Philippiens
Onelittleangel > > Philippiens  >
(30 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

2. 1  
Si donc il est quelque encouragement dans le Christ, s'il est quelque consolation de charité, s'il est quelque communauté d'esprit, s'il est quelque tendresse et quelque compassion,

Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque union d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde, (Ⅰ)

*****

Εἴ τις οὖν παράκλησις ἐν Χριστῷ, εἴ τι παραμύθιον ἀγάπης, εἴ τις κοινωνία πνεύματος, εἴ τις σπλάγχνα καὶ οἰκτιρμοί, (Ⅲ)

*****

Si qua ergo consolatio in Christo, si quod solatium caritatis, si qua societas spiritus, si qua viscera miserationis : (Ⅳ)

*****

Si donc il y a quelque consolation en Christ, si quelque soulagement d’amour, si quelque communion de l’Esprit, si quelque tendresse et quelques compassions, (Ⅵ)

*****

Si donc il y a quelque consolation en Christ, s’il y a quelque soulagement dans la charité, s’il y a quelque communion d’esprit, s’il y a quelques cordiales affections et quelques compassions, (Ⅶ)

*****

S'il y a donc quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque communion d'esprit, s'il y a quelque compassion et miséricorde, (Ⅷ)

*****

2. 2  
rendez ma joie parfaite : ayez une même pensée, un même amour, une même âme, un même sentiment.

rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. (Ⅰ)

*****

πληρώσατέ μου τὴν χαρὰν ἵνα τὸ αὐτὸ φρονῆτε, τὴν αὐτὴν ἀγάπην ἔχοντες, σύμψυχοι, τὸ ἓν φρονοῦντες, (Ⅲ)

*****

implete gaudium meum ut idem sapiatis, eamdem caritatem habentes, unanimes, idipsum sentientes, (Ⅳ)

*****

rendez ma joie accomplie en ceci que vous ayez une même pensée, ayant un même amour, étant d’un même sentiment, pensant à une seule et même chose. (Ⅵ)

*****

Rendez ma joie parfaite, étant d’un même sentiment, ayant un même amour, n’étant qu’une même âme, et consentant [tous] à une même chose. (Ⅶ)

*****

Rendez ma joie parfaite, étant en bonne intelligence, ayant une même charité, une même âme, un même sentiment; (Ⅷ)

*****

2. 3  
Ne faites rien par esprit de rivalité ou par vaine gloire; mais que chacun, en toute humilité, regarde les autres comme au-dessus de soi;

Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. (Ⅰ)

*****

μηδὲν κατ’ ἐριθείαν ⸂μηδὲ κατὰ⸃ κενοδοξίαν, ἀλλὰ τῇ ταπεινοφροσύνῃ ἀλλήλους ἡγούμενοι ὑπερέχοντας ἑαυτῶν, (Ⅲ)

*****

nihil per contentionem, neque per inanem gloriam : sed in humilitate superiores sibi invicem arbitrantes, (Ⅳ)

*****

Que rien ne se fasse par esprit de parti, ou par vaine gloire; mais que, dans l’humilité, l’un estime l’autre supérieur à lui-même, (Ⅵ)

*****

Que rien ne se fasse par un esprit de dispute, ou par vaine gloire ; mais que par humilité de cœur l’un estime l’autre plus excellent que soi-même. (Ⅶ)

*****

Ne faites rien par contestation, ni par vaine gloire; mais que chacun de vous regarde les autres, par humilité, comme plus excellents que lui-même. (Ⅷ)

*****

2. 4  
chacun ayant égard, non à ses propres intérêts, mais à ceux des autres.

Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. (Ⅰ)

*****

μὴ τὰ ἑαυτῶν ⸀ἕκαστοι ⸀σκοποῦντες, ἀλλὰ καὶ τὰ ἑτέρων ⸁ἕκαστοι. (Ⅲ)

*****

non quæ sua sunt singuli considerantes, sed ea quæ aliorum.\ (Ⅳ)

*****

chacun ne regardant pas à ce qui est à lui, mais chacun aussi à ce qui est aux autres. (Ⅵ)

*****

Ne regardez point chacun, à votre intérêt particulier, mais [que chacun ait égard] aussi à ce qui concerne les autres. (Ⅶ)

