La vache (al-baqara)
Onelittleangel > >  
(287 Verses | Page 1 / 6)
Traduction de Mohammed Chiadmi (2008).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Mohammed Chiadmi (2008).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


2.0
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)

 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)

2.1
Alif - Lâm - Mîm.

Aliflammeem (⁎)

A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.) (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ الم (Ⅳ)

Alif. Lam. Mim. (Ⅵ)

2.2
Voici le Livre qui n’est sujet à aucun doute. C’est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur ;

Thalika alkitabu la rayba feehi hudan lilmuttaqeena (⁎)

Voici le Livre [sur l’authenticité duquel] il n’y a pas de doute ; il est un guide [parfait] pour ceux qui sont pieux, (Ⅱ)

ذَٰلِكَ الْكِتَابُ لَا رَيْبَ ۛ فِيهِ ۛ هُدًى لِّلْمُتَّقِينَ (Ⅳ)

Voici le Livre sur lequel aucun doute n’est permis, guide pour ceux qui craignent Dieu. (Ⅵ)

2.3
ceux qui croient à l’invisible, qui s’acquittent de la salât et qui effectuent des œuvres charitables sur les biens que Nous leur avons accordés ;

Allatheena yuminoona bialghaybi wayuqeemoona alssalata wamimma razaqnahum yunfiqoona (⁎)

ceux qui croient à la réalité suprasensible, accomplissent la Prière, dépensent [sur Notre chemin] de ce que Nous leur avons donné, (Ⅱ)

الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْغَيْبِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ (Ⅳ)

Qui croient à l’invisible, qui prient et qui dépensent honorablement les biens que Nous leur avons octroyés. (Ⅵ)

2.4
ceux qui tiennent pour vrai ce qui a été révélé à toi et à tes prédécesseurs et qui croient fermement à la vie future.

Waallatheena yuminoona bima onzila ilayka wama onzila min qablika wabialakhirati hum yooqinoona (⁎)

ceux qui croient à ce qui t’a été descendu (le Coran, la Révélation) et à ce qui a été descendu (révélé) [aux Prophètes] avant toi (les Ecritures) et croient fermement à la vie future [et à la Résurrection] : (Ⅱ)

وَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ وَمَا أُنزِلَ مِن قَبْلِكَ وَبِالْآخِرَةِ هُمْ يُوقِنُونَ (Ⅳ)

Et qui croient à ce qui t’a été révélé et à ce qui a été révélé précédemment, à ceux enfin qui ont l’intime conviction de la vie future. (Ⅵ)

2.5
Ce sont ceux-là qui suivent la voie tracée par le Seigneur ; ce sont ceux-là qui connaîtront le vrai bonheur.

Olaika AAala hudan min rabbihim waolaika humu almuflihoona (⁎)

ceux-là sont sur le bon chemin [indiqué] par leur Seigneur, et ce sont eux qui réussiront [dans la vie présente et dans l’autre, à être loin de l’Enfer et à parvenir au Paradis]. (Ⅱ)

أُولَٰئِكَ عَلَىٰ هُدًى مِّن رَّبِّهِمْ ۖ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ (Ⅳ)

Ceux-là suivent la voie tracée par le Seigneur ; ils sont ceux qui réussissent. (Ⅵ)

2.6
Quant aux infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas. Ils sont rebelles à toute croyance,

Inna allatheena kafaroo sawaon AAalayhim aanthartahum am lam tunthirhum la yuminoona (⁎)

Quant à ceux qui sont devenu impies [s’obstinent et corrompent leur cœur], il leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas : ils ne croiront pas ; (Ⅱ)

إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا سَوَاءٌ عَلَيْهِمْ أَأَنذَرْتَهُمْ أَمْ لَمْ تُنذِرْهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ (Ⅳ)

Mais les incrédules, qu’ils soient avertis ou non, ils ne croiront pas. (Ⅵ)

2.7
et Dieu a scellé leur cœur et leur entendement. De même qu’un voile leur barre la vue, et ils sont voués à un terrible châtiment.

Khatama Allahu AAala quloobihim waAAala samAAihim waAAala absarihim ghishawatun walahum AAathabun AAatheemun (⁎)

[A cause de leurs péchés et de leur impiété obstinés] DIEU a scellé (fermé) leur cœur et leurs oreilles, et il y a un voile sur leurs yeux ; ils subiront un lourd châtiment. (Ⅱ)

خَتَمَ اللَّهُ عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ وَعَلَىٰ سَمْعِهِمْ ۖ وَعَلَىٰ أَبْصَارِهِمْ غِشَاوَةٌ ۖ وَلَهُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ (Ⅳ)

Allah a placé un voile sur leurs cœurs, leurs oreilles et leurs yeux. Un châtiment terrible les attend. (Ⅵ)

2.8
D’aucuns parmi les hommes disent : « Nous croyons en Dieu et au Jour dernier », alors qu’ils ne sont pas croyants.

Wamina alnnasi man yaqoolu amanna biAllahi wabialyawmi alakhiri wama hum bimumineena (⁎)

Parmi les hommes certains [hypocrites, etc.] disent : « Nous croyons en DIEU et au Jour [du jugement] dernier », alors qu’ils ne sont pas croyants ; (Ⅱ)

وَمِنَ النَّاسِ مَن يَقُولُ آمَنَّا بِاللَّهِ وَبِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَمَا هُم بِمُؤْمِنِينَ (Ⅳ)

Il y a parmi les gens ceux qui prétendent croire en Dieu et au Jour dernier, alors qu’ils sont des incrédules. (Ⅵ)

2.9
Ils cherchent seulement à tromper Dieu et les véritables croyants, mais en réalité ils ne trompent qu’eux-mêmes, sans en avoir conscience.

