Le discernement (al-fûrqan1)
>  
78 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


25. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
25. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ تَبَارَكَ الَّذِي نَزَّلَ الْفُرْقَانَ عَلَىٰ عَبْدِهِ لِيَكُونَ لِلْعَالَمِينَ نَذِيرًا
- Tabaraka allathee nazzala alfurqana AAala AAabdihi liyakoona lilAAalameena natheeran (Ⅰ)
- Béni soit Celui qui a révélé graduellement le Livre du discernement à Son serviteur, pour qu’il avertisse l’Univers ! (Ⅱ)
- Béni soit Celui qui a révélé la Distinction (le Coran) à Son adorateur (le Prophète) pour qu’il soit un avertisseur pour les mondes (afin d’inviter tous les hommes à DIEU), (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم تبارك الذي نزل الفرقان على عبده ليكون للعالمين نذيرا (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ تَبارَكَ الَّذى نَزَّلَ الفُرقانَ عَلىٰ عَبدِهِ لِيَكونَ لِلعٰلَمينَ نَذيرًا (Ⅴ)
- Béni soit Celui qui a révélé à Son serviteur la loi distinguant le bien et le mal, de façon à prévenir les mondes. (Ⅵ)
- Béni soit Celui qui opéra la descente du Critère sur Son adorateur, pour faire de ce dernier un donneur d’alarme aux univers (Ⅶ)
- Béni soit Celui qui fit descendre la Salvation sur Son serviteur, afin qu’il soit, pour le monde, un Avertisseur. (Ⅷ)
25. 2  
الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَلَمْ يَتَّخِذْ وَلَدًا وَلَمْ يَكُن لَّهُ شَرِيكٌ فِي الْمُلْكِ وَخَلَقَ كُلَّ شَيْءٍ فَقَدَّرَهُ تَقْدِيرًا
- Allathee lahu mulku alssamawati waalardi walam yattakhith waladan walam yakun lahu shareekun fee almulki wakhalaqa kulla shayin faqaddarahu taqdeeran (Ⅰ)
- Béni soit Celui qui détient le Royaume des Cieux et de la Terre, qui ne S’est donné aucune progéniture, qui n’a pris aucun associé dans Son Royaume et qui a créé toute chose avec mesure ! (Ⅱ)
- Celui qui détient la royauté des cieux et de la terre, qui ne s’est donné fils [enfant, etc.], qui n’a, en Sa royauté, aucun associé et qui a créé toute chose en lui donnant une mesure justement déterminée. (Ⅲ)
- الذي له ملك السماوات والأرض ولم يتخذ ولدا ولم يكن له شريك في الملك وخلق كل شيء فقدره تقديرا (Ⅳ)
- الَّذى لَهُ مُلكُ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ وَلَم يَتَّخِذ وَلَدًا وَلَم يَكُن لَهُ شَريكٌ فِى المُلكِ وَخَلَقَ كُلَّ شَيءٍ فَقَدَّرَهُ تَقديرًا (Ⅴ)
- Il s’agit de Celui qui possède la royauté des cieux et de la terre, de Celui qui ne S’est pas donné de fils, ni d’associé en Son domaine. Il est aussi Celui qui a tout créé et qui lui a donné sa juste proportion. (Ⅵ)
- Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S’est pas donné de progéniture, ne S’associe nul autre dans la royauté, a créé toute chose en y mettant la juste mesure (Ⅶ)
- [Béni soit] Celui qui a le Royaume des Cieux et de la Terre, [qui] n’a pas pris d’enfant, n’a point d’associé en ce Royaume, a créé toute chose et en a fixé le destin. (Ⅷ)
25. 3  
وَاتَّخَذُوا مِن دُونِهِ آلِهَةً لَّا يَخْلُقُونَ شَيْئًا وَهُمْ يُخْلَقُونَ وَلَا يَمْلِكُونَ لِأَنفُسِهِمْ ضَرًّا وَلَا نَفْعًا وَلَا يَمْلِكُونَ مَوْتًا وَلَا حَيَاةً وَلَا نُشُورًا
- Waittakhathoo min doonihi alihatan la yakhluqoona shayan wahum yukhlaqoona wala yamlikoona lianfusihim darran wala nafAAan wala yamlikoona mawtan wala hayatan wala nushooran (Ⅰ)
- Cependant, certains Lui ont préféré d’autres divinités qui ne peuvent rien créer, étant elles-mêmes créées, qui sont incapables de faire du mal ou du bien, qui ne disposent d’aucun pouvoir de donner la vie ou de la retirer, et encore moins de ressusciter les morts. (Ⅱ)
- [Les idolâtres, polythéistes,... à cause de leurs péchés et de leurs injustices,] ont adopté, en dehors de Lui, des dieux qui ne créent rien et eux-mêmes sont créés ; [ces dieux] ne disposent [intrinsèquement] ni le mal ni le bien pour eux-mêmes et ne disposent ni de mort ni de vie ni de résurrection. (Ⅲ)
- واتخذوا من دونه آلهة لا يخلقون شيئا وهم يخلقون ولا يملكون لأنفسهم ضرا ولا نفعا ولا يملكون موتا ولا حياة ولا نشورا (Ⅳ)
- وَاتَّخَذوا مِن دونِهِ ءالِهَةً لا يَخلُقونَ شَيـًٔا وَهُم يُخلَقونَ وَلا يَملِكونَ لِأَنفُسِهِم ضَرًّا وَلا نَفعًا وَلا يَملِكونَ مَوتًا وَلا حَيوٰةً وَلا نُشورًا (Ⅴ)
- Ils se sont donné d’autres dieux que Lui, vous verrez qu’ils ne créent rien. Bien au contraire, ils sont créés et ne possèdent ni le pouvoir de faire le mal ni celui de faire le bien, pas plus qu’ils ne tiennent la vie ou la mort, encore moins la résurrection. (Ⅵ)
- pourtant ils se donnent en Sa place des dieux qui ne créent rien : eux-mêmes créés, ils n’ont pouvoir de leur apporter dommage non plus qu’avantage, n’ont pouvoir ni de mort, ni de vie, ni de résurrection. (Ⅶ)
- [Les Impies] ont pris, en dehors de Lui, des divinités qui ne sauraient rien créer mais ont été créées [par eux], [qui] ne possèdent pour elles-mêmes ni dommage ni utilité, [qui] ne possèdent ni [la] Mort ni [la] Vie ni [la] Résurrection. (Ⅷ)
25. 4  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا إِنْ هَٰذَا إِلَّا إِفْكٌ افْتَرَاهُ وَأَعَانَهُ عَلَيْهِ قَوْمٌ آخَرُونَ ۖ فَقَدْ جَاءُوا ظُلْمًا وَزُورًا
- Waqala allatheena kafaroo in hatha illa ifkun iftarahu waaAAanahu AAalayhi qawmun akharoona faqad jaoo thulman wazooran (Ⅰ)
- » Ce Coran, disent les négateurs, n’est qu’une imposture qu’il a forgée avec l’aide d’un groupe d’individus. » Mais, en disant cela, ils commettent une grave injustice et un affreux mensonge. (Ⅱ)
- Les impies [polythéistes,...] disent : « Ce [Coran] n’est qu’un mensonge qu’il (le Prophète) a forgé et d’autres [hommes] l’y ont aidé ». [En disant cela] ils commettent une injustice et un faux. (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا إن هذا إلا إفك افتراه وأعانه عليه قوم آخرون فقد جاءوا ظلما وزورا (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا إِن هٰذا إِلّا إِفكٌ افتَرىٰهُ وَأَعانَهُ عَلَيهِ قَومٌ ءاخَرونَ ۖ فَقَد جاءو ظُلمًا وَزورًا (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru disent : Ce n’est là qu’une invention conçue pour tromper. D’autres l’ont encouragé à le faire. Telles sont leur perfidie et leur fausseté.  (Ⅵ)
- Les dénégateurs ont dit : « Ce n’est là qu’une mystification, qu’il combine en se faisant aider par un groupe d’autres gens ». Ils se sont ainsi rendus coupables d’une calomnieuse agression (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles disent : « Ceci n’est que forgerie inventée par cet homme, pour laquelle l’ont aidé d’autres personnes. » Ils ont commis [en parlant ainsi] injustice et fraude. (Ⅷ)
25. 5  
وَقَالُوا أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ اكْتَتَبَهَا فَهِيَ تُمْلَىٰ عَلَيْهِ بُكْرَةً وَأَصِيلًا
- Waqaloo asateeru alawwaleena iktatabaha fahiya tumla AAalayhi bukratan waaseelan (Ⅰ)
- » Ce ne sont que de vieux contes recueillis par lui, ajoutent-ils, et qu’on lui dicte matin et soir. » (Ⅱ)
- [Leurs mauvaises actions ont rouillé leurs cœurs, terni leur intelligence] et ils disent : « Ce sont des fables d’anciens qu’il a transcrites et qu’on lui dicte matin et soir ! » (Ⅲ)
- وقالوا أساطير الأولين اكتتبها فهي تملى عليه بكرة وأصيلا (Ⅳ)
- وَقالوا أَسٰطيرُ الأَوَّلينَ اكتَتَبَها فَهِىَ تُملىٰ عَلَيهِ بُكرَةً وَأَصيلًا (Ⅴ)
- Ils ont prétendu aussi : Ce ne sont que des fables anciennes retranscrites. Elles lui sont dictées le matin et le soir. (Ⅵ)
- ils ont encore dit : « Fables d’Anciens : il les consigne sous dictée au commencement et à la chute du jour » (Ⅶ)