*****

Ne regardez pas chacun à votre intérêt particulier, mais aussi à celui des autres. (Ⅷ)

*****

2. 5  
Ayez en vous les mêmes sentiments dont était animé le Christ Jésus :

Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, (Ⅰ)

*****

τοῦτο ⸀φρονεῖτε ἐν ὑμῖν ὃ καὶ ἐν Χριστῷ Ἰησοῦ, (Ⅲ)

*****

Hoc enim sentite in vobis, quod et in Christo Jesu : (Ⅳ)

*****

Qu’il y ait donc en vous cette pensée qui a été aussi dans le christ Jésus, (Ⅵ)

*****

Qu’il y ait donc en vous un même sentiment qui a été en Jésus-Christ. (Ⅶ)

*****

Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ, (Ⅷ)

*****

2. 6  
bien qu'il fût dans la condition de Dieu, il n'a pas retenu avidement son égalité avec Dieu;

lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, (Ⅰ)

*****

ὃς ἐν μορφῇ θεοῦ ὑπάρχων οὐχ ἁρπαγμὸν ἡγήσατο τὸ εἶναι ἴσα θεῷ, (Ⅲ)

*****

qui cum in forma Dei esset, non rapinam arbitratus est esse se æqualem Deo : (Ⅳ)

*****

lequel, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu, (Ⅵ)

*****

Lequel étant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une usurpation d’être égal à Dieu. (Ⅶ)

*****

Lequel étant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à saisir d'être égal à Dieu; (Ⅷ)

*****

2. 7  
mais il s'est anéanti lui-même, en prenant la condition d'esclave, en se rendant semblable aux hommes, et reconnu pour homme par tout ce qui a paru de lui;

mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ ἑαυτὸν ἐκένωσεν μορφὴν δούλου λαβών, ἐν ὁμοιώματι ἀνθρώπων γενόμενος· καὶ σχήματι εὑρεθεὶς ὡς ἄνθρωπος (Ⅲ)

*****

sed semetipsum exinanivit, formam servi accipiens, in similitudinem hominum factus, et habitu inventus ut homo. (Ⅳ)

*****

mais s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes; (Ⅵ)

*****

Cependant il s’est anéanti lui-même, ayant pris la forme de serviteur, fait à la ressemblance des hommes ; (Ⅶ)

*****

Mais il s'est dépouillé lui-même, ayant pris la forme de serviteur, devenant semblable aux hommes; (Ⅷ)

*****

2. 8  
il s'est abaissé lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix.

il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. (Ⅰ)

*****

ἐταπείνωσεν ἑαυτὸν γενόμενος ὑπήκοος μέχρι θανάτου, θανάτου δὲ σταυροῦ· (Ⅲ)

*****

Humiliavit semetipsum factus obediens usque ad mortem, mortem autem crucis. (Ⅳ)

*****

et, étant trouvé en figure comme un homme, il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. (Ⅵ)

*****

Et étant trouvé en figure comme un homme, il s’est abaissé lui-même, et a été obéissant jusques à la mort, à la mort même de la croix. (Ⅶ)

*****

Et, revêtu de la figure d'homme, il s'est abaissé lui-même, en se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. (Ⅷ)

*****

2. 9  
C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,

C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, (Ⅰ)

*****

διὸ καὶ ὁ θεὸς αὐτὸν ὑπερύψωσεν, καὶ ἐχαρίσατο αὐτῷ ⸀τὸ ὄνομα τὸ ὑπὲρ πᾶν ὄνομα, (Ⅲ)

*****

Propter quod et Deus exaltavit illum, et donavit illi nomen, quod est super omne nomen : (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi aussi Dieu l’a haut élevé et lui a donné un nom au-dessus de tout nom, (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné un Nom, qui est au-dessus de tout Nom ; (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi aussi, Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom; (Ⅷ)

*****

2. 10  
afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,

afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, (Ⅰ)

*****

ἵνα ἐν τῷ ὀνόματι Ἰησοῦ πᾶν γόνυ κάμψῃ ἐπουρανίων καὶ ἐπιγείων καὶ καταχθονίων, (Ⅲ)

*****

ut in nomine Jesu omne genu flectatur cælestium, terrestrium et infernorum, (Ⅳ)

*****

afin qu’au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, (Ⅵ)

