Lamentations
Onelittleangel > > Lamentations  >
(22 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

4. 1  
ALEPH. Comment l'or s'est-il terni, l’or pur s'est-il altéré, les pierres sacrées ont-elles été dispersées au coin de toutes les rues?

Eh quoi! l'or a perdu son éclat! L'or pur est altéré! Les pierres du sanctuaire sont dispersées Aux coins de toutes les rues! (Ⅰ)

*****

πω̃ς ἀμαυρωθήσεται χρυσίον ἀλλοιωθήσεται τὸ ἀργύριον τὸ ἀγαθόν ἐξεχύθησαν λίθοι ἅγιοι ἐπ' ἀρχη̃ς πασω̃ν ἐξόδων (Ⅲ)

*****

Quomodo obscuratum est aurum,/ mutatus est color optimus !/ dispersi sunt lapides sanctuarii/ in capite omnium platearum !/ (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃4   איכה יועם זהב ישנא הכתם הטוב תשתפכנה אבני קדש בראש כל חוצות ס‬ (Ⅴ)

*****

Comment l’or est-il devenu obscur, et l’or fin a-t-il été changé! Comment les pierres du lieu saint sont-elles répandues au coin de toutes les rues! (Ⅵ)

*****

[Aleph.] Comment l’or est-il devenu obscur, et le fin or s’est-il changé ? Comment les pierres du Sanctuaire sont-elles semées aux coins de toutes les rues ? (Ⅶ)

*****

Comment l'or s'est-il obscurci, et l'or fin s'est-il altéré! Comment les pierres du sanctuaire sont-elles semées aux coins de toutes les rues! (Ⅷ)

*****

4. 2  
BETH. Les plus nobles fils de Sion, estimés au poids de l'or fin, comment ont-ils été comptés pour des vases de terre, ouvrage des mains d'un potier?

Les nobles fils de Sion, Estimés à l'égal de l'or pur, Sont regardés, hélas! comme des vases de terre, Ouvrage des mains du potier! (Ⅰ)

*****

υἱοὶ Σιων οἱ τίμιοι οἱ ἐπηρμένοι ἐν χρυσίω̨ πω̃ς ἐλογίσθησαν εἰς ἀγγει̃α ὀστράκινα ἔργα χειρω̃ν κεραμέως (Ⅲ)

*****

Filii Sion inclyti,/ et amicti auro primo :/ quomodo reputati sunt in vasa testea,/ opus manuum figuli !/ (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃4   בני ציון היקרים המסלאים בפז איכה נחשבו לנבלי חרש מעשה ידי יוצר ס‬ (Ⅴ)

*****

Les fils de Sion, si précieux, estimés à l’égal de l’or fin, comment sont-ils réputés des vases de terre, ouvrage des mains d’un potier? (Ⅵ)

*****

[Beth.] Comment les chers enfants de Sion, qui étaient estimés comme le meilleur or, sont-ils réputés comme des vases de terre qui ne sont que l’ouvrage de la main d’un potier ? (Ⅶ)

*****

Comment les enfants chéris de Sion, estimés à l'égal de l'or pur, sont-ils réputés comme des vases de terre, ouvrage de la main d'un potier! (Ⅷ)

*****

4. 3  
GHIMEL. Même les chacals présentent les mamelles, et allaitent leurs petits; la fille de mon peuple est devenue cruelle, comme les autruches dans le désert.

Les chacals mêmes présentent la mamelle, Et allaitent leurs petits; Mais la fille de mon peuple est devenue cruelle Comme les autruches du désert. (Ⅰ)

*****

καί γε δράκοντες ἐξέδυσαν μαστούς ἐθήλασαν σκύμνοι αὐτω̃ν θυγατέρες λαου̃ μου εἰς ἀνίατον ὡς στρουθίον ἐν ἐρήμω̨ (Ⅲ)

*****

Sed et lamiæ nudaverunt mammam,/ lactaverunt catulos suos :/ filia populi mei crudelis/ quasi struthio in deserto./ (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃4   גם *תנין **תנים חלצו שד היניקו גוריהן בת עמי לאכזר *כי *ענים **כיענים במדבר ס‬ (Ⅴ)

*****

Les chacals même présentent la mamelle, allaitent leurs petits; la fille de mon peuple est devenue cruelle comme les autruches du désert. (Ⅵ)

*****

[Guimel.] Il y a même des monstres marins qui présentent leurs mammelles et qui allaitent leurs petits ; mais la fille de mon peuple a à faire à des gens cruels, comme les chats-huants qui sont au désert. (Ⅶ)

