2 Rois
Onelittleangel > > 2 Rois  >
(20 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

7. 1  
Elisée dit: « Ecoutez la parole de Yahweh: Ainsi dit Yahweh: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle, et deux mesures d'orge pour un sicle, à la porte de Samarie. »

Élisée dit: Écoutez la parole de l'Éternel! Ainsi parle l'Éternel: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d'orge pour un sicle, à la porte de Samarie. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰ̃πεν Ελισαιε ἄκουσον λόγον κυρίου τάδε λέγει κύριος ὡς ἡ ὥρα αὕτη αὔριον μέτρον σεμιδάλεως σίκλου καὶ δίμετρον κριθω̃ν σίκλου ἐν ται̃ς πύλαις Σαμαρείας (Ⅲ)

*****

Dixit autem Eliseus : Audite verbum Domini : Hæc dicit Dominus : In tempore hoc cras modius similæ uno statere erit, et duo modii hordei statere uno, in porta Samariæ. (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃7   ויאמר אלישע שמעו דבר יהוה כה אמר יהוה כעת מחר סאה סלת בשקל וסאתים שערים בשקל בשער שמרון ‬ (Ⅴ)

*****

Et Élisée dit: Écoutez la parole de l’Éternel. Ainsi dit l’Éternel: Demain à cette heure-ci, la mesure de fleur de farine sera à un sicle, et les deux mesures d’orge à un sicle, à la porte de Samarie. (Ⅵ)

*****

Alors Elisée dit : Ecoutez la parole de l’Eternel. Ainsi a dit l’Eternel : Demain à cette heure-ci [on donnera] le sat de fine farine pour un sicle, et les deux sats d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie. (Ⅶ)

*****

Alors Élisée dit: Écoutez la parole de l'Éternel. Ainsi a dit l'Éternel: Demain, à cette heure, la mesure de fine farine sera à un sicle, et la double mesure d'orge à un sicle, à la porte de Samarie. (Ⅷ)

*****

7. 2  
L'officier sur la main duquel s'appuyait le roi répondit à l'homme de Dieu et dit: « Quand Yahweh ferait des fenêtres au ciel, cela pourrait-il arriver? » Elisée dit: « Voici que tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras point. »

L'officier sur la main duquel s'appuyait le roi répondit à l'homme de Dieu: Quand l'Éternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle? Et Élisée dit: Tu le verras de tes yeux; mais tu n'en mangeras point. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀπεκρίθη ὁ τριστάτης ἐφ' ὃν ὁ βασιλεὺς ἐπανεπαύετο ἐπὶ τὴν χει̃ρα αὐτου̃ τω̨̃ Ελισαιε καὶ εἰ̃πεν ἰδοὺ ποιήσει κύριος καταρράκτας ἐν οὐρανω̨̃ μὴ ἔσται τὸ ῥη̃μα του̃το καὶ Ελισαιε εἰ̃πεν ἰδοὺ σὺ ὄψη̨ τοι̃ς ὀφθαλμοι̃ς σου καὶ ἐκει̃θεν οὐ φάγη̨ (Ⅲ)

*****

Respondens unus de ducibus, super cujus manum rex incumbebat, homini Dei, ait : Si Dominus fecerit etiam cataractas in cælo, numquid poterit esse quod loqueris ? Qui ait : Videbis oculis tuis, et inde non comedes. (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃7   ויען השליש אשר למלך נשען על ידו את איש האלהים ויאמר הנה יהוה עשה ארבות בשמים היהיה הדבר הזה ויאמר הנכה ראה בעיניך ומשם לא תאכל ס‬ (Ⅴ)

*****

Et le capitaine, sur la main duquel le roi s’appuyait, répondit à l’homme de Dieu, et dit: Voici, quand l’Éternel ferait des fenêtres aux cieux, cela arriverait-il? Et Élisée dit: Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n’en mangeras pas. (Ⅵ)

*****

Mais un capitaine, sur la main duquel le Roi s’appuyait, répondit à l’homme de Dieu, et dit : Quand l’Eternel ferait maintenant des ouvertures au ciel, cela arriverait-il ? Et Elisée dit : Voilà, tu le verras de tes yeux, mais tu n’en mangeras point. (Ⅶ)

*****

Mais l'officier, sur la main duquel le roi s'appuyait, répondit à l'homme de Dieu, et dit: Quand l'Éternel ferait maintenant des fenêtres au ciel, cela arriverait-il? Et Élisée dit: Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras point. (Ⅷ)

*****

7. 3  
Il y avait à l'entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l'un à l'autre: « Pourquoi resterions-nous ici jusqu'à ce que nous mourrions?

Il y avait à l'entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l'un à l'autre: Quoi! resterons-nous ici jusqu'à ce que nous mourions? (Ⅰ)

*****

καὶ τέσσαρες ἄνδρες ἠ̃σαν λεπροὶ παρὰ τὴν θύραν τη̃ς πόλεως καὶ εἰ̃πεν ἀνὴρ πρὸς τὸν πλησίον αὐτου̃ τί ἡμει̃ς καθήμεθα ὡ̃δε ἕως ἀποθάνωμεν (Ⅲ)

*****

Quatuor ergo viri erant leprosi juxta introitum portæ : qui dixerunt ad invicem : Quid hic esse volumus donec moriamur ? (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃7   וארבעה אנשים היו מצרעים פתח השער ויאמרו איש אל רעהו מה אנחנו ישבים פה עד מתנו ‬ (Ⅴ)

