Qaf.
>  
46 Verses | Page 1 / 1
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


50. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
50. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ ق ۚ وَالْقُرْآنِ الْمَجِيدِ
- Qaf waalqurani almajeedi (Ⅰ)
- Qâf. Par le Coran sublime ! (Ⅱ)
- Q. (Qâf.) [Je jure] par le glorieux Coran [que dans votre vie présente et future vous serez récompensés] ! (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم ق والقرآن المجيد (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ ق ۚ وَالقُرءانِ المَجيدِ (Ⅴ)
- Qaf. Le Coran glorieux ! (Ⅵ)
- Q Par l’auguste Coran... (Ⅶ)
- Q. Par la noble Prédication !, (Ⅷ)
50. 2  
بَلْ عَجِبُوا أَن جَاءَهُم مُّنذِرٌ مِّنْهُمْ فَقَالَ الْكَافِرُونَ هَٰذَا شَيْءٌ عَجِيبٌ
- Bal AAajiboo an jaahum munthirun minhum faqala alkafiroona hatha shayon AAajeebun (Ⅰ)
- Mais les hommes s’étonnent qu’un des leurs soit venu les avertir ! « Voilà une chose bien étrange !, disent les infidèles. (Ⅱ)
- Mais, [il y a des hommes qui] s’étonnent que quelqu’un de chez eux vienne les avertir, [et] les impies disent : « Voilà bien une chose étrange ! (Ⅲ)
- بل عجبوا أن جاءهم منذر منهم فقال الكافرون هذا شيء عجيب (Ⅳ)
- بَل عَجِبوا أَن جاءَهُم مُنذِرٌ مِنهُم فَقالَ الكٰفِرونَ هٰذا شَيءٌ عَجيبٌ (Ⅴ)
- Ils s’étonnent de voir apparaître parmi eux un avertisseur. Les incroyants disent : Voilà bien une chose extraordinaire ! (Ⅵ)
- Mais non ! ils s’étonnent qu’un des leurs soit venu donner l’alarme. Aussi les dénégateurs disent-ils : « Ce serait chose étonnante ! (Ⅶ)
- loin de croire, ils se sont étonnés que soit venu à eux un Avertisseur [issu] d’eux. Les Infidèles ont dit : « Voici une chose étrange ! (Ⅷ)
50. 3  
أَإِذَا مِتْنَا وَكُنَّا تُرَابًا ۖ ذَٰلِكَ رَجْعٌ بَعِيدٌ
- Aitha mitna wakunna turaban thalika rajAAun baAAeedun (Ⅰ)
- Quoi ! Une fois morts et réduits en poussière, pouvons-nous revenir à la vie ? Ce serait revenir de bien loin ! » (Ⅱ)
- Quand nous serons morts et réduits en poussière [serons-nous ressuscités] ? C’est un retour très loin (impossible) ! » (Ⅲ)
- أإذا متنا وكنا ترابا ذلك رجع بعيد (Ⅳ)
- أَءِذا مِتنا وَكُنّا تُرابًا ۖ ذٰلِكَ رَجعٌ بَعيدٌ (Ⅴ)
- Et lorsque nous serons morts et que nous deviendrons poussière, y aura-t-il un retour de si loin ? (Ⅵ)
- comment, une fois morts et devenus poussière ? absurdité qu’un tel retour ! » (Ⅶ)
- Quoi ! lorsque nous serons morts et [que] nous serons poussière !... Voilà un retour invraisemblable ! » (Ⅷ)
50. 4  
قَدْ عَلِمْنَا مَا تَنقُصُ الْأَرْضُ مِنْهُمْ ۖ وَعِندَنَا كِتَابٌ حَفِيظٌ
- Qad AAalimna ma tanqusu alardu minhum waAAindana kitabun hafeethun (Ⅰ)
- Certes, Nous savons bien à quoi la terre les réduira, Nous qui détenons auprès de Nous un Livre où tout est enregistré. (Ⅱ)
- Nous [DIEU] savons ce que la terre rongera d’eux (de leur corps), et près de Nous est un Livre gardé. (Ⅲ)
- قد علمنا ما تنقص الأرض منهم وعندنا كتاب حفيظ (Ⅳ)
- قَد عَلِمنا ما تَنقُصُ الأَرضُ مِنهُم ۖ وَعِندَنا كِتٰبٌ حَفيظٌ (Ⅴ)
- Nous savons dans quelles réductions la terre les tient. Nous avons là un livre qui conserve tout cela. (Ⅵ)
- — Nous savons bien à quoi la terre les réduit, Nous qui détenons un Livre gardien. (Ⅶ)
- Nous savons [ce que] la Terre dévore d’eux. Près de Nous est un Écrit, gardien [de ce qu'ils font]. (Ⅷ)
50. 5  
بَلْ كَذَّبُوا بِالْحَقِّ لَمَّا جَاءَهُمْ فَهُمْ فِي أَمْرٍ مَّرِيجٍ
- Bal kaththaboo bialhaqqi lamma jaahum fahum fee amrin mareejin (Ⅰ)
- Mais ils ont traité de mensonge la vérité quand elle leur est parvenue, si bien qu’ils se sont retrouvés fort embarrassés. (Ⅱ)
- Mais, [les impies, athées, hypocrites... qui ont corrompu leur cœur par les péchés obstinés] ont nié le vrai (Mon enseignement) quand il est venu à eux ; par conséquent, ils se trouvent en plein désarroi. (Ⅲ)
- بل كذبوا بالحق لما جاءهم فهم في أمر مريج (Ⅳ)
- بَل كَذَّبوا بِالحَقِّ لَمّا جاءَهُم فَهُم فى أَمرٍ مَريجٍ (Ⅴ)
- Mais ils ont traité de mensonge la Vérité qui s’est révélée à eux. Les voilà dans un désarroi immense. (Ⅵ)
- Mais non ! ils ont démenti le Vrai quand il leur est advenu, si bien qu’ils sont en plein désarroi. (Ⅶ)
- Loin de croire, ils ont traité la Vérité de mensonge, quand elle vint à eux, et ils sont dans un cas inextricable. (Ⅷ)
50. 6  
أَفَلَمْ يَنظُرُوا إِلَى السَّمَاءِ فَوْقَهُمْ كَيْفَ بَنَيْنَاهَا وَزَيَّنَّاهَا وَمَا لَهَا مِن فُرُوجٍ
- Afalam yanthuroo ila alssamai fawqahum kayfa banaynaha wazayyannaha wama laha min furoojin (Ⅰ)
- Que n’observent-ils le ciel au-dessus de leurs têtes ? Ils verraient alors comment Nous l’avons bâti et paré sans la moindre faille ; (Ⅱ)