YukhadiAAoona Allaha waallatheena amanoo wama yakhdaAAoona illa anfusahum wama yashAAuroona (⁎)

ils cherchent à tromper DIEU et les croyants ; ils ne trompent qu’eux-mêmes et ils ne s’en rendent pas compte ; (Ⅱ)

يُخَادِعُونَ اللَّهَ وَالَّذِينَ آمَنُوا وَمَا يَخْدَعُونَ إِلَّا أَنفُسَهُمْ وَمَا يَشْعُرُونَ (Ⅳ)

Ils essaient de tromper Allah, et les autres croyants, alors qu’au fond ils n’abusent qu’eux-mêmes sans en être conscients. (Ⅵ)

2.10
Ces gens-là ont le cœur rongé par un mal profond que Dieu laisse s’aggraver ; de même qu’un châtiment douloureux leur sera infligé, pour prix de leur mensonge,

Fee quloobihim maradun fazadahumu Allahu maradan walahum AAathabun aleemun bima kanoo yakthiboona (⁎)

dans leur cœur il y a une maladie (une corruption, une perversité) et [s’ils s’obstinent, par conséquent] DIEU accroîtra leur maladie. Ils auront un châtiment [correctif] douloureux à la mesure de leurs mensonges ; (Ⅱ)

فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ فَزَادَهُمُ اللَّهُ مَرَضًا ۖ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ (Ⅳ)

Une maladie ronge leur cœur, Allah a renforcé cette maladie. Un châtiment cruel sera la sanction de ce dont ils ont douté. (Ⅵ)

2.11
car lorsqu’on leur dit : « Ne faites pas de mal sur la Terre ! », ils répliquent : « Nous ne sommes que des réformateurs. »

Waitha qeela lahum la tufsidoo fee alardi qaloo innama nahnu muslihoona (⁎)

quand on leur dit : Ne semez pas la corruption sur la terre. Ils disent : « [Mais] nous ne sommes que des réformateurs ! » (Ⅱ)

وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ لَا تُفْسِدُوا فِي الْأَرْضِ قَالُوا إِنَّمَا نَحْنُ مُصْلِحُونَ (Ⅳ)

Lorsqu’on leur dit : Ne commettez pas de méfaits sur terre, ils disent : Nous sommes au contraire en train de l’améliorer ! (Ⅵ)

2.12
Qu’y faire ? Ce sont des êtres malfaisants, mais ils n’en ont pas conscience.

Ala innahum humu almufsidoona walakin la yashAAuroona (⁎)

ce sont plutôt eux les corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte ; (Ⅱ)

أَلَا إِنَّهُمْ هُمُ الْمُفْسِدُونَ وَلَٰكِن لَّا يَشْعُرُونَ (Ⅳ)

Ce sont en fait des malfaisants, mais ils n’ont pas conscience de cela. (Ⅵ)

2.13
Et lorsqu’on les invite à croire en Dieu, à l’exemple des vrais croyants, ils s’écrient : « Quoi ! Vous voulez que nous croyions, comme croient ces insensés ? » Hélas ! Ce sont eux les insensés, mais ils n’en ont pas conscience.

Waitha qeela lahum aminoo kama amana alnnasu qaloo anuminu kama amana alssufahao ala innahum humu alssufahao walakin la yaAAlamoona (⁎)

quand on leur dit : « Croyez [en DIEU], comme les hommes croient ». Ils disent : « Croirons-nous comme croient les sots ? » Ce sont plutôt eux les sots, mais ils ne savent pas ; (Ⅱ)

وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ آمِنُوا كَمَا آمَنَ النَّاسُ قَالُوا أَنُؤْمِنُ كَمَا آمَنَ السُّفَهَاءُ ۗ أَلَا إِنَّهُمْ هُمُ السُّفَهَاءُ وَلَٰكِن لَّا يَعْلَمُونَ (Ⅳ)

Quand on leur dit : Croyez donc comme ont cru les êtres humains, ils rétorquent : Allons-nous croire comme le font les stupides ? Ce sont eux les stupides, mais ils ne le savent pas. (Ⅵ)

2.14
Cependant, lorsqu’ils rencontrent des croyants, ils leur disent : « Nous sommes des vôtres » ; mais, dès qu’ils se retrouvent avec leurs démons, ils se déclarent des leurs en disant : « Nous sommes avec vous. Nous ne faisions que plaisanter, rien de plus. »

Waitha laqoo allatheena amanoo qaloo amanna waitha khalaw ila shayateenihim qaloo inna maAAakum innama nahnu mustahzioona (⁎)

quand ils rencontrent les croyants, ils disent : « Nous croyons » ; mais dès qu’ils se trouvent seuls avec leurs "diables", ils disent : « Nous sommes de votre parti ; nous ne faisons que nous moquer [des croyants] ! » (Ⅱ)

وَإِذَا لَقُوا الَّذِينَ آمَنُوا قَالُوا آمَنَّا وَإِذَا خَلَوْا إِلَىٰ شَيَاطِينِهِمْ قَالُوا إِنَّا مَعَكُمْ إِنَّمَا نَحْنُ مُسْتَهْزِئُونَ (Ⅳ)

Lorsqu’ils croisent les vrais croyants, ils disent : Nous croyons. Mais, sitôt rendus seuls devant leurs semblables, des démons comme eux, ils tiennent d’autres propos : Nous sommes avec vous. Nous les avons induits en erreur, par moquerie. (Ⅵ)

2.15
C’est Dieu qui les tournera en dérision le moment venu mais, en attendant, Il les laisse divaguer dans leur égarement.

Allahu yastahzio bihim wayamudduhum fee tughyanihim yaAAmahoona (⁎)

DIEU ne leur accorde plus Sa grâce [à cause de leur obstination] et les laisse persister dans leur rébellion [illusoire] et errer [dans leur] aveuglement ; (Ⅱ)

اللَّهُ يَسْتَهْزِئُ بِهِمْ وَيَمُدُّهُمْ فِي طُغْيَانِهِمْ يَعْمَهُونَ (Ⅳ)

Allah se moquera d’eux et les laissera végéter dans leur erreur. (Ⅵ)

2.16
N’ont-ils pas troqué la Vérité contre l’erreur ? Ne se sont-ils pas fourvoyés en faisant ce marché de dupes ?

Olaika allatheena ishtarawoo alddalalata bialhuda fama rabihat tijaratuhum wama kanoo muhtadeena (⁎)

voilà ceux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement ; ils n’ont tiré aucun profit de leur négoce, ils ne [se] sont pas bien guidés ; (Ⅱ)

أُولَٰئِكَ الَّذِينَ اشْتَرَوُا الضَّلَالَةَ بِالْهُدَىٰ فَمَا رَبِحَت تِّجَارَتُهُمْ وَمَا كَانُوا مُهْتَدِينَ (Ⅳ)

Ceux qui ont troqué la vérité contre l’erreur verront leurs affaires échouer et ne seront plus orientés dans le bon chemin. (Ⅵ)

2.17
Il en est d’eux comme des gens qui auraient allumé un feu ; mais à peine ce dernier jette-t-il sa clarté sur les alentours que Dieu en fait disparaître la lumière, les laissant comme aveugles, plongés dans les ténèbres.

