1 Corinthiens
Onelittleangel > > 1 Corinthiens  >
(21 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

4. 1  
Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs du Christ et des dispensateurs des mystères de Dieu.

Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. (Ⅰ)

*****

Οὕτως ἡμᾶς λογιζέσθω ἄνθρωπος ὡς ὑπηρέτας Χριστοῦ καὶ οἰκονόμους μυστηρίων θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Sic nos existimet homo ut ministros Christi, et dispensatores mysteriorum Dei. (Ⅳ)

*****

Que tout homme pense ainsi à notre égard, — qu’il nous tienne pour des serviteurs de Christ et pour des administrateurs des mystères de Dieu. (Ⅵ)

*****

Que chacun nous tienne pour Ministres de Christ, et pour dispensateurs des mystères de Dieu. (Ⅶ)

*****

Que chacun donc nous regarde comme des serviteurs de Christ et des dispensateurs des mystères de Dieu. (Ⅷ)

*****

4. 2  
Eh bien ! ce que l'on cherche dans les dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle.

Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. (Ⅰ)

*****

⸀ὧδε λοιπὸν ζητεῖται ἐν τοῖς οἰκονόμοις ἵνα πιστός τις εὑρεθῇ. (Ⅲ)

*****

Hic jam quæritur inter dispensatores ut fidelis quis inveniatur. (Ⅳ)

*****

Ici, au reste, ce qui est requis dans des administrateurs, c’est qu’un homme soit trouvé fidèle. (Ⅵ)

*****

Mais, au reste, il est exigé des dispensateurs que chacun soit trouvé fidèle. (Ⅶ)

*****

Mais au reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. (Ⅷ)

*****

4. 3  
Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain; je ne me juge pas moi-même;

Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien; (Ⅰ)

*****

ἐμοὶ δὲ εἰς ἐλάχιστόν ἐστιν, ἵνα ὑφ’ ὑμῶν ἀνακριθῶ ἢ ὑπὸ ἀνθρωπίνης ἡμέρας· ἀλλ’ οὐδὲ ἐμαυτὸν ἀνακρίνω· (Ⅲ)

*****

Mihi autem pro minimo est ut a vobis judicer, aut ab humano die : sed neque meipsum judico. (Ⅳ)

*****

Mais il m’importe fort peu, à moi, que je sois jugé par vous, ou de jugement d’homme; et même je ne me juge pas moi-même. (Ⅵ)

*****

Pour moi, je me soucie fort peu d’être jugé de vous, ou de jugement d’homme ; et aussi je ne me juge point moi-même. (Ⅶ)

*****

Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain; et je ne me juge pas non plus moi-même. (Ⅷ)

*****

4. 4  
car, quoique je ne me sente coupable de rien, je ne suis pas pour cela justifié : mon juge, c'est le Seigneur.

mais ce n'est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c'est le Seigneur. (Ⅰ)

*****

οὐδὲν γὰρ ἐμαυτῷ σύνοιδα, ἀλλ’ οὐκ ἐν τούτῳ δεδικαίωμαι, ὁ δὲ ἀνακρίνων με κύριός ἐστιν. (Ⅲ)

*****

Nihil enim mihi conscius sum, sed non in hoc justificatus sum : qui autem judicat me, Dominus est. (Ⅳ)

*****

Car je n’ai rien sur ma conscience; mais par là je ne suis pas justifié; mais celui qui me juge, c’est le Seigneur. (Ⅵ)

*****

Car je ne me sens coupable de rien ; mais pour cela je ne suis pas justifié ; mais celui qui me juge, c’est le Seigneur. (Ⅶ)

*****

Car je ne me sens coupable de rien; pour cela, néanmoins, je ne suis pas justifié; mais celui qui me juge, c'est le Seigneur. (Ⅷ)

*****

4. 5  
C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps jusqu'à ce que vienne le Seigneur : il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et manifestera les desseins des cœurs, et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui est due.

