Romains
> Romains  >
21 Verses | Page 1 / 1
(Version J.F. Ostervald)s

Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)


10. 1  
Frères, le souhait de mon cœur, et ma prière à Dieu pour les Israélites, c'est qu'ils soient sauvés.

Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés. (⁎)

*****

Frères, le voeu de mon coeur et ma prière à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés. (Ⅰ)

*****

Ἀδελφοί, ἡ μὲν εὐδοκία τῆς ἐμῆς καρδίας καὶ ἡ ⸀δέησις πρὸς τὸν θεὸν ὑπὲρ ⸀αὐτῶν εἰς σωτηρίαν. (Ⅲ)

*****

Fratres, voluntas quidem cordis mei, et obsecratio ad Deum, fit pro illis in salutem. (Ⅳ)

*****

Frères, le souhait de mon cœur, et la supplication que j’adresse à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. (Ⅵ)

*****

Mes frères, quant à la bonne affection de mon cœur, et à la prière que je fais à Dieu pour Israël, c’est qu’ils soient sauvés. (Ⅶ)

*****

10. 2  
Car je leur rends ce témoignage, qu'ils ont du zèle pour Dieu; mais un zèle sans connaissance;

Car je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais c'est un zèle mal éclairé. (⁎)

*****

Je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence: (Ⅰ)

*****

μαρτυρῶ γὰρ αὐτοῖς ὅτι ζῆλον θεοῦ ἔχουσιν· ἀλλ’ οὐ κατ’ ἐπίγνωσιν, (Ⅲ)

*****

Testimonium enim perhibeo illis quod æmulationem Dei habent, sed non secundum scientiam. (Ⅳ)

*****

Car je leur rends témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais non selon la connaissance. (Ⅵ)

*****

Car je leur rends témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais sans connaissance. (Ⅶ)

*****

10. 3  
Car ne connaissant point la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont point soumis à la justice de Dieu.

Ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu. (⁎)

*****

ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu; (Ⅰ)

*****

ἀγνοοῦντες γὰρ τὴν τοῦ θεοῦ δικαιοσύνην, καὶ τὴν ⸀ἰδίαν ζητοῦντες στῆσαι, τῇ δικαιοσύνῃ τοῦ θεοῦ οὐχ ὑπετάγησαν· (Ⅲ)

*****

Ignorantes enim justitiam Dei, et suam quærentes statuere, justitiæ Dei non sunt subjecti. (Ⅳ)

*****

Car, ignorant la justice de Dieu et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu. (Ⅵ)

*****

Parce que ne connaissant point la justice de Dieu, et cherchant d’établir leur propre justice, ils ne se sont point soumis à la justice de Dieu. (Ⅶ)

*****

10. 4  
Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant.

C'est qu'en effet le fin de la Loi c'est le Christ, pour la justification de tout homme qui croit. (⁎)

*****

car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient. (Ⅰ)

*****

τέλος γὰρ νόμου Χριστὸς εἰς δικαιοσύνην παντὶ τῷ πιστεύοντι. (Ⅲ)

*****

Finis enim legis, Christus, ad justitiam omni credenti.\ (Ⅳ)

*****

Car Christ est la fin de la loi pour justice à tout croyant. (Ⅵ)

*****

Car Christ est la fin de la Loi, en justice à tout croyant. (Ⅶ)

*****

10. 5  
En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L'homme qui fera ces choses, vivra par elles.

En effet, Moïse dit de la justice qui vient de la Loi : " L'homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. " (⁎)

*****

En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi: L'homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. (Ⅰ)

*****

Μωϋσῆς γὰρ γράφει ⸂ὅτι τὴν δικαιοσύνην τὴν ἐκ ⸀τοῦ νόμου⸃ ὁ ⸀ποιήσας ἄνθρωπος ζήσεται ἐν ⸀αὐτῇ. (Ⅲ)

*****

Moyses enim scripsit, quoniam justitiam, quæ ex lege est, qui fecerit homo, vivet in ea. (Ⅳ)

*****

Car Moïse décrit la justice qui vient de la loi: «L’homme qui aura pratiqué ces choses vivra par elles». (Ⅵ)

*****

Or Moïse décrit [ainsi] la justice qui est par la Loi, [savoir], que l’homme qui fera ces choses, vivra par elles. (Ⅶ)