- Ils ont dit [aussi] : « [Ce sont] histoires de nos aïeux qu’il s’est écrites et qui lui sont dictées matin et soir ! » (Ⅷ)
25. 6  
قُلْ أَنزَلَهُ الَّذِي يَعْلَمُ السِّرَّ فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ إِنَّهُ كَانَ غَفُورًا رَّحِيمًا
- Qul anzalahu allathee yaAAlamu alssirra fee alssamawati waalardi innahu kana ghafooran raheeman (Ⅰ)
- Réponds-leur : « Ce Coran est révélé par Celui qui détient les mystères des Cieux et de la Terre et qui est Clément et Miséricordieux. » (Ⅱ)
- Dis[-leur] : « Celui qui connaît les secrets des cieux et de la terre [c’est Lui qui] l’a révélé (le Coran). Il est Celui qui pardonne, Très-Miséricordieux ». (Ⅲ)
- قل أنزله الذي يعلم السر في السماوات والأرض إنه كان غفورا رحيما (Ⅳ)
- قُل أَنزَلَهُ الَّذى يَعلَمُ السِّرَّ فِى السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۚ إِنَّهُ كانَ غَفورًا رَحيمًا (Ⅴ)
- Dis-leur : Ce Livre a été révélé par Celui qui connaît le grand secret, autant dans les cieux que sur terre. Il est de Celui qui pardonne, du Miséricordieux. (Ⅵ)
- dis : « Il l’a fait descendre, Celui qui connaît le secret des cieux et de la terre, parce qu’Il est le Tout pardon, le Miséricordieux ». (Ⅶ)
- Dis : « Celui qui connaît le secret dans le ciel et la terre, l’a fait descendre. Il est absoluteur, miséricordieux. » (Ⅷ)
25. 7  
وَقَالُوا مَالِ هَٰذَا الرَّسُولِ يَأْكُلُ الطَّعَامَ وَيَمْشِي فِي الْأَسْوَاقِ ۙ لَوْلَا أُنزِلَ إِلَيْهِ مَلَكٌ فَيَكُونَ مَعَهُ نَذِيرًا
- Waqaloo mali hatha alrrasooli yakulu alttaAAama wayamshee fee alaswaqi lawla onzila ilayhi malakun fayakoona maAAahu natheeran (Ⅰ)
- Ils disent encore : « Qu’est-ce donc que ce Prophète qui se nourrit et circule comme tout le monde dans les marchés ? Si seulement il était assisté d’un ange descendu du Ciel, pour prêcher à côté de lui ! (Ⅱ)
- Et ils ont encore dit : « Qu’a ce Prophète qui mange de la nourriture et circule dans les marchés ? Pourquoi un ange n’est-il pas descendu (envoyé par DIEU) à lui pour être avertisseur en sa compagnie ? (Ⅲ)
- وقالوا مال هذا الرسول يأكل الطعام ويمشي في الأسواق لولا أنزل إليه ملك فيكون معه نذيرا (Ⅳ)
- وَقالوا مالِ هٰذَا الرَّسولِ يَأكُلُ الطَّعامَ وَيَمشى فِى الأَسواقِ ۙ لَولا أُنزِلَ إِلَيهِ مَلَكٌ فَيَكونَ مَعَهُ نَذيرًا (Ⅴ)
- Ils disent : Qu’est-ce donc que cet envoyé qui mange de la nourriture, qui va dans les marchés et s’y promène. Et si au moins un ange descendait vers lui pour le conseiller, (Ⅵ)
- Ils ont encore dit : « Qu’est-ce que cet Envoyé qui prend de la nourriture, circule dans les marchés ! Ah ! si l’on avait fait descendre un ange pour donner avec lui l’alarme (Ⅶ)
- Ils disent [encore] : « Qu’a [donc] ce [soi-disant] Apôtre à prendre de la nourriture, à aller dans les marchés ? Ah ! si l’on avait fait descendre vers lui, parmi vous, un Ange qui fût avec lui un Avertisseur ! (Ⅷ)
25. 8  
أَوْ يُلْقَىٰ إِلَيْهِ كَنزٌ أَوْ تَكُونُ لَهُ جَنَّةٌ يَأْكُلُ مِنْهَا ۚ وَقَالَ الظَّالِمُونَ إِن تَتَّبِعُونَ إِلَّا رَجُلًا مَّسْحُورًا
- Aw yulqa ilayhi kanzun aw takoonu lahu jannatun yakulu minha waqala alththalimoona in tattabiAAoona illa rajulan mashooran (Ⅰ)
- Ou si seulement on lui avait envoyé du ciel un trésor ou octroyé un verger dont il tirerait sa nourriture ! » Et les injustes d’ajouter : « Vous ne suivez là qu’un mortel ensorcelé ! » (Ⅱ)
- pourquoi un trésor ne lui est-il pas lancé ? pourquoi n’a-t-il pas un jardin dont il pourrait manger [les fruits] ? » Les injustes (impies...) disent : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé ! » (Ⅲ)
- أو يلقى إليه كنز أو تكون له جنة يأكل منها وقال الظالمون إن تتبعون إلا رجلا مسحورا (Ⅳ)
- أَو يُلقىٰ إِلَيهِ كَنزٌ أَو تَكونُ لَهُ جَنَّةٌ يَأكُلُ مِنها ۚ وَقالَ الظّٰلِمونَ إِن تَتَّبِعونَ إِلّا رَجُلًا مَسحورًا (Ⅴ)
- ou encore un trésor, ou même un jardin où il puisse manger de ses fruits. Les injustes soutiennent : Vous n’écoutez qu’un homme ensorcelé ! (Ⅵ)
- si l’on lui avait lancé un trésor, ou qu’il eût un verger pour en manger ! » Et ces iniques de dire : « Vous ne faites que suivre un homme ensorcelé ». (Ⅶ)
- Si un trésor lui avait été lancé ou si [même] il possédait un jardin dont il mangerait [le produit] ! » Et les Injustes d’ajouter : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé. » (Ⅷ)
25. 9  
انظُرْ كَيْفَ ضَرَبُوا لَكَ الْأَمْثَالَ فَضَلُّوا فَلَا يَسْتَطِيعُونَ سَبِيلًا
- Onthur kayfa daraboo laka alamthala fadalloo fala yastateeAAoona sabeelan (Ⅰ)
- Vois à quoi ils te comparent ! Ils sont complètement égarés et ils ne peuvent plus retrouver le droit chemin. (Ⅱ)
- Considère les comparaisons dont ils usent à ton égard ! Ils s’égarent et ne pourront retrouver un bon chemin. (Ⅲ)
- انظر كيف ضربوا لك الأمثال فضلوا فلا يستطيعون سبيلا (Ⅳ)
- انظُر كَيفَ ضَرَبوا لَكَ الأَمثٰلَ فَضَلّوا فَلا يَستَطيعونَ سَبيلًا (Ⅴ)
- Vois à quels artifices ils te comparent. Ils sont perdus. Ils ne peuvent trouver leur chemin. (Ⅵ)
- Vois comme ils usent sur toi de semblances : donc ils s’égarent, donc ils échouent à trouver un chemin... (Ⅶ)
- Considère comment ils te proposent des exemples en sorte qu’ils s’égarent et ne peuvent trouver le chemin. (Ⅷ)
25. 10  
تَبَارَكَ الَّذِي إِن شَاءَ جَعَلَ لَكَ خَيْرًا مِّن ذَٰلِكَ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ وَيَجْعَل لَّكَ قُصُورًا
- Tabaraka allathee in shaa jaAAala laka khayran min thalika jannatin tajree min tahtiha alanharu wayajAAal laka qusooran (Ⅰ)
- Béni soit Celui qui, s’Il le veut, peut te donner des biens plus précieux encore, à savoir des palais et des vergers sous lesquels coulent des rivières ! (Ⅱ)
- Béni soit Celui qui, s’Il veut, te donnera, bien mieux que cela, des jardins sous les [arbres des]quels coulent les ruisseaux et te donnera des châteaux. (Ⅲ)
- تبارك الذي إن شاء جعل لك خيرا من ذلك جنات تجري من تحتها الأنهار ويجعل لك قصورا (Ⅳ)
- تَبارَكَ الَّذى إِن شاءَ جَعَلَ لَكَ خَيرًا مِن ذٰلِكَ جَنّٰتٍ تَجرى مِن تَحتِهَا الأَنهٰرُ وَيَجعَل لَكَ قُصورًا (Ⅴ)
- Béni soit Celui qui, quand Il veut, peut t’offrir mieux encore que ce qu’ils proposent : des jardins au-dessous desquels coulent des ruisseaux, et des palais. (Ⅵ)
- Béni soit Celui qui, s’Il le veut, fera pour toi sortir de ces peines un bien supérieur : des jardins de sous lesquels des ruisseaux coulent, et qui t’affectera des châteaux… (Ⅶ)
- Béni soit Celui qui, s’Il le veut, te donnera mieux que cela : des jardins au bas desquels couleront des ruisseaux et [où] Il placera pour toi des palais. (Ⅷ)
25. 11  
بَلْ كَذَّبُوا بِالسَّاعَةِ ۖ وَأَعْتَدْنَا لِمَن كَذَّبَ بِالسَّاعَةِ سَعِيرًا
- Bal kaththaboo bialssaAAati waaAAtadna liman kaththaba bialssaAAati saAAeeran (Ⅰ)
- Ils vont même jusqu’à traiter l’Heure du Jugement dernier de mensonge ; mais à ces négateurs Nous réservons un Brasier ardent (Ⅱ)
- Mais [ayant démoli, par les péchés et les injustices, la portée de vue de leurs cœurs] ils nient l’Heure [de la résurrection]. Or, Nous avons préparé un Feu ardent (résultat de ses actions) pour quelqu’un qui nie [et rejette] l’Heure [de la résurrection]. (Ⅲ)
- بل كذبوا بالساعة وأعتدنا لمن كذب بالساعة سعيرا (Ⅳ)
- بَل كَذَّبوا بِالسّاعَةِ ۖ وَأَعتَدنا لِمَن كَذَّبَ بِالسّاعَةِ سَعيرًا (Ⅴ)
- Et encore ! Ils traitent de mensonge l’Heure finale, mais Nous avons préparé un brasier à ceux qui la tiennent pour mensonge, (Ⅵ)
- Bien plus, ils démentent l’Heure ; or Nous aménageons à qui dément l’Heure un brasier (Ⅶ)