- N’ont-ils pas regardé le ciel au-dessus d’eux [et considéré] comment Nous l’avons bâti et orné et il n’y a pas la moindre faille ? (Ⅲ)
- أفلم ينظروا إلى السماء فوقهم كيف بنيناها وزيناها وما لها من فروج (Ⅳ)
- أَفَلَم يَنظُروا إِلَى السَّماءِ فَوقَهُم كَيفَ بَنَينٰها وَزَيَّنّٰها وَما لَها مِن فُروجٍ (Ⅴ)
- Ne regardent-ils pas le ciel au-dessus d’eux ? La manière dont il est bâti et orné, et sans aucune faille. (Ⅵ)
- Ne regardent-ils donc pas le ciel au-dessus d’eux, comme Nous l’avons bâti et paré sans la moindre faille (Ⅶ)
- N’ont-ils pas considéré le ciel, au-dessus d’eux, comment Nous l’avons édifié et orné sans qu’y soient des fissures ? (Ⅷ)
50. 7  
وَالْأَرْضَ مَدَدْنَاهَا وَأَلْقَيْنَا فِيهَا رَوَاسِيَ وَأَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ بَهِيجٍ
- Waalarda madadnaha waalqayna feeha rawasiya waanbatna feeha min kulli zawjin baheejin (Ⅰ)
- et la terre, comment Nous l’avons étendue, comment Nous y avons implanté des montagnes et comment Nous y avons fait croître toutes sortes de magnifiques couples de plantes. (Ⅱ)
- Nous avons étalé la terre, y avons jeté des massifs et fait pousser toutes sortes de couples [de végétations] joyeuses (Ⅲ)
- والأرض مددناها وألقينا فيها رواسي وأنبتنا فيها من كل زوج بهيج (Ⅳ)
- وَالأَرضَ مَدَدنٰها وَأَلقَينا فيها رَوٰسِىَ وَأَنبَتنا فيها مِن كُلِّ زَوجٍ بَهيجٍ (Ⅴ)
- La terre que Nous avons étendue avec ses montagnes ancrées, ses plantes par paires harmonieuses. (Ⅵ)
- et la terre (comme) Nous l’avons aplanie, et y avons jeté des ancrages, et y faisons pousser de toute espèce merveilleuse (Ⅶ)
- La terre, Nous l’avons étendue. Nous y avons jeté des [montagnes] immobiles. Nous y avons fait pousser toute espèce [de plantes] riante : clairvoyance (Ⅷ)
50. 8  
تَبْصِرَةً وَذِكْرَىٰ لِكُلِّ عَبْدٍ مُّنِيبٍ
- Tabsiratan wathikra likulli AAabdin muneebin (Ⅰ)
- Tout cela, à titre d’appel à la clairvoyance et de rappel pour tout serviteur qui veut se repentir. (Ⅱ)
- pour inspirer clairvoyance et servir de rappel à tout serviteur [adorateur] repentant. (Ⅲ)
- تبصرة وذكرى لكل عبد منيب (Ⅳ)
- تَبصِرَةً وَذِكرىٰ لِكُلِّ عَبدٍ مُنيبٍ (Ⅴ)
- Témoignage éloquent et signe pour tout serviteur repentant. (Ⅵ)
- pour inspirer clairvoyance et Rappel à tout adorateur capable de revenir à Nous (Ⅶ)
- et édification pour tout serviteur venant à résipiscence (munîb). (Ⅷ)
50. 9  
وَنَزَّلْنَا مِنَ السَّمَاءِ مَاءً مُّبَارَكًا فَأَنبَتْنَا بِهِ جَنَّاتٍ وَحَبَّ الْحَصِيدِ
- Wanazzalna mina alssamai maan mubarakan faanbatna bihi jannatin wahabba alhaseedi (Ⅰ)
- Et l’eau bénie que Nous envoyons du ciel et par laquelle Nous faisons pousser des vergers et des céréales qu’on moissonne, (Ⅱ)
- Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie pour faire pousser les jardins et les grains moissonnés, (Ⅲ)
- ونزلنا من السماء ماء مباركا فأنبتنا به جنات وحب الحصيد (Ⅳ)
- وَنَزَّلنا مِنَ السَّماءِ ماءً مُبٰرَكًا فَأَنبَتنا بِهِ جَنّٰتٍ وَحَبَّ الحَصيدِ (Ⅴ)
- Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie. Nous avons arrosé des jardins et le grain que l’on moissonne. (Ⅵ)
- (et comme) Nous faisons descendre du ciel une eau de bénédiction, pour en faire pousser des vergers et le grain de la moisson (Ⅶ)
- Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie et, grâce à elle, fait pousser des jardins et le grain qu’on moissonne (Ⅷ)
50. 10  
وَالنَّخْلَ بَاسِقَاتٍ لَّهَا طَلْعٌ نَّضِيدٌ
- Waalnnakhla basiqatin laha talAAun nadeedun (Ⅰ)
- ainsi que les palmiers aux troncs élancés et aux régimes bien ordonnés, (Ⅱ)
- et les palmiers élancés, surmontés de régimes compacts, (Ⅲ)
- والنخل باسقات لها طلع نضيد (Ⅳ)
- وَالنَّخلَ باسِقٰتٍ لَها طَلعٌ نَضيدٌ (Ⅴ)
- Ainsi que le palmier, avec ses régimes de dattes parfaitement agencés. (Ⅵ)
- les palmiers aux longs fûts dont les spathes s’étagent (Ⅶ)
- et le palmier qui, altier, porte un régime bien ordonné (Ⅷ)
50. 11  
رِّزْقًا لِّلْعِبَادِ ۖ وَأَحْيَيْنَا بِهِ بَلْدَةً مَّيْتًا ۚ كَذَٰلِكَ الْخُرُوجُ
- Rizqan lilAAibadi waahyayna bihi baldatan maytan kathalika alkhurooju (Ⅰ)
- pour servir de nourriture aux hommes. C’est par cette eau que Nous redonnons la vie à une terre morte. Et c’est ainsi que Nous ressusciterons les morts. (Ⅱ)
- pour nourrir Nos serviteurs. Et par elle (par l’eau) Nous avons fait revivre une cité morte. Ainsi se fera la résurrection. (Ⅲ)
- رزقا للعباد وأحيينا به بلدة ميتا كذلك الخروج (Ⅳ)
- رِزقًا لِلعِبادِ ۖ وَأَحيَينا بِهِ بَلدَةً مَيتًا ۚ كَذٰلِكَ الخُروجُ (Ⅴ)
- En guise d’attribution pour les serviteurs. Avec cette même eau, Nous avons fait ressusciter une cité morte, à l’image de ce que sera la résurrection. (Ⅵ)
- en attribution à Nos adorateurs, et pour en faire revivre un pays mort : — Ainsi (en sera-t-il) de la sortie (des tombes). (Ⅶ)
