Loqman..
>  
35 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


31. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
31. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ الم
- Aliflammeem (Ⅰ)
- Alif - Lâm - Mîm. (Ⅱ)
- A. L. M. (Alif. Lâm. Mîm.) (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم الم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ الم (Ⅴ)
- Alif. Lam. Mim. (Ⅵ)
- A L M (Ⅶ)
- A. L. M. (Ⅷ)
31. 2  
تِلْكَ آيَاتُ الْكِتَابِ الْحَكِيمِ
- Tilka ayatu alkitabi alhakeemi (Ⅰ)
- Voici les versets du Livre plein de sagesse, (Ⅱ)
- Voici les versets du Livre (le Coran) plein de sagesse, (Ⅲ)
- تلك آيات الكتاب الحكيم (Ⅳ)
- تِلكَ ءايٰتُ الكِتٰبِ الحَكيمِ (Ⅴ)
- Tels sont les versets du Livre de sagesse. (Ⅵ)
- Ce sont là des signes de l’Écrit de sagesse (Ⅶ)
- Voici les aya de l’Écriture sage, (Ⅷ)
31. 3  
هُدًى وَرَحْمَةً لِّلْمُحْسِنِينَ
- Hudan warahmatan lilmuhsineena (Ⅰ)
- qui constitue un guide et une bénédiction pour ceux qui font le bien, (Ⅱ)
- c’est un guide et une grâce [de DIEU] pour les bienfaiteurs (Ⅲ)
- هدى ورحمة للمحسنين (Ⅳ)
- هُدًى وَرَحمَةً لِلمُحسِنينَ (Ⅴ)
- Bonne direction et miséricorde pour les faiseurs de bien. (Ⅵ)
- en guidance et miséricorde aux bel-agissants (Ⅶ)
- Direction et Grâce pour les Bienfaisants (Ⅷ)
31. 4  
الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُم بِالْآخِرَةِ هُمْ يُوقِنُونَ
- Allatheena yuqeemoona alssalata wayutoona alzzakata wahum bialakhirati hum yooqinoona (Ⅰ)
- qui observent la salât, s’acquittent de la zakât et croient à la vie future. (Ⅱ)
- qui accomplissent la Prière, donnent l’Aumône [mènent une vie honnête] et qui croient avec conviction en la vie future. (Ⅲ)
- الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم بالآخرة هم يوقنون (Ⅳ)
- الَّذينَ يُقيمونَ الصَّلوٰةَ وَيُؤتونَ الزَّكوٰةَ وَهُم بِالءاخِرَةِ هُم يوقِنونَ (Ⅴ)
- Ceux qui s’acquittent de leurs prières, qui font leur aumône et qui croient fermement à la vie future. (Ⅵ)
- qui accomplissent la prière, acquittent la purification, ont certitude, eux, de la vie dernière (Ⅶ)
- qui accomplissent la Prière, donnent l’Aumône (zakât) et, de la [Vie] Dernière, sont convaincus. (Ⅷ)
31. 5  
أُولَٰئِكَ عَلَىٰ هُدًى مِّن رَّبِّهِمْ ۖ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
- Olaika AAala hudan min rabbihim waolaika humu almuflihoona (Ⅰ)
- Ceux-là sont sur la bonne voie, de par la volonté de leur Seigneur. Ceux-là sont sur la voie du bonheur. (Ⅱ)
- Ceux-là sont sur la bonne voie [indiquée] par leur Seigneur et ce sont eux qui ont réussi [à parvenir à la félicité]. (Ⅲ)
- أولئك على هدى من ربهم وأولئك هم المفلحون (Ⅳ)
- أُولٰئِكَ عَلىٰ هُدًى مِن رَبِّهِم ۖ وَأُولٰئِكَ هُمُ المُفلِحونَ (Ⅴ)
- Ceux-là sont sur la bonne direction, grâce à leur Seigneur. Ceux-là sont les bienheureux. (Ⅵ)
- ceux-là se conforment à une guidance de leur Seigneur ; ceux-là sont les triomphants. (Ⅶ)
- Ceux-là vont selon une Direction [issue] de leur Seigneur. Ceux-là seront les Bienheureux. (Ⅷ)
31. 6  
وَمِنَ النَّاسِ مَن يَشْتَرِي لَهْوَ الْحَدِيثِ لِيُضِلَّ عَن سَبِيلِ اللَّهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَيَتَّخِذَهَا هُزُوًا ۚ أُولَٰئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ مُّهِينٌ
- Wamina alnnasi man yashtaree lahwa alhadeethi liyudilla AAan sabeeli Allahi bighayri AAilmin wayattakhithaha huzuwan olaika lahum AAathabun muheenun (Ⅰ)
- Il est des gens qui, au mépris de toute science, prônent de futiles discours pour écarter leurs semblables de la Voie du Seigneur, en la discréditant à leurs yeux. À ceux-là est réservé un supplice infamant. (Ⅱ)
- [Mais] parmi les hommes il y en a qui [ayant rouillé leur cœur par les injustices, sont] dénués de [bonne] science, s’adonnent [aux vagabondages et] aux futilités pour fourvoyer [les autres] loin du chemin de DIEU et qui prennent [les versets et le chemin de DIEU] en raillerie. Ces gens-là subiront un châtiment avilissant. (Ⅲ)
- ومن الناس من يشتري لهو الحديث ليضل عن سبيل الله بغير علم ويتخذها هزوا أولئك لهم عذاب مهين (Ⅳ)
- وَمِنَ النّاسِ مَن يَشتَرى لَهوَ الحَديثِ لِيُضِلَّ عَن سَبيلِ اللَّهِ بِغَيرِ عِلمٍ وَيَتَّخِذَها هُزُوًا ۚ أُولٰئِكَ لَهُم عَذابٌ مُهينٌ (Ⅴ)
- Il en est parmi les hommes qui se paient de plaisants discours en matière de foi et qui, sans connaissance aucune, détournent leurs congénères de la voie d’Allah en ajoutant la dérision. Ceux-là auront un châtiment humiliant. (Ⅵ)
- Par contre ceux d’entre les humains qui achètent l’entretien frivole, de sorte à fourvoyer autrui du chemin de Dieu, sans connaissance aucune, et à tourner ce chemin en dérision, ceux-là subiront un châtiment d’ignominie (Ⅶ)
- Et, parmi les Hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du Chemin d’Allah et pour prendre [ce Chemin] en raillerie. Ceux-là auront un Tourment avilissant. (Ⅷ)
31. 7  
وَإِذَا تُتْلَىٰ عَلَيْهِ آيَاتُنَا وَلَّىٰ مُسْتَكْبِرًا كَأَن لَّمْ يَسْمَعْهَا كَأَنَّ فِي أُذُنَيْهِ وَقْرًا ۖ فَبَشِّرْهُ بِعَذَابٍ أَلِيمٍ
- Waitha tutla AAalayhi ayatuna walla mustakbiran kaan lam yasmaAAha kaanna fee othunayhi waqran fabashshirhu biAAathabin aleemin (Ⅰ)
- Quand on leur récite Nos versets, ils s’en détournent avec orgueil, comme s’ils ne les avaient pas entendus ou comme s’ils étaient durs d’oreille. À ceux-là, pour toute bonne nouvelle, annonce un châtiment exemplaire. (Ⅱ)
- Quand on leur récite Nos versets, ils tournent le dos avec orgueil [injuste] comme s’ils ne les entendaient pas, on dirait qu’il y a une dureté dans leurs oreilles. Annonce-leur un douloureux châtiment. (Ⅲ)
- وإذا تتلى عليه آياتنا ولى مستكبرا كأن لم يسمعها كأن في أذنيه وقرا فبشره بعذاب أليم (Ⅳ)
- وَإِذا تُتلىٰ عَلَيهِ ءايٰتُنا وَلّىٰ مُستَكبِرًا كَأَن لَم يَسمَعها كَأَنَّ فى أُذُنَيهِ وَقرًا ۖ فَبَشِّرهُ بِعَذابٍ أَليمٍ (Ⅴ)
- Et lorsque Nos versets sont dictés à l’un d’eux, il se pavane dans sa supériorité, faisant mine de ne pas entendre, comme si son oreille était obstruée. Informe-le du châtiment terrible qui l’attend. (Ⅵ)
- et qui, à la récitation de Nos signes, s’en détourne par orgueil, comme s’il ne les entendait pas, ou avait l’oreille dure, eh bien ! fais-lui l’annonce d’un châtiment douloureux (Ⅶ)
- Quand nos aya lui sont communiquées, il se détourne plein de superbe, comme s’il ne les avait pas entendues, comme si en ses oreilles était une fissure. Fais-lui gracieuse annonce d’un tourment cruel ! (Ⅷ)
31. 8  
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَهُمْ جَنَّاتُ النَّعِيمِ
