Les djinns.
Onelittleangel > >  
(29 Verses | Page 1 / 1)
Traduction de Malek Chebel (2009).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Malek Chebel (2009).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher


72.0
Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux

Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅰ)

 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)

72.1
Dis : Il m’a été révélé avoir entendu qu’un groupe de djinns disait : Nous avons entendu un Coran magique.

Qul oohiya ilayya annahu istamaAAa nafarun mina aljinni faqaloo inna samiAAna quranan AAajaban (⁎)

Dis : « Il m’a été révélé qu’un groupe de djinns, ayant entendu réciter le Coran, s’écrièrent : “Nous venons d’entendre là une merveilleuse lecture (Ⅰ)

Dis : « Il m’a été révélé qu’un groupe de djinns a écouté [mes récitations] et a dit : "Nous avons entendu un Coran merveilleux (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ قُلْ أُوحِيَ إِلَيَّ أَنَّهُ اسْتَمَعَ نَفَرٌ مِّنَ الْجِنِّ فَقَالُوا إِنَّا سَمِعْنَا قُرْآنًا عَجَبًا (Ⅳ)

72.2
Il appelle à la bonne guidance, et nous y avons cru. Ainsi, nous ne doutons pas de notre Seigneur l’Unique.

Yahdee ila alrrushdi faamanna bihi walan nushrika birabbina ahadan (⁎)

qui met sur la voie de la droiture, et nous y avons cru ! Désormais, nous ne donnerons plus aucun associé à notre Seigneur, (Ⅰ)

qui guide sur le droit chemin et nous y avons [sincèrement] cru. Nous n’associerons plus personne à notre Seigneur. (Ⅱ)

يَهْدِي إِلَى الرُّشْدِ فَآمَنَّا بِهِ ۖ وَلَن نُّشْرِكَ بِرَبِّنَا أَحَدًا (Ⅳ)

72.3
C’est notre Seigneur Très-Haut, notre Dieu qui n’a ni compagne ni progéniture.

Waannahu taAAala jaddu rabbina ma ittakhatha sahibatan wala waladan (⁎)

dont la gloire est trop pure pour qu’Il Se soit donné une épouse ou un enfant, (Ⅰ)

Oui, notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - n’a ni compagne ni enfant. (Ⅱ)

وَأَنَّهُ تَعَالَىٰ جَدُّ رَبِّنَا مَا اتَّخَذَ صَاحِبَةً وَلَا وَلَدًا (Ⅳ)

72.4
Parmi nous, il y avait un insensé qui disait n’importe quoi sur Allah.

Waannahu kana yaqoolu safeehuna AAala Allahi shatatan (⁎)

comme le prétendait notre insensé qui proférait des extravagances sur le compte du Seigneur ! (Ⅰ)

Notre insensé racontait contre DIEU des choses extravagantes. (Ⅱ)

وَأَنَّهُ كَانَ يَقُولُ سَفِيهُنَا عَلَى اللَّهِ شَطَطًا (Ⅳ)

72.5
Et nous avons cru que ni les anges ni les humains ne diraient de mensonge au sujet d’Allah.

Waanna thananna an lan taqoola alinsu waaljinnu AAala Allahi kathiban (⁎)

Et pourtant nous étions persuadés que jamais ni les hommes ni les djinns ne se permettraient de proférer de pareils mensonges sur le compte de Dieu. (Ⅰ)

Et nous pensions que ni hommes ni djinns ne diraient un mensonge sur DIEU, (Ⅱ)

وَأَنَّا ظَنَنَّا أَن لَّن تَقُولَ الْإِنسُ وَالْجِنُّ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا (Ⅳ)

72.6
Il y avait des hommes parmi les humains qui voulaient chercher protection auprès des mâles parmi les anges, mais ces derniers les entraînèrent dans leur déchéance.

