Dialogue  Inter-  Religieux



Dialogue interreligieux : Les Voies > La quete intérieure

Onelittleangel > Les Voies > La quete intérieure
57  citations  | Page 1 / 2





B ien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.
Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur.





Christianisme 3513 | 
1 John 3.2 







Ô homme! Toi qui t'efforces vers ton Seigneur sans relâche, tu Le rencontreras alors.




Islam 3477 | 
84.6, 19 







L a voie vers Dieu comporte toujours une inversion : de l'extériorité il faut passer à l'intériorité, de la multiplicité à l'unité, de la dispersion à la concentration, de l'égoïsme au détachement, de la passion à la sérénité.




Islam / Soufisme 3044 | 
Les Perles du pélerin 







C elui qu’on appelle l’Homme (saint) […] gouverne son être intérieur et ignore l’extérieur




Taoisme 2994 | 
Huainanzi, chap.7, trad. I. Robinet, 1996, p.184 







V ous vous souciez de voyager à l’extérieur, vous ne savez pas vous occuper de la contemplation intérieure. […] par la contemplation intérieure, nous trouvons à nous satisfaire en nous-mêmes.




Taoisme 2993 | 
chap.4, trad. Kaltermark, 1965, p.118 







L es hommes se cherchent des retraites, chaumières rustiques, rivages des mers, montagnes : toi aussi, tu te livres d'habitude à un vif désir de pareils biens. Or, c'est là le fait d'un homme ignorant et peu habile, puisqu'il t'est permis, à l'heure que tu veux, de te retirer dans toi-même. Nulle part l'homme n'a de retraite plus tranquille, moins troublée par les affaires, que celle qu'il trouve dans son âme, particulièrement si l'on a en soi-même de ces choses dont la contemplation suffit pour nous faire jouir à l'instant du calme parfait, lequel n'est pas autre, à mon sens, qu'une parfaite ordonnance de notre âme. Donne-toi donc sans cesse cette retraite, et, là, redeviens toi-même. Trouve-toi de ces maximes courtes, fondamentales, qui, au premier abord, suffiront à rendre la sérénité à ton âme et à te renvoyer en état de supporter avec résignation tout ce monde où tu feras retour.




Philosophie / Stoïcisme 2054 | 
Pensées pour moi-même 







S ois ton propre persécuteur, et ton ennemi sera chassé par ton approche.
Réconcilie-toi avec toi-même, et le Ciel et la Terre se réconcilieront avec toi.
Pénètre profondément en toi-même, fuyant le péché, tu y trouveras la voie de l'élévation.












T u veux connaître le mystérieux secret ? Alors regarde au fond de ton cœur, c'est là que le secret est dissimulé. Le secret est caché en toi; là est la source de la vie et la source de la mort.




Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1941 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE XIII : LES CLEFS DE LA VIE ET DE LA MORT 







T u est un avec le Cosmos, une flamme et un enfant de la lumière. En toi se trouve ta connexion avec le TOUT RAYONNANT DE LUMIÈRE. C'est pourquoi je te mets en garde: ne laisse pas tes pensées s'égarer vers la croyance que la lumière provient de l'extérieur de toi.

Sache que la lumière rayonne à partir de toi pour toujours. Sois comme un soleil au centre de son univers. Tu brilles et tu éclaires le monde que tu as toi même créé. Reste au centre Ô Soleil de lumière. Éclaire ta création pour toujours.





Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1905 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE VII : LES SEPT SEIGNEURS 







L ibre tu seras, O homme, puisque tu vivras dans la lumière et la clarté. Garde ton regard vers la lumière. Ton âme habite dans le royaume de la lumière. Tu es un enfant de la lumière. Tourne tes pensées vers l'intérieur et non pas vers l'extérieur. C'est au centre que tu trouveras l'âme de lumière.




Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1904 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE VII : LES SEPT SEIGNEURS 







O homme, aimerais-tu acquérir plus de sagesse? Alors recherche-la dans le cœur de la flamme. Aimerais-tu connaître les arcanes du pouvoir?
Alors cherche les dans le cœur de la flamme.
Aimerais-tu être un avec le cœur de la flamme?
Alors cherche-la à travers ta propre flamme cachée





Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1897 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE VII : LES SEPT SEIGNEURS 







R echerche la Sagesse et tourne tes pensées vers ton royaume intérieur.




Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1895 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE III : LA CLEF DE LA SAGESSE 







P ourquoi lavez-vous le dehors de la coupe ? Ne saisissez-vous pas que celui qui a créé le dedans de la coupe est le même que celu qui a créé le dehors ?




Christianisme 1833 | 
Apocryphe: L'Évangile selon Thomas (ouvrage du IIe siècle écrit en copte découvert en 1945, à Nag Hamadi, dans le désert égyptien), logia 89 







C elui qui connaît le Tout mais qui est séparé de lui-même est séparé du Tout.




Christianisme 1827 | 
Apocryphe: L'Évangile selon Thomas (ouvrage du IIe siècle écrit en copte découvert en 1945, à Nag Hamadi, dans le désert égyptien), logia 58 







S i vos guides vous disent que le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume est en vous et hors de vous. Quand vous vous serez connu, alors vous serez ce qui est connu et vous saurez que vous êtes les enfants du Père Vivant. Mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté, vous êtes la pauvreté.




Christianisme 1806 | 
Apocryphe: L'Évangile selon Thomas (ouvrage du IIe siècle écrit en copte découvert en 1945, à Nag Hamadi, dans le désert égyptien), logia 3 







C elui dont les actes, le bonheur et la lumière sont purement intérieurs, celui-là est le parfait yogî; âme réalisée, il atteindra l'Absolu. Celui qui se situe au-delà au doute et de la dualité, qui est affranchi du péché qui travaille au bien de tous les êtres et dont les pensées se tournent vers l'intérieur, celui-là réalise l'Absolu et atteint la libération. Car, elle est bien proche, la libération suprême, pour qui, libre de la colère et tout désir matériel, a réalisé son identité spirituelle et, maître de lui, s'efforce toujours d'atteindre le perfection.




Hindouisme 1712 | 
V, 24-26 







L orsque l'homme se détourne des choses temporelles et se tourne en lui-même, il perçoit une lumière céleste qui vient du ciel.




Christianisme 1675 | 
Oeuvres, Sermon n° 29, Traduit par Alain de Libera 







T u sais maintenant, chère âme, ce que tu as à faire pour trouver l'Epoux dans la retraite de ton coeur.




Christianisme / Catholicisme 1630 | 
Saint Jean de la Croix, "La nuit obscure" 







E t de cela personne ne doit douter : s'il y avait un meilleur chemin, Notre-Seigneur nous l'aurait indiqué. Comme il dit aussi : "Qui veut me suivre, qu'il renonce d'abord à lui-même !" C'est là toute la question. Va à ta recherche et là où tu te trouves quitte-toi ! C'est ce qui est le plus salutaire. Et sois persuadé qu'il n'y a encore jamais eu personne en cette vie qui ne se soit tellement renoncé qu'il ne trouve toujours le moyen de se renoncer davantage. Il y a peu de gens qui comprennent bien cela et restent fermes là-dessus. Il est juste de rendre la pareille et c'est un marché équitable : dans la mesure où tu sors des choses, dans la même mesure exactement, ni plus ni moins, Dieu entre en toi avec tout ce qui est à lui. Ici attaque-toi à l'ouvrage et mets-toi en frais, fais ce que tu peux, ainsi tu trouveras la vraie paix ! Et autrement pas.




Christianisme 1625 | 
Oeuvres, Gallimard 1987 







D ieu réside en toute chose; et rien ne Le contient, sauf si une telle chose est Une avec Lui. Mais si celle-ci sort de l'Unité, elle sort de Dieu et entre en elle-même, et devient alors différente de Dieu, en s'en séparant elle-même. Et voici que se manifeste la Loi qui veut que toute chose doive re-sortir de soi-même pour retourner dans l'Unité ou bien rester séparée de l'Unité.