- — attribution pour Nos serviteurs. Par elle [enfin], Nous avons revivifié un pays mort. De même sera votre Résurrection. (Ⅷ)
50. 12  
كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ وَأَصْحَابُ الرَّسِّ وَثَمُودُ
- Kaththabat qablahum qawmu noohin waashabu alrrassi wathamoodu (Ⅰ)
- Déjà, avant eux, le peuple de Noé, les gens d’ar-Rass et les Thamûd avaient crié au mensonge ; (Ⅱ)
- Avant eux (ces impies etc.), [les impies du] peuple de Noé ont renié [les enseignements célestes], [et de même] les gens du Rass et les Thamoud, (Ⅲ)
- كذبت قبلهم قوم نوح وأصحاب الرس وثمود (Ⅳ)
- كَذَّبَت قَبلَهُم قَومُ نوحٍ وَأَصحٰبُ الرَّسِّ وَثَمودُ (Ⅴ)
- Auparavant, le peuple de Noé, les gens de Rass, les Thamoud ont traité tout cela de mensonge. (Ⅵ)
- Avant eux ont démenti le peuple de Noé, et ceux de Rass et de Thamûd (Ⅶ)
- Avant eux, ont crié au mensonge le peuple de Noé, les Hommes du Puits, les Thamoud, (Ⅷ)
50. 13  
وَعَادٌ وَفِرْعَوْنُ وَإِخْوَانُ لُوطٍ
- WaAAadun wafirAAawnu waikhwanu lootin (Ⅰ)
- de même que les `Âd, Pharaon et les contribules de Loth, (Ⅱ)
- les cAad, Pharaon, les frères de Lout (Lot), (Ⅲ)
- وعاد وفرعون وإخوان لوط (Ⅳ)
- وَعادٌ وَفِرعَونُ وَإِخوٰنُ لوطٍ (Ⅴ)
- Le peuple de ‘Ad, ainsi que Pharaon et les frères de Loth, (Ⅵ)
- et ceux de 'Ad, et Pharaon, et les frères de Loth (Ⅶ)
- les ‘Ad, Pharaon, les contribules de Loth, (Ⅷ)
50. 14  
وَأَصْحَابُ الْأَيْكَةِ وَقَوْمُ تُبَّعٍ ۚ كُلٌّ كَذَّبَ الرُّسُلَ فَحَقَّ وَعِيدِ
- Waashabu alaykati waqawmu tubbaAAin kullun kaththaba alrrusula fahaqqa waAAeedi (Ⅰ)
- ainsi que les habitants d’al-Ayka et de Tubba`. Tous traitèrent Nos messagers de menteurs et méritèrent Notre châtiment. (Ⅱ)
- et les gens d’al-Aykah (forêt touffue) et le peuple de Tubbac. Tous [les impies, athées, injustes,...] nièrent les Prophètes. Alors s’accomplit Ma promesse (châtiment correctif). (Ⅲ)
- وأصحاب الأيكة وقوم تبع كل كذب الرسل فحق وعيد (Ⅳ)
- وَأَصحٰبُ الأَيكَةِ وَقَومُ تُبَّعٍ ۚ كُلٌّ كَذَّبَ الرُّسُلَ فَحَقَّ وَعيدِ (Ⅴ)
- les compagnons d’Al-Ayka et le peuple de Tobba’ : tous ces peuples ont traité leurs envoyés de menteurs. Et Ma menace a pris forme. (Ⅵ)
- et ceux de la Brousse, et le peuple des Tubba' : tous ont démenti mes Envoyés, sur tous s’avéra Ma menace. (Ⅶ)
- les Hommes du Fourré, le peuple de Tobba‘. Tous déclarèrent imposteurs les Apôtres. Alors s’accomplit Ma menace. (Ⅷ)
50. 15  
أَفَعَيِينَا بِالْخَلْقِ الْأَوَّلِ ۚ بَلْ هُمْ فِي لَبْسٍ مِّنْ خَلْقٍ جَدِيدٍ
- AfaAAayeena bialkhalqi alawwali bal hum fee labsin min khalqin jadeedin (Ⅰ)
- Pensent-ils que la première création Nous a épuisé, pour qu’ils soient dans le doute au sujet d’une création nouvelle ? (Ⅱ)
- Etions-Nous accablés pour avoir [réalisé] la première création [des êtres] ? Mais ils sont en plein doute [au sujet] d’une création nouvelle (la résurrection). (Ⅲ)
- أفعيينا بالخلق الأول بل هم في لبس من خلق جديد (Ⅳ)
- أَفَعَيينا بِالخَلقِ الأَوَّلِ ۚ بَل هُم فى لَبسٍ مِن خَلقٍ جَديدٍ (Ⅴ)
- Étions-nous fatigués par la première création ? Au contraire, ils sont dans la confusion au sujet d’une nouvelle création. (Ⅵ)
- Alors, la création première Nous aurait-elle fatigué ? Non pas ! Or ce qui les jette, eux, en pleine confusion c’est une création nouvelle. (Ⅶ)
- Quoi ! Sommes-Nous harassés par la création première ? Loin de croire, ils sont dans l’incertitude touchant une nouvelle création. (Ⅷ)
50. 16  
وَلَقَدْ خَلَقْنَا الْإِنسَانَ وَنَعْلَمُ مَا تُوَسْوِسُ بِهِ نَفْسُهُ ۖ وَنَحْنُ أَقْرَبُ إِلَيْهِ مِنْ حَبْلِ الْوَرِيدِ
- Walaqad khalaqna alinsana wanaAAlamu ma tuwaswisu bihi nafsuhu wanahnu aqrabu ilayhi min habli alwareedi (Ⅰ)
- Nous avons créé l’homme et Nous connaissons les plus intimes secrets de son âme, car Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. (Ⅱ)
- Certes, Nous avons créé l’homme et Nous savons ce que son âme (nafs) lui suggère. Nous sommes plus près de lui que [sa] veine jugulaire. (Ⅲ)
- ولقد خلقنا الإنسان ونعلم ما توسوس به نفسه ونحن أقرب إليه من حبل الوريد (Ⅳ)
- وَلَقَد خَلَقنَا الإِنسٰنَ وَنَعلَمُ ما تُوَسوِسُ بِهِ نَفسُهُ ۖ وَنَحنُ أَقرَبُ إِلَيهِ مِن حَبلِ الوَريدِ (Ⅴ)
- Nous avons créé l’homme et Nous savons parfaitement ce que son âme négative lui suggère. Nous sommes plus proche de lui que sa propre veine jugulaire, (Ⅵ)
- Oui, Nous avons créé l’homme. Nous savons ce que lui chuchote son âme. Nous sommes plus proche de lui que sa veine jugulaire. (Ⅶ)
- Certes, Nous avons créé l’Homme. Nous savons ce que lui suggère son âme. Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire (Ⅷ)
50. 17  
إِذْ يَتَلَقَّى الْمُتَلَقِّيَانِ عَنِ الْيَمِينِ وَعَنِ الشِّمَالِ قَعِيدٌ