- Loin de croire, ils taxent l’Heure de mensonge. [Mais] Nous avons préparé à ceux qui taxent l’Heure de mensonge un brasier (Ⅷ)
25. 12  
إِذَا رَأَتْهُم مِّن مَّكَانٍ بَعِيدٍ سَمِعُوا لَهَا تَغَيُّظًا وَزَفِيرًا
- Itha raathum min makanin baAAeedin samiAAoo laha taghayyuthan wazafeeran (Ⅰ)
- qui, les voyant de loin venir, les recevra avec des pétillements et des grondements de colère ; (Ⅱ)
- Quand il [le Feu] les apercevra, ils l’entendront bouillonner de colère et gronder (l’expression réelle de leurs crimes obstinés). (Ⅲ)
- إذا رأتهم من مكان بعيد سمعوا لها تغيظا وزفيرا (Ⅳ)
- إِذا رَأَتهُم مِن مَكانٍ بَعيدٍ سَمِعوا لَها تَغَيُّظًا وَزَفيرًا (Ⅴ)
- qui, de loin, fera entendre ses mugissements et sa furie. (Ⅵ)
- qui d’eux, à peine les aperçoit-il de loin, se fait entendre en fureur et hoquets (Ⅶ)
- qui, lorsqu’il les verra de loin, fera entendre un [grondement de] fureur et un mugissement. (Ⅷ)
25. 13  
وَإِذَا أُلْقُوا مِنْهَا مَكَانًا ضَيِّقًا مُّقَرَّنِينَ دَعَوْا هُنَالِكَ ثُبُورًا
- Waitha olqoo minha makanan dayyiqan muqarraneena daAAaw hunalika thubooran (Ⅰ)
- et quand ils y seront jetés, chargés de chaînes, en un étroit réduit, ils n’auront qu’un seul souhait, celui de leur destruction définitive ! (Ⅱ)
- Quand ils y seront jetés (mis en contact), en un lieu étroit, attachés [avec les chaînes de Feu], là, ils appelleront la mort (l’anéantissement). (Ⅲ)
- وإذا ألقوا منها مكانا ضيقا مقرنين دعوا هنالك ثبورا (Ⅳ)
- وَإِذا أُلقوا مِنها مَكانًا ضَيِّقًا مُقَرَّنينَ دَعَوا هُنالِكَ ثُبورًا (Ⅴ)
- Et lorsqu’ils y seront jetés ensemble, liés les uns aux autres. De leur petit réduit, ils appelleront à leur anéantissement. (Ⅵ)
- une fois précipités en lieu d’étroitesse, entravés à plusieurs, ils appellent de là-bas la destruction. (Ⅶ)
- Quand, liés ensemble, ils seront jetés en un lieu étroit de ce brasier, ils clameront, là : « [Viens] ! ô destruction ! » (Ⅷ)
25. 14  
لَّا تَدْعُوا الْيَوْمَ ثُبُورًا وَاحِدًا وَادْعُوا ثُبُورًا كَثِيرًا
- La tadAAoo alyawma thubooran wahidan waodAAoo thubooran katheeran (Ⅰ)
- » Ce n’est pas une seule destruction que vous devez aujourd’hui souhaiter, leur sera-t-il dit, mais vous devez en souhaiter plusieurs ! » (Ⅱ)
- [Il leur sera dit] : « N’appelez pas aujourd’hui une seule mort, mais appelez plusieurs morts ». (Ⅲ)
- لا تدعوا اليوم ثبورا واحدا وادعوا ثبورا كثيرا (Ⅳ)
- لا تَدعُوا اليَومَ ثُبورًا وٰحِدًا وَادعوا ثُبورًا كَثيرًا (Ⅴ)
- N’appelez pas à une seule fin, mais à l’anéantissement total ! (Ⅵ)
- « N’appelez pas en ce Jour une seule destruction mais une multiplication de destruction ! » (Ⅶ)
- « N’appelez point aujourd’hui une destruction unique ! Appelez beaucoup de destructions ! » (Ⅷ)
25. 15  
قُلْ أَذَٰلِكَ خَيْرٌ أَمْ جَنَّةُ الْخُلْدِ الَّتِي وُعِدَ الْمُتَّقُونَ ۚ كَانَتْ لَهُمْ جَزَاءً وَمَصِيرًا
- Qul athalika khayrun am jannatu alkhuldi allatee wuAAida almuttaqoona kanat lahum jazaan wamaseeran (Ⅰ)
- Dis-leur : « Cela vaut-il mieux ? Ou bien ce Paradis éternel promis comme rétribution et ultime séjour à ceux qui craignent le Seigneur, (Ⅱ)
- Dis [aux impies, injustes...] : « Cela vaut-il mieux, ou bien le Paradis éternel qui est promis à ceux qui sont pieux ? [Certainement, le Paradis] est une récompense pour eux (les croyants sincères et pieux) et une [belle] destination finale ». (Ⅲ)
- قل أذلك خير أم جنة الخلد التي وعد المتقون كانت لهم جزاء ومصيرا (Ⅳ)
- قُل أَذٰلِكَ خَيرٌ أَم جَنَّةُ الخُلدِ الَّتى وُعِدَ المُتَّقونَ ۚ كانَت لَهُم جَزاءً وَمَصيرًا (Ⅴ)
- Dis-leur : Cela est-il mieux, ou bien ne vaut-il pas mieux le jardin de l’éternité qui a été promis aux croyants sincères, à la fois comme récompense et comme ultime séjour ? (Ⅵ)
- Dis : « Cela vaut-il mieux, ou bien le Jardin d’éternité promis à ceux qui se prémunissent, comme leur rétribution et destination ? » (Ⅶ)
- Dis : « Cela vaut-il mieux que le Jardin de l’Immortalité qui a été promis aux Pieux et qui sera pour eux récompense et devenir ? » (Ⅷ)
25. 16  
لَّهُمْ فِيهَا مَا يَشَاءُونَ خَالِدِينَ ۚ كَانَ عَلَىٰ رَبِّكَ وَعْدًا مَّسْئُولًا
- Lahum feeha ma yashaoona khalideena kana AAala rabbika waAAdan masoolan (Ⅰ)
- où tous leurs désirs seront assouvis pour l’éternité ? » C’est une promesse de ton Seigneur, qu’Il a pris sur Lui d’accomplir. (Ⅱ)
- Ils auront là tout ce qu’ils désireront [en y vivant] éternellement. C’est une promesse dont l’accomplissement incombe à ton Seigneur. (Ⅲ)
- لهم فيها ما يشاءون خالدين كان على ربك وعدا مسئولا (Ⅳ)
- لَهُم فيها ما يَشاءونَ خٰلِدينَ ۚ كانَ عَلىٰ رَبِّكَ وَعدًا مَسـٔولًا (Ⅴ)
- Ils y trouveront tout ce qu’ils désirent, immuablement. Telle est la promesse faite par ton Seigneur, et à laquelle Il se tient. (Ⅵ)
- Ils ont là tout ce qu’ils veulent, pour l’éternité — Promesse due, incombant à ton Seigneur (Ⅶ)
- Là, immortels, ils auront ce qu’ils voudront. C’est une promesse à quoi s’est engagé ton Seigneur. (Ⅷ)
25. 17  
وَيَوْمَ يَحْشُرُهُمْ وَمَا يَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ فَيَقُولُ أَأَنتُمْ أَضْلَلْتُمْ عِبَادِي هَٰؤُلَاءِ أَمْ هُمْ ضَلُّوا السَّبِيلَ
- Wayawma yahshuruhum wama yaAAbudoona min dooni Allahi fayaqoolu aantum adlaltum AAibadee haolai am hum dalloo alssabeela (Ⅰ)
- Et le jour où les impies seront réunis avec ceux qu’ils adoraient, Dieu demandera à ces derniers : « Est-ce vous qui avez égaré Mes serviteurs que voici ou sont-ce eux-mêmes qui se sont dévoyés ? » (Ⅱ)
- Et le Jour où [DIEU] rassemblera [les impies, idolâtres, injustes,...] et ce qu’ils adoraient autre que DIEU, Il dira [aux idoles] : « Est-ce vous qui avez égaré Mes serviteurs que voici, ou sont-ce eux-mêmes qui [se] sont égarés du bon chemin ? » (Ⅲ)
- ويوم يحشرهم وما يعبدون من دون الله فيقول أأنتم أضللتم عبادي هؤلاء أم هم ضلوا السبيل (Ⅳ)
- وَيَومَ يَحشُرُهُم وَما يَعبُدونَ مِن دونِ اللَّهِ فَيَقولُ ءَأَنتُم أَضلَلتُم عِبادى هٰؤُلاءِ أَم هُم ضَلُّوا السَّبيلَ (Ⅴ)
- Le jour où ils seront rassemblés devant Dieu, eux et leurs divinités : Est-ce vous qui avez égaré Mes serviteurs ou sont-ce eux, tout seuls, qui ont perdu le droit chemin ? (Ⅵ)
- — Le Jour où Nous confrontons (les coupables) avec cela qu’en place de Dieu ils ont adoré… — Il dit (aux faux dieux) : « N’est-ce pas vous qui avez égaré du chemin ces Miens adorateurs ? ou sont-ce eux qui se sont égarés ? » (Ⅶ)
- Le jour où [les Impies] seront réunis, eux et ce qu’ils ont adoré en dehors d’Allah, Celui-ci dira : « Est-ce vous, [Faux Dieux], qui avez égaré Mes serviteurs que voici ou bien ont-ils [eux-mêmes] perdu le chemin ? » (Ⅷ)
25. 18  
قَالُوا سُبْحَانَكَ مَا كَانَ يَنبَغِي لَنَا أَن نَّتَّخِذَ مِن دُونِكَ مِنْ أَوْلِيَاءَ وَلَٰكِن مَّتَّعْتَهُمْ وَآبَاءَهُمْ حَتَّىٰ نَسُوا الذِّكْرَ وَكَانُوا قَوْمًا بُورًا
- Qaloo subhanaka ma kana yanbaghee lana an nattakhitha min doonika min awliyaa walakin mattaAAtahum waabaahum hatta nasoo alththikra wakanoo qawman booran (Ⅰ)
- – « Gloire à Toi !, répondront les idoles. Loin de nous l’idée de prendre des maîtres en dehors de Toi. Mais Tu les as comblés des biens de ce monde, eux et leurs pères, au point qu’ils ont oublié Tes rappels, pour perdre en fin de compte leur âme. » (Ⅱ)
- [Les idoles] diront : « Gloire à Toi ! il ne sied pas à nous que nous prenions d’autres protecteurs que Toi, mais Tu les as comblés de jouissances [dans le monde], [eux] et leurs pères, puis [au lieu de T’adorer] ils ont oublié le Rappel (le Livre) et se sont fait des gens perdus [pervertis et corrupteurs] ». (Ⅲ)
