1 Pierre
Onelittleangel > > 1 Pierre  >
(25 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

2. 1  
Ayant donc dépouillé toute malice et toute fausseté, la dissimulation, l'envie et toute sorte de médisance,

Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l'envie, et toute médisance, (Ⅰ)

*****

Ἀποθέμενοι οὖν πᾶσαν κακίαν καὶ πάντα δόλον καὶ ⸀ὑποκρίσεις καὶ φθόνους καὶ πάσας καταλαλιάς, (Ⅲ)

*****

Deponentes igitur omnem malitiam, et omnem dolum, et simulationes, et invidias, et omnes detractiones, (Ⅳ)

*****

Rejetant donc toute malice et toute fraude, et l’hypocrisie et l’envie, et toutes médisances, (Ⅵ)

*****

Vous étant donc dépouillés de toute malice, et de toute fraude, de dissimulations, d’envies et de toutes médisances, (Ⅶ)

*****

2. 2  
comme des enfants nouvellement nés, désirez ardemment le pur lait spirituel, afin qu'il vous fasse grandir pour le salut,

désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, (Ⅰ)

*****

ὡς ἀρτιγέννητα βρέφη τὸ λογικὸν ἄδολον γάλα ἐπιποθήσατε, ἵνα ἐν αὐτῷ αὐξηθῆτε ⸂εἰς σωτηρίαν⸃, (Ⅲ)

*****

sicut modo geniti infantes, rationabile, sine dolo lac concupiscite : ut in eo crescatis in salutem : (Ⅳ)

*****

désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait intellectuel, afin que vous croissiez par lui à salut, (Ⅵ)

*****

Désirez ardemment, comme des enfants nouvellement nés, [de vous nourrir] du lait spirituel et pur afin que vous croissiez par lui. (Ⅶ)

*****

2. 3  
si " vous avez goûté que le Seigneur est bon. "

si vous avez goûté que le Seigneur est bon. (Ⅰ)

*****

⸀εἰ ἐγεύσασθε ὅτι χρηστὸς ὁ κύριος. (Ⅲ)

*****

si tamen gustastis quoniam dulcis est Dominus. (Ⅳ)

*****

si toutefois vous avez goûté que le Seigneur est bon; (Ⅵ)

*****

Si toutefois vous avez goûté combien le Seigneur est bon. (Ⅶ)

*****

2. 4  
Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée des hommes, il est vrai, mais choisie et précieuse devant Dieu ;

Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; (Ⅰ)

*****

Πρὸς ὃν προσερχόμενοι, λίθον ζῶντα, ὑπὸ ἀνθρώπων μὲν ἀποδεδοκιμασμένον παρὰ δὲ θεῷ ἐκλεκτὸν ἔντιμον (Ⅲ)

*****

Ad quem accedentes lapidem vivum, ab hominibus quidem reprobatum, a Deo autem electum, et honorificatum : (Ⅳ)

*****

duquel vous approchant comme d’une pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse auprès de Dieu, (Ⅵ)

*****

Et vous approchant de lui, qui est la Pierre vive, rejetée des hommes, mais choisie de Dieu, et précieuse, (Ⅶ)

*****

2. 5  
et, vous-mêmes comme des pierres vivantes, entrez dans la structure de l'édifice, pour former un temple spirituel, un sacerdoce saint, afin d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus-Christ.

et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ. (Ⅰ)

*****

καὶ αὐτοὶ ὡς λίθοι ζῶντες οἰκοδομεῖσθε οἶκος πνευματικὸς ⸀εἰς ἱεράτευμα ἅγιον, ἀνενέγκαι πνευματικὰς θυσίας ⸀εὐπροσδέκτους θεῷ διὰ Ἰησοῦ Χριστοῦ· (Ⅲ)

*****

et ipsi tamquam lapides vivi superædificamini, domus spiritualis, sacerdotium sanctum, offerre spirituales hostias, acceptabiles Deo per Jesum Christum. (Ⅳ)