*****

10. 6  
Mais la justice qui vient de la foi parle ainsi: Ne dis point en ton cœur: Qui montera au ciel? C'est en faire descendre Christ;

Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi : " Ne dis pas dans ton cœur : Qui montera au Ciel " Ce qui signifie en faire descendre le Christ; (⁎)

*****

Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: Ne dis pas en ton coeur: Qui montera au ciel? c'est en faire descendre Christ; (Ⅰ)

*****

ἡ δὲ ἐκ πίστεως δικαιοσύνη οὕτως λέγει· Μὴ εἴπῃς ἐν τῇ καρδίᾳ σου· Τίς ἀναβήσεται εἰς τὸν οὐρανόν; τοῦτ’ ἔστιν Χριστὸν καταγαγεῖν· (Ⅲ)

*****

Quæ autem ex fide est justitia, sic dicit : Ne dixeris in corde tuo : Quis ascendet in cælum ? id est, Christum deducere : (Ⅳ)

*****

Mais la justice qui est sur le principe de la foi parle ainsi: Ne dis pas en ton cœur: «Qui montera au ciel?» — c’est à savoir pour en faire descendre Christ; (Ⅵ)

*****

Mais la justice qui est par la foi, s’exprime ainsi : ne dis point en ton cœur : qui montera au Ciel ? cela est ramener Christ d’en haut. (Ⅶ)

*****

10. 7  
Ou, qui descendra dans l'abîme? C'est faire remonter Christ d'entre les morts.

ou : " Qui descendra dans l'abîme? " Ce qui signifie faire remonter le Christ d'entre les morts (⁎)

*****

ou: Qui descendra dans l'abîme? c'est faire remonter Christ d'entre les morts. (Ⅰ)

*****

ἤ· Τίς καταβήσεται εἰς τὴν ἄβυσσον; τοῦτ’ ἔστιν Χριστὸν ἐκ νεκρῶν ἀναγαγεῖν. (Ⅲ)

*****

aut, Quis descendet in abyssum ? hoc est, Christum a mortuis revocare. (Ⅳ)

*****

ou: «Qui descendra dans l’abîme?» — c’est à savoir pour faire monter Christ d’entre les morts. (Ⅵ)

*****

Ou : qui descendra dans l’abîme ? cela est ramener Christ des morts. (Ⅶ)

*****

10. 8  
Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Voilà la parole de la foi que nous prêchons.

Que dit-elle donc? " Près de toi est la parole, dans ta bouche et dans ton cœur. " C'est la parole de la foi que prêchons. (⁎)

*****

Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ τί λέγει; Ἐγγύς σου τὸ ῥῆμά ἐστιν, ἐν τῷ στόματί σου καὶ ἐν τῇ καρδίᾳ σου, τοῦτ’ ἔστιν τὸ ῥῆμα τῆς πίστεως ὃ κηρύσσομεν. (Ⅲ)

*****

Sed quid dicit Scriptura ? Prope est verbum in ore tuo, et in corde tuo : hoc est verbum fidei, quod prædicamus. (Ⅳ)

*****

Mais que dit-elle? «La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur», c’est-à-dire la parole de la foi, laquelle nous prêchons, savoir que, (Ⅵ)

*****

Mais que dit-elle ? La parole est près de toi en ta bouche, et en ton cœur. [Or] c’est là la parole de la foi, laquelle nous prêchons. (Ⅶ)

*****

10. 9  
Elle dit que si tu confesses de ta bouche que Jésus est le Seigneur, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Si tu confesses de ta bouche Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts tu seras sauvé. (⁎)

*****

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. (Ⅰ)

*****

ὅτι ἐὰν ⸀ὁμολογήσῃς ἐν τῷ στόματί ⸀σου κύριον Ἰησοῦν, καὶ πιστεύσῃς ἐν τῇ καρδίᾳ σου ὅτι ὁ θεὸς αὐτὸν ἤγειρεν ἐκ νεκρῶν, σωθήσῃ· (Ⅲ)

*****

Quia si confitearis in ore tuo Dominum Jesum, et in corde tuo credideris quod Deus illum suscitavit a mortuis, salvus eris. (Ⅳ)

*****

si tu confesses de ta bouche Jésus comme Seigneur et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi, si tu confesses le Seigneur Jésus de ta bouche, et que tu croies en ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. (Ⅶ)

*****

10. 10  
Car on croit du cœur, pour obtenir la justice, et l'on fait confession de la bouche pour le salut.