- Inna allatheena amanoo waAAamiloo alssalihati lahum jannatu alnnaAAeemi (Ⅰ)
- Mais à ceux qui croient et pratiquent le bien seront réservés les Jardins du délice, (Ⅱ)
- [Tandis que] ceux qui ont cru [en DIEU] et travaillé bien [utile à eux-mêmes, à la société humaine et pour la cause de DIEU] ceux-là auront les jardins du délice [paradisiaque] (Ⅲ)
- إن الذين آمنوا وعملوا الصالحات لهم جنات النعيم (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ ءامَنوا وَعَمِلُوا الصّٰلِحٰتِ لَهُم جَنّٰتُ النَّعيمِ (Ⅴ)
- Assurément ceux qui auront cru et qui auront accompli de bonnes œuvres auront à leur disposition des jardins de délices. (Ⅵ)
- tandis qu’à ceux qui croient, effectuent les œuvres salutaires, reviendront les jardins du bonheur (Ⅶ)
- Ceux qui auront cru et fait des œuvres pies auront les Jardins du Délice (Ⅷ)
31. 9  
خَالِدِينَ فِيهَا ۖ وَعْدَ اللَّهِ حَقًّا ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
- Khalideena feeha waAAda Allahi haqqan wahuwa alAAazeezu alhakeemu (Ⅰ)
- où leur séjour sera éternel. Et c’est ainsi que s’accomplira pour eux la promesse du Seigneur qui est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- ils vivront éternellement. La promesse de DIEU est vraie. C’est Lui le Puissant, le Sage. (Ⅲ)
- خالدين فيها وعد الله حقا وهو العزيز الحكيم (Ⅳ)
- خٰلِدينَ فيها ۖ وَعدَ اللَّهِ حَقًّا ۚ وَهُوَ العَزيزُ الحَكيمُ (Ⅴ)
- Ils y demeureront éternellement, selon la promesse d’Allah, donnée en vérité. Il est le plus puissant, le Sage. (Ⅵ)
- où ils seront éternels, selon la promesse de Dieu en Vérité. — Il est le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅶ)
- où [ils seront] immortels. Promesse d’Allah ! véritablement ! Il est le Puissant, le Sage. (Ⅷ)
31. 10  
خَلَقَ السَّمَاوَاتِ بِغَيْرِ عَمَدٍ تَرَوْنَهَا ۖ وَأَلْقَىٰ فِي الْأَرْضِ رَوَاسِيَ أَن تَمِيدَ بِكُمْ وَبَثَّ فِيهَا مِن كُلِّ دَابَّةٍ ۚ وَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَأَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ كَرِيمٍ
- Khalaqa alssamawati bighayri AAamadin tarawnaha waalqa fee alardi rawasiya an tameeda bikum wabaththa feeha min kulli dabbatin waanzalna mina alssamai maan faanbatna feeha min kulli zawjin kareemin (Ⅰ)
- Il a conçu les cieux sans piliers que vous puissiez voir ; Il a implanté des montagnes dans la terre pour qu’elle ne branle pas sous vos pieds et Il y a disséminé des animaux de toutes sortes. Et du ciel, Nous envoyons de la pluie par laquelle Nous faisons pousser toutes sortes de couples de plantes bienfaisantes. (Ⅱ)
- [DIEU] a créé les cieux sans colonnes que vous puissiez voir, Il a jeté sur la terre des ancrages (montagnes) pour l’empêcher de [trembler et de] vous agiter, et Il y a répandu toutes sortes d’animaux. Et du ciel, Nous [DIEU] avons fait descendre l’eau, et Nous y avons fait pousser toutes espèces [de plantes] généreuses. (Ⅲ)
- خلق السماوات بغير عمد ترونها وألقى في الأرض رواسي أن تميد بكم وبث فيها من كل دابة وأنزلنا من السماء ماء فأنبتنا فيها من كل زوج كريم (Ⅳ)
- خَلَقَ السَّمٰوٰتِ بِغَيرِ عَمَدٍ تَرَونَها ۖ وَأَلقىٰ فِى الأَرضِ رَوٰسِىَ أَن تَميدَ بِكُم وَبَثَّ فيها مِن كُلِّ دابَّةٍ ۚ وَأَنزَلنا مِنَ السَّماءِ ماءً فَأَنبَتنا فيها مِن كُلِّ زَوجٍ كَريمٍ (Ⅴ)
- Il a créé les cieux sans les tenir par des colonnes visibles. Il a posé des montagnes sur la terre afin qu’elle soit stable. Il a répandu sur elle toutes sortes de bêtes et d’animaux. Nous avons fait descendre du ciel une eau afin d’y faire croître une noble paire de chaque espèce. (Ⅵ)
- Il a créé les deux sans support que vous puissiez voir, fiché dans la terre des ancrages, pour qu’elle ne tremble sous vos pas, disséminé sur elle des spécimens de tous les animaux ; sur elle Nous faisons descendre de l’eau du ciel et y faisons pousser de toute espèce bienfaisante. (Ⅶ)
- Il a créé les cieux sans piliers visibles [pour les soutenir]. Il a jeté sur la terre des [montagnes] immobiles de peur qu’elle ne branle avec vous. Il y a disséminé toutes sortes de bêtes (dâbba). Nous avons fait descendre une eau du ciel, et avons fait pousser [sur la terre] toutes sortes de [de plantes par] couples précieux. (Ⅷ)
31. 11  
هَٰذَا خَلْقُ اللَّهِ فَأَرُونِي مَاذَا خَلَقَ الَّذِينَ مِن دُونِهِ ۚ بَلِ الظَّالِمُونَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
- Hatha khalqu Allahi faaroonee matha khalaqa allatheena min doonihi bali alththalimoona fee dalalin mubeenin (Ⅰ)
- Telle est l’œuvre de Dieu ! Montrez-Moi à présent ce qu’ont créé les divinités que vous adorez en dehors de Lui. Les injustes sont vraiment dans un égarement manifeste ! (Ⅱ)
- Voilà ce que DIEU a créé. Montrez-Moi donc ce que les autres ont créé. Mais les injustes [idolâtres, impies, hypocrites,....] sont dans un égarement flagrant. (Ⅲ)
- هذا خلق الله فأروني ماذا خلق الذين من دونه بل الظالمون في ضلال مبين (Ⅳ)
- هٰذا خَلقُ اللَّهِ فَأَرونى ماذا خَلَقَ الَّذينَ مِن دونِهِ ۚ بَلِ الظّٰلِمونَ فى ضَلٰلٍ مُبينٍ (Ⅴ)
- Telle est la création d’Allah. Montrez-Moi ce que les tierces entités ont créé. Mais les injustes sont dans une perdition manifeste. (Ⅵ)
- Voilà la création de Dieu. « Faites-moi donc voir ce qu’ont créé ceux qui ne sont pas Lui ! » Mais quoi ! les iniques sont dans un égarement manifeste ! (Ⅶ)
- Ceci est la création d’Allah. Montrez-moi donc ce qu’ont créé [les divinités] qui seraient à côté de Lui ! Non ! les Injustes sont dans un égarement évident. (Ⅷ)
31. 12  
وَلَقَدْ آتَيْنَا لُقْمَانَ الْحِكْمَةَ أَنِ اشْكُرْ لِلَّهِ ۚ وَمَن يَشْكُرْ فَإِنَّمَا يَشْكُرُ لِنَفْسِهِ ۖ وَمَن كَفَرَ فَإِنَّ اللَّهَ غَنِيٌّ حَمِيدٌ
- Walaqad atayna luqmana alhikmata ani oshkur lillahi waman yashkur fainnama yashkuru linafsihi waman kafara fainna Allaha ghaniyyun hameedun (Ⅰ)
- Nous avons donné, en vérité, la sagesse à Luqmân, en lui disant : « Sois reconnaissant envers Dieu ! Car quiconque est reconnaissant l’est à son propre avantage ; tandis que celui qui se montre ingrat, Dieu Se passera volontiers de sa gratitude, car Il est le Seul Digne de louange. (Ⅱ)
- Nous avons donné la sagesse à Luqmân : « Sois reconnaissant envers DIEU ; [car] celui qui est reconnaissant, est reconnaissant pour [le bien de] soi-même ; et quelqu’un qui est ingrat [son ingratitude ne tombe que sur lui-même], DIEU est Riche (Il Se suffit, et c’est Lui qui enrichit tout) [et Il est] Digne de louange. (Ⅲ)
- ولقد آتينا لقمان الحكمة أن اشكر لله ومن يشكر فإنما يشكر لنفسه ومن كفر فإن الله غني حميد (Ⅳ)
