Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



La mystique Orthodoxe

Onelittleangel > Christianisme > Orthodoxie
61  citations  | Page 2 / 2





M oi aussi, j'ai perdu la grâce Et, d'une seule voix, je crie avec Adam :" Sois miséricordieux envers moi, Seigneur. Donne-moi un esprit d'humilité et d'amour. "Ô amour du Seigneur! Celui qui t'a connu, sans se lasser te cherche jour et nuit, et s'écrie : " Je te désire, Seigneur, et je te cherche avec des larmes. Comment pourrai je ne pas te chercher ? Tu m'as donné de te connaître par le Saint-Esprit, Et cette connaissance divine entraîne mon âme à te chercher en pleurant. "
Adam pleurait: " Il n'y a point de douceur pour moi dans le désert. Il n'y en a point dans les hautes montagnes, ni dans les prairies, Ni dans les forêts, ni dans le chant des oiseaux ; Rien ne m'est doux. Mon âme est dans une profonde affliction, car j'ai offensé mon Dieu. Et si le Seigneur me prenait à nouveau dans le Paradis, même là, je souffrais et pleurerais Pourquoi ai-je offensé le Dieu que j'aime ? "





Christianisme / Orthodoxie 1750 | 
Les Lamentations d'Adam 







A dam languissait sur terre et sanglotait amèrement. La terre ne lui était pas douce, Et il soupirait après Dieu en clamant: " Mon âme languit après le Seigneur, et je le cherche avec larmes. Comment ne le chercherais-je pas ? Quand j'étais avec lui, mon âme était joyeuse et sereine, Et l'Ennemi n'avait point d'accès auprès de moi. Mais, à présent, l'esprit mauvais a pris pouvoir sur moi, Agite et fait souffrir mon âme. C'est pourquoi mon âme désire à en mourir le Seigneur; Mon esprit s'élève vers Dieu, et rien sur terre ne peut me réjouir. Rien ne peut consoler mon âme, Mais elle désire de nouveau voir le Seigneur, et être comblée par lui. Je ne puis l'oublier un seul instant, et mon âme languit après lui ; Ma peine est si grande que je pleure en gémissant : Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de ta créature tombée.




Christianisme / Orthodoxie 1749 | 
Les Lamentations d'Adam 







J e vous en supplie, faites un essai. Si quelqu’un vous offense, ou vous méprise, ou vous arrache ce qui vous appartient, ou persécute l’Église, priez le Seigneur en disant : « Seigneur, nous sommes tous tes créatures ; aie pitié de tes serviteurs et tourne-les vers le repentir. » Alors, tu porteras perceptiblement la grâce dans ton âme. Au commencement, force ton cœur à aimer tes ennemis ; le Seigneur, voyant ta bonne intention, t’aidera en tout, et l’expérience elle-même t’instruira. Mais celui qui pense du mal de ses ennemis, l’amour de Dieu n’est pas en lui, et il n’a pas connu Dieu.
Quand tu prieras pour tes ennemis, la paix viendra sur toi ; et tu aimeras tes ennemis, sache qu’une grande grâce divine vit en toi ; je ne dis pas qu’elle soit déjà parfaite, mais elle est suffisante pour le salut. Si, par contre, tu injuries tes ennemis, c’est le signe qu’un esprit mauvais vit en toi et qu’il introduit dans ton cœur de mauvaises pensées ; car, comme l’a dit le Seigneur, c’est du cœur que jaillissent les bonnes ou les mauvaises pensées .





Christianisme / Orthodoxie 1748 | 
Archimandrite Sophrony, Starets Silouane : Moine du Mont Athos. Vie - Doctrine - Écrits, Éditions Présence, Sisteron, 1995 







A moins de prier pour les ennemis, l’âme ne peut pas avoir de paix. L’âme à laquelle la grâce de Dieu a enseigné à prier, aime avec compassion toute créature, et tout particulièrement l’homme. Sur la Croix, le Seigneur a souffert pour les hommes, et son âme a été dans l’agonie pour chacun de nous.




