Philémon
Onelittleangel > > Philémon  >
(25 Verses | Page 1 / 1)
Traduction de J.N. Darby.
A- | A | A+ | T+

Version
Versions comparées
Traduction de J.N. Darby.Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅲ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅶ)Afficher | Cacher
(Ⅷ)Afficher | Cacher


1.1
Paul, prisonnier de Jésus Christ, et le frère Timothée, à Philémon, le bien-aimé et notre compagnon d’œuvre,

Paul, prisonnier du Christ Jésus et Timothée, notre frère (⁎)

Paul, prisonnier de Jésus Christ, et le frère Timothée, à Philémon, notre bien-aimé et notre compagnon d'oeuvre, (Ⅰ)

Παῦλος δέσμιος Χριστοῦ Ἰησοῦ καὶ Τιμόθεος ὁ ἀδελφὸς Φιλήμονι τῷ ἀγαπητῷ καὶ συνεργῷ ἡμῶν (Ⅲ)

Paulus vinctus Christi Jesu, et Timotheus frater, Philemoni dilecto, et adjutori nostro, (Ⅳ)

Paul, prisonnier de Jésus-Christ, et le frère Timothée, à Philémon notre bien-aimé, et Compagnon d’œuvre ; (Ⅶ)

1.2
et à la sœur Apphie, et à Archippe notre compagnon d’armes, et à l’assemblée qui se réunit dans ta maison:

à Philémon notre très cher ami et collaborateur, à Appia, notre soeur, à Archippe, notre compagnon d'armes, et à l'Eglise qui est dans ta maison : (⁎)

à la soeur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l'Église qui est dans ta maison: (Ⅰ)

καὶ Ἀπφίᾳ τῇ ⸀ἀδελφῇ καὶ Ἀρχίππῳ τῷ συστρατιώτῃ ἡμῶν καὶ τῇ κατ’ οἶκόν σου ἐκκλησίᾳ· (Ⅲ)

et Appiæ sorori carissimæ, et Archippo commilitoni nostro, et ecclesiæ, quæ in domo tua est. (Ⅳ)

Et à Apphie notre bien-aimée, et à Archippe notre Compagnon d’armes, et à l’Eglise qui est en ta maison. (Ⅶ)

1.3
Grâce et paix à vous, de la part de Dieu notre Père et du seigneur Jésus Christ!

à vous grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! (⁎)

que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ! (Ⅰ)

χάρις ὑμῖν καὶ εἰρήνη ἀπὸ θεοῦ πατρὸς ἡμῶν καὶ κυρίου Ἰησοῦ Χριστοῦ. (Ⅲ)

Gratia vobis, et pax a Deo Patre nostro, et Domino Jesu Christo.\ (Ⅳ)

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père, et de la part du Seigneur Jésus-Christ. (Ⅶ)

1.4
Je rends grâces à mon Dieu, faisant toujours mention de toi dans mes prières,

Me souvenant sans cesse de toi dans mes prières je rends grâces à mon Dieu ; (⁎)

Je rends continuellement grâces à mon Dieu, faisant mention de toi dans mes prières, (Ⅰ)

Εὐχαριστῶ τῷ θεῷ μου πάντοτε μνείαν σου ποιούμενος ἐπὶ τῶν προσευχῶν μου, (Ⅲ)

Gratias ago Deo meo, semper memoriam tui faciens in orationibus meis, (Ⅳ)

Je rends grâces à mon Dieu, faisant toujours mention de toi dans mes prières ; (Ⅶ)

1.5
apprenant l’amour et la foi que tu as envers le seigneur Jésus et pour tous les saints;

car j'apprends quelles sont ta charité et ta foi à l'égard du Seigneur Jésus et envers tous tes saints: (⁎)

parce que je suis informé de la foi que tu as au Seigneur Jésus et de ta charité pour tous les saints. (Ⅰ)

ἀκούων σου τὴν ἀγάπην καὶ τὴν πίστιν ἣν ἔχεις ⸀πρὸς τὸν κύριον Ἰησοῦν καὶ εἰς πάντας τοὺς ἁγίους, (Ⅲ)

audiens caritatem tuam, et fidem, quam habes in Domino Jesu, et in omnes sanctos : (Ⅳ)

Apprenant la foi que tu as au Seigneur Jésus, et ta charité envers tous les Saints. (Ⅶ)

1.6
en sorte que ta communion dans la foi opère en reconnaissant tout le bien qui est en nous à l’égard du christ Jésus.