C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. (Ⅰ)

*****

ὥστε μὴ πρὸ καιροῦ τι κρίνετε, ἕως ἂν ἔλθῃ ὁ κύριος, ὃς καὶ φωτίσει τὰ κρυπτὰ τοῦ σκότους καὶ φανερώσει τὰς βουλὰς τῶν καρδιῶν, καὶ τότε ὁ ἔπαινος γενήσεται ἑκάστῳ ἀπὸ τοῦ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

Itaque nolite ante tempus judicare, quoadusque veniat Dominus : qui et illuminabit abscondita tenebrarum, et manifestabit consilia cordium : et tunc laus erit unicuique a Deo. (Ⅳ)

*****

Ainsi ne jugez rien avant le temps, jusqu’à ce que le Seigneur vienne, qui aussi mettra en lumière les choses cachées des ténèbres, et qui manifestera les conseils des cœurs; et alors chacun recevra sa louange de la part de Dieu. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que le Seigneur vienne, qui aussi mettra en lumière les choses cachées dans les ténèbres, et qui manifestera les conseils des cœurs ; et alors Dieu rendra à chacun [sa] louange. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi, ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en évidence les choses cachées dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs; et alors Dieu donnera à chacun sa louange. (Ⅷ)

*****

4. 6  
Ce que je viens de dire d'Apollos et de moi, n'est qu'une forme que j'ai prise à cause de vous, frères, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au delà de ce qui est écrit, ne vous enflant pas d'orgueil en faveur de l'un contre l'autre.

C'est à cause de vous, frères, que j'ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d'Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre. (Ⅰ)

*****

Ταῦτα δέ, ἀδελφοί, μετεσχημάτισα εἰς ἐμαυτὸν καὶ ⸀Ἀπολλῶν δι’ ὑμᾶς, ἵνα ἐν ἡμῖν μάθητε τό· Μὴ ὑπὲρ ⸀ἃ ⸀γέγραπται, ἵνα μὴ εἷς ὑπὲρ τοῦ ἑνὸς φυσιοῦσθε κατὰ τοῦ ἑτέρου. (Ⅲ)

*****

Hæc autem, fratres, transfiguravi in me et Apollo, propter vos : ut in nobis discatis, ne supra quam scriptum est, unus adversus alterum infletur pro alio. (Ⅳ)

*****

Or, frères, j’ai tourné ceci sur moi et sur Apollos, à cause de vous, afin qu’en nous, vous appreniez à ne pas élever vos pensées au-dessus de ce qui est écrit, afin que vous ne vous enfliez pas pour l’un contre un autre. (Ⅵ)

*****

Or, mes frères, j’ai tourné [par une façon de parler], ce discours sur moi et sur Apollos, à cause de vous ; afin que vous appreniez de nous à ne point présumer au delà de ce qui est écrit, de peur que l’un pour l’autre vous ne vous enfliez contre autrui. (Ⅶ)

*****

Or, mes frères, je me suis appliqué ces choses, ainsi qu'à Apollos, à cause de vous, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas penser au-delà de ce qui est écrit, afin que nul de vous ne mette son orgueil en l'un pour s'élever contre l'autre. (Ⅷ)

*****

4. 7  
Car qui est-ce qui te distingue? Qu'as-tu que tu ne l'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu comme si tu ne l'avais pas reçu?

Car qui est-ce qui te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu? (Ⅰ)

*****

τίς γάρ σε διακρίνει; τί δὲ ἔχεις ὃ οὐκ ἔλαβες; εἰ δὲ καὶ ἔλαβες, τί καυχᾶσαι ὡς μὴ λαβών; (Ⅲ)

*****

Quis enim te discernit ? quid autem habes quod non accepisti ? si autem accepisti, quid gloriaris quasi non acceperis ?\ (Ⅳ)

*****

Car qui est-ce qui met de la différence entre toi et un autre? Et qu’as-tu, que tu n’aies reçu? Et si aussi tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu? (Ⅵ)

*****

Car qui est-ce qui met de la différence entre toi et un autre ? et qu’est-ce que tu as, que tu ne l’aies reçu ? et si tu l’as reçu, pourquoi t’en glorifies-tu comme si tu ne l’avais point reçu ? (Ⅶ)

*****

Car qui est-ce qui te distingue? Et qu'as-tu, que tu ne l'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi t'en glorifies-tu, comme si tu ne l'avais point reçu? (Ⅷ)

*****

4. 8  
Déjà vous êtes rassasiés ! Déjà vous êtes riches ! Sans nous, vous êtes rois ! Dieu veuille que vous le soyez en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous !

Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous! (Ⅰ)

*****

Ἤδη κεκορεσμένοι ἐστέ, ἤδη ἐπλουτήσατε, χωρὶς ἡμῶν ἐβασιλεύσατε· καὶ ὄφελόν γε ἐβασιλεύσατε, ἵνα καὶ ἡμεῖς ὑμῖν συμβασιλεύσωμεν. (Ⅲ)

*****

Jam saturati estis, jam divites facti estis : sine nobis regnatis : et utinam regnetis, ut et nos vobiscum regnemus. (Ⅳ)

*****

Déjà vous êtes rassasiés; déjà vous êtes riches; vous avez régné sans nous; et je voudrais bien que vous régnassiez, afin que nous aussi nous régnassions avec vous! (Ⅵ)

*****

Vous êtes déjà rassasiés, vous êtes déjà enrichis, vous êtes faits Rois sans nous ; et plût à Dieu que vous régnassiez, afin que nous régnassions aussi avec vous ! (Ⅶ)

*****

Vous êtes déjà rassasiés, vous êtes déjà riches, vous régnez sans nous. Et plût à Dieu que vous régnassiez, afin que nous régnassions aussi avec vous! (Ⅷ)

*****

4. 9  
Car il semble que Dieu nous ait fait paraître, nous les Apôtres, comme les derniers des hommes, comme des condamnés à mort, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes.

Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. (Ⅰ)

*****

δοκῶ ⸀γάρ, ὁ θεὸς ἡμᾶς τοὺς ἀποστόλους ἐσχάτους ἀπέδειξεν ὡς ἐπιθανατίους, ὅτι θέατρον ἐγενήθημεν τῷ κόσμῳ καὶ ἀγγέλοις καὶ ἀνθρώποις. (Ⅲ)

*****

Puto enim quod Deus nos Apostolos novissimos ostendit, tamquam morti destinatos : quia spectaculum facti sumus mundo, et angelis, et hominibus. (Ⅳ)

*****

Car je pense que Dieu nous a produits les derniers sur la scène, nous les apôtres, comme des gens voués à la mort; car nous avons été faits un spectacle pour le monde, et pour les anges et pour les hommes. (Ⅵ)

*****

Car je pense que Dieu nous a exposés publiquement, [nous] qui sommes les derniers Apôtres, comme des gens condamnés à la mort, vu que nous sommes rendus le spectacle du monde, des Anges et des hommes. (Ⅶ)

*****

Car je pense que Dieu nous a exposés, nous les apôtres, comme les derniers des hommes, comme des gens voués à la mort, nous faisant servir de spectacle au monde, et aux anges et aux hommes. (Ⅷ)

*****

4. 10  
Nous, nous sommes insensés à cause du Christ, et vous, vous êtes sages en Jésus-Christ; nous, nous sommes faibles, et vous, vous êtes forts; vous, vous êtes en honneur, et nous dans le mépris !

Nous sommes fous à cause de Christ; mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés, et nous sommes méprisés! (Ⅰ)

*****

ἡμεῖς μωροὶ διὰ Χριστόν, ὑμεῖς δὲ φρόνιμοι ἐν Χριστῷ· ἡμεῖς ἀσθενεῖς, ὑμεῖς δὲ ἰσχυροί· ὑμεῖς ἔνδοξοι, ἡμεῖς δὲ ἄτιμοι. (Ⅲ)

*****

Nos stulti propter Christum, vos autem prudentes in Christo : nos infirmi, vos autem fortes : vos nobiles, nos autem ignobiles. (Ⅳ)