Christianisme 1620 | 
SEX PUNCTA MYSTICA OU UNE COURTE EXPLICATION DE SIX POINTS MYSTIQUES, Le troisième point, Du péché, 16-18, traduction "Quatuor Coronati", Collège de New York 







L 'esprit résolu et paisible, il faut, avec toute l'énergie possible, s'assimiler son essence.




Hindouisme / Tantrisme 1614 | 
Prajopayaviniscayasiddhi, IV section : la contemplation de la Réalité, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.298 







L e zen nous ramene, par notre travail sur nous-memes, au monde ordinaire pour devenir tout simplement des gens ordinaires.




Bouddhisme / Mahayana / Zen 1571 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.30 







L a connaissance de la création précède parfois celle de Dieu - c'est la voie que mentionne la formule: "Qui connaît son âme connaît son Seigneur", c'est-à-dire celle des "itinérants" (al-salikun); parfois, au contraire, la connaissance d'Allah précède la connaissance de la création: c'est la voie de l'élection et de l'attraction divine (jadhb), c'est-à-dire celle des "désirés" (almuradun).




Islam / Soufisme 1557 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







I l est dans l'Âme un Château fort où même le Regard de Dieu en trois Personnes ne peut pénétrer; il est le Lieu de l'Unité pure.




Christianisme 1483 | 
"Sermons et Traités". Paris 1942-197. 







C e n'est pas au dehors, mais à l'intérieur : tout à l'intérieur




Christianisme 1482 | 
"Sermons et Traités". Paris 1942-197. 







L e sens moral et le principe tels qu'ils résident dans l'esprit humain sont conférés par le Ciel et ne peuvent donc être éliminés. Si certains se laissent obnubiler par les choses extérieures au point de contrevenir au principe et d'enfreindre le sens moral, c'est tout simplement qu'ils ne réfléchissent pas. Pour peu qu'ils soient en mesure de faire un vrai retour sur eux-mêmes et un effort de réflexion, leur capacité de distinguer bon et mauvais et de choisir en conséquence aura la mobilité de l'invisible, la clarté de la lumière et la netteté de la certitude.




Confucianisme / Néo-confucianisme 1432 | 
Lu Jiuyuan ji 32 et 35, p. 376 et 444, cité et traduit par Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997 ; la citation de Mencius est tirée VII A 1, voir plus haut chap. 6, " Nature et destin " 







S oyez introspectif. Faites le point sur vous-même et vos habitudes et trouvez ce qui vous barre la route.




Hindouisme / Kriya Yoga 1382 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.86 







S i l'on purifie son mental avec une dévotion et un amour sans détour, on perçoit en soi-même l'infini chaitanya (la conscience) qui imprègne tout semblable à un soleil éclatant.




Hindouisme / Kriya Yoga 1373 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.54 
Chaitanya:conscience







S i vous plongez profondément dans votre coeur,
vous Le verrez. Vous n'y parviendrez pas si vous restez à l'extérieur.





Hindouisme / Kriya Yoga 1363 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.39 







D ieu vit en vous. Au lieu de Le chercher au loin,
cherchez-le tout près, juste au-dedans de vous.





Hindouisme / Kriya Yoga 1362 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.39 







D ieu est si près, mais personne ne le cherche au-dedans.




Hindouisme / Kriya Yoga 1361 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.38 







S i vous voulez Le connaître,
entrez dans le temple du corps.





