Les groupes (az-zûmar)
>  
76 Verses | Page 1 / 2
(Arabe simplifié)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


39. 0  
بسم الله الرحمن الرحيم
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
39. 1  
بسم الله الرحمن الرحيم تنزيل الكتاب من الله العزيز الحكيم
- Tanzeelu alkitabi mina Allahi alAAazeezi alhakeemi (Ⅰ)
- La révélation de ce Coran émane de Dieu, le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- [Voici la] descente (la révélation) du Livre (le Coran) venant de DIEU, le Puissant honoré, le Sage. (Ⅲ)
- بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ تَنزِيلُ الْكِتَابِ مِنَ اللَّهِ الْعَزِيزِ الْحَكِيمِ (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ تَنزيلُ الكِتٰبِ مِنَ اللَّهِ العَزيزِ الحَكيمِ (Ⅴ)
- La révélation du Livre est une émanation d’Allah, le Puissant, le Sage. (Ⅵ)
- La descente de l’Écrit procède de Dieu, le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- La révélation, (tanzîl) de l’Écriture émane d’Allah, le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
39. 2  
إنا أنزلنا إليك الكتاب بالحق فاعبد الله مخلصا له الدين
- Inna anzalna ilayka alkitaba bialhaqqi faoAAbudi Allaha mukhlisan lahu alddeena (Ⅰ)
- Nous te révélons ce Livre en toute vérité. Adore donc Dieu et voue-Lui un culte sans partage ! (Ⅱ)
- Nous avons fait descendre (révéler) le Livre sur toi en toute vérité. Adore DIEU, sois-Lui sincère[, pur et dévoué] dans la religion. (Ⅲ)
- إِنَّا أَنزَلْنَا إِلَيْكَ الْكِتَابَ بِالْحَقِّ فَاعْبُدِ اللَّهَ مُخْلِصًا لَّهُ الدِّينَ (Ⅳ)
- إِنّا أَنزَلنا إِلَيكَ الكِتٰبَ بِالحَقِّ فَاعبُدِ اللَّهَ مُخلِصًا لَهُ الدّينَ (Ⅴ)
- Nous t’avons révélé le Livre en toute vérité. Adore Allah en Lui vouant un culte exclusif. (Ⅵ)
- — C’est Nous qui avons fait descendre sur toi l’Écrit dans la Vérité. Aussi, adore Dieu, Lui vouant la religion foncière (Ⅶ)
- Nous avons fait descendre vers toi l’Écriture avec la Vérité. Adore Allah, Lui vouant le Culte ! (Ⅷ)
39. 3  
ألا لله الدين الخالص والذين اتخذوا من دونه أولياء ما نعبدهم إلا ليقربونا إلى الله زلفى إن الله يحكم بينهم في ما هم فيه يختلفون إن الله لا يهدي من هو كاذب كفار
- Ala lillahi alddeenu alkhalisu waallatheena ittakhathoo min doonihi awliyaa ma naAAbuduhum illa liyuqarriboona ila Allahi zulfa inna Allaha yahkumu baynahum fee ma hum feehi yakhtalifoona inna Allaha la yahdee man huwa kathibun kaffarun (Ⅰ)
- N’est-Il pas le Seul Digne d’être exclusivement adoré ? Quant à ceux qui ont adopté en dehors de Lui d’autres divinités, en disant : « Nous ne les adorons que pour qu’elles nous rapprochent davantage de Lui », en vérité, Dieu tranchera le différend qui les oppose, mais Dieu ne guide point dans la bonne voie l’infidèle perfide. (Ⅱ)
- A DIEU est [dû exclusivement] le culte pur. Ceux qui, en dehors de Lui, se donnent des maîtres ("dieux") [et disent] : « Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent plus de DIEU ! » C’est DIEU qui jugera entre eux ce sur quoi ils divergeaient. DIEU ne guide pas [par force] quiconque est menteur ingrat têtu ; (Ⅲ)
- أَلَا لِلَّهِ الدِّينُ الْخَالِصُ ۚ وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ مَا نَعْبُدُهُمْ إِلَّا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَىٰ إِنَّ اللَّهَ يَحْكُمُ بَيْنَهُمْ فِي مَا هُمْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ ۗ إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي مَنْ هُوَ كَاذِبٌ كَفَّارٌ (Ⅳ)
- أَلا لِلَّهِ الدّينُ الخالِصُ ۚ وَالَّذينَ اتَّخَذوا مِن دونِهِ أَولِياءَ ما نَعبُدُهُم إِلّا لِيُقَرِّبونا إِلَى اللَّهِ زُلفىٰ إِنَّ اللَّهَ يَحكُمُ بَينَهُم فى ما هُم فيهِ يَختَلِفونَ ۗ إِنَّ اللَّهَ لا يَهدى مَن هُوَ كٰذِبٌ كَفّارٌ (Ⅴ)
- Le culte pur n’est-il pas celui que l’on doit à Allah ? Quant à ceux qui se sont donné d’autres maîtres en dehors de Lui, en prétendant : Nous ne les vénérons que parce qu’ils nous rapprochent d’Allah et nous mettent dans Son intime proximité, Allah saura décider entre eux sur ce qui les oppose. Allah n’oriente pas le menteur, le prêcheur d’infidélité. (Ⅵ)
- — N’est-ce pas Dieu que vise la religion foncière ? Quant à ceux qui se donnent hors Lui des protecteurs… — « Mais nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent de Lui en niveau »... C’est Dieu qui décidera entre eux de l’objet de leur divergence. — Dieu ne guide pas quiconque est menteur, prompt à dénier (Ⅶ)
- Le Culte pur n’appartient-il pas à Allah ? Ceux qui ont pris des patrons (’awliyâ’), en dehors d’Allah, disent : « Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent tout près d’Allah. » En vérité, Allah jugera entre eux sur ce en quoi ils s’opposent. Allah ne dirige pas celui qui est menteur et toujours incrédule. (Ⅷ)
39. 4  
لو أراد الله أن يتخذ ولدا لاصطفى مما يخلق ما يشاء سبحانه هو الله الواحد القهار
- Law arada Allahu an yattakhitha waladan laistafa mimma yakhluqu ma yashao subhanahu huwa Allahu alwahidu alqahharu (Ⅰ)
- Si Dieu avait voulu Se donner un fils, Il eût choisi au sein de Sa Création ce qu’Il aurait voulu. Gloire à Lui ! Il est l’Unique, Il est le Dominateur. (Ⅱ)
- [même] si DIEU avait voulu avoir un fils [ou des enfants], Il eût choisi parmi Sa création ce qu’Il aurait voulu. Mais gloire à Lui ! Il est DIEU, l’Unique, le Dominateur suprême. (Ⅲ)
- لَّوْ أَرَادَ اللَّهُ أَن يَتَّخِذَ وَلَدًا لَّاصْطَفَىٰ مِمَّا يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ ۚ سُبْحَانَهُ ۖ هُوَ اللَّهُ الْوَاحِدُ الْقَهَّارُ (Ⅳ)
- لَو أَرادَ اللَّهُ أَن يَتَّخِذَ وَلَدًا لَاصطَفىٰ مِمّا يَخلُقُ ما يَشاءُ ۚ سُبحٰنَهُ ۖ هُوَ اللَّهُ الوٰحِدُ القَهّارُ (Ⅴ)
- Si Allah avait voulu Se donner un enfant, Il l’aurait choisi parmi ceux qui existent. Il crée ce qu’Il veut. Gloire à lui, Il est Allah, l’Unique, l’Invincible. (Ⅵ)
- même si Dieu avait voulu se donner une progéniture, Il eût choisi parmi Sa création ce qu’Il aurait voulu. — Oh transcendance ! Il est l’Unique, l’Irrésistible. (Ⅶ)
- Si Allah avait voulu se donner des enfants Il aurait choisi, parmi ce qu’Il crée, ce qu’Il aime [le plus]. Gloire à Lui ! Il est Allah, l’Unique, l’Invincible. (Ⅷ)
39. 5  
خلق السماوات والأرض بالحق يكور الليل على النهار ويكور النهار على الليل وسخر الشمس والقمر كل يجري لأجل مسمى ألا هو العزيز الغفار
- Khalaqa alssamawati waalarda bialhaqqi yukawwiru allayla AAala alnnahari wayukawwiru alnnahara AAala allayli wasakhkhara alshshamsa waalqamara kullun yajree liajalin musamman ala huwa alAAazeezu alghaffaru (Ⅰ)
- Il a créé en toute vérité les Cieux et la Terre. Il fait succéder la nuit au jour et le jour à la nuit, de même qu’Il prescrit au Soleil et à la Lune de poursuivre chacun sa course jusqu’au terme fixé. N’est-ce pas Lui le Puissant, l’Absoluteur ? (Ⅱ)
- Il a créé les cieux et la terre (leurs êtres, leurs lois, leurs sciences etc.) en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et Il enroule le jour sur la nuit. Il a soumis le soleil et la lune, chacun [d’eux] accomplit sa course pour un terme déterminé. Sachez qu’Il est le Puissant honoré qui pardonne. (Ⅲ)
- خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ ۖ يُكَوِّرُ اللَّيْلَ عَلَى النَّهَارِ وَيُكَوِّرُ النَّهَارَ عَلَى اللَّيْلِ ۖ وَسَخَّرَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ ۖ كُلٌّ يَجْرِي لِأَجَلٍ مُّسَمًّى ۗ أَلَا هُوَ الْعَزِيزُ الْغَفَّارُ (Ⅳ)
- خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ بِالحَقِّ ۖ يُكَوِّرُ الَّيلَ عَلَى النَّهارِ وَيُكَوِّرُ النَّهارَ عَلَى الَّيلِ ۖ وَسَخَّرَ الشَّمسَ وَالقَمَرَ ۖ كُلٌّ يَجرى لِأَجَلٍ مُسَمًّى ۗ أَلا هُوَ العَزيزُ الغَفّٰرُ (Ⅴ)
- Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour ; Il enroule le jour sur la nuit. Il a donné l’ordre au soleil et à la lune de se mouvoir pour une durée prescrite. N’est-ce pas Lui le plus puissant, Lui qui pardonne ?  (Ⅵ)
- Il a créé les cieux et la terre dans la Vérité. Il enroule la nuit sur le jour, et le jour sur la nuit. Il affecte le soleil et la lune à courir chacun jusqu’à un terme fixé. — N’est-Il pas le Tout-Puissant, le Tout indulgence ? (Ⅶ)
- Il a créé les cieux et la terre avec sérieux. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit. Il a soumis le soleil et la lune, chacun [d’eux] voguant vers un terme fixé. N’est-Il point le Puissant, l’Absoluteur ? (Ⅷ)
39. 6  
خلقكم من نفس واحدة ثم جعل منها زوجها وأنزل لكم من الأنعام ثمانية أزواج يخلقكم في بطون أمهاتكم خلقا من بعد خلق في ظلمات ثلاث ذلكم الله ربكم له الملك لا إله إلا هو فأنى تصرفون
- Khalaqakum min nafsin wahidatin thumma jaAAala minha zawjaha waanzala lakum mina alanAAami thamaniyata azwajin yakhluqukum fee butooni ommahatikum khalqan min baAAdi khalqin fee thulumatin thalathin thalikumu Allahu rabbukum lahu almulku la ilaha illa huwa faanna tusrafoona (Ⅰ)
- Il vous a créés d’un seul être dont Il a ensuite tiré sa compagne. Il a mis à votre service huit sortes de bestiaux en couples. Il vous crée dans le sein de vos mères où vous subissez des transformations successives dans les ténèbres d’une triple membrane. Tel est Dieu, votre Seigneur à qui appartient l’Univers. Il n’y a d’autre divinité que Lui. Comment pouvez-vous vous détourner de Lui ? (Ⅱ)
- Il vous a créés [à partir] d’une seule personne puis Il a créé d’elle son épouse. Il vous a donné huit [éléments de] couples de bestiaux. Il vous a créés dans le sein de vos mères, création après création, dans de triples ténèbres. Tel est DIEU votre Seigneur. A Lui la royauté. Nul n’est dieu que Lui. Où [vous laissez-vous] vous détourner [de son obéissance] ? (Ⅲ)
- خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ ثُمَّ جَعَلَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَأَنزَلَ لَكُم مِّنَ الْأَنْعَامِ ثَمَانِيَةَ أَزْوَاجٍ ۚ يَخْلُقُكُمْ فِي بُطُونِ أُمَّهَاتِكُمْ خَلْقًا مِّن بَعْدِ خَلْقٍ فِي ظُلُمَاتٍ ثَلَاثٍ ۚ ذَٰلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمْ لَهُ الْمُلْكُ ۖ لَا إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ ۖ فَأَنَّىٰ تُصْرَفُونَ (Ⅳ)