Car c'est en croyant de cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de bouche qu'on parvient au salut, (⁎)

*****

Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Écriture: (Ⅰ)

*****

καρδίᾳ γὰρ πιστεύεται εἰς δικαιοσύνην, στόματι δὲ ὁμολογεῖται εἰς σωτηρίαν· (Ⅲ)

*****

Corde enim creditur ad justitiam : ore autem confessio fit ad salutem. (Ⅳ)

*****

Car du cœur on croit à justice, et de la bouche on fait confession à salut. (Ⅵ)

*****

Car de cœur on croit à justice, et de bouche on fait confession à salut. (Ⅶ)

*****

10. 11  
En effet, l'Écriture dit: Quiconque croit en lui, ne sera point confus.

selon ce que dit l'Ecriture : " Quiconque croit en lui ne sera pas confondu. " (⁎)

*****

Quiconque croit en lui ne sera point confus. (Ⅰ)

*****

λέγει γὰρ ἡ γραφή· Πᾶς ὁ πιστεύων ἐπ’ αὐτῷ οὐ καταισχυνθήσεται. (Ⅲ)

*****

Dicit enim Scriptura : Omnis qui credit in illum, non confundetur. (Ⅳ)

*****

Car l’écriture dit: «Quiconque croit en lui ne sera pas confus». (Ⅵ)

*****

Car l’Ecriture dit : quiconque croit en lui ne sera point confus. (Ⅶ)

*****

10. 12  
Car il n'y a point de distinction entre le Juif et le Grec, parce que tous ont un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent.

Il n'y a pas de différence entre le Juif et le Gentil, parce que le même Christ est le Seigneur de tous, étant riche envers tous ceux qui l'invoquent. (⁎)

*****

Il n'y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu'ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent. (Ⅰ)

*****

οὐ γάρ ἐστιν διαστολὴ Ἰουδαίου τε καὶ Ἕλληνος, ὁ γὰρ αὐτὸς κύριος πάντων, πλουτῶν εἰς πάντας τοὺς ἐπικαλουμένους αὐτόν· (Ⅲ)

*****

Non enim est distinctio Judæi et Græci : nam idem Dominus omnium, dives in omnes qui invocant illum. (Ⅳ)

*****

Car il n’y a pas de différence de Juif et de Grec, car le même Seigneur de tous est riche envers tous ceux qui l’invoquent; (Ⅵ)

*****

Parce qu’il n’y a point de différence du Juif et du Grec ; car il y a un même Seigneur de tous, qui est riche envers tous ceux qui l’invoquent. (Ⅶ)

*****

10. 13  
Car quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé.

Car " quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. " (⁎)

*****

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. (Ⅰ)

*****

Πᾶς γὰρ ὃς ἂν ἐπικαλέσηται τὸ ὄνομα κυρίου σωθήσεται. (Ⅲ)

*****

Omnis enim quicumque invocaverit nomen Domini, salvus erit.\ (Ⅳ)

*****

«car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé». (Ⅵ)

*****

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. (Ⅶ)

*****

10. 14  
Comment donc invoqueront-ils celui auquel ils n'ont point cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a pas quelqu'un qui prêche?

Comment donc invoquera-t-on celui en qui on n'a pas encore cru? Et comment croira-t-on en celui dont on n'a pas entendu parler? Et comment en entendra-t-on parler s'il n'y a pas de prédicateur? (⁎)

*****

Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche? (Ⅰ)

*****

Πῶς οὖν ⸀ἐπικαλέσωνται εἰς ὃν οὐκ ἐπίστευσαν; πῶς δὲ ⸀πιστεύσωσιν οὗ οὐκ ἤκουσαν; πῶς δὲ ⸀ἀκούσωσιν χωρὶς κηρύσσοντος; (Ⅲ)

*****

Quomodo ergo invocabunt, in quem non crediderunt ? aut quomodo credent ei, quem non audierunt ? quomodo autem audient sine prædicante ? (Ⅳ)

*****

Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont point cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont point entendu parler? Et comment entendront-ils sans quelqu’un qui prêche? (Ⅵ)

*****

Mais comment invoqueront-ils celui en qui ils n’ont point cru ? et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont point entendu [parler] ? et comment en entendront-ils parler s’il n’y a quelqu’un qui leur prêche ? (Ⅶ)

*****

10. 15  
Et comment prêchera-t-on, si l'on n'est pas envoyé? selon ce qui est écrit: Qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes choses!