*****

Les chacals mêmes tendent la mamelle, et allaitent leurs petits: mais la fille de mon peuple est devenue cruelle comme les autruches du désert. (Ⅷ)

*****

4. 4  
DALETH. La langue du nourrisson s'attache à son palais, à cause de la soif; les petits enfants demandent du pain, et personne ne leur en donne

La langue du nourrisson s'attache à son palais, Desséchée par la soif; Les enfants demandent du pain, Et personne ne leur en donne. (Ⅰ)

*****

ἐκολλήθη ἡ γλω̃σσα θηλάζοντος πρὸς τὸν φάρυγγα αὐτου̃ ἐν δίψει νήπια ἤ̨τησαν ἄρτον ὁ διακλω̃ν οὐκ ἔστιν αὐτοι̃ς (Ⅲ)

*****

Adhæsit lingua lactentis/ ad palatum ejus in siti ;/ parvuli petierunt panem,/ et non erat qui frangeret eis./ (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃4   דבק לשון יונק אל חכו‪[Q]‬‪[n]‬‪[v]‬ בצמא עוללים שאלו לחם פרש אין להם ס‬ (Ⅴ)

*****

La langue de celui qui tétait se colle par la soif à son palais; les petits enfants demandent du pain, personne ne le rompt pour eux. (Ⅵ)

*****

[Daleth.] La langue de celui qui têtait s’est attachée à son palais dans sa soif ; les petits enfants ont demandé du pain, et personne ne leur en a rompu. (Ⅶ)

*****

La langue du nourrisson s'attache à son palais par la soif; les petits enfants demandent du pain, et personne ne leur en distribue. (Ⅷ)

*****

4. 5  
HÉ. Ceux qui se nourrissaient de mets délicats tombent d'inanition dans les rues; ceux qu'on portait sur la pourpre embrassent le fumier.

Ceux qui se nourrissaient de mets délicats Périssent dans les rues; Ceux qui étaient élevés dans la pourpre Embrassent les fumiers. (Ⅰ)

*****

οἱ ἔσθοντες τὰς τρυφὰς ἠφανίσθησαν ἐν ται̃ς ἐξόδοις οἱ τιθηνούμενοι ἐπὶ κόκκων περιεβάλοντο κοπρίας (Ⅲ)

*****

Qui vescebantur voluptuose,/ interierunt in viis ;/ qui nutriebantur in croceis,/ amplexati sunt stercora./ (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃4   האכלים למעדנים נשמו בחוצות האמנים עלי תולע חבקו אשפתות ס‬ (Ⅴ)

*****

Ceux qui mangeaient des mets délicats sont là, périssant dans les rues; ceux qui étaient élevés sur l’écarlate embrassent le fumier. (Ⅵ)

*****

[He.] Ceux qui mangeaient des viandes délicates sont demeurés désolés dans les rues ; et ceux qui étaient nourris sur l’écarlate ont embrassé l’ordure. (Ⅶ)

*****

Ceux qui mangeaient des viandes délicates périssent dans les rues, et ceux qui étaient nourris sur l'écarlate embrassent le fumier. (Ⅷ)

*****

4. 6  
VAV. Et l'iniquité de la fille de mon peuple a été plus grande que le péché de Sodome, qui fut renversée en un instant, sans que des mains se levassent contre elle.

Le châtiment de la fille de mon peuple est plus grand Que celui de Sodome, Détruite en un instant, Sans que personne ait porté la main sur elle. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐμεγαλύνθη ἀνομία θυγατρὸς λαου̃ μου ὑπὲρ ἀνομίας Σοδομων τη̃ς κατεστραμμένης ὥσπερ σπουδη̨̃ καὶ οὐκ ἐπόνεσαν ἐν αὐτη̨̃ χει̃ρας (Ⅲ)

*****

Et major effecta est iniquitas filiæ populi mei/ peccato Sodomorum,/ quæ subversa est in momento,/ et non ceperunt in ea manus./ (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃4   ויגדל עון בת עמי מחטאת סדם ההפוכה כמו רגע ולא חלו בה ידים ס‬ (Ⅴ)

*****

Et la peine de l’iniquité de la fille de mon peuple est plus grande que la peine du péché de Sodome qui fut renversée comme en un moment sans qu’on ait porté les mains sur elle. (Ⅵ)

*****

[Vau.] Et [la peine de] l’iniquité de la fille de mon peuple est plus grande, que [la peine du] péché de Sodome, qui a été renversée comme en un moment, et à laquelle les mains ne sont point lassées. (Ⅶ)

*****

Et la peine de l'iniquité de la fille de mon peuple est plus grande que celle du péché de Sodome qui fut renversée, comme en un moment, sans qu'aucune main d'homme fût venue sur elle. (Ⅷ)

*****

4. 7  
ZAÏN. Ses princes surpassaient la neige en éclat, le lait en blancheur; leur corps était plus vermeil que le corail, leur figure était un saphir.