Mathaluhum kamathali allathee istawqada naran falamma adaat ma hawlahu thahaba Allahu binoorihim watarakahum fee thulumatin la yubsiroona (⁎)

[prétendant mensongèrement réforme et lumière,] leur image est celle de celui qui allumerait un feu [trompant et] éclairant ses alentours, DIEU emporte leur [fausse] lumière (divulgue la vérité) et les laisse [dénudés] dans [leurs] ténèbres, ils ne voient rien ; (Ⅱ)

مَثَلُهُمْ كَمَثَلِ الَّذِي اسْتَوْقَدَ نَارًا فَلَمَّا أَضَاءَتْ مَا حَوْلَهُ ذَهَبَ اللَّهُ بِنُورِهِمْ وَتَرَكَهُمْ فِي ظُلُمَاتٍ لَّا يُبْصِرُونَ (Ⅳ)

Ils ressemblent à celui qui a allumé un feu. Lorsque ce feu a éclairé les alentours, Allah les a privés de leur lumière en les abandonnant, aveugles, dans les plus grandes ténèbres. (Ⅵ)

2.18
Alors sourds, muets et aveugles, ils ne peuvent plus retrouver la Voie du Seigneur.

Summun bukmun AAumyun fahum la yarjiAAoona (⁎)

sourds, muets, aveugles [et obstinés] ils ne reviennent pas sur leurs pas ; (Ⅱ)

صُمٌّ بُكْمٌ عُمْيٌ فَهُمْ لَا يَرْجِعُونَ (Ⅳ)

Dès lors, sourds, muets, aveugles, ils ne reviendront pas [de leurs erreurs]. (Ⅵ)

2.19
On peut les comparer aussi à des gens qui, au moment où les nues éclatent en pluie, tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et la menace de la mort. Ainsi, Dieu cerne les infidèles de toutes parts.

Aw kasayyibin mina alssamai feehi thulumatun waraAAdun wabarqun yajAAaloona asabiAAahum fee athanihim mina alssawaAAiqi hathara almawti waAllahu muheetun bialkafireena (⁎)

ou [encore ils ressemblent aux gens frappés par] une averse [qui déferle] de la nuée, chargée de ténèbres, de tonnerre et de foudre ; ils se mettent les doigts dans les oreilles, contre les grondements [de foudre], par crainte de la mort ; DIEU cerne les impies[, hypocrites, idolâtres, criminels, injustes, hommes diaboliques,...]. (Ⅱ)

أَوْ كَصَيِّبٍ مِّنَ السَّمَاءِ فِيهِ ظُلُمَاتٌ وَرَعْدٌ وَبَرْقٌ يَجْعَلُونَ أَصَابِعَهُمْ فِي آذَانِهِم مِّنَ الصَّوَاعِقِ حَذَرَ الْمَوْتِ ۚ وَاللَّهُ مُحِيطٌ بِالْكَافِرِينَ (Ⅳ)

Comme lorsqu’un gros nuage chargé de ténèbres, d’éclairs et de tonnerre éclate soudain, ils se bouchent les oreilles par peur de la foudre et de la mort, mais de toute part Allah cerne les incroyants. (Ⅵ)

2.20
Et peu s’en faut que l’éclair ne leur ravisse la vue car, à la moindre lueur, ils se mettent à marcher mais, dès que le ciel s’obscurcit, ils se figent. Or, si Dieu l’avait voulu, Il les aurait privés de l’ouïe et de la vue, car Sa puissance n’a point de limite.

Yakadu albarqu yakhtafu absarahum kullama adaa lahum mashaw feehi waitha athlama AAalayhim qamoo walaw shaa Allahu lathahaba bisamAAihim waabsarihim inna Allaha AAala kulli shayin qadeerun (⁎)

Peu s’en faut que la flamme [de la foudre] ne les prive de la vue ; chaque fois qu’elle les éclaire [apparemment] ils marchent [un peu] ; mais lorsqu’elle les laisse dans l’obscurité, ils s’arrêtent. Si DIEU voulait, Il emporterait leur ouïe et leur vue. DIEU est Omnipotent. (Ⅱ)

يَكَادُ الْبَرْقُ يَخْطَفُ أَبْصَارَهُمْ ۖ كُلَّمَا أَضَاءَ لَهُم مَّشَوْا فِيهِ وَإِذَا أَظْلَمَ عَلَيْهِمْ قَامُوا ۚ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ لَذَهَبَ بِسَمْعِهِمْ وَأَبْصَارِهِمْ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ (Ⅳ)

Peu s’en faut que l’éclair ne les prive de la vue. Dès lors qu’il brille, ils avancent, mais, sitôt l’obscurité revenue, ils s’arrêtent. Or, s’Il le voulait, Allah les priverait de leur vue et de leur audition, car Allah est puissant en toute chose. (Ⅵ)

2.21
Ô hommes ! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés ! Peut-être obtiendriez-vous ainsi le salut de votre âme.

Ya ayyuha alnnasu oAAbudoo rabbakumu allathee khalaqakum waallatheena min qablikum laAAallakum tattaqoona (⁎)

Ô hommes ! Adorez (obéissez à) votre Seigneur qui vous a créés, comme [Il a créé] ceux qui étaient avant vous, afin que vous soyez pieux ; (Ⅱ)

يَا أَيُّهَا النَّاسُ اعْبُدُوا رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ (Ⅳ)

Ô vous les hommes, adorez le Dieu qui vous a créés, ainsi que ceux qui vous ont précédés. Peut-être Le craindrez-vous. (Ⅵ)

2.22
C’est Dieu qui, de la terre, a fait pour vous un lit, et qui, du firmament, a fait pour vous un abri. C’est Lui qui précipite du ciel la pluie, grâce à laquelle Il fait germer toutes sortes de récoltes pour assurer votre subsistance. N’attribuez donc pas d’associés à Dieu ; vous savez parfaitement qu’il n’en existe point !

Allathee jaAAala lakumu alarda firashan waalssamaa binaan waanzala mina alssamai maan faakhraja bihi mina alththamarati rizqan lakum fala tajAAaloo lillahi andadan waantum taAAlamoona (⁎)

[c’est] Lui qui a fait pour vous de la terre une couche et du ciel un toit ; qui fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle Il fait surgir des fruits pour [assurer] votre subsistance. Ne donnez pas à DIEU d’égaux alors que vous savez [que Lui seul est DIEU, le Créateur de l’univers] ; (Ⅱ)

الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الْأَرْضَ فِرَاشًا وَالسَّمَاءَ بِنَاءً وَأَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَأَخْرَجَ بِهِ مِنَ الثَّمَرَاتِ رِزْقًا لَّكُمْ ۖ فَلَا تَجْعَلُوا لِلَّهِ أَندَادًا وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ (Ⅳ)

Qui a fait pour vous de la terre une couche et du ciel un toit ? Du ciel, Il a fait descendre une eau, grâce à laquelle Il a fait éclore des fruits. Ne mettez pas Allah en rivalité, alors que vous êtes informés. (Ⅵ)

2.23
Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, essayez donc de composer une seule sourate semblable à une sourate du Coran, et faites venir les témoins que vous vous êtes donnés en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques.