*****

Afin qu’au Nom de Jésus tout genou se ploie, tant de ceux qui sont aux cieux, que de ceux qui sont en la terre, et au-dessous de la terre, (Ⅶ)

*****

Afin qu'au nom de Jésus, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, (Ⅷ)

*****

2. 11  
et que toute langue confesse, à la gloire de Dieu le Père, que Jésus-Christ est Seigneur.

et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ⅰ)

*****

καὶ πᾶσα γλῶσσα ἐξομολογήσηται ὅτι κύριος Ἰησοῦς Χριστὸς εἰς δόξαν θεοῦ πατρός. (Ⅲ)

*****

et omnis lingua confiteatur, quia Dominus Jesus Christus in gloria est Dei Patris.\ (Ⅳ)

*****

et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ⅵ)

*****

Et que toute Langue confesse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ⅶ)

*****

Et que toute langue confesse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Ⅷ)

*****

2. 12  
Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours été obéissants, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent;

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; (Ⅰ)

*****

Ὥστε, ἀγαπητοί μου, καθὼς πάντοτε ὑπηκούσατε, μὴ ὡς ἐν τῇ παρουσίᾳ μου μόνον ἀλλὰ νῦν πολλῷ μᾶλλον ἐν τῇ ἀπουσίᾳ μου, μετὰ φόβου καὶ τρόμου τὴν ἑαυτῶν σωτηρίαν κατεργάζεσθε, (Ⅲ)

*****

Itaque carissimi mei (sicut semper obedistis), non ut in præsentia mei tantum, sed multo magis nunc in absentia mea, cum metu et tremore vestram salutem operamini. (Ⅳ)

*****

Ainsi donc, mes bien-aimés, de même que vous avez toujours obéi, non seulement comme en ma présence, mais beaucoup plus maintenant en mon absence, travaillez à votre propre salut avec crainte et tremblement: (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi, mes bien-aimés, ainsi que vous avez toujours obéi, non seulement comme en ma présence, mais beaucoup plus maintenant en mon absence, employez-vous à votre propre salut avec crainte et tremblement. (Ⅶ)

*****

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, non seulement comme en ma présence, mais plus encore maintenant en mon absence, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement; (Ⅷ)

*****

2. 13  
car c'est Dieu qui opère en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.

car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. (Ⅰ)

*****

⸀θεὸς γάρ ἐστιν ὁ ἐνεργῶν ἐν ὑμῖν καὶ τὸ θέλειν καὶ τὸ ἐνεργεῖν ὑπὲρ τῆς εὐδοκίας. (Ⅲ)

*****

Deus est enim, qui operatur in vobis et velle, et perficere pro bona voluntate. (Ⅳ)

*****

car c’est Dieu qui opère en vous et le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. (Ⅵ)

*****

Car c’est Dieu qui produit en vous avec efficace le vouloir, et l’exécution, selon son bon plaisir. (Ⅶ)

*****

Car c'est Dieu qui produit en vous et le vouloir et le faire selon son plaisir. (Ⅷ)

*****

2. 14  
Agissez en tout sans murmures ni hésitations,

Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, (Ⅰ)

*****

Πάντα ποιεῖτε χωρὶς γογγυσμῶν καὶ διαλογισμῶν, (Ⅲ)

*****

Omnia autem facite sine murmurationibus et hæsitationibus : (Ⅳ)

*****

Faites toutes choses sans murmures et sans raisonnements, (Ⅵ)

*****

Faites toutes choses sans murmures, et sans disputes ; (Ⅶ)

*****

Faites toutes choses sans murmures et sans disputes; (Ⅷ)

*****

2. 15  
afin que vous soyez sans reproche, simples, enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu de ce peuple pervers et corrompu, dans le sein duquel vous brillez comme des flambeaux dans le monde,

afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, (Ⅰ)

*****

ἵνα γένησθε ἄμεμπτοι καὶ ἀκέραιοι, τέκνα θεοῦ ⸂ἄμωμα μέσον⸃ γενεᾶς σκολιᾶς καὶ διεστραμμένης, ἐν οἷς φαίνεσθε ὡς φωστῆρες ἐν κόσμῳ (Ⅲ)

*****

ut sitis sine querela, et simplices filii Dei, sine reprehensione in medio nationis pravæ et perversæ : inter quos lucetis sicut luminaria in mundo, (Ⅳ)