*****

Et il y avait à l’entrée de la porte quatre hommes lépreux, et ils se dirent l’un à l’autre: Pourquoi sommes-nous assis ici jusqu’à ce que nous mourions? (Ⅵ)

*****

Or il y avait à l’entrée de la porte quatre hommes lépreux, et ils dirent l’un à l’autre : Pourquoi demeurons-nous ici, jusqu’à ce que nous mourions ? (Ⅶ)

*****

Or, il y avait à l'entrée de la porte quatre lépreux; et ils se dirent l'un à l'autre: Pourquoi demeurons-nous ici jusqu'à ce que nous mourions? (Ⅷ)

*****

7. 4  
Si nous prenons le parti d'entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; si nous restons ici, nous mourrons également. Venez donc et jetons-nous dans le camp des Syriens; s'ils nous laissent la vie, nous vivrons, et s'ils nous font mourir, nous mourrons. »

Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens; s'ils nous laissent vivre, nous vivrons et s'ils nous font mourir, nous mourrons. (Ⅰ)

*****

ἐὰν εἴπωμεν εἰσέλθωμεν εἰς τὴν πόλιν καὶ ὁ λιμὸς ἐν τη̨̃ πόλει καὶ ἀποθανούμεθα ἐκει̃ καὶ ἐὰν καθίσωμεν ὡ̃δε καὶ ἀποθανούμεθα καὶ νυ̃ν δευ̃τε καὶ ἐμπέσωμεν εἰς τὴν παρεμβολὴν Συρίας ἐὰν ζωογονήσωσιν ἡμα̃ς καὶ ζησόμεθα καὶ ἐὰν θανατώσωσιν ἡμα̃ς καὶ ἀποθανούμεθα (Ⅲ)

*****

sive ingredi voluerimus civitatem, fame moriemur : sive manserimus hic, moriendum nobis est : venite ergo, et transfugiamus ad castra Syriæ : si pepercerint nobis, vivemus : si autem occidere voluerint, nihilominus moriemur. (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃7   אם אמרנו נבוא העיר והרעב בעיר ומתנו שם ואם ישבנו פה ומתנו ועתה לכו ונפלה אל מחנה ארם אם יחינו נחיה ואם ימיתנו ומתנו ‬ (Ⅴ)

*****

Si nous disons: Entrons dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons assis ici, nous mourrons. Et maintenant, venez, et passons dans le camp des Syriens: s’ils nous laissent vivre, nous vivrons; et s’ils nous font mourir, nous mourrons. (Ⅵ)

*****

Si nous parlons d’entrer dans la ville, la famine y est, et nous mourrons là ; et si nous demeurons ici, nous mourrons aussi. Maintenant donc venez, et glissons-nous au camp des Syriens ; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons, et s’ils nous font mourir, nous mourrons. (Ⅶ)

*****

Si nous parlons d'entrer dans la ville, la famine y est, et nous y mourrons; et si nous demeurons ici, nous mourrons également. Venez donc, et glissons-nous dans le camp des Syriens. S'ils nous laissent vivre, nous vivrons; et s'ils nous font mourir, nous mourrons. (Ⅷ)

*****

7. 5  
Ils se levèrent au crépuscule pour se rendre au camp des Syriens, et ils arrivèrent à l'entrée du camp des Syriens, et voici qu'il n'y avait personne.

Ils partirent donc au crépuscule, pour se rendre au camp des Syriens; et lorsqu'ils furent arrivés à l'entrée du camp des Syriens, voici, il n'y avait personne. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀνέστησαν ἐν τω̨̃ σκότει εἰσελθει̃ν εἰς τὴν παρεμβολὴν Συρίας καὶ ἠ̃λθον εἰς μέρος τη̃ς παρεμβολη̃ς Συρίας καὶ ἰδοὺ οὐκ ἔστιν ἀνὴρ ἐκει̃ (Ⅲ)

*****

Surrexerunt ergo vesperi, ut venirent ad castra Syriæ. Cumque venissent ad principium castrorum Syriæ, nullum ibidem repererunt. (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃7   ויקומו בנשף לבוא אל מחנה ארם ויבאו עד קצה מחנה ארם והנה אין שם איש ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils se levèrent au crépuscule pour entrer dans le camp des Syriens; et ils vinrent jusqu’au bout du camp des Syriens, et voici, il n’y avait personne. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi ils se levèrent avant le jour pour entrer au camp des Syriens, et ils vinrent jusqu’à l’un des bouts du camp, et voilà il n’y avait personne. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi, à l'entrée de la nuit, ils se levèrent pour aller au camp des Syriens, et vinrent jusqu'à l'une des extrémités du camp; et voici, il n'y avait personne. (Ⅷ)

*****

7. 6  
Le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d'une grande armée, et ils s'étaient dit l'un à l'autre: « Voici que le roi d'Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthéens et les rois des Egyptiens pour venir nous attaquer ».