Wain kuntum fee raybin mimma nazzalna AAala AAabdina fatoo bisooratin min mithlihi waodAAoo shuhadaakum min dooni Allahi in kuntum sadiqeena (⁎)

et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons fait descendre (révélé) à Notre adorateur (le Prophète), apportez donc une sourate semblable et appelez vos témoins autres que DIEU, si vous dites vrai, (Ⅱ)

وَإِن كُنتُمْ فِي رَيْبٍ مِّمَّا نَزَّلْنَا عَلَىٰ عَبْدِنَا فَأْتُوا بِسُورَةٍ مِّن مِّثْلِهِ وَادْعُوا شُهَدَاءَكُم مِّن دُونِ اللَّهِ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ (Ⅳ)

Si vous doutez de la véracité du message que Nous avons révélé à Notre serviteur, donnez-en une sourate semblable et faites venir vos témoins autres qu’Allah si vous êtes véridiques. (Ⅵ)

2.24
Mais si vous n’y parvenez pas – et assurément vous n’y parviendrez jamais –, parez-vous contre l’Enfer qu’alimenteront les hommes et les pierres, et qui est réservé aux infidèles.

Fain lam tafAAaloo walan tafAAaloo faittaqoo alnnara allatee waqooduha alnnasu waalhijaratu oAAiddat lilkafireena (⁎)

si vous n’y parvenez pas - et jamais vous n’y parviendrez - redoutez le Feu qu’alimenteront les hommes [malhonnêtes] et les pierres (idoles), [Feu] réservé aux impies. (Ⅱ)

فَإِن لَّمْ تَفْعَلُوا وَلَن تَفْعَلُوا فَاتَّقُوا النَّارَ الَّتِي وَقُودُهَا النَّاسُ وَالْحِجَارَةُ ۖ أُعِدَّتْ لِلْكَافِرِينَ (Ⅳ)

Si vous ne le faites pas et ne pouvez le faire, redoutez le feu qui se fournit en êtres humains et en pierres (les idoles), préparé spécialement pour les incrédules. (Ⅵ)

2.25
Annonce la bonne nouvelle à ceux qui ont la foi et qui pratiquent le bien que Nous leur destinons pour demeure des Jardins baignés de ruisseaux. Et chaque fois qu’on leur en offrira un fruit, ils s’écrieront : « C’est bien là ce qui nous avait été autrefois servi ! » Or, c’est seulement quelque chose de semblable qui leur sera servi. Là, ils auront aussi des épouses immaculées et leur bonheur sera éternel.

Wabashshiri allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati anna lahum jannatin tajree min tahtiha alanharu kullama ruziqoo minha min thamaratin rizqan qaloo hatha allathee ruziqna min qablu waotoo bihi mutashabihan walahum feeha azwajun mutahharatun wahum feeha khalidoona (⁎)

Annonce à ceux qui croient [en DIEU, veulent] et travaillent bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] ils auront [pour demeures éternelles] des jardins sous lesquels coulent les rivières [paradisiaques] ; chaque fois qu’un fruit leur sera donné, ils diront : « C’est celui-là qui nous avait été donné auparavant » ; il leur sera donné [des fruits] ressemblants [excellents]. Là, ils auront des épouses pures (parfaites), et là ils vivront éternellement. (Ⅱ)

وَبَشِّرِ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أَنَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ۖ كُلَّمَا رُزِقُوا مِنْهَا مِن ثَمَرَةٍ رِّزْقًا ۙ قَالُوا هَٰذَا الَّذِي رُزِقْنَا مِن قَبْلُ ۖ وَأُتُوا بِهِ مُتَشَابِهًا ۖ وَلَهُمْ فِيهَا أَزْوَاجٌ مُّطَهَّرَةٌ ۖ وَهُمْ فِيهَا خَالِدُونَ (Ⅳ)

Annonce la bonne nouvelle aux croyants, ceux qui ont réalisé des actions louables, qu’au paradis ils auront des jardins irrigués de fleuves souterrains. Chaque fois qu’ils cueilleront un fruit, ils diront : Voilà bien un fruit qui nous a été offert auparavant, mais il n’est semblable à celui qu’il y a sur terre que dans la forme. Aussi, ils auront des épouses purifiées qui demeureront pour l’éternité au paradis. (Ⅵ)

2.26
Dieu ne répugne nullement à prendre pour exemple un moustique ou tout être aussi grand soit-il. Les croyants y découvriront la vérité venue de leur Seigneur, pendant que les négateurs se demanderont : « Quelle signification Dieu a-t-Il voulu donner à cet exemple ? » Par de tels exemples, Dieu égare bon nombre de mortels, et en dirige autant vers leur salut éternel. En vérité, Dieu n’égare que les êtres pervers

Inna Allaha la yastahyee an yadriba mathalan ma baAAoodatan fama fawqaha faamma allatheena amanoo fayaAAlamoona annahu alhaqqu min rabbihim waamma allatheena kafaroo fayaqooloona matha arada Allahu bihatha mathalan yudillu bihi katheeran wayahdee bihi katheeran wama yudillu bihi illa alfasiqeena (⁎)

DIEU n’éprouve aucune gêne à citer en exemple un moustique ou un [autre animal] plus petit [ou plus grand] que cela. Ceux qui croient, savent bien que c’est la vérité venant de leur Seigneur. Quant à ceux qui sont devenu impies, ils disent : « Qu’a voulu dire DIEU par un tel exemple ? » [DIEU,] par cela (par l’exemple) laisse dans l’égarement un grand nombre [d’injustes obstinés et ne les contraint pas à y croire,] et Il guide par cela un grand nombre [d’hommes honnêtes et sincères] ; et, Il ne laisse dans l’égarement que les pervers [obstinés] (Ⅱ)

۞ إِنَّ اللَّهَ لَا يَسْتَحْيِي أَن يَضْرِبَ مَثَلًا مَّا بَعُوضَةً فَمَا فَوْقَهَا ۚ فَأَمَّا الَّذِينَ آمَنُوا فَيَعْلَمُونَ أَنَّهُ الْحَقُّ مِن رَّبِّهِمْ ۖ وَأَمَّا الَّذِينَ كَفَرُوا فَيَقُولُونَ مَاذَا أَرَادَ اللَّهُ بِهَٰذَا مَثَلًا ۘ يُضِلُّ بِهِ كَثِيرًا وَيَهْدِي بِهِ كَثِيرًا ۚ وَمَا يُضِلُّ بِهِ إِلَّا الْفَاسِقِينَ (Ⅳ)

Allah n’hésite pas à donner en parabole un moucheron ou quelque chose de supérieur. Ceux qui croient savent bien qu’il s’agit là d’une preuve venant de leur Dieu, tandis que ceux qui ont abandonné toute croyance, ils se demanderont ce qu’Allah a voulu dire en recourant à ce symbole. En fait, grâce à cela, Dieu désoriente beaucoup de gens et en met beaucoup d’autres sur le bon chemin. Quant à ceux qui sont désorientés, ce ne sont que des pervers incrédules. (Ⅵ)

2.27
qui violent le pacte qu’ils avaient conclu avec Lui, qui rompent les liens qu’Il avait ordonné de maintenir et qui provoquent le désordre sur la Terre. Ce sont ceux-là les vrais perdants.