Waannahu kana rijalun mina alinsi yaAAoothoona birijalin mina aljinni fazadoohum rahaqan (⁎)

Il est vrai que certains individus d’entre les hommes avaient cherché refuge auprès de quelques individus parmi les djinns. Mais cela ne fit qu’accentuer leur détresse. (Ⅰ)

il y avait parmi les humains des mâles qui cherchaient refuge auprès des mâles parmi les djinns et ceux-ci accrurent leur obscurcissement (égarement, péchés et rébellion) (Ⅱ)

وَأَنَّهُ كَانَ رِجَالٌ مِّنَ الْإِنسِ يَعُوذُونَ بِرِجَالٍ مِّنَ الْجِنِّ فَزَادُوهُمْ رَهَقًا (Ⅳ)

72.7
Et ils ont cru, comme vous l’avez cru vous-mêmes, qu’Allah n’enverrait personne.

Waannahum thannoo kama thanantum an lan yabAAatha Allahu ahadan (⁎)

En effet, ces humains croyaient comme vous, les djinns, que jamais Dieu n’enverrait de messager. (Ⅰ)

et [ces humains] se sont imaginés alors comme vous que DIEU n’enverrait pas un Prophète [ou, ne ressusciterait personne] ! (Ⅱ)

وَأَنَّهُمْ ظَنُّوا كَمَا ظَنَنتُمْ أَن لَّن يَبْعَثَ اللَّهُ أَحَدًا (Ⅳ)

72.8
Et nous avions touché le ciel, mais il était plein de gardiens terribles et d’étoiles filantes.

Waanna lamasna alssamaa fawajadnaha muliat harasan shadeedan washuhuban (⁎)

Nous avons frôlé le Ciel et nous l’avons trouvé plein de gardiens et de dards flamboyants ; (Ⅰ)

Nous avons frôlé le ciel et l’avons trouvé plein de gardes très forts et d’astres flamboyants [et météores]. (Ⅱ)

وَأَنَّا لَمَسْنَا السَّمَاءَ فَوَجَدْنَاهَا مُلِئَتْ حَرَسًا شَدِيدًا وَشُهُبًا (Ⅳ)

72.9
Nous étions assis pour les écouter sur des sièges adaptés. Mais, maintenant, celui qui écoute aura face à lui une étoile filante qui fond sur lui.

Waanna kunna naqAAudu minha maqaAAida lilssamAAi faman yastamiAAi alana yajid lahu shihaban rasadan (⁎)

et alors qu’auparavant nous pouvions écouter ce qui s’y passait, aujourd’hui quiconque essaie de le faire risque d’être la cible d’un tison ardent, prêt à l’atteindre. (Ⅰ)

Bien avant, nous nous y tenions à l’écoute, mais quiconque maintenant essaie d’écouter, se heurte à une flèche flamboyante aux aguets. (Ⅱ)

وَأَنَّا كُنَّا نَقْعُدُ مِنْهَا مَقَاعِدَ لِلسَّمْعِ ۖ فَمَن يَسْتَمِعِ الْآنَ يَجِدْ لَهُ شِهَابًا رَّصَدًا (Ⅳ)

72.10
Nous ne savions pas exactement si nous voulions du mal à ceux qui sont sur terre ou si, au contraire, leur Dieu voulait les orienter sur le chemin de droiture.

Waanna la nadree asharrun oreeda biman fee alardi am arada bihim rabbuhum rashadan (⁎)

Aussi ne savons-nous guère si les habitants de la Terre sont voués au malheur ou si leur Seigneur veut les mettre sur la voie du bonheur. (Ⅰ)

Et nous ne savons si c’est du mal qu’on veut aux habitants de la terre ou si leur Seigneur leur veut le droit chemin. (Ⅱ)

وَأَنَّا لَا نَدْرِي أَشَرٌّ أُرِيدَ بِمَن فِي الْأَرْضِ أَمْ أَرَادَ بِهِمْ رَبُّهُمْ رَشَدًا (Ⅳ)

72.11
Il y en a parmi nous qui sont vertueux, et d’autres qui ne le sont pas. Nous sommes divisés en clans distincts.

Waanna minna alssalihoona waminna doona thalika kunna taraiqa qidadan (⁎)

Certes, il y a parmi nous des gens vertueux et d’autres qui le sont moins, car nous étions répartis en sectes différentes. (Ⅰ)

Certains de nous sont des vertueux et [d’autres] non vertueux, nous sommes des groupes différents. (Ⅱ)

وَأَنَّا مِنَّا الصَّالِحُونَ وَمِنَّا دُونَ ذَٰلِكَ ۖ كُنَّا طَرَائِقَ قِدَدًا (Ⅳ)

72.12
Nous étions conscients de ne pas pouvoir limiter la puissance d’Allah sur terre, ni limiter Son pouvoir [au Ciel] en Lui échappant.