- خَلَقَكُم مِن نَفسٍ وٰحِدَةٍ ثُمَّ جَعَلَ مِنها زَوجَها وَأَنزَلَ لَكُم مِنَ الأَنعٰمِ ثَمٰنِيَةَ أَزوٰجٍ ۚ يَخلُقُكُم فى بُطونِ أُمَّهٰتِكُم خَلقًا مِن بَعدِ خَلقٍ فى ظُلُمٰتٍ ثَلٰثٍ ۚ ذٰلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُم لَهُ المُلكُ ۖ لا إِلٰهَ إِلّا هُوَ ۖ فَأَنّىٰ تُصرَفونَ (Ⅴ)
- Il vous a créés d’un être unique et, de cet être, Il a créé son épouse. Il a fait descendre pour vous des animaux par groupes de huit paires. Il vous crée dans le ventre de vos mères, création après création, et cela dans trois ténèbres successives. Tel est Allah, votre Seigneur. À Lui appartient la souveraineté. Il n’y a pas d’autres dieux que Lui. Comment pouvez-vous fuir Son culte ? (Ⅵ)
- Il vous a créés d’une âme unique, qu’ensuite à partir d’elle-même Il dota d’une épouse. Il fit descendre pour vous huit demi-paires de bétail. Sans cesse Il vous crée dans le sein de votre mère, création sur création, sous une triple ténèbre. — Voilà Dieu, votre Seigneur. A Lui revient la royauté. Il n’est de dieu que Lui. Alors, comment vous laisser détourner ?... (Ⅶ)
- Il vous a créés [à partir] d’une personne (nafs) unique dont, ensuite, Il a tiré une épouse pour elle. Il a fait descendre pour vous, parmi les troupeaux (’an‘âm), huit unités de couples. Il vous crée, dans le sein de vos mères, création après création, dans trois ténèbres. Celui-là est Allah, votre Seigneur. A Lui la Royauté. Nulle divinité excepté Lui ! Comment pouvez-vous vous détourner [de Lui] ? (Ⅷ)
39. 7  
إن تكفروا فإن الله غني عنكم ولا يرضى لعباده الكفر وإن تشكروا يرضه لكم ولا تزر وازرة وزر أخرى ثم إلى ربكم مرجعكم فينبئكم بما كنتم تعملون إنه عليم بذات الصدور
- In takfuroo fainna Allaha ghaniyyun AAankum wala yarda liAAibadihi alkufra wain tashkuroo yardahu lakum wala taziru waziratun wizra okhra thumma ila rabbikum marjiAAukum fayunabbiokum bima kuntum taAAmaloona innahu AAaleemun bithati alssudoori (Ⅰ)
- Si vous êtes infidèles, sachez qu’en vérité Dieu n’a pas besoin de vous pour L’adorer. Toutefois, l’impiété des hommes Lui déplaît, alors qu’Il agrée leur reconnaissance. Aucune âme ne répondra des fautes d’une autre âme. Puis c’est à Lui qu’inéluctablement vous retournerez et vos œuvres vous seront alors rappelées, car Dieu connaît parfaitement ce que recèlent les cœurs. (Ⅱ)
- Si vous devenez impies, DIEU est Riche (n’a pas besoin) de vous [c’est Lui qui enrichit tout], Il n’admet pas l’impiété pour Ses serviteurs. Si vous savez gré, Il l’agréera pour vous. Nul ne portera le fardeau [de péchés] d’autrui. Puis votre retour sera vers votre Seigneur, et Il vous informera de ce que vous faisiez. Il connaît le contenu des poitrines (les secrets des cœurs). (Ⅲ)
- إِن تَكْفُرُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَنِيٌّ عَنكُمْ ۖ وَلَا يَرْضَىٰ لِعِبَادِهِ الْكُفْرَ ۖ وَإِن تَشْكُرُوا يَرْضَهُ لَكُمْ ۗ وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَىٰ ۗ ثُمَّ إِلَىٰ رَبِّكُم مَّرْجِعُكُمْ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ ۚ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ (Ⅳ)
- إِن تَكفُروا فَإِنَّ اللَّهَ غَنِىٌّ عَنكُم ۖ وَلا يَرضىٰ لِعِبادِهِ الكُفرَ ۖ وَإِن تَشكُروا يَرضَهُ لَكُم ۗ وَلا تَزِرُ وازِرَةٌ وِزرَ أُخرىٰ ۗ ثُمَّ إِلىٰ رَبِّكُم مَرجِعُكُم فَيُنَبِّئُكُم بِما كُنتُم تَعمَلونَ ۚ إِنَّهُ عَليمٌ بِذاتِ الصُّدورِ (Ⅴ)
- Si vous êtes incrédules, Allah ne peut être atteint par cela, étant le Fortuné qui se suffit à Lui-même. Mais Il n’aime pas que Sa créature soit incrédule. Et si vous êtes reconnaissants, Il acceptera cela pour vous. Aucune âme ne sera chargée du poids d’une autre. Votre retour se fera nécessairement vers votre Seigneur. Il vous avisera de ce que vous faisiez auparavant, car Il connaît parfaitement ce qui se trouve dans les cœurs. (Ⅵ)
- — Si vous le déniez, Lui n’a que faire de vous, encore que pour Ses adorateurs Il ne puisse se satisfaire de la dénégation. Si pour Lui vous avez gratitude, c’est pour vous qu’Il se satisfait… — Nulle porteuse ne porte la charge d’une autre. — ... et puis vers votre Seigneur vous serez ramenés ; alors Il vous informera de vos agissements. — Il est Connaissant de l’être des poitrines. (Ⅶ)
- Si vous êtes ingrats, Allah [Vous châtiera]. Il est suffisant à Soi-même (ġaniyy) à l’égard de vous. Il n’agréera pas l’ingratitude de Ses serviteurs. Si vous êtes reconnaissants, Il agréera cela de vous. Nulle âme ne portera le faix d’une autre. Ensuite, vers votre Seigneur, se fera votre retour et Il vous avisera de ce que vous accomplissiez. Il connaît bien les pensées des cœur. (Ⅷ)
39. 8  
وإذا مس الإنسان ضر دعا ربه منيبا إليه ثم إذا خوله نعمة منه نسي ما كان يدعو إليه من قبل وجعل لله أندادا ليضل عن سبيله قل تمتع بكفرك قليلا إنك من أصحاب النار
- Waitha massa alinsana durrun daAAa rabbahu muneeban ilayhi thumma itha khawwalahu niAAmatan minhu nasiya ma kana yadAAoo ilayhi min qablu wajaAAala lillahi andadan liyudilla AAan sabeelihi qul tamattaAA bikufrika qaleelan innaka min ashabi alnnari (Ⅰ)
- Lorsqu’un mal affecte l’homme, celui-ci implore son Seigneur en toute humilité ; mais quand Dieu lui accorde une faveur, il s’empresse d’oublier le mal qui avait suscité ses prières et il prête à Dieu des associés, en vue de pousser ses semblables à Le nier. Dis à cet impie : « Jouis, pour un instant, de ton impiété, car tu es voué à faire partie des hôtes de l’Enfer ! » (Ⅱ)
- Quand l’homme est atteint par un malheur, il invoque son Seigneur en revenant repentant vers Lui ; quand, ensuite, Il lui accorde de Sa part un bienfait, [l’homme non-éduqué] oublie [le malheur] pour [la dissipation] duquel naguère il [L’]avait invoqué ; [l’homme de cœur malsain] donne des égaux à DIEU pour [s’]égarer [et égarer les gens] du chemin [de DIEU]. Dis[-lui] : « Jouis de ton impiété un court moment. Tu seras parmi les hôtes du Feu (résultant) ». (Ⅲ)
- ۞ وَإِذَا مَسَّ الْإِنسَانَ ضُرٌّ دَعَا رَبَّهُ مُنِيبًا إِلَيْهِ ثُمَّ إِذَا خَوَّلَهُ نِعْمَةً مِّنْهُ نَسِيَ مَا كَانَ يَدْعُو إِلَيْهِ مِن قَبْلُ وَجَعَلَ لِلَّهِ أَندَادًا لِّيُضِلَّ عَن سَبِيلِهِ ۚ قُلْ تَمَتَّعْ بِكُفْرِكَ قَلِيلًا ۖ إِنَّكَ مِنْ أَصْحَابِ النَّارِ (Ⅳ)
- ۞ وَإِذا مَسَّ الإِنسٰنَ ضُرٌّ دَعا رَبَّهُ مُنيبًا إِلَيهِ ثُمَّ إِذا خَوَّلَهُ نِعمَةً مِنهُ نَسِىَ ما كانَ يَدعوا إِلَيهِ مِن قَبلُ وَجَعَلَ لِلَّهِ أَندادًا لِيُضِلَّ عَن سَبيلِهِ ۚ قُل تَمَتَّع بِكُفرِكَ قَليلًا ۖ إِنَّكَ مِن أَصحٰبِ النّارِ (Ⅴ)
- Et lorsqu’un mal atteint l’homme, celui-ci implore son Seigneur et s’en remet à Lui. Mais dès l’instant où Il l’a doté de ses biens, l’homme oublie aussitôt les demandes pressantes qu’il faisait auparavant, allant jusqu’à donner à Allah des rivaux de façon à éloigner d’autres hommes de son chemin. Dis : Profite prestement de ton impiété, tu fais partie des hôtes de l’enfer ! (Ⅵ)
- — Un malheur touche-t-il un humain, ce dernier invoque son Seigneur, et revient à Lui. Et puis, lui accorde-t-Il de par Lui un bonheur, l’humain oublie Celui qu’il invoquait naguère, et prête à Dieu des égaux, de sorte à fourvoyer autrui de Son chemin. Dis : « Jouis pour un temps de ta dénégation. Tu seras entre tous un compagnon du Feu ». (Ⅶ)
- Quand un malheur touche l’Homme, il prie son Seigneur, venant à Lui à résipiscence. Ensuite, quand [son Seigneur] l’a nanti d’un bienfait, il oublie Celui qu’auparavant il priait, et accorde à Allah des parèdres pour égarer loin de Son Chemin. Dis : « Jouis un peu de ton ingratitude ! Tu seras parmi les Hôtes du Feu. » (Ⅷ)
39. 9  
أمن هو قانت آناء الليل ساجدا وقائما يحذر الآخرة ويرجو رحمة ربه قل هل يستوي الذين يعلمون والذين لا يعلمون إنما يتذكر أولو الألباب
- Amman huwa qanitun anaa allayli sajidan waqaiman yahtharu alakhirata wayarjoo rahmata rabbihi qul hal yastawee allatheena yaAAlamoona waallatheena la yaAAlamoona innama yatathakkaru oloo alalbabi (Ⅰ)
- Peut-on comparer ce pécheur à celui qui passe ses nuits en prière, prosterné ou debout, craignant la vie future et plaçant son espoir dans la miséricorde de son Seigneur ? Dis : « Sont-ils égaux, ceux qui ont reçu la science et ceux qui ne l’ont point reçue ? » Seuls des êtres doués d’intelligence sont à même d’y réfléchir. (Ⅱ)
- Quelqu’un qui se livre humblement à l’adoration [de DIEU] aux heures de la nuit, [tantôt] prosterné [devant Lui, tantôt] debout, prend garde (fait attention) à la vie future et espère la miséricorde [et la grâce] de son Seigneur [est-il à l’égal de l’impie ingrat] ? Dis : « Ceux qui savent et ceux qui ne savent pas sont-ils égaux ? » Seuls se rappellent les doués d’intelligence [qui ont le cœur purifié]. (Ⅲ)
- أَمَّنْ هُوَ قَانِتٌ آنَاءَ اللَّيْلِ سَاجِدًا وَقَائِمًا يَحْذَرُ الْآخِرَةَ وَيَرْجُو رَحْمَةَ رَبِّهِ ۗ قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ ۗ إِنَّمَا يَتَذَكَّرُ أُولُو الْأَلْبَابِ (Ⅳ)
- أَمَّن هُوَ قٰنِتٌ ءاناءَ الَّيلِ ساجِدًا وَقائِمًا يَحذَرُ الءاخِرَةَ وَيَرجوا رَحمَةَ رَبِّهِ ۗ قُل هَل يَستَوِى الَّذينَ يَعلَمونَ وَالَّذينَ لا يَعلَمونَ ۗ إِنَّما يَتَذَكَّرُ أُولُوا الأَلبٰبِ (Ⅴ)
- Ou bien celui qui se consume en prières, prosterné de nuit comme de jour, qui se préoccupe de la vie future et qui désire la bénédiction de son Seigneur ! Dis : Est-ce que ceux qui savent sont égaux à ceux qui ne savent pas ? Seuls les gens de cœur réfléchissent vraiment. (Ⅵ)
- Quoi ! celui qui fait dévotion à telles heures de la nuit, et se prosterne et se redresse, a souci de la vie dernière, soupire après la miséricorde de son Seigneur... Dis : « Ceux qui savent seraient-ils à l’égal de ceux qui point ne savent ? » — Ils n’ont qu’à réfléchir, ceux dotés de moelles ! (Ⅶ)