Puisse la générosité inspirée par ta foi devenir efficace et se faire connaître partout, le bien accompli parmi nous en vue du Christ. (⁎)

Je lui demande que ta participation à la foi soit efficace pour la cause de Christ, en faisant reconnaître en nous toute espèce de bien. (Ⅰ)

ὅπως ἡ κοινωνία τῆς πίστεώς σου ἐνεργὴς γένηται ἐν ἐπιγνώσει παντὸς ἀγαθοῦ ⸀τοῦ ἐν ἡμῖν εἰς ⸀Χριστόν· (Ⅲ)

ut communicatio fidei tuæ evidens fiat in agnitione omnis operis boni, quod est in vobis in Christo Jesu. (Ⅳ)

Afin que la communication de ta foi montre son efficace, en se faisant connaître par tout le bien qui est en vous par Jésus-Christ. (Ⅶ)

1.7
Car nous avons une grande joie et une grande consolation dans ton amour, parce que les entrailles des saints sont rafraîchies par toi, frère.

En effet, ta charité m'a comblé de joie et de consolation, parce que les coeurs des saints ont été ranimés par toi, frère. (⁎)

J'ai, en effet, éprouvé beaucoup de joie et de consolation au sujet de ta charité; car par toi, frère, le coeur des saints a été tranquillisé. (Ⅰ)

⸀χαρὰν γὰρ ⸂πολλὴν ἔσχον⸃ καὶ παράκλησιν ἐπὶ τῇ ἀγάπῃ σου, ὅτι τὰ σπλάγχνα τῶν ἁγίων ἀναπέπαυται διὰ σοῦ, ἀδελφέ. (Ⅲ)

Gaudium enim magnum habui, et consolationem in caritate tua : quia viscera sanctorum requieverunt per te, frater.\ (Ⅳ)

Car, mon frère, nous avons une grande joie et une grande consolation de ta charité, en ce que tu as réjoui les entrailles des Saints. (Ⅶ)

1.8
C’est pourquoi, tout en ayant une grande liberté en Christ de te commander ce qui convient,

Voilà pourquoi, bien que j'ai dans le Christ toute liberté de te prescrire ce qu'il convient de faire, (⁎)

C'est pourquoi, bien que j'aie en Christ toute liberté de te prescrire ce qui est convenable, (Ⅰ)

Διό, πολλὴν ἐν Χριστῷ παρρησίαν ἔχων ἐπιτάσσειν σοι τὸ ἀνῆκον, (Ⅲ)

Propter quod multam fiduciam habens in Christo Jesu imperandi tibi quod ad rem pertinet : (Ⅳ)

C’est pourquoi bien que j’aie une grande liberté en Christ de te commander ce qui est de ton devoir, (Ⅶ)

1.9
à cause de l’amour, je te prie plutôt, étant tel que je suis, Paul, un vieillard, et maintenant aussi prisonnier de Jésus Christ,

j'aime mieux, au nom de cette charité, t'en supplier. Tel que je suis, moi, Paul, vieux, et de plus actuellement prisonnier pour Jésus-Christ, (⁎)

c'est de préférence au nom de la charité que je t'adresse une prière, étant ce que je suis, Paul, vieillard, et de plus maintenant prisonnier de Jésus Christ. (Ⅰ)

διὰ τὴν ἀγάπην μᾶλλον παρακαλῶ, τοιοῦτος ὢν ὡς Παῦλος πρεσβύτης νυνὶ δὲ καὶ δέσμιος ⸂Χριστοῦ Ἰησοῦ⸃— (Ⅲ)

propter caritatem magis obsecro, cum sis talis, ut Paulus senex, nunc autem et vinctus Jesu Christi : (Ⅳ)