Le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d'une grande armée, et ils s'étaient dit l'un à l'autre: Voici, le roi d'Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois des Égyptiens pour venir nous attaquer. (Ⅰ)

*****

καὶ κύριος ἀκουστὴν ἐποίησεν τὴν παρεμβολὴν Συρίας φωνὴν ἅρματος καὶ φωνὴν ἵππου καὶ φωνὴν δυνάμεως μεγάλης καὶ εἰ̃πεν ἀνὴρ πρὸς τὸν ἀδελφὸν αὐτου̃ νυ̃ν ἐμισθώσατο ἐφ' ἡμα̃ς βασιλεὺς Ισραηλ τοὺς βασιλέας τω̃ν Χετταίων καὶ τοὺς βασιλέας Αἰγύπτου του̃ ἐλθει̃ν ἐφ' ἡμα̃ς (Ⅲ)

*****

Siquidem Dominus sonitum audiri fecerat in castris Syriæ, curruum, et equorum, et exercitus plurimi : dixeruntque ad invicem : Ecce mercede conduxit adversum nos rex Israël reges Hethæorum et Ægyptiorum, et venerunt super nos. (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃7   ואדני השמיע את מחנה ארם קול רכב קול סוס קול חיל גדול ויאמרו איש אל אחיו הנה שכר עלינו מלך ישראל את מלכי החתים ואת מלכי מצרים לבוא עלינו ‬ (Ⅴ)

*****

Car le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d’une grande armée; et ils se dirent l’un à l’autre: Voici, le roi d’Israël a pris à sa solde contre nous les rois des Héthiens et les rois des Égyptiens, pour venir sur nous. (Ⅵ)

*****

Car le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chariots, et un bruit de chevaux, et un bruit d’une grande armée ; de sorte qu’ils avaient dit l’un à l’autre : Voilà le Roi d’Israël a payé les Rois des Héthiens, et les Rois des Egyptiens pour venir contre nous. (Ⅶ)

*****

Car le Seigneur avait fait entendre dans le camp des Syriens un bruit de chars et un bruit de chevaux, le bruit d'une grande armée, de sorte qu'ils s'étaient dit l'un à l'autre: Voici, le roi d'Israël a payé les rois des Héthiens et les rois d'Égypte, pour venir contre nous. (Ⅷ)

*****

7. 7  
Et, se levant, ils avaient pris la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu'il était, et ils s'étaient enfuis pour sauver leur vie.

Et ils se levèrent et prirent la fuite au crépuscule, abandonnant leurs tentes, leurs chevaux et leurs ânes, le camp tel qu'il était, et ils s'enfuirent pour sauver leur vie. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀνέστησαν καὶ ἀπέδρασαν ἐν τω̨̃ σκότει καὶ ἐγκατέλιπαν τὰς σκηνὰς αὐτω̃ν καὶ τοὺς ἵππους αὐτω̃ν καὶ τοὺς ὄνους αὐτω̃ν ἐν τη̨̃ παρεμβολη̨̃ ὡς ἔστιν καὶ ἔφυγον πρὸς τὴν ψυχὴν ἑαυτω̃ν (Ⅲ)

*****

Surrexerunt ergo, et fugerunt in tenebris, et dereliquerunt tentoria sua, et equos et asinos, in castris, fugeruntque animas tantum suas salvare cupientes. (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃7   ויקומו וינוסו בנשף ויעזבו את אהליהם ואת סוסיהם ואת חמריהם המחנה כאשר היא וינסו אל נפשם ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils se levèrent au crépuscule, et s’enfuirent; et ils abandonnèrent leurs tentes, et leurs chevaux, et leurs ânes, le camp tel quel; et ils s’enfuirent pour sauver leur vie. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi ils s’étaient levés avant le point du jour, et s’étaient enfuis, et ils avaient laissé leurs tentes, leurs chevaux, leurs ânes, et le camp comme il était ; et ils s’étaient enfuis pour [sauver] leur vie. (Ⅶ)

*****

Et ils s'étaient levés, et s'étaient enfuis à l'entrée de la nuit; et ils avaient laissé leurs tentes, leurs chevaux, leurs ânes, et le camp comme il était; et ils s'étaient enfuis pour sauver leur vie. (Ⅷ)

*****

7. 8  
Les lépreux, arrivés à l'entrée du camp, pénétrèrent dans une tente, et, après avoir bu et mangé, ils en emportèrent de l'argent, de l'or et des vêtements qu'ils allèrent cacher. Ils revinrent, pénétrèrent dans une autre tente et en emportèrent des objets qu'ils allèrent cacher de la même manière.

Les lépreux, étant arrivés à l'entrée du camp, pénétrèrent dans une tente, mangèrent et burent, et en emportèrent de l'argent, de l'or, et des vêtements, qu'ils allèrent cacher. Ils revinrent, pénétrèrent dans une autre tente, et en emportèrent des objets qu'ils allèrent cacher. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰση̃λθον οἱ λεπροὶ οὑ̃τοι ἕως μέρους τη̃ς παρεμβολη̃ς καὶ εἰση̃λθον εἰς σκηνὴν μίαν καὶ ἔφαγον καὶ ἔπιον καὶ ἠ̃ραν ἐκει̃θεν ἀργύριον καὶ χρυσίον καὶ ἱματισμὸν καὶ ἐπορεύθησαν καὶ ἐπέστρεψαν καὶ εἰση̃λθον εἰς σκηνὴν ἄλλην καὶ ἔλαβον ἐκει̃θεν καὶ ἐπορεύθησαν καὶ κατέκρυψαν (Ⅲ)

*****

Igitur cum venissent leprosi illi ad principium castrorum, ingressi sunt unum tabernaculum, et comederunt et biberunt : tuleruntque inde argentum, et aurum, et vestes, et abierunt, et absconderunt : et rursum reversi sunt ad aliud tabernaculum, et inde similiter auferentes absconderunt. (Ⅳ)

