Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



Citations spirituelles et philosophiques
de la religion hindoue

350  citations  | Page 13 / 15




A près la mort, les êtres s'entremêlent dans ce monde [astral] suivant les nuances de leur karma c'est à dire qu'ils sont limités à leur propre domaine vibratoire, l'être astral conserve l'apparence qu'il avait dans sa jeunesse, lors de son ultime naissance terrestre. Se distinguant du monde physique perçu par les sens, le monde astral est perçu par l'intuition. C'est ainsi qu'il reçoit des sensations visuelles, olfactives, gustatives, auditives et tactiles.

Le corps [et le monde] astral se divise en 3 groupes principaux : mental, affectif et pranique (1). Leurs 19 composants sont respectivement : l'intelligence, l'ego, le sentiment, l'esprit (conscience des sens) ; 5 instruments de connaissances, subtiles répliques des sens physiques (vue, ouie, odorat, goût, toucher) ; 5 instruments d'activité : procréation, excrétion, parole, marche, et habileté manuelle. Enfin, 5 instruments de force vitale correspondant aux différentes fonctions du corps : cristallisation, assimilation, élimination, métabolisation, et circulation. Ce tissu de 19 éléments survit à la mort du corps physique, lequel n'est composé que de 16 éléments grossiers, métaux ou métalloïdes.

Ainsi, Dieu créa l'homme en puisant au sein des 35 catégories de pensées (2) du corps [et du monde] causal, 19 éléments complexes du corps [et du monde] astral et 16 du corps [et du monde] physique, en créant d'abord le premier [le monde causal] puis le second [le monde astral]. Suivant le principe de relativité suivant lequel l'unité première s'est scindée en une infinité de formes, le cosmos causal et le corps causal différent du cosmos et du corps astral, le cosmos et le corps physique se distinguent dans la même mesure des autres formes de création.(3)

Une âme, indivisible par nature, ne peut être mise en évidence que par la présence d'un corps, laquelle montre qu'il existe encore des désirs inassouvis. Lorsque la mort brise le réceptacle physique grossier, les deux autres enveloppes astrale et causale, subsistent encore, empêchant l'âme de réaliser l'union définitive, consciente avec le Divin. Lorsque la sagesse l'aura définitivement purifiée de tous désirs, elle pourra désintégrer à leur tour les deux derniers réceptacles : l'âme humaine émerge alors, enfin libre, pour se fondre dans l'Absolue.[...]

Pour le monde causal, le cosmos matériel [l'univers] n'est pas plus composé d'électrons que le monde astral de biotrons (1), les deux mondes étant en réalité constitués d'infimes parcelles de pensées divines (2), modelées et différenciées par Maya, loi de la relativité séparant, en apparence, les " noumènes " des phénomènes. […] Lorsque l'âme s'est enfin arrachée de l'illusion des trois corps, elle devient Une avec l'Absolu, sans rien perdre de son individualité (4).

Sur terre, à l'état de veille, l'homme est plus ou moins conscient de ces trois véhicules de l'âme. Lorsqu'il reçoit des impressions visuelles, auditives, olfactives, gustatives ou tactiles, c'est le corps physique qui est principalement en jeu. La visualisation ou l'acte de volonté proviennent du corps astral, tandis que l'enveloppe causale s'exprime dans la pensée ou dans l'introspection et la méditation " divine ".

Un homme s'identifie à son corps physique 16 heures par jour environ. Pendant le sommeil avec rêves, il émigre dans le corps astral, créant sans efforts les objets, à la manière de l'être astral. Dans le sommeil profond, dépourvu de songes, il transporte le centre de sa conscience, ou sens du moi, dans le corps causal.

La vie et la mort sont des relativités de la pensée. Le Védanta enseigne que seul Dieu est réel, toute la création, toute existence séparée, est Maya, illusion. C'est Shankara, dans ses commentaires des Upanishads, qui a le mieux exprimé cette philosophie moniste.