Allatheena yanqudoona AAahda Allahi min baAAdi meethaqihi wayaqtaAAoona ma amara Allahu bihi an yoosala wayufsidoona fee alardi olaika humu alkhasiroona (⁎)

qui violent [leur] pacte avec DIEU après [s’]y être engagés, rompent ce que DIEU a ordonné de lier et sèment la corruption sur la terre : Ceux-là sont les perdants. (Ⅱ)

الَّذِينَ يَنقُضُونَ عَهْدَ اللَّهِ مِن بَعْدِ مِيثَاقِهِ وَيَقْطَعُونَ مَا أَمَرَ اللَّهُ بِهِ أَن يُوصَلَ وَيُفْسِدُونَ فِي الْأَرْضِ ۚ أُولَٰئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ (Ⅳ)

Ceux qui rompent le pacte conclu avec Allah après avoir pris un engagement à Son égard et empêchent l’avènement de Son ordre, tout en semant le désordre sur terre, ceux-là sont les perdants. (Ⅵ)

2.28
Comment pouvez-vous renier Dieu qui vous a donné la vie en vous tirant du néant, qui vous fera ensuite mourir, puis vous ressuscitera, pour vous ramener à Lui ?

Kayfa takfuroona biAllahi wakuntum amwatan faahyakum thumma yumeetukum thumma yuhyeekum thumma ilayhi turjaAAoona (⁎)

Comment [pouvez-vous] renier DIEU ? Il vous a donné la vie quand vous étiez morts (vous n’aviez pas la vie). Il vous fera mourir, puis Il vous redonnera la vie, et [à la Résurrection] c’est à Lui que vous serez ramenés [et vous serez jugés] ; (Ⅱ)

كَيْفَ تَكْفُرُونَ بِاللَّهِ وَكُنتُمْ أَمْوَاتًا فَأَحْيَاكُمْ ۖ ثُمَّ يُمِيتُكُمْ ثُمَّ يُحْيِيكُمْ ثُمَّ إِلَيْهِ تُرْجَعُونَ (Ⅳ)

Comment pouvez-vous abjurer Allah alors que vous étiez morts et qu’Il vous a donné la vie, qu’Il vous fera ensuite mourir et de nouveau vous ressuscitera, pour qu’enfin vous soyez ramenés à Lui ? (Ⅵ)

2.29
C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui existe sur la Terre et qui, ensuite, S’est occupé du firmament, pour en tirer avec harmonie sept Cieux, dans Sa science infinie.

Huwa allathee khalaqa lakum ma fee alardi jameeAAan thumma istawa ila alssamai fasawwahunna sabAAa samawatin wahuwa bikulli shayin AAaleemun (⁎)

c’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis, Il a décidé [de créer] le ciel et Il en a fait sept cieux. Il est Omniscient. (Ⅱ)

هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا ثُمَّ اسْتَوَىٰ إِلَى السَّمَاءِ فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ ۚ وَهُوَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ (Ⅳ)

Il a tout créé pour vous sur terre, puis s’est tourné vers le ciel et en a fait sept. Il est l’Omniscient. (Ⅵ)

2.30
Puis vint le jour où ton Seigneur dit aux anges : « Je vais installer un représentant khalîfa sur la Terre. » Et les anges de repartir : « Vas-Tu établir quelqu’un qui y fera régner le mal et y répandra le sang, alors que nous chantons Ta gloire et célébrons Tes louanges ? » Le Seigneur leur répondit : « Ce que Je sais dépasse votre entendement. »

Waith qala rabbuka lilmalaikati innee jaAAilun fee alardi khaleefatan qaloo atajAAalu feeha man yufsidu feeha wayasfiku alddimaa wanahnu nusabbihu bihamdika wanuqaddisu laka qala innee aAAlamu ma la taAAlamoona (⁎)

Lorsque ton Seigneur dit aux anges : « Je vais placer sur la terre un lieutenant ». Ils dirent : « Y placeras-Tu quelqu’un qui y sèmera la corruption et répandra le sang, alors que nous, nous [Te] glorifions en [célébrants] Ta louange et proclamons [Ta transcendance et] Ta sainteté ? » [DIEU] dit : « Moi, Je sais ce que vous ne savez pas ». (Ⅱ)

وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلَائِكَةِ إِنِّي جَاعِلٌ فِي الْأَرْضِ خَلِيفَةً ۖ قَالُوا أَتَجْعَلُ فِيهَا مَن يُفْسِدُ فِيهَا وَيَسْفِكُ الدِّمَاءَ وَنَحْنُ نُسَبِّحُ بِحَمْدِكَ وَنُقَدِّسُ لَكَ ۖ قَالَ إِنِّي أَعْلَمُ مَا لَا تَعْلَمُونَ (Ⅳ)

Et lorsque votre Seigneur dit aux anges : Je vais établir sur terre un vicaire, ils rétorquèrent : Vas-Tu créer quelqu’un qui sème la discorde et répande le sang d’autrui, alors que nous célébrons Tes louanges et nous Te glorifions ? Dieu dit alors : Je sais ce que vous ne savez pas ! (Ⅵ)

2.31
Et Il apprit à Adam tous les noms ; puis les présenta aux anges en leur disant : « Faites-Moi connaître les noms de tous ces êtres, pour prouver que vous êtes plus méritants qu’Adam ! »

WaAAallama adama alasmaa kullaha thumma AAaradahum AAala almalaikati faqala anbioonee biasmai haolai in kuntum sadiqeena (⁎)

Il apprit à Adam tous les noms (les êtres désignés par ces noms), puis Il les montra aux anges et [leur] dit : Nommez-Moi ceux-là si vous dites vrai (si vous savez) ; (Ⅱ)