- Ith yatalaqqa almutalaqqiyani AAani alyameeni waAAani alshshimali qaAAeedun (Ⅰ)
- En effet, deux anges se tiennent l’un à droite et l’autre à gauche de l’homme pour enregistrer tous ses faits et gestes, (Ⅱ)
- Deux [anges] enregistreurs [l’un] assis à [sa] droite et [l’autre] à [sa] gauche recueillent [ses actes], (Ⅲ)
- إذ يتلقى المتلقيان عن اليمين وعن الشمال قعيد (Ⅳ)
- إِذ يَتَلَقَّى المُتَلَقِّيانِ عَنِ اليَمينِ وَعَنِ الشِّمالِ قَعيدٌ (Ⅴ)
- dès lors que se retrouvent, assis de part et d’autre, ceux des anges scribes qui recueillent ses confidences. (Ⅵ)
- Quand viennent le recouvrer les deux qui en sont chargés, se tiennent à sa droite et à sa gauche deux veilleurs (Ⅶ)
- lorsque recueillent [son discours] les deux [Anges] Recueillants, assis à droite et à gauche. (Ⅷ)
50. 18  
مَّا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلَّا لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ
- Ma yalfithu min qawlin illa ladayhi raqeebun AAateedun (Ⅰ)
- en sorte qu’il ne prononce aucune parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’enregistrer. (Ⅱ)
- [et l’homme] ne prononce pas un mot sans qu’un [ange] veilleur soit près de lui, prêt [à l’enregistrer]. (Ⅲ)
- ما يلفظ من قول إلا لديه رقيب عتيد (Ⅳ)
- ما يَلفِظُ مِن قَولٍ إِلّا لَدَيهِ رَقيبٌ عَتيدٌ (Ⅴ)
- Aucune parole ne sera prononcée sans qu’il y ait quelque observateur pour la relever. (Ⅵ)
- le mourant ne prononce pas une parole sans avoir sur lui un surveillant toujours prêt (Ⅶ)
- L’Homme ne profère aucune parole sans que soit auprès de Lui un Observateur préparé. (Ⅷ)
50. 19  
وَجَاءَتْ سَكْرَةُ الْمَوْتِ بِالْحَقِّ ۖ ذَٰلِكَ مَا كُنتَ مِنْهُ تَحِيدُ
- Wajaat sakratu almawti bialhaqqi thalika ma kunta minhu taheedu (Ⅰ)
- Et puis voici les râles de la mort qui, du coup, font apparaître la vérité. « Voilà ce que tu as toujours voulu éviter ! » (Ⅱ)
- L’agonie de la mort apportera (dévoilera) la vérité [et il sera dit à l’impie, hypocrite, injuste, etc.] : « Voilà ce que tu voulais fuir ». (Ⅲ)
- وجاءت سكرة الموت بالحق ذلك ما كنت منه تحيد (Ⅳ)
- وَجاءَت سَكرَةُ المَوتِ بِالحَقِّ ۖ ذٰلِكَ ما كُنتَ مِنهُ تَحيدُ (Ⅴ)
- L’ivresse de la mort est venue ! Elle porte en elle la Vérité. Comment peux-tu lui échapper ? (Ⅵ)
- le vertige de la mort restitue le Vrai : «Voilà ce que tu éludais ». (Ⅶ)
- Vienne l’ivresse de la Mort, avec la Vérité ! Voilà, [Homme !], ce dont tu t’écartais ! (Ⅷ)
50. 20  
وَنُفِخَ فِي الصُّورِ ۚ ذَٰلِكَ يَوْمُ الْوَعِيدِ
- Wanufikha fee alssoori thalika yawmu alwaAAeedi (Ⅰ)
- Et l’on soufflera dans la Trompette. Voici le Jour promis ! (Ⅱ)
- Il sera soufflé dans la Trompe : « Voilà le Jour de la réalisation des promesses [c’est le jour des résultats] ». (Ⅲ)
- ونفخ في الصور ذلك يوم الوعيد (Ⅳ)
- وَنُفِخَ فِى الصّورِ ۚ ذٰلِكَ يَومُ الوَعيدِ (Ⅴ)
- Ce jour-là, on soufflera dans la trompette. Jour promis pour la menace. (Ⅵ)
- Il sera soufflé dans la trompe. Ce sera le Jour de la menace (Ⅶ)
- Qu’il soit soufflé dans la Trompe ! Voilà le Jour de la Menace ! (Ⅷ)
50. 21  
وَجَاءَتْ كُلُّ نَفْسٍ مَّعَهَا سَائِقٌ وَشَهِيدٌ
- Wajaat kullu nafsin maAAaha saiqun washaheedun (Ⅰ)
- Chaque âme comparaîtra alors avec un guide et un témoin. (Ⅱ)
- Chaque âme viendra avec un conducteur [qui la conduira vers le lieu où l’homme doit rendre compte] et un témoin [qui a enregistré tout]. (Ⅲ)
- وجاءت كل نفس معها سائق وشهيد (Ⅳ)
- وَجاءَت كُلُّ نَفسٍ مَعَها سائِقٌ وَشَهيدٌ (Ⅴ)
- Chaque âme comparaîtra devant Dieu, accompagnée d’un cornac et d’un témoin. (Ⅵ)
- toute âme sera escortée d’un conducteur et d’un témoin. (Ⅶ)
- Que chaque âme vienne avec un Conducteur et un Témoin ! (Ⅷ)
50. 22  
لَّقَدْ كُنتَ فِي غَفْلَةٍ مِّنْ هَٰذَا فَكَشَفْنَا عَنكَ غِطَاءَكَ فَبَصَرُكَ الْيَوْمَ حَدِيدٌ
- Laqad kunta fee ghaflatin min hatha fakashafna AAanka ghitaaka fabasaruka alyawma hadeedun (Ⅰ)
- Et on lui dira : « Tu ne te souciais guère de ce Jour ! Nous t’avons ôté ton voile, et voilà que ta vue est devenue d’un coup perçante ! » (Ⅱ)
- [Il lui sera dit] : « Tu étais [délibérément] insouciant de [ton avenir] ce [que tu vois maintenant] ; Nous ôtons ton voile [de tes yeux], aujourd’hui ta vue est perçante ». (Ⅲ)
- لقد كنت في غفلة من هذا فكشفنا عنك غطاءك فبصرك اليوم حديد (Ⅳ)
- لَقَد كُنتَ فى غَفلَةٍ مِن هٰذا فَكَشَفنا عَنكَ غِطاءَكَ فَبَصَرُكَ اليَومَ حَديدٌ (Ⅴ)
- Tu étais complètement étourdi à cet égard. C’est pourquoi Nous t’avons ouvert les yeux, afin que ton regard soit perçant. (Ⅵ)
- « Oh ! sur cela comme tu étais indifférent ! Mais Nous t’avons enlevé ton bandeau. Ton regard, en ce Jour, est perçant ». (Ⅶ)
- Certes, tu étais dans l’insouciance de cela. [Mais] Nous t’avons ôté ton voile et, aujourd’hui, ta vue est perçante. (Ⅷ)