- وَلَقَد ءاتَينا لُقمٰنَ الحِكمَةَ أَنِ اشكُر لِلَّهِ ۚ وَمَن يَشكُر فَإِنَّما يَشكُرُ لِنَفسِهِ ۖ وَمَن كَفَرَ فَإِنَّ اللَّهَ غَنِىٌّ حَميدٌ (Ⅴ)
- Car Nous avons doté Loqman de la sagesse, lui qui fut reconnaissant à Dieu. Celui qui est reconnaissant, au fond, n’est reconnaissant que pour lui-même. De même, celui qui est incrédule, [sait qu’]Allah est autosuffisant ; qu’Il est digne de louanges. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons donné à Luqmân la sagesse : « A Dieu sois reconnaissant ». — Qui est reconnaissant ne l’est qu’à soi-même. Qui dénie ce bienfait... Eh bien ! Dieu est Celui-qui-se-suffit, le Louangé. (Ⅶ)
- Nous avons donné la Sagesse à Loqman, lui disant : « Sois reconnaissant envers Allah : Qui est reconnaissant [envers Allah] n’est reconnaissant que pour soi-même ; qui est ingrat... Allah, en effet, est suffisant à Soi-même (ġaniyy) et digne de louanges... (Ⅷ)
31. 13  
وَإِذْ قَالَ لُقْمَانُ لِابْنِهِ وَهُوَ يَعِظُهُ يَا بُنَيَّ لَا تُشْرِكْ بِاللَّهِ ۖ إِنَّ الشِّرْكَ لَظُلْمٌ عَظِيمٌ
- Waith qala luqmanu liibnihi wahuwa yaAAithuhu ya bunayya la tushrik biAllahi inna alshshirka lathulmun AAatheemun (Ⅰ)
- Luqmân exhorta un jour son fils, en lui disant : « Mon cher fils, n’attribue aucun associé à Dieu, car le polythéisme est un crime abominable ! » (Ⅱ)
- [Rappelez-vous] quand Luqmân dit à son fils en l’admonestant : « Mon fils n’associe [rien] à DIEU, [car Lui] donner un associé est [la plus] grave injustice ». (Ⅲ)
- وإذ قال لقمان لابنه وهو يعظه يا بني لا تشرك بالله إن الشرك لظلم عظيم (Ⅳ)
- وَإِذ قالَ لُقمٰنُ لِابنِهِ وَهُوَ يَعِظُهُ يٰبُنَىَّ لا تُشرِك بِاللَّهِ ۖ إِنَّ الشِّركَ لَظُلمٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Et lorsque Loqman dit à son fils, en le sermonnant : Mon fils, ne sois pas incrédule et ne donne pas à Dieu des rivaux. Ceux qui associent à Allah d’autres divinités commettent une immense injustice. (Ⅵ)
- Lors, sermonnant son fils, Luqmân disait : « Mon petit, n’associe à Dieu personne. Lui associer quiconque est iniquité »... (Ⅶ)
- ... Et quand Loqman dit à son fils, en l’admonestant : « O mon cher fils ! n’associe [aucune divinité] à Allah ! En vérité, l’Association est certes une injustice immense. (Ⅷ)
31. 14  
وَوَصَّيْنَا الْإِنسَانَ بِوَالِدَيْهِ حَمَلَتْهُ أُمُّهُ وَهْنًا عَلَىٰ وَهْنٍ وَفِصَالُهُ فِي عَامَيْنِ أَنِ اشْكُرْ لِي وَلِوَالِدَيْكَ إِلَيَّ الْمَصِيرُ
- Wawassayna alinsana biwalidayhi hamalathu ommuhu wahnan AAala wahnin wafisaluhu fee AAamayni ani oshkur lee waliwalidayka ilayya almaseeru (Ⅰ)
- Nous avons recommandé à l’homme d’être bienveillant à l’égard de ses parents, car sa mère a enduré de multiples souffrances en le portant dans son sein, en le mettant au monde et en l’allaitant deux années durant jusqu’au sevrage. Sois donc reconnaissant envers Moi et envers tes parents ! C’est vers Moi que se fera votre retour. (Ⅱ)
- Nous avons enjoint à l’homme [d’être bon à l’égard de] son père et sa mère ; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine et il a été sevré au bout de deux ans. [Ô homme !] sois reconnaissant envers Moi et à l’égard de ton père et ta mère. Le retour est vers Moi. (Ⅲ)
- ووصينا الإنسان بوالديه حملته أمه وهنا على وهن وفصاله في عامين أن اشكر لي ولوالديك إلي المصير (Ⅳ)
- وَوَصَّينَا الإِنسٰنَ بِوٰلِدَيهِ حَمَلَتهُ أُمُّهُ وَهنًا عَلىٰ وَهنٍ وَفِصٰلُهُ فى عامَينِ أَنِ اشكُر لى وَلِوٰلِدَيكَ إِلَىَّ المَصيرُ (Ⅴ)
- Nous avons recommandé à l’homme de s’occuper de ses deux parents. Sa mère l’a porté en subissant fatigue sur fatigue. Il a été sevré au bout de deux ans. Sois reconnaissant à Mon égard et à l’égard de tes parents. À moi, le retour ! (Ⅵ)
- Nous-même avons recommandé à l’homme ses père et mère : sa mère ne l’a-t-elle pas porté, malaise sur malaise, et mis deux ans à le sevrer ? Sois-M’en reconnaissant, comme à tes père et mère. Je suis la destination de tout (Ⅶ)
- Nous avons commandé à l’Homme [la bienfaisance envers] ses père et mère, Sa mère l’a porté [subissant pour lui], peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. lui disant : « Sois reconnaissant envers Moi et envers tes père et mère ! Vers Moi sera le « Devenir ». » (Ⅷ)
31. 15  
وَإِن جَاهَدَاكَ عَلَىٰ أَن تُشْرِكَ بِي مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ فَلَا تُطِعْهُمَا ۖ وَصَاحِبْهُمَا فِي الدُّنْيَا مَعْرُوفًا ۖ وَاتَّبِعْ سَبِيلَ مَنْ أَنَابَ إِلَيَّ ۚ ثُمَّ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
- Wain jahadaka AAala an tushrika bee ma laysa laka bihi AAilmun fala tutiAAhuma wasahibhuma fee alddunya maAAroofan waittabiAA sabeela man anaba ilayya thumma ilayya marjiAAukum faonabbiokum bima kuntum taAAmaloona (Ⅰ)
- Mais s’ils exercent sur toi une contrainte pour t’amener à M’associer des divinités dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas, tout en continuant à te comporter envers eux en ce bas monde de façon convenable. Suis en cela la voie de celui qui revient repentant vers Moi, car c’est vers Moi que se fera ensuite votre retour, et Je mettrai alors chacun de vous en face des œuvres qu’il aura accomplies. (Ⅱ)
- Si [ton père ou ta mère] te forcent de [t’amener à] M’associer ce dont tu n’as aucun savoir, ne leur obéis pas ; comporte-toi, avec eux, en cette vie, d’une façon convenable. Suis le chemin de celui qui revient repentant vers Moi, [car] vers Moi est votre retour et Je vous ferai connaître ce que vous faisiez. (Ⅲ)
- وإن جاهداك على أن تشرك بي ما ليس لك به علم فلا تطعهما وصاحبهما في الدنيا معروفا واتبع سبيل من أناب إلي ثم إلي مرجعكم فأنبئكم بما كنتم تعملون (Ⅳ)
- وَإِن جٰهَداكَ عَلىٰ أَن تُشرِكَ بى ما لَيسَ لَكَ بِهِ عِلمٌ فَلا تُطِعهُما ۖ وَصاحِبهُما فِى الدُّنيا مَعروفًا ۖ وَاتَّبِع سَبيلَ مَن أَنابَ إِلَىَّ ۚ ثُمَّ إِلَىَّ مَرجِعُكُم فَأُنَبِّئُكُم بِما كُنتُم تَعمَلونَ (Ⅴ)
- S’ils militent pour que tu M’associes quelque autre entité dont tu n’as que faire, ne leur obéis pas et comporte-toi avec eux de manière amicale et conforme à ce qui se pratique ici-bas. Mais tu suivras le chemin qui t’amènera vers Moi. Car vous reviendrez à Moi et Je vous informerai alors ce que vous faisiez. (Ⅵ)
- s’ils faisaient cependant tous deux pression sur toi pour te faire M’associer ce qui heurte ta connaissance, ne leur obéis pas, tout en les escortant ici-bas de convenances, mais suis le chemin de qui s’en revient à Moi, d’autant que c’est vers Moi qu’est votre lieu de retour, et qu’alors Je vous informerai de ce que vous pratiquiez. (Ⅶ)