*****

vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, une sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. (Ⅵ)

*****

Vous aussi comme des pierres vives êtes édifiés pour être une maison spirituelle, et une sainte Sacrificature, afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus-Christ. (Ⅶ)

*****

2. 6  
Car il est dit dans l'Ecriture : " Voici que je pose en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse, et celui qui met en elle sa confiance ne sera pas confondu. "

Car il est dit dans l'Écriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; Et celui qui croit en elle ne sera point confus. (Ⅰ)

*****

διότι περιέχει ⸀ἐν γραφῇ· Ἰδοὺ τίθημι ἐν Σιὼν λίθον ⸂ἀκρογωνιαῖον ἐκλεκτὸν⸃ ἔντιμον, καὶ ὁ πιστεύων ἐπ’ αὐτῷ οὐ μὴ καταισχυνθῇ. (Ⅲ)

*****

Propter quod continet Scriptura : Ecce pono in Sion lapidem summum angularem, electum, pretiosum : et qui crediderit in eum, non confundetur. (Ⅳ)

*****

Parce qu’on trouve dans l’écriture: «Voici, je pose en Sion une maîtresse pierre de coin, élue, précieuse; et celui qui croit en elle ne sera point confus». (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi il est dit dans l’Ecriture : voici, je mets en Sion la maîtresse pierre du coin, élue et précieuse ; et celui qui croira en elle, ne sera point confus. (Ⅶ)

*****

2. 7  
A vous donc l'honneur, vous qui croyez; mais pour les incrédules, " la pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient, c'est elle qui est devenue une pierre d'angle,

L'honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle, Et une pierre d'achoppement Et un rocher de scandale; (Ⅰ)

*****

ὑμῖν οὖν ἡ τιμὴ τοῖς πιστεύουσιν· ⸀ἀπιστοῦσιν δὲ ⸀λίθος ὃν ἀπεδοκίμασαν οἱ οἰκοδομοῦντες οὗτος ἐγενήθη εἰς κεφαλὴν γωνίας (Ⅲ)

*****

Vobis igitur honor credentibus : non credentibus autem lapis, quem reprobaverunt ædificantes : hic factus est in caput anguli, (Ⅳ)

*****

C’est donc pour vous qui croyez, qu’elle a ce prix; mais pour les désobéissants, «la pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée, celle-là est devenue la maîtresse pierre du coin», (Ⅵ)

*****

Elle est donc précieuse pour vous qui croyez ; mais par rapport aux rebelles, [il est dit] : la pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée est devenue la maîtresse pierre du coin, une pierre d’achoppement, une pierre de scandale. (Ⅶ)

*****

2. 8  
une pierre d'achoppement et un rocher de scandale " : eux qui vont se heurter contre la parole parce qu'ils n'ont pas obéi; aussi bien, c'est à cela qu'ils sont destinés.

ils s'y heurtent pour n'avoir pas cru à la parole, et c'est à cela qu'ils sont destinés. (Ⅰ)

*****

καὶ λίθος προσκόμματος καὶ πέτρα σκανδάλου· οἳ προσκόπτουσιν τῷ λόγῳ ἀπειθοῦντες· εἰς ὃ καὶ ἐτέθησαν. (Ⅲ)

*****

et lapis offensionis, et petra scandali, his qui offendunt verbo, nec credunt in quo et positi sunt. (Ⅳ)

*****

«et une pierre d’achoppement et un rocher de chute», lesquels heurtent contre la parole, étant désobéissants, à quoi aussi ils ont été destinés. (Ⅵ)

*****

Lesquels heurtent contre la parole, et sont rebelles ; à quoi aussi ils ont été destinés. (Ⅶ)

*****

2. 9  
Mais vous, vous êtes une race choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple que Dieu s'est acquis afin que vous annonciez les perfections de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière ;