*****

afin que vous soyez sans reproche et purs, des enfants de Dieu irréprochables, au milieu d’une génération tortue et perverse, parmi laquelle vous reluisez comme des luminaires dans le monde, (Ⅵ)

*****

afin que vous soyez sans reproche, et purs, des enfants de Dieu, irrépréhensibles au milieu de la génération corrompue et perverse, parmi lesquels vous reluisez comme des flambeaux au monde, qui portent au devant d’eux la parole de la vie. (Ⅶ)

*****

Afin que vous soyez sans reproche, sans tache, enfants de Dieu, irrépréhensibles au milieu d'une génération dépravée et perverse, au sein de laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, y portant la parole de vie; (Ⅷ)

*****

2. 16  
étant en possession de la parole de vie; et ainsi je pourrai me glorifier, au jour du Christ, de n'avoir pas couru en vain, ni travaillé en vain.

portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain. (Ⅰ)

*****

λόγον ζωῆς ἐπέχοντες, εἰς καύχημα ἐμοὶ εἰς ἡμέραν Χριστοῦ, ὅτι οὐκ εἰς κενὸν ἔδραμον οὐδὲ εἰς κενὸν ἐκοπίασα. (Ⅲ)

*****

verbum vitæ continentes ad gloriam meam in die Christi, quia non in vacuum cucurri, neque in vacuum laboravi. (Ⅳ)

*****

présentant la parole de vie, pour ma gloire au jour de Christ, en témoignage que je n’ai pas couru en vain ni travaillé en vain. (Ⅵ)

*****

Pour me glorifier en la journée de Christ de n’avoir point couru en vain, ni travaillé en vain. (Ⅶ)

*****

En sorte qu'au jour de Christ, je puisse me glorifier de n'avoir point couru en vain, ni travaillé en vain. (Ⅷ)

*****

2. 17  
Et même dût mon sang servir de libation dans le sacrifice et dans le service de votre foi, je m'en réjouis et vous en félicite.

Et même si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m'en réjouis, et je me réjouis avec vous tous. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ εἰ καὶ σπένδομαι ἐπὶ τῇ θυσίᾳ καὶ λειτουργίᾳ τῆς πίστεως ὑμῶν, χαίρω καὶ συγχαίρω πᾶσιν ὑμῖν· (Ⅲ)

*****

Sed et si immolor supra sacrificium, et obsequium fidei vestræ, gaudeo, et congratulor omnibus vobis. (Ⅳ)

*****

Mais si même je sers d’aspersion sur le sacrifice et le service de votre foi, j’en suis joyeux et je m’en réjouis avec vous tous. (Ⅵ)

*****

Que si même je sers d’aspersion sur le sacrifice et le service de votre foi, j’en suis joyeux ; et je m’en réjouis avec vous tous. (Ⅶ)

*****

Et si même je sers d'aspersion sur le sacrifice et le ministère de votre foi, j'en ai de la joie, et je m'en réjouis avec vous tous. (Ⅷ)

*****

2. 18  
Vous aussi réjouissez-vous-en et m'en félicitez.

Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi. (Ⅰ)

*****

τὸ δὲ αὐτὸ καὶ ὑμεῖς χαίρετε καὶ συγχαίρετέ μοι. (Ⅲ)

*****

Idipsum autem et vos gaudete, et congratulamini mihi.\ (Ⅳ)

*****

Pareillement, vous aussi, soyez-en joyeux et réjouissez-vous-en avec moi. (Ⅵ)

*****

Vous aussi pareillement soyez-en joyeux, et réjouissez-vous-en avec moi. (Ⅶ)

*****

Vous aussi de même, ayez de la joie, et vous réjouissez avec moi. (Ⅷ)

*****

2. 19  
J'espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin de me sentir moi-même plein de courage en apprenant de vos nouvelles.