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°427 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chapXLIII, la résurection de Sri Yukteswar, p 402 à 418 
(1) " Biotrons" (Lifetron en anglais), éléments praniques c'est à dire composé de prana. (2) Les " Thoughtrons" sont les "idées premières" des 19 éléments du corps [et du monde] astral et des 16 du corps [et du monde] physique grossier soit 35 "idées premières". (3) Selon Yogananda, les cellules du corps humains dérivent des molécules, les molécules des atomes, les atomes des " Lifetrons " ou biotrons (cf. 3), et les biotrons des " Thoughtrons " selon un model d'affinement du prana jusqu'à son état quintessenciel : le Thoughtrons. Dans l'ordre de la création, les " Thoughtrons " sont donc la première forme de manifestation issue de L'Aum, la Vibration Cosmique ou Verbe créateur. (Voir Yogananda 'Man's Eternal thought ' p 261-263 et 360-363.) Voir à ce propos l'étude de U. Libbrecht, " Prâna =Penuma = Qi ? " Wilt L Idema et Erik Zurcher, Tought and law in Qin and Han China, Leyde, Brill, 1990, p42_62.) et A. Cheng sur le Qi dans " Histoire de la pensée Chinoise ", édition du Seuil, 1997, p 127 à 130. (4) Nous rappelons, voir ci dessus, que l'âme est alors dépourvu de l'ego, d'intellect, etc. , comme de tout élément contenu dans les corps astral, physique ou causal.





L a vibration de l'Aum, qui résonne dans tout l'univers (" la parole " ou " bruit des grandes eaux " de la bible), comporte trois manifestations : création, conservation et destruction (Taittiriya Upanishad, I, 8).




Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°410 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





P our Pâtanjali, Dieu est la vibration cosmique de l'Aum qu'on entend dans la méditation (Upanisads, I, 27). L'Aum, c'est le verbe créateur, le bruit du moteur cosmique, le témoin de la présence divine. Ceci doit être rapproché avec Saint Jean :

" Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu. Tout s'est fait par lui et sans lui rien ne se fait de ce qui est fait ". (Saint Jean I, 1-3 )

L'Aum (OM) des Védas est devenu le mot sacré Amin des Musulmans, l'Hums des Tibétains, et l'Amen des Chrétiens (en hébreu il signifie être sûr, fidèle).

" Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véridique, le principe de la création de Dieu " (Apoc. III.14)





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°408 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chap. 26, la science du Kriya Yoga, p 233 à 241 





A insi, Dieu créa l'homme en puisant au sein des 35 catégories de pensées (1) du corps [et du monde] causal, 19 éléments complexes du corps [et du monde] astral et 16 du corps [et du monde] physique, en créant d'abord le premier [le monde causal] puis le second [le monde astral]. Suivant le principe de relativité suivant lequel l'unité première s'est scindée en une infinité de formes, le cosmos causal et le corps causal différent du cosmos et du corps astral, le cosmos et le corps physique se distinguent dans la même mesure des autres formes de création.(2)

Pour le monde causal, le cosmos matériel [l'univers] n'est pas plus composé d'électrons que le monde astral de biotrons (3), les deux mondes étant en réalité constitués d'infimes parcelles de pensées divines (1), modelées et différenciées par Maya, loi de la relativité séparant, en apparence, les " noumènes " des phénomènes. […]

Le Védanta enseigne que seul Dieu est réel, toute la création, toute existence séparée, est Maya, illusion. C'est Shankara, dans ses commentaires des Upanishads, qui a le mieux exprimé cette philosophie moniste.





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°406 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chapXLIII, la résurection de Sri Yukteswar, p 402 à 418 
(1) Les " Thoughtrons" sont les "idées premières" des 19 éléments du corps [et du monde] astral et des 16 du corps [et du monde] physique grossier soit 35 "idées premières". (2) Selon Yogananda, les cellules du corps humains dérivent des molécules, les molécules des atomes, les atomes des " Lifetrons " ou biotrons (cf. 3), et les biotrons des " Thoughtrons " selon un model d'affinement du prana jusqu'à son état quintessenciel : le Thoughtrons. Dans l'ordre de la création, les " Thoughtrons " sont donc la première forme de manifestation issue de L'Aum, la Vibration Cosmique ou Verbe créateur. (Voir Yogananda 'Man's Eternal thought ' p 261-263 et 360-363.) Voir à ce propos l'étude de U. Libbrecht, " Prâna =Penuma = Qi ? " Wilt L Idema et Erik Zurcher, Tought and law in Qin and Han China, Leyde, Brill, 1990, p42_62.) et A. Cheng sur le Qi dans " Histoire de la pensée Chinoise ", édition du Seuil, 1997, p 127 à 130. (3) le " Biotron" (Lifetron en anglais) est un élément pranique (c'est à dire composé de prana).





