Patrimoine  Spirituel  de l'Humanité
Heraclite



Le cosmos
Onelittleangel > Philosophie > Heraclite
Le cosmos
A- A A+

Heraclite : Le cosmos

Heraclite
L'originalité d'Héraclite par rapport aux autres physiciens réside dans le fait qu'il cherche aussi, derrière les modifications des apparences naturelles, à saisir l'unité cosmique résultant de leur contradiction. En témoigne notamment le célèbre fragment: «Dans les mêmes fleuves nous entrons et nous n'entrons pas./Nous sommes et nous ne sommes pas», devenu le dicton populaire: «On ne se baigne jamais deux fois dans la même eau.»

Un autre fragment est aussi significatif: «L'opposé est utile, et des choses différentes naît la plus belle harmonie (et toutes choses sont engendrées par la discorde).» Les âmes émanent du cosmos universel – rempli de dieux et de daimones –, elles ne peuvent échapper au circulus qui embrasse tout. Pour les âmes, mourir c'est se changer en eau; pour l'eau, mourir c'est devenir terre; mais de la terre vient l'eau et de l'eau vient l'âme.

Dieu est jour et nuit, hiver et été, surabondance et famine: il prend des formes variées et contraires. Ce qui est en nous est toujours un et le même: vie et mort, veille et sommeil, jeunesse et vieillesse; car le changement de l'un donne l'autre, et réciproquement.

La religion


Elle est la vraie sagesse, visant à fondre la pensée individuelle dans la pensée universelle. Héraclite exprime son mépris pour les sacrifices sanglants, par lesquels l'individu cherche en fait à s'élever au-dessus de l'ordre divin. Bien qu'il soit présenté trop souvent comme l'apologiste de la «guerre universelle», Héraclite privilégie l'unité résultant des contraires au détriment de leur lutte: «Il faut suivre ce qui est commun à tous,/Mais bien que le Logos [la raison] soit commun,/La plupart vivent comme avec une pensée en propre.»

Héraclite a cherché une explication rationnelle de l'univers, mais sa conception fondamentale d'une réalité fluctuante comme l'eau des fleuves, mouvante comme la flamme, conflit permanent de forces opposées, aboutit à un ordre divin. Et la loi divine inspire et domine les lois humaines, comme la loi humaine s'impose à tous les habitants d'une même cité. Ce principe n'est autre précisément que cette loi du changement à laquelle tout l'univers se trouve soumis, à l'exception du principe lui-même.

Une pensée du devenir


Héraclite d'Éphèse provoqua souvent la raillerie par sa violence et ses aphorismes dédaigneux: «Le fait d'apprendre beaucoup n'instruit pas l'intelligence. Autrement il aurait instruit Hésiode et Pythagore, ainsi que Xénophane et Hécatée.» (fragment 40).
Il a cependant le mérite, en établissant le rôle des contraires, d'avoir montré – même de façon imprécise – que le devenir sert de lien intelligible entre les phénomènes. Cet important philosophe présocratique est mort vers 480.

La pensée héraclitéenne sera exploitée par de nombreux philosophes: des stoïciens et Platon – dont l'idée de matière n'est guère différente – à Hegel auquel on pourrait attribuer cette pensée héraclitéenne, selon laquelle le monde est un et ne naît pas suivant le temps, mais la pensée; et même à Nietzsche, qui lui aussi refusera toute vérité établie car l'être est devenir, création toujours renouvelée.


  
  


Source : Données encyclopédiques, copyright © 2001 Hachette Multimédia / Hachette Livre, tous droits réservés




♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