50. 23  
وَقَالَ قَرِينُهُ هَٰذَا مَا لَدَيَّ عَتِيدٌ
- Waqala qareenuhu hatha ma ladayya AAateedun (Ⅰ)
- Et son compagnon dira alors : « Voilà celui dont j’ai la charge, prêt à subir son sort ! » (Ⅱ)
- Et son compagnon dira : « Voici ce que j’ai de prêt [comme témoignage] ». (Ⅲ)
- وقال قرينه هذا ما لدي عتيد (Ⅳ)
- وَقالَ قَرينُهُ هٰذا ما لَدَىَّ عَتيدٌ (Ⅴ)
- Son compagnon dira : Voilà ce que j’ai préparé, de manière fidèle. (Ⅵ)
- Son inséparable dira : « Voici ce que je tenais prêt ». (Ⅶ)
- Son Acolyte dira : « Voici ce dont je fus témoin. » (Ⅷ)
50. 24  
أَلْقِيَا فِي جَهَنَّمَ كُلَّ كَفَّارٍ عَنِيدٍ
- Alqiya fee jahannama kulla kaffarin AAaneedin (Ⅰ)
- – « Jetez en Enfer, ordonnera le Seigneur, tout négateur rebelle, (Ⅱ)
- [Il sera dit :] « Jetez en Enfer (résultat total des actes) [de] tout impie [injuste etc.] obstiné, (Ⅲ)
- ألقيا في جهنم كل كفار عنيد (Ⅳ)
- أَلقِيا فى جَهَنَّمَ كُلَّ كَفّارٍ عَنيدٍ (Ⅴ)
- Jetez dans le feu de la géhenne tout mécréant endurci. (Ⅵ)
- — « Jetez dans la Géhenne tout dénégateur obstiné, qui s’acharne (Ⅶ)
- « Jetez dans la Géhenne tout Infidèle indocile, (Ⅷ)
50. 25  
مَّنَّاعٍ لِّلْخَيْرِ مُعْتَدٍ مُّرِيبٍ
- MannaAAin lilkhayri muAAtadin mureebin (Ⅰ)
- adversaire invétéré du bien, injuste et sceptique, (Ⅱ)
- essayant d’empêcher le bien, étant transgresseur et sceptique, (Ⅲ)
- مناع للخير معتد مريب (Ⅳ)
- مَنّاعٍ لِلخَيرِ مُعتَدٍ مُريبٍ (Ⅴ)
- Qui empêchait le bien, transgresseur et sceptique. (Ⅵ)
- fait obstacle au bien, agresse autrui, propage le doute (Ⅶ)
- interdicteur du Bien, hostile et sceptique, (Ⅷ)
50. 26  
الَّذِي جَعَلَ مَعَ اللَّهِ إِلَٰهًا آخَرَ فَأَلْقِيَاهُ فِي الْعَذَابِ الشَّدِيدِ
- Allathee jaAAala maAAa Allahi ilahan akhara faalqiyahu fee alAAathabi alshshadeedi (Ⅰ)
- qui associait à Dieu une autre divinité ! Livrez-le à d’affreux supplices ! » (Ⅱ)
- qui plaçait un dieu à côté de DIEU. Livrez-le au dur châtiment [correctif] ». (Ⅲ)
- الذي جعل مع الله إلها آخر فألقياه في العذاب الشديد (Ⅳ)
- الَّذى جَعَلَ مَعَ اللَّهِ إِلٰهًا ءاخَرَ فَأَلقِياهُ فِى العَذابِ الشَّديدِ (Ⅴ)
- Celui qui a donné au Seigneur un dieu concurrent, il faut le jeter dans les tourments les plus durs. (Ⅵ)
- celui qui met avec Dieu un autre dieu, jetez-le au plus fort du tourment ». (Ⅶ)
- qui a placé à côté d’Allah une autre divinité ! Jetez-le dans le Tourment intense ! » (Ⅷ)
50. 27  
۞ قَالَ قَرِينُهُ رَبَّنَا مَا أَطْغَيْتُهُ وَلَٰكِن كَانَ فِي ضَلَالٍ بَعِيدٍ
- Qala qareenuhu rabbana ma atghaytuhu walakin kana fee dalalin baAAeedin (Ⅰ)
- Et son mauvais génie s’écriera : « Seigneur ! Ce n’est pas moi qui l’ai incité à la révolte ; il se trouvait déjà dans un profond égarement. » (Ⅱ)
- Son compagnon (démon) dira : « Seigneur ! Ce n’est pas moi qui l’ai poussé à l’outrance, mais lui-même il était dans un égarement sans fin ». (Ⅲ)
- قال قرينه ربنا ما أطغيته ولكن كان في ضلال بعيد (Ⅳ)
- ۞ قالَ قَرينُهُ رَبَّنا ما أَطغَيتُهُ وَلٰكِن كانَ فى ضَلٰلٍ بَعيدٍ (Ⅴ)
- Son compagnon dira : Ô Seigneur, je ne l’ai pas conduit dans l’erreur, mais il était dans une confusion extrême. (Ⅵ)
- Et (l’autre) inséparable dira : « Notre Seigneur, ce n’est pas moi qui l’ai rendu transgresseur, mais lui qui s’égarait à fond ». (Ⅶ)
- Son Acolyte dira : « Seigneur ! je ne l’ai pas fait se rebeller, mais il était [volontairement] dans un égarement profond. » (Ⅷ)
50. 28  
قَالَ لَا تَخْتَصِمُوا لَدَيَّ وَقَدْ قَدَّمْتُ إِلَيْكُم بِالْوَعِيدِ
- Qala la takhtasimoo ladayya waqad qaddamtu ilaykum bialwaAAeedi (Ⅰ)
- Dieu dira alors : « Cessez de vous disputer devant Moi ! Je vous ai déjà fait parvenir Mes avertissements. (Ⅱ)
- [DIEU] dira : « Ne vous disputez pas en Ma présence, car Je vous avais fait part du châtiment. (Ⅲ)
- قال لا تختصموا لدي وقد قدمت إليكم بالوعيد (Ⅳ)
- قالَ لا تَختَصِموا لَدَىَّ وَقَد قَدَّمتُ إِلَيكُم بِالوَعيدِ (Ⅴ)
- Dieu dira : Ne vous disputez pas devant Moi, alors même que Je vous ai soumis la menace qui vous attend. (Ⅵ)
- Dieu dira : « Ne disputez pas devant Moi, puisque auprès de vous J’ai pris les devants par la menace (Ⅶ)
- Allah dira : Ne vous disputez pas devant Moi alors que Je vous ai fait entendre depuis longtemps Ma menace. (Ⅷ)
50. 29  
مَا يُبَدَّلُ الْقَوْلُ لَدَيَّ وَمَا أَنَا بِظَلَّامٍ لِّلْعَبِيدِ
- Ma yubaddalu alqawlu ladayya wama ana bithallamin lilAAabeedi (Ⅰ)
- Mes arrêts ne sauraient être modifiés et Je n’opprime jamais Mes serviteurs. » (Ⅱ)
- La parole que J’ai dite ne sera pas changée, Je ne suis nullement injuste envers les serviteurs (les hommes) ». (Ⅲ)
- ما يبدل القول لدي وما أنا بظلام للعبيد (Ⅳ)
- ما يُبَدَّلُ القَولُ لَدَىَّ وَما أَنا۠ بِظَلّٰمٍ لِلعَبيدِ (Ⅴ)