*****

‫ 8  ׃7   ויבאו המצרעים האלה עד קצה המחנה ויבאו אל אהל אחד ויאכלו וישתו וישאו משם כסף וזהב ובגדים וילכו ויטמנו וישבו ויבאו אל אהל אחר וישאו משם וילכו ויטמנו ‬ (Ⅴ)

*****

Et ces lépreux vinrent jusqu’au bout du camp; et ils entrèrent dans une tente, et mangèrent et burent, et en emportèrent de l’argent, et de l’or, et des vêtements; et ils s’en allèrent et les cachèrent. Et ils retournèrent, et entrèrent dans une autre tente et en emportèrent du butin, et ils s’en allèrent et le cachèrent. (Ⅵ)

*****

Ces lépreux-là donc entrèrent jusqu’à l’un des bouts du camp, puis ils vinrent dans une tente, ils mangèrent, ils burent, ils prirent de là de l’argent, de l’or, et des vêtements, et ils s’en allèrent, et les cachèrent. Après quoi ils retournèrent et entrèrent dans une autre tente, et prirent de là aussi [des mêmes choses], et s’en allèrent, et les cachèrent. (Ⅶ)

*****

Ces lépreux pénétrèrent donc jusqu'à l'une des extrémités du camp, entrèrent dans une tente, et mangèrent et burent, y prirent de l'argent, de l'or et des vêtements, puis s'en allèrent et les cachèrent. Après quoi ils revinrent, et entrèrent dans une autre tente, et là aussi ils prirent du butin, qu'ils s'en allèrent cacher. (Ⅷ)

*****

7. 9  
Alors ils se dirent l'un à l'autre: « Nous n'agissons pas bien. Ce jour est un jour de bonne nouvelle; si nous gardons le silence et si nous attendons jusqu'à la lumière du matin, nous trouverons le châtiment. Venez donc et allons informer la maison du roi. »

Puis ils se dirent l'un à l'autre: Nous n'agissons pas bien! Cette journée est une journée de bonne nouvelle; si nous gardons le silence et si nous attendons jusqu'à la lumière du matin, le châtiment nous atteindra. Venez maintenant, et allons informer la maison du roi. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰ̃πεν ἀνὴρ πρὸς τὸν πλησίον αὐτου̃ οὐχ οὕτως ἡμει̃ς ποιου̃μεν ἡ ἡμέρα αὕτη ἡμέρα εὐαγγελίας ἐστίν καὶ ἡμει̃ς σιωπω̃μεν καὶ μένομεν ἕως φωτὸς του̃ πρωὶ καὶ εὑρήσομεν ἀνομίαν καὶ νυ̃ν δευ̃ρο καὶ εἰσέλθωμεν καὶ ἀναγγείλωμεν εἰς τὸν οἰ̃κον του̃ βασιλέως (Ⅲ)

*****

Dixeruntque ad invicem : Non recte facimus : hæc enim dies boni nuntii est. Si tacuerimus et noluerimus nuntiare usque mane, sceleris arguemur : venite, eamus, et nuntiemus in aula regis. (Ⅳ)

*****

‫ 9  ׃7   ויאמרו איש אל רעהו לא כן אנחנו עשים היום הזה יום בשרה הוא ואנחנו מחשים וחכינו עד אור הבקר ומצאנו עוון ועתה לכו ונבאה ונגידה בית המלך ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils se dirent l’un à l’autre: Nous ne faisons pas bien. Ce jour est un jour de bonnes nouvelles, et nous nous taisons. Si nous attendons jusqu’à la lumière du matin, l’iniquité nous trouvera. Et maintenant, venez, allons et rapportons-le à la maison du roi. (Ⅵ)

*****

Alors ils dirent l’un à l’autre : Nous ne faisons pas bien ; ce jour est un jour de bonnes nouvelles, et nous ne disons mot ! si nous attendons jusqu’à ce que le jour soit venu, l’iniquité nous trouvera ; maintenant donc venez, allons, et faisons-le savoir à la maison du Roi. (Ⅶ)

*****

Alors ils se dirent l'un à l'autre: Nous ne faisons pas bien; ce jour est un jour de bonnes nouvelles, et nous gardons le silence! Si nous attendons jusqu'à ce que le jour soit venu, le châtiment nous atteindra. Venez donc, allons l'annoncer à la maison du roi. (Ⅷ)

*****

7. 10  
Ils partirent et, ayant appelé les gardes de la porte de la ville, ils leur firent ce rapport: « Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voici qu'il n'y a personne, ni aucune voix d'homme; il n'y a que des chevaux attachés, des ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. »

Ils partirent, et ils appelèrent les gardes de la porte de la ville, auxquels ils firent ce rapport: Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voici, il n'y a personne, on n'y entend aucune voix d'homme; il n'y a que des chevaux attachés et des ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰση̃λθον καὶ ἐβόησαν πρὸς τὴν πύλην τη̃ς πόλεως καὶ ἀνήγγειλαν αὐτοι̃ς λέγοντες εἰσήλθομεν εἰς τὴν παρεμβολὴν Συρίας καὶ ἰδοὺ οὐκ ἔστιν ἐκει̃ ἀνὴρ καὶ φωνὴ ἀνθρώπου ὅτι εἰ μὴ ἵππος δεδεμένος καὶ ὄνος καὶ αἱ σκηναὶ αὐτω̃ν ὡς εἰσίν (Ⅲ)