Et comment seront-ils prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés? selon qu'il est écrit : " Qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent le bonheur ! " (⁎)

*****

Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés? selon qu'il est écrit: Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles! (Ⅰ)

*****

πῶς δὲ ⸀κηρύξωσιν ἐὰν μὴ ἀποσταλῶσιν; ⸀καθὼς γέγραπται· Ὡς ὡραῖοι οἱ πόδες τῶν ⸀εὐαγγελιζομένων ⸀τὰ ἀγαθά. (Ⅲ)

*****

quomodo vero prædicabunt nisi mittantur ? sicut scriptum est : Quam speciosi pedes evangelizantium pacem, evangelizantium bona ! (Ⅳ)

*****

Et comment prêcheront-ils, à moins qu’ils ne soient envoyés? selon qu’il est écrit: «Combien sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes choses». (Ⅵ)

*****

Et comment prêchera-t-on sinon qu’il y en ait qui soient envoyés ? ainsi qu’il est écrit : ô que les pieds de ceux qui annoncent la paix sont beaux, [les pieds, dis-je], de ceux qui annoncent de bonnes choses ! (Ⅶ)

*****

10. 16  
Mais tous n'ont pas obéi à l'Évangile; car Ésaïe dit: Seigneur, qui a cru à notre prédication?

Mais tous n'ont pas obéi à l'Evangile; car Isaïe dit : " Seigneur, qui a cru à notre prédication? " (⁎)

*****

Mais tous n'ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Ésaïe dit-il: Seigneur, Qui a cru à notre prédication? (Ⅰ)

*****

ἀλλ’ οὐ πάντες ὑπήκουσαν τῷ εὐαγγελίῳ· Ἠσαΐας γὰρ λέγει· Κύριε, τίς ἐπίστευσεν τῇ ἀκοῇ ἡμῶν; (Ⅲ)

*****

Sed non omnes obediunt Evangelio. Isaias enim dicit : Domine, quis credidit auditui nostro ? (Ⅳ)

*****

Mais tous n’ont pas obéi à l’évangile; car Ésaïe dit: «Seigneur, qui est-ce qui a cru à ce qu’il a entendu de nous?». (Ⅵ)

*****

Mais tous n’ont pas obéi à l’Evangile ; car Esaïe dit : Seigneur, qui est-ce qui a cru à notre prédication. (Ⅶ)

*****

10. 17  
La foi vient donc de ce qu'on entend; et ce qu'on entend, vient de la parole de Dieu.

Ainsi la foi vient de la prédication entendue, et la prédication se fait par la parole de Dieu. (⁎)

*****

Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. (Ⅰ)

*****

ἄρα ἡ πίστις ἐξ ἀκοῆς, ἡ δὲ ἀκοὴ διὰ ῥήματος ⸀Χριστοῦ. (Ⅲ)

*****

Ergo fides ex auditu, auditus autem per verbum Christi. (Ⅳ)

*****

Ainsi la foi est de ce qu’on entend, et ce qu’on entend par la parole de Dieu. (Ⅵ)

*****

La foi donc est de l’ouïe ; et l’ouïe par la parole de Dieu. (Ⅶ)

*****

10. 18  
Mais je demande, ne l'ont-ils point entendue? Au contraire, leur voix est allée par toute la terre, et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde.

Mais je demande : n'ont-ils pas entendu? Au contraire : " Leur voix est allée vers toute la terre, et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde. " (⁎)

*****

Mais je dis: N'ont-ils pas entendu? Au contraire! Leur voix est allée par toute la terre, Et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde. (Ⅰ)

*****

Ἀλλὰ λέγω, μὴ οὐκ ἤκουσαν; μενοῦνγε· Εἰς πᾶσαν τὴν γῆν ἐξῆλθεν ὁ φθόγγος αὐτῶν, καὶ εἰς τὰ πέρατα τῆς οἰκουμένης τὰ ῥήματα αὐτῶν. (Ⅲ)

*****

Sed dico : Numquid non audierunt ? Et quidem in omnem terram exivit sonus eorum, et in fines orbis terræ verba eorum. (Ⅳ)

*****

Mais je dis: N’ont-ils pas entendu? Oui, certes, «leur voix est allée par toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités de la terre habitée». (Ⅵ)

*****

Mais je demande : ne l’ont-ils point ouï ? au contraire, leur voix est allée par toute la terre, et leur parole jusques aux bouts du monde. (Ⅶ)

*****

10. 19  
Je demande encore: Israël n'en a-t-il point eu connaissance? Moïse dit le premier: Je vous provoquerai à la jalousie par ce qui n'est pas un peuple; je vous exciterai à l'indignation par une nation privée d'intelligence.