- [Mais] si [tes père et mère] mènent combat contre toi pour que tu M'associes ce dont tu n’as pas connaissance, ne leur obéis point ! Comporte-toi, envers eux, dans la [Vie] Immédiate comme il est reconnu [bon]. Suis le Chemin de celui qui est venu à Moi à résipiscence (’anâba) ! Ensuite, vers Moi se fera votre retour et Je vous aviserai de ce que vous faisiez [sur terre]. (Ⅷ)
31. 16  
يَا بُنَيَّ إِنَّهَا إِن تَكُ مِثْقَالَ حَبَّةٍ مِّنْ خَرْدَلٍ فَتَكُن فِي صَخْرَةٍ أَوْ فِي السَّمَاوَاتِ أَوْ فِي الْأَرْضِ يَأْتِ بِهَا اللَّهُ ۚ إِنَّ اللَّهَ لَطِيفٌ خَبِيرٌ
- Ya bunayya innaha in taku mithqala habbatin min khardalin fatakun fee sakhratin aw fee alssamawati aw fee alardi yati biha Allahu inna Allaha lateefun khabeerun (Ⅰ)
- » Ô mon cher fils, ajouta Luqmân, toute faute, fût-elle du poids d’un grain de moutarde dissimulé dans un rocher, dans les Cieux ou dans la Terre, Dieu la mettra en pleine lumière, car Dieu est Subtil et parfaitement Informé. (Ⅱ)
- [Luqmân continue :] Mon fils, s’il y a [un acte bon ou mauvais, égalant] le poids d’un grain de moutarde, et que cela soit [caché] dans un rocher ou dans les cieux ou sur la terre, DIEU le fera venir (en tiendra compte dans le Jugement). DIEU est Doux (Gracieux) [et] Il connaît tout. (Ⅲ)
- يا بني إنها إن تك مثقال حبة من خردل فتكن في صخرة أو في السماوات أو في الأرض يأت بها الله إن الله لطيف خبير (Ⅳ)
- يٰبُنَىَّ إِنَّها إِن تَكُ مِثقالَ حَبَّةٍ مِن خَردَلٍ فَتَكُن فى صَخرَةٍ أَو فِى السَّمٰوٰتِ أَو فِى الأَرضِ يَأتِ بِهَا اللَّهُ ۚ إِنَّ اللَّهَ لَطيفٌ خَبيرٌ (Ⅴ)
- Ô mon fils ! À supposer que la chose que tu désires ait le poids d’un grain de moutarde et qu’elle se trouve dans une grotte, dans les cieux ou sur terre, Dieu est en mesure de l’apporter. Dieu est subtil et très informé. (Ⅵ)
- « Mon petit, fut-ce du poids d’un grain de moutarde, dans un rocher, dans les cieux ou sous la terre, Dieu le rapportera »… — Il est le Subtil, l’Informé. (Ⅶ)
- ... O mon cher fils ! même si elle est (sic) du poids d’un grain de moutarde et qu’elle se trouve dans un rocher, dans les cieux ou sur la terre, Allah l’apportera. Allah est subtil et informé. (Ⅷ)
31. 17  
يَا بُنَيَّ أَقِمِ الصَّلَاةَ وَأْمُرْ بِالْمَعْرُوفِ وَانْهَ عَنِ الْمُنكَرِ وَاصْبِرْ عَلَىٰ مَا أَصَابَكَ ۖ إِنَّ ذَٰلِكَ مِنْ عَزْمِ الْأُمُورِ
- Ya bunayya aqimi alssalata wamur bialmaAAroofi wainha AAani almunkari waisbir AAala ma asabaka inna thalika min AAazmi alomoori (Ⅰ)
- Ô mon cher fils ! Observe la salât, recommande le Bien et déconseille le Mal ! Supporte avec patience les maux qui peuvent t’atteindre ! Telle est la résolution à prendre et dont tu ne devras jamais te départir. (Ⅱ)
- Mon fils accomplis la Prière, ordonne ce qu’il faut réaliser [selon la loi divine] et proscris ce qui est blâmable, et sois patient devant ce qui t’atteint. C’est excellent dans les affaires[, une marque de haute qualité de la croyance]. (Ⅲ)
- يا بني أقم الصلاة وأمر بالمعروف وانه عن المنكر واصبر على ما أصابك إن ذلك من عزم الأمور (Ⅳ)
- يٰبُنَىَّ أَقِمِ الصَّلوٰةَ وَأمُر بِالمَعروفِ وَانهَ عَنِ المُنكَرِ وَاصبِر عَلىٰ ما أَصابَكَ ۖ إِنَّ ذٰلِكَ مِن عَزمِ الأُمورِ (Ⅴ)
- Ô mon fils, fais tes prières, recommande le bien, interdis le mal et supporte [vaillamment] tout ce qui te touche, car telle est la meilleure des résolutions. (Ⅵ)
- — « Mon enfant, accomplis la prière, prescris le convenable et proscris le blâmable, sois patient aux vicissitudes »… — Ce sont là des préceptes de rigueur. (Ⅶ)
- O mon cher fils ! accomplis la Prière ! Ordonne le Convenable et interdis le Blâmable ! Sois constant devant ce qui t’atteint ! [Tout] cela fait partie des bonnes dispositions. (Ⅷ)
31. 18  
وَلَا تُصَعِّرْ خَدَّكَ لِلنَّاسِ وَلَا تَمْشِ فِي الْأَرْضِ مَرَحًا ۖ إِنَّ اللَّهَ لَا يُحِبُّ كُلَّ مُخْتَالٍ فَخُورٍ
- Wala tusaAAAAir khaddaka lilnnasi wala tamshi fee alardi marahan inna Allaha la yuhibbu kulla mukhtalin fakhoorin (Ⅰ)
- Ne prends pas un air arrogant en abordant tes semblables ! Ne te dandine pas avec insolence dans ta démarche ! Dieu n’aime pas les insolents pleins de gloriole. (Ⅱ)
- Ne détourne pas ton visage des hommes par arrogance, ne marche pas sur la terre trop content [de toi-même] ; DIEU n’aime point tout présomptueux plein de gloriole. (Ⅲ)
- ولا تصعر خدك للناس ولا تمش في الأرض مرحا إن الله لا يحب كل مختال فخور (Ⅳ)
- وَلا تُصَعِّر خَدَّكَ لِلنّاسِ وَلا تَمشِ فِى الأَرضِ مَرَحًا ۖ إِنَّ اللَّهَ لا يُحِبُّ كُلَّ مُختالٍ فَخورٍ (Ⅴ)
- Ne te détourne pas en présence d’autrui et ne te pavane pas de manière désinvolte sur terre, car Allah n’aime pas les vaniteux et les présomptueux. (Ⅵ)
- ... « ne te rengorge pas sur les autres. Ne marche pas sur terre avec pétulance »… — Dieu déteste l’outrecuidant, le fanfaron (Ⅶ)
- Des hommes, ne détourne point le visage ! Ne va pas sur la terre plein de morgue ! Allah n’aime point l’insolent plein de gloriole. (Ⅷ)
31. 19  
وَاقْصِدْ فِي مَشْيِكَ وَاغْضُضْ مِن صَوْتِكَ ۚ إِنَّ أَنكَرَ الْأَصْوَاتِ لَصَوْتُ الْحَمِيرِ
- Waiqsid fee mashyika waoghdud min sawtika inna ankara alaswati lasawtu alhameeri (Ⅰ)
- Sois modeste dans ta démarche ! Baisse la voix quand tu parles, car le plus horrible des cris est bien le braiment de l’âne ! » (Ⅱ)
- Sois modéré dans ton allure (ta démarche, ta vie), baisse (tempère) ta voix. En effet, la plus désagréable des voix, c’est la voix des ânes ». (Ⅲ)
- واقصد في مشيك واغضض من صوتك إن أنكر الأصوات لصوت الحمير (Ⅳ)
- وَاقصِد فى مَشيِكَ وَاغضُض مِن صَوتِكَ ۚ إِنَّ أَنكَرَ الأَصوٰتِ لَصَوتُ الحَميرِ (Ⅴ)
- Retiens ta marche et baisse la voix lorsque tu parles, car la voix la plus grossière est celle des ânes. (Ⅵ)
- ... « mesure ta démarche, mets une sourdine à ta voix ». — La plus infecte des voix est bien celle des ânes !... (Ⅶ)
- Sois modeste en ta démarche ! Baisse un peu ta voix : en vérité, la plus désagréable des voix est certes la voix de l’âne. » (Ⅷ)
31. 20  
أَلَمْ تَرَوْا أَنَّ اللَّهَ سَخَّرَ لَكُم مَّا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَأَسْبَغَ عَلَيْكُمْ نِعَمَهُ ظَاهِرَةً وَبَاطِنَةً ۗ وَمِنَ النَّاسِ مَن يُجَادِلُ فِي اللَّهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَلَا هُدًى وَلَا كِتَابٍ مُّنِيرٍ
- Alam taraw anna Allaha sakhkhara lakum ma fee alssamawati wama fee alardi waasbagha AAalaykum niAAamahu thahiratan wabatinatan wamina alnnasi man yujadilu fee Allahi bighayri AAilmin wala hudan wala kitabin muneerin (Ⅰ)