Ses princes étaient plus éclatants que la neige, Plus blancs que le lait; Ils avaient le teint plus vermeil que le corail; Leur figure était comme le saphir. (Ⅰ)

*****

ἐκαθαριώθησαν ναζιραι̃οι αὐτη̃ς ὑπὲρ χιόνα ἔλαμψαν ὑπὲρ γάλα ἐπυρρώθησαν ὑπὲρ λίθους σαπφείρου τὸ ἀπόσπασμα αὐτω̃ν (Ⅲ)

*****

Candidiores Nazaræi ejus nive,/ nitidiores lacte,/ rubicundiores ebore antiquo,/ sapphiro pulchriores./ (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃4   זכו נזיריה משלג צחו מחלב אדמו עצם מפנינים ספיר גזרתם ס‬ (Ⅴ)

*****

Ses nazaréens étaient plus purs que la neige, plus blancs que le lait; leur corps était plus vermeil que des rubis, leur taille un saphir. (Ⅵ)

*****

[Zajin.] Ses hommes honorables étaient plus nets que la neige, plus blancs que le lait ; leur teint était plus vermeil que les pierres précieuses, et ils étaient polis comme un saphir. (Ⅶ)

*****

Ses princes étaient plus éclatants que la neige, plus blancs que le lait; leur teint était plus vermeil que le corail, leur beauté était celle du saphir. (Ⅷ)

*****

4. 8  
HETH. Leur aspect est plus sombre que le noir même; on ne les reconnaît plus dans les rues; leur peau est collée à leurs os, elle est sèche comme du bois.

Leur aspect est plus sombre que le noir; On ne les reconnaît pas dans les rues; Ils ont la peau collée sur les os, Sèche comme du bois. (Ⅰ)

*****

ἐσκότασεν ὑπὲρ ἀσβόλην τὸ εἰ̃δος αὐτω̃ν οὐκ ἐπεγνώσθησαν ἐν ται̃ς ἐξόδοις ἐπάγη δέρμα αὐτω̃ν ἐπὶ τὰ ὀστέα αὐτω̃ν ἐξηράνθησαν ἐγενήθησαν ὥσπερ ξύλον (Ⅲ)

*****

Denigrata est super carbones facies eorum/ et non sunt cogniti in plateis ;/ adhæsit cutis eorum ossibus :/ aruit, et facta est quasi lignum./ (Ⅳ)

*****

‫ 8  ׃4   חשך משחור תארם לא נכרו בחוצות צפד עורם על עצמם יבש היה כעץ ס‬ (Ⅴ)

*****

Leur figure est plus sombre que le noir, on ne les connaît pas dans les rues; leur peau s’attache à leurs os, elle est sèche comme du bois. (Ⅵ)

*****

[Heth.] Leur visage est plus noir que les ténèbres, on ne les connaît point par les rues ; leur peau tient à leurs os ; elle est devenue sèche comme du bois. (Ⅶ)

*****

Leur visage est plus sombre que la noirceur même; on ne les reconnaît plus dans les rues; leur peau est attachée à leurs os; elle est devenue sèche comme le bois. (Ⅷ)

*****

4. 9  
TETH. Plus heureuses sont les victimes de l'épée que les victimes de la faim, qui s'épuisent lentement, blessées, faute des produits des champs!

Ceux qui périssent par l'épée sont plus heureux Que ceux qui périssent par la faim, Qui tombent exténués, Privés du fruit des champs. (Ⅰ)

*****

καλοὶ ἠ̃σαν οἱ τραυματίαι ῥομφαίας ἢ οἱ τραυματίαι λιμου̃ ἐπορεύθησαν ἐκκεκεντημένοι ἀπὸ γενημάτων ἀγρω̃ν (Ⅲ)

*****

Melius fuit occisis gladio/ quam interfectis fame,/ quoniam isti extabuerunt consumpti/ a sterilitate terræ./ (Ⅳ)

*****

‫ 9  ׃4   טובים היו חללי חרב מחללי רעב שהם יזובו מדקרים מתנובת שדי ס‬ (Ⅴ)

*****

Ceux qui ont été tués par l’épée ont été plus heureux que ceux qui sont morts par la famine; parce que ceux-ci ont dépéri, consumés par le manque du produit des champs. (Ⅵ)