Je demande encore : Israël n'en a-t-il pas eu connaissance? Moïse le premier a dit : " J'exciterai votre jalousie contre une nation qui n'en est pas une; j'exciterai votre colère contre une nation sans intelligence. " (⁎)

*****

Mais je dis: Israël ne l'a-t-il pas su? Moïse le premier dit: J'exciterai votre jalousie par ce qui n'est point une nation, je provoquerai votre colère par une nation sans intelligence. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ λέγω, μὴ ⸂Ἰσραὴλ οὐκ ἔγνω⸃; πρῶτος Μωϋσῆς λέγει· Ἐγὼ παραζηλώσω ὑμᾶς ἐπ’ οὐκ ἔθνει, ἐπ’ ἔθνει ἀσυνέτῳ παροργιῶ ὑμᾶς. (Ⅲ)

*****

Sed dico : Numquid Israël non cognovit ? Primus Moyses dicit : Ego ad æmulationem vos adducam in non gentem : in gentem insipientem, in iram vos mittam. (Ⅳ)

*****

Mais je dis: Israël n’a-t-il pas connu? Moïse, le premier, dit: «Je vous exciterai à la jalousie par ce qui n’est pas une nation; je vous provoquerai à la colère par une nation sans intelligence». (Ⅵ)

*****

Mais je demande : Israël ne l’a-t-il point connu ? Moïse le premier dit : je vous exciterai à la jalousie par celui qui n’est point peuple ; je vous exciterai à la colère par une nation destituée d’intelligence. (Ⅶ)

*****

10. 20  
Et Ésaïe ose dire: J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient point, j'ai été connu par ceux qui ne s'informaient point de moi.

Et Isaïe pousse la hardiesse jusqu'à dire : " J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas. " (⁎)

*****

Et Ésaïe pousse la hardiesse jusqu'à dire: J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas. (Ⅰ)

*****

Ἠσαΐας δὲ ἀποτολμᾷ καὶ λέγει· Εὑρέθην ⸀ἐν τοῖς ἐμὲ μὴ ζητοῦσιν, ἐμφανὴς ⸀ἐγενόμην τοῖς ἐμὲ μὴ ἐπερωτῶσιν. (Ⅲ)

*****

Isaias autem audet, et dicit : Inventus sum a non quærentibus me : palam apparui iis qui me non interrogabant. (Ⅳ)

*****

Mais Ésaïe s’enhardit tout à fait, et dit: «J’ai été trouvé de ceux qui ne me cherchaient point, et j’ai été manifesté à ceux qui ne s’enquéraient point de moi». (Ⅵ)

*****

Et Esaïe s’enhardit tout à fait, et dit : j’ai été trouvé de ceux qui ne me cherchaient point, et je me suis clairement manifesté à ceux qui ne s’enquéraient point de moi. (Ⅶ)

*****

10. 21  
Mais à l'égard d'Israël, il dit: J'ai tout le jour étendu mes mains vers un peuple rebelle et contredisant.

Mais au sujet d'Israël il dit : " J'ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple incroyant et rebelle." (⁎)

*****

Mais au sujet d'Israël, il dit: J'ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple rebelle Et contredisant. (Ⅰ)

*****

πρὸς δὲ τὸν Ἰσραὴλ λέγει· Ὅλην τὴν ἡμέραν ἐξεπέτασα τὰς χεῖράς μου πρὸς λαὸν ἀπειθοῦντα καὶ ἀντιλέγοντα. (Ⅲ)

*****

Ad Israël autem dicit : Tota die expandi manus meas ad populum non credentem, et contradicentem. (Ⅳ)

*****

Mais quant à Israël, il dit: «Tout le long du jour j’ai étendu mes mains vers un peuple désobéissant et contredisant». (Ⅵ)

*****

Mais quant à Israël, il dit : j’ai tout le jour étendu mes mains vers un peuple rebelle et contredisant. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 10

| | | | | | | | | 10| | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