- La parole ne change pas à Mes yeux, car Je ne suis pas injuste envers Mes serviteurs. (Ⅵ)
- en Moi point n’est remplaçable le propos, puisque Je hais d’être inique envers les adorateurs ». (Ⅶ)
- La parole n’est pas changée devant Moi. Je ne serai point injuste (ẓallâm) envers Nos serviteurs, (Ⅷ)
50. 30  
يَوْمَ نَقُولُ لِجَهَنَّمَ هَلِ امْتَلَأْتِ وَتَقُولُ هَلْ مِن مَّزِيدٍ
- Yawma naqoolu lijahannama hali imtalati wataqoolu hal min mazeedin (Ⅰ)
- Et, ce jour-là, Nous demanderons à l’Enfer : « As-tu encore de la place ? », et l’Enfer de répondre : « Envoyez-m’en toujours ! » (Ⅱ)
- Nous dirons ce Jour-là à l’Enfer : « Es-tu rempli ? » Il répondra : « Y en a-t-il encore ? » (Ⅲ)
- يوم نقول لجهنم هل امتلأت وتقول هل من مزيد (Ⅳ)
- يَومَ نَقولُ لِجَهَنَّمَ هَلِ امتَلَأتِ وَتَقولُ هَل مِن مَزيدٍ (Ⅴ)
- Le jour où Nous dirons à la géhenne : Êtes-vous pleine ? elle dira : En reste-t-il encore ? (Ⅵ)
- Ce Jour-là Il demande à la Géhenne : « Es-tu remplie ? », et elle répond : « Y en a-t-il plus encore ? » (Ⅶ)
- le jour où Nous dirons à la Géhenne : « « Es-tu emplie ? » et qu’elle répondra : « Est-il un surcroît ? » (Ⅷ)
50. 31  
وَأُزْلِفَتِ الْجَنَّةُ لِلْمُتَّقِينَ غَيْرَ بَعِيدٍ
- Waozlifati aljannatu lilmuttaqeena ghayra baAAeedin (Ⅰ)
- Cependant, le Paradis sera plus rapproché de ceux qui craignent le Seigneur, (Ⅱ)
- Le Paradis sera approché de ceux qui sont pieux, [il n’est] pas loin [d’eux]. (Ⅲ)
- وأزلفت الجنة للمتقين غير بعيد (Ⅳ)
- وَأُزلِفَتِ الجَنَّةُ لِلمُتَّقينَ غَيرَ بَعيدٍ (Ⅴ)
- Le jour où le paradis sera mis à portée de ceux qui craignent Dieu, tout à côté. (Ⅵ)
- En ce jour le Paradis est rapproché des prémunis, guère loin ! (Ⅶ)
- — [le jour où] le Paradis sera approché des Pieux, tout près, (Ⅷ)
50. 32  
هَٰذَا مَا تُوعَدُونَ لِكُلِّ أَوَّابٍ حَفِيظٍ
- Hatha ma tooAAadoona likulli awwabin hafeethin (Ⅰ)
- et il sera dit à ces derniers : « Voilà ce qui vous était promis, ainsi qu’à tout homme plein de repentir et respectueux des prescriptions divines, (Ⅱ)
- [Il sera dit aux croyants pieux :] Voici [la récompense] qui vous a été promise : réservée à tous ceux qui reviennent repentant [à DIEU] et qui gardent (respectent les prescriptions divines), (Ⅲ)
- هذا ما توعدون لكل أواب حفيظ (Ⅳ)
- هٰذا ما توعَدونَ لِكُلِّ أَوّابٍ حَفيظٍ (Ⅴ)
- Telle est la promesse qui vous a été faite, et à ceux qui ont réintégré la foi, de nouveau humbles et pénitents. (Ⅵ)
- — « Voici ce qui vous est promis, pour tout être de contrition et de sauvegarde (Ⅶ)
- [et qu’on dira] : « Voici ce dont vous avez reçu promesse ! ... à tout [homme] venant à résipiscence (munîb) respectueux, (Ⅷ)
50. 33  
مَّنْ خَشِيَ الرَّحْمَٰنَ بِالْغَيْبِ وَجَاءَ بِقَلْبٍ مُّنِيبٍ
- Man khashiya alrrahmana bialghaybi wajaa biqalbin muneebin (Ⅰ)
- qui redoute le Miséricordieux en secret et qui revient à Lui d’un cœur attendri par le repentir. (Ⅱ)
- qui craint révérenciellement le [châtiment de DIEU] Miséricordieux en secret (ou, sans l’avoir vu), et qui vient [vers Lui] avec un cœur repentant. (Ⅲ)
- من خشي الرحمن بالغيب وجاء بقلب منيب (Ⅳ)
- مَن خَشِىَ الرَّحمٰنَ بِالغَيبِ وَجاءَ بِقَلبٍ مُنيبٍ (Ⅴ)
- À tous ceux qui craignent le Miséricordieux dans l’anonymat et qui s’en réclament d’un cœur pur. (Ⅵ)
- qui craint le Tout miséricorde au sein du mystère et lui arrive d’un cœur capable de Lui revenir. (Ⅶ)
- celui qui craint le Bienfaiteur en secret et apporte un cœur contrit. (Ⅷ)
50. 34  
ادْخُلُوهَا بِسَلَامٍ ۖ ذَٰلِكَ يَوْمُ الْخُلُودِ
- Odkhulooha bisalamin thalika yawmu alkhuloodi (Ⅰ)
- Entrez-y en paix ! C’est le jour de l’éternité ! » (Ⅱ)
- [Et les anges leur diront] : « Entrez [au Paradis] en Paix. Voilà le Jour éternel ». (Ⅲ)
- ادخلوها بسلام ذلك يوم الخلود (Ⅳ)
- ادخُلوها بِسَلٰمٍ ۖ ذٰلِكَ يَومُ الخُلودِ (Ⅴ)
- Entrez-y [au paradis] dans la paix, leur dira-t-on. Ainsi est le jour de l’éternité. (Ⅵ)
- Entrez en salut. C’est là le Jour d’éternité ». (Ⅶ)
- Entrez là en paix ! C’est le Jour de l’Immortalité. » (Ⅷ)
50. 35  
لَهُم مَّا يَشَاءُونَ فِيهَا وَلَدَيْنَا مَزِيدٌ
- Lahum ma yashaoona feeha waladayna mazeedun (Ⅰ)
- Et là, tous leurs désirs seront satisfaits ; bien plus, ils auront auprès de Nous beaucoup plus que ce qu’ils espéraient ! (Ⅱ)
- Là ils auront ce qu’ils souhaiteront, et auprès de Nous, il y aura davantage encore. (Ⅲ)
- لهم ما يشاءون فيها ولدينا مزيد (Ⅳ)
- لَهُم ما يَشاءونَ فيها وَلَدَينا مَزيدٌ (Ⅴ)
- Ils y trouveront tout ce qu’ils désirent. Nous aurons à leur offrir davantage encore. (Ⅵ)
- Ils y ont à leur volonté, et Nous leur réservons plus encore. (Ⅶ)
- Les Pieux auront là ce qu’ils désireront et Nous disposons de plus encore. (Ⅷ)
50. 36  