- قالوا سبحانك ما كان ينبغي لنا أن نتخذ من دونك من أولياء ولكن متعتهم وآباءهم حتى نسوا الذكر وكانوا قوما بورا (Ⅳ)
- قالوا سُبحٰنَكَ ما كانَ يَنبَغى لَنا أَن نَتَّخِذَ مِن دونِكَ مِن أَولِياءَ وَلٰكِن مَتَّعتَهُم وَءاباءَهُم حَتّىٰ نَسُوا الذِّكرَ وَكانوا قَومًا بورًا (Ⅴ)
- Gloire à Toi ! répondront les fausses divinités. Nous n’étions pas en mesure de prendre d’autres divinités protectrices en dehors de Toi. Mais voilà, tu les as comblés, eux et leurs pères, au point d’oublier de se remémorer Ton existence. Ils sont devenus un peuple d’égarés. (Ⅵ)
- « A Ta transcendance ne plaise !, disent-ils, nous n’étions pas fondés à adopter en Ton lieu des patrons, mais Tu leur as comme à leurs pères accordé jouissance au point qu’ils oublièrent le rappel et ne furent plus qu’un peuple à l’abandon ». (Ⅶ)
- Et [les Faux Dieux] répondront : « Gloire à Toi ! il ne convenait pas à nous qu’en dehors de Toi nous fussions pris comme patrons (’awliyâ’), mais Tu leur as donné jouissance, à eux et à leurs pères, [de la richesse], si bien qu’ils ont oublié l’Édification et qu’ils furent un peuple sans Loi. » (Ⅷ)
25. 19  
فَقَدْ كَذَّبُوكُم بِمَا تَقُولُونَ فَمَا تَسْتَطِيعُونَ صَرْفًا وَلَا نَصْرًا ۚ وَمَن يَظْلِم مِّنكُمْ نُذِقْهُ عَذَابًا كَبِيرًا
- Faqad kaththabookum bima taqooloona fama tastateeAAoona sarfan wala nasran waman yathlim minkum nuthiqhu AAathaban kabeeran (Ⅰ)
- – « Voilà que vos idoles vous désavouent, dira le Seigneur. Il n’y aura donc plus jamais pour vous ni échappatoire ni secours. C’est ainsi que quiconque parmi vous aura été injuste, Nous lui infligerons un châtiment des plus sévères. » (Ⅱ)
- [DIEU dira aux idolâtres et aux impies] : « [Vos idoles] vous ont donc démentis en ce que vous dites, et vous ne pourrez échapper [au châtiment] ni [trouver] un secours. Et celui de vous qui aura commis une injustice [et corruption], Nous lui ferons goûter un grand châtiment [correctif] ». (Ⅲ)
- فقد كذبوكم بما تقولون فما تستطيعون صرفا ولا نصرا ومن يظلم منكم نذقه عذابا كبيرا (Ⅳ)
- فَقَد كَذَّبوكُم بِما تَقولونَ فَما تَستَطيعونَ صَرفًا وَلا نَصرًا ۚ وَمَن يَظلِم مِنكُم نُذِقهُ عَذابًا كَبيرًا (Ⅴ)
- Ils ont traité de mensonge ce que vous disiez. Dès lors, vous ne pouvez plus vous échapper, ni éloigner de vous un éventuel châtiment, car celui qui sera injuste, Nous lui ferons goûter un grand châtiment. (Ⅵ)
- De la sorte eux-mêmes vous démentent par vos allégations. Vous ne trouverez pas d’esquive, non plus que de secours. Quiconque parmi vous est inique, Je lui fais goûter un terrible châtiment. (Ⅶ)
- [Ainsi ces Faux Dieux] vous ont déclarés imposteurs, dans ce que vous dites, et ils ne peuvent ni écarter [le châtiment de vous], ni [vous] secourir. Quiconque sera injuste, Nous lui ferons goûter un grand tourment. (Ⅷ)
25. 20  
وَمَا أَرْسَلْنَا قَبْلَكَ مِنَ الْمُرْسَلِينَ إِلَّا إِنَّهُمْ لَيَأْكُلُونَ الطَّعَامَ وَيَمْشُونَ فِي الْأَسْوَاقِ ۗ وَجَعَلْنَا بَعْضَكُمْ لِبَعْضٍ فِتْنَةً أَتَصْبِرُونَ ۗ وَكَانَ رَبُّكَ بَصِيرًا
- Wama arsalna qablaka mina almursaleena illa innahum layakuloona alttaAAama wayamshoona fee alaswaqi wajaAAalna baAAdakum libaAAdin fitnatan atasbiroona wakana rabbuka baseeran (Ⅰ)
- Nous n’avons envoyé avant toi que des messagers qui se nourrissaient et qui fréquentaient les marchés, comme les autres hommes. Nous vous éprouvons les uns par les autres, afin de mesurer le degré de votre endurance, car rien n’échappe à la vigilance de ton Seigneur. (Ⅱ)
- Nous n’avons envoyé avant toi que des Prophètes qui mangeaient de tout aliment [licite] et circulaient dans les marchés [comme tout le monde]. Nous faisons de certains d’entre vous [les hommes] une épreuve pour les autres [pour] voir si vous patienterez [sur le chemin de DIEU]. Et ton Seigneur voit tout. (Ⅲ)
- وما أرسلنا قبلك من المرسلين إلا إنهم ليأكلون الطعام ويمشون في الأسواق وجعلنا بعضكم لبعض فتنة أتصبرون وكان ربك بصيرا (Ⅳ)
- وَما أَرسَلنا قَبلَكَ مِنَ المُرسَلينَ إِلّا إِنَّهُم لَيَأكُلونَ الطَّعامَ وَيَمشونَ فِى الأَسواقِ ۗ وَجَعَلنا بَعضَكُم لِبَعضٍ فِتنَةً أَتَصبِرونَ ۗ وَكانَ رَبُّكَ بَصيرًا (Ⅴ)
- Et Nous n’avons envoyé avant toi rien d’autre que des messagers qui mangeaient et qui se promènaient dans les marchés. Les uns pouvaient être une tentation pour les autres : serez-vous en mesure de persévérer ? Allah voit tout ce que vous faites ! (Ⅵ)
- Nous n’avons pas envoyé avant toi d’envoyés, qu’ils ne prennent de la nourriture, ne circulent dans les marchés. Nous avons fait des uns parmi vous une tentation pour les autres. — Etes-vous capables de patience ? Car Dieu est Clairvoyant... (Ⅶ)
- Nous n’avons envoyé avant toi que des Envoyés qui certes prenaient [eux aussi] de la nourriture et allaient dans les marchés. Nous faisons de certains de vous, pour les autres, une tentation [pour savoir] si vous serez constants. Ton Seigneur est clairvoyant. (Ⅷ)
25. 21  
۞ وَقَالَ الَّذِينَ لَا يَرْجُونَ لِقَاءَنَا لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْنَا الْمَلَائِكَةُ أَوْ نَرَىٰ رَبَّنَا ۗ لَقَدِ اسْتَكْبَرُوا فِي أَنفُسِهِمْ وَعَتَوْا عُتُوًّا كَبِيرًا
- Waqala allatheena la yarjoona liqaana lawla onzila AAalayna almalaikatu aw nara rabbana laqadi istakbaroo fee anfusihim waAAataw AAutuwwan kabeeran (Ⅰ)
- Ceux qui n’espèrent pas Nous rencontrer disent : « Que Dieu ne nous envoie-t-Il des anges ou ne Se manifeste-t-Il Lui-même à notre regard ? » Ces gens-là sont vraiment enflés d’orgueil et leur insolence dépasse toute mesure ! (Ⅱ)
- Ceux (les idolâtres...) qui n’espèrent pas Nous rencontrer disent : « Pourquoi ne fait-on pas descendre sur nous des anges ou [pourquoi] ne voyons-nous pas notre Seigneur [avec nos yeux] ? » En effet, ils sont [injustement] enflés d’orgueil en eux-mêmes et ils ont dépassé les limites de l’arrogance. (Ⅲ)
- وقال الذين لا يرجون لقاءنا لولا أنزل علينا الملائكة أو نرى ربنا لقد استكبروا في أنفسهم وعتوا عتوا كبيرا (Ⅳ)
- ۞ وَقالَ الَّذينَ لا يَرجونَ لِقاءَنا لَولا أُنزِلَ عَلَينَا المَلٰئِكَةُ أَو نَرىٰ رَبَّنا ۗ لَقَدِ استَكبَروا فى أَنفُسِهِم وَعَتَو عُتُوًّا كَبيرًا (Ⅴ)
- Ceux qui n’espèrent pas Nous rencontrer disent : Pourquoi n’avons-nous pas vu descendre quelque ange et pourquoi ne pouvons-nous pas voir notre Dieu ? Ils se sont enflés d’orgueil. Ils se rendent coupables d’une grande insolence. (Ⅵ)
- — Ceux qui n’aspirent point à Notre rencontre ont encore dit : « Si l’on ne fait descendre sur nous les anges et que nous ne voyons notre Seigneur... » — Mais c’est s’en trop accroire ; impudente est leur impudence ! (Ⅶ)
- Ceux qui n’espèrent point Nous rencontrer ont dit : « Ah ! si l’on avait fait descendre sur nous des Anges ou [si] nous voyions notre Seigneur ! » Ils ont été, certes, orgueilleux en leur âme et pleins d’une grande insolence. (Ⅷ)
25. 22  
يَوْمَ يَرَوْنَ الْمَلَائِكَةَ لَا بُشْرَىٰ يَوْمَئِذٍ لِّلْمُجْرِمِينَ وَيَقُولُونَ حِجْرًا مَّحْجُورًا
- Yawma yarawna almalaikata la bushra yawmaithin lilmujrimeena wayaqooloona hijran mahjooran (Ⅰ)
- Mais le jour où ils verront réellement les anges ne sera pas un jour faste pour les criminels qui s’écrieront : « Désormais, le Paradis est inaccessible pour nous ! », (Ⅱ)
- [Mais] le Jour où ils verront les anges (et les réalités dans la création), ce Jour-là, il ne s’agira pas de bonnes nouvelles pour les criminels ; et [les anges leur] diront : « [Le Paradis] vous est strictement interdit ». (Ⅲ)