L es exégètes occidentaux ne se doutent pas que l'Apocalypse de Saint Jean contient l'exposé symbolique de la science yogique […] Saint Jean mentionne le " mystère des 7 étoiles " et des " 7 églises " (Apocalypse, I, 20), symbolisant les 7 lotus de lumière qui sont les 7 portes de l'axe cérébro-spinal dont parle les ouvrages du Yoga. Le 7ième centre, le " lotus aux milles pétales " du cerveau, est le trône de la conscience infinie.




Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°396 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





L a pile corporelle humaine est entretenue non seulement par la nourriture grossière mais aussi par l'énergie cosmique vibratoire (le " Verbe " ou l'Aum), force invisible qui pénètre dans le corps humain par le portail du bulbe rachidien. Situé au sommet de la nuque, le bulbe représente le 6ième centre corporel, en haut des 5 autres chakras (en sanskrit : " roues " ou centre de force rayonnante) de la moelle épinière. C'est par ce bulbe que le corps s'alimente en énergie vitale universelle (Aum). Le bulbe est en connexion directe, par polarité, avec la conscience christique (Kutasha) ou œil unique, situé entre les sourcils, ou encore centre de la puissance de la volonté humaine. L'énergie cosmique est alors emmagasinée dans le 7ième centre, celui du cerveau, pour y former une réserve au potentiel infini. (centre mentionné dans les Védas sous le nom de " lotus aux milles pétales ") . La bible réfère à l'Aum entant que Saint Esprit ou force de vie invisible qui soutient divinement toute la création.

" Ne savez vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas à vous-même ? "
( I, Corinthiens, VI, 19)





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°395 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





S i ton œil est unique, tout ton corps est éclairé.
(Matthieu, VI, 22).
"Dans la méditation profonde, l'œil spirituel apparaît sur le front entre les sourcils. Cet œil omniscient nommé selon les écritures, troisième œil, étoile de d'Orient, œil intérieur, Colombe descendue du ciel, œil de Shiva, œil de l'intuition…."





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°391 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





C hez l'homme, le conscient connaît le corps et le souffle. Le subconscient manifesté dans les rêves, correspond au mental et à la séparation temporaire du corps et du souffle. La super conscience libère de cette illusion que l'existence dépend du corps et du souffle. Dieu se passe du souffle à l'âme, formée à son image, ne prend conscience d'elle-même pour la première fois que dans l'état ou le souffle est aboli.
Lorsque le karma évolutif brise la chaîne des souffles qui relie l'âme au corps, survient cette transition que l'on nomme " la mort " et les cellules retrouvent leur impuissance naturelle.
Vie après vie, chaque homme progresse, plus ou moins vite vers sa réalisation. La mort ne constitue pas un arrêt dans cette marche ascendante, mais offre seulement à l'âme le milieu favorable d'un univers astral pour s'y purifier :
" Que votre cœur ne se trouble pas ….Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon père." (Jean, XIV, 1-2)





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°388 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





L e secret de la vie et de la mort dont la solution est le seul but du séjour de l'homme sur terre, est étroitement lié au souffle. Maints passages de la Bible révèlent que les prophètes savaient parfaitement que Dieu a crée le souffle pour servir de lien subtil entre le corps et l'âme.
" l'Eternel Dieu créa l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant " (Genèse, II, 7).
Les courants de vie, manifesté dans le corps sous forme du quintuple prana, énergies vitales subtiles, sont les manifestations de l'Aum, vibration de l'âme omniprésente. La vie découle de la source de l'âme et son reflet luit dans les cellules du corps, raison de l'attachement de l'homme à celui-ci, il n'aurait pas rendu hommage à une enveloppe de chair ! L'homme s'identifie faussement à sa forme physique parce que les courants de vie de l'âme sont drainés par le souffle vers la chair, et ceci avec une intensité telle que l'homme prend l'effet pour la cause, et commet le sacrilège de croire que le corps possède une vie propre.