Hindouisme / Kriya Yoga 1349 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.34 







M ais s'il est un etat ou l'ame trouve une assiette assez solide pour s'y reposer tout entiere et rassembler la tout son etre, sans avoir besoin de rappeler le passe ni d'enjamber sur l'avenir, […] oul le present dure toujours, [ ... ]
sans aucun autre sentiment de privation ou de jouissance, de plaisir ni de peine, de desir ni de crainte, que celui de notre existence, et que ce sentiment seul puisse le remplir tout entiere; tant que cet etat dure,
celui qui s'y trouve peut s'appeler heureux,
d'un bonheur suffisant, parfait et plein, qui ne laisse dans l'Ame aucun vide qu'elle sente le besoin de remplir...
De quoi jouit-on dans une pareille situation?
De rien d'exterieur a soi, de rien sinon de soi-meme et de sa propre existence; tant que cet etat dure on se suffit a soi-meme comme Dieu,
Le sentiment de l'existence depouille de toute autre affection est par lui-meme un sentiment precieux de contentement et de paix, qui suffirait seul pour rendre cette existence chere et douce a qui saurait ecarter de soi toutes les impressions sensuelles et terrestres qui viennent sans cesse nous, en distraire […]





Divers Courants / Littérature 1313 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.192 







B ien tard je t'ai aimee, o Beaute
Si ancienne et si nouvelle.
Et voici que tu etais au-dedans, et moi j'etais au-dehors !
Tu etais chez moi, et moi je n'etais pas la...
O Toi, plus intime a moi-meme que moi-meme !





Christianisme 1307 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.172 







A rrete, ou cours-tu donc, le ciel est en toi;
Et chercher Dieu ailleurs, c'est le manquer toujours.

Si tu possedes des cette terre un royaume en toi
Pourquoi craindre de tomber dans la pauvrete?

L'Esprit qui se dirige vers Dieu en tout temps
Concoit sans cesse en lui-meme la lumiere eternelle.





Divers Courants / Littérature 1304 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.167 







N e clame pas vers Dieu
Car en toi-meme est la Source
N'en bouche pas l'issue
Sans fin elle jaillira.





Divers Courants / Littérature 1303 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.166 







O n se cherche des retraites a la campagne, sur les plages, dans, les montagnes. Et toi-meme, tu as coutume de desirer ardemment ces lieux d'isolement.
Mais tout cela est de la plus vulgaire opinion, puisque tu peux, a l'heure que tu veux, te retirer en toi-meme.
Nulle part, en effet, l'homme ne trouve de plus tranquille et de plus calme retraite que dans son ame, surtout s'il possede, en son for interieur, ces notions sur lesquelles il suffit de se pencher pour acquerir aussitot une quietude absolue, et par quietude je n'entends rien d'autre qu'un ordre parfait.





Philosophie / Stoïcisme 1302 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.166 







C e n'est pas dans le monde exterieur que vous trouverez la paix.
Creusez au plus profond de vous meme et vous trouverez la perle inestimable.





Hindouisme 1301 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.163 







L a guerre la plus dure c'est la guerre contre soi-meme. Il faut arriver a se desarmer.
J'ai mene cette guerre pendant des annees, elle a a ete terrible. Mais je suis desarme.
Je n'ai plus peur de rien, car l'amour chasse la peur.
Je suis desarme de la volonte d'avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres, je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispe sur mes richesses.
J'accueille et je partage. Je ne tiens pas particulierement a mes idees,a mes projets. Si l'on m'en presente de meilleurs, ou plutot non, pas meilleurs, mais bons, j'accepte sans regret.
J'ai renonce au comparatif.
Ce qui est bon, vrai, reel est toujours pour moi le meilleur. C'est pourquoi je n'ai plus peur.
Quand on n'a plus rien, on n'a plus peur.
Si l'on se desarme, si l'on se depossede, si l'on s'ouvre au Dieu-Homme qui fait toutes choses nouvelles, alors Lui efface le
mauvais passe et nous rend un temps neuf ou tout est possible.





Christianisme / Orthodoxie 1298 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.155 







I l faut casser la coque pour en faire sortir l'interieur car si tu veux le noyau, tu dois briser la coquille. Si donc tu veux. Decouvrir la nuditte de la nature, il te faut detruire ses symboles, et plus tu vas loin, plus tu en approches l'essence. Quand tu en arriveras a l'Un, qui recueille toutes les choses en Soi, c'est la que ton ame devra rester.