*****

[Teth.] Ceux qui ont été mis à mort par l’épée, ont été plus heureux que ceux qui sont morts par la famine ; à cause que ceux-ci se sont consumés peu à peu, étant transpercés par le défaut du revenu des champs. (Ⅶ)

*****

Ceux qui périssent par l'épée sont plus heureux que ceux qui périssent par la famine; car ceux-ci sont consumés peu à peu, exténués par le défaut du produit des champs. (Ⅷ)

*****

4. 10  
JOD. Des femmes compatissantes ont de leurs mains fait cuire leurs enfants; ils leur ont servi de nourriture, dans le désastre de la fille de mon peuple.

Les femmes, malgré leur tendresse, Font cuire leurs enfants; Ils leur servent de nourriture, Au milieu du désastre de la fille de mon peuple. (Ⅰ)

*****

χει̃ρες γυναικω̃ν οἰκτιρμόνων ἥψησαν τὰ παιδία αὐτω̃ν ἐγενήθησαν εἰς βρω̃σιν αὐται̃ς ἐν τω̨̃ συντρίμματι τη̃ς θυγατρὸς λαου̃ μου (Ⅲ)

*****

Manus mulierum misericordium/ coxerunt filios suos ;/ facti sunt cibus earum/ in contritione filiæ populi mei./ (Ⅳ)

*****

‫ 10 ׃4   ידי נשים רחמניות בשלו ילדיהן היו לברות למו בשבר בת עמי ס‬ (Ⅴ)

*****

Les mains de femmes tendres ont cuit leurs enfants, ils ont été leur viande dans la ruine de la fille de mon peuple. (Ⅵ)

*****

[Jod.] Les mains des femmes, [naturellement] tendres, ont cuit leurs enfants, et ils leur ont été pour viande dans le temps de la calamité de la fille de mon peuple. (Ⅶ)

*****

De tendres femmes ont, de leurs mains, fait cuire leurs enfants, et ils leur ont servi de nourriture, dans la ruine de la fille de mon peuple. (Ⅷ)

*****

4. 11  
Yahweh a épuisé sa fureur; il a répandu l'ardeur de sa colère, et a allumé dans Sion un feu qui en a dévoré les fondements.

L'Éternel a épuisé sa fureur, Il a répandu son ardente colère; Il a allumé dans Sion un feu Qui en dévore les fondements. (Ⅰ)

*****

συνετέλεσεν κύριος θυμὸν αὐτου̃ ἐξέχεεν θυμὸν ὀργη̃ς αὐτου̃ καὶ ἀνη̃ψεν πυ̃ρ ἐν Σιων καὶ κατέφαγεν τὰ θεμέλια αὐτη̃ς (Ⅲ)

*****

Complevit Dominus furorem suum,/ effudit iram indignationis suæ :/ et succendit ignem in Sion,/ et devoravit fundamenta ejus./ (Ⅳ)

*****

‫ 11 ׃4   כלה יהוה את חמתו שפך חרון אפו ויצת אש בציון ותאכל יסודתיה ס‬ (Ⅴ)

*****

L’Éternel a accompli sa fureur, il a versé l’ardeur de sa colère et a allumé dans Sion un feu qui en a dévoré les fondements. (Ⅵ)

*****

[Caph.] L’Eternel a accompli sa fureur, il a répandu l’ardeur de sa colère, et a allumé dans Sion le feu qui a dévoré ses fondements. (Ⅶ)

*****

L'Éternel a épuisé sa fureur, il a répandu l'ardeur de sa colère, il a allumé dans Sion un feu qui a dévoré ses fondements. (Ⅷ)

*****

4. 12  
LAMED. Ils ne croyaient pas, les rois de la terre, ni tous les habitants du monde, que l'adversaire, l'ennemi entrerait dans les portes de Jérusalem.