وَعَلَّمَ آدَمَ الْأَسْمَاءَ كُلَّهَا ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى الْمَلَائِكَةِ فَقَالَ أَنبِئُونِي بِأَسْمَاءِ هَٰؤُلَاءِ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ (Ⅳ)

Il enseigna à Adam tous les noms. Ensuite, pour les éprouver, Il demanda aux anges de les Lui réciter en leur disant : Informez-Moi des noms de ceux-là si vous êtes véridiques. (Ⅵ)

2.32
Et les anges de dire : « Gloire à Toi ! Nous ne savons rien d’autre que ce que Tu nous as enseigné ; Tu es, en vérité, l’Omniscient, le Sage. »

Qaloo subhanaka la AAilma lana illa ma AAallamtana innaka anta alAAaleemu alhakeemu (⁎)

ils dirent : « Gloire à Toi, nous n’avons de science que celle que Tu nous as donnée. En vérité, Toi, Tu es l’Omniscient, le Sage. » (Ⅱ)

قَالُوا سُبْحَانَكَ لَا عِلْمَ لَنَا إِلَّا مَا عَلَّمْتَنَا ۖ إِنَّكَ أَنتَ الْعَلِيمُ الْحَكِيمُ (Ⅳ)

Les anges dirent : Gloire à Toi, nous n’avons de savoir que celui que Tu nous as enseigné. Tu es le Maître des connaissances, le Maître de la sagesse. (Ⅵ)

2.33
Dieu dit alors : « Ô Adam ! Fais-leur connaître les noms de ces choses ! » Et lorsque Adam en eut instruit les anges, Dieu ajouta : « Ne vous avais-Je pas avertis que Je connais le secret des Cieux et de la Terre, ainsi que les pensées que vous divulguez et celles que vous gardez dans votre for intérieur ? »

Qala ya adamu anbihum biasmaihim falamma anbaahum biasmaihim qala alam aqul lakum innee aAAlamu ghayba alssamawati waalardi waaAAlamu ma tubdoona wama kuntum taktumoona (⁎)

[DIEU] dit : « Ô Adam, informe les de leurs noms ». Quand il les informa de leurs noms, Il dit : « Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les réalités suprasensibles des cieux et de la terre, et que Je connais ce que vous divulguez et ce que vous tenez secret ? » ; (Ⅱ)

قَالَ يَا آدَمُ أَنبِئْهُم بِأَسْمَائِهِمْ ۖ فَلَمَّا أَنبَأَهُم بِأَسْمَائِهِمْ قَالَ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ إِنِّي أَعْلَمُ غَيْبَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَأَعْلَمُ مَا تُبْدُونَ وَمَا كُنتُمْ تَكْتُمُونَ (Ⅳ)

Dieu dit à Adam : Révèle-leur les noms des êtres. Quand ce dernier les instruisit des noms qu’ils ignoraient, Dieu leur dit : Ne vous ai-Je pas dit que Je connaissais l’insondable des cieux et de la terre, et que Je sais aussi ce que vous montrez et ce que vous dissimulez ? (Ⅵ)

2.34
Et lorsque Nous dîmes aux anges : « Prosternez-vous devant Adam ! », ils s’exécutèrent tous à l’exception de Satan qui refusa avec orgueil, et fut ainsi du nombre des infidèles.

Waith qulna lilmalaikati osjudoo liadama fasajadoo illa ibleesa aba waistakbara wakana mina alkafireena (⁎)

et lorsque Nous dîmes aux anges : « Prosternez-vous devant Adam » ; ils se prosternèrent sauf Iblîs (Satan) qui refusa par orgueil [injuste] et fut du nombre des impies ; (Ⅱ)

وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلَائِكَةِ اسْجُدُوا لِآدَمَ فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ أَبَىٰ وَاسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِينَ (Ⅳ)

Et c’est là que Nous dîmes aux anges de se prosterner devant Adam, ce qu’ils firent, à l’exception d’Iblis, qui refusa de le faire et s’enfla d’orgueil. Il se trouva alors du côté des mécréants. (Ⅵ)

2.35
Nous dîmes alors : « Ô Adam ! Installe-toi avec ton épouse dans le Paradis. Mangez de ses fruits à satiété et où il vous plaira ; mais ne vous approchez sous aucun prétexte de l’arbre que voici, sinon vous vous mettriez du côté des injustes ! »

Waqulna ya adamu oskun anta wazawjuka aljannata wakula minha raghadan haythu shituma wala taqraba hathihi alshshajarata fatakoona mina alththalimeena (⁎)

Nous dîmes : « Ô Adam, habite le paradis toi et ta femme, et mangez [de ses fruits bons et purs] à votre guise, partout où vous voudrez, [mais] n’approchez pas de cet arbre (l’arbre prohibé) : vous seriez du nombre des injustes. » (Ⅱ)

وَقُلْنَا يَا آدَمُ اسْكُنْ أَنتَ وَزَوْجُكَ الْجَنَّةَ وَكُلَا مِنْهَا رَغَدًا حَيْثُ شِئْتُمَا وَلَا تَقْرَبَا هَٰذِهِ الشَّجَرَةَ فَتَكُونَا مِنَ الظَّالِمِينَ (Ⅳ)

Et Nous dîmes à Adam : Séjourne avec ton épouse au paradis ; mangez librement de tout ce que vous y trouverez comme fruits, mais ne vous approchez pas de cet arbre-ci, car vous serez tous les deux du nombre des iniques. (Ⅵ)

2.36
Or, Satan les fit trébucher et leur fit perdre les délices dont ils jouissaient. Nous leur dîmes alors : « Quittez ces lieux et installez-vous sur la Terre où vous serez ennemis les uns les autres. Ce sera pour vous un lieu de séjour provisoire et de jouissance éphémère ! »

Faazallahuma alshshaytanu AAanha faakhrajahuma mimma kana feehi waqulna ihbitoo baAAdukum libaAAdin AAaduwwun walakum fee alardi mustaqarrun wamataAAun ila heenin (⁎)

Satan les fit trébucher (les tira) de là [par tentation] et les expulsa de ce (les bienfaits paradisiaques) où ils se trouvaient. Nous dîmes : « Descendez ; vous serez ennemis les uns des autres. Vous (hommes) aurez sur terre un lieu de séjour et une jouissance temporaire ». (Ⅱ)

فَأَزَلَّهُمَا الشَّيْطَانُ عَنْهَا فَأَخْرَجَهُمَا مِمَّا كَانَا فِيهِ ۖ وَقُلْنَا اهْبِطُوا بَعْضُكُمْ لِبَعْضٍ عَدُوٌّ ۖ وَلَكُمْ فِي الْأَرْضِ مُسْتَقَرٌّ وَمَتَاعٌ إِلَىٰ حِينٍ (Ⅳ)

Mais Satan les fit déchoir de leur séjour et les fit sortir du paradis. Et Nous dîmes : Descendez en ennemis les uns des autres, vous aurez sur terre un séjour et une jouissance temporaires. (Ⅵ)

2.37
Cependant, Dieu révéla à Adam une prière qu’il se mit à répéter pour exprimer son repentir. Et c’est ainsi que son péché fut pardonné, car Dieu est Plein de clémence et de mansuétude.