وَكَمْ أَهْلَكْنَا قَبْلَهُم مِّن قَرْنٍ هُمْ أَشَدُّ مِنْهُم بَطْشًا فَنَقَّبُوا فِي الْبِلَادِ هَلْ مِن مَّحِيصٍ
- Wakam ahlakna qablahum min qarnin hum ashaddu minhum batshan fanaqqaboo fee albiladi hal min maheesin (Ⅰ)
- Que de peuples qui leur étaient supérieurs en puissance n’avons-Nous pas anéantis avant eux ! Ils avaient pourtant vainement cherché un refuge pour échapper à leur sort. (Ⅱ)
- Que de gens [criminels] avons-Nous fait périr avant eux (impies), ils étaient plus forts qu’eux et avaient cherché à travers les contrées s’il y avait un refuge [pour échapper au châtiment]. (Ⅲ)
- وكم أهلكنا قبلهم من قرن هم أشد منهم بطشا فنقبوا في البلاد هل من محيص (Ⅳ)
- وَكَم أَهلَكنا قَبلَهُم مِن قَرنٍ هُم أَشَدُّ مِنهُم بَطشًا فَنَقَّبوا فِى البِلٰدِ هَل مِن مَحيصٍ (Ⅴ)
- Combien de peuples avons-Nous anéantis avant eux ? Et plus redoutables ! Allez partout et dites s’il y a un endroit quelconque [qui échappe à Notre colère]. (Ⅵ)
- Combien avant eux n’avons-Nous pas aboli de générations qui étaient plus formidables ! Et l’on chercha par les contrées s’il y avait une échappatoire ! (Ⅶ)
- Combien Nous avons fait périr, avant eux, de générations qui, plus qu’eux, étaient redoutables ! Recherchez dans le monde s’il existe aucun refuge [contre le châtiment divin] ! (Ⅷ)
50. 37  
إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَذِكْرَىٰ لِمَن كَانَ لَهُ قَلْبٌ أَوْ أَلْقَى السَّمْعَ وَهُوَ شَهِيدٌ
- Inna fee thalika lathikra liman kana lahu qalbun aw alqa alssamAAa wahuwa shaheedun (Ⅰ)
- Il y a là, en vérité, un rappel pour quiconque sait raisonner, entendre la leçon et la retenir. (Ⅱ)
- C’est là un rappel pour tout homme qui a un cœur [déjà purifié] et prête l’oreille, et est témoin. (Ⅲ)
- إن في ذلك لذكرى لمن كان له قلب أو ألقى السمع وهو شهيد (Ⅳ)
- إِنَّ فى ذٰلِكَ لَذِكرىٰ لِمَن كانَ لَهُ قَلبٌ أَو أَلقَى السَّمعَ وَهُوَ شَهيدٌ (Ⅴ)
- Il y a en cela un avertissement explicite pour celui qui a un cœur, celui qui a prêté l’oreille et qui est un témoin privilégié. (Ⅵ)
- — En quoi réside un Rappel, oui, pour quiconque possède un cœur, ou tend l’oreille, et porte témoignage. (Ⅶ)
- En vérité, il y a certes là une Édification (ḏikrā) pour qui a un cœur, prête l’oreille et est témoin. (Ⅷ)
50. 38  
وَلَقَدْ خَلَقْنَا السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ وَمَا مَسَّنَا مِن لُّغُوبٍ
- Walaqad khalaqna alssamawati waalarda wama baynahuma fee sittati ayyamin wama massana min lughoobin (Ⅰ)
- Nous avons créé les Cieux, la Terre et les espaces interstellaires en six jours, sans avoir ressenti la moindre lassitude. (Ⅱ)
- Nous avons créé les cieux, la terre et ce qui existe entre eux, en six jours, et aucune fatigue ne Nous a atteint. (Ⅲ)
- ولقد خلقنا السماوات والأرض وما بينهما في ستة أيام وما مسنا من لغوب (Ⅳ)
- وَلَقَد خَلَقنَا السَّمٰوٰتِ وَالأَرضَ وَما بَينَهُما فى سِتَّةِ أَيّامٍ وَما مَسَّنا مِن لُغوبٍ (Ⅴ)
- Car Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui se trouve entre eux en six jours, et aucune fatigue ne Nous a atteint. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons créé les cieux et la terre et leur entre-deux en six jours, sans que Nous effleurât la moindre fatigue. (Ⅶ)
- Certes Nous avons créé les cieux, la terre et ce qui est entre eux, en six jours, sans que nulle fatigue Nous ait touché. (Ⅷ)
50. 39  
فَاصْبِرْ عَلَىٰ مَا يَقُولُونَ وَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَبِّكَ قَبْلَ طُلُوعِ الشَّمْسِ وَقَبْلَ الْغُرُوبِ
- Faisbir AAala ma yaqooloona wasabbih bihamdi rabbika qabla tulooAAi alshshamsi waqabla alghuroobi (Ⅰ)
- Supporte donc avec patience ce qu’ils disent et célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever et le coucher du soleil ! (Ⅱ)
- Sois patient à ce qu’ils disent [les athées, idolâtres, impies, injustes,...], célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher ; (Ⅲ)
- فاصبر على ما يقولون وسبح بحمد ربك قبل طلوع الشمس وقبل الغروب (Ⅳ)
- فَاصبِر عَلىٰ ما يَقولونَ وَسَبِّح بِحَمدِ رَبِّكَ قَبلَ طُلوعِ الشَّمسِ وَقَبلَ الغُروبِ (Ⅴ)
- Sois patient à l’endroit de ce qu’ils profèrent comme méchancetés, célèbre la louange de ton Seigneur avant le lever du jour et avant le coucher du soleil. (Ⅵ)
- Sois patient devant ce qu’ils disent. Exalte par la louange la transcendance de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher (Ⅶ)
- Supporte ce qu’ils disent ! Glorifie la louange de ton Seigneur avant le lever du soleil, avant le coucher [du soleil] ! (Ⅷ)
50. 40  
وَمِنَ اللَّيْلِ فَسَبِّحْهُ وَأَدْبَارَ السُّجُودِ
- Wamina allayli fasabbihhu waadbara alssujoodi (Ⅰ)
- Glorifie-Le une partie de la nuit et à la fin de chaque prière ! (Ⅱ)
- et une partie de la nuit, glorifie-Le, et après les prosternations (les Prières). (Ⅲ)