Les rois de la terre n'auraient pas cru, Aucun des habitants du monde n'aurait cru Que l'adversaire, que l'ennemi entrerait Dans les portes de Jérusalem. (Ⅰ)

*****

οὐκ ἐπίστευσαν βασιλει̃ς γη̃ς πάντες οἱ κατοικου̃ντες τὴν οἰκουμένην ὅτι εἰσελεύσεται ἐχθρὸς καὶ ἐκθλίβων διὰ τω̃ν πυλω̃ν Ιερουσαλημ (Ⅲ)

*****

Non crediderunt reges terræ,/ et universi habitatores orbis,/ quoniam ingrederetur hostis et inimicus/ per portas Jerusalem./ (Ⅳ)

*****

‫ 12 ׃4   לא האמינו מלכי ארץ *וכל **כל ישבי תבל כי יבא צר ואויב בשערי ירושלם ס‬ (Ⅴ)

*****

Les rois de la terre et tous les habitants du monde n’eussent pas cru que l’adversaire et l’ennemi entreraient dans les portes de Jérusalem. (Ⅵ)

*****

[Lamed.] Les Rois de la terre, et tous les habitants de la terre habitable n’eussent jamais cru que l’adversaire et l’ennemi fût entré dans les portes de Jérusalem. (Ⅶ)

*****

Les rois de la terre, ni aucun des habitants du monde, n'auraient cru que l'adversaire, que l'ennemi entrerait dans les portes de Jérusalem. (Ⅷ)

*****

4. 13  
MEM. C'est à cause des péchés de ses prophètes, des iniquités de ses prêtres, qui répandaient dans son enceinte le sang des justes.

Voilà le fruit des péchés de ses prophètes, Des iniquités de ses sacrificateurs, Qui ont répandu dans son sein Le sang des justes! (Ⅰ)

*****

ἐξ ἁμαρτιω̃ν προφητω̃ν αὐτη̃ς ἀδικιω̃ν ἱερέων αὐτη̃ς τω̃ν ἐκχεόντων αἱ̃μα δίκαιον ἐν μέσω̨ αὐτη̃ς (Ⅲ)

*****

Propter peccata prophetarum ejus,/ et iniquitates sacerdotum ejus,/ qui effuderunt in medio ejus/ sanguinem justorum./ (Ⅳ)

*****

‫ 13 ׃4   מחטאת נביאיה עונות כהניה השפכים בקרבה דם צדיקים ס‬ (Ⅴ)

*****

C’est à cause des péchés de ses prophètes, des iniquités de ses sacrificateurs, qui versaient au milieu d’elle le sang des justes. (Ⅵ)

*****

[Mem.] Cela est arrivé à cause des péchés de ses prophètes, et des iniquités de ses Sacrificateurs, qui répandaient le sang des justes au milieu d’elle. (Ⅶ)

*****

C'est à cause des péchés de ses prophètes, et des iniquités de ses sacrificateurs, qui ont répandu au milieu d'elle le sang des justes. (Ⅷ)

*****

4. 14  
NUN. Ils erraient comme des aveugles dans les rues, souillés de sang, de sorte qu'on ne pouvait toucher leurs vêtements.

Ils erraient en aveugles dans les rues, Souillés de sang; On ne pouvait Toucher leurs vêtements. (Ⅰ)

*****

ἐσαλεύθησαν ἐγρήγοροι αὐτη̃ς ἐν ται̃ς ἐξόδοις ἐμολύνθησαν ἐν αἵματι ἐν τω̨̃ μὴ δύνασθαι αὐτοὺς ἥψαντο ἐνδυμάτων αὐτω̃ν (Ⅲ)

*****

Erraverunt cæci in plateis,/ polluti sunt in sanguine ;/ cumque non possent,/ tenuerunt lacinias suas./ (Ⅳ)

*****

‫ 14 ׃4   נעו עורים בחוצות נגאלו בדם בלא יוכלו יגעו בלבשיהם ס‬ (Ⅴ)

*****

Ils erraient aveugles par les rues, ils étaient souillés de sang, de sorte qu’on ne pouvait toucher leurs vêtements. (Ⅵ)

*****

[Nun.] Les aveugles ont erré ça et là par les rues, [et] on était tellement souillé de sang, qu’ils ne pouvaient trouver à qui ils touchassent la robe. (Ⅶ)

*****

Ils erraient comme des aveugles par les rues, souillés de sang, au point qu'on ne pouvait toucher leurs vêtements. (Ⅷ)

*****

4. 15  
SAMECH. "Ecartez-vous! Un impur!" leur criait-on. "Ecartez-vous! Ecartez-vous! Ne le touchez pas!" Ils erraient, et l'on disait parmi les nations: "Qu'ils ne séjournent point ici!"