Fatalaqqa adamu min rabbihi kalimatin fataba AAalayhi innahu huwa alttawwabu alrraheemu (⁎)

Adam reçut des paroles de son Seigneur. Il le pardonna ; [DIEU] est Celui qui agrée le repentir, [Il est] le Très-Miséricordieux [et accorde aux croyants repentants sincères, des biens particuliers] ; (Ⅱ)

فَتَلَقَّىٰ آدَمُ مِن رَّبِّهِ كَلِمَاتٍ فَتَابَ عَلَيْهِ ۚ إِنَّهُ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ (Ⅳ)

Adam reçut de son Dieu des paroles qui en firent un repentant, Dieu est Celui qui pardonne, le Miséricordieux. (Ⅵ)

2.38
Nous dîmes alors : « Descendez tous de ces lieux ! Et toutes les fois que Je vous ferai parvenir Mes directives, ceux qui les suivront n’auront à éprouver ni crainte ni chagrin.

Qulna ihbitoo minha jameeAAan faimma yatiyannakum minnee hudan faman tabiAAa hudaya fala khawfun AAalayhim wala hum yahzanoona (⁎)

Nous dîmes : « Descendez-en (du Paradis) tous. S’il vous vient de Moi un guide, ceux qui suivront Mon guide n’auront rien à craindre et ne seront pas attristés ; (Ⅱ)

قُلْنَا اهْبِطُوا مِنْهَا جَمِيعًا ۖ فَإِمَّا يَأْتِيَنَّكُم مِّنِّي هُدًى فَمَن تَبِعَ هُدَايَ فَلَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ (Ⅳ)

Nous dîmes : Descendez tous du paradis. Dès lors que vous recevrez de Ma part une orientation, ceux qui l’observeront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés. (Ⅵ)

2.39
Quant à ceux qui n’en tiendront pas compte et qui traiteront Nos signes de mensonges, ceux-là seront voués à l’Enfer qui constituera leur demeure éternelle. »

Waallatheena kafaroo wakaththaboo biayatina olaika ashabu alnnari hum feeha khalidoona (⁎)

et [quant à] ceux qui deviennent impies [rejettent les vérités célestes] et nient Nos versets [et Nos signes], voilà ceux qui seront les compagnons du Feu (résultat de leurs mauvaises actions) où ils demeureront perpétuellement ». (Ⅱ)

وَالَّذِينَ كَفَرُوا وَكَذَّبُوا بِآيَاتِنَا أُولَٰئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ ۖ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ (Ⅳ)

Tandis que ceux qui ne croient pas et qui traitent Nos signes de mensonges, ceux-là séjourneront éternellement en enfer. (Ⅵ)

2.40
Ô fils d’Israël ! Reconnaissez les bienfaits dont Je vous ai comblés ! Tenez vos engagements vis-à-vis de Moi afin que Je tienne les promesses que Je vous ai faites ! Redoutez Ma colère !

Ya banee israeela othkuroo niAAmatiya allatee anAAamtu AAalaykum waawfoo biAAahdee oofi biAAahdikum waiyyaya fairhabooni (⁎)

Ô enfants d’Israël (Jacob), rappelez-vous les bienfaits dont Je vous ai comblés, soyez fidèles à vos engagements envers Moi pour que Je tienne les promesses que Je vous ai faites. Appréhendez Mon [châtiment] ; (Ⅱ)

يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اذْكُرُوا نِعْمَتِيَ الَّتِي أَنْعَمْتُ عَلَيْكُمْ وَأَوْفُوا بِعَهْدِي أُوفِ بِعَهْدِكُمْ وَإِيَّايَ فَارْهَبُونِ (Ⅳ)

Ô fils d’Israël, souvenez-vous de Mes bienfaits, soyez fidèles à Mon alliance, comme Je serai fidèle à la vôtre. Redoutez-Moi. (Ⅵ)

2.41
Ayez foi en ce que J’ai révélé et qui ne fait que confirmer les messages que vous aviez déjà reçus ; ne soyez donc pas les premiers à les renier et à troquer Mes signes contre un vil espoir ! Il vous faudra alors craindre Ma colère.

Waaminoo bima anzaltu musaddiqan lima maAAakum wala takoonoo awwala kafirin bihi wala tashtaroo biayatee thamanan qaleelan waiyyaya faittaqooni (⁎)

croyez en ce que J’ai fait descendre (le Coran) qui confirme ce qui était avec vous. Ne soyez pas les premiers [venus] à le nier. Ne vendez pas Mes versets [et Mes signes] à un vil prix. Soyez pieux envers Moi (Mes ordres). (Ⅱ)

وَآمِنُوا بِمَا أَنزَلْتُ مُصَدِّقًا لِّمَا مَعَكُمْ وَلَا تَكُونُوا أَوَّلَ كَافِرٍ بِهِ ۖ وَلَا تَشْتَرُوا بِآيَاتِي ثَمَنًا قَلِيلًا وَإِيَّايَ فَاتَّقُونِ (Ⅳ)

Croyez à ce que J’ai révélé en confirmation de ce que vous avez déjà reçu. Ne soyez pas les premiers à ne pas y croire ; ne troquez pas Mes signes à vil prix. Craignez-Moi. (Ⅵ)

2.42
Ne dissimulez pas la Vérité derrière le mensonge ; ne cachez pas la Vérité, alors que vous la connaissez !

Wala talbisoo alhaqqa bialbatili wataktumoo alhaqqa waantum taAAlamoona (⁎)

N’affublez pas de faux la vérité. Ne cachez pas la vérité alors que vous savez. (Ⅱ)

وَلَا تَلْبِسُوا الْحَقَّ بِالْبَاطِلِ وَتَكْتُمُوا الْحَقَّ وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ (Ⅳ)

N’habillez pas la vérité de mensonge. Ne dissimulez pas la vérité, alors que vous savez. (Ⅵ)

2.43
Acquittez-vous de la salât, faites la zakât et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent.

Waaqeemoo alssalata waatoo alzzakata wairkaAAoo maAAa alrrakiAAeena (⁎)

Pratiquez (observez) la Prière, donnez l’Aumône et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent [devant DIEU]. (Ⅱ)

وَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَآتُوا الزَّكَاةَ وَارْكَعُوا مَعَ الرَّاكِعِينَ (Ⅳ)

Accomplissez vos prières, donnez l’aumône et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent. (Ⅵ)

2.44
Seriez-vous hommes à ordonner de faire le bien, tout en oubliant de le faire vous-mêmes, alors que vous récitez la Lecture ? N’êtes-vous donc pas raisonnables ?