- يوم يرون الملائكة لا بشرى يومئذ للمجرمين ويقولون حجرا محجورا (Ⅳ)
- يَومَ يَرَونَ المَلٰئِكَةَ لا بُشرىٰ يَومَئِذٍ لِلمُجرِمينَ وَيَقولونَ حِجرًا مَحجورًا (Ⅴ)
- Le jour où les mécréants verront effectivement les anges, ils s’écrieront : Au loin, au loin ! Mauvaise nouvelle ! (Ⅵ)
- le Jour où ils verront les anges, ce ne sera pas une bonne nouvelle, ce Jour-là, pour les criminels ; alors ils pourront bien clamer : « Asile inviolable ! » (Ⅶ)
- Le jour où ils verront les Anges, malheur, en ce jour, aux Coupables [qui] crieront : « Donnez-nous un asile assuré ! » (Ⅷ)
25. 23  
وَقَدِمْنَا إِلَىٰ مَا عَمِلُوا مِنْ عَمَلٍ فَجَعَلْنَاهُ هَبَاءً مَّنثُورًا
- Waqadimna ila ma AAamiloo min AAamalin fajaAAalnahu habaan manthooran (Ⅰ)
- car toutes les œuvres qu’ils auront pu accomplir seront par Nous réduites en poussière. (Ⅱ)
- Nous avons considéré l’action que [les impies, les injustes, etc.] ont effectuée, Nous [l’avons trouvée vaine, diabolique et pernicieuse et] en avons fait une poussière éparse. (Ⅲ)
- وقدمنا إلى ما عملوا من عمل فجعلناه هباء منثورا (Ⅳ)
- وَقَدِمنا إِلىٰ ما عَمِلوا مِن عَمَلٍ فَجَعَلنٰهُ هَباءً مَنثورًا (Ⅴ)
- Nous Nous sommes intéressé à leurs œuvres, et Nous les avons réduites en poussière éparpillée. (Ⅵ)
- Nous nous penchons sur ce qu’ils ont pu agir d’actions, et Nous en faisons poussière dansante. (Ⅶ)
- Nous avons considéré les œuvres que [ces Impies] ont accomplies et N’avons trouvé que poussière clairsemée. (Ⅷ)
25. 24  
أَصْحَابُ الْجَنَّةِ يَوْمَئِذٍ خَيْرٌ مُّسْتَقَرًّا وَأَحْسَنُ مَقِيلًا
- Ashabu aljannati yawmaithin khayrun mustaqarran waahsanu maqeelan (Ⅰ)
- Ce jour-là, les hôtes du Paradis auront un meilleur sort et un séjour des plus reposants et des plus agréables. (Ⅱ)
- [Tandis que] ce Jour-là, les compagnons du Paradis seront installés dans une meilleure demeure et au plus beau lieu de repos (quiétude). (Ⅲ)
- أصحاب الجنة يومئذ خير مستقرا وأحسن مقيلا (Ⅳ)
- أَصحٰبُ الجَنَّةِ يَومَئِذٍ خَيرٌ مُستَقَرًّا وَأَحسَنُ مَقيلًا (Ⅴ)
- Tandis que les hôtes du jardin auront, ce jour-là, un bien durable et un lieu paisible de repos. (Ⅵ)
- Les compagnons du Jardin, ce Jour-là, sont gratifiés d’un gîte meilleur, d’une plus belle méridienne (Ⅶ)
- Cependant les Hôtes du Jardin auront, ce jour-là, le plus beau séjour et la meilleure halte. (Ⅷ)
25. 25  
وَيَوْمَ تَشَقَّقُ السَّمَاءُ بِالْغَمَامِ وَنُزِّلَ الْمَلَائِكَةُ تَنزِيلًا
- Wayawma tashaqqaqu alssamao bialghamami wanuzzila almalaikatu tanzeelan (Ⅰ)
- Le jour où le Ciel se fendra pour livrer passage à des nuées et où les anges descendront par vagues successives, (Ⅱ)
- Le Jour où le ciel sera fendu par les nuées et que les anges seront descendus successivement, (Ⅲ)
- ويوم تشقق السماء بالغمام ونزل الملائكة تنزيلا (Ⅳ)
- وَيَومَ تَشَقَّقُ السَّماءُ بِالغَمٰمِ وَنُزِّلَ المَلٰئِكَةُ تَنزيلًا (Ⅴ)
- Et lorsque le ciel nuageux sera fendu et que les anges descendront du ciel précipitamment, (Ⅵ)
- au Jour où le ciel s’est fendu sur la nuée et que s’opère la descente des anges (Ⅶ)
- Au jour où le ciel se fendra par les nuées et qu’on fera descendre rapidement les Anges, (Ⅷ)
25. 26  
الْمُلْكُ يَوْمَئِذٍ الْحَقُّ لِلرَّحْمَٰنِ ۚ وَكَانَ يَوْمًا عَلَى الْكَافِرِينَ عَسِيرًا
- Almulku yawmaithin alhaqqu lilrrahmani wakana yawman AAala alkafireena AAaseeran (Ⅰ)
- ce jour-là, la vraie royauté appartiendra au Tout-Clément ; et ce sera pour les négateurs un jour terrifiant. (Ⅱ)
- ce Jour-là, le royaume de vérité sera au [DIEU] Miséricordieux [qui a accordé les biens à tout le monde]. Et ce [Jour-là] sera un jour difficile aux impies [idolâtres, hypocrites, corrupteurs]. (Ⅲ)
- الملك يومئذ الحق للرحمن وكان يوما على الكافرين عسيرا (Ⅳ)
- المُلكُ يَومَئِذٍ الحَقُّ لِلرَّحمٰنِ ۚ وَكانَ يَومًا عَلَى الكٰفِرينَ عَسيرًا (Ⅴ)
- la royauté, ce jour-là, aura la forme d’une vérité du Maître bienfaiteur. Ce jour-là sera terrible et difficile pour les infidèles. (Ⅵ)
- la royauté de Vérité, ce Jour-là, est au Tout miséricorde, Jour bien ardu pour les dénégateurs (Ⅶ)
- le Royaume, ce jour-là, [et] la Vérité appartiendront au Bienfaiteur et ce sera, pour les Infidèles, un jour terrible. (Ⅷ)
25. 27  
وَيَوْمَ يَعَضُّ الظَّالِمُ عَلَىٰ يَدَيْهِ يَقُولُ يَا لَيْتَنِي اتَّخَذْتُ مَعَ الرَّسُولِ سَبِيلًا
- Wayawma yaAAaddu alththalimu AAala yadayhi yaqoolu ya laytanee ittakhathtu maAAa alrrasooli sabeelan (Ⅰ)
- C’est le jour où l’injuste se mordra les doigts en s’écriant : « Plût à Dieu que j’eusse suivi la voie du Messager ! (Ⅱ)
- Le Jour où l’injuste se mordra les mains et dira : « [Hélas pour moi !] j’aurais dû choisir le chemin avec le Prophète. (Ⅲ)
- ويوم يعض الظالم على يديه يقول يا ليتني اتخذت مع الرسول سبيلا (Ⅳ)
- وَيَومَ يَعَضُّ الظّالِمُ عَلىٰ يَدَيهِ يَقولُ يٰلَيتَنِى اتَّخَذتُ مَعَ الرَّسولِ سَبيلًا (Ⅴ)
- Ce jour-là, l’injuste se mordra les doigts en disant : Pourquoi n’ai-je pas pris le Prophète comme recours ? (Ⅵ)
- au Jour où l’inique se mord les mains, disant : « Ah ! si j’avais pris avec l’Envoyé mon chemin ! (Ⅶ)
- Et ce jour-là, l’injuste se mordra les mains en disant : « Plût au ciel que j’eusse fait chemin avec l’Apôtre ! (Ⅷ)
25. 28  
يَا وَيْلَتَىٰ لَيْتَنِي لَمْ أَتَّخِذْ فُلَانًا خَلِيلًا
- Ya waylata laytanee lam attakhith fulanan khaleelan (Ⅰ)
- Malheur à moi ! Si seulement je n’avais pas pris un tel pour ami ! (Ⅱ)
- Malheur à moi ! Je n’aurais pas dû prendre "un tel" pour intime. (Ⅲ)
- يا ويلتى ليتني لم أتخذ فلانا خليلا (Ⅳ)
- يٰوَيلَتىٰ لَيتَنى لَم أَتَّخِذ فُلانًا خَليلًا (Ⅴ)
- Malheur, malheur ! Hélas, si seulement je n’avais pas pris un tel pour confident ! (Ⅵ)
- Malheur à moi d’avoir élu Un tel pour intime ! (Ⅶ)
- Malheur à moi ! Plût au ciel que je n’eusse pas pris un Tel comme ami ! (Ⅷ)
25. 29  
لَّقَدْ أَضَلَّنِي عَنِ الذِّكْرِ بَعْدَ إِذْ جَاءَنِي ۗ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِلْإِنسَانِ خَذُولًا
- Laqad adallanee AAani alththikri baAAda ith jaanee wakana alshshaytanu lilinsani khathoolan (Ⅰ)
- Il m’a détourné du rappel divin après qu’il me fut parvenu. » Satan a toujours délaissé l’homme, après l’avoir trompé. (Ⅱ)
- En effet, celui-ci m’a écarté du rappel (du Coran) quand [le rappel] m’est parvenu ». Satan est traître envers l’homme. (Ⅲ)
- لقد أضلني عن الذكر بعد إذ جاءني وكان الشيطان للإنسان خذولا (Ⅳ)
- لَقَد أَضَلَّنى عَنِ الذِّكرِ بَعدَ إِذ جاءَنى ۗ وَكانَ الشَّيطٰنُ لِلإِنسٰنِ خَذولًا (Ⅴ)
- Il m’a sûrement égaré de mon rappel constant, après que je m’en fus acquitté. Toujours le démon s’est montré traître à l’homme. (Ⅵ)
- après que le Rappel m’eut touché, il m’en a fourvoyé ». — Comme Satan fait défection à l’homme !... (Ⅶ)
- [car] il m’a certes égaré loin de l’Édification après qu’elle fut venue à moi : ainsi le Démon abandonne l’Homme [après l’avoir tenté]. » (Ⅷ)
25. 30  
وَقَالَ الرَّسُولُ يَا رَبِّ إِنَّ قَوْمِي اتَّخَذُوا هَٰذَا الْقُرْآنَ مَهْجُورًا
- Waqala alrrasoolu ya rabbi inna qawmee ittakhathoo hatha alqurana mahjooran (Ⅰ)
- » Seigneur, dit le Prophète, mon peuple a adopté une attitude hostile à l’égard du Coran ! » (Ⅱ)
- Et le Prophète dit : « Seigneur, mon peuple [pour la plupart, à cause d’inattention] a fait de ce Coran [un Livre] délaissé ». (Ⅲ)
- وقال الرسول يا رب إن قومي اتخذوا هذا القرآن مهجورا (Ⅳ)
- وَقالَ الرَّسولُ يٰرَبِّ إِنَّ قَومِى اتَّخَذوا هٰذَا القُرءانَ مَهجورًا (Ⅴ)
- Le Messager dit : Ô mon Seigneur, mon peuple tient ce Coran pour chose à fuir ! (Ⅵ)