- Ne voyez-vous pas que Dieu a mis à votre service tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre, et qu’Il vous a prodigué Ses bienfaits aussi bien apparents que cachés ? Et, cependant, il est des gens qui discutent de Dieu à tort et à travers, sans méthode et sans avoir de livre pour les éclairer. (Ⅱ)
- Ne voyez-vous pas que DIEU vous a assujetti ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre et qu’Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents (extérieurs) et cachés (intérieurs) ? [Mais] il y a des hommes qui disputent de DIEU, sans science et sans guide et sans [se référer à] un Livre qui [les] éclaire ! (Ⅲ)
- ألم تروا أن الله سخر لكم ما في السماوات وما في الأرض وأسبغ عليكم نعمه ظاهرة وباطنة ومن الناس من يجادل في الله بغير علم ولا هدى ولا كتاب منير (Ⅳ)
- أَلَم تَرَوا أَنَّ اللَّهَ سَخَّرَ لَكُم ما فِى السَّمٰوٰتِ وَما فِى الأَرضِ وَأَسبَغَ عَلَيكُم نِعَمَهُ ظٰهِرَةً وَباطِنَةً ۗ وَمِنَ النّاسِ مَن يُجٰدِلُ فِى اللَّهِ بِغَيرِ عِلمٍ وَلا هُدًى وَلا كِتٰبٍ مُنيرٍ (Ⅴ)
- Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a rendu docile tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre, qu’Il vous a comblés de Ses bienfaits visibles et cachés ? Il est des hommes qui tiennent des controverses sur Allah sans disposer de la science nécessaire, sans guidance propre et sans livre pouvant les éclairer. (Ⅵ)
- Ne considérez-vous pas que Dieu a mis à votre service ce qu’il y a dans les cieux et ce qu’il y a sur la terre, qu’Il abonde sur vous en grâces patentes et secrètes ? Et pourtant, que de gens disputent sur Dieu sans connaissance non plus que guidance, sans Écrit rayonnant ! (Ⅶ)
- N’avez-vous pas vu qu’Allah a soumis pour vous ce qui est dans les cieux et [sur] la terre et qu’Il a répandu sur vous Ses bienfaits manifestes ou cachés ? Cependant, parmi les Hommes, il en est qui discutent d’Allah, sans Science ni Direction ni Écriture lumineuse. (Ⅷ)
31. 21  
وَإِذَا قِيلَ لَهُمُ اتَّبِعُوا مَا أَنزَلَ اللَّهُ قَالُوا بَلْ نَتَّبِعُ مَا وَجَدْنَا عَلَيْهِ آبَاءَنَا ۚ أَوَلَوْ كَانَ الشَّيْطَانُ يَدْعُوهُمْ إِلَىٰ عَذَابِ السَّعِيرِ
- Waitha qeela lahumu ittabiAAoo ma anzala Allahu qaloo bal nattabiAAu ma wajadna AAalayhi abaana awalaw kana alshshaytanu yadAAoohum ila AAathabi alssaAAeeri (Ⅰ)
- Et lorsqu’on leur dit : « Suivez ce que Dieu a révélé ! » Ils rétorquent : « Non, nous suivons plutôt ce que nos ancêtres nous ont légué ! » Quoi ! S’obstineraient-ils à les suivre, même si le démon les conviait au supplice de l’Enfer ? (Ⅱ)
- Et quand on leur dit : « Suivez ce que DIEU a révélé », ils disent : « Non, nous suivons ce sur quoi nous avons trouvé nos pères ! » Et [que diraient-ils] si c’était le démon qui les appelait [de la sorte] au châtiment de la fournaise ? (Ⅲ)
- وإذا قيل لهم اتبعوا ما أنزل الله قالوا بل نتبع ما وجدنا عليه آباءنا أولو كان الشيطان يدعوهم إلى عذاب السعير (Ⅳ)
- وَإِذا قيلَ لَهُمُ اتَّبِعوا ما أَنزَلَ اللَّهُ قالوا بَل نَتَّبِعُ ما وَجَدنا عَلَيهِ ءاباءَنا ۚ أَوَلَو كانَ الشَّيطٰنُ يَدعوهُم إِلىٰ عَذابِ السَّعيرِ (Ⅴ)
- Et lorsqu’on leur dit : Suivez ce qu’Allah a révélé, ils répondent : Nous ne suivons que ce que nos pères avaient coutume de suivre. Auraient-ils répondu de la sorte si Satan les avait invités au feu du brasier ? (Ⅵ)
- Quand on leur dit : « Suivez ce que Dieu a fait descendre », ils disent : « Bien plutôt suivrons-nous ce que nous avons trouvé en cours chez nos pères ». Et si c’est Satan qui les appelait de la sorte au tourment de l’Enfer ? (Ⅶ)
- Quand on leur dit : « Suivez ce qu’Allah a fait descendre ! », ils répondent : « Non ! nous suivrons la coutume que nous avons trouvé être celle de nos pères ! » Eh quoi ! si le Démon les appelait au tourment du Brasier ? (Ⅷ)
31. 22  
۞ وَمَن يُسْلِمْ وَجْهَهُ إِلَى اللَّهِ وَهُوَ مُحْسِنٌ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَىٰ ۗ وَإِلَى اللَّهِ عَاقِبَةُ الْأُمُورِ
- Waman yuslim wajhahu ila Allahi wahuwa muhsinun faqadi istamsaka bialAAurwati alwuthqa waila Allahi AAaqibatu alomoori (Ⅰ)
- Quiconque se soumet à Dieu, tout en s’appliquant à faire le bien, se sera assuré la position la plus solide, car c’est de Dieu que dépend l’issue de toute chose. (Ⅱ)
- Quiconque soumet sa face (son cœur) à DIEU, tout en étant bienfaiteur se saisit de l’anse la plus sûre, et l’achèvement des affaires est vers DIEU. (Ⅲ)
- ومن يسلم وجهه إلى الله وهو محسن فقد استمسك بالعروة الوثقى وإلى الله عاقبة الأمور (Ⅳ)
- ۞ وَمَن يُسلِم وَجهَهُ إِلَى اللَّهِ وَهُوَ مُحسِنٌ فَقَدِ استَمسَكَ بِالعُروَةِ الوُثقىٰ ۗ وَإِلَى اللَّهِ عٰقِبَةُ الأُمورِ (Ⅴ)
- Celui qui s’en remet à Allah, et qui est bon, tient l’anse par le bon bout. La fin de toute chose appartient à Allah. (Ⅵ)
- Tandis que celui qui soumet à Dieu sa face, agit bellement, s’agrippe à l’anse très sûre… — Dieu qui est la fin de toute chose. (Ⅶ)
- Quiconque se soumet à Allah (’aslama), étant bienfaisant, s’est saisi de l’anse la plus solide. A Allah revient la fin des choses. (Ⅷ)
31. 23  
وَمَن كَفَرَ فَلَا يَحْزُنكَ كُفْرُهُ ۚ إِلَيْنَا مَرْجِعُهُمْ فَنُنَبِّئُهُم بِمَا عَمِلُوا ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ
- Waman kafara fala yahzunka kufruhu ilayna marjiAAuhum fanunabbiohum bima AAamiloo inna Allaha AAaleemun bithati alssudoori (Ⅰ)
- Que l’impiété des incrédules ne t’afflige point ! C’est vers Nous que se fera leur retour et Nous les mettrons alors en face de leurs actes, car Dieu connaît parfaitement ce que recèlent les cœurs. (Ⅱ)
- Quiconque devient impie, que son impiété ne t’attriste pas, leur retour est vers Nous et Nous leur ferons connaître ce qu’ils faisaient. DIEU connaît bien le contenu (les secrets) des cœurs. (Ⅲ)
- ومن كفر فلا يحزنك كفره إلينا مرجعهم فننبئهم بما عملوا إن الله عليم بذات الصدور (Ⅳ)
- وَمَن كَفَرَ فَلا يَحزُنكَ كُفرُهُ ۚ إِلَينا مَرجِعُهُم فَنُنَبِّئُهُم بِما عَمِلوا ۚ إِنَّ اللَّهَ عَليمٌ بِذاتِ الصُّدورِ (Ⅴ)
- Celui qui est incrédule ne doit pas t’attrister avec son incrédulité, car son retour se fait nécessairement vers Nous. Nous leur dirons alors ce qu’ils ont commis, Allah connaît parfaitement ce qu’il y a dans les cœurs. (Ⅵ)
- — Quiconque dénie, que son déni ne t’attriste... Vers Nous sera leur retour, et Nous les informerons de ce qu’ils pratiquaient. — Dieu est le Connaissant de l’être des poitrines. (Ⅶ)