*****

Cumque venissent ad portam civitatis, narraverunt eis, dicentes : Ivimus ad castra Syriæ, et nullum ibidem reperimus hominem, nisi equos et asinos alligatos, et fixa tentoria. (Ⅳ)

*****

‫ 10 ׃7   ויבאו ויקראו אל שער העיר ויגידו להם לאמר באנו אל מחנה ארם והנה אין שם איש וקול אדם כי אם הסוס אסור והחמור אסור ואהלים כאשר המה ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils vinrent et crièrent aux portiers de la ville, et leur rapportèrent, disant: Nous sommes venus dans le camp des Syriens; et voici, il n’y avait personne, ni voix d’homme, seulement les chevaux attachés, et les ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. (Ⅵ)

*****

Ils vinrent donc, et crièrent aux portiers de la ville, et leur firent entendre, en disant : Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voilà, il n’y a personne, et on n’y entend la voix d’aucun homme ; mais il y a seulement des chevaux attachés, et des ânes attachés, et les tentes sont comme elles étaient. (Ⅶ)

*****

Ils s'en allèrent donc, appelèrent les gardes des portes de la ville, et le leur annoncèrent, en disant: Nous sommes allés au camp des Syriens; et voici, il n'y a personne, et on n'y entend la voix d'aucun homme; mais il n'y a que des chevaux et des ânes attachés, et les tentes telles qu'elles étaient. (Ⅷ)

*****

7. 11  
Les gardes de la porte poussèrent des cris et portèrent la nouvelle à l'intérieur de la maison du roi.

Les gardes de la porte crièrent, et ils transmirent ce rapport à l'intérieur de la maison du roi. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐβόησαν οἱ θυρωροὶ καὶ ἀνήγγειλαν εἰς τὸν οἰ̃κον του̃ βασιλέως ἔσω (Ⅲ)

*****

Ierunt ergo portarii, et nuntiaverunt in palatio regis intrinsecus. (Ⅳ)

*****

‫ 11 ׃7   ויקרא השערים ויגידו בית המלך פנימה ‬ (Ⅴ)

*****

Et les portiers le crièrent et le rapportèrent dans la maison du roi, à l’intérieur. (Ⅵ)

*****

Alors les portiers s’écrièrent ; et le firent entendre dans la maison du Roi. (Ⅶ)

*****

Alors les gardes des portes crièrent, et transmirent ce rapport à la maison du roi. (Ⅷ)

*****

7. 12  
Le roi se leva de nuit, et il dit à ses serviteurs: « Je veux vous apprendre ce que nous font les Syriens. Sachant que nous sommes affamés, ils ont quitté leur camp pour se cacher dans les champs, et ils se sont dit: Quand ils sortiront de la ville, nous les saisirons vivants, et nous entrerons dans la ville. »

Le roi se leva de nuit, et il dit à ses serviteurs: Je veux vous communiquer ce que nous font les Syriens. Comme ils savent que nous sommes affamés, ils ont quitté le camp pour se cacher dans les champs, et ils se sont dit: Quand ils sortiront de la ville, nous les saisirons vivants, et nous entrerons dans la ville. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀνέστη ὁ βασιλεὺς νυκτὸς καὶ εἰ̃πεν πρὸς τοὺς παι̃δας αὐτου̃ ἀναγγελω̃ δὴ ὑμι̃ν ἃ ἐποίησεν ἡμι̃ν Συρία ἔγνωσαν ὅτι πεινω̃μεν ἡμει̃ς καὶ ἐξη̃λθαν ἐκ τη̃ς παρεμβολη̃ς καὶ ἐκρύβησαν ἐν τω̨̃ ἀγρω̨̃ λέγοντες ὅτι ἐξελεύσονται ἐκ τη̃ς πόλεως καὶ συλλημψόμεθα αὐτοὺς ζω̃ντας καὶ εἰς τὴν πόλιν εἰσελευσόμεθα (Ⅲ)

*****

Qui surrexit nocte, et ait ad servos suos : Dico vobis quid fecerint nobis Syri : sciunt quia fame laboramus, et idcirco egressi sunt de castris, et latitant in agris, dicentes : Cum egressi fuerint de civitate, capiemus eos vivos, et tunc civitatem ingredi poterimus. (Ⅳ)

*****

‫ 12 ׃7   ויקם המלך לילה ויאמר אל עבדיו אגידה נא לכם את אשר עשו לנו ארם ידעו כי רעבים אנחנו ויצאו מן המחנה להחבה *בהשדה **בשדה לאמר כי יצאו מן העיר ונתפשם חיים ואל העיר נבא ‬ (Ⅴ)

*****

Et le roi se leva de nuit, et dit à ses serviteurs: Je veux vous dire ce que les Syriens nous ont fait: ils savent que nous avons faim, et ils sont sortis du camp pour se cacher dans les champs, disant: Ils sortiront hors de la ville, et nous les prendrons vivants, et nous entrerons dans la ville. (Ⅵ)

*****

Et le Roi se leva de nuit, et dit à ses serviteurs : Je vous dirai maintenant ce que les Syriens nous auront fait. Ils ont connu que nous sommes affamés, et ils seront sortis du camp pour se cacher aux champs, disant : Quand ils seront sortis hors de la ville, nous les prendrons vifs, et nous entrerons dans la ville. (Ⅶ)