- — « Seigneur, dit l’Envoyé, mon peuple tient ce Coran pour chose à fuir ». (Ⅶ)
- L’Apôtre a dit : « Seigneur ! mon peuple a pris cette Prédication en aversion. » (Ⅷ)
25. 31  
وَكَذَٰلِكَ جَعَلْنَا لِكُلِّ نَبِيٍّ عَدُوًّا مِّنَ الْمُجْرِمِينَ ۗ وَكَفَىٰ بِرَبِّكَ هَادِيًا وَنَصِيرًا
- Wakathalika jaAAalna likulli nabiyyin AAaduwwan mina almujrimeena wakafa birabbika hadiyan wanaseeran (Ⅰ)
- C’est ainsi que Nous avons toujours suscité à chaque prophète un ennemi parmi les criminels. Mais ton Seigneur te suffira, comme guide et comme soutien. (Ⅱ)
- Nous avons donné ainsi à chaque Prophète un ennemi parmi les criminels ; et ton Seigneur est le meilleur guide et le meilleur secours. (Ⅲ)
- وكذلك جعلنا لكل نبي عدوا من المجرمين وكفى بربك هاديا ونصيرا (Ⅳ)
- وَكَذٰلِكَ جَعَلنا لِكُلِّ نَبِىٍّ عَدُوًّا مِنَ المُجرِمينَ ۗ وَكَفىٰ بِرَبِّكَ هادِيًا وَنَصيرًا (Ⅴ)
- Ainsi, Nous avons donné à chaque prophète un ennemi venu du clan des criminels. Le soutien et l’assistance de ton Seigneur devraient te suffire. (Ⅵ)
- — C’est ainsi ! Nous donnons à chaque prophète des ennemis parmi les criminels. Aie suffisance de ton Seigneur en tant que secours et que guide. (Ⅶ)
- Ainsi Nous avons donné à chaque Prophète un ennemi [issu] des Coupables. Combien ton Seigneur te suffit comme guide et assistant ! (Ⅷ)
25. 32  
وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوْلَا نُزِّلَ عَلَيْهِ الْقُرْآنُ جُمْلَةً وَاحِدَةً ۚ كَذَٰلِكَ لِنُثَبِّتَ بِهِ فُؤَادَكَ ۖ وَرَتَّلْنَاهُ تَرْتِيلًا
- Waqala allatheena kafaroo lawla nuzzila AAalayhi alquranu jumlatan wahidatan kathalika linuthabbita bihi fuadaka warattalnahu tarteelan (Ⅰ)
- Et les négateurs de dire encore : « Pourquoi le Coran n’a-t-il pas été révélé au Prophète d’une seule traite ? » Nous l’avons révélé ainsi pour raffermir ton cœur et afin qu’il soit soigneusement récité, (Ⅱ)
- Et les impies [qui ont les cœurs déviés,...] dirent : « Pourquoi le Coran ne lui est-il pas descendu (révélé au Prophète) d’une seule venue ? » [Nous te l’avons révélé progressivement] pour en raffermir ton cœur. Et Nous l’avons récité avec ordre et soin. (Ⅲ)
- وقال الذين كفروا لولا نزل عليه القرآن جملة واحدة كذلك لنثبت به فؤادك ورتلناه ترتيلا (Ⅳ)
- وَقالَ الَّذينَ كَفَروا لَولا نُزِّلَ عَلَيهِ القُرءانُ جُملَةً وٰحِدَةً ۚ كَذٰلِكَ لِنُثَبِّتَ بِهِ فُؤادَكَ ۖ وَرَتَّلنٰهُ تَرتيلًا (Ⅴ)
- Ceux qui n’ont pas cru disent : Pourquoi ce Coran ne lui a-t-il pas été révélé d’un seul tenant ? Ainsi, Nous avons renforcé grâce à cela ton cœur et Nous l’avons murmuré dans une locution claire et harmonieuse. (Ⅵ)
- Les dénégateurs ont encore dit : « Ah ! si la descente du Coran s’était faite sur lui d’une seule venue ! » — C’est ainsi ! pour le fixer dans ton cœur ; et (dans ce but aussi) Nous en espaçons la diction (Ⅶ)
- Ceux qui sont infidèles disent : « Ah ! si la Prédication était descendue en un seul ensemble ! » [Nous l’avons révélée] ainsi pour affermir par elle ton cœur et Nous l’avons psalmodiée avec soin. (Ⅷ)
25. 33  
وَلَا يَأْتُونَكَ بِمَثَلٍ إِلَّا جِئْنَاكَ بِالْحَقِّ وَأَحْسَنَ تَفْسِيرًا
- Wala yatoonaka bimathalin illa jinaka bialhaqqi waahsana tafseeran (Ⅰ)
- et de manière à ce qu’aucune question ne te soit posée par les impies sans que Nous t’en fournissions la vraie réponse et la meilleure explication. (Ⅱ)
- [Les impies,...] ne te proposent aucune parabole sans que Nous ne te fournissions la vraie [réponse et te donnions] le meilleur commentaire. (Ⅲ)
- ولا يأتونك بمثل إلا جئناك بالحق وأحسن تفسيرا (Ⅳ)
- وَلا يَأتونَكَ بِمَثَلٍ إِلّا جِئنٰكَ بِالحَقِّ وَأَحسَنَ تَفسيرًا (Ⅴ)
- Ils ne peuvent te proposer de meilleure parabole sans que Nous apportions la vérité et une explication encore plus satisfaisante. (Ⅵ)
- et puis l’on ne te saisit de nulle semblance que Nous ne t’apportions le Vrai, avec plus beau qu’elle en déploiement... (Ⅶ)
- [Les Infidèles] ne te proposent aucun exemple sans que Nous t’apportions la vérité [pour y répondre] et mieux [que cet exemple] comme commentaire. (Ⅷ)
25. 34  
الَّذِينَ يُحْشَرُونَ عَلَىٰ وُجُوهِهِمْ إِلَىٰ جَهَنَّمَ أُولَٰئِكَ شَرٌّ مَّكَانًا وَأَضَلُّ سَبِيلًا
- Allatheena yuhsharoona AAala wujoohihim ila jahannama olaika sharrun makanan waadallu sabeelan (Ⅰ)
- Ceux qui seront rassemblés et traînés sur la face vers la Géhenne, ceux-là seront les plus mal lotis et les plus dévoyés. (Ⅱ)
- Ceux qui [se répercutaient les crimes] seront conduits, sur leur face [ou, face à face], vers l’Enfer ; ceux-là ont le pire lieu et [se] sont égarés le plus du [bon] chemin. (Ⅲ)
- الذين يحشرون على وجوههم إلى جهنم أولئك شر مكانا وأضل سبيلا (Ⅳ)
- الَّذينَ يُحشَرونَ عَلىٰ وُجوهِهِم إِلىٰ جَهَنَّمَ أُولٰئِكَ شَرٌّ مَكانًا وَأَضَلُّ سَبيلًا (Ⅴ)
- Ceux qui seront rassemblés, la tête en avant, dans la géhenne, ceux-là auront la plus détestable des places et le chemin de perdition. (Ⅵ)
- Quant à ceux qui sont rassemblés sur leur face en direction de la Géhenne, pire est leur place et plus erratique leur chemin. (Ⅶ)
- Ceux qui seront rassemblés [au Jugement Dernier et traînés] sur la face, vers la Géhenne, ceux-là auront été les plus mauvais par [leur place] et les plus éloignés du Chemin. (Ⅷ)
25. 35  
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ وَجَعَلْنَا مَعَهُ أَخَاهُ هَارُونَ وَزِيرًا
- Walaqad atayna moosa alkitaba wajaAAalna maAAahu akhahu haroona wazeeran (Ⅰ)
- Nous avons donné le Livre à Moïse et lui avons adjoint son frère Aaron comme assistant. (Ⅱ)
- Nous avons donné l’Ecriture à Mousâ (Moïse) et lui avons adjoint son frère Hâroun (Aaron) comme assistant. (Ⅲ)
- ولقد آتينا موسى الكتاب وجعلنا معه أخاه هارون وزيرا (Ⅳ)
- وَلَقَد ءاتَينا موسَى الكِتٰبَ وَجَعَلنا مَعَهُ أَخاهُ هٰرونَ وَزيرًا (Ⅴ)
- Nous avons donné le Livre à Moïse et fait de son frère, Aaron, un vizir. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons conféré à Moïse l’Écriture, et commis avec lui son frère Aaron comme assistant (Ⅶ)
- Certes, Nous avons donné l’Écriture à Moïse et avons placé avec lui son frère Aaron comme assistant (wazîr) (Ⅷ)
25. 36  
فَقُلْنَا اذْهَبَا إِلَى الْقَوْمِ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا فَدَمَّرْنَاهُمْ تَدْمِيرًا
- Faqulna ithhaba ila alqawmi allatheena kaththaboo biayatina fadammarnahum tadmeeran (Ⅰ)
- » Allez tous deux, leur avons-Nous dit, trouver ce peuple qui traite Nos preuves de mensonges. » Et c’est un peuple que Nous avons fini par détruire de fond en comble. (Ⅱ)
- Nous [leur] dîmes : « Allez tous deux vers les gens qui nient [obstinément] Nos signes ». [Les gens furent rebelles et corrupteurs,] Nous les fîmes périr de fond en comble. (Ⅲ)
- فقلنا اذهبا إلى القوم الذين كذبوا بآياتنا فدمرناهم تدميرا (Ⅳ)
- فَقُلنَا اذهَبا إِلَى القَومِ الَّذينَ كَذَّبوا بِـٔايٰتِنا فَدَمَّرنٰهُم تَدميرًا (Ⅴ)
- Nous leur avons dit : Allez voir le peuple qui a traité de mensonges Nos signes. Nous les avons anéantis de manière totale. (Ⅵ)
- Nous dîmes : « Allez tous deux vers le peuple qui dément Nos signes » : Nous les détruisîmes de fond en comble. (Ⅶ)
- et Nous [leur] avons dit : « Allez vers le peuple qui a traité Nos signes de mensonges ! » Nous avons entièrement anéanti ce peuple. (Ⅷ)
25. 37  
وَقَوْمَ نُوحٍ لَّمَّا كَذَّبُوا الرُّسُلَ أَغْرَقْنَاهُمْ وَجَعَلْنَاهُمْ لِلنَّاسِ آيَةً ۖ وَأَعْتَدْنَا لِلظَّالِمِينَ عَذَابًا أَلِيمًا