Christianisme 1292 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.136 







C onnaitre, c'est ou bien monter au ciel et voir, ou bien plonger en soi-meme pour recevoir le ciel et se souvenir.




Philosophie / Ecole Pythagoricienne 1285 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.116 







L 'eau (de la contemplation) naît de la source même, qui est Dieu. Donc, comme Sa Majesté le veut quand sa volonté est d'accorder une faveur surnaturelle, elle émane avec une quiétude immense et paisible du plus intime de nous-même. Je ne sais où, ni comment il se fait que ce contentement et cette délectation ne se ressentent pas dans le cœur comme les joies d'ici-bas, du moins au début, car ils finissent par tout inonder. Cette eau se répand dans toutes les Demeures et toutes les puissances et atteint enfin le corps. C'est pourquoi j'ai dit qu'elle commence en Dieu et finit en nous, car vraiment, comme le verra quiconque l'éprouvera, l'homme extérieur tout entier jouit de ce plaisir et de cette douceur. Tout en écrivant, je considérais tout à l'heure le verset que j'ai cité : " Tu as dilaté mon cœur " (Ps.118,32). Il ne me semble pourtant pas que cela prenne naissance dans le cœur, mais en un point encore plus intérieur, comme en quelque chose de très profond. Je pense que ce doit être le centre de l'âme, comme je l'ai compris depuis et le dirai pour finir, car vrai, je vois en nous des mystères qui m'émerveillent souvent. Combien doit-il y en avoir d'autres ! Ô mon Seigneur et mon Dieu, que vos grandeurs sont grandes ! Nous nous conduisons ici-bas comme de naïfs petits bergers, nous croyons saisir quelque chose de vous, et ce doit être moins que rien, puisqu'il y a déjà en nous-même de grands mystères que nous ne comprenons pas.




Christianisme / Catholicisme 1225 | 
Le château intérieur, quatrièmes Demeures, chapitre II,4-5 







V ous aurez entendu dire que Dieu est partout, et rien n'est plus vrai. Or il est évident que là où se trouve le Roi, on dit aussi que là est la cour. Par conséquent, là où est Dieu, là aussi est le ciel. Vous pouvez donc croire que là où est Sa Majesté, là aussi est toute la gloire. … Pensez-vous qu'il importe peu à une âme qui a tendance à se distraire, de comprendre cette vérité et de savoir qu'elle n'a pas besoin d'aller au ciel pour parler à son Père Éternel, et se délecter avec lui ? Elle n'a pas besoin non plus de prier en criant très fort. Si bas qu'elle parle, il l'entendra. Elle n'a pas besoin d'ailes pour aller le chercher. Elle n'a qu'à se mettre dans la solitude, regarder au-dedans d'elle-même, et ne pas s'étonner d'y trouver un si bon hôte. Qu’elle lui parle en toute humilité comme à un père, qu'elle lui adresse ses demandes comme à un père, qu'elle se réconforte auprès de lui comme auprès d'un père, mais qu'elle comprenne qu'elle n'est pas digne qu'il soit son père.




Christianisme / Catholicisme 1215 | 
Le chemin de perfection XXVIII,1-2 texte Escorial, numérotation Valladolid 







V ous avez sans doute déjà vu certains livres d'oraison conseiller à l'âme d'entrer en elle-même. Or, c'est précisément ce dont il s'agit. … Car autant que je puis le comprendre, la porte d'entrée de ce château est l'oraison…




Christianisme / Catholicisme 1213 | 
Le château intérieur, premières Demeures, extraits du chapitre I 