- Ceux qui sont impies, que leur impiété ne t’attriste point ! [ô Prophète !]. Vers Nous se fera leur retour et Nous les aviserons de ce qu’ils auront fait [sur terre]. Allah est très savant des pensées des cœurs. (Ⅷ)
31. 24  
نُمَتِّعُهُمْ قَلِيلًا ثُمَّ نَضْطَرُّهُمْ إِلَىٰ عَذَابٍ غَلِيظٍ
- NumattiAAuhum qaleelan thumma nadtarruhum ila AAathabin ghaleethin (Ⅰ)
- Nous les laisserons se divertir pendant quelque temps, puis Nous les contraindrons à subir d’immenses tourments. (Ⅱ)
- Nous leur accordons la jouissance pour un court temps puis Nous les astreignons à un dur châtiment (ils vivront le résultat de leurs mauvais actes). (Ⅲ)
- نمتعهم قليلا ثم نضطرهم إلى عذاب غليظ (Ⅳ)
- نُمَتِّعُهُم قَليلًا ثُمَّ نَضطَرُّهُم إِلىٰ عَذابٍ غَليظٍ (Ⅴ)
- Nous leur accordons un peu de jouissance un moment, puis Nous les obligerons à un châtiment très lourd. (Ⅵ)
- Nous leur accordons jouissance petite et puis les acculons à châtiment brutal. (Ⅶ)
- Nous les ferons jouir [des biens terrestres], peu de temps, puis Nous les soumettrons à un pénible Tourment. (Ⅷ)
31. 25  
وَلَئِن سَأَلْتَهُم مَّنْ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ لَيَقُولُنَّ اللَّهُ ۚ قُلِ الْحَمْدُ لِلَّهِ ۚ بَلْ أَكْثَرُهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
- Walain saaltahum man khalaqa alssamawati waalarda layaqoolunna Allahu quli alhamdu lillahi bal aktharuhum la yaAAlamoona (Ⅰ)
- Si jamais tu leur demandes qui a créé les Cieux et la Terre, ils répondront sûrement : « C’est Dieu ! » Dis-leur alors : « Gloire à Dieu ! » Mais, hélas !, la plupart des hommes ne savent pas reconnaître leurs erreurs. (Ⅱ)
- Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre ? » Ils diront : « DIEU ». Dis[-leur, alors] : « Louange à DIEU ». Mais, pour la plupart, ils ne savent pas. (Ⅲ)
- ولئن سألتهم من خلق السماوات والأرض ليقولن الله قل الحمد لله بل أكثرهم لا يعلمون (Ⅳ)
- وَلَئِن سَأَلتَهُم مَن خَلَقَ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ لَيَقولُنَّ اللَّهُ ۚ قُلِ الحَمدُ لِلَّهِ ۚ بَل أَكثَرُهُم لا يَعلَمونَ (Ⅴ)
- Et lorsque tu les interrogeas sur Celui qui a créé les cieux et la terre, ils te répondent : Allah ! Dis : Louange à Allah ! Mais nombreux sont ceux qui ne savent pas ! (Ⅵ)
- Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre ? », ils ne peuvent répondre que : « Dieu ». Alors dis : « Louange à Dieu ! » — Mais non ! la plupart ne savent pas. (Ⅶ)
- Certes, si tu leur demandes : « Qui créa les cieux et la terre ? », ils répondent : « Allah ! » Dis[-leur alors] : « Louange à Allah ! » Loin de croire, la plupart ne savent pas. (Ⅷ)
31. 26  
لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْغَنِيُّ الْحَمِيدُ
- Lillahi ma fee alssamawati waalardi inna Allaha huwa alghaniyyu alhameedu (Ⅰ)
- C’est à Dieu qu’appartient tout ce qui est dans les Cieux et tout ce qui est sur la Terre. En vérité, Dieu est Celui qui Se suffit à Lui-même, et qui est le Digne de louange. (Ⅱ)
- A DIEU appartient ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. DIEU, c’est Lui le Riche (Il n’a besoin de rien et c’est Lui qui enrichit tout), le Digne de louange. (Ⅲ)
- لله ما في السماوات والأرض إن الله هو الغني الحميد (Ⅳ)
- لِلَّهِ ما فِى السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۚ إِنَّ اللَّهَ هُوَ الغَنِىُّ الحَميدُ (Ⅴ)
- À Allah appartient tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre. Allah est le Fortuné, le Digne de louanges. (Ⅵ)
- — A Dieu appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. — Dieu est Celui-qui-se-suffit, le Louangé. (Ⅶ)
- A Allah appartient ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. Allah est le Suffisant à Soi-même (ġaniyy), le Digne de louanges. (Ⅷ)
31. 27  
وَلَوْ أَنَّمَا فِي الْأَرْضِ مِن شَجَرَةٍ أَقْلَامٌ وَالْبَحْرُ يَمُدُّهُ مِن بَعْدِهِ سَبْعَةُ أَبْحُرٍ مَّا نَفِدَتْ كَلِمَاتُ اللَّهِ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
- Walaw annama fee alardi min shajaratin aqlamun waalbahru yamudduhu min baAAdihi sabAAatu abhurin ma nafidat kalimatu Allahi inna Allaha AAazeezun hakeemun (Ⅰ)
- Quand bien même tous les arbres de la terre se transformeraient en plumes, et quand bien même la mer, grossie de sept autres mers, deviendrait un océan d’encre pour écrire la Parole divine, que Dieu aurait encore d’autres messages à transmettre ! Car Dieu est, en vérité, le Tout-Puissant, le Sage. (Ⅱ)
- Si ce qui est arbre sur la terre [servaient] de calames, et [si] la mer, ajouté de sept mers après elle [étaient de l’encre, calames et encre s’épuiseraient mais], les [saintes et excellentes] paroles de DIEU ne s’épuiseraient pas. DIEU est Puissant honoré [et] Sage. (Ⅲ)
- ولو أنما في الأرض من شجرة أقلام والبحر يمده من بعده سبعة أبحر ما نفدت كلمات الله إن الله عزيز حكيم (Ⅳ)
- وَلَو أَنَّما فِى الأَرضِ مِن شَجَرَةٍ أَقلٰمٌ وَالبَحرُ يَمُدُّهُ مِن بَعدِهِ سَبعَةُ أَبحُرٍ ما نَفِدَت كَلِمٰتُ اللَّهِ ۗ إِنَّ اللَّهَ عَزيزٌ حَكيمٌ (Ⅴ)
- Si tous les arbres se transformaient en calames de roseau [pour écrire] et si toute la mer grossissait de sept autres mers pour servir d’encre, cela ne suffirait pas pour épuiser la parole d’Allah. Allah est puissant et sage. (Ⅵ)
- — Tout ce qu’il y a d’arbres sur la terre se ferait calame, et d’encre se ferait la mer, se grossit-elle de sept autres mers, que ne s’épuiserait pas la parole de Dieu, le Tout-Puissant, le Sage (Ⅶ)
- Si ce qui est arbre sur la terre formait des calames et si la mer, grossie encore de sept autres mers [était de l'encre, calames et encre s'épuiseraient mais] les arrêts (kalima) d’Allah ne s’épuiseraient point. Allah est puissant et sage. (Ⅷ)
31. 28  
مَّا خَلْقُكُمْ وَلَا بَعْثُكُمْ إِلَّا كَنَفْسٍ وَاحِدَةٍ ۗ إِنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ بَصِيرٌ
- Ma khalqukum wala baAAthukum illa kanafsin wahidatin inna Allaha sameeAAun baseerun (Ⅰ)
- Vous créer tous et vous ressusciter tous est aussi aisé pour Dieu que s’il s’agissait de créer un seul homme et de le ressusciter. Dieu entend tout et voit tout. (Ⅱ)
- Votre création et votre résurrection ne sont [pour Lui] que comme [la création et la résurrection d’]une seule personne. DIEU est Celui qui entend tout [et] voit tout. (Ⅲ)
- ما خلقكم ولا بعثكم إلا كنفس واحدة إن الله سميع بصير (Ⅳ)
- ما خَلقُكُم وَلا بَعثُكُم إِلّا كَنَفسٍ وٰحِدَةٍ ۗ إِنَّ اللَّهَ سَميعٌ بَصيرٌ (Ⅴ)
- Votre création et votre résurrection sont aussi faciles que s’il s’agissait d’une âme unique. Allah est Celui qui entend et qui voit tout. (Ⅵ)