- Waqawma noohin lamma kaththaboo alrrusula aghraqnahum wajaAAalnahum lilnnasi ayatan waaAAtadna lilththalimeena AAathaban aleeman (Ⅰ)
- Ce fut aussi le cas du peuple de Noé qui avait traité Nos messagers d’imposteurs et que Nous avons englouti, faisant de lui un exemple à méditer par les autres hommes, car Nous réservons toujours un châtiment douloureux aux peuples pervers. (Ⅱ)
- Et [les injustes, impies, corrupteurs... du] peuple de Noé, quand ils ont nié les Prophètes [et les Messages], Nous les avons noyés et en avons fait un signe pour les hommes. Nous avons préparé pour les injustes [obstinés] un douloureux châtiment. (Ⅲ)
- وقوم نوح لما كذبوا الرسل أغرقناهم وجعلناهم للناس آية وأعتدنا للظالمين عذابا أليما (Ⅳ)
- وَقَومَ نوحٍ لَمّا كَذَّبُوا الرُّسُلَ أَغرَقنٰهُم وَجَعَلنٰهُم لِلنّاسِ ءايَةً ۖ وَأَعتَدنا لِلظّٰلِمينَ عَذابًا أَليمًا (Ⅴ)
- Et le peuple de Noé, lorsqu’il a traité de menteurs les prophètes, Nous l’avons noyé, en faisant ainsi un exemple à méditer. Quant aux injustes, Nous leur avons préparé un châtiment implacable. (Ⅵ)
- Et le peuple de Noé, quand il eut démenti les envoyés : Nous les engloutîmes pour faire d’eux un signe à l’usage des hommes. Nous ménageons aux iniques un douloureux châtiment. (Ⅶ)
- [De même], quand le peuple de Noé eut traité les Apôtres d’imposteurs, Nous l’engloutîmes et Nous en fîmes un signe pour les Hommes et Nous avons apprêté, pour les Injustes, un tourment cruel. (Ⅷ)
25. 38  
وَعَادًا وَثَمُودَ وَأَصْحَابَ الرَّسِّ وَقُرُونًا بَيْنَ ذَٰلِكَ كَثِيرًا
- WaAAadan wathamooda waashaba alrrassi waquroonan bayna thalika katheeran (Ⅰ)
- Et il en fut de même des `Âd, des Thamûd, des habitants d’ar-Rass et de nombreuses générations intermédiaires. (Ⅱ)
- Et [Nous avons fait périr les impies et les injustes] des cAad, des Thamoud, des gens du Rass et de beaucoup de générations [pervertisseuses] intermédiaires. (Ⅲ)
- وعادا وثمود وأصحاب الرس وقرونا بين ذلك كثيرا (Ⅳ)
- وَعادًا وَثَمودَا۟ وَأَصحٰبَ الرَّسِّ وَقُرونًا بَينَ ذٰلِكَ كَثيرًا (Ⅴ)
- Ainsi ‘Ad, Thamoud, ceux du Rass et de bien d’autres générations entre-temps. (Ⅵ)
- Et puis ceux de 'Ad et de Thamûd et les gens de Rass, avec entre les uns et les autres de multiples générations (Ⅶ)
- [Nous avons aussi anéanti] les ‘Ad et les Thamoud, les Hommes du Puits et bien des générations intermédiaires. (Ⅷ)
25. 39  
وَكُلًّا ضَرَبْنَا لَهُ الْأَمْثَالَ ۖ وَكُلًّا تَبَّرْنَا تَتْبِيرًا
- Wakullan darabna lahu alamthala wakullan tabbarna tatbeeran (Ⅰ)
- À tous ces peuples Nous avions proposé – mais en vain – des exemples édifiants. Aussi les avons-Nous tous exterminés. (Ⅱ)
- A chacun d’eux Nous avions proposé des exemples [et enseignements requis], [mais en raison de leur rébellion et de leur corruption] Nous [les] avons tous fait périr. (Ⅲ)
- وكلا ضربنا له الأمثال وكلا تبرنا تتبيرا (Ⅳ)
- وَكُلًّا ضَرَبنا لَهُ الأَمثٰلَ ۖ وَكُلًّا تَبَّرنا تَتبيرًا (Ⅴ)
- De la sorte, Nous leur avons donné de Nos exemples ; de la sorte, Nous les avons exterminés. (Ⅵ)
- et pour chacun d’eux nous usions de semblances, et tous Nous les abolîmes d’abolition. (Ⅶ)
- A tous, Nous avons proposé des exemples et, [tous], Nous les avons supprimés entièrement. (Ⅷ)
25. 40  
وَلَقَدْ أَتَوْا عَلَى الْقَرْيَةِ الَّتِي أُمْطِرَتْ مَطَرَ السَّوْءِ ۚ أَفَلَمْ يَكُونُوا يَرَوْنَهَا ۚ بَلْ كَانُوا لَا يَرْجُونَ نُشُورًا
- Walaqad ataw AAala alqaryati allatee omtirat matara alssawi afalam yakoonoo yarawnaha bal kanoo la yarjoona nushooran (Ⅰ)
- Les infidèles sont pourtant passés près de la cité qu’une pluie funeste avait détruite. Ne l’ont-ils donc pas vue ? Oh que si ! Mais ils ne s’attendent pas à être ressuscités un jour. (Ⅱ)
- [Les impies,...] sont pourtant passés par [les ruines de] la cité sur laquelle tomba la pluie de malheur. Eh quoi ! Ne l’ont-ils pas vue ? Mais [à cause de leur idolâtrie et de leurs injustices délibérées] ils n’aspirent (ne croient) pas à la Résurrection. (Ⅲ)
- ولقد أتوا على القرية التي أمطرت مطر السوء أفلم يكونوا يرونها بل كانوا لا يرجون نشورا (Ⅳ)
- وَلَقَد أَتَوا عَلَى القَريَةِ الَّتى أُمطِرَت مَطَرَ السَّوءِ ۚ أَفَلَم يَكونوا يَرَونَها ۚ بَل كانوا لا يَرجونَ نُشورًا (Ⅴ)
- Pourtant, ils se sont approchés de la cité qui fut arrosée d’une pluie noire. Ne l’ont-ils pas vue ? Mais ils n’espéraient pas en une résurrection possible. (Ⅵ)
- — Ils sont effectivement passés devant la cité qui reçut la pluie funeste. Ne la distinguaient-ils pas ? C’est plutôt qu’ils n’aspirent pas à la résurrection... (Ⅶ)
- [Ceux qui te repoussent, ô Prophète !], sont certes venus à [l’emplacement de] la cité sur laquelle s’est abattue la pluie maléfique. Eh quoi ! ne se sont-ils pas trouvés l’avoir vue ? Pourtant, ils n’attendent pas le rassemblement [du Jugement Dernier]. (Ⅷ)
25. 41  
وَإِذَا رَأَوْكَ إِن يَتَّخِذُونَكَ إِلَّا هُزُوًا أَهَٰذَا الَّذِي بَعَثَ اللَّهُ رَسُولًا
- Waitha raawka in yattakhithoonaka illa huzuwan ahatha allathee baAAatha Allahu rasoolan (Ⅰ)
- Quand ils te voient, ils ne manquent pas de te tourner en dérision : « Est-ce cet individu-là, disent-ils, que Dieu a envoyé comme Prophète ? (Ⅱ)
- Quand ils te voient [ô Prophète,] ils ne font que te prendre en dérision : « Est-ce lui que DIEU a envoyé comme Prophète ? (Ⅲ)
- وإذا رأوك إن يتخذونك إلا هزوا أهذا الذي بعث الله رسولا (Ⅳ)
- وَإِذا رَأَوكَ إِن يَتَّخِذونَكَ إِلّا هُزُوًا أَهٰذَا الَّذى بَعَثَ اللَّهُ رَسولًا (Ⅴ)
- Et dès qu’ils te voyaient, ils te tournaient en dérision : Est-ce là l’homme que Dieu a envoyé comme messager ? (Ⅵ)
- — Quand ils te considèrent, ils ne font que te prendre en dérision : « Est-ce bien là celui que Dieu comme Envoyé nous dépêche ? (Ⅶ)
- Quand ils te voient, [Prophète !], ils te prennent en raillerie : « Est-ce celui-ci qu’Allah a dépêché comme Apôtre ? (Ⅷ)
25. 42  
إِن كَادَ لَيُضِلُّنَا عَنْ آلِهَتِنَا لَوْلَا أَن صَبَرْنَا عَلَيْهَا ۚ وَسَوْفَ يَعْلَمُونَ حِينَ يَرَوْنَ الْعَذَابَ مَنْ أَضَلُّ سَبِيلًا
- In kada layudilluna AAan alihatina lawla an sabarna AAalayha wasawfa yaAAlamoona heena yarawna alAAathaba man adallu sabeelan (Ⅰ)
- Il a bien failli nous égarer loin de nos divinités, n’était-ce l’attachement résolu que nous avions pour elles. » Cependant, ils verront bien, quand ils seront en face du châtiment, qui aura été le plus éloigné du droit chemin. (Ⅱ)
- Il a failli nous écarter de nos dieux si n’était notre attachement patient à eux (aux dieux idoles) ! » [Mais] quand ils (les impies, les injustes,...) verront [en ce monde et dans l’autre] le châtiment, ils sauront qui est le plus égaré du [bon] chemin. (Ⅲ)
- إن كاد ليضلنا عن آلهتنا لولا أن صبرنا عليها وسوف يعلمون حين يرون العذاب من أضل سبيلا (Ⅳ)
- إِن كادَ لَيُضِلُّنا عَن ءالِهَتِنا لَولا أَن صَبَرنا عَلَيها ۚ وَسَوفَ يَعلَمونَ حينَ يَرَونَ العَذابَ مَن أَضَلُّ سَبيلًا (Ⅴ)
- Il s’en est fallu de peu qu’il ne nous détourne de nos dieux si nous n’avions pas été constants. Mais ils verront bientôt quel châtiment terrible attend celui qui s’égare le plus. (Ⅵ)
- de peu s’en serait fallu qu’il ne nous égarât de nos dieux, si nous n’avions été pour eux patients ». — Ils sauront, quand ils verront le tourment, qui se sera le plus égaré du chemin. (Ⅶ)
- Il aurait failli nous égarer loin de nos divinités, si nous n’avions été constants dans leur culte. » [Mais] ils sauront, quand ils verront le Tourment, qui est le plus égaré en [son] chemin. (Ⅷ)
25. 43  
أَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَٰهَهُ هَوَاهُ أَفَأَنتَ تَكُونُ عَلَيْهِ وَكِيلًا