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°387 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





C e qui est né doit périr.
Mais qui est né?
Êtes-vous jamais né?
Si vous dites que vous êtes né, de la naissance de qui parlez-vous ?
En quoi la naissance ou la disparition du corps physique peut-elle affecter le Soi éternel ? "





Hindouisme Citation n°386 | 
L'Enseignement de Ramana Maharshi, trad. A. Dupuis, A. Perelli, J. Herbert, Albin Michel, 1972, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 179-180 





L a mort et également le sommeil ou petite mort sont une nécessité mortelle et libèrent temporairement l'homme non éclairé de l'entrave des sens. Comme la nature essentielle de l'homme est Esprit, il reçoit, dans le sommeil et la mort un rappel vivifiant de son caractère impersonnel.




Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°378 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 





I l n'existe qu'une seule vie réelle, celle qui est consacrée à chercher Dieu, et une seule mort, qui est la mort de la mort. Après cela, il n'y a plus ni naissance ni mort.




Hindouisme Citation n°374 | 
L'Enseignement de Mâ Ananda Mayî, trad. S. et J. Herbert, Albin Michel, 1974 / 1989, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 150-151 





L e développement de l'être sur terre doit aussi déterminer la direction qu'il prend après la mort.




Hindouisme Citation n°373 | 
La Vie divine, vol. III, trad. C. Rao, S. Forgues, J. Herbert, P. Coat, 1955/ 1959/1992, Éditions Albin Michel, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 34-36 





V otre état d'esprit au moment de la mort détermine la forme que vous recevrez […]
Pensez à Dieu au moment de la mort et vous Le réaliserez. "





Hindouisme Citation n°372 | 
L'Enseignement de Mâ Ananda Mayî, trad. S. et J. Herbert, Albin Michel, 1974 / 1989, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 150-151 





D ans la nature inférieure, le supramental se manifeste plus particulièrement sous forme d'intuition.
La pensée supramentale est une forme de la connaissance par identité.





Hindouisme Citation n°328 | 
La Synthèse des Yogas: III. Le Yoga de la perfection de soi, trad. La Mère, 1977 / 1995, Editions Buchet-Chastel, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 34-36 





L 'homme est composé de trois corps : physique, astral (1) et causal (2). L'âme humaine est essentiellement causale, elle sert de matrice aux 35 idées forces (3) du corps causal tandis que le corps subtil astral n'est composé que de 19 éléments et le corps physique grossier de 16.


Les 19 éléments du corps astral se divisent en 3 groupes principaux : mental, affectif et pranique (4). Leurs 19 composants sont respectivement : l'intelligence, l'ego, le sentiment, l'esprit (conscience des sens) ; 5 instruments de connaissances, subtiles répliques des sens physiques (vue, ouie, odorat, goût, toucher) ; 5 instruments d'activité : procréation, excrétion, parole, marche, et habileté manuelle. Enfin, 5 instruments de force vitale correspondant aux différentes fonctions du corps : cristallisation, assimilation, élimination, métabolisation, et circulation. Ce tissu de 19 éléments survit à la mort du corps physique, lequel n'est composé que de 16 éléments grossiers, métaux ou métalloïdes.


Ainsi, Dieu créa l'homme en puisant au sein des 35 catégories de pensées (3) du corps causal, 19 éléments complexes du corps astral et 16 du corps physique, en créant d'abord le premier puis le second. Suivant le principe de relativité suivant lequel l'unité première s'est scindée en une infinité de formes, le cosmos causal et le corps causal différent du cosmos et du corps astral, le cosmos et le corps physique se distinguent dans la même mesure des autres formes de création. (5) Une âme, indivisible par nature, ne peut être mise en évidence que par la présence d'un corps, laquelle montre qu'il existe encore des désirs inassouvis. Lorsque la mort brise le réceptacle physique grossier, les deux autres enveloppes astrale et causale, subsistent encore, empêchant l'âme de réaliser l'union définitive, consciente avec le Divin. Lorsque la sagesse l'aura définitivement purifiée de tous désirs, elle pourra désintégrer à leur tour les deux derniers réceptacles : l'âme humaine émerge alors, enfin libre, pour se fondre dans l'Absolue.[...] Lorsque l'âme s'est enfin arrachée de l'illusion des trois corps, elle devient Une avec l'Absolu, sans rien perdre de son individualité (6).

Sur terre, à l'état de veille, l'homme est plus ou moins conscient de ces trois véhicules de l'âme. Lorsqu'il reçoit des impressions visuelles, auditives, olfactives, gustatives ou tactiles, c'est le corps physique qui est principalement en jeu. La visualisation ou l'acte de volonté proviennent du corps astral, tandis que l'enveloppe causale s'exprime dans la pensée ou dans l'introspection et la méditation " divine ".