*****

Nous, nous sommes fous pour l’amour de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous forts; vous en honneur, mais nous dans le mépris. (Ⅵ)

*****

Nous [sommes] fous pour l’amour de Christ, mais vous [êtes] sages en Christ ; nous [sommes] faibles, et vous [êtes] forts ; vous êtes dans l’estime, et nous sommes dans le mépris. (Ⅶ)

*****

Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles mais vous êtes forts; vous êtes dans l'honneur, mais nous sommes dans le mépris. (Ⅷ)

*****

4. 11  
A cette heure encore, nous souffrons la faim, la soif, la nudité; nous sommes meurtris de coups, nous n'avons ni feu ni lieu,

Jusqu'à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, la nudité; nous sommes maltraités, errants çà et là; (Ⅰ)

*****

ἄχρι τῆς ἄρτι ὥρας καὶ πεινῶμεν καὶ διψῶμεν καὶ γυμνιτεύομεν καὶ κολαφιζόμεθα καὶ ἀστατοῦμεν (Ⅲ)

*****

Usque in hanc horam et esurimus, et sitimus, et nudi sumus, et colaphis cædimur, et instabiles sumus, (Ⅳ)

*****

Jusqu’à cette heure nous souffrons et la faim et la soif, et nous sommes nus, et nous sommes souffletés, et nous sommes sans demeure fixe, (Ⅵ)

*****

Jusqu’à cette heure nous souffrons la faim et la soif, et nous sommes nus ; nous sommes souffletés, et nous sommes errants çà et là. (Ⅶ)

*****

Jusqu'à présent nous souffrons la faim et la soif, et nous sommes nus; on nous frappe au visage, et nous sommes errants çà et là; (Ⅷ)

*****

4. 12  
et nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains; maudits, nous bénissons; persécutés, nous le supportons;

nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains; injuriés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; (Ⅰ)

*****

καὶ κοπιῶμεν ἐργαζόμενοι ταῖς ἰδίαις χερσίν· λοιδορούμενοι εὐλογοῦμεν, διωκόμενοι ἀνεχόμεθα, (Ⅲ)

*****

et laboramus operantes manibus nostris : maledicimur, et benedicimus : persecutionem patimur, et sustinemus : (Ⅳ)

*****

et nous prenons de la peine, travaillant de nos propres mains; injuriés, nous bénissons; persécutés, nous le supportons; (Ⅵ)

*****

Et nous nous fatiguons en travaillant de nos propres mains ; on dit du mal de nous, et nous bénissons ; nous sommes persécutés, et nous le souffrons. (Ⅶ)

*****

Nous nous fatiguons en travaillant de nos propres mains; outragés, nous bénissons; persécutés, nous le souffrons; (Ⅷ)

*****

4. 13  
calomniés, nous supplions; nous sommes jusqu'à présent comme des balayures du monde, le rebut des hommes.

calomniés, nous parlons avec bonté; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu'à maintenant. (Ⅰ)

*****

⸀δυσφημούμενοι παρακαλοῦμεν· ὡς περικαθάρματα τοῦ κόσμου ἐγενήθημεν, πάντων περίψημα ἕως ἄρτι. (Ⅲ)

*****

blasphemamur, et obsecramus : tamquam purgamenta hujus mundi facti sumus, omnium peripsema usque adhuc.\ (Ⅳ)

*****

calomniés, nous supplions; nous sommes devenus comme les balayures du monde et le rebut de tous jusqu’à maintenant. (Ⅵ)

*****

Nous sommes blâmés, et nous prions ; nous sommes faits comme les balayures du monde, et comme le rebut de tous, jusqu’à maintenant. (Ⅶ)

*****

Calomniés, nous prions; nous sommes jusqu'à présent comme les balayures du monde, le rebut de tous. (Ⅷ)

*****

4. 14  
Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris ces choses; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés.

Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris ces choses; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. (Ⅰ)

*****

Οὐκ ἐντρέπων ὑμᾶς γράφω ταῦτα, ἀλλ’ ὡς τέκνα μου ἀγαπητὰ ⸀νουθετῶν· (Ⅲ)

*****

Non ut confundam vos, hæc scribo, sed ut filios meos carissimos moneo. (Ⅳ)

*****

Ce n’est pas pour vous faire honte que j’écris ces choses, mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. (Ⅵ)

*****

Je n’écris point ces choses pour vous faire honte ; mais je vous donne des avis comme à mes chers enfants. (Ⅶ)

*****

Je n'écris point ces choses pour vous faire honte; mais je vous avertis comme mes chers enfants. (Ⅷ)

*****

4. 15  
Car, eussiez-vous dix mille maîtres dans le Christ, vous n'avez pas cependant plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l'Evangile.

Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n'avez cependant pas plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus Christ par l'Évangile. (Ⅰ)

*****

ἐὰν γὰρ μυρίους παιδαγωγοὺς ἔχητε ἐν Χριστῷ, ἀλλ’ οὐ πολλοὺς πατέρας, ἐν γὰρ Χριστῷ Ἰησοῦ διὰ τοῦ εὐαγγελίου ἐγὼ ὑμᾶς ἐγέννησα. (Ⅲ)

*****

Nam si decem millia pædagogorum habeatis in Christo, sed non multos patres. Nam in Christo Jesu per Evangelium ego vos genui. (Ⅳ)

*****

Car quand vous auriez dix mille maîtres dans le Christ, vous n’avez cependant pas beaucoup de pères, car moi je vous ai engendrés dans le christ Jésus par l’évangile. (Ⅵ)

*****

Car quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez pourtant pas plusieurs pères : car c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile. (Ⅶ)

*****

Car, vous auriez dix mille maîtres en Christ, que vous n'auriez pas plusieurs pères; car c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ, par l'Évangile. (Ⅷ)

*****

4. 16  
Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs, (comme je le suis du Christ).

Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs. (Ⅰ)

*****

παρακαλῶ οὖν ὑμᾶς, μιμηταί μου γίνεσθε. (Ⅲ)

*****

Rogo ergo vos, imitatores mei estote, sicut et ego Christi. (Ⅳ)

*****

Je vous supplie donc d’être mes imitateurs. (Ⅵ)

*****

Je vous prie donc d’être mes imitateurs. (Ⅶ)

*****

Je vous en supplie donc, soyez mes imitateurs. (Ⅷ)

*****

4. 17  
C'est pour cela que je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Jésus-Christ, de quelle manière j'enseigne partout, dans toutes les Eglises.

Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j'enseigne partout dans toutes les Églises. (Ⅰ)

*****

διὰ τοῦτο ἔπεμψα ὑμῖν Τιμόθεον, ὅς ἐστίν ⸂μου τέκνον⸃ ἀγαπητὸν καὶ πιστὸν ἐν κυρίῳ, ὃς ὑμᾶς ἀναμνήσει τὰς ὁδούς μου τὰς ἐν Χριστῷ ⸀Ἰησοῦ, καθὼς πανταχοῦ ἐν πάσῃ ἐκκλησίᾳ διδάσκω. (Ⅲ)

*****

Ideo misi ad vos Timotheum, qui est filius meus carissimus, et fidelis in Domino : qui vos commonefaciet vias meas, quæ sunt in Christo Jesu, sicut ubique in omni ecclesia doceo. (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et qui est fidèle dans le Seigneur; il vous fera souvenir de mes voies en Christ, selon que j’enseigne partout dans chaque assemblée. (Ⅵ)

*****

C’est pour cela que je vous ai envoyé Timothée, qui est mon fils bien-aimé, et qui est fidèle en [notre] Seigneur ; afin qu’il vous fasse souvenir de mes voies en Christ, et comment j’enseigne partout dans chaque Eglise. (Ⅶ)

*****

C'est pour cela que je vous ai envoyé Timothée, qui est mon fils bien-aimé et fidèle, dans le Seigneur; il vous fera ressouvenir de mes voies en Christ, et de quelle manière j'enseigne partout dans toutes les Églises. (Ⅷ)

*****

4. 18  
Quelques-uns, présumant que je n'irais plus chez vous, se sont enflés d'orgueil.

