳ)

καὶ ἐπιάάσθη τὸ θηρίίον καὶ ὁ μμετ᾿ αὐτοῦ ψευδοπροφήήτης ὁ ποιήήσας τὰ σημμεῖαἐνώώπιον αὐτοῦ, ἐν οἷς ἐπλάάνησεν τοὺς λαβόόντας τὸ χάάραγμμα τοῦ θηρίίου καὶ τοὺςπροσκυνοῦντας τὴν εἰκόόνα αὐτοῦ. ζῶντες ἐβλήήθησαν οἱ δύύο εἰς τὴν λίίμμνην τοῦ πυρὸς τὴνκαιομμέένην ἐν θείίῳ ·∙ (Ⅵ)

19.21
Et les autres furent tués par l'épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.

le reste fut tué par le glaive qui sortait de la bouche de Celui qui était monté sur le cheval; et tous les oiseaux se rassasièrent de leurs chairs. (⁎)

et le reste fut tué par l’épée de celui qui était assis sur le cheval, laquelle sortait de sa bouche, et tous les oiseaux furent rassasiés de leur chair. (Ⅲ)

et ceteri occisi sunt in gladio sedentis super equum, qui procedit de ore ipsius : et omnes aves saturatæ sunt carnibus eorum. (Ⅳ)

καὶ οἱ λοιποὶ ἀπεκτάάνθησαν ἐν τῇ ῥομμφαίίᾳ τοῦ καθημμέένου ἐπὶτοῦ ἵππου τῇ ἐξελθούύσῃ ἐκ τοῦ στόόμματος αὐτοῦ, καὶ πάάντα τὰ ὄρνεα ἐχορτάάσθησαν ἐκ τῶνσαρκῶν αὐτῶν. (Ⅵ)


Page:  1

Chapitres   | | | | | | | | | | | | | | | | | | 19| | | |

Menu livre ↑