Atamuroona alnnasa bialbirri watansawna anfusakum waantum tatloona alkitaba afala taAAqiloona (⁎)

Commanderez-vous aux hommes d’être bons [et pieux], mais vous oubliez vous-mêmes [d’être bons et pieux] alors que vous lisez le Livre ? Eh bien ! Ne raisonnez-vous pas ? (Ⅱ)

۞ أَتَأْمُرُونَ النَّاسَ بِالْبِرِّ وَتَنسَوْنَ أَنفُسَكُمْ وَأَنتُمْ تَتْلُونَ الْكِتَابَ ۚ أَفَلَا تَعْقِلُونَ (Ⅳ)

Demandez-vous aux gens une bonté que vous oubliez d’observer, alors même que vous lisez le Livre ? N’allez-vous pas revenir à la raison ? (Ⅵ)

2.45
Cherchez du réconfort dans la patience et la salât ! Sans doute la salât est une lourde tâche, mais pas pour les humbles

WaistaAAeenoo bialssabri waalssalati wainnaha lakabeeratun illa AAala alkhashiAAeena (⁎)

Cherchez assistance dans la patience et la Prière ; et, c’est lourd sauf pour ceux qui sont humbles [devant DIEU], (Ⅱ)

وَاسْتَعِينُوا بِالصَّبْرِ وَالصَّلَاةِ ۚ وَإِنَّهَا لَكَبِيرَةٌ إِلَّا عَلَى الْخَاشِعِينَ (Ⅳ)

Entourez-vous de patience et de prière, celles-ci sont certes lourdes à porter, hormis pour les humbles, (Ⅵ)

2.46
qui savent qu’ils sont appelés à rencontrer leur Seigneur et que leur retour vers Lui est inéluctable.

Allatheena yathunnoona annahum mulaqoo rabbihim waannahum ilayhi rajiAAoona (⁎)

ceux-ci savent qu’ils rencontreront leur Seigneur et qu’ils retourneront à Lui. (Ⅱ)

الَّذِينَ يَظُنُّونَ أَنَّهُم مُّلَاقُو رَبِّهِمْ وَأَنَّهُمْ إِلَيْهِ رَاجِعُونَ (Ⅳ)

…ceux qui ont la conviction de rencontrer leur Dieu, car c’est vers Lui qu’ils retourneront. (Ⅵ)

2.47
Ô fils d’Israël ! Souvenez-vous des bienfaits dont Je vous ai comblés ! Rappelez-vous que Je vous ai préférés à tous les peuples de la Terre !

Ya banee israeela othkuroo niAAmatiya allatee anAAamtu AAalaykum waannee faddaltukum AAala alAAalameena (⁎)

Ô enfants de Jacob, rappelez-vous les bienfaits dont Je vous ai comblés et la préséance que Je vous avais donnée sur les mondes [lorsque vous étiez pieux]. (Ⅱ)

يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اذْكُرُوا نِعْمَتِيَ الَّتِي أَنْعَمْتُ عَلَيْكُمْ وَأَنِّي فَضَّلْتُكُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ (Ⅳ)

Ô fils d’Israël, souvenez-vous des bienfaits dont Je vous ai comblés, car Je vous ai préférés à tous les peuples. (Ⅵ)

2.48
Redoutez un jour où nulle âme ne sera rétribuée à la place d’une autre, où nulle intercession ne sera acceptée, où nulle rançon ne sera admise ni aucun secours ne sera porté aux impies !

Waittaqoo yawman la tajzee nafsun AAan nafsin shayan wala yuqbalu minha shafaAAatun wala yukhathu minha AAadlun wala hum yunsaroona (⁎)

Et craignez [pieusement] le Jour où nulle âme (personne) ne suffira, en quoi que ce soit, à une autre, [où] nulle intercession ne sera acceptée d’elle, [où] nulle compensation ne sera reçue et [les criminels] ne seront pas secourus. (Ⅱ)

وَاتَّقُوا يَوْمًا لَّا تَجْزِي نَفْسٌ عَن نَّفْسٍ شَيْئًا وَلَا يُقْبَلُ مِنْهَا شَفَاعَةٌ وَلَا يُؤْخَذُ مِنْهَا عَدْلٌ وَلَا هُمْ يُنصَرُونَ (Ⅳ)

Croyez à l’avènement d’un jour où nulle âme n’intercédera pour une autre, et où aucune pitié ne lui sera accordée, nulle compensation non plus, tandis que personne ne sera secouru. (Ⅵ)

2.49
Souvenez-vous du jour où Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon qui vous faisaient endurer les pires souffrances en égorgeant vos fils et en épargnant vos filles ! Ce fut là une bien terrible épreuve de la part de votre Seigneur !

Waith najjaynakum min ali firAAawna yasoomoonakum sooa alAAathabi yuthabbihoona abnaakum wayastahyoona nisaakum wafee thalikum balaon min rabbikum AAatheemun (⁎)

Et [rappelez-vous] lorsque Nous vous délivrâmes des gens de Pharaon qui vous imposaient les pires tourments : ils égorgeaient vos fils et laissaient vos femmes (vos filles) en vie [comme domestiques], c’était une grande épreuve venant de votre Seigneur pour vous [délivrer]. (Ⅱ)

وَإِذْ نَجَّيْنَاكُم مِّنْ آلِ فِرْعَوْنَ يَسُومُونَكُمْ سُوءَ الْعَذَابِ يُذَبِّحُونَ أَبْنَاءَكُمْ وَيَسْتَحْيُونَ نِسَاءَكُمْ ۚ وَفِي ذَٰلِكُم بَلَاءٌ مِّن رَّبِّكُمْ عَظِيمٌ (Ⅳ)

C’est alors que Nous vous sauvâmes des gens de Pharaon, dont vous n’aurez vu que violence. Ils égorgeaient vos fils et épargnaient vos filles. C’était en cela une terrible épreuve venue de votre Dieu. (Ⅵ)


Page:  1 |

Menu livre ↑