- ... ou bien celui qui est dévotieux (qânit), durant les heures de la nuit, prosterné et en vigile, sur ses gardes touchant la [Vie] Dernière et espérant la miséricorde de son Seigneur. Demande : « Sont-ils égaux ceux qui savent et ceux qui ne savent point ? » Seuls réfléchissent ceux doués d’esprit. (Ⅷ)
39. 10  
قل يا عباد الذين آمنوا اتقوا ربكم للذين أحسنوا في هذه الدنيا حسنة وأرض الله واسعة إنما يوفى الصابرون أجرهم بغير حساب
- Qul ya AAibadi allatheena amanoo ittaqoo rabbakum lillatheena ahsanoo fee hathihi alddunya hasanatun waardu Allahi wasiAAatun innama yuwaffa alssabiroona ajrahum bighayri hisabin (Ⅰ)
- Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez la foi ! Craignez votre Seigneur ! Car à ceux qui font le bien ici-bas est réservée une belle récompense, et la Terre de Dieu est assez vaste pour qui veut Le servir. En vérité, les persévérants seront rémunérés au-delà de toute espérance. » (Ⅱ)
- Dis [à] Mes serviteurs croyants : « Craignez [pieusement] votre Seigneur. A ceux qui font le bien en cette vie [est réservée] une belle [récompense]. La terre de DIEU est vaste [et vous pouvez effectuer de bons travaux]. Ceux qui endurent [sur le chemin de DIEU] recevront leur récompense au-delà de tout compte ». (Ⅲ)
- قُلْ يَا عِبَادِ الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا رَبَّكُمْ ۚ لِلَّذِينَ أَحْسَنُوا فِي هَٰذِهِ الدُّنْيَا حَسَنَةٌ ۗ وَأَرْضُ اللَّهِ وَاسِعَةٌ ۗ إِنَّمَا يُوَفَّى الصَّابِرُونَ أَجْرَهُم بِغَيْرِ حِسَابٍ (Ⅳ)
- قُل يٰعِبادِ الَّذينَ ءامَنُوا اتَّقوا رَبَّكُم ۚ لِلَّذينَ أَحسَنوا فى هٰذِهِ الدُّنيا حَسَنَةٌ ۗ وَأَرضُ اللَّهِ وٰسِعَةٌ ۗ إِنَّما يُوَفَّى الصّٰبِرونَ أَجرَهُم بِغَيرِ حِسابٍ (Ⅴ)
- Dis : Ô Mes serviteurs, vous qui avez cru, [continuez] à craindre votre Seigneur. Ceux qui auront fait du bien en ce bas monde – et la terre d’Allah est bien vaste ! – seront récompensés en persévérants qu’ils sont, et cela de manière illimitée. (Ⅵ)
- Dis : « O Mes adorateurs, vous qui croyez, prémunissez-vous envers votre Seigneur. Aux bel-agissants dans ce monde, bienfait : vaste est la terre de Dieu. Mais ce n’est qu’aux patients que sera soldé leur salaire au-delà de tout compte ». (Ⅶ)
- Dis : « O Mes serviteurs qui croyez ! soyez pieux envers votre Seigneur ! Ceux qui auront été bienfaisants en cette [Vie] Immédiate auront une belle part. La terre d’Allah est vaste. Les Constants recevront leur entière rétribution, sans compter. » (Ⅷ)
39. 11  
قل إني أمرت أن أعبد الله مخلصا له الدين
- Qul innee omirtu an aAAbuda Allaha mukhlisan lahu alddeena (Ⅰ)
- Dis : « J’ai reçu ordre de vouer un culte exclusif à mon Seigneur. (Ⅱ)
- Dis : « [Moi, Prophète,] j’ai ordre d’adorer DIEU, Lui vouant sincèrement le culte. (Ⅲ)
- قُلْ إِنِّي أُمِرْتُ أَنْ أَعْبُدَ اللَّهَ مُخْلِصًا لَّهُ الدِّينَ (Ⅳ)
- قُل إِنّى أُمِرتُ أَن أَعبُدَ اللَّهَ مُخلِصًا لَهُ الدّينَ (Ⅴ)
- Dis : J’ai reçu l’ordre d’adorer Allah, et de Lui rendre un culte sincère. (Ⅵ)
- Dis : « J’ai reçu commandement d’adorer Dieu en Lui vouant la religion foncière (Ⅶ)
- Dis : « J’ai reçu l’ordre d’adorer Allah, lui vouant le Culte, (Ⅷ)
39. 12  
وأمرت لأن أكون أول المسلمين
- Waomirtu lian akoona awwala almuslimeena (Ⅰ)
- Et Il m’a été ordonné d’être le premier des musulmans. » (Ⅱ)
- J’ai ordre d’être le premier musulman (celui qui obéit aux ordres de DIEU et L’adore) ». (Ⅲ)
- وَأُمِرْتُ لِأَنْ أَكُونَ أَوَّلَ الْمُسْلِمِينَ (Ⅳ)
- وَأُمِرتُ لِأَن أَكونَ أَوَّلَ المُسلِمينَ (Ⅴ)
- J’ai reçu l’ordre d’être le premier de ceux qui Lui sont soumis. (Ⅵ)
- j’ai reçu commandement d’être le premier de Ceux-qui-se-soumettent » (Ⅶ)
- et j’ai reçu l’ordre d’être le premier de ceux qui se soumettent [à Lui] (muslim). » (Ⅷ)
39. 13  
قل إني أخاف إن عصيت ربي عذاب يوم عظيم
- Qul innee akhafu in AAasaytu rabbee AAathaba yawmin AAatheemin (Ⅰ)
- Dis : « En vérité, je crains de subir les châtiments d’un jour terrible, si je désobéis à mon Seigneur. » (Ⅱ)
- Dis : « [Moi, Prophète] je crains le châtiment d’un Jour solennel si je désobéis à mon Seigneur ». (Ⅲ)
- قُلْ إِنِّي أَخَافُ إِنْ عَصَيْتُ رَبِّي عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ (Ⅳ)
- قُل إِنّى أَخافُ إِن عَصَيتُ رَبّى عَذابَ يَومٍ عَظيمٍ (Ⅴ)
- Dis : J’ai peur que, en désobéissant à mon Seigneur, je ne subisse le tourment d’un jour terrible. (Ⅵ)
- dis : « Je crains, si j’étais rebelle à mon Seigneur, le châtiment d’un Jour terrible » (Ⅶ)
- Dis : « Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le Tourment d’un jour terrible. » (Ⅷ)
39. 14  
قل الله أعبد مخلصا له ديني
- Quli Allaha aAAbudu mukhlisan lahu deenee (Ⅰ)
- Dis : « C’est Dieu que j’adore, en Lui vouant un culte sans partage. (Ⅱ)
- Dis : « C’est DIEU [seul] que j’adore (j’obéis), à Lui seul je voue ma religion. (Ⅲ)
- قُلِ اللَّهَ أَعْبُدُ مُخْلِصًا لَّهُ دِينِي (Ⅳ)
- قُلِ اللَّهَ أَعبُدُ مُخلِصًا لَهُ دينى (Ⅴ)
- Dis : J’adore Allah et je Lui rends un culte sincère. (Ⅵ)
- dis : « Dieu j’adore, en Lui vouant la religion foncière (Ⅶ)
- Dis : « [C’est] Allah [que] j’adore, Lui vouant mon Culte. (Ⅷ)
39. 15  
فاعبدوا ما شئتم من دونه قل إن الخاسرين الذين خسروا أنفسهم وأهليهم يوم القيامة ألا ذلك هو الخسران المبين
- FaoAAbudoo ma shitum min doonihi qul inna alkhasireena allatheena khasiroo anfusahum waahleehim yawma alqiyamati ala thalika huwa alkhusranu almubeenu (Ⅰ)
- Quant à vous, idolâtres, libre à vous d’adorer qui vous voudrez en dehors de Dieu ! » Dis : « Les véritables perdants sont ceux qui auront causé à la fois la perte de leurs propres âmes et celles des leurs, au Jour de la Résurrection. La voilà la perte irréparable ! » (Ⅱ)
- [Impies, idolâtres, polythéistes,...] adorez (obéissez à) qui vous voulez autre que Lui[, cette adoration ne vous servira à rien]. Dis : « Les perdants sont ceux qui, le Jour de la résurrection, auront causé leur propre perte et celle des leurs. C’est cela la perdition manifeste. (Ⅲ)
- فَاعْبُدُوا مَا شِئْتُم مِّن دُونِهِ ۗ قُلْ إِنَّ الْخَاسِرِينَ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُمْ وَأَهْلِيهِمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۗ أَلَا ذَٰلِكَ هُوَ الْخُسْرَانُ الْمُبِينُ (Ⅳ)
- فَاعبُدوا ما شِئتُم مِن دونِهِ ۗ قُل إِنَّ الخٰسِرينَ الَّذينَ خَسِروا أَنفُسَهُم وَأَهليهِم يَومَ القِيٰمَةِ ۗ أَلا ذٰلِكَ هُوَ الخُسرانُ المُبينُ (Ⅴ)
- Adorez qui vous voulez en dehors de Lui. Dis-leur cependant que les perdants sont ceux qui, au jour de la résurrection, se perdront eux-mêmes et perdront leur famille. N’est-ce pas cela, la perte évidente ? (Ⅵ)
- adorez donc qui vous voudrez en Sa place ! » — Dis : « Les perdants qui auraient ainsi perdu leur âme et leur lignée au Jour de la résurrection… — N’est-ce pas la perdition radicale ? (Ⅶ)
- Adorez [, Impies !,] qui vous voulez en dehors de Lui ! » Dis [encore] : « Les Perdants sont ceux qui se perdent eux-mêmes et leur famille, au Jour de la Résurrection. N’est-ce pas là la perte évidente ? (Ⅷ)
39. 16  
لهم من فوقهم ظلل من النار ومن تحتهم ظلل ذلك يخوف الله به عباده يا عباد فاتقون
- Lahum min fawqihim thulalun mina alnnari wamin tahtihim thulalun thalika yukhawwifu Allahu bihi AAibadahu ya AAibadi faittaqooni (Ⅰ)
- Un nuage de feu s’étendra au-dessus de leurs têtes et un autre au-dessous de leurs pieds. Voilà contre quoi Dieu met en garde Ses serviteurs : « Ô Mes serviteurs, craignez-Moi ! » (Ⅱ)
- Ils auront une nuée de Feu sur eux et une [autre] nuée sous eux. C’est ce dont DIEU met en garde Ses serviteurs ». Mes serviteurs, craignez-Moi [pieusement] ». (Ⅲ)
- لَهُم مِّن فَوْقِهِمْ ظُلَلٌ مِّنَ النَّارِ وَمِن تَحْتِهِمْ ظُلَلٌ ۚ ذَٰلِكَ يُخَوِّفُ اللَّهُ بِهِ عِبَادَهُ ۚ يَا عِبَادِ فَاتَّقُونِ (Ⅳ)
- لَهُم مِن فَوقِهِم ظُلَلٌ مِنَ النّارِ وَمِن تَحتِهِم ظُلَلٌ ۚ ذٰلِكَ يُخَوِّفُ اللَّهُ بِهِ عِبادَهُ ۚ يٰعِبادِ فَاتَّقونِ (Ⅴ)
- Ils auront une masse de feu au-dessus d’eux et une autre masse équivalente au-dessous. C’est ainsi qu’Allah fait ressentir la crainte à Ses serviteurs. Ô Mes serviteurs, craignez-Moi. (Ⅵ)
- — ... ont sur leur tête des strates de feu, et sous leurs pieds des strates... » — Voilà par quoi Dieu épouvante Ses adorateurs. — Ainsi donc, ô Mes adorateurs, prémunissez-vous envers Moi. (Ⅶ)
- Ils auront au-dessus et au-dessous d’eux un nuage de feu. Par cela, Allah fait peur à Ses serviteurs. » O Mes serviteurs ! soyez pieux envers Moi ! (Ⅷ)
39. 17  
والذين اجتنبوا الطاغوت أن يعبدوها وأنابوا إلى الله لهم البشرى فبشر عباد
- Waallatheena ijtanaboo alttaghoota an yaAAbudooha waanaboo ila Allahi lahumu albushra fabashshir AAibadi (Ⅰ)
- Ceux qui fuient les fausses divinités pour ne pas les adorer, et qui reviennent vers leur Seigneur, annonce-leur qu’ils auront accès à la félicité. Fais-en l’heureuse annonce à Mes serviteurs (Ⅱ)
- Et [quant à] ceux qui s’écartent des Tâghout (idole, personne,... diaboliques) pour ne pas les adorer (suivre), et reviennent repentant à DIEU, à eux la bonne nouvelle[ : DIEU les assistera de plus en plus]. Annonce la bonne nouvelle à Mes adorateurs, (Ⅲ)
- وَالَّذِينَ اجْتَنَبُوا الطَّاغُوتَ أَن يَعْبُدُوهَا وَأَنَابُوا إِلَى اللَّهِ لَهُمُ الْبُشْرَىٰ ۚ فَبَشِّرْ عِبَادِ (Ⅳ)
- وَالَّذينَ اجتَنَبُوا الطّٰغوتَ أَن يَعبُدوها وَأَنابوا إِلَى اللَّهِ لَهُمُ البُشرىٰ ۚ فَبَشِّر عِبادِ (Ⅴ)
- Tandis que ceux qui se sont écartés de la vénération du Taghout et qui, refusant de l’adorer, sont revenus vers Allah, ceux-là auront une bonne nouvelle. Informe Mes serviteurs de cela ! (Ⅵ)
- Mais ceux qui s’écartent de l’idole et de son culte pour revenir à Dieu, à eux la bonne nouvelle ! — Porte à Mes adorateurs la bonne nouvelle. (Ⅶ)
- Quant à ceux qui se seront écartés d’at-Taghout, se refusant à l’adorer, et qui seront venus à résipiscence à Allah, à eux la Bonne Nouvelle. Annonce cette Bonne Nouvelle à Mes serviteurs (Ⅷ)