*****

Et le roi se leva de nuit et dit à ses serviteurs: Je vais vous dire ce que les Syriens nous ont fait. Ils savent que nous sommes affamés. Ils seront donc sortis du camp pour se cacher dans la campagne, disant: Quand ils seront sortis de la ville, nous les prendrons vifs, et nous entrerons dans la ville. (Ⅷ)

*****

7. 13  
L'un de ses serviteurs prit la parole et dit: « Que l'on prenne cinq des chevaux survivants qui restent encore dans la ville, -- voici qu'ils sont comme toute la multitude d'Israël qui y est restée, voici qu'ils sont comme toute la multitude d'Israël qui se meurt, -- et nous enverrons voir. »

L'un des serviteurs du roi répondit: Que l'on prenne cinq des chevaux qui restent encore dans la ville, -ils sont comme toute la multitude d'Israël qui y est restée, ils sont comme toute la multitude d'Israël qui dépérit, -et envoyons voir ce qui se passe. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀπεκρίθη εἱ̃ς τω̃ν παίδων αὐτου̃ καὶ εἰ̃πεν λαβέτωσαν δὴ πέντε τω̃ν ἵππων τω̃ν ὑπολελειμμένων οἳ κατελείφθησαν ὡ̃δε ἰδού εἰσιν πρὸς πα̃ν τὸ πλη̃θος Ισραηλ τὸ ἐκλει̃πον καὶ ἀποστελου̃μεν ἐκει̃ καὶ ὀψόμεθα (Ⅲ)

*****

Respondit autem unus servorum ejus : Tollamus quinque equos qui remanserunt in urbe (quia ipsi tantum sunt in universa multitudine Israël, alii enim consumpti sunt), et mittentes, explorare poterimus. (Ⅳ)

*****

‫ 13 ׃7   ויען אחד מעבדיו ויאמר ויקחו נא חמשה מן הסוסים הנשארים אשר נשארו בה הנם ככל *ההמון **המון ישראל אשר נשארו בה הנם ככל המון ישראל אשר תמו ונשלחה ונראה ‬ (Ⅴ)

*****

Et un de ses serviteurs répondit et dit: Qu’on prenne donc cinq des chevaux restants, qui demeurent de reste dans la ville; voici, ils sont comme toute la multitude d’Israël qui est de reste en elle; voici, ils sont comme toute la multitude d’Israël qui a péri. Envoyons-les, et nous verrons. (Ⅵ)

*****

Qu’on prenne tout-à-l’heure cinq des chevaux qui sont demeurés de reste dans la ville ; [car] voilà c’est presque tout ce qui est resté du grand nombre des chevaux d’Israël, c’est là presque tout ce qui n’a point été consumé de cette multitude [de chevaux] d’Israël, et envoyons voir ce que c’est. (Ⅶ)

*****

Mais l'un de ses serviteurs répliqua: Que l'on prenne cinq des chevaux qui sont demeurés de reste dans la ville; voici, ils sont comme tout ce qui y est resté de la multitude d'Israël; ils sont comme toute la multitude d'Israël, qui est consumée. Envoyons-les, et voyons. (Ⅷ)

*****

7. 14  
On prit deux chars avec les chevaux, et le roi envoya des hommes sur les traces de l'armée des Syriens, en disant: « Allez et voyez. »

On prit deux chars avec les chevaux, et le roi envoya des messagers sur les traces de l'armée des Syriens, en disant: Allez et voyez. (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλαβον δύο ἐπιβάτας ἵππων καὶ ἀπέστειλεν ὁ βασιλεὺς Ισραηλ ὀπίσω του̃ βασιλέως Συρίας λέγων δευ̃τε καὶ ἴδετε (Ⅲ)

*****

Adduxerunt ergo duos equos, misitque rex in castra Syrorum, dicens : Ite, et videte. (Ⅳ)

*****

‫ 14 ׃7   ויקחו שני רכב סוסים וישלח המלך אחרי מחנה ארם לאמר לכו וראו ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils prirent deux chars avec leurs chevaux, et le roi envoya après le camp des Syriens, disant: Allez et voyez. (Ⅵ)

*****

Ils prirent donc deux chevaux de chariot, et ainsi le Roi envoya après le camp des Syriens, en disant : Allez, et voyez. (Ⅶ)

*****

Ils prirent donc deux chars avec leurs chevaux; et le roi les envoya après l'armée des Syriens, et leur dit: Allez, et voyez. (Ⅷ)

*****

7. 15  
Ils Allèrent après eux jusqu'au Jourdain, et voici que toute la route était couverte de vêtements et d'objets que les Syriens avaient jetés, dans leur précipitation. A leur retour, les messagers rapportèrent tout au roi.

Ils allèrent après eux jusqu'au Jourdain; et voici, toute la route était pleine de vêtements et d'objets que les Syriens avaient jetés dans leur précipitation. Les messagers revinrent, et le rapportèrent au roi. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐπορεύθησαν ὀπίσω αὐτω̃ν ἕως του̃ Ιορδάνου καὶ ἰδοὺ πα̃σα ἡ ὁδὸς πλήρης ἱματίων καὶ σκευω̃ν ὡ̃ν ἔρριψεν Συρία ἐν τω̨̃ θαμβει̃σθαι αὐτούς καὶ ἐπέστρεψαν οἱ ἄγγελοι καὶ ἀνήγγειλαν τω̨̃ βασιλει̃ (Ⅲ)

*****

Qui abierunt post eos usque ad Jordanem : ecce autem omnis via plena erat vestibus et vasis quæ projecerant Syri cum turbarentur : reversique nuntii indicaverunt regi. (Ⅳ)