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, (Ⅰ)

*****

Ὑμεῖς δὲ γένος ἐκλεκτόν, βασίλειον ἱεράτευμα, ἔθνος ἅγιον, λαὸς εἰς περιποίησιν, ὅπως τὰς ἀρετὰς ἐξαγγείλητε τοῦ ἐκ σκότους ὑμᾶς καλέσαντος εἰς τὸ θαυμαστὸν αὐτοῦ φῶς· (Ⅲ)

*****

Vos autem genus electum, regale sacerdotium, gens sancta, populus acquisitionis : ut virtutes annuntietis ejus qui de tenebris vos vocavit in admirabile lumen suum. (Ⅳ)

*****

Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis, pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière; (Ⅵ)

*****

Mais vous êtes la race élue, la Sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ; (Ⅶ)

*****

2. 10  
" vous qui autrefois n'étiez pas son peuple, et qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. "

vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. (Ⅰ)

*****

οἵ ποτε οὐ λαὸς νῦν δὲ λαὸς θεοῦ, οἱ οὐκ ἠλεημένοι νῦν δὲ ἐλεηθέντες. (Ⅲ)

*****

Qui aliquando non populus, nunc autem populus Dei : qui non consecuti misericordiam, nunc autem misericordiam consecuti.\ (Ⅳ)

*****

vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu; vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. (Ⅵ)

*****

[Vous] qui autrefois n’[étiez] point [son] peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. (Ⅶ)

*****

2. 11  
Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des voyageurs, à vous garder des convoitises de la chair qui font la guerre à l'âme.

Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme. (Ⅰ)

*****

Ἀγαπητοί, παρακαλῶ ὡς παροίκους καὶ παρεπιδήμους ἀπέχεσθαι τῶν σαρκικῶν ἐπιθυμιῶν, αἵτινες στρατεύονται κατὰ τῆς ψυχῆς· (Ⅲ)

*****

Carissimi, obsecro vos tamquam advenas et peregrinos abstinere vos a carnalibus desideriis, quæ militant adversus animam, (Ⅳ)

*****

Bien-aimés, je vous exhorte, comme forains et étrangers, à vous abstenir des convoitises charnelles, lesquelles font la guerre à l’âme, (Ⅵ)

*****

Mes bien-aimés, je vous exhorte, que comme étrangers et voyageurs, vous vous absteniez des convoitises charnelles, qui font la guerre à l’âme ; (Ⅶ)

*****

2. 12  
Ayez une conduite honnête au milieu des Gentils, afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils arrivent, en y regardant bien, à glorifier Dieu pour vos bonnes oeuvres au jour de sa visite.

Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes oeuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. (Ⅰ)

*****

τὴν ἀναστροφὴν ὑμῶν ⸂ἐν τοῖς ἔθνεσιν ἔχοντες καλήν⸃, ἵνα, ἐν ᾧ καταλαλοῦσιν ὑμῶν ὡς κακοποιῶν, ἐκ τῶν καλῶν ἔργων ⸀ἐποπτεύοντες δοξάσωσι τὸν θεὸν ἐν ἡμέρᾳ ἐπισκοπῆς. (Ⅲ)

*****

conversationem vestram inter gentes habentes bonam : ut in eo quod detrectant de vobis tamquam de malefactoribus, ex bonis operibus vos considerantes, glorificent Deum in die visitationis. (Ⅳ)

*****

ayant une conduite honnête parmi les nations, afin que, quant aux choses dans lesquelles ils médisent de vous comme de gens qui font le mal, ils glorifient Dieu au jour de la visitation, à cause de vos bonnes œuvres qu’ils observent. (Ⅵ)

*****

Ayant une conduite honnête avec les Gentils, afin qu’au lieu qu’ils médisent de vous comme de malfaiteurs, ils glorifient Dieu au jour de la visitation, pour vos bonnes œuvres qu’ils auront vues. (Ⅶ)