39. 18  
الذين يستمعون القول فيتبعون أحسنه أولئك الذين هداهم الله وأولئك هم أولو الألباب
- Allatheena yastamiAAoona alqawla fayattabiAAoona ahsanahu olaika allatheena hadahumu Allahu waolaika hum oloo alalbabi (Ⅰ)
- qui écoutent Mes paroles et se conforment à ce qu’elles contiennent de meilleur. Ce sont ceux-là que Dieu dirige. Ce sont ceux-là qui sont doués d’intelligence. (Ⅱ)
- ceux qui écoutent la parole et en suivent la meilleure (conforme à la loi divine). Ceux-là sont ceux que DIEU a guidés, ceux-là sont les doués d’intelligence [pure]. (Ⅲ)
- الَّذِينَ يَسْتَمِعُونَ الْقَوْلَ فَيَتَّبِعُونَ أَحْسَنَهُ ۚ أُولَٰئِكَ الَّذِينَ هَدَاهُمُ اللَّهُ ۖ وَأُولَٰئِكَ هُمْ أُولُو الْأَلْبَابِ (Ⅳ)
- الَّذينَ يَستَمِعونَ القَولَ فَيَتَّبِعونَ أَحسَنَهُ ۚ أُولٰئِكَ الَّذينَ هَدىٰهُمُ اللَّهُ ۖ وَأُولٰئِكَ هُم أُولُوا الأَلبٰبِ (Ⅴ)
- Ceux qui entendent la bonne Parole et qui privilégient la meilleure part sont ceux qu’Allah a bien dirigés. Ceux-là disposent de qualités de cœur et d’esprit. (Ⅵ)
- — Ceux qui prêtent l’oreille à la parole et en suivent l’excellence, ceux-là sont les guidés de Dieu, ceux-là sont les dotés de moelles. (Ⅶ)
- qui écoutent la Parole (qawl) et suivent le meilleur d’elle ! Ceux-là sont ceux qu’Allah a dirigés. Ceux-là sont ceux doués d’esprit. (Ⅷ)
39. 19  
أفمن حق عليه كلمة العذاب أفأنت تنقذ من في النار
- Afaman haqqa AAalayhi kalimatu alAAathabi afaanta tunqithu man fee alnnari (Ⅰ)
- Vouloir sauver celui contre qui la sentence du châtiment aura été prononcée équivaut à vouloir sauver celui qui est déjà dans les flammes de l’Enfer ! (Ⅱ)
- Eh quoi, celui contre qui s’avère juste le décret du châtiment [sera-t-il sauvé ?] ; toi, peux-tu sauver quelqu’un qui [s’]est [obstinément enfoncé] dans le Feu ? (Ⅲ)
- أَفَمَنْ حَقَّ عَلَيْهِ كَلِمَةُ الْعَذَابِ أَفَأَنتَ تُنقِذُ مَن فِي النَّارِ (Ⅳ)
- أَفَمَن حَقَّ عَلَيهِ كَلِمَةُ العَذابِ أَفَأَنتَ تُنقِذُ مَن فِى النّارِ (Ⅴ)
- Celui qui a mérité d’être châtié, seras-tu disposé à le sauver de l’enfer ? (Ⅵ)
- — Alors celui sur qui pèse inéluctable le langage du châtiment ? — Pourrais-tu donc, toi, sauver qui déjà est dans le Feu? (Ⅶ)
- Eh quoi ! celui contre qui se réalisera le verdict (kalima) du Tourment... Toi, sauveras-tu celui qui est dans le Feu ? (Ⅷ)
39. 20  
لكن الذين اتقوا ربهم لهم غرف من فوقها غرف مبنية تجري من تحتها الأنهار وعد الله لا يخلف الله الميعاد
- Lakini allatheena ittaqaw rabbahum lahum ghurafun min fawqiha ghurafun mabniyyatun tajree min tahtiha alanharu waAAda Allahi la yukhlifu Allahu almeeAAada (Ⅰ)
- Mais ceux qui craignent leur Seigneur auront des loges sur lesquelles sont bâties d’autres loges, et au-dessous desquelles coulent des rivières. Telle est la promesse de Dieu, et Dieu ne faillit jamais à Sa promesse. (Ⅱ)
- Mais ceux qui sont pieux envers leur Seigneur (observent les enseignements de DIEU) auront [pour demeure] des étages élevés [au Paradis] au-dessus desquels [d’autres] étages élevés sont construits et sous lesquels coulent les rivières [de félicités]. Promesse de DIEU. Et DIEU ne manque pas à [Sa] promesse. (Ⅲ)
- لَٰكِنِ الَّذِينَ اتَّقَوْا رَبَّهُمْ لَهُمْ غُرَفٌ مِّن فَوْقِهَا غُرَفٌ مَّبْنِيَّةٌ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ۖ وَعْدَ اللَّهِ ۖ لَا يُخْلِفُ اللَّهُ الْمِيعَادَ (Ⅳ)
- لٰكِنِ الَّذينَ اتَّقَوا رَبَّهُم لَهُم غُرَفٌ مِن فَوقِها غُرَفٌ مَبنِيَّةٌ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ ۖ وَعدَ اللَّهِ ۖ لا يُخلِفُ اللَّهُ الميعادَ (Ⅴ)
- À l’inverse, ceux qui ont craint leur Seigneur disposeront d’appartements sur lesquels se trouveront d’autres appartements. Des rivières couleront en dessous selon la promesse d’Allah, car Allah ne manque pas d’honorer Ses promesses. (Ⅵ)
- Mais ceux qui se sont prémunis envers leur Seigneur ont des loges sur lesquelles sont bâties d’autres loges, et de dessous lesquelles des ruisseaux coulent, selon la promesse de Dieu. — Dieu ne saurait faillir à Sa promesse. (Ⅶ)
- Ceux au contraire qui auront été pieux envers leur Seigneur auront des Salles au-dessus desquelles d’[autres] salles seront construites et au pied desquelles couleront des ruisseaux. Promesse d’Allah ! Allah ne manque point à Sa promesse. (Ⅷ)
39. 21  
ألم تر أن الله أنزل من السماء ماء فسلكه ينابيع في الأرض ثم يخرج به زرعا مختلفا ألوانه ثم يهيج فتراه مصفرا ثم يجعله حطاما إن في ذلك لذكرى لأولي الألباب
- Alam tara anna Allaha anzala mina alssamai maan fasalakahu yanabeeAAa fee alardi thumma yukhriju bihi zarAAan mukhtalifan alwanuhu thumma yaheeju fatarahu musfarran thumma yajAAaluhu hutaman inna fee thalika lathikra liolee alalbabi (Ⅰ)
- Considère comment Dieu fait descendre l’eau du ciel et comment Il la répartit sous terre en sources jaillissantes, pour faire germer des plantes de diverses espèces, qu’Il fait ensuite faner et jaunir ; et comment enfin Il en fait de simples brins desséchés. Certes, il y a dans ce phénomène matière à réflexion pour les hommes doués d’intelligence. (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que DIEU fait descendre du ciel une eau ? Il l’achemine vers des sources dans la terre (le sol) ; avec elle, Il fait pousser une culture de couleurs diverses ; [la culture] se dessèche ensuite, tu la vois jaunir et Il la réduit en miettes. C’est un rappel pour ceux qui sont doués d’intelligence [saine, qui ont le cœur purifié]. (Ⅲ)
- أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ أَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَسَلَكَهُ يَنَابِيعَ فِي الْأَرْضِ ثُمَّ يُخْرِجُ بِهِ زَرْعًا مُّخْتَلِفًا أَلْوَانُهُ ثُمَّ يَهِيجُ فَتَرَاهُ مُصْفَرًّا ثُمَّ يَجْعَلُهُ حُطَامًا ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَذِكْرَىٰ لِأُولِي الْأَلْبَابِ (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ أَنزَلَ مِنَ السَّماءِ ماءً فَسَلَكَهُ يَنٰبيعَ فِى الأَرضِ ثُمَّ يُخرِجُ بِهِ زَرعًا مُختَلِفًا أَلوٰنُهُ ثُمَّ يَهيجُ فَتَرىٰهُ مُصفَرًّا ثُمَّ يَجعَلُهُ حُطٰمًا ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَذِكرىٰ لِأُولِى الأَلبٰبِ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas qu’Allah fait descendre du ciel une eau qu’Il distribue çà et là sous forme de sources jaillissantes ? Grâce à cela, une végétation variée apparaît, puis se dessèche, puis se désagrège. Il y a en cela matière à réflexion pour ceux qui sont pourvus de raison. (Ⅵ)
- Ne vois-tu pas que Dieu fait descendre du ciel une eau ? Il l’introduit sous forme de sources dans la terre, et puis en fait sortir des céréales de sortes diverses, et puis éclate leur exubérance ; et puis tu les vois jaunir ; et puis Il les transforme en détritus. — En quoi réside un Rappel pour ceux dotés de moelles. (Ⅶ)
- N’as-tu point vu qu’Allah a fait descendre du ciel une eau qu’Il mène à des [sources] jaillissantes, dans la terre ? Il fait sortir, par [cette eau], des graminées de diverses espèces qui, ensuite, se fanent et jaunissent à ta vue et dont enfin [Allah] fait des brindilles desséchées. En vérité, en cela est certes une Édification (ḏikrā) pour ceux doués d’esprit. (Ⅷ)
39. 22  
أفمن شرح الله صدره للإسلام فهو على نور من ربه فويل للقاسية قلوبهم من ذكر الله أولئك في ضلال مبين
- Afaman sharaha Allahu sadrahu lilislami fahuwa AAala noorin min rabbihi fawaylun lilqasiyati quloobuhum min thikri Allahi olaika fee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- Quel bonheur pour celui dont Dieu a ouvert le cœur à l’islam et qui détient ainsi une lumière venant de son Seigneur ! Malheur donc à ceux dont les cœurs demeurent insensibles à l’évocation de Dieu. Ceux-là sont dans un égarement manifeste. (Ⅱ)
- Celui dont le cœur a été ouvert par DIEU à l’Islam (soumission à Lui) et qui se trouve dans la lumière [venant] de son Seigneur [est-il semblable à celui dont le cœur est scellé] ? Malheur à ceux dont le cœur [à cause de leurs injustices obstinées] s’endurcissent en [entendant le] rappel de DIEU, ceux-là sont dans un égarement flagrant. (Ⅲ)
- أَفَمَن شَرَحَ اللَّهُ صَدْرَهُ لِلْإِسْلَامِ فَهُوَ عَلَىٰ نُورٍ مِّن رَّبِّهِ ۚ فَوَيْلٌ لِّلْقَاسِيَةِ قُلُوبُهُم مِّن ذِكْرِ اللَّهِ ۚ أُولَٰئِكَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ (Ⅳ)
- أَفَمَن شَرَحَ اللَّهُ صَدرَهُ لِلإِسلٰمِ فَهُوَ عَلىٰ نورٍ مِن رَبِّهِ ۚ فَوَيلٌ لِلقٰسِيَةِ قُلوبُهُم مِن ذِكرِ اللَّهِ ۚ أُولٰئِكَ فى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Celui dont le cœur a été ouvert par Allah pour y déposer l’islam jouit d’une lumière qui lui vient de son Seigneur. Quelle tristesse pour ceux dont les cœurs se sont endurcis à l’égard du témoignage qu’ils doivent à Allah ! Ceux-là sont dans un égarement manifeste. (Ⅵ)
- N’est-ce pas que celui de qui Dieu ouvre la poitrine à l’Islam, celui-là se conforte d’une lumière de son Seigneur ? Malheur à ceux dont le cœur s’endurcit au Rappel de Dieu. — Ceux-là sont dans l’égarement radical. (Ⅶ)
- Eh quoi ! celui dont la poitrine a été, par Allah, ouverte à l’Islam, celui-là est en une lumière de son Seigneur. Malheur donc à ceux dont les cœurs sont durs à l’Édification d’Allah ! Ceux-là sont en un égarement évident. (Ⅷ)
39. 23  
الله نزل أحسن الحديث كتابا متشابها مثاني تقشعر منه جلود الذين يخشون ربهم ثم تلين جلودهم وقلوبهم إلى ذكر الله ذلك هدى الله يهدي به من يشاء ومن يضلل الله فما له من هاد
- Allahu nazzala ahsana alhadeethi kitaban mutashabihan mathaniya taqshaAAirru minhu juloodu allatheena yakhshawna rabbahum thumma taleenu julooduhum waquloobuhum ila thikri Allahi thalika huda Allahi yahdee bihi man yashao waman yudlili Allahu fama lahu min hadin (Ⅰ)