Un homme s'identifie à son corps physique 16 heures par jour environ. Pendant le sommeil avec rêves, il émigre dans le corps astral, créant sans efforts les objets, à la manière de l'être astral. Dans le sommeil profond, dépourvu de songes, il transporte le centre de sa conscience, ou sens du moi, dans le corps causal.

La vie et la mort sont des relativités de la pensée. Le Védanta enseigne que seul Dieu est réel, toute la création, toute existence séparée, est Maya, illusion. C'est Shankara, dans ses commentaires des Upanishads, qui a le mieux exprimé cette philosophie moniste."





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°325 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chapXLIII, la résurection de Sri Yukteswar, p 402 à 418 
(1) corps de lumière (Yogananda 'Man's Eternal thought " p271-72) (2) corps de pensée (Yogananda 'Man's Eternal thought " p271-72) (3) " Thoughtrons", c'est à dire les idées premières des 19 éléments du corps astral et des 16 du corps physique grossier soit 35 idées premières. (4)" Biotrons" (Lifetron en anglais), éléments praniques c'est à dire composé de prana. (5) Selon Yogananda, les cellules du corps humains dérivent des molécules, les molécules des atomes, les atomes des " Lifetrons " ou biotrons, et les biotrons des " Thoughtrons " selon un model d'affinement du prana jusqu'à son état quintessenciel : le Thoughtrons. Dans l'ordre de la création, les " Thoughtrons " sont donc la première forme de manifestation issue de L'Aum, la Vibration Cosmique. (Voir Yogananda 'Man's Eternal thought ' p 261-263 et 360-363.)Voir à ce propos l'étude de U. Libbrecht, " Prâna =Penuma = Qi ? " Wilt L Idema et Erik Zurcher, Tought and law in Qin and Han China, Leyde, Brill, 1990, p42_62.) et la remarque de A. Cheng sur le Qi dans " Histoire de la pensée Chinoise ", édition du Seuil, 1997, p 127 à 130. (6) Nous rappelons, voir ci dessus, que l'âme est alors dépourvu de l'ego, d'intellect, etc. , comme de tout élément contenu dans les corps astral, physique ou causal.





V ous êtes Dieu, mais vous ne le savez pas.




Hindouisme Citation n°295 | 
Je suis, trad. S. Joaquin, 1982 / 1995. Sois! trad. P. Vervisch, 1983 / 1994, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 171-172 





L orsque la sagesse l'aura [l'âme] définitivement purifiée de tous désirs, elle pourra désintégrer à leur tour les deux derniers réceptacles (1) : l'âme humaine (2) émerge alors, enfin libre, pour se fondre dans l'Absolue.[...]




Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°289 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chapXLIII, la résurection de Sri Yukteswar, p 402 à 418 
(1) Corps astral (l'intelligence, l'ego, le sentiment, l'esprit (conscience des sens), etc.), et causal (corps composé de " Thoughtrons", d'"idées premières ") (2) L'âme est alors dépourvu de l'ego, de l'intellect, etc. , comme de tout élément contenu dans les corps astral, physique ou causal.





L orsque l'âme s'est enfin arrachée de l'illusion des trois corps(1),
elle devient Une avec l'Absolu, sans rien perdre de son individualité (2).





Hindouisme / Kriya Yoga Citation n°285 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946, chapXLIII, la résurection de Sri Yukteswar, p 402 à 418 
(1) Corps physique, astral (l'intelligence, l'ego, le sentiment, l'esprit (conscience des sens), etc.), et causal (corps composé de " Thoughtrons", d'"idées premières ") (2) L'âme est alors dépourvu de l'ego, de l'intellect, etc. , comme de tout élément contenu dans les corps astral, physique ou causal.





C elui qui, délaissant le Spontané, se consacre au nirvana d'aucune manière n'accède au Sens ultime.
Comment en s'attachant à quelque chose obtiendra-t-on la délivrance ? Sera-t-on délivré par la méditation ? A quoi servent les lampes ? A quoi bon les offrandes, qu'accomplit-on à l'aide des formules ?
A quoi bon les austérités, à quoi bon les pèlerinages ? Peut-on atteindre la délivrance en se plongeant dans l'eau ?
Laisse là tout attachement, renonce aux contraires illusoires. Il n'y a rien d'autre que la parfaite connaissance de "Ceci". Quand la Conscience s'éveille, tout est Ceci.





