Onelittleangel.com

Wang Yangming
Une nouvelle disgrace…
Onelittleangel > Confucianisme / Néo-confucianisme > Wang Yangming

Sur cette page: Une nouvelle disgrace…
A- A A+

Wang Yangming : Une nouvelle disgrace…

Wang Yangming Wang Yang Ming retomba, une fois de plus, en disgrâce vis à vis de la cour impériale et l’un de ses disciples Chi Yuan Heng , accusé de trahison, fut emprisonné et torturé. Il mourut cinq jours après avoir été innocenté et relâché.
Le nouvel empereur Chia Ching conseillé par ses favoris qui exécraient Wang décida de le mettre à la retraite forcée dans son fief de Yueh. Il attribua à Wang le titre de Comte de Hsin Chien, une récompense de mille pécules de riz pour trois générations et un certificat exemptant tous ses descendants d’une punition criminelle.

De 1521 à 1527 Wang Yang Mingse retira donc à Yue. Cela lui permit de continuer à transmettre sa fameuse doctrine et à accueillir des partisans de plus en plus nombreux et enthousiastes.
On vint de toute la Chine pour profiter de son enseignement... des lettrés, des savants, des militaires, des fonctionnaires en retraite se pressaient pour suivre son cours magistral qui, certains jours, comptait plus de cent personnes.
Ses détracteurs à la cour se rendirent compte que cette retraite forcée avait encore affermi sa réputation et son audience. Wang Yang Ming était en train de rédiger son " Enquête sur le Grand Enseignement " qui dénonçait le détournement de la pensée et des écrits de Confucius au " profit du pouvoir et pour le pouvoir du profit " lorsqu’il fut officiellement mandaté pour aller réprimer une révolte à Nan An dans le Kiangsi.

Wang Yang Ming emmena avec lui deux de ses disciples Wang Chi et Chien Te Hung qui travaillaient sur sa " Doctrine des Quatre Axiomes " et, comme d’habitude, il pacifia la région et rétablit, en sus de l’ordre, le droit. Il ouvrit plusieurs collèges et institutions sociales.
Mais sur le chemin du retour, pris d’un coup de froid, il mourut à proximité de Nan An le vingt neuvième jour du onzième mois de la septième année de Chia Ching soit le 10 janvier 1529. Profitant de ce fait, ses adversaires firent immédiatement supprimer ses privilèges héréditaires et interdire son enseignement.
Ses disciples furent pourchassés et parfois condamnés pour propagation de thèses hérétiques et non respect des anciennes traditions.

Une réhabilitation sans précédent en Chine… impériale
Ce ne sera qu’en 1567, soit trente huit ans après la mort de Wang Yang Ming, que l’empereur Lung Ching le réhabilitera officiellement lui restituant son titre familial héréditaire et l’élevant à celui de Marquis de Hsin Chen avec la distinction rarissime de Wen Cheng (Achèvement de la Culture).

En 1584 fut publié un décret impérial par lequel il était décidé qu’on offrirait chaque année, et pour l’éternité, un sacrifice à Wang Yang Ming dans le Temple de Confucius...

Pendant toute la dynastie Ming, de 1368 à 1644, cet honneur ne fut rendu qu’à quatre personnes. Ce faisant l’empereur lui-même concédait, enfin, l’importance de Wang Yang Ming tant pour l’histoire de la Chine que pour la pensée chinoise.

Source: www.tao-yin.com


  
  
  


Source : Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise



Livres sacrés des Religions du Monde
Chronologie des Religions du Monde
Calendrier sacré des Religions du Monde
Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com