Wanna thananna an lan nuAAjiza Allaha fee alardi walan nuAAjizahu haraban (⁎)

Mais nous n’avons jamais pensé que nous pourrions mettre en échec la puissance de Dieu sur Terre et encore moins nous y soustraire en fuyant ailleurs. (Ⅰ)

Nous avons eu la conviction que nous ne pourrons [nous cacher et] échapper à la justice de DIEU sur la terre ni échapper à Sa justice en nous enfuyant. (Ⅱ)

وَأَنَّا ظَنَنَّا أَن لَّن نُّعْجِزَ اللَّهَ فِي الْأَرْضِ وَلَن نُّعْجِزَهُ هَرَبًا (Ⅳ)

72.13
Et lorsque nous avons entendu l’incitation à la [bonne] direction [le Coran], nous y avons cru. Celui qui croit en son Seigneur ne peut craindre d’affront ou d’injustice.

Waanna lamma samiAAna alhuda amanna bihi faman yumin birabbihi fala yakhafu bakhsan wala rahaqan (⁎)

Aussi, ayant entendu la voix de la Vérité, nous y avons cru, car quiconque croit en Dieu n’aura à redouter ni dommage ni humiliation. (Ⅰ)

Quand nous avons entendu le guide (le Coran), nous y avons [sincèrement] cru. Quiconque croit en son Seigneur, n’aura à redouter ni dépréciation [des mérites] ni obscurcissement [de la vue, de l’esprit etc.]. (Ⅱ)

وَأَنَّا لَمَّا سَمِعْنَا الْهُدَىٰ آمَنَّا بِهِ ۖ فَمَن يُؤْمِن بِرَبِّهِ فَلَا يَخَافُ بَخْسًا وَلَا رَهَقًا (Ⅳ)

72.14
Il y a parmi nous des êtres qui se sont soumis et d’autres qui se sont révoltés. Quant à ceux qui se sont soumis à la volonté divine, ceux-là se sont assuré la voie droite.

Waanna minna almuslimoona waminna alqasitoona faman aslama faolaika taharraw rashadan (⁎)

Et il y a parmi nous des croyants comme il y a parmi nous des prévaricateurs. Et ce sont les croyants qui ont opté pour la voie de la raison, (Ⅰ)

Certains de nous sommes soumis [aux enseignements divins et justes] et d’autres injustes. Ceux qui deviennent soumis [aux ordres divins] ont choisi le droit chemin, (Ⅱ)

وَأَنَّا مِنَّا الْمُسْلِمُونَ وَمِنَّا الْقَاسِطُونَ ۖ فَمَنْ أَسْلَمَ فَأُولَٰئِكَ تَحَرَّوْا رَشَدًا (Ⅳ)

72.15
Quant à ceux qui se sont opposés, ils serviront de bois au feu de la géhenne.

Waama alqasitoona fakanoo lijahannama hataban (⁎)

tandis que les prévaricateurs serviront de combustible à l’Enfer.”«  (Ⅰ)

mais les injustes sont des combustibles pour l’Enfer." » (Ⅱ)

وَأَمَّا الْقَاسِطُونَ فَكَانُوا لِجَهَنَّمَ حَطَبًا (Ⅳ)

72.16
En revanche, s’ils se redressaient et prenaient le bon chemin, Nous les abreuverions d’une eau abondante,

Waallawi istaqamoo AAala alttareeqati laasqaynahum maan ghadaqan (⁎)

Et s’ils s’étaient maintenus sur la bonne voie, Nous les aurions comblés de Nos faveurs, (Ⅰ)

Et [dit :] s’ils (hommes et djinns) avaient persévéré sur la route [d’obéissance sincère à DIEU], Nous les aurions abreuvés d’eau abondante (Ⅱ)

وَأَن لَّوِ اسْتَقَامُوا عَلَى الطَّرِيقَةِ لَأَسْقَيْنَاهُم مَّاءً غَدَقًا (Ⅳ)

72.17
afin de les mettre au défi. Quant à celui qui se détourne des appels de son Seigneur, il subira un tourment croissant.