- Dieu a révélé un discours sublime en un Livre aux versets concordants où alternent les promesses et les menaces, au point que ceux qui craignent Dieu et qui en font la lecture sentent d’abord un frisson traverser leurs corps, puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent à l’évocation du Seigneur. Tel est le Livre de Dieu grâce auquel Il guide qui Il veut. Quant à celui que Dieu égare, nul ne pourra plus lui faire retrouver son chemin. (Ⅱ)
- DIEU a fait descendre (révélé) la plus belle des paroles (le Coran), un Livre [harmonieux, où certains versets sont] analogues et concordants et, [à l’audition de ses versets] frémit la peau de ceux qui craignent révérenciellement leur Seigneur, puis avec [et pour] l’appel de DIEU, leur peau et leur cœur s’adoucissent. Voilà le [Livre] guide de DIEU par lequel Il guide qui Il veut ; mais quiconque [injuste obstiné] que DIEU improuve ne trouvera aucun [autre] guide [sincère]. (Ⅲ)
- اللَّهُ نَزَّلَ أَحْسَنَ الْحَدِيثِ كِتَابًا مُّتَشَابِهًا مَّثَانِيَ تَقْشَعِرُّ مِنْهُ جُلُودُ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُمْ ثُمَّ تَلِينُ جُلُودُهُمْ وَقُلُوبُهُمْ إِلَىٰ ذِكْرِ اللَّهِ ۚ ذَٰلِكَ هُدَى اللَّهِ يَهْدِي بِهِ مَن يَشَاءُ ۚ وَمَن يُضْلِلِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِنْ هَادٍ (Ⅳ)
- اللَّهُ نَزَّلَ أَحسَنَ الحَديثِ كِتٰبًا مُتَشٰبِهًا مَثانِىَ تَقشَعِرُّ مِنهُ جُلودُ الَّذينَ يَخشَونَ رَبَّهُم ثُمَّ تَلينُ جُلودُهُم وَقُلوبُهُم إِلىٰ ذِكرِ اللَّهِ ۚ ذٰلِكَ هُدَى اللَّهِ يَهدى بِهِ مَن يَشاءُ ۚ وَمَن يُضلِلِ اللَّهُ فَما لَهُ مِن هادٍ (Ⅴ)
- Allah a fait descendre le plus beau des récits contenu dans un Livre où les parties sont harmonisées entre elles et solidaires. [À l’entendre] la peau de ceux qui craignent leur Seigneur se hérisse et frissonne, et cette même peau, et jusqu’à leurs cœurs, se radoucit à l’évocation du nom d’Allah. Tel est le bon chemin d’Allah. Il y conduit qui Il veut. Mais lorsque Allah veut égarer quelqu’un, il ne saurait trouver de guide. (Ⅵ)
- Dieu fait descendre le plus beau des messages : un Écrit harmonieux en ses reploiements. Ils en ont la peau qui frissonne, ceux qui craignent leur Seigneur ! Mieux : elle s’attendrit, et c’est ce que fait leur cœur au Rappel de Dieu. — Telle la guidance venue de Dieu : Il en guide celui qu’Il veut ; celui qu’Il égare ne trouve pas de guide... (Ⅶ)
- Allah a fait descendre le plus beau des discours en une Écriture, en ses parties, semblable à des Répétées, par laquelle se hérisse l’épiderme de ceux qui redoutent leur Seigneur, [par laquelle] ensuite leur épiderme et leur cœur se font tendres envers l'Édification d’Allah. C’est la Direction par laquelle Allah dirige qui Il veut. [Mais] quiconque est égaré par Allah ne saurait avoir de Directeur. (Ⅷ)
39. 24  
أفمن يتقي بوجهه سوء العذاب يوم القيامة وقيل للظالمين ذوقوا ما كنتم تكسبون
- Afaman yattaqee biwajhihi sooa alAAathabi yawma alqiyamati waqeela lilththalimeena thooqoo ma kuntum taksiboona (Ⅰ)
- Quelle triste destinée que d’avoir à affronter à visage découvert les affres d’un châtiment terrible le Jour de la Résurrection, lorsqu’on dira aux injustes : « Goûtez donc le fruit de vos œuvres ! » (Ⅱ)
- Eh quoi ! celui qui [face au feu, cherche] à se protéger le visage le Jour de la résurrection contre le dur châtiment [est-il à l’égal de celui qui est au Paradis] ? Il sera dit aux injustes [obstinés et pervertisseurs] : « Goûtez ce que vous avez commis ». (Ⅲ)
- أَفَمَن يَتَّقِي بِوَجْهِهِ سُوءَ الْعَذَابِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۚ وَقِيلَ لِلظَّالِمِينَ ذُوقُوا مَا كُنتُمْ تَكْسِبُونَ (Ⅳ)
- أَفَمَن يَتَّقى بِوَجهِهِ سوءَ العَذابِ يَومَ القِيٰمَةِ ۚ وَقيلَ لِلظّٰلِمينَ ذوقوا ما كُنتُم تَكسِبونَ (Ⅴ)
- Quant à celui qui veut se préserver d’un déshonneur, triste sera son sort le jour de la résurrection. Il sera dit aux injustes : Goûtez au fruit de vos œuvres. (Ⅵ)
- Alors celui qui aura prémuni sa face contre la dureté du tourment au Jour de la résurrection ? quand il sera dit aux iniques : « Savourez vos propres acquis » (Ⅶ)
- Eh quoi ! celui qui se préservera le visage contre le maléfique Tourment, au Jour de la Résurrection, alors qu’on criera aux Injustes : « Goûtez ce que vous vous êtes acquis ! »… (Ⅷ)
39. 25  
كذب الذين من قبلهم فأتاهم العذاب من حيث لا يشعرون
- Kaththaba allatheena min qablihim faatahumu alAAathabu min haythu la yashAAuroona (Ⅰ)
- Ceux qui les ont précédés ont, eux aussi, traité Nos signes de mensonges, et le châtiment les a assaillis au moment même où ils s’y attendaient le moins. (Ⅱ)
- Ceux qui ont vécu avant eux ont renié [et ont rejeté les versets et les signes divins] : Le châtiment [correctif] les assaillira par où ils ne s’en rendront pas compte. (Ⅲ)
- كَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ فَأَتَاهُمُ الْعَذَابُ مِنْ حَيْثُ لَا يَشْعُرُونَ (Ⅳ)
- كَذَّبَ الَّذينَ مِن قَبلِهِم فَأَتىٰهُمُ العَذابُ مِن حَيثُ لا يَشعُرونَ (Ⅴ)
- Ceux qui les ont précédés ont eux aussi crié au mensonge, mais le tourment les a saisis sans même qu’ils s’en rendent compte. (Ⅵ)
- leurs devanciers aussi auront démenti : le châtiment leur vient d’où ils ne s’attendaient pas. (Ⅶ)
- Ceux qui furent avant eux ont [aussi] crié au mensonge et le Tourment les a frappés par où ils ne [le] pressentaient point. (Ⅷ)
39. 26  
فأذاقهم الله الخزي في الحياة الدنيا ولعذاب الآخرة أكبر لو كانوا يعلمون
- Faathaqahumu Allahu alkhizya fee alhayati alddunya walaAAathabu alakhirati akbaru law kanoo yaAAlamoona (Ⅰ)
- Dieu leur a fait goûter l’ignominie en ce monde, mais les châtiments qui les attendent dans l’au-delà sont plus atroces encore, s’ils pouvaient le savoir. (Ⅱ)
- DIEU leur a fait goûter l’ignominie en cette vie (résultat terrestre de leurs mauvais actes). Le châtiment de la vie future est plus grand encore, s’ils savaient. (Ⅲ)
- فَأَذَاقَهُمُ اللَّهُ الْخِزْيَ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَكْبَرُ ۚ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ (Ⅳ)
- فَأَذاقَهُمُ اللَّهُ الخِزىَ فِى الحَيوٰةِ الدُّنيا ۖ وَلَعَذابُ الءاخِرَةِ أَكبَرُ ۚ لَو كانوا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Allah leur a fait goûter l’avilissement en cette vie ici-bas, tandis que le châtiment de l’au-delà est majoré. Si au moins ils pouvaient le savoir. (Ⅵ)
- Dieu leur fit savourer la vilenie dans la vie d’ici-bas ; assurément le châtiment de la vie dernière est plus terrible. — S’ils savaient !... (Ⅶ)
- Allah leur a fait goûter l’opprobre dans la Vie Immédiate, [mais] certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est plus grand. Que ne [le] savaient-ils ! (Ⅷ)
39. 27  
ولقد ضربنا للناس في هذا القرآن من كل مثل لعلهم يتذكرون
- Walaqad darabna lilnnasi fee hatha alqurani min kulli mathalin laAAallahum yatathakkaroona (Ⅰ)
- Que d’exemples de toutes sortes sont donnés dans ce Coran aux hommes, afin de les amener à réfléchir ! (Ⅱ)
- Nous avons, dans ce Coran, cité pour les hommes toutes sortes de paraboles [exemples et leçons] afin qu’ils réfléchissent (y prennent conseil) (Ⅲ)
- وَلَقَدْ ضَرَبْنَا لِلنَّاسِ فِي هَٰذَا الْقُرْآنِ مِن كُلِّ مَثَلٍ لَّعَلَّهُمْ يَتَذَكَّرُونَ (Ⅳ)
- وَلَقَد ضَرَبنا لِلنّاسِ فى هٰذَا القُرءانِ مِن كُلِّ مَثَلٍ لَعَلَّهُم يَتَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Nous avons donné aux hommes dans ce Coran des paraboles édifiantes. Peut-être réfléchiront-ils. (Ⅵ)
- — Oui, Nous usons dans ce Coran de toutes les semblances à l’intention des humains, escomptant qu’ils réfléchissent (Ⅶ)
- Nous avons proposé aux Hommes, dans cette Prédication, toutes sortes d’exemples [espérant que] peut-être ils réfléchiraient, (Ⅷ)
39. 28  
قرآنا عربيا غير ذي عوج لعلهم يتقون
- Quranan AAarabiyyan ghayra thee AAiwajin laAAallahum yattaqoona (Ⅰ)
- Révélé en langue arabe, ce Coran ne contient aucune équivoque. Peut-être seront-ils amenés à craindre le Seigneur. (Ⅱ)
- un Coran [en langue] arabe, sans tortuosité (ambiguïté, déviation, erreur, écart de la vérité ou équivoque), afin qu’[en observant les enseignements du Coran] ils soient pieux. (Ⅲ)
- قُرْآنًا عَرَبِيًّا غَيْرَ ذِي عِوَجٍ لَّعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ (Ⅳ)
- قُرءانًا عَرَبِيًّا غَيرَ ذى عِوَجٍ لَعَلَّهُم يَتَّقونَ (Ⅴ)
- Un Coran [en langue] arabe, sans aucune équivoque. Peut-être craindront-ils [Dieu] ? (Ⅵ)
- ... en un Coran arabe et sans détour, escomptant qu’ils se prémunissent... (Ⅶ)
- ... en une prédication arabe, exempte de tortuosité, [espérant que] peut-être ils seront pieux. (Ⅷ)
39. 29  
ضرب الله مثلا رجلا فيه شركاء متشاكسون ورجلا سلما لرجل هل يستويان مثلا الحمد لله بل أكثرهم لا يعلمون
- Daraba Allahu mathalan rajulan feehi shurakao mutashakisoona warajulan salaman lirajulin hal yastawiyani mathalan alhamdu lillahi bal aktharuhum la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Dieu vous propose en parabole un serviteur qui a plusieurs maîtres associés, qui se disputent son service, et un autre serviteur qui n’a qu’un seul maître. Le sort de ces deux serviteurs est-il le même ? Louange à Dieu, la différence est claire ! Mais trop peu d’hommes en ont conscience ! (Ⅱ)
- DIEU a cité en parabole un homme dépendant d’associés qui se chamaillent [à son sujet] et un homme soumis à un [seul] homme. Sont-ils pareils ? Louange à DIEU. Mais [les gens], pour la plupart, [à cause de leurs injustices] ne savent pas. (Ⅲ)
- ضَرَبَ اللَّهُ مَثَلًا رَّجُلًا فِيهِ شُرَكَاءُ مُتَشَاكِسُونَ وَرَجُلًا سَلَمًا لِّرَجُلٍ هَلْ يَسْتَوِيَانِ مَثَلًا ۚ الْحَمْدُ لِلَّهِ ۚ بَلْ أَكْثَرُهُمْ لَا يَعْلَمُونَ (Ⅳ)
- ضَرَبَ اللَّهُ مَثَلًا رَجُلًا فيهِ شُرَكاءُ مُتَشٰكِسونَ وَرَجُلًا سَلَمًا لِرَجُلٍ هَل يَستَوِيانِ مَثَلًا ۚ الحَمدُ لِلَّهِ ۚ بَل أَكثَرُهُم لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Allah a proposé une parabole : un homme qui dépend de plusieurs propriétaires en conflit et un autre homme qui ne dépend que d’un seul. Sont-ils dans une posture identique ? Louange à Allah, la plupart d’entre eux n’en savent rien. (Ⅵ)