*****

2. 13  
Soyez donc soumis à toute institution humaine à cause du Seigneur, soit au roi, comme souverain,

Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, (Ⅰ)

*****

⸀Ὑποτάγητε πάσῃ ἀνθρωπίνῃ κτίσει διὰ τὸν κύριον· εἴτε βασιλεῖ ὡς ὑπερέχοντι, (Ⅲ)

*****

Subjecti igitur estote omni humanæ creaturæ propter Deum : sive regi quasi præcellenti : (Ⅳ)

*****

Soyez donc soumis à tout ordre humain pour l’amour du Seigneur, soit au roi comme étant au-dessus de tous, (Ⅵ)

*****

Soyez donc soumis à tout établissement humain, pour l’amour de Dieu : soit au Roi, comme à celui qui est par-dessus les autres ; (Ⅶ)

*****

2. 14  
soit aux gouverneurs, comme délégués par lui pour faire justice des malfaiteurs et approuver les gens de bien.

soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien. (Ⅰ)

*****

εἴτε ἡγεμόσιν ὡς δι’ αὐτοῦ πεμπομένοις εἰς ἐκδίκησιν κακοποιῶν ἔπαινον δὲ ἀγαθοποιῶν (Ⅲ)

*****

sive ducibus tamquam ab eo missis ad vindictam malefactorum, laudem vero bonorum : (Ⅳ)

*****

soit aux gouverneurs comme à ceux qui sont envoyés de sa part pour punir ceux qui font le mal et pour louer ceux qui font le bien; (Ⅵ)

*****

Soit aux Gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir les méchants et pour honorer les gens de bien. (Ⅶ)

*****

2. 15  
Car c'est la volonté de Dieu que, par votre bonne conduite, vous fermiez la bouche aux insensés qui vous méconnaissent.

Car c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés, (Ⅰ)

*****

(ὅτι οὕτως ἐστὶν τὸ θέλημα τοῦ θεοῦ, ἀγαθοποιοῦντας φιμοῦν τὴν τῶν ἀφρόνων ἀνθρώπων ἀγνωσίαν)· (Ⅲ)

*****

quia sic est voluntas Dei, ut benefacientes obmutescere faciatis imprudentium hominum ignorantiam : (Ⅳ)

*****

car c’est ici la volonté de Dieu, qu’en faisant le bien vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes dépourvus de sens, (Ⅵ)

*****

Car c’est là la volonté de Dieu, qu’en faisant bien, vous fermiez la bouche à l’ignorance des hommes fous. (Ⅶ)

*****

2. 16  
Comportez-vous comme des hommes libres, non pas comme des hommes qui se font de la liberté un manteau pour couvrir leur malice, mais comme des serviteurs de Dieu.

étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu. (Ⅰ)

*****

ὡς ἐλεύθεροι, καὶ μὴ ὡς ἐπικάλυμμα ἔχοντες τῆς κακίας τὴν ἐλευθερίαν, ἀλλ’ ὡς ⸂θεοῦ δοῦλοι⸃. (Ⅲ)

*****

quasi liberi, et non quasi velamen habentes malitiæ libertatem, sed sicut servi Dei. (Ⅳ)

*****

comme libres, et non comme ayant la liberté pour voile de la méchanceté, mais comme esclaves de Dieu. (Ⅵ)

*****

Comme libres, et non pas comme ayant la liberté pour servir de voile à la méchanceté, mais comme serviteurs de Dieu. (Ⅶ)

*****

2. 17  
Rendez honneur à tous; aimez tous les frères; craignez Dieu; honorez le roi.

Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi. (Ⅰ)

*****

πάντας τιμήσατε, τὴν ἀδελφότητα ⸀ἀγαπᾶτε, τὸν θεὸν φοβεῖσθε, τὸν βασιλέα τιμᾶτε. (Ⅲ)

*****

Omnes honorate : fraternitatem diligite : Deum timete : regem honorificate.\ (Ⅳ)

*****

Honorez tous les hommes; aimez tous les frères; craignez Dieu; honorez le roi. (Ⅵ)

*****

Portez honneur à tous. Aimez tous vos frères. Craignez Dieu. Honorez le Roi. (Ⅶ)

*****

2. 18  
Vous, serviteurs, soyez soumis à vas maîtres avec toutes sortes de respects, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais encore à ceux qui sont difficiles.

Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d'un caractère difficile. (Ⅰ)

*****

Οἱ οἰκέται ὑποτασσόμενοι ἐν παντὶ φόβῳ τοῖς δεσπόταις, οὐ μόνον τοῖς ἀγαθοῖς καὶ ἐπιεικέσιν ἀλλὰ καὶ τοῖς σκολιοῖς. (Ⅲ)

*****

Servi, subditi estote in omni timore dominis, non tantum bonis et modestis, sed etiam dyscolis. (Ⅳ)

*****

Vous, domestiques, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont fâcheux; (Ⅵ)

*****

Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et équitables, mais aussi à ceux qui sont fâcheux : (Ⅶ)

*****

2. 19  
Car c'est une chose agréable à Dieu que ce soit en vue de lui que l'on endure des peines infligées injustement.

Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. (Ⅰ)

*****

τοῦτο γὰρ χάρις εἰ διὰ συνείδησιν θεοῦ ὑποφέρει τις λύπας πάσχων ἀδίκως· (Ⅲ)

*****

Hæc est enim gratia, si propter Dei conscientiam sustinet quis tristitias, patiens injuste. (Ⅳ)

*****

car c’est une chose digne de louange, si quelqu’un, par conscience envers Dieu, supporte des afflictions, souffrant injustement. (Ⅵ)

*****

Car c’est une chose agréable à Dieu si quelqu’un à cause de la conscience qu’il a envers Dieu, endure des afflictions, souffrant injustement. (Ⅶ)

*****

2. 20  
En effet, quel mérite y a-t-il si, après avoir fait une faute, vous supportez patiemment les coups? Mais si, après voir fait le bien, vous avez à souffrir et que vous le supportiez avec patience, voilà ce qui est agréable à Dieu.

En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu. (Ⅰ)

*****

ποῖον γὰρ κλέος εἰ ἁμαρτάνοντες καὶ κολαφιζόμενοι ὑπομενεῖτε; ἀλλ’ εἰ ἀγαθοποιοῦντες καὶ πάσχοντες ὑπομενεῖτε, τοῦτο χάρις παρὰ θεῷ. (Ⅲ)

*****

Quæ enim est gloria, si peccantes, et colaphizati suffertis ? sed si bene facientes patienter sustinetis, hæc est gratia apud Deum. (Ⅳ)

*****

Car quelle gloire y a-t-il, si, souffletés pour avoir mal fait, vous l’endurez? mais si, en faisant le bien, vous souffrez, et que vous l’enduriez, cela est digne de louange devant Dieu, (Ⅵ)

*****

Autrement, quel honneur en aurez-vous, si recevant des soufflets pour avoir mal fait, vous le souffrez patiemment ? mais si en faisant bien vous êtes pourtant affligés, et que vous le souffriez patiemment, voilà où Dieu prend plaisir. (Ⅶ)

*****

2. 21  
C'est à quoi, en effet, vous avez été appelés, puisque le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces :

Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, (Ⅰ)

*****

εἰς τοῦτο γὰρ ἐκλήθητε, ὅτι καὶ Χριστὸς ἔπαθεν ὑπὲρ ⸀ὑμῶν, ὑμῖν ὑπολιμπάνων ὑπογραμμὸν ἵνα ἐπακολουθήσητε τοῖς ἴχνεσιν αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

In hoc enim vocati estis : quia et Christus passus est pro nobis, vobis relinquens exemplum ut sequamini vestigia ejus : (Ⅳ)