- Araayta mani ittakhatha ilahahu hawahu afaanta takoonu AAalayhi wakeelan (Ⅰ)
- N’as-tu pas vu celui qui prend sa passion pour une divinité ? Serais-tu disposé à en être le garant ? (Ⅱ)
- As-tu vu celui qui prend pour dieu sa passion (ses penchants diaboliques), est-ce à toi d’être son mandataire [et défendre ses propres affaires impies] ? (Ⅲ)
- أرأيت من اتخذ إلهه هواه أفأنت تكون عليه وكيلا (Ⅳ)
- أَرَءَيتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلٰهَهُ هَوىٰهُ أَفَأَنتَ تَكونُ عَلَيهِ وَكيلًا (Ⅴ)
- N’as-tu pas vu celui qui s’est donné une fausse divinité ? Seras-tu son tuteur ? (Ⅵ)
- Prétends-tu que celui qui s’est donné pour dieu sa propre passion, tu aurais à te faire son répondant ? (Ⅶ)
- Celui qui a pris une divinité qui le perd, penses-tu que tu sois, toi, un garant pour lui ? (Ⅷ)
25. 44  
أَمْ تَحْسَبُ أَنَّ أَكْثَرَهُمْ يَسْمَعُونَ أَوْ يَعْقِلُونَ ۚ إِنْ هُمْ إِلَّا كَالْأَنْعَامِ ۖ بَلْ هُمْ أَضَلُّ سَبِيلًا
- Am tahsabu anna aktharahum yasmaAAoona aw yaAAqiloona in hum illa kaalanAAami bal hum adallu sabeelan (Ⅰ)
- Estimes-tu que la plupart de ces gens entendent ou comprennent ? En vérité, leur niveau ne dépasse pas celui des bestiaux, ou plutôt ils sont plus égarés encore. (Ⅱ)
- Crois-tu que pour la plupart ils entendent, ou bien raisonnent ? Ils [ont détruit leurs facultés, rouillé leurs cœurs, terni leur intelligence et] ne sont comparables qu’à des bestiaux, et plus égarés encore, [loin] du bon chemin [à cause de leur ingratitude et leur perversité]. (Ⅲ)
- أم تحسب أن أكثرهم يسمعون أو يعقلون إن هم إلا كالأنعام بل هم أضل سبيلا (Ⅳ)
- أَم تَحسَبُ أَنَّ أَكثَرَهُم يَسمَعونَ أَو يَعقِلونَ ۚ إِن هُم إِلّا كَالأَنعٰمِ ۖ بَل هُم أَضَلُّ سَبيلًا (Ⅴ)
- Crois-tu que leur plus grand nombre entend ou est conscient ? Ce ne sont que des bêtes, et ils sont plus égarés encore que les bêtes quant au droit chemin. (Ⅵ)
- Crois-tu que pour la plupart ils entendent, ou bien raisonnent? Ils sont seulement comme les troupeaux, et plus faciles encore à perdre le chemin. (Ⅶ)
- Estimes-tu que la plupart d’entre eux entendent ou raisonnent ? Ils ne sont que semblables à des bestiaux ou plutôt ils sont plus égarés [encore] en [leur] chemin. (Ⅷ)
25. 45  
أَلَمْ تَرَ إِلَىٰ رَبِّكَ كَيْفَ مَدَّ الظِّلَّ وَلَوْ شَاءَ لَجَعَلَهُ سَاكِنًا ثُمَّ جَعَلْنَا الشَّمْسَ عَلَيْهِ دَلِيلًا
- Alam tara ila rabbika kayfa madda alththilla walaw shaa lajaAAalahu sakinan thumma jaAAalna alshshamsa AAalayhi daleelan (Ⅰ)
- As-tu remarqué comment ton Seigneur étend l’ombre ? Il l’aurait assurément faite immobile, s’Il l’avait voulu. Nous faisons du soleil un guide pour elle, (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas comment ton Seigneur allonge l’ombre ? S’Il voulait, Il l’aurait rendue immobile. Puis Nous lui donnons le soleil pour guide, (Ⅲ)
- ألم تر إلى ربك كيف مد الظل ولو شاء لجعله ساكنا ثم جعلنا الشمس عليه دليلا (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ إِلىٰ رَبِّكَ كَيفَ مَدَّ الظِّلَّ وَلَو شاءَ لَجَعَلَهُ ساكِنًا ثُمَّ جَعَلنَا الشَّمسَ عَلَيهِ دَليلًا (Ⅴ)
- N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a étendu l’ombre ? L’aurait-Il voulu, Il l’aurait fixée à jamais au même endroit. Et puis Nous avons fait du soleil un point de repère. (Ⅵ)
- Ne regardes-tu pas vers ton Seigneur, comme il fait s’étendre l’ombre ? S’Il le voulait, Il la rendrait immobile — De plus Nous lui donnons le soleil pour guide (Ⅶ)
- Ne vois-tu point comment ton Seigneur a fait mouvante l’ombre ? S’Il l’avait voulu, Il l’eût faite stable. Nous avons en outre fait du soleil un guide de cette ombre (Ⅷ)
25. 46  
ثُمَّ قَبَضْنَاهُ إِلَيْنَا قَبْضًا يَسِيرًا
- Thumma qabadnahu ilayna qabdan yaseeran (Ⅰ)
- puis Nous en rétrécissons le champ avec douceur pour la ramener vers Nous. (Ⅱ)
- et Nous la restreignons (ramenons) vers Nous petit à petit. (Ⅲ)
- ثم قبضناه إلينا قبضا يسيرا (Ⅳ)
- ثُمَّ قَبَضنٰهُ إِلَينا قَبضًا يَسيرًا (Ⅴ)
- Puis Nous la saisissons fortement et Nous la ramenons vers Nous avec aisance. (Ⅵ)
- et puis encore Nous la reployons à Nous en douceur. (Ⅶ)
- que Nous ramenons à Nous avec facilité. (Ⅷ)
25. 47  
وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ اللَّيْلَ لِبَاسًا وَالنَّوْمَ سُبَاتًا وَجَعَلَ النَّهَارَ نُشُورًا
- Wahuwa allathee jaAAala lakumu allayla libasan waalnnawma subatan wajaAAala alnnahara nushooran (Ⅰ)
- C’est Dieu qui étend sur vous la nuit comme un voile, qui vous envoie le sommeil comme un instant de repos et qui fait du jour un retour à la vie. (Ⅱ)
- C’est [DIEU] qui a fait pour vous de la nuit un vêtement, du sommeil une pause, et Il a fait du jour un réveil (retour à la vie active). (Ⅲ)
- وهو الذي جعل لكم الليل لباسا والنوم سباتا وجعل النهار نشورا (Ⅳ)
- وَهُوَ الَّذى جَعَلَ لَكُمُ الَّيلَ لِباسًا وَالنَّومَ سُباتًا وَجَعَلَ النَّهارَ نُشورًا (Ⅴ)
- C’est encore Lui qui a fait de votre nuit un habit et de votre sommeil un moment de grand repos. Lui aussi qui a fait le jour pour revenir [à l’activité sociale]. (Ⅵ)
- — C’est Lui qui pour vous fait de la nuit une vêture, du sommeil une pause, du jour une résurrection (Ⅶ)
- [Ton Seigneur] est Celui qui, pour vous, a fait de la nuit un voile, du sommeil un repos, du jour une résurrection. (Ⅷ)
25. 48  
وَهُوَ الَّذِي أَرْسَلَ الرِّيَاحَ بُشْرًا بَيْنَ يَدَيْ رَحْمَتِهِ ۚ وَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاءِ مَاءً طَهُورًا
- Wahuwa allathee arsala alrriyaha bushran bayna yaday rahmatihi waanzalna mina alssamai maan tahooran (Ⅰ)
- C’est Lui qui envoie les vents comme signes précurseurs de Sa grâce. Après quoi, Nous faisons tomber une eau pure du ciel, (Ⅱ)
- Et c’est Lui qui envoie les vents, [heureux] annonciateurs devançant Sa grâce. Et Nous avons fait descendre du ciel une eau [pure et] purifiante (Ⅲ)
- وهو الذي أرسل الرياح بشرا بين يدي رحمته وأنزلنا من السماء ماء طهورا (Ⅳ)
- وَهُوَ الَّذى أَرسَلَ الرِّيٰحَ بُشرًا بَينَ يَدَى رَحمَتِهِ ۚ وَأَنزَلنا مِنَ السَّماءِ ماءً طَهورًا (Ⅴ)
- C’est Lui qui a envoyé les vents en guise de témoignage de Sa miséricorde. Nous avons fait descendre du ciel une eau virginale, (Ⅵ)
- Lui qui envoie les vents s’épandre en courriers de Sa miséricorde — Et Nous faisons descendre du ciel une eau de pureté (Ⅶ)
- C’est Lui qui a déchaîné les vents comme annonce précédant Sa miséricorde. Nous faisons descendre du ciel une eau pure (Ⅷ)
25. 49  
لِّنُحْيِيَ بِهِ بَلْدَةً مَّيْتًا وَنُسْقِيَهُ مِمَّا خَلَقْنَا أَنْعَامًا وَأَنَاسِيَّ كَثِيرًا
- Linuhyiya bihi baldatan maytan wanusqiyahu mimma khalaqna anAAaman waanasiyya katheeran (Ⅰ)
- par laquelle Nous faisons revivre les terres mortes, et abreuver les multitudes de bêtes et de gens que Nous avons créés. (Ⅱ)
- pour que Nous fassions revivre par elle une cité morte et donnions à boire aux bestiaux et aux multiples hommes que Nous avons créés. (Ⅲ)
- لنحيي به بلدة ميتا ونسقيه مما خلقنا أنعاما وأناسي كثيرا (Ⅳ)
- لِنُحۦِىَ بِهِ بَلدَةً مَيتًا وَنُسقِيَهُ مِمّا خَلَقنا أَنعٰمًا وَأَناسِىَّ كَثيرًا (Ⅴ)
- afin que Nous revivifions une terre stérile et que Nous abreuvions la multitude de bêtes et d’humains de Notre création. (Ⅵ)
- pour en faire revivre une terre morte et en abreuver parmi Notre création gens et troupeaux par multitudes (Ⅶ)
- pour faire revivre par elle un sol mort et en abreuver la multitude des troupeaux (’an‘âm) et des humains que Nous avons créés. (Ⅷ)


Page: 1

25 







Home