*****

‫ 15 ׃7   וילכו אחריהם עד הירדן והנה כל הדרך מלאה בגדים וכלים אשר השליכו ארם *בהחפזם **בחפזם וישבו המלאכים ויגדו למלך ‬ (Ⅴ)

*****

Et ils s’en allèrent après eux jusqu’au Jourdain; et voici, tout le chemin était plein de vêtements et d’objets que les Syriens avaient jetés dans leur fuite précipitée; et les messagers s’en retournèrent et le rapportèrent au roi. (Ⅵ)

*****

Et ils s’en allèrent après eux jusqu’au Jourdain, et voilà, le chemin était plein de vêtements, et de hardes que les Syriens avaient jetées en se hâtant ; puis les messagers retournèrent, et le rapportèrent au Roi. (Ⅶ)

*****

Et ils s'en allèrent après eux jusqu'au Jourdain. Et voici, tout le chemin était couvert de hardes et d'armes que les Syriens avaient jetées dans leur précipitation; et les messagers revinrent, et le rapportèrent au roi. (Ⅷ)

*****

7. 16  
Aussitôt le peuple sortit et pilla le camp des Syriens, et l'on eut une mesure de fleur de farine pour un sicle, et deux mesures d'orge pour un sicle, selon la parole de Yahweh.

Le peuple sortit, et pilla le camp des Syriens. Et l'on eut une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d'orge pour un sicle, selon la parole de l'Éternel. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐξη̃λθεν ὁ λαὸς καὶ διήρπασεν τὴν παρεμβολὴν Συρίας καὶ ἐγένετο μέτρον σεμιδάλεως σίκλου καὶ δίμετρον κριθω̃ν σίκλου κατὰ τὸ ῥη̃μα κυρίου (Ⅲ)

*****

Et egressus populus diripuit castra Syriæ : factusque est modius similæ statere uno, et duo modii hordei statere uno, juxta verbum Domini. (Ⅳ)

*****

‫ 16 ׃7   ויצא העם ויבזו את מחנה ארם ויהי סאה סלת בשקל וסאתים שערים בשקל כדבר יהוה ‬ (Ⅴ)

*****

Et le peuple sortit, et pilla le camp des Syriens: et la mesure de fleur de farine fut à un sicle, et les deux mesures d’orge à un sicle, selon la parole de l’Éternel. (Ⅵ)

*****

Alors le peuple sortit, et pilla le camp des Syriens, de sorte qu’on donna le sat de fine farine pour un sicle, et les deux sats d’orge pour un sicle, selon la parole de l’Eternel. (Ⅶ)

*****

Alors le peuple sortit, et pilla le camp des Syriens, de sorte que la mesure de fine farine fut à un sicle, et la double mesure d'orge à un sicle, selon la parole de l'Éternel. (Ⅷ)

*****

7. 17  
Le roi avait confié la garde de la porte à l'officier sur la main duquel il s'appuyait; mais cet officier y fut foulé aux pieds par le peuple, et il mourut, selon la parole qu'avait dite l'homme de Dieu quand le roi était descendu vers lui.

Le roi avait remis la garde de la porte à l'officier sur la main duquel il s'appuyait; mais cet officier fut écrasé à la porte par le peuple et il mourut, selon la parole qu'avait prononcée l'homme de Dieu quand le roi était descendu vers lui. (Ⅰ)

*****

καὶ ὁ βασιλεὺς κατέστησεν τὸν τριστάτην ἐφ' ὃν ὁ βασιλεὺς ἐπανεπαύετο ἐπὶ τη̨̃ χειρὶ αὐτου̃ ἐπὶ τη̃ς πύλης καὶ συνεπάτησεν αὐτὸν ὁ λαὸς ἐν τη̨̃ πύλη̨ καὶ ἀπέθανεν καθὰ ἐλάλησεν ὁ ἄνθρωπος του̃ θεου̃ ὃς ἐλάλησεν ἐν τω̨̃ καταβη̃ναι τὸν ἄγγελον πρὸς αὐτόν (Ⅲ)

*****

Porro rex ducem illum, in cujus manu incumbebat, constituit ad portam : quem conculcavit turba in introitu portæ, et mortuus est, juxta quod locutus fuerat vir Dei, quando descenderat rex ad eum. (Ⅳ)

*****

‫ 17 ׃7   והמלך הפקיד את השליש אשר נשען על ידו על השער וירמסהו העם בשער וימת כאשר דבר איש האלהים אשר דבר ברדת המלך אליו ‬ (Ⅴ)

*****

Et le roi avait commis à la garde de la porte le capitaine sur la main duquel il s’appuyait; et le peuple le foula aux pieds dans la porte, et il mourut, selon ce qu’avait dit l’homme de Dieu, ce qu’il avait dit quand le roi était descendu vers lui. (Ⅵ)

*****

Et le Roi donna charge de garder la porte, au capitaine, sur la main duquel il s’appuyait ; et le peuple le foula à la porte, tellement qu’il mourut, suivant ce que l’homme de Dieu avait dit, en parlant au Roi lorsqu’il était descendu vers lui. (Ⅶ)

*****

Et le roi ayant donné la garde de la porte à l'officier sur la main duquel il s'appuyait, le peuple l'écrasa à la porte, et il en mourut, comme l'avait dit l'homme de Dieu en parlant au roi, quand il était descendu vers lui. (Ⅷ)