J'espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d'être encouragé moi-même en apprenant ce qui vous concerne. (Ⅰ)

*****

Ἐλπίζω δὲ ἐν κυρίῳ Ἰησοῦ Τιμόθεον ταχέως πέμψαι ὑμῖν, ἵνα κἀγὼ εὐψυχῶ γνοὺς τὰ περὶ ὑμῶν. (Ⅲ)

*****

Spero autem in Domino Jesu, Timotheum me cito mittere ad vos : ut et ego bono animo sim, cognitis quæ circa vos sunt. (Ⅳ)

*****

Or j’espère dans le seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin que moi aussi j’aie bon courage quand j’aurai connu l’état de vos affaires; (Ⅵ)

*****

Or j’espère [avec la grâce] du Seigneur Jésus de vous envoyer bientôt Timothée, afin que j’aie aussi plus de courage quand j’aurai connu votre état. (Ⅶ)

*****

Or j'espère, dans le Seigneur Jésus, vous envoyer bientôt Timothée, afin que j'aie bon courage, en apprenant votre état. (Ⅷ)

*****

2. 20  
Car je n'ai personne qui me soit tant uni de sentiments, pour prendre sincèrement à cœur ce qui vous concerne;

Car je n'ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à coeur votre situation; (Ⅰ)

*****

οὐδένα γὰρ ἔχω ἰσόψυχον ὅστις γνησίως τὰ περὶ ὑμῶν μεριμνήσει, (Ⅲ)

*****

Neminem enim habeo tam unanimem, qui sincera affectione pro vobis sollicitus sit. (Ⅳ)

*****

car je n’ai personne qui soit animé d’un même sentiment avec moi pour avoir une sincère sollicitude à l’égard de ce qui vous concerne; (Ⅵ)

*****

Car je n’ai personne d’un pareil courage, et qui soit vraiment soigneux de ce qui vous concerne. (Ⅶ)

*****

Car je n'ai personne, qui soit si bien d'accord avec moi, pour se soucier vraiment de ce qui vous concerne; (Ⅷ)

*****

2. 21  
tous, en effet, ont en vue leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ.

tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus Christ. (Ⅰ)

*****

οἱ πάντες γὰρ τὰ ἑαυτῶν ζητοῦσιν, οὐ τὰ ⸂Ἰησοῦ Χριστοῦ⸃. (Ⅲ)

*****

Omnes enim quæ sua sunt quærunt, non quæ sunt Jesu Christi. (Ⅳ)

*****

parce que tous cherchent leurs propres intérêts, non pas ceux de Jésus Christ. (Ⅵ)

*****

Parce que tous cherchent leur intérêt particulier, et non les intérêts de Jésus-Christ. (Ⅶ)

*****

Car tous cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ. (Ⅷ)

*****

2. 22  
Vous savez qu'il est d'une vertu éprouvée, qu'il s'est dévoué avec moi, comme un enfant avec son père, au service de l'Evangile.

Vous savez qu'il a été mis à l'épreuve, en se consacrant au service de l'Évangile avec moi, comme un enfant avec son père. (Ⅰ)

*****

τὴν δὲ δοκιμὴν αὐτοῦ γινώσκετε, ὅτι ὡς πατρὶ τέκνον σὺν ἐμοὶ ἐδούλευσεν εἰς τὸ εὐαγγέλιον. (Ⅲ)

*****

Experimentum autem ejus cognoscite, quia sicut patri filius, mecum servivit in Evangelio. (Ⅳ)

*****

Mais vous savez qu’il a été connu à l’épreuve, savoir qu’il a servi avec moi dans l’évangile comme un enfant sert son père. (Ⅵ)

*****

Mais vous savez l’épreuve [que j’ai faite] de lui, puisqu’il a servi avec moi en l’Evangile, comme l’enfant sert son père. (Ⅶ)

*****

Vous savez qu'il a été mis à l'épreuve, puisqu'il s'est mis avec moi au service de l'Évangile, comme un enfant avec son père. (Ⅷ)

*****

2. 23  
J'espère donc vous l'envoyer dès que j'apercevrai l'issue de ma situation;

J'espère donc vous l'envoyer dès que j'apercevrai l'issue de l'état où je suis; (Ⅰ)

*****

τοῦτον μὲν οὖν ἐλπίζω πέμψαι ὡς ἂν ἀφίδω τὰ περὶ ἐμὲ ἐξαυτῆς· (Ⅲ)

*****

Hunc igitur spero me mittere ad vos, mox ut videro quæ circa me sunt. (Ⅳ)

*****

J’espère donc l’envoyer incessamment, quand j’aurai vu la tournure que prendront mes affaires. (Ⅵ)

*****

J’espère donc de l’envoyer dès que j’aurai pourvu à mes affaires. (Ⅶ)