Hindouisme / Tantrisme Citation n°267 | 
Dohakosa de Saraha, sq. 13 à 16, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.327-337 





L a vérité nait lorsqu'il y a cessation complète de la pensée; et la pensée ne disparaît que lorsque le moi est absent.




Hindouisme Citation n°259 | 
De l'Education, trad. C. Suarès, Delachaux-Niestié, 1967, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 128-130 





L a pensée n'est jamais innocente.
La méditation met fin à la pensée, mais non par l'action de celui qui médite, car celui qui médite n'est autre que la méditation.





Hindouisme Citation n°257 | 
La Révolution du silence, trad. C. Suarès, 1977 / Livre de poche, 1995, Édifions Stock, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 128-130 





L a mort que provoque la méditation est l'immortalité du neuf.
Le neuf n'est pas dans le champ de la pensée, et la méditation est le silence de la pensée.





Hindouisme Citation n°256 | 
La Révolution du silence, trad. C. Suarès, 1977 / Livre de poche, 1995, Édifions Stock, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 128-130 





P enser ne résout pas nos problèmes.
Penser est évidemment une réaction.
Il n'y a de possibilité de création que lorsque l'esprit est vide.





Hindouisme Citation n°254 | 
La Première et Dernière Liberté, trad. C Suarès, 1979, Édifions Stock, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 128-130 





L e souffle ne descend ni ne monte; s'abstenant de ces deux [mouvements], il se tient immobile.
Kanha déclare : En aucune manière la pensée ne se déploie- Le souffle-maîtresse de maison reste à demeure.
Suivant la voie de la Béatitude, il réprime sa propre pensée; [...]
Immobile, indifférencié, invariable, sans aurore ni crépuscule, de bonne moelle,
telle est, dit-on, l'extinction où la pensée ne déplie aucune activité mentale.
Quant au Seigneur qui a immobilisé ainsi sa pensée auprès de la syllabe du dhamma et dont le souffle est suspendu, à l'instant même il est indifférent au monde sensible.





Hindouisme / Tantrisme Citation n°251 | 
Dohakosa de Kanha, sq 13, 17, 20 et 23, traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.349-350 



Page:  12 |13 | 14



En savoir + : Histoire et dogmes de la religion hindoue




Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home




Options de lecture

En vous inscrivant gratuitement avec le lien ci-dessous vous pourrez :

A la lecture des livres sacrés :
- Bookmark Ajouter un marque page à tout moment pour retrouver votre dernière page de lecture.
- Cut/paste Copier/coller et enregistrer en quelques clics les passages qui vous plaisent dans votre collection de citation.
- Reading Plan Enregistrer votre plan de lecture

A la lecture des citations :
- Ajouter vos citations favorites à votre collection
- Voter pour vos citations préférées
- Vous envoyer par email une citation
- Bookmark Partager vos pensées, croyances, lectures en rajoutant des citations

Mais aussi
- Conserver vos préférences de lecture (style de caractère, background, taille de caractère, etc.

S'inscrire gratuitement





Livres sacrés des Religions du Monde

Le Dhammapada
Le sutra du Diamand et le sutra du Coeur
La sainte Bible
Corpus Hermetica
La Bhagavad Gita
Les Upanishads (extraits)
Les Lois de Manu
Le saint Coran
L'Avesta
Ecrits de Bahá’u’lláh
Le Livre des morts Tibétain
Sepher Ha Zohar




Citations par livres sacrés






Citations par auteurs






Citations par courants de pensée






Citations par thèmes






Recherche de citations par mots-clefs

:

:





La bibliomancie :
une divination gratuite à la portée de tous !


La bibliomancie est une forme de voyance dans laquelle on tire des conclusions à une question à travers une phrase (ici une citation) tirée au hasard parmis des livres sacrés ou les écrits des saints.

Vous êtes prêts ?

- Ecrivez votre question ci-dessous, choissisez la source des réponses puis cliquez sur Envoyer.




Autres outils

♠ Nouvelles versions de l'application Android à télécharger sur Google Play



Chronologie des Religions du Monde

Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde

Best Of des Citations

♥ Notre projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥

♥ Suivez les citations du Jour sur