- Dieu use de la semblance d’un homme qui dépend d’associés exigeants et d’un autre, lige d’un seul : sont-ils égaux en semblance ? Louange à Dieu ! Mais la plupart ne le savent pas... (Ⅶ)
- Allah a proposé en parabole un homme dépendant d’associés rapaces et un homme soumis à un [seul] homme. Sont-ils égaux en exemple ? Louange à Allah ! Pourtant la plupart ne savent point. (Ⅷ)
39. 30  
إنك ميت وإنهم ميتون
- Innaka mayyitun wainnahum mayyitoona (Ⅰ)
- Certes, tu es appelé à mourir, comme ils sont aussi appelés à mourir ; (Ⅱ)
- Tu mourras et ils mourront aussi, (Ⅲ)
- إِنَّكَ مَيِّتٌ وَإِنَّهُم مَّيِّتُونَ (Ⅳ)
- إِنَّكَ مَيِّتٌ وَإِنَّهُم مَيِّتونَ (Ⅴ)
- Tu es un mortel et ce sont des mortels ! (Ⅵ)
- Te voici mort, les voici morts (Ⅶ)
- Te voilà mort et les voilà morts. (Ⅷ)
39. 31  
ثم إنكم يوم القيامة عند ربكم تختصمون
- Thumma innakum yawma alqiyamati AAinda rabbikum takhtasimoona (Ⅰ)
- puis, au Jour dernier, vous vous disputerez auprès de votre Seigneur. (Ⅱ)
- puis vous [les opposants] vous disputerez, le Jour de la résurrection, devant votre Seigneur (tout sera jugé minutieusement ; péché, injustice, idolâtrie, etc. sera châtié). (Ⅲ)
- ثُمَّ إِنَّكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ عِندَ رَبِّكُمْ تَخْتَصِمُونَ (Ⅳ)
- ثُمَّ إِنَّكُم يَومَ القِيٰمَةِ عِندَ رَبِّكُم تَختَصِمونَ (Ⅴ)
- Et, au jour de la résurrection, vous vous querellerez devant votre Maître. (Ⅵ)
- et puis, au Jour de la résurrection, devant Dieu vous poursuivrez la dispute. (Ⅶ)
- Plus tard, au Jour de la Résurrection, vous vous querellerez. (Ⅷ)
39. 32  
فمن أظلم ممن كذب على الله وكذب بالصدق إذ جاءه أليس في جهنم مثوى للكافرين
- Faman athlamu mimman kathaba AAala Allahi wakaththaba bialssidqi ith jaahu alaysa fee jahannama mathwan lilkafireena (Ⅰ)
- Est-il homme plus injuste que celui qui invente des mensonges sur Dieu et qui nie la vérité quand elle s’offre à lui ? Comme si l’Enfer n’était pas réservé aux infidèles ! (Ⅱ)
- Qui est plus injuste que celui qui invente des mensonges contre DIEU et traite de mensonge la vérité quand elle lui vient ? N’est-ce pas en Enfer (résultat de corruptions) une demeure pour les impies [injustes, hypocrites, idolâtres, polythéistes...] ? (Ⅲ)
- ۞ فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَذَبَ عَلَى اللَّهِ وَكَذَّبَ بِالصِّدْقِ إِذْ جَاءَهُ ۚ أَلَيْسَ فِي جَهَنَّمَ مَثْوًى لِّلْكَافِرِينَ (Ⅳ)
- ۞ فَمَن أَظلَمُ مِمَّن كَذَبَ عَلَى اللَّهِ وَكَذَّبَ بِالصِّدقِ إِذ جاءَهُ ۚ أَلَيسَ فى جَهَنَّمَ مَثوًى لِلكٰفِرينَ (Ⅴ)
- Quel est le plus injuste ? Celui qui profère des mensonges sur Allah et qui a traité de mensonge la Parole vraie lorsqu’elle s’est présentée à lui ? N’y a-t-il pas dans la géhenne un lieu approprié pour les incroyants ? (Ⅵ)
- Qui peut-être plus inique que celui qui aura menti sur Dieu ou démenti l’esprit de Vérité quand il se présente à lui ? N’est-ce pas que la Géhenne est l’asile des dénégateurs ? (Ⅶ)
- Qui donc est plus injuste que celui qui a crié au mensonge contre Allah et a traité de mensonge le Vrai (ṣidq) quand il vint à eux ? N’est-il point, dans la Géhenne, un séjour pour les Infidèles ? (Ⅷ)
39. 33  
والذي جاء بالصدق وصدق به أولئك هم المتقون
- Waallathee jaa bialssidqi wasaddaqa bihi olaika humu almuttaqoona (Ⅰ)
- En revanche, celui qui a apporté le message de vérité et ceux qui y ont adhéré, ceux-là sont les véritables pieux (Ⅱ)
- [Tandis que] celui qui apporte la vérité (le message divin) et [celui] qui la reconnaît [l’embrasse et l’observe bien], ceux-là sont les hommes pieux ; (Ⅲ)
- وَالَّذِي جَاءَ بِالصِّدْقِ وَصَدَّقَ بِهِ ۙ أُولَٰئِكَ هُمُ الْمُتَّقُونَ (Ⅳ)
- وَالَّذى جاءَ بِالصِّدقِ وَصَدَّقَ بِهِ ۙ أُولٰئِكَ هُمُ المُتَّقونَ (Ⅴ)
- Quant à celui qui vient avec la vérité et à celui qui y adhère, voilà ceux qui craignent [Dieu]. (Ⅵ)
- en revanche, qui fait preuve d’esprit de Vérité et l’avère chez autrui... ceux-là sont les prémunis (Ⅶ)
- Ceux qui sont venus avec le Vrai (ṣidq) et l’ont déclaré véridique, ceux-là sont les Pieux. (Ⅷ)
39. 34  
لهم ما يشاءون عند ربهم ذلك جزاء المحسنين
- Lahum ma yashaoona AAinda rabbihim thalika jazao almuhsineena (Ⅰ)
- dont Dieu satisfera tous les désirs, car c’est ainsi qu’Il récompense les vertueux ! (Ⅱ)
- ils obtiendront auprès de leur Seigneur tout ce qu’ils voudront. Voilà la récompense de ceux qui [dévoués à Lui] font le bien ; (Ⅲ)
- لَهُم مَّا يَشَاءُونَ عِندَ رَبِّهِمْ ۚ ذَٰلِكَ جَزَاءُ الْمُحْسِنِينَ (Ⅳ)
- لَهُم ما يَشاءونَ عِندَ رَبِّهِم ۚ ذٰلِكَ جَزاءُ المُحسِنينَ (Ⅴ)
- Ils auront ce qu’ils désirent auprès de leur Seigneur, car telle est la récompense des gens de bien. (Ⅵ)
- ils auront au sein du Seigneur ce qu’ils veulent. — Telle est la récompense des bel-agissants. (Ⅶ)
- Ils auront, auprès de leur Seigneur, ce qu’ils voudront, — voilà la récompense des Bienfaisants —, (Ⅷ)
39. 35  
ليكفر الله عنهم أسوأ الذي عملوا ويجزيهم أجرهم بأحسن الذي كانوا يعملون
- Liyukaffira Allahu AAanhum aswaa allathee AAamiloo wayajziyahum ajrahum biahsani allathee kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- Dieu absoudra leurs péchés les plus graves et les rétribuera, compte tenu de leurs plus belles œuvres. (Ⅱ)
- DIEU effacera d’eux [en raison de leur repentir] ce qu’ils ont fait [naguère, malgré eux] de pire et les récompensera selon ce qu’ils feront de meilleur. (Ⅲ)
- لِيُكَفِّرَ اللَّهُ عَنْهُمْ أَسْوَأَ الَّذِي عَمِلُوا وَيَجْزِيَهُمْ أَجْرَهُم بِأَحْسَنِ الَّذِي كَانُوا يَعْمَلُونَ (Ⅳ)
- لِيُكَفِّرَ اللَّهُ عَنهُم أَسوَأَ الَّذى عَمِلوا وَيَجزِيَهُم أَجرَهُم بِأَحسَنِ الَّذى كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Afin qu’Allah efface leurs fautes et les récompense pour leurs œuvres les plus belles. (Ⅵ)
- — si bien que Dieu couvrira en eux les plus mauvaises de leurs actions et les rétribuera de leur salaire pour le plus beau de ce qu’ils auront fait. (Ⅶ)
- afin qu’Allah les lave de ce qu’ils firent de plus mal et leur donne leur rétribution pour ce qu’ils firent de meilleur. (Ⅷ)
39. 36  
أليس الله بكاف عبده ويخوفونك بالذين من دونه ومن يضلل الله فما له من هاد
- Alaysa Allahu bikafin AAabdahu wayukhawwifoonaka biallatheena min doonihi waman yudlili Allahu fama lahu min hadin (Ⅰ)
- Dieu ne suffit-Il pas à Son serviteur comme Protecteur contre les fausses divinités dont ils te menacent ? Celui que Dieu égare, nul ne peut plus le guider. (Ⅱ)
- DIEU ne suffit-Il pas [comme soutien] à Son adorateur ? [Les idolâtres] te menacent [des foudres des idoles qu’ils adorent] en dehors de [DIEU]. [C’est parce qu’ils se sont égarés obstinément] et celui que DIEU improuve n’a pas [autre] guide [sincère], (Ⅲ)
- أَلَيْسَ اللَّهُ بِكَافٍ عَبْدَهُ ۖ وَيُخَوِّفُونَكَ بِالَّذِينَ مِن دُونِهِ ۚ وَمَن يُضْلِلِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِنْ هَادٍ (Ⅳ)
- أَلَيسَ اللَّهُ بِكافٍ عَبدَهُ ۖ وَيُخَوِّفونَكَ بِالَّذينَ مِن دونِهِ ۚ وَمَن يُضلِلِ اللَّهُ فَما لَهُ مِن هادٍ (Ⅴ)
- Allah ne suffit-Il pas à satisfaire Son serviteur ? Alors qu’ils cherchent à vous effrayer de ce qui n’est pas Lui. Quant à celui qu’Allah décide d’égarer, il ne trouvera aucun guide. (Ⅵ)
- Dieu ne suffirait-il pas à Son adorateur, qu’ils (cherchent à) t’effrayer de ceux qui ne sont pas Lui ? — Non, celui que Dieu égare ne peut trouver de guide (Ⅶ)
- Allah ne suffit-Il point à Son serviteur ? [En vain les Impies] t’effraient par [les Faux Dieux] ! Quiconque est égaré par Allah n’a aucun Directeur. (Ⅷ)
39. 37  
ومن يهد الله فما له من مضل أليس الله بعزيز ذي انتقام
- Waman yahdi Allahu fama lahu min mudillin alaysa Allahu biAAazeezin thee intiqamin (Ⅰ)
- Mais celui que Dieu guide, nul ne saurait jamais plus l’égarer. Dieu n’est-Il pas Tout-Puissant et Terrible dans Ses représailles ? (Ⅱ)
- mais celui que [par ses bonnes intentions et actes] DIEU guide, nul ne peut l’égarer. DIEU n’est-Il pas Puissant honoré [et] Maître [pour décréter la loi] de vengeance ? (Ⅲ)
- وَمَن يَهْدِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِن مُّضِلٍّ ۗ أَلَيْسَ اللَّهُ بِعَزِيزٍ ذِي انتِقَامٍ (Ⅳ)
- وَمَن يَهدِ اللَّهُ فَما لَهُ مِن مُضِلٍّ ۗ أَلَيسَ اللَّهُ بِعَزيزٍ ذِى انتِقامٍ (Ⅴ)
- Quant à celui qui est dirigé par Allah, il ne peut être égaré. Allah n’est-Il pas le plus puissant, Celui qui dispose de la vengeance ? (Ⅵ)
- tandis que celui que Dieu guide ne peut trouver qui l’égare. — Dieu n’est-Il pas le Tout-Puissant, le Maître de vengeance ? (Ⅶ)
- Quiconque est dirigé par Allah n’a aucun Suborneur. Allah n’est-Il point puissant et vengeur ? (Ⅷ)
39. 38  
ولئن سألتهم من خلق السماوات والأرض ليقولن الله قل أفرأيتم ما تدعون من دون الله إن أرادني الله بضر هل هن كاشفات ضره أو أرادني برحمة هل هن ممسكات رحمته قل حسبي الله عليه يتوكل المتوكلون
- Walain saaltahum man khalaqa alssamawati waalarda layaqoolunna Allahu qul afaraaytum ma tadAAoona min dooni Allahi in aradaniya Allahu bidurrin hal hunna kashifatu durrihi aw aradanee birahmatin hal hunna mumsikatu rahmatihi qul hasbiya Allahu AAalayhi yatawakkalu almutawakkiloona (Ⅰ)
- Quand tu demandes aux négateurs : « Qui a créé les Cieux et la Terre ? » Ils répondent : « C’est Dieu ! » Dis-leur : « Considérez alors ces fausses divinités que vous invoquez en dehors de Dieu. Si Dieu voulait m’atteindre d’un mal, pourraient-elles m’en délivrer ? Au contraire, s’Il voulait m’accorder une faveur, seraient-elles capables de L’en empêcher ? » Dis : « Dieu me suffit pour Maître. C’est à Lui que se confient ceux qui cherchent un véritable appui ! » (Ⅱ)