Cependant je te prie plutôt par la charité, bien que je suis ce que je suis, savoir Paul, Ancien, et même maintenant prisonnier de Jésus-Christ ; (Ⅶ)

1.10
je te prie pour mon enfant que j’ai engendré dans les liens, Onésime,

je te supplie donc pour mon fils, que j'ai engendré dans les fers, pour Onésime, (⁎)

Je te prie pour mon enfant, que j'ai engendré étant dans les chaînes, Onésime, (Ⅰ)

παρακαλῶ σε περὶ τοῦ ἐμοῦ τέκνου, ὃν ἐγέννησα ἐν τοῖς ⸀δεσμοῖς Ὀνήσιμον, (Ⅲ)

obsecro te pro meo filio, quem genui in vinculis, Onesimo, (Ⅳ)

Je te prie [donc] pour mon fils Onésime, que j’ai engendré dans mes liens ; (Ⅶ)

1.11
qui t’a été autrefois inutile, mais qui maintenant est utile à toi et à moi,

qui autrefois ne t'a guère été utile, mais qui maintenant l'est vraiment, et à toi et à moi. (⁎)

qui autrefois t'a été inutile, mais qui maintenant est utile, et à toi et à moi. (Ⅰ)

τόν ποτέ σοι ἄχρηστον νυνὶ ⸀δὲ σοὶ καὶ ἐμοὶ εὔχρηστον, (Ⅲ)

qui tibi aliquando inutilis fuit, nunc autem et mihi et tibi utilis, (Ⅳ)

Qui t’a été autrefois inutile, mais qui maintenant est bien utile et à toi et à moi, et lequel je te renvoie. (Ⅶ)

1.12
lequel je t’ai renvoyé, — lui, mes propres entrailles.

Je te le renvoie, lui, mon propre coeur. (⁎)

Je te le renvoie lui, mes propres entrailles. (Ⅰ)

ὃν ἀνέπεμψά ⸂σοι αὐτόν, τοῦτ’ ἔστιν τὰ ἐμὰ σπλάγχνα⸃· (Ⅲ)

quem remisi tibi. Tu autem illum, ut mea viscera, suscipe : (Ⅳ)

Reçois-le donc, comme mes propres entrailles. (Ⅶ)

1.13
Moi, j’aurais voulu le retenir auprès de moi, afin qu’il me servît pour toi dans les liens de l’évangile;

Je l'aurais volontiers retenu près de moi, afin qu'il me servit à ta place dans les chaînes que je porte pour l'Evangile. (⁎)

J'aurais désiré le retenir auprès de moi, pour qu'il me servît à ta place, pendant que je suis dans les chaînes pour l'Évangile. (Ⅰ)

ὃν ἐγὼ ἐβουλόμην πρὸς ἐμαυτὸν κατέχειν, ἵνα ὑπὲρ σοῦ ⸂μοι διακονῇ⸃ ἐν τοῖς δεσμοῖς τοῦ εὐαγγελίου, (Ⅲ)

quem ego volueram mecum detinere, ut pro te mihi ministraret in vinculis Evangelii : (Ⅳ)

Je voulais le retenir auprès de moi, afin qu’il me servît à ta place, dans les liens de l’Evangile. (Ⅶ)

1.14
mais je n’ai rien voulu faire sans ton avis, afin que le bien que tu fais ne fût pas l’effet de la contrainte, mais qu’il fût volontaire.

Mais je n'ai voulu rien faire sans ton assentiment, pour que ton bienfait ne paraisse pas forcé, mais qu'il vienne de ton plein gré. (⁎)

Toutefois, je n'ai rien voulu faire sans ton avis, afin que ton bienfait ne soit pas comme forcé, mais qu'il soit volontaire. (Ⅰ)

χωρὶς δὲ τῆς σῆς γνώμης οὐδὲν ἠθέλησα ποιῆσαι, ἵνα μὴ ὡς κατὰ ἀνάγκην τὸ ἀγαθόν σου ᾖ ἀλλὰ κατὰ ἑκούσιον· (Ⅲ)

sine consilio autem tuo nihil volui facere, uti ne velut ex necessitate bonum tuum esset, sed voluntarium. (Ⅳ)