- votre création, votre résurrection ne sont pas plus pour Lui que celle d’une âme unique. — Dieu est Entendant, Clairvoyant. (Ⅶ)
- Votre création et votre Rappel ne sont que comme [ceux d’]une seule âme. Allah est audient et clairvoyant. (Ⅷ)
31. 29  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُولِجُ اللَّيْلَ فِي النَّهَارِ وَيُولِجُ النَّهَارَ فِي اللَّيْلِ وَسَخَّرَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ كُلٌّ يَجْرِي إِلَىٰ أَجَلٍ مُّسَمًّى وَأَنَّ اللَّهَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرٌ
- Alam tara anna Allaha yooliju allayla fee alnnahari wayooliju alnnahara fee allayli wasakhkhara alshshamsa waalqamara kullun yajree ila ajalin musamman waanna Allaha bima taAAmaloona khabeerun (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que Dieu insère la nuit dans le jour et le jour dans la nuit, qu’Il astreint le Soleil et la Lune à poursuivre leur course, l’un et l’autre, jusqu’au terme fixé, et que Dieu est parfaitement Informé de tout ce que vous faites ? (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que DIEU introduit la nuit dans le jour et le jour dans la nuit et qu’Il [vous a] assujetti le soleil et la lune chacun poursuivant sa course jusqu’à un terme fixé ? DIEU connaît bien ce que vous faites. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله يولج الليل في النهار ويولج النهار في الليل وسخر الشمس والقمر كل يجري إلى أجل مسمى وأن الله بما تعملون خبير (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ يولِجُ الَّيلَ فِى النَّهارِ وَيولِجُ النَّهارَ فِى الَّيلِ وَسَخَّرَ الشَّمسَ وَالقَمَرَ كُلٌّ يَجرى إِلىٰ أَجَلٍ مُسَمًّى وَأَنَّ اللَّهَ بِما تَعمَلونَ خَبيرٌ (Ⅴ)
- N’as-tu pas vu que Dieu fait pénétrer la nuit dans le jour et qu’Il fait pénétrer le jour dans la nuit, et qu’Il a assujetti le soleil et la lune à une course déterminée ? Mais Allah est très informé de tout ce que vous faites. (Ⅵ)
- Ne vois-tu pas que Dieu fait pénétrer le jour dans la nuit, la nuit dans le jour, qu’Il a mis en service le soleil et la lune, faisant voguer chacun jusqu’au terme fixé ? — Dieu est sur ce que vous faites Informé. (Ⅶ)
- N’as-tu pas vu qu’Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, qu’il fait pénétrer le jour dans la nuit Et Il a soumis le soleil et la lune, chacun voguant vers un terme fixé. et qu’Allah est très informé de ce que vous faites ? (Ⅷ)
31. 30  
ذَٰلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّ مَا يَدْعُونَ مِن دُونِهِ الْبَاطِلُ وَأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْعَلِيُّ الْكَبِيرُ
- Thalika bianna Allaha huwa alhaqqu waanna ma yadAAoona min doonihi albatilu waanna Allaha huwa alAAaliyyu alkabeeru (Ⅰ)
- Il en est ainsi parce que Dieu est la Vérité même, et ce que les impies invoquent en dehors de Lui n’est que pur mensonge. Dieu est, en vérité, l’Auguste, le Sublime. (Ⅱ)
- Il en est ainsi parce que DIEU, Lui, est le Vrai, et que tout ce que [les idolâtres] invoquent [comme divinité] en dehors de Lui est faux. DIEU est, en vérité, le Sublime, le Très-Grand. (Ⅲ)
- ذلك بأن الله هو الحق وأن ما يدعون من دونه الباطل وأن الله هو العلي الكبير (Ⅳ)
- ذٰلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الحَقُّ وَأَنَّ ما يَدعونَ مِن دونِهِ البٰطِلُ وَأَنَّ اللَّهَ هُوَ العَلِىُّ الكَبيرُ (Ⅴ)
- Car Allah est la Vérité, tandis que ceux que vous adorez en dehors de Lui ne sont que fausse vanité. Allah est le plus haut, le plus grand. (Ⅵ)
- — Tout cela en ce qu’Il est le Vrai. Ce que vous invoquez hors Lui n’est que fausseté. — Dieu est le Sublime, l’Immense. (Ⅶ)
- C’est qu’Allah est la Vérité, que ce que vous priez, en dehors de Lui, est le Faux et qu’Allah est l’Auguste, le Grand. (Ⅷ)
31. 31  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ الْفُلْكَ تَجْرِي فِي الْبَحْرِ بِنِعْمَتِ اللَّهِ لِيُرِيَكُم مِّنْ آيَاتِهِ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَاتٍ لِّكُلِّ صَبَّارٍ شَكُورٍ
- Alam tara anna alfulka tajree fee albahri biniAAmati Allahi liyuriyakum min ayatihi inna fee thalika laayatin likulli sabbarin shakoorin (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas comment le vaisseau vogue sur la mer, par la grâce du Seigneur qui tient à vous montrer ainsi certains de Ses signes ? Et il y a bien en cela des signes pour qui sait se montrer patient et reconnaissant. (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas le bateau voguer sur mer grâce à [la volonté et les lois créées par] DIEU qui [veut] vous faire voir quelques-uns de Ses signes. En cela, il y a en vérité des signes pour ceux qui sont endurants [sur Son chemin] et reconnaissants. (Ⅲ)
- ألم تر أن الفلك تجري في البحر بنعمت الله ليريكم من آياته إن في ذلك لآيات لكل صبار شكور (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ الفُلكَ تَجرى فِى البَحرِ بِنِعمَتِ اللَّهِ لِيُرِيَكُم مِن ءايٰتِهِ ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَءايٰتٍ لِكُلِّ صَبّارٍ شَكورٍ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas que le navire vogue sur la mer par la grâce d’Allah, afin qu’Il vous montre une partie de Ses signes ? En cela, il est des signes manifestes pour toute personne patiente et reconnaissante. (Ⅵ)
- — Ne vois-tu pas les navires voguer sur la mer par la grâce de Dieu pour vous manifester l’un de Ses signes ? — En quoi résident des signes pour celui qu’arment la patience et la reconnaissance. (Ⅶ)
- N’as-tu point vu que le vaisseau vogue sur la mer, par le bienfait d’Allah, afin qu’Il vous montre [certains] de Ses signes ? En vérité, en cela sont certes des signes pour tout [homme] très constant, très reconnaissant. (Ⅷ)
31. 32  
وَإِذَا غَشِيَهُم مَّوْجٌ كَالظُّلَلِ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ فَلَمَّا نَجَّاهُمْ إِلَى الْبَرِّ فَمِنْهُم مُّقْتَصِدٌ ۚ وَمَا يَجْحَدُ بِآيَاتِنَا إِلَّا كُلُّ خَتَّارٍ كَفُورٍ
- Waitha ghashiyahum mawjun kaalththulali daAAawoo Allaha mukhliseena lahu alddeena falamma najjahum ila albarri faminhum muqtasidun wama yajhadu biayatina illa kullu khattarin kafoorin (Ⅰ)
- Et lorsque des vagues, aussi sombres que des ténèbres, recouvrent leur vaisseau, ils invoquent Dieu avec ferveur et une foi ardente ; mais une fois rendus sains et saufs sur le rivage, il en est parmi eux qui se montrent beaucoup moins fervents dans leurs prières. En vérité, seuls rejettent Nos signes les perfides et les infidèles. (Ⅱ)