*****

car c’est à cela que vous avez été appelés; car aussi Christ a souffert pour vous, vous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces, (Ⅵ)

*****

Car aussi vous êtes appelés à cela ; vu même que Christ a souffert pour nous, nous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces ; (Ⅶ)

*****

2. 22  
lui qui " n'a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fausseté "

Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; (Ⅰ)

*****

ὃς ἁμαρτίαν οὐκ ἐποίησεν οὐδὲ εὑρέθη δόλος ἐν τῷ στόματι αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

qui peccatum non fecit, nec inventus est dolus in ore ejus : (Ⅳ)

*****

«lui qui n’a pas commis de péché, et dans la bouche duquel il n’a pas été trouvé de fraude»; (Ⅵ)

*****

Lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il n’a point été trouvé de fraude. (Ⅶ)

*****

2. 23  
lui qui, outragé, ne rendait point l'outrage; qui, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge avec justice;

lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement; (Ⅰ)

*****

ὃς λοιδορούμενος οὐκ ἀντελοιδόρει, πάσχων οὐκ ἠπείλει, παρεδίδου δὲ τῷ κρίνοντι δικαίως· (Ⅲ)

*****

qui cum malediceretur, non maledicebat : cum pateretur, non comminabatur : tradebat autem judicanti se injuste : (Ⅳ)

*****

qui, lorsqu’on l’outrageait, ne rendait pas d’outrage, quand il souffrait, ne menaçait pas, mais se remettait à celui qui juge justement; (Ⅵ)

*****

Qui lorsqu’on lui disait des outrages, n’en rendait point, et quand on lui faisait du mal, n’usait point de menaces ; mais il se remettait à celui qui juge justement. (Ⅶ)

*****

2. 24  
qui a lui-même porté nos péchés en son corps sur le bois, afin que, morts au péché, nous vivions pour la justice; c'est " par ses meurtrissures que vous avez été guéris. "

lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. (Ⅰ)

*****

ὃς τὰς ἁμαρτίας ἡμῶν αὐτὸς ἀνήνεγκεν ἐν τῷ σώματι αὐτοῦ ἐπὶ τὸ ξύλον, ἵνα ταῖς ἁμαρτίαις ἀπογενόμενοι τῇ δικαιοσύνῃ ζήσωμεν· οὗ τῷ ⸀μώλωπι ἰάθητε. (Ⅲ)

*****

qui peccata nostra ipse pertulit in corpore suo super lignum ; ut peccatis mortui, justitiæ vivamus : cujus livore sanati estis. (Ⅳ)

*****

qui lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin qu’étant morts aux péchés, nous vivions à la justice; «par la meurtrissure duquel vous avez été guéris»; (Ⅵ)

*****

Lequel même a porté nos péchés en son corps sur le bois ; afin qu’étant morts au péché, nous vivions à la justice ; [et] par la meurtrissure duquel même vous avez été guéris. (Ⅶ)

*****

2. 25  
Car " vous étiez comme des brebis errantes ", mais maintenant vous êtes revenus à celui qui est le pasteur et l'évêque de vos âmes.

Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes. (Ⅰ)

*****

ἦτε γὰρ ὡς πρόβατα ⸀πλανώμενοι, ἀλλὰ ἐπεστράφητε νῦν ἐπὶ τὸν ποιμένα καὶ ἐπίσκοπον τῶν ψυχῶν ὑμῶν. (Ⅲ)

*****

Eratis enim sicut oves errantes, sed conversi estis nunc ad pastorem, et episcopum animarum vestrarum. (Ⅳ)

*****

car vous étiez errants comme des brebis, mais maintenant vous êtes retournés au berger et au surveillant de vos âmes. (Ⅵ)

*****

Car vous étiez comme des brebis errantes, mais maintenant vous êtes convertis au Pasteur et à l’Evêque de vos âmes. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