Linaftinahum feehi waman yuAArid AAan thikri rabbihi yaslukhu AAathaban saAAadan (⁎)

afin de les mettre à l’épreuve, car quiconque se détourne du rappel du Seigneur, Celui-ci lui infligera un supplice qui ira en s’aggravant. (Ⅰ)

pour les éprouver en cela ; mais quiconque se détourne du rappel de son Seigneur, Il le fera cheminer vers un châtiment accroissant (ses résultats). (Ⅱ)

لِّنَفْتِنَهُمْ فِيهِ ۚ وَمَن يُعْرِضْ عَن ذِكْرِ رَبِّهِ يَسْلُكْهُ عَذَابًا صَعَدًا (Ⅳ)

72.18
Les mosquées sont consacrées à Allah, ne vénérez là aucun autre dieu qu’Allah.

Waanna almasajida lillahi fala tadAAoo maAAa Allahi ahadan (⁎)

En vérité, les mosquées sont la propriété exclusive de Dieu. N’y invoquez donc nul autre que Lui ! (Ⅰ)

Les mosquées sont à DIEU, n’invoquez (n’adorez) donc personne avec DIEU [Unique, et n’y mettez pas des dieux idoles]. (Ⅱ)

وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلَا تَدْعُوا مَعَ اللَّهِ أَحَدًا (Ⅳ)

72.19
Et lorsque le serviteur d’Allah se redressa pour sa prière, ils faillirent l’étouffer en se ruant sur lui.

Waannahu lamma qama AAabdu Allahi yadAAoohu kadoo yakoonoona AAalayhi libadan (⁎)

Lorsque le Serviteur de Dieu se leva pour L’invoquer, ils se pressèrent autour de lui, au risque de l’étouffer. (Ⅰ)

Quand l’adorateur de DIEU (le Prophète) s’est mis debout pour L’invoquer, [les djinns] s’agglutinaient devant lui [pour l’entendre parler de DIEU Unique, réciter les versets du Coran, leur dire les vérités]. (Ⅱ)

وَأَنَّهُ لَمَّا قَامَ عَبْدُ اللَّهِ يَدْعُوهُ كَادُوا يَكُونُونَ عَلَيْهِ لِبَدًا (Ⅳ)

72.20
Dis : J’invoque le Seigneur et je ne Lui associe aucune autre divinité.

Qul innama adAAoo rabbee wala oshriku bihi ahadan (⁎)

Dis-leur : « Je n’invoque que mon Seigneur, sans rien Lui associer. » (Ⅰ)

Dis : « Je n’invoque (je n’adore) que mon Seigneur et ne Lui associe personne ». (Ⅱ)

قُلْ إِنَّمَا أَدْعُو رَبِّي وَلَا أُشْرِكُ بِهِ أَحَدًا (Ⅳ)

72.21
Dis : Je n’ai pour vous ni mal pour vous nuire, ni conseil de rectitude [pour vous orienter].

Qul innee la amliku lakum darran wala rashadan (⁎)

Dis-leur : « Je ne détiens aucun pouvoir de vous nuire ni de vous guider. » (Ⅰ)

Dis [ô Prophète !] : « Je ne dispose du pouvoir [intrinsèque] ni pour vous causer un dommage ni [vous contraindre à aller sur] la voie de droiture ». (Ⅱ)

قُلْ إِنِّي لَا أَمْلِكُ لَكُمْ ضَرًّا وَلَا رَشَدًا (Ⅳ)

72.22
Dis : Nul ne me protégera contre Allah, et il n’est aucun refuge en dehors de Lui.

Qul innee lan yujeeranee mina Allahi ahadun walan ajida min doonihi multahadan (⁎)

Dis-leur : « En vérité, nul ne pourra me protéger en dehors de Dieu, et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui ! (Ⅰ)

Dis : « [Si je désobéis à DIEU, ou, si j’obéis aux impies] personne ne me protégera contre [le châtiment de] DIEU. Hors Lui je ne trouverai point de refuge ; (Ⅱ)

قُلْ إِنِّي لَن يُجِيرَنِي مِنَ اللَّهِ أَحَدٌ وَلَنْ أَجِدَ مِن دُونِهِ مُلْتَحَدًا (Ⅳ)

72.23
Hormis évidemment une parole venue d’Allah, un message. Celui qui ne croit pas en Allah et en Son prophète aura sa place dans le feu de la géhenne où il demeurera éternellement.

Illa balaghan mina Allahi warisalatihi waman yaAAsi Allaha warasoolahu fainna lahu nara jahannama khalideena feeha abadan (⁎)

Je ne puis que vous transmettre le Message de Dieu et vous avertir. Quiconque désobéit à Dieu et à Son Prophète sera voué à jamais au Feu éternel ! » (Ⅰ)

[mon devoir n’est] qu’à [vous] communiquer [le Coran et] les messages de DIEU ». Quiconque désobéit à DIEU et à Son prophète aura le Feu de l’Enfer (résultat fâcheux de ses mauvais actes) il y demeurera à jamais. (Ⅱ)

إِلَّا بَلَاغًا مِّنَ اللَّهِ وَرِسَالَاتِهِ ۚ وَمَن يَعْصِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَإِنَّ لَهُ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا (Ⅳ)

72.24
Puis, quand ils verront ce qui leur a été promis, ils apprendront alors qui d’entre eux a failli et qui a le moins de monde [pour le secourir].