*****

7. 18  
En effet, quand l'homme de Dieu avait parlé au roi en disant: « On aura deux mesures d'orge pour un sicle et une mesure de fleur de farine pour un sicle, demain, à cette heure, à la porte de Samarie, »

L'homme de Dieu avait dit alors au roi: On aura deux mesures d'orge pour un sicle et une mesure de fleur de farine pour un sicle, demain, à cette heure, à la porte de Samarie. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐγένετο καθὰ ἐλάλησεν Ελισαιε πρὸς τὸν βασιλέα λέγων Δίμετρον κριθη̃ς σίκλου καὶ μέτρον σεμιδάλεως σίκλου καὶ ἔσται ὡς ἡ ὥρα αὕτη αὔριον ἐν τη̨̃ πύλη̨ Σαμαρείας (Ⅲ)

*****

Factumque est secundum sermonem viri Dei quem dixerat regi, quando ait : Duo modii hordei statere uno erunt, et modius similæ statere uno, hoc eodem tempore cras in porta Samariæ : (Ⅳ)

*****

‫ 18 ׃7   ויהי כדבר איש האלהים אל המלך לאמר סאתים שערים בשקל וסאה סלת בשקל יהיה כעת מחר בשער שמרון ‬ (Ⅴ)

*****

Et il arriva selon la parole que l’homme de Dieu avait adressée au roi, disant: Les deux mesures d’orge seront à un sicle, et la mesure de fleur de farine sera à un sicle, demain à cette heure-ci, à la porte de Samarie. (Ⅵ)

*****

Car lorsque l’homme de Dieu avait parlé au Roi, en disant : Demain au matin à cette heure-ci, on donnera à la porte de Samarie les deux sats d’orge pour un sicle, et le sat de fine farine pour un sicle ; (Ⅶ)

*****

Car, lorsque l'homme de Dieu avait dit au roi: Demain matin à cette heure, à la porte de Samarie, la double mesure d'orge sera à un sicle, et la mesure de fine farine à un sicle, (Ⅷ)

*****

7. 19  
l'officier avait répondu à l'homme de Dieu et dit: « Quand Yahweh ferait des fenêtres au ciel, cela pourrait-il arriver? » Et Elisée avait dit: « Voici que tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras point. »

Et l'officier avait répondu à l'homme de Dieu: Quand l'Éternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle? Et Élisée avait dit: Tu le verras de tes yeux; mais tu n'en mangeras point. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀπεκρίθη ὁ τριστάτης τω̨̃ Ελισαιε καὶ εἰ̃πεν ἰδοὺ κύριος ποιει̃ καταρράκτας ἐν τω̨̃ οὐρανω̨̃ μὴ ἔσται τὸ ῥη̃μα του̃το καὶ εἰ̃πεν Ελισαιε ἰδοὺ ὄψη̨ τοι̃ς ὀφθαλμοι̃ς σου καὶ ἐκει̃θεν οὐ φάγη̨ (Ⅲ)

*****

quando responderat dux ille viro Dei, et dixerat : Etiamsi Dominus fecerit cataractas in cælo, numquid poterit fieri quod loqueris ? Et dixit ei : Videbis oculis tuis, et inde non comedes. (Ⅳ)

*****

‫ 19 ׃7   ויען השליש את איש האלהים ויאמר והנה יהוה עשה ארבות בשמים היהיה כדבר הזה ויאמר הנך ראה בעיניך ומשם לא תאכל ‬ (Ⅴ)

*****

Et le capitaine avait répondu à l’homme de Dieu, et avait dit: Voici, quand l’Éternel ferait des fenêtres aux cieux, pareille chose arriverait-elle? Et il dit: Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n’en mangeras pas. (Ⅵ)

*****

Ce capitaine-là avait répondu à l’homme de Dieu, et avait dit : Quand maintenant l’Eternel ferait des ouvertures au ciel, ce que tu dis pourrait-il arriver ? Et [l’homme de Dieu] avait dit : Voilà, tu le verras de tes yeux, mais tu n’en mangeras point. (Ⅶ)

*****

L'officier avait répondu à l'homme de Dieu: Quand l'Éternel ferait maintenant des fenêtres au ciel, cela arriverait-il? Et l'homme de Dieu avait dit: Voici, tu le verras de tes yeux, mais tu n'en mangeras point. (Ⅷ)

*****

7. 20  
Et c'est ce qui lui arriva: le peuple le foula aux pieds à la porte, et il mourut.

C'est en effet ce qui lui arriva: il fut écrasé à la porte par le peuple, et il mourut. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐγένετο οὕτως καὶ συνεπάτησεν αὐτὸν ὁ λαὸς ἐν τη̨̃ πύλη̨ καὶ ἀπέθανεν (Ⅲ)

*****

Evenit ergo ei sicut prædictum fuerat, et conculcavit eum populus in porta, et mortuus est. (Ⅳ)

*****

‫ 20 ׃7   ויהי לו כן וירמסו אתו העם בשער וימת ס‬ (Ⅴ)

*****

Et il lui en arriva ainsi: le peuple le foula aux pieds dans la porte, et il mourut. (Ⅵ)

*****

Il lui en arriva donc ainsi ; car le peuple le foula à la porte, de sorte qu’il mourut. (Ⅶ)

*****

Il lui en arriva donc ainsi; car le peuple l'écrasa à la porte, et il en mourut. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 7

| | | | | | 7| | | | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