*****

J'espère donc vous l'envoyer, dès que j'aurai vu l'état de mes affaires; (Ⅷ)

*****

2. 24  
et j'espère également du Seigneur que moi-même aussi je pourrai venir bientôt.

et j'ai cette confiance dans le Seigneur que moi-même aussi j'irai bientôt. (Ⅰ)

*****

πέποιθα δὲ ἐν κυρίῳ ὅτι καὶ αὐτὸς ταχέως ἐλεύσομαι. (Ⅲ)

*****

Confido autem in Domino quoniam et ipse veniam ad vos cito. (Ⅳ)

*****

Mais j’ai confiance dans le Seigneur que, moi-même aussi, j’irai vous voir bientôt; (Ⅵ)

*****

Et je m’assure en [notre] Seigneur que moi-même aussi je vous irai voir bientôt. (Ⅶ)

*****

Et j'ai cette confiance dans le Seigneur que je viendrai aussi moi-même bientôt. (Ⅷ)

*****

2. 25  
En attendant j'ai cru nécessaire de vous envoyer Epaphrodite mon frère, le compagnon de mes travaux et de mes combats, qui était venu de votre part pour subvenir à mes besoins.

J'ai estimé nécessaire de vous envoyer mon frère Épaphrodite, mon compagnon d'oeuvre et de combat, par qui vous m'avez fait parvenir de quoi pourvoir à mes besoins. (Ⅰ)

*****

Ἀναγκαῖον δὲ ἡγησάμην Ἐπαφρόδιτον τὸν ἀδελφὸν καὶ συνεργὸν καὶ συστρατιώτην μου, ὑμῶν δὲ ἀπόστολον καὶ λειτουργὸν τῆς χρείας μου, πέμψαι πρὸς ὑμᾶς, (Ⅲ)

*****

Necessarium autem existimavi Epaphroditum fratrem, et cooperatorem, et commilitonem meum, vestrum autem apostolum, et ministrum necessitatis meæ, mittere ad vos : (Ⅳ)

*****

mais j’ai estimé nécessaire de vous envoyer Épaphrodite mon frère, mon compagnon d’œuvre et mon compagnon d’armes, mais votre envoyé et ministre pour mes besoins. (Ⅵ)

*****

Mais j’ai cru nécessaire de vous envoyer Epaphrodite mon frère, mon compagnon d’œuvre et mon compagnon d’armes, qui aussi m’a été envoyé de votre part pour me fournir ce dont j’ai eu besoin. (Ⅶ)

*****

Mais j'ai cru nécessaire de vous envoyer Épaphrodite, mon frère, mon compagnon d'œuvre et mon compagnon d'armes, votre envoyé, et celui qui m'a secouru dans mes besoins; (Ⅷ)

*****

2. 26  
Car il désirait vous revoir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris sa maladie.

Car il désirait vous voir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris sa maladie. (Ⅰ)

*****

ἐπειδὴ ἐπιποθῶν ἦν πάντας ⸀ὑμᾶς, καὶ ἀδημονῶν διότι ἠκούσατε ὅτι ἠσθένησεν. (Ⅲ)

*****

quoniam quidem omnes vos desiderabat : et mœstus erat, propterea quod audieratis illum infirmatum. (Ⅳ)

*****

Car il pensait à vous tous avec une vive affection, et il était fort abattu parce que vous aviez entendu dire qu’il était malade; (Ⅵ)

*****

Car aussi il désirait ardemment de vous voir tous, et il était fort affligé de ce que vous aviez appris qu’il avait été malade. (Ⅶ)

*****

Car il désirait ardemment de vous voir tous, et il était fort en peine de ce que vous aviez appris qu'il avait été malade. (Ⅷ)

*****

2. 27  
Il a été, en effet, malade à mourir; mais Dieu a eu pitié de lui et non pas seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristes sur tristesse.

Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristesse sur tristesse. (Ⅰ)

*****

καὶ γὰρ ἠσθένησεν παραπλήσιον ⸀θανάτῳ· ἀλλὰ ὁ θεὸς ⸂ἠλέησεν αὐτόν⸃, οὐκ αὐτὸν δὲ μόνον ἀλλὰ καὶ ἐμέ, ἵνα μὴ λύπην ἐπὶ λύπην σχῶ. (Ⅲ)

*****

Nam et infirmatus est usque ad mortem : sed Deus misertus est ejus : non solum autem ejus, verum etiam et mei, ne tristitiam super tristitiam haberem. (Ⅳ)

*****

en effet il a été malade, fort près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse. (Ⅵ)

*****

En effet il a été malade, et fort proche de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse. (Ⅶ)

*****

Il a été malade, en effet, et près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui; et non pas de lui seulement, mais aussi de moi, afin que je n'eusse pas tristesse sur tristesse. (Ⅷ)

*****

2. 28  
J'ai donc mis plus d'empressement à vous l'envoyer, afin que la joie vous revînt en le voyant, et que moi-même je fusse moins triste.

Je l'ai donc envoyé avec d'autant plus d'empressement, afin que vous vous réjouissiez de le revoir, et que je sois moi-même moins triste. (Ⅰ)

*****

σπουδαιοτέρως οὖν ἔπεμψα αὐτὸν ἵνα ἰδόντες αὐτὸν πάλιν χαρῆτε κἀγὼ ἀλυπότερος ὦ. (Ⅲ)

*****

Festinantius ergo misi illum, ut viso eo iterum gaudeatis, et ego sine tristitia sim. (Ⅳ)

*****

Je l’ai donc envoyé avec d’autant plus d’empressement, afin qu’en le revoyant vous ayez de la joie, et que moi j’aie moins de tristesse. (Ⅵ)

*****

Je l’ai donc envoyé à cause de cela avec plus de soin, afin qu’en le revoyant vous ayez de la joie, et que j’aie moins de tristesse. (Ⅶ)

*****

Je l'ai donc envoyé avec beaucoup d'empressement, afin qu'en le revoyant, vous ayez de la joie, et que j'aie moins de tristesse. (Ⅷ)

*****

2. 29  
Recevez-le donc dans le Seigneur, avec une joie entière, et honorez de tels hommes.

Recevez-le donc dans le Seigneur avec une joie entière, et honorez de tels hommes. (Ⅰ)

*****

προσδέχεσθε οὖν αὐτὸν ἐν κυρίῳ μετὰ πάσης χαρᾶς, καὶ τοὺς τοιούτους ἐντίμους ἔχετε, (Ⅲ)

*****

Excipite itaque illum cum omni gaudio in Domino, et ejusmodi cum honore habetote ; (Ⅳ)

*****

Recevez-le donc dans le Seigneur avec toute sorte de joie, et honorez de tels hommes; (Ⅵ)

*****

Recevez-le donc en [notre] Seigneur, avec toute [sorte de] joie ; et ayez de l’estime pour ceux qui sont tels que lui. (Ⅶ)

*****

Recevez-le donc dans le Seigneur en toute joie, et honorez de tels hommes. (Ⅷ)

*****

2. 30  
Car c'est pour l'œuvre du Christ qu'il a été près de la mort, ayant mis sa vie en jeu, afin de vous suppléer dans le service que vous ne pouviez me rendre.

Car c'est pour l'oeuvre de Christ qu'il a été près de la mort, ayant exposé sa vie afin de suppléer à votre absence dans le service que vous me rendiez. (Ⅰ)

*****

ὅτι διὰ τὸ ἔργον ⸀Χριστοῦ μέχρι θανάτου ἤγγισεν, ⸀παραβολευσάμενος τῇ ψυχῇ ἵνα ἀναπληρώσῃ τὸ ὑμῶν ὑστέρημα τῆς πρός με λειτουργίας. (Ⅲ)

*****

quoniam propter opus Christi usque ad mortem accessit, tradens animam suam ut impleret id quod ex vobis deerat erga meum obsequium. (Ⅳ)

*****

car, pour l’œuvre, il a été proche de la mort, ayant exposé sa vie, afin de compléter ce qui manquait à votre service envers moi. (Ⅵ)

*****

Car il a été proche de la mort pour l’œuvre de Christ, n’ayant eu aucun égard à sa propre vie, afin de suppléer au défaut de votre service envers moi. (Ⅶ)

*****

Car il a été près de la mort pour l'œuvre de Christ, ayant exposé sa vie pour suppléer aux services que vous ne pouviez me rendre vous-mêmes. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 2

| 2| | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