Éloignez-vous, impurs! leur criait-on, Éloignez-vous, éloignez-vous, ne nous touchez pas! Ils sont en fuite, ils errent çà et là; On dit parmi les nations: Ils n'auront plus leur demeure! (Ⅰ)

*****

ἀπόστητε ἀκαθάρτων καλέσατε αὐτούς ἀπόστητε ἀπόστητε μὴ ἅπτεσθε ὅτι ἀνήφθησαν καί γε ἐσαλεύθησαν εἴπατε ἐν τοι̃ς ἔθνεσιν οὐ μὴ προσθω̃σιν του̃ παροικει̃ν (Ⅲ)

*****

Recedite polluti, clamaverunt eis ;/ recedite, abite, nolite tangere :/ jurgati quippe sunt, et commoti dixerunt inter gentes :/ Non addet ultra ut habitet in eis./ (Ⅳ)

*****

‫ 15 ׃4   סורו טמא קראו למו סורו סורו אל תגעו כי נצו גם נעו אמרו בגוים לא יוסיפו לגור ס‬ (Ⅴ)

*****

Retirez-vous! un impur! leur criait-on; retirez-vous, retirez-vous, ne touchez pas!… Quand ils se sont enfuis, ils ont erré çà et là; on a dit parmi les nations: Ils n’auront plus leur demeure! (Ⅵ)

*****

[Samech.] On leur criait : retirez-vous, souillé, retirez-vous, retirez-vous, n’[y] touchez point. Certes ils s’en sont envolés, et ils ont été transportés ça et là ; on a dit parmi les nations, ils n’y retourneront plus pour y séjourner. (Ⅶ)

*****

On leur criait: Retirez-vous, souillés! Retirez-vous, retirez-vous; ne nous touchez pas! Ils sont en fuite, ils errent çà et là. On dit parmi les nations: Ils n'auront plus leur demeure! (Ⅷ)

*****

4. 16  
PHÉ. La face irritée de Yahweh les a dispersés; il ne les regarde plus. L'ennemi n'a eu ni respect pour les prêtres, ni pitié pour les vieillards.

L'Éternel les a dispersés dans sa colère, Il ne tourne plus les regards vers eux; On n'a eu ni respect pour les sacrificateurs, Ni pitié pour les vieillards. (Ⅰ)

*****

πρόσωπον κυρίου μερὶς αὐτω̃ν οὐ προσθήσει ἐπιβλέψαι αὐτοι̃ς πρόσωπον ἱερέων οὐκ ἔλαβον πρεσβύτας οὐκ ἠλέησαν (Ⅲ)

*****

Facies Domini divisit eos,/ non addet ut respiciat eos ;/ facies sacerdotum non erubuerunt,/ neque senum miserti sunt./ (Ⅳ)

*****

‫ 16 ׃4   פני יהוה חלקם לא יוסיף להביטם פני כהנים לא נשאו *זקנים **וזקנים‪[a]‬ לא חננו ס‬ (Ⅴ)

*****

La face de l’Éternel les a coupés en deux; il ne veut plus les regarder. Ils n’ont pas respecté la face des sacrificateurs, ils n’ont pas usé de grâce envers les vieillards. (Ⅵ)

*****

[Pe.] La face de l’Eternel les a écartés, il ne continuera plus de les regarder. Ils n’ont point eu de respect pour la personne des Sacrificateurs, ni pitié des vieillards. (Ⅶ)

*****

La face de l'Éternel les a dispersés. Il ne les regarde plus. Ils n'ont pas eu de respect pour les sacrificateurs, ni de pitié pour les vieillards. (Ⅷ)

*****

4. 17  
AÏN. Et nous, nos yeux se consumaient encore à attendre un vain secours; du haut de nos tours, nous regardions vers une nation qui ne peut sauver.

Nos yeux se consumaient encore, Et nous attendions vainement du secours; Nos regards se portaient avec espérance Vers une nation qui ne nous a pas délivrés. (Ⅰ)

*****

ἔτι ὄντων ἡμω̃ν ἐξέλιπον οἱ ὀφθαλμοὶ ἡμω̃ν εἰς τὴν βοήθειαν ἡμω̃ν μάταια ἀποσκοπευόντων ἡμω̃ν ἀπεσκοπεύσαμεν εἰς ἔθνος οὐ σω̨̃ζον (Ⅲ)

*****

Cum adhuc subsisteremus, defecerunt oculi nostri/ ad auxilium nostrum vanum ;/ cum respiceremus attenti ad gentem/ quæ salvare non poterat./ (Ⅳ)

*****

‫ 17 ׃4   *עודינה **עודינו תכלינה עינינו אל עזרתנו הבל בצפיתנו צפינו אל גוי לא יושע ס‬ (Ⅴ)

*****

Pour nous, nos yeux se consumaient après un secours de vanité; nous avons attendu continuellement une nation qui ne sauvait pas. (Ⅵ)

*****

[Hajin.] Jusqu’ici nos yeux se sont consumés après notre aide de néant ; nous avons regardé de dessus nos lieux élevés vers une nation qui ne peut pas délivrer. (Ⅶ)

*****

Et pour nous, nos yeux se sont consumés jusqu'ici après un vain secours. Du haut de nos tours, nous avons regardé vers une nation qui ne pouvait nous délivrer. (Ⅷ)

*****

4. 18  
TSADÉ. Ils épiaient nos pas, nous empêchant de marcher dans nos places. Notre fin approche, nos jours sont accomplis; oui, notre fin est arrivée!

