Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



Les confessions chrétiennes
Onelittleangel > Christianisme
Les confessions chrétiennes
A- A A+

Christianisme : Les confessions chrétiennes

À partir du XVIe siècle, le Christianisme connaît donc trois grandes branches: le Catholicisme, l'othodoxie et le protestantisme . Chacune des confessions s'est développée en relation avec une culture qu'elle a fécondée: le Catholicisme et le protestantisme ont marqué la culture occidentale; l' orthodoxie , le monde oriental et l'Europe de l'Est.

Le Catholicisme
L'Église, qui avait son centre à Rome et a retenu le terme de catholique (en grec, «universel») dès le Ive siècle, au concile de Nicée (325), est dotée d'une organisation centralisée et hiérarchisée. Le pouvoir y est exercé par le pape et les conciles œcuméniques. Le pape, à Rome, constitue l'unité visible de l'Église. La médiation entre Dieu et les fidèles est assurée par les autorités religieuses, qui transmettent et gèrent le salut offert aux êtres humains dans plusieurs domaines, notamment celui de l'enseignement et celui de la distribution de la grâce. Un autre élément de médiation est la messe, conçue comme un sacrifice où se renouvelle le don de Jésus Christ sur la croix dans le sacrement de l'eucharistie. Les sacrements, au nombre de sept, nécessaires à la réception de la grâce, sont dispensés par les prêtres. Une autre médiation apparaît dans le culte de la Vierge Marie et dans celui des saints.

L'orthodoxie

Le contenu de la foi y remonte à la formulation des premiers siècles. L'orthodoxie («l'opinion ou la foi droite», en grec) s'en tient en effet aux dogmes définis par les huit premiers conciles œcuméniques. Fidèle aux origines, elle se caractérise par une relation de collégialité entre les Églises, qui sont autocéphales et élisent leurs propres chefs. Le patriarche de Constantinople (aujourd'hui Istanbul) conserve une primauté d'honneur: il convoque des conférences panorthodoxes, placées sous le signe d'interdépendance des Églises. Les prêtres orthodoxes (mais non les moines) peuvent se marier.

Le protestantisme

Le terme de protestant se réfère à un événement historique: en 1529, les princes allemands favorables à la Réforme protestèrent contre l'attitude de Charles Quint, qui exigeait la soumission de tous à Rome. Le protestantisme connaît un grand morcellement ecclésiastique, conséquence de son choix en faveur de la liberté de conscience. Les Églises protestantes ont en commun leur conception de l'Église, le refus de médiations dans la gestion de la grâce, et l'affirmation de la responsabilité personnelle dans les choix éthiques. L'organisation ecclésiastique est l'affaire des communautés, qui se donnent des règles communes sur des bases démocratiques. Le culte protestant se caractérise par l'importance donnée à la parole (prédication) et par l'administration de deux sacrements: le baptême et la Cène. Les pasteurs sont mariés et, dans la quasi-totalité des Églises, les femmes ont accès aux ministères. Le face-à-face de l'homme avec Dieu supprime toutes les autres médiations, en particulier celle d'une hiérarchie et d'un clergé.


  
  
  
  
  






♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