Mais je n’ai rien voulu faire sans ton avis, afin que ce ne fût point comme par contrainte, mais volontairement, que tu me laissasses un bien qui est à toi. (Ⅶ)

1.15
Car c’est peut-être pour cette raison qu’il a été séparé de toi pour un temps, afin que tu le possèdes pour toujours,

Peut-être aussi Onésime n'a-t-il été séparé de toi pour un temps, qu'afin que tu le recouvres à jamais, (⁎)

Peut-être a-t-il été séparé de toi pour un temps, afin que tu le recouvres pour l'éternité, (Ⅰ)

τάχα γὰρ διὰ τοῦτο ἐχωρίσθη πρὸς ὥραν ἵνα αἰώνιον αὐτὸν ἀπέχῃς, (Ⅲ)

Forsitan enim ideo discessit ad horam a te, ut æternum illum reciperes : (Ⅳ)

Car peut-être n’a-t-il été séparé de toi pour un temps, qu’afin que tu le recouvrasses pour toujours. (Ⅶ)

1.16
non plus comme un esclave, mais au-dessus d’un esclave, comme un frère bien-aimé, spécialement de moi, et combien plus de toi, soit dans la chair, soit dans le Seigneur.

non plus comme un esclave, mais bien mieux qu'un esclave, comme un frère bien-aimé, tout particulièrement aimé de moi, et combien plus de toi, aussi bien selon la chair que selon le Seigneur ? (⁎)

non plus comme un esclave, mais comme supérieur à un esclave, comme un frère bien-aimé, de moi particulièrement, et de toi à plus forte raison, soit dans la chair, soit dans le Seigneur. (Ⅰ)

οὐκέτι ὡς δοῦλον ἀλλὰ ὑπὲρ δοῦλον, ἀδελφὸν ἀγαπητόν, μάλιστα ἐμοί, πόσῳ δὲ μᾶλλον σοὶ καὶ ἐν σαρκὶ καὶ ἐν κυρίῳ. (Ⅲ)

jam non ut servum, sed pro servo carissimum fratrem, maxime mihi : quanto autem magis tibi et in carne, et in Domino ? (Ⅳ)

Non plus comme un esclave, mais comme étant au-dessus d’un esclave, [savoir], comme un frère bien-aimé, principalement de moi ; et combien plus de toi, soit selon la chair, soit selon le Seigneur ? (Ⅶ)

1.17
Si donc tu me tiens pour associé à toi, reçois-le comme moi-même;

Si donc tu me tiens pour étroitement uni à toi, accueille-le comme moi-même. (⁎)

Si donc tu me tiens pour ton ami, reçois-le comme moi-même. (Ⅰ)

Εἰ οὖν με ἔχεις κοινωνόν, προσλαβοῦ αὐτὸν ὡς ἐμέ. (Ⅲ)

Si ergo habes me socium, suscipe illum sicut me : (Ⅳ)

Si donc tu me tiens pour ton compagnon, reçois-le comme moi-même. (Ⅶ)

1.18
mais, s’il t’a fait quelque tort ou s’il te doit quelque chose, mets-le-moi en compte.

Et s'il t'a fait tort, s'il te doit quelque chose, passe-le à mon compte. (⁎)

Et s'il t'a fait quelque tort, ou s'il te doit quelque chose, mets-le sur mon compte. (Ⅰ)

εἰ δέ τι ἠδίκησέν σε ἢ ὀφείλει, τοῦτο ἐμοὶ ⸀ἐλλόγα· (Ⅲ)

si autem aliquid nocuit tibi, aut debet, hoc mihi imputa. (Ⅳ)

Que s’il t’a fait quelque tort, ou s’il te doit quelque chose, mets-le-moi en compte. (Ⅶ)

1.19
Moi, Paul, je l’ai écrit de ma propre main; moi, je payerai, pour ne pas te dire que tu te dois toi-même aussi à moi.

C'est moi Paul, qui écris ceci de ma