On épiait nos pas, Pour nous empêcher d'aller sur nos places; Notre fin s'approchait, nos jours étaient accomplis... Notre fin est arrivée! (Ⅰ)

*****

ἐθηρεύσαμεν μικροὺς ἡμω̃ν του̃ μὴ πορεύεσθαι ἐν ται̃ς πλατείαις ἡμω̃ν ἤγγικεν ὁ καιρὸς ἡμω̃ν ἐπληρώθησαν αἱ ἡμέραι ἡμω̃ν πάρεστιν ὁ καιρὸς ἡμω̃ν (Ⅲ)

*****

Lubricaverunt vestigia nostra/ in itinere platearum nostrarum ;/ appropinquavit finis noster, completi sunt dies nostri,/ quia venit finis noster./ (Ⅳ)

*****

‫ 18 ׃4   צדו צעדינו מלכת ברחבתינו קרב קצינו מלאו ימינו כי בא קצינו ס‬ (Ⅴ)

*****

Ils ont fait la chasse à nos pas, de manière que nous ne pouvions pas marcher sur nos places: notre fin est proche, nos jours sont accomplis; notre fin est venue! (Ⅵ)

*****

[Tsadi.] Ils ont épié nos pas, afin que nous ne marchassions point par nos places ; notre fin est approchée, nos jours sont accomplis ; notre fin, dis-je, est venue. (Ⅶ)

*****

Ils épiaient nos pas, afin de nous empêcher de marcher dans nos places. Notre fin est proche; nos jours sont accomplis; notre fin est venue! (Ⅷ)

*****

4. 19  
QOPH. Ceux qui nous poursuivaient ont été plus légers que les aigles du ciel; ils nous ont pourchassés sur les montagnes; ils nous ont dressé des embûches dans le désert.

Nos persécuteurs étaient plus légers Que les aigles du ciel; Ils nous ont poursuivis sur les montagnes, Ils nous ont dressé des embûches dans le désert. (Ⅰ)

*****

κου̃φοι ἐγένοντο οἱ διώκοντες ἡμα̃ς ὑπὲρ ἀετοὺς οὐρανου̃ ἐπὶ τω̃ν ὀρέων ἐξήφθησαν ἐν ἐρήμω̨ ἐνήδρευσαν ἡμα̃ς (Ⅲ)

*****

Velociores fuerunt persecutores nostri/ aquilis cæli ;/ super montes persecuti sunt nos,/ in deserto insidiati sunt nobis./ (Ⅳ)

*****

‫ 19 ׃4   קלים היו רדפינו מנשרי שמים על ההרים דלקנו במדבר ארבו לנו ס‬ (Ⅴ)

*****

Ceux qui nous poursuivaient ont été plus rapides que les aigles des cieux, ils nous ont donné la chasse sur les montagnes, ils nous ont tendu des embûches dans le désert. (Ⅵ)

*****

[Koph.] Nos persécuteurs ont été plus légers que les aigles des cieux ; ils nous ont poursuivis sur les montagnes, ils ont mis des embûches contre nous au désert. (Ⅶ)

*****

Nos persécuteurs étaient plus légers que les aigles des cieux; ils nous ont poursuivis sur les montagnes, ils nous ont dressé des embûches dans le désert. (Ⅷ)

*****

4. 20  
RESCH. Le souffle de nos narines, l'oint de Yahweh, a été pris dans leurs fosses, lui dont nous disions: "A son ombre nous vivrons parmi les nations."