Hatta itha raaw ma yooAAadoona fasayaAAlamoona man adAAafu nasiran waaqallu AAadadan (⁎)

Mais c’est quand ils seront mis en face des menaces qui leur étaient adressées qu’ils comprendront qui est le moins avantagé en secours et le plus faible en nombre. (Ⅰ)

[Les méchants continueront] jusqu’au moment où ils verront ce qui leur est promis (le châtiment), ils connaîtront qui est le plus faible en secours et le plus petit par le nombre. (Ⅱ)

حَتَّىٰ إِذَا رَأَوْا مَا يُوعَدُونَ فَسَيَعْلَمُونَ مَنْ أَضْعَفُ نَاصِرًا وَأَقَلُّ عَدَدًا (Ⅳ)

72.25
Dis : Je ne sais si ce qui vous a été promis est proche ou si mon Seigneur lui donnera un plus long délai.

Qul in adree aqareebun ma tooAAadoona am yajAAalu lahu rabbee amadan (⁎)

Dis-leur enfin : « Mais j’ignore si ce dont vous êtes menacés est proche ou si mon Seigneur lui a fixé un terme plus éloigné, (Ⅰ)

Dis : « Je ne sais pas si ce qui vous est promis (la Résurrection, le compte final,...) est proche ou si mon Seigneur en proroge le délai, (Ⅱ)

قُلْ إِنْ أَدْرِي أَقَرِيبٌ مَّا تُوعَدُونَ أَمْ يَجْعَلُ لَهُ رَبِّي أَمَدًا (Ⅳ)

72.26
Il connaît parfaitement l’invisible, qui ne peut être dévoilé à quiconque,

AAalimu alghaybi fala yuthhiru AAala ghaybihi ahadan (⁎)

car Lui Seul connaît le mystère dont Il ne révèle le secret (Ⅰ)

[car, c’est Lui] qui connaît les réalités suprasensibles. Il ne dévoile Ses réalités suprasensibles à personne, (Ⅱ)

عَالِمُ الْغَيْبِ فَلَا يُظْهِرُ عَلَىٰ غَيْبِهِ أَحَدًا (Ⅳ)

72.27
à moins que Dieu ne décide d’en doter tel ou tel prophète, qu’Il fait garder autant devant que derrière,

Illa mani irtada min rasoolin fainnahu yasluku min bayni yadayhi wamin khalfihi rasadan (⁎)

qu’à ceux qu’Il agrée comme messagers, et qu’Il fait précéder et suivre d’une escorte vigilante, (Ⅰ)

sauf à celui qu’Il agrée comme Prophète [alors Il octroie un savoir, ou une connaissance] qu’Il fait précéder et suivre de gardiens [vigilants], (Ⅱ)

إِلَّا مَنِ ارْتَضَىٰ مِن رَّسُولٍ فَإِنَّهُ يَسْلُكُ مِن بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِ رَصَدًا (Ⅳ)

72.28
de façon qu’Il sache s’ils ont en effet délivré le message de leur Dieu. Il entoure tout ce qui les environne. Il tient un compte de tout.

LiyaAAlama an qad ablaghoo risalati rabbihim waahata bima ladayhim waahsa kulla shayin AAadadan (⁎)

afin de S’assurer qu’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur, dont la science embrasse tous leurs faits et gestes, dans les moindres détails. » (Ⅰ)

pour savoir qu’ils (les Prophètes) ont bien communiqué les messages de leur Seigneur. Il embrasse [de Sa science] ce qu’ils ont par-devers eux et dénombre (fait le compte parfait de) toute chose ». (Ⅱ)

لِّيَعْلَمَ أَن قَدْ أَبْلَغُوا رِسَالَاتِ رَبِّهِمْ وَأَحَاطَ بِمَا لَدَيْهِمْ وَأَحْصَىٰ كُلَّ شَيْءٍ عَدَدًا (Ⅳ)


Page:  1

Menu livre ↑