- Si tu demandes [aux idolâtres] : « Qui a créé les cieux et la terre ? » Certes, ils diront : « DIEU ». Dis : « Voyez-vous ceux que vous invoquez au lieu de DIEU ? Si DIEU me voulait un méfait, est-ce que [les idoles] pourraient-elles dissiper Son méfait ? Ou s’Il voulait m’accorder un bienfait, pourraient-elles empêcher Son bienfait ? » Dis : « DIEU me suffit. A Lui s’en remettent ceux [honnêtes, dévoués et sages] qui [cherchent à] confier [leurs affaires] à quelqu’un ». (Ⅲ)
- وَلَئِن سَأَلْتَهُم مَّنْ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ لَيَقُولُنَّ اللَّهُ ۚ قُلْ أَفَرَأَيْتُم مَّا تَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ إِنْ أَرَادَنِيَ اللَّهُ بِضُرٍّ هَلْ هُنَّ كَاشِفَاتُ ضُرِّهِ أَوْ أَرَادَنِي بِرَحْمَةٍ هَلْ هُنَّ مُمْسِكَاتُ رَحْمَتِهِ ۚ قُلْ حَسْبِيَ اللَّهُ ۖ عَلَيْهِ يَتَوَكَّلُ الْمُتَوَكِّلُونَ (Ⅳ)
- وَلَئِن سَأَلتَهُم مَن خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ لَيَقولُنَّ اللَّهُ ۚ قُل أَفَرَءَيتُم ما تَدعونَ مِن دونِ اللَّهِ إِن أَرادَنِىَ اللَّهُ بِضُرٍّ هَل هُنَّ كٰشِفٰتُ ضُرِّهِ أَو أَرادَنى بِرَحمَةٍ هَل هُنَّ مُمسِكٰتُ رَحمَتِهِ ۚ قُل حَسبِىَ اللَّهُ ۖ عَلَيهِ يَتَوَكَّلُ المُتَوَكِّلونَ (Ⅴ)
- Et si tu les interrogeais : Qui a créé le ciel et la terre ?, ils répondraient : Allah ! – Si tel était le cas et si Allah m’infligeait un mal quelconque, ces autres divinités arriveraient-elles à percer son mal ? Si Allah voulait me combler de Ses bienfaits, seraient-elles en mesure de L’en empêcher ? Dis : Allah me suffit amplement, et c’est à Lui que s’en remettent ceux qui cherchent un soutien. (Ⅵ)
- — Si tu leur demandes qui a créé les cieux et la terre, sûr qu’ils te répondent : « Dieu ». Alors dis : « Qu’en pensez-vous ? Alors cela qu’en place de Dieu vous invoquez, si Dieu me veut du mal, (bref vos idoles) sont-elles capables de m’en délivrer ? et s’Il m’accorde Sa miséricorde, sont-elles capables de la contenir ? » Dis : « Je me suffis de Dieu ». — A Dieu s’en remettent les remettants à Dieu. (Ⅶ)
- Certes, si tu leur demandes : « Qui créa les cieux et la terre ? », ils répondent : « Allah ! ». Dis[-leur] : « Que vous en semble ? Si Allah me veut du mal, [ces Faux Dieux] se trouveront-ils dissiper ce mal ? S’Il me veut une grâce, se trouveront-ils retenir Sa grâce ? » Dis[-leur] : « Allah me suffit. Sur Lui s’appuient ceux qui [sur Lui] s’appuient. » (Ⅷ)
39. 39  
قل يا قوم اعملوا على مكانتكم إني عامل فسوف تعلمون
- Qul ya qawmi iAAmaloo AAala makanatikum innee AAamilun fasawfa taAAlamoona (Ⅰ)
- Dis : « Ô mon peuple ! Agissez à votre guise ; j’agirai à ma manière ! Vous saurez bientôt (Ⅱ)
- Dis : « [Ô vous qui vous imaginez être de] mon peuple [mais vous rejetez les enseignements de DIEU], agissez selon votre position (faites ce que vous pouvez), moi j’agirai (j’accomplirai mon devoir selon les enseignements de DIEU) et bientôt vous saurez (Ⅲ)
- قُلْ يَا قَوْمِ اعْمَلُوا عَلَىٰ مَكَانَتِكُمْ إِنِّي عَامِلٌ ۖ فَسَوْفَ تَعْلَمُونَ (Ⅳ)
- قُل يٰقَومِ اعمَلوا عَلىٰ مَكانَتِكُم إِنّى عٰمِلٌ ۖ فَسَوفَ تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Dis : Ô mon peuple, agissez pour assurer votre place, comme je suis en train d’agir. Vous saurez bientôt… (Ⅵ)
- — Dis : « O mon peuple, agissez sur votre mode. J’agis, moi. Un jour vous saurez (Ⅶ)
- Dis : « O mon peuple ! agissez selon votre position ! Moi [aussi] je vais agir et bientôt vous saurez (Ⅷ)
39. 40  
من يأتيه عذاب يخزيه ويحل عليه عذاب مقيم
- Man yateehi AAathabun yukhzeehi wayahillu AAalayhi AAathabun muqeemun (Ⅰ)
- qui de nous subira un châtiment infamant et encourra un supplice éternel ! » (Ⅱ)
- qui sera frappé d’un châtiment qui l’avilira [ici-bas] et [encore,] sur qui s’abattra [ou, à qui est dû] un châtiment durable [dans la vie future] ». (Ⅲ)
- مَن يَأْتِيهِ عَذَابٌ يُخْزِيهِ وَيَحِلُّ عَلَيْهِ عَذَابٌ مُّقِيمٌ (Ⅳ)
- مَن يَأتيهِ عَذابٌ يُخزيهِ وَيَحِلُّ عَلَيهِ عَذابٌ مُقيمٌ (Ⅴ)
- …qui sera saisi par un tourment humiliant et qui subira un châtiment plus durable. (Ⅵ)
- sur qui fondra le tourment d’infamie, et qui habitera le tourment perpétuel ». (Ⅶ)
- qui est frappé par un tourment le couvrant d’opprobre et qui est assailli d’un tourment perdurable. » (Ⅷ)
39. 41  
إنا أنزلنا عليك الكتاب للناس بالحق فمن اهتدى فلنفسه ومن ضل فإنما يضل عليها وما أنت عليهم بوكيل
- Inna anzalna AAalayka alkitaba lilnnasi bialhaqqi famani ihtada falinafsihi waman dalla fainnama yadillu AAalayha wama anta AAalayhim biwakeelin (Ⅰ)
- Nous t’avons révélé le Coran, en toute vérité, à l’intention des hommes. Quiconque choisit la bonne voie le fera à son propre avantage, et quiconque préfère l’égarement le fera à son propre détriment, car tu n’es point pour eux un répondant. (Ⅱ)
- [Prophète !] Nous t’avons révélé le Livre, en toute vérité, à l’intention de tout le monde. Celui qui se met en bonne voie (suit les enseignements du Livre), c’est pour [le bien-être et la perfection de] lui-même ; quiconque choisit l’égarement, le fait à son propre dam. Tu n’es pas leur mandataire [répondant]. (Ⅲ)
- إِنَّا أَنزَلْنَا عَلَيْكَ الْكِتَابَ لِلنَّاسِ بِالْحَقِّ ۖ فَمَنِ اهْتَدَىٰ فَلِنَفْسِهِ ۖ وَمَن ضَلَّ فَإِنَّمَا يَضِلُّ عَلَيْهَا ۖ وَمَا أَنتَ عَلَيْهِم بِوَكِيلٍ (Ⅳ)
- إِنّا أَنزَلنا عَلَيكَ الكِتٰبَ لِلنّاسِ بِالحَقِّ ۖ فَمَنِ اهتَدىٰ فَلِنَفسِهِ ۖ وَمَن ضَلَّ فَإِنَّما يَضِلُّ عَلَيها ۖ وَما أَنتَ عَلَيهِم بِوَكيلٍ (Ⅴ)
- Nous t’avons révélé le Livre au profit des hommes avec la Vérité. Celui qui choisit la bonne direction le fera à son avantage ; celui qui perd son chemin en subira l’effet. Tu ne peux être tenu pour responsable. (Ⅵ)
- — Nous, Nous avons fait sur toi descendre l’Écrit, à l’intention des humains, dans la Vérité. Qui bien se guide, le fait pour lui-même ; qui s’égare, le fait à son propre dam. Tu n’es pas leur répondant. (Ⅶ)
- Nous avons fait descendre sur toi l’Écriture, pour les Hommes, avec la Vérité. Quiconque aura été dans la bonne direction, le sera pour soi-même. Quiconque se sera égaré, sera seulement dans l’égarement contre soi-même. Tu n’es point leur répondant (wakîl). (Ⅷ)
39. 42  
الله يتوفى الأنفس حين موتها والتي لم تمت في منامها فيمسك التي قضى عليها الموت ويرسل الأخرى إلى أجل مسمى إن في ذلك لآيات لقوم يتفكرون
- Allahu yatawaffa alanfusa heena mawtiha waallatee lam tamut fee manamiha fayumsiku allatee qada AAalayha almawta wayursilu alokhra ila ajalin musamman inna fee thalika laayatin liqawmin yatafakkaroona (Ⅰ)
- Dieu accueille les âmes quand elles meurent, et quand elles sombrent seulement dans le sommeil. Il retient celles dont Il a décrété la mort et renvoie les autres jusqu’au terme fixé. N’y a-t-il pas là des signes pour qui sait réfléchir ? (Ⅱ)
- DIEU rappelle les âmes [à Lui, définitivement] au moment de la mort [des hommes]. [Il reçoit] aussi celles [des gens] qui ne sont pas morts, dans leur sommeil ; retient celles [des hommes] dont Il a décrété la mort et renvoie les autres [à leurs corps, et ce] jusqu’à un terme fixé. Il y a en cela des signes pour des gens qui réfléchissent. (Ⅲ)
- اللَّهُ يَتَوَفَّى الْأَنفُسَ حِينَ مَوْتِهَا وَالَّتِي لَمْ تَمُتْ فِي مَنَامِهَا ۖ فَيُمْسِكُ الَّتِي قَضَىٰ عَلَيْهَا الْمَوْتَ وَيُرْسِلُ الْأُخْرَىٰ إِلَىٰ أَجَلٍ مُّسَمًّى ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ (Ⅳ)
- اللَّهُ يَتَوَفَّى الأَنفُسَ حينَ مَوتِها وَالَّتى لَم تَمُت فى مَنامِها ۖ فَيُمسِكُ الَّتى قَضىٰ عَلَيهَا المَوتَ وَيُرسِلُ الأُخرىٰ إِلىٰ أَجَلٍ مُسَمًّى ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايٰتٍ لِقَومٍ يَتَفَكَّرونَ (Ⅴ)
- Allah recueille les âmes à leur mort et celles qui ne sont pas rappelées à Lui au moment du sommeil. Il garde auprès de Lui celles qui sont arrivées à leur terme et renvoie les autres à une date ultérieure, mais précise. En tout cela, il est des signes qui sont explicites pour ceux qui réfléchissent. (Ⅵ)
- Dieu recouvre les âmes au moment de leur mort, et celles qui ne sont pas mortes, durant leur sommeil ; Il retient celles dont Il a décidé la mort, et renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. — En quoi résident des signes pour un peuple capable de réfléchir. (Ⅶ)
- Allah rappelle (tawaffâ) les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent point durant leur sommeil. Il retient celles dont Il a décrété la mort et relâche les autres jusqu’à un terme fixé. En vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui réfléchit. (Ⅷ)
39. 43  
أم اتخذوا من دون الله شفعاء قل أولو كانوا لا يملكون شيئا ولا يعقلون
- Ami ittakhathoo min dooni Allahi shufaAAaa qul awalaw kanoo la yamlikoona shayan wala yaAAqiloona (Ⅰ)
- Si les impies prennent des intercesseurs en dehors de Dieu, dis-leur : « Qu’en ferez-vous s’ils sont dépourvus de tout pouvoir et de tout entendement ? » (Ⅱ)
- [Les idolâtre] prendront-ils des intercesseurs au lieu de DIEU ? Dis[-leur] : « Même s’ils (les intercesseurs) ne détiennent rien et ne comprennent rien ? » (Ⅲ)
- أَمِ اتَّخَذُوا مِن دُونِ اللَّهِ شُفَعَاءَ ۚ قُلْ أَوَلَوْ كَانُوا لَا يَمْلِكُونَ شَيْئًا وَلَا يَعْقِلُونَ (Ⅳ)
- أَمِ اتَّخَذوا مِن دونِ اللَّهِ شُفَعاءَ ۚ قُل أَوَلَو كانوا لا يَملِكونَ شَيـًٔا وَلا يَعقِلونَ (Ⅴ)
- Prendront-ils en dehors d’Allah d’autres intercesseurs ? Dis-leur : Et s’ils n’avaient aucun pouvoir, ni même la conscience d’être ? (Ⅵ)
- ... « Ou alors se seraient-ils donnés hors Lui des intercesseurs ? »... Dis : « Et le feraient-ils même, ces autres n’ont possibilité de rien et ne raisonnent pas ». (Ⅶ)
- [Les Impies] prendront-ils des Intercesseurs en dehors d’Allah ? Dis[-leur] : « Et si [ces Intercesseurs] ne détenaient rien et ne raisonnaient point ? » (Ⅷ)
39. 44  
قل لله الشفاعة جميعا له ملك السماوات والأرض ثم إليه ترجعون
- Qul lillahi alshshafaAAatu jameeAAan lahu mulku alssamawati waalardi thumma ilayhi turjaAAoona (Ⅰ)
- Dis-leur : « L’intercession est du ressort exclusif du Seigneur. N’est-Il pas le Maître des Cieux et de la Terre ? N’est-ce pas vers Lui que se fera votre retour ? » (Ⅱ)