Celui qui nous faisait respirer, l'oint de l'Éternel, A été pris dans leurs fosses, Lui de qui nous disions: Nous vivrons sous son ombre parmi les nations. (Ⅰ)

*****

πνευ̃μα προσώπου ἡμω̃ν χριστὸς κυρίου συνελήμφθη ἐν ται̃ς διαφθοραι̃ς αὐτω̃ν οὑ̃ εἴπαμεν ἐν τη̨̃ σκια̨̃ αὐτου̃ ζησόμεθα ἐν τοι̃ς ἔθνεσιν (Ⅲ)

*****

Spiritus oris nostri, christus Dominus,/ captus est in peccatis nostris,/ cui diximus : In umbra tua/ vivemus in gentibus./ (Ⅳ)

*****

‫ 20 ׃4   רוח אפינו משיח יהוה נלכד בשחיתותם אשר אמרנו בצלו נחיה בגוים ס‬ (Ⅴ)

*****

Le souffle de nos narines, l’oint de l’Éternel, a été pris dans leurs fosses, celui dont nous disions: Nous vivrons sous son ombre parmi les nations. (Ⅵ)

*****

[Resch.] Le souffle de nos narines, l’Oint de l’Eternel, a été pris dans leurs fosses, [celui] duquel nous disions : nous vivrons parmi les nations sous son ombre. (Ⅶ)

*****

Celui qui nous faisait respirer, l'oint de l'Éternel, a été pris dans leurs fosses; lui de qui nous disions: Nous vivrons sous son ombre parmi les nations. (Ⅷ)

*****

4. 21  
SIN. Réjouis-toi et sois dans l'allégresse, fille d'Edom, qui habite au pays de Hus! A toi aussi passera la coupe; tu t'enivreras et tu te mettras à nu.

Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille d'Édom, Habitante du pays d'Uts! Vers toi aussi passera la coupe; Tu t'enivreras, et tu seras mise à nu. (Ⅰ)

*****

χαι̃ρε καὶ εὐφραίνου θύγατερ Ιδουμαίας ἡ κατοικου̃σα ἐπὶ γη̃ς καί γε ἐπὶ σὲ διελεύσεται τὸ ποτήριον κυρίου καὶ μεθυσθήση̨ καὶ ἀποχεει̃ς (Ⅲ)

*****

Gaude et lætare, filia Edom,/ quæ habitas in terra Hus !/ ad te quoque perveniet calix : inebriaberis,/ atque nudaberis./ (Ⅳ)

*****

‫ 21 ׃4   שישי ושמחי בת אדום *יושבתי **יושבת בארץ עוץ גם עליך תעבר כוס תשכרי ותתערי ס‬ (Ⅴ)

*****

Sois dans l’allégresse et réjouis-toi, fille d’Édom, qui habites dans le pays d’Uts! La coupe passera aussi vers toi; tu en seras enivrée, et tu te mettras à nu! (Ⅵ)

*****

[Scin.] Réjouis-toi, et sois dans l’allégresse, fille d’Edom, qui demeures au pays de Huts ; la coupe passera aussi vers toi, tu en seras enivrée, et tu t’en découvriras. (Ⅶ)

*****

Réjouis-toi, et sois dans l'allégresse, fille d'Édom, qui demeures dans le pays d'Uts! La coupe passera aussi vers toi, tu en seras enivrée, et tu seras mise à nu. (Ⅷ)

*****

4. 22  
THAV. Ton iniquité a pris fin, fille de Sion, il ne t'enverra plus en exil. Il visite ton iniquité, fille d'Edom; il met à découvert tes péchés.

Fille de Sion, ton iniquité est expiée; Il ne t'enverra plus en captivité. Fille d'Édom, il châtiera ton iniquité, Il mettra tes péchés à découvert. (Ⅰ)

*****

ἐξέλιπεν ἡ ἀνομία σου θύγατερ Σιων οὐ προσθήσει ἔτι ἀποικίσαι σε ἐπεσκέψατο ἀνομίας σου θύγατερ Εδωμ ἀπεκάλυψεν ἐπὶ τὰ ἀσεβήματά σου (Ⅲ)

*****

Completa est iniquitas tua, filia Sion :/ non addet ultra ut transmigret te./ Visitavit iniquitatem tuam, filia Edom ;/ discooperuit peccata tua.] (Ⅳ)

*****

‫ 22 ׃4   תם עונך בת ציון לא יוסיף להגלותך פקד עונך בת אדום גלה על חטאתיך פ‬ (Ⅴ)

*****

La peine de ton iniquité a pris fin, fille de Sion; il ne te mènera plus captive. Il visitera ton iniquité, fille d’Édom; il découvrira tes péchés. (Ⅵ)

*****

[Thau.] Fille de Sion, [la peine de] ton iniquité est accomplie, il ne te transportera plus ; [mais] il visitera ton iniquité, ô fille d’Edom ! il découvrira tes péchés. (Ⅶ)

*****

Fille de Sion! la peine de ton iniquité est finie; le Seigneur ne t'emmenera plus en captivité. Fille d'Édom! il visitera ton iniquité, il mettra tes péchés à découvert. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