Christianisme / Orthodoxie 1747 | 
Archimandrite Sophrony, Starets Silouane : Moine du Mont Athos. Vie - Doctrine - Écrits, Éditions Présence, Sisteron, 1995 







L ’homme qui porte en lui le Saint-Esprit, même si ce n’est pas en plénitude, souffre pour tous les hommes jour et nuit ; son cœur est plein de compassion pour toute créature de Dieu et surtout pour les hommes qui ne connaissent pas Dieu ou s’opposent à lui, et qui, pour cette raison, iront dans le feu des tourments. Il prie pour eux jour et nuit, plus que pour lui-même, afin que tous se repentent et connaissent le Seigneur. […]
Le Seigneur m’a appris l’amour des ennemis. Privés de la grâce divine, nous ne pouvons pas aimer les ennemis, mais l’Esprit Saint apprend à aimer ; et alors on aura de la compassion même pour les démons, car ils se sont détachés du bien, ils ont perdu l’humilité et l’amour de Dieu.





Christianisme / Orthodoxie 1746 | 
Archimandrite Sophrony, Starets Silouane : Moine du Mont Athos. Vie - Doctrine - Écrits, Éditions Présence, Sisteron, 1995 







S i nous prenons l’habitude de prier de tout notre cœur
pour nos ennemis et de les aimer,
la paix demeurera toujours dans nos âmes
C’est une grande œuvre devant Dieu
que de prier pour ceux qui nous offensent
et qui nous font souffrir.





Christianisme / Orthodoxie 1745 | 
Archimandrite Sophrony, Starets Silouane : Moine du Mont Athos. Vie - Doctrine - Écrits, Éditions Présence, Sisteron, 1995 







L a guerre la plus dure c'est la guerre contre soi-meme. Il faut arriver a se desarmer.
J'ai mene cette guerre pendant des annees, elle a a ete terrible. Mais je suis desarme.
Je n'ai plus peur de rien, car l'amour chasse la peur.
Je suis desarme de la volonte d'avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres, je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispe sur mes richesses.
J'accueille et je partage. Je ne tiens pas particulierement a mes idees,a mes projets. Si l'on m'en presente de meilleurs, ou plutot non, pas meilleurs, mais bons, j'accepte sans regret.
J'ai renonce au comparatif.
Ce qui est bon, vrai, reel est toujours pour moi le meilleur. C'est pourquoi je n'ai plus peur.
Quand on n'a plus rien, on n'a plus peur.
Si l'on se desarme, si l'on se depossede, si l'on s'ouvre au Dieu-Homme qui fait toutes choses nouvelles, alors Lui efface le
mauvais passe et nous rend un temps neuf ou tout est possible.





Christianisme / Orthodoxie 1298 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.155 







L 'existence de la personne a pour condition la liberté.
C'est la personne qui fait la dignité de l'homme.





Christianisme / Orthodoxie 601 | 
De l'esclavage et de la liberté de l'homme, trad. S. Jankélévitch, Aubier, 1946 / Desclée de Brouwer, 1990, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 42-43 







L a grande masse de l'humanité ne tient point à la liberté, et ne la recherche pas.




Christianisme / Orthodoxie 600 | 
Essai d'autobiographie Spirituelle, trad. E. Belenson, Buchet-Chastel, 1958 / 1992, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 42-43 







D ans le Christ, Dieu devient visage,
et l'homme à son tour connaît le sien.





Christianisme / Orthodoxie 298 | 
Le Sens de la création, trad. L. julien-Cain, Desclée de Brouwer, 1955 / 1976, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 42-43 







L a perfection absolue de la divinité concilie en elle l'absolu repos et l'absolu mouvement.




Christianisme / Orthodoxie 6 | 
Esprit et Liberté, trad. I. P. et H. M., "Je sers -, 1933 / Desclée de Brouwer, 1984, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 42-43  





Page:  1 |2



En savoir + : Histoire et dogmes de la religion orthodoxe




Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