- ومن الليل فسبحه وأدبار السجود (Ⅳ)
- وَمِنَ الَّيلِ فَسَبِّحهُ وَأَدبٰرَ السُّجودِ (Ⅴ)
- Tu prieras une partie de la nuit, et tu réciteras Ses louanges à l’issue de chaque prosternation. (Ⅵ)
- ainsi qu’à des moments de la nuit, et à la fin de la prosternation (Ⅶ)
- Une partie de la nuit, exalte-Le à la fin de la prosternation ! (Ⅷ)
50. 41  
وَاسْتَمِعْ يَوْمَ يُنَادِ الْمُنَادِ مِن مَّكَانٍ قَرِيبٍ
- WaistamiAA yawma yunadi almunadi min makanin qareebin (Ⅰ)
- Et sois à l’écoute, le jour où le crieur lancera son appel d’un endroit tout proche, (Ⅱ)
- Sois à l’écoute du Jour où le héraut appellera de tout près, (Ⅲ)
- واستمع يوم يناد المناد من مكان قريب (Ⅳ)
- وَاستَمِع يَومَ يُنادِ المُنادِ مِن مَكانٍ قَريبٍ (Ⅴ)
- Et prête l’oreille à celui qui, un jour, appellera d’un endroit situé à proximité. (Ⅵ)
- prête l’oreille : au Jour où le Convocateur lancera son appel d’un lieu proche (Ⅶ)
- Écoute !, le jour où le Crieur criera, d’un endroit proche, (Ⅷ)
50. 42  
يَوْمَ يَسْمَعُونَ الصَّيْحَةَ بِالْحَقِّ ۚ ذَٰلِكَ يَوْمُ الْخُرُوجِ
- Yawma yasmaAAoona alssayhata bialhaqqi thalika yawmu alkhurooji (Ⅰ)
- car le jour où retentira, en toute vérité, l’appel solennel sera le Jour de la Résurrection des morts ! (Ⅱ)
- le Jour où [tous les hommes] entendront le Cri en toute vérité, c’est le Jour de la sortie [des tombes]. (Ⅲ)
- يوم يسمعون الصيحة بالحق ذلك يوم الخروج (Ⅳ)
- يَومَ يَسمَعونَ الصَّيحَةَ بِالحَقِّ ۚ ذٰلِكَ يَومُ الخُروجِ (Ⅴ)
- Le jour où ils entendront le cri en toute vérité, tel sera le jour de la résurrection. (Ⅵ)
- au Jour où ils entendront une clameur dans le Vrai... alors sera le Jour de la sortie des tombes... (Ⅶ)
- le jour où ils entendront le Cri réellement ! Ce sera le Jour de la Résurrection. (Ⅷ)
50. 43  
إِنَّا نَحْنُ نُحْيِي وَنُمِيتُ وَإِلَيْنَا الْمَصِيرُ
- Inna nahnu nuhyee wanumeetu wailayna almaseeru (Ⅰ)
- En vérité, c’est Nous qui faisons vivre et mourir, et c’est vers Nous que tout fera retour. (Ⅱ)
- C’est Nous qui faisons vivre et mourir, vers Nous est le retour. (Ⅲ)
- إنا نحن نحيي ونميت وإلينا المصير (Ⅳ)
- إِنّا نَحنُ نُحيۦ وَنُميتُ وَإِلَينَا المَصيرُ (Ⅴ)
- C’est Nous qui faisons vivre ou mourir. À Nous appartient le retour. (Ⅵ)
- — C’est Nous qui faisons vivre et mourir. A Nous la destination de toute chose. (Ⅶ)
- En vérité, c’est Nous qui faisons vivre et faisons mourir. Vers Nous s’effectuera le Retour. (Ⅷ)
50. 44  
يَوْمَ تَشَقَّقُ الْأَرْضُ عَنْهُمْ سِرَاعًا ۚ ذَٰلِكَ حَشْرٌ عَلَيْنَا يَسِيرٌ
- Yawma tashaqqaqu alardu AAanhum siraAAan thalika hashrun AAalayna yaseerun (Ⅰ)
- Le jour où la terre se fendra pour les rejeter brusquement de ses entrailles, il Nous sera très facile de les rassembler. (Ⅱ)
- Le Jour où la terre sera fendue d’au-dessus d’eux [et ils sortiront] d’un seul coup, ce sera un rassemblement [dont la réalisation] Nous est facile. (Ⅲ)
- يوم تشقق الأرض عنهم سراعا ذلك حشر علينا يسير (Ⅳ)
- يَومَ تَشَقَّقُ الأَرضُ عَنهُم سِراعًا ۚ ذٰلِكَ حَشرٌ عَلَينا يَسيرٌ (Ⅴ)
- Le jour où la terre s’entrouvrira et les expulsera sur le chemin, ce sera pour Nous un moment aisé du rassemblement. (Ⅵ)
- ... au Jour où la terre se fendra sous leur ruée. Ce sera un rassemblement pour Nous bien facile ! (Ⅶ)
- En ce jour où la terre s’entr’ouvrira les rejetant, rapides, cela sera un regroupement pour Nous facile. (Ⅷ)
50. 45  
نَّحْنُ أَعْلَمُ بِمَا يَقُولُونَ ۖ وَمَا أَنتَ عَلَيْهِم بِجَبَّارٍ ۖ فَذَكِّرْ بِالْقُرْآنِ مَن يَخَافُ وَعِيدِ
- Nahnu aAAlamu bima yaqooloona wama anta AAalayhim bijabbarin fathakkir bialqurani man yakhafu waAAeedi (Ⅰ)
- Nous savons fort bien ce que disent les infidèles, mais tu n’as pas mission d’exercer sur eux une quelconque contrainte. Contente-toi d’avertir, par ce Coran, ceux qui redoutent la menace de Mes rigueurs ! (Ⅱ)
- Nous savons bien ce qu’ils disent et tu n’as pas pour mission d’exercer sur eux une contrainte. Edifie par le Coran quiconque [par respect] craint Mon châtiment. (Ⅲ)
- نحن أعلم بما يقولون وما أنت عليهم بجبار فذكر بالقرآن من يخاف وعيد (Ⅳ)
- نَحنُ أَعلَمُ بِما يَقولونَ ۖ وَما أَنتَ عَلَيهِم بِجَبّارٍ ۖ فَذَكِّر بِالقُرءانِ مَن يَخافُ وَعيدِ (Ⅴ)
- Nous sommes très informé de ce qu’ils profèrent, dès lors que tu n’es pas un tyran à leur égard. Rappelle seulement grâce au Coran celui qui redoute Ma menace. (Ⅵ)
- Mieux que personne, Nous savons ce qu’ils disent. Tu ne disposes pas sur eux de coercition. Par le Coran porte au Rappel quiconque redoute Ma menace. (Ⅶ)
- Nous savons fort bien ce qu’ils disent. Tu n’es pas doué de contrainte sur eux. Édifie donc, par la Prédication, celui qui craint Ma menace ! (Ⅷ)


Page: 1

50 







Home