- Dis : « Toute intercession [intrinsèquement] appartient à DIEU. A Lui appartient la royauté des cieux et de la terre. Vers Lui vous serez ramenés ». (Ⅲ)
- قُل لِّلَّهِ الشَّفَاعَةُ جَمِيعًا ۖ لَّهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۖ ثُمَّ إِلَيْهِ تُرْجَعُونَ (Ⅳ)
- قُل لِلَّهِ الشَّفٰعَةُ جَميعًا ۖ لَهُ مُلكُ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۖ ثُمَّ إِلَيهِ تُرجَعونَ (Ⅴ)
- Dis : C’est à Allah que revient l’intercession véritable, étant donné qu’Il possède les cieux et la terre et que finalement, c’est à Lui que vous reviendrez. (Ⅵ)
- Dis : « A Dieu seul l’intercession en tout ! A Lui la royauté des cieux et de la terre ! et puis à Lui de vous il sera fait retour ». (Ⅶ)
- Dis : « A Allah revient l’intercession tout entière. A Lui la Royauté des Cieux et de la Terre. A Lui enfin vous serez ramenés. » (Ⅷ)
39. 45  
وإذا ذكر الله وحده اشمأزت قلوب الذين لا يؤمنون بالآخرة وإذا ذكر الذين من دونه إذا هم يستبشرون
- Waitha thukira Allahu wahdahu ishmaazzat quloobu allatheena la yuminoona bialakhirati waitha thukira allatheena min doonihi itha hum yastabshiroona (Ⅰ)
- Lorsque le Nom de Dieu Seul est mentionné, ceux qui ne croient pas à la vie future en ont le cœur contracté de dépit. Mais lorsqu’on fait mention de leurs idoles, leur joie ne connaît plus de limites ! (Ⅱ)
- A la mention de DIEU seul (sans associé), ceux qui ne croient pas à la vie future ont le cœur crispé ; mais à la mention des [dieux, idoles] autres que Lui, ils sont rayonnants d’allégresse ! (Ⅲ)
- وَإِذَا ذُكِرَ اللَّهُ وَحْدَهُ اشْمَأَزَّتْ قُلُوبُ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ ۖ وَإِذَا ذُكِرَ الَّذِينَ مِن دُونِهِ إِذَا هُمْ يَسْتَبْشِرُونَ (Ⅳ)
- وَإِذا ذُكِرَ اللَّهُ وَحدَهُ اشمَأَزَّت قُلوبُ الَّذينَ لا يُؤمِنونَ بِالءاخِرَةِ ۖ وَإِذا ذُكِرَ الَّذينَ مِن دونِهِ إِذا هُم يَستَبشِرونَ (Ⅴ)
- Et lorsque Allah, l’Unique, est mentionné, ceux qui ne croient pas à la vie future sont saisis d’un haut-le-cœur. Et lorsque les autres divinités sont mentionnées, les voilà qui, de nouveau, jubilent de plaisir. (Ⅵ)
- Et pourtant au Rappel de Dieu dans son unicité s’insurge le cœur de ceux qui ne croient pas aux choses dernières, alors que la mention d’autres que Lui les fait exulter (Ⅶ)
- Quand Allah, en Son unité, est mentionné, les cœurs de ceux qui ne croient point en la [Vie] dernière se hérissent, et quand sont mentionnés [les Faux Dieux] qui sont en dehors de Lui, voici que [ces Infidèles] se gonflent d’allégresse. (Ⅷ)
39. 46  
قل اللهم فاطر السماوات والأرض عالم الغيب والشهادة أنت تحكم بين عبادك في ما كانوا فيه يختلفون
- Quli allahumma fatira alssamawati waalardi AAalima alghaybi waalshshahadati anta tahkumu bayna AAibadika fee ma kanoo feehi yakhtalifoona (Ⅰ)
- Dis : « Ô mon Dieu ! Créateur des Cieux et de la Terre ! Toi qui connais ce qui est caché et ce qui est apparent ! C’est à Toi qu’il appartient d’arbitrer les différends qui divisent Tes serviteurs ! » (Ⅱ)
- Dis : « DIEU, Créateur des cieux et de la terre, [Toi] qui connais [tout] ce qui est caché (les réalités suprasensibles) et [tout] ce qui est apparent, c’est Toi qui arbitreras entre Tes serviteurs ce sur quoi ils divergeaient ». (Ⅲ)
- قُلِ اللَّهُمَّ فَاطِرَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ عَالِمَ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ أَنتَ تَحْكُمُ بَيْنَ عِبَادِكَ فِي مَا كَانُوا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ (Ⅳ)
- قُلِ اللَّهُمَّ فاطِرَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ عٰلِمَ الغَيبِ وَالشَّهٰدَةِ أَنتَ تَحكُمُ بَينَ عِبادِكَ فى ما كانوا فيهِ يَختَلِفونَ (Ⅴ)
- Dis : Ô Dieu créateur du ciel et de la terre, Toi qui connais l’inconnaissable, Toi qui détiens le témoignage. Tu seras Celui qui jugera entre Tes sujets sur les différends qui les opposent. (Ⅵ)
- dis : « C’est Vous, ô mon Dieu, Créateur intégral des cieux et de la terre, c’est Vous, Connaissant du mystère et de la présence, qui trancherez entre Vos adorateurs sur l’objet de leur différend ». (Ⅶ)
- Dis : « Dieu ! Créateur (fâṭir) des Cieux et de la Terre ! Toi qui sais l’Inconnaissable et le Témoignage, Tu jugeras entre Tes serviteurs à l’égard de ce sur quoi ils s’opposent. » (Ⅷ)
39. 47  
ولو أن للذين ظلموا ما في الأرض جميعا ومثله معه لافتدوا به من سوء العذاب يوم القيامة وبدا لهم من الله ما لم يكونوا يحتسبون
- Walaw anna lillatheena thalamoo ma fee alardi jameeAAan wamithlahu maAAahu laiftadaw bihi min sooi alAAathabi yawma alqiyamati wabada lahum mina Allahi ma lam yakoonoo yahtasiboona (Ⅰ)
- Si les injustes possédaient tout ce que contient la Terre, et autant encore, ils n’hésiteraient pas à l’offrir, le Jour de la Résurrection, pour échapper aux affreux tourments de ce Jour, lorsqu’ils verront apparaître, de la part de Dieu, des choses dont ils ne se doutaient guère, (Ⅱ)
- Si ceux qui ont commis les injustices disposaient de tout ce qui est sur la terre et autant encore, ils les donneraient pour se racheter du sévère châtiment (pour se livrer du résultat de leur perversité) le Jour de la résurrection. C’est là que [avec la permission] de DIEU, leur apparaîtra ce qu’ils ne comptaient pas [se manifester]. (Ⅲ)
- وَلَوْ أَنَّ لِلَّذِينَ ظَلَمُوا مَا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا وَمِثْلَهُ مَعَهُ لَافْتَدَوْا بِهِ مِن سُوءِ الْعَذَابِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ۚ وَبَدَا لَهُم مِّنَ اللَّهِ مَا لَمْ يَكُونُوا يَحْتَسِبُونَ (Ⅳ)
- وَلَو أَنَّ لِلَّذينَ ظَلَموا ما فِى الأَرضِ جَميعًا وَمِثلَهُ مَعَهُ لَافتَدَوا بِهِ مِن سوءِ العَذابِ يَومَ القِيٰمَةِ ۚ وَبَدا لَهُم مِنَ اللَّهِ ما لَم يَكونوا يَحتَسِبونَ (Ⅴ)
- Si les injustes avaient possédé ici-bas le double des trésors de la terre, ils ne sauraient racheter les pires tourments qui les attendent au jour de la résurrection. C’est alors que leur viendra d’Allah ce à quoi ils ne s’attendaient point. (Ⅵ)
- Si ce que renferme la terre revenait aux iniques en totalité, avec la pareille de surcroît, ils l’offriraient pour rançon de l’horreur du tourment au Jour de la résurrection, quand de par Dieu leur apparaîtra ce qu’ils se refusaient à prendre en compte (Ⅶ)
- Si ceux qui sont injustes avaient en totalité ce qui est dans la terre et, avec cela, autant encore, ils se rachèteraient du Tourment Maléfique, au Jour de la Résurrection. [Alors] leur apparaîtra, d’Allah, ce qu’ils n’escomptaient point. (Ⅷ)
39. 48  
وبدا لهم سيئات ما كسبوا وحاق بهم ما كانوا به يستهزئون
- Wabada lahum sayyiatu ma kasaboo wahaqa bihim ma kanoo bihi yastahzioona (Ⅰ)
- car toutes les mauvaises actions qu’ils avaient commises leur apparaîtront et les menaces qu’ils avaient tournées en dérision les envelopperont de toutes parts ! (Ⅱ)
- Et leur apparaîtront les mauvaises actions[, leurs conséquences et les châtiments] de ce qu’ils ont commis. Et les envahira ce dont ils se moquaient. (Ⅲ)
- وَبَدَا لَهُمْ سَيِّئَاتُ مَا كَسَبُوا وَحَاقَ بِهِم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ (Ⅳ)
- وَبَدا لَهُم سَيِّـٔاتُ ما كَسَبوا وَحاقَ بِهِم ما كانوا بِهِ يَستَهزِءونَ (Ⅴ)
- Dès lors, leurs mauvaises actions leur apparaîtront, tandis que les menaces qu’ils tournaient en dérision se produiront. (Ⅵ)
- quand leur apparaîtra l’horreur de leurs acquis, et que cela même viendra les étreindre dont ils s’étaient raillés. (Ⅶ)
- [Alors] leur apparaîtra le mal de ce qu’ils auront possédé et ils seront enveloppés par ce dont ils se raillaient. (Ⅷ)
39. 49  
فإذا مس الإنسان ضر دعانا ثم إذا خولناه نعمة منا قال إنما أوتيته على علم بل هي فتنة ولكن أكثرهم لا يعلمون
- Faitha massa alinsana durrun daAAana thumma itha khawwalnahu niAAmatan minna qala innama ooteetuhu AAala AAilmin bal hiya fitnatun walakinna aktharahum la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Lorsque l’homme est affligé d’un malheur, c’est à Nous qu’il fait appel ; mais lorsque Nous lui accordons quelques faveurs, il s’empresse de dire : « Je les dois à mon savoir », alors que c’est plutôt une épreuve à laquelle Dieu le soumet. Mais la plupart des hommes ne s’en doutent guère. (Ⅱ)
- Quand un malheur atteint l’homme, [celui-ci] Nous appelle [au secours]. Quand ensuite Nous lui accordons un bienfait, [l’homme non-éduqué et orgueilleux injuste] dit : « Je ne dois qu’à [ma] science ce qui m’est donné ! » C’est plutôt une épreuve [pour lui] mais [ces hommes] pour la plupart ne savent pas. (Ⅲ)
- فَإِذَا مَسَّ الْإِنسَانَ ضُرٌّ دَعَانَا ثُمَّ إِذَا خَوَّلْنَاهُ نِعْمَةً مِّنَّا قَالَ إِنَّمَا أُوتِيتُهُ عَلَىٰ عِلْمٍ ۚ بَلْ هِيَ فِتْنَةٌ وَلَٰكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ (Ⅳ)
- فَإِذا مَسَّ الإِنسٰنَ ضُرٌّ دَعانا ثُمَّ إِذا خَوَّلنٰهُ نِعمَةً مِنّا قالَ إِنَّما أوتيتُهُ عَلىٰ عِلمٍ ۚ بَل هِىَ فِتنَةٌ وَلٰكِنَّ أَكثَرَهُم لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Quand l’homme est atteint d’un malheur, il invoque Notre pitié. Lorsque, au contraire, Nous lui prodiguons tel bienfait, il dit : Je me le dois à moi-même, et cela grâce à mon seul talent. Il n’en est rien, car ce n’est là qu’une mise à l’épreuve, mais la plupart des gens ne le savent pas. (Ⅵ)
- Un mal touche-t-il un homme ? il Nous invoque. Lui octroyons-Nous de par Nous un bonheur, il dit : « Je n’en suis gratifié qu’en raison d’un savoir ». Eh non ! ce n’était que mise à l’épreuve. Mais la plupart ne le savent point (Ⅶ)
- Quand un malheur touche l’Homme, il Nous prie. Puis lorsque Nous l’avons nanti d’un bienfait [venu] de Nous, [l’Homme] s’écrie : « Ce qui m’a été donné [me revient] sciemment ! » Non point ! c’est là une épreuve. Mais la plupart [des Hommes] ne savent point. (Ⅷ)


Page: 1

39 







Home