M ets donc le levier en toi et quitte-toi ! Car, en vérité ! si tu ne te fuis pas d'abord, alors, où que tu fuies, tu trouveras toujours empêchement et trouble. Les gens qui cherchent la paix dans les choses extérieures : dans les lieux et dans les modalités, par les hommes ou par les choses, par l'absence de logis, la pauvreté et la bassesse de condition - quelque bonne apparence que cela puisse avoir, tout cela n'est pourtant rien et ne donne pas la paix ! Ceux qui cherchent ainsi, cherchent tout à fait à contresens : plus ils vont loin moins ils trouvent ce qu'ils cherchent. Ils vont comme quelqu'un qui s'est trompé de chemin : plus il va loin plus il s'égare. Qui quitte sa volonté, qui se quitte lui-même, il a quitté le monde entier, aussi bien que si celui-ci était son bien propre et s'il l'avait possédé avec pleine puissance.




Christianisme 1182 | 
Oeuvres, Gallimard 1987 







C reuse au-dedans de toi. Au-dedans de toi est la source du bien, et une source qui peut toujours jaillir, si tu creuses toujours.




Philosophie / Stoïcisme 1087 | 
Livre VII,49, Edition Garnier-Flammarion.1964 Traduction de Mario Meunier. 







T u peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même.




Philosophie / Stoïcisme 1082 | 
Livre IV,3, Edition Garnier-Flammarion.1964 Traduction de Mario Meunier. 







S eule sous le Ciel l'authenticité parfaite est capable d'aller au bout de la nature. Être capable d'aller au bout de la nature, c'est être capable d'aller au bout de celle de l'homme, ce qui signifie aller au bout de celle de tout être. Celui qui en est capable est à même de participer du processus génératif du Ciel-Terre; participer de ce processus, c'est former une triade avec le Ciel et la Terre.




Confucianisme 711 | 
§22, traduction Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997, sur Zhou Dunyi 
autre traduction possible : Seul sous le Ciel le sage qui a atteint la suprême authenticité est capable de réaliser pleinement sa nature. Étant capable de cela, il peut amener autrui à réaliser pleinement sa propre nature. Étant capable de cela, il peut amener toute chose à réaliser pleinement sa nature. Étant capable de cela, il est à même de participer du processus transformateur et nourricier du Ciel-Terre. Étant à même de faire cela il l'est alors de former une triade avec le Ciel-Terre.
Remarque : L'appréhension du Ciel par l'homme ne se fait pas ailleurs qu'en l'homme lui-même. Le Ciel n'est donc pas un au-delà de l'homme, un ailleurs accessible uniquement par un grand saut (la mort ou la grâce) : le Ciel est la part la plus authentique de l'homme en tant qu'être capable de se transcender lui-même toujours davantage dans sa propre humanité. Cela [cette citation] fait écho à Mencius pour qui est " authentique " celui qui réalise pleinement son humanité, ayant pris conscience que son existence est en étroite interdépendance et interaction avec l'ensemble de toutes les autres : " Mencius dit: " Les dix mille êtres sont présents dans leur totalité en moi. Y a-t-il joie plus grande que de voir, en m'examinant moi-même, que je suis authentique ? Peut-on être plus proche du but dans sa quête d'humanité que lorsqu'on s'efforce à la mansuétude ? " (Mencius, VII A 4)







Q ui ne s'est pas rencontré soi-même, comment pourrait-il rencontrer Dieu?




Christianisme / Catholicisme 670 | 
La Montée au fond du cœur, année 1953, F. X. de Guibert, 1986, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 143-145 







S i mon enseignement diffère des autres, c'est que chez moi tout est spontané. J'ai beau avoir tenu des milliers de propos, ils n'expriment que ce qui est en moi sans y ajouter aucune fioriture. Quelqu'un disait de moi récemment : " A part cette seul phrase (de Mencius que Lu se plaît à citer à tout bout de champ), " commence par consolider ce qu'il y a de grand en toi ", il n'a pas d'autre tour dans son sac. " Quand on me l'a raconté, j'ai dit : " Il n'y a rien de plus vrai ! ".




Confucianisme / Néo-confucianisme 668 | 
Lu Jiuyuan ji 34, p. 400, cité et traduit par Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997 





Page:  1 |2





Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