Quelques-uns se sont enflés d'orgueil, comme si je ne devais pas aller chez vous. (Ⅰ)

*****

ὡς μὴ ἐρχομένου δέ μου πρὸς ὑμᾶς ἐφυσιώθησάν τινες· (Ⅲ)

*****

Tamquam non venturus sim ad vos, sic inflati sunt quidam. (Ⅳ)

*****

Or quelques-uns se sont enflés d’orgueil, comme si je ne devais pas aller vers vous; (Ⅵ)

*****

Or quelques-uns se sont glorifiés comme si je ne devais point aller vers vous. (Ⅶ)

*****

Or, quelques-uns se sont enflés d'orgueil, comme si je ne devais pas venir chez vous. (Ⅷ)

*****

4. 19  
Mais j'irai bientôt chez vous, s'il plaît au Seigneur, et je prendrai connaissance non des paroles de ceux qui se sont enflés, mais de ce qu'ils peuvent faire.

Mais j'irai bientôt chez vous, si c'est la volonté du Seigneur, et je connaîtrai, non les paroles, mais la puissance de ceux qui se sont enflés. (Ⅰ)

*****

ἐλεύσομαι δὲ ταχέως πρὸς ὑμᾶς, ἐὰν ὁ κύριος θελήσῃ, καὶ γνώσομαι οὐ τὸν λόγον τῶν πεφυσιωμένων ἀλλὰ τὴν δύναμιν, (Ⅲ)

*****

Veniam autem ad vos cito, si Dominus voluerit : et cognoscam non sermonem eorum qui inflati sunt, sed virtutem. (Ⅳ)

*****

mais j’irai bientôt vers vous, si le Seigneur le veut, et je connaîtrai, non la parole de ceux qui se sont enflés, mais la puissance. (Ⅵ)

*****

Mais j’irai bientôt vers vous, si le Seigneur le veut ; et je connaîtrai non point la parole de ceux qui se sont glorifiés, mais l’efficace. (Ⅶ)

*****

Mais j'irai bientôt chez vous, si le Seigneur le veut, et je connaîtrai, non quelle est la parole de ceux qui sont enflés, mais leur pouvoir. (Ⅷ)

*****

4. 20  
Car le royaume de Dieu consiste, non en paroles, mais en œuvres.

Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. (Ⅰ)

*****

οὐ γὰρ ἐν λόγῳ ἡ βασιλεία τοῦ θεοῦ ἀλλ’ ἐν δυνάμει. (Ⅲ)

*****

Non enim in sermone est regnum Dei, sed in virtute. (Ⅳ)

*****

Car le royaume de Dieu n’est pas en parole, mais en puissance. (Ⅵ)

*****

Car le Royaume de Dieu ne consiste point en paroles, mais en efficace. (Ⅶ)

*****

Car le royaume de Dieu consiste en puissance et non en paroles. (Ⅷ)

*****

4. 21  
Que voulez-vous? Que j'aille chez vous avec la verge, ou avec amour et dans un esprit de douceur?

Que voulez-vous? Que j'aille chez vous avec une verge, ou avec amour et dans un esprit de douceur? (Ⅰ)

*****

τί θέλετε; ἐν ῥάβδῳ ἔλθω πρὸς ὑμᾶς, ἢ ἐν ἀγάπῃ πνεύματί τε πραΰτητος; (Ⅲ)

*****

Quid vultis ? in virga veniam ad vos, an in caritate, et spiritu mansuetudinis ? (Ⅳ)

*****

Que voulez-vous? Que j’aille vers vous avec la verge, ou avec amour et un esprit de douceur? (Ⅵ)

*****

Que voulez-vous ? irai-je à vous avec la verge, ou avec charité, et un esprit de douceur ? (Ⅶ)

*****

Que voulez-vous? Irai-je à vous avec la verge, ou avec charité, et dans un esprit de douceur? (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