- Quand une vague, pareille à des montagnes [de nuée], couvre les [hommes], ils invoquent DIEU, sincères dans le culte qu’ils Lui vouent ; lorsqu’Il les ramène sains et saufs au rivage, il en est qui prennent la voie droite (restant fidèle dans ses résolutions envers DIEU) ; et n’abjure Nos signes [et Nos versets] que tout perfide ingrat. (Ⅲ)
- وإذا غشيهم موج كالظلل دعوا الله مخلصين له الدين فلما نجاهم إلى البر فمنهم مقتصد وما يجحد بآياتنا إلا كل ختار كفور (Ⅳ)
- وَإِذا غَشِيَهُم مَوجٌ كَالظُّلَلِ دَعَوُا اللَّهَ مُخلِصينَ لَهُ الدّينَ فَلَمّا نَجّىٰهُم إِلَى البَرِّ فَمِنهُم مُقتَصِدٌ ۚ وَما يَجحَدُ بِـٔايٰتِنا إِلّا كُلُّ خَتّارٍ كَفورٍ (Ⅴ)
- Et lorsque les immenses vagues les recouvrent, telles des ombres épaisses, ils invoquent Allah et L’assurent de leur sincérité. Mais lorsqu’Il les sauve et les ramène à terre sains et saufs, il en est qui se tiennent dans une posture timorée et ambiguë. Qui nie le plus Nos signes, sinon le perfide, celui qui est ingrat ? (Ⅵ)
- — Que vienne à les couvrir une vague pareille à des ombres, ils invoquent Dieu, Lui vouent la religion première, et puis quand Il les a sauvés, ramenés au rivage, tel d’entre eux garde la voie moyenne, et il n’est pour abjurer Nos signes que tout perfide, impudent dénégateur. (Ⅶ)
- Quand les vagues recouvrent, comme des ténèbres, [ceux qui sont sur le vaisseau], ils prient Allah, Lui vouant le culte. Quand [Allah] les a sauvés, [les ramenant] vers la terre ferme, certains sont en direction du but. Ne nie Mes signes que tout [homme] inconstant et ingrat. (Ⅷ)
31. 33  
يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُوا رَبَّكُمْ وَاخْشَوْا يَوْمًا لَّا يَجْزِي وَالِدٌ عَن وَلَدِهِ وَلَا مَوْلُودٌ هُوَ جَازٍ عَن وَالِدِهِ شَيْئًا ۚ إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ ۖ فَلَا تَغُرَّنَّكُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا وَلَا يَغُرَّنَّكُم بِاللَّهِ الْغَرُورُ
- Ya ayyuha alnnasu ittaqoo rabbakum waikhshaw yawman la yajzee walidun AAan waladihi wala mawloodun huwa jazin AAan walidihi shayan inna waAAda Allahi haqqun fala taghurrannakumu alhayatu alddunya wala yaghurrannakum biAllahi algharooru (Ⅰ)
- Ô hommes ! Craignez votre Seigneur ! Redoutez le jour où le père ne pourra plus rien pour son fils ni le fils pour son père ! La promesse de Dieu est inéluctable. Que la vie de ce bas monde ne vous induise pas en erreur, et que Satan, le tentateur, ne vous détourne pas de votre Seigneur. (Ⅱ)
- Hommes ! Soyez pieux envers votre Seigneur. Craignez [respectueusement] le Jour où le père ne pourra plus rien pour son enfant ni l’enfant pour son père. La promesse de DIEU est vraie. Que la vie de ce bas monde ne vous trompe pas, que le trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur au sujet de DIEU. (Ⅲ)
- يا أيها الناس اتقوا ربكم واخشوا يوما لا يجزي والد عن ولده ولا مولود هو جاز عن والده شيئا إن وعد الله حق فلا تغرنكم الحياة الدنيا ولا يغرنكم بالله الغرور (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا النّاسُ اتَّقوا رَبَّكُم وَاخشَوا يَومًا لا يَجزى والِدٌ عَن وَلَدِهِ وَلا مَولودٌ هُوَ جازٍ عَن والِدِهِ شَيـًٔا ۚ إِنَّ وَعدَ اللَّهِ حَقٌّ ۖ فَلا تَغُرَّنَّكُمُ الحَيوٰةُ الدُّنيا وَلا يَغُرَّنَّكُم بِاللَّهِ الغَرورُ (Ⅴ)
- Ô vous les hommes, craignez votre Seigneur et redoutez le jour où aucun d’entre vous ne sera d’aucun secours pour son fils, et où le fils ne viendra pas au secours de son géniteur. Une chose est sûre : la promesse d’Allah est authentique et vraie. Que la douceur de la vie ne vous flatte pas et que le suborneur ne vous induise pas en erreur au sujet d’Allah. (Ⅵ)
- Humains, prémunissez-vous envers votre Seigneur. Craignez un Jour où nul géniteur ne rachètera sa progéniture, pas plus que nulle progéniture ne rachètera en rien son géniteur. La promesse de Dieu est Vérité. Que ne vous dupe la vie d’ici-bas, que sur Dieu ne vous abuse le dupeur. (Ⅶ)
- O Hommes !, soyez pieux envers votre Seigneur ! Craignez un jour où nul père ne vaudra pour son enfant et où nul enfançon ne vaudra rien pour son père ! La promesse d’Allah est vérité. Que la Vie Immédiate ne te trompe point et que le Trompeur ne te trompe point sur Allah ! (Ⅷ)
31. 34  
إِنَّ اللَّهَ عِندَهُ عِلْمُ السَّاعَةِ وَيُنَزِّلُ الْغَيْثَ وَيَعْلَمُ مَا فِي الْأَرْحَامِ ۖ وَمَا تَدْرِي نَفْسٌ مَّاذَا تَكْسِبُ غَدًا ۖ وَمَا تَدْرِي نَفْسٌ بِأَيِّ أَرْضٍ تَمُوتُ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ
- Inna Allaha AAindahu AAilmu alssaAAati wayunazzilu alghaytha wayaAAlamu ma fee alarhami wama tadree nafsun matha taksibu ghadan wama tadree nafsun biayyi ardin tamootu inna Allaha AAaleemun khabeerun (Ⅰ)
- La connaissance de l’Heure du Jugement relève uniquement du Seigneur qui fait tomber la pluie salvatrice, et qui sait ce qu’il y a dans les matrices. Et nulle âme ne sait ce que lui réserve l’avenir, et nulle âme ne sait en quel endroit elle devra mourir. Dieu Seul est Omniscient et parfaitement Informé. (Ⅱ)
- DIEU, près de Lui [seul] est la science de l’Heure [de la résurrection]. Il fait descendre la pluie, Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Nulle âme ne sait [intrinsèquement] ce qu’elle acquerra demain, nul homme ne sait sur quelle terre elle mourra. DIEU est Omniscient, Il connaît parfaitement tout. (Ⅲ)
- إن الله عنده علم الساعة وينزل الغيث ويعلم ما في الأرحام وما تدري نفس ماذا تكسب غدا وما تدري نفس بأي أرض تموت إن الله عليم خبير (Ⅳ)
- إِنَّ اللَّهَ عِندَهُ عِلمُ السّاعَةِ وَيُنَزِّلُ الغَيثَ وَيَعلَمُ ما فِى الأَرحامِ ۖ وَما تَدرى نَفسٌ ماذا تَكسِبُ غَدًا ۖ وَما تَدرى نَفسٌ بِأَىِّ أَرضٍ تَموتُ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَليمٌ خَبيرٌ (Ⅴ)
- À Allah appartient la connaissance de l’Heure. Il est Celui qui décrète l’arrivée de la pluie. Il connaît ce que contiennent les matrices. Les hommes ne savent pas ce qu’il adviendra demain, pas plus qu’ils ne savent sur quelle terre ils mourront. Mais Allah est Celui qui sait, Il est le plus informé. (Ⅵ)
- Car Dieu tient la science de l’Heure, comme Il fait tomber la pluie. Il connaît ce qu’il y a dans les matrices, alors que nulle âme ne connaît ce qu’elle acquiert pour demain, que nulle âme ne connaît sur quelle terre elle mourra. Dieu est le Connaissant, l’Informé. (Ⅶ)
- Auprès d’Allah est la Science de l’Heure. Il fait descendre l’ondée. Il sait ce qui est dans les entrailles des mères alors que nulle âme ne sait ce qu’elle gagnera demain et que nulle âme ne sait en quelle terre elle mourra. Allah est omniscient, très informé. (Ⅷ)


Page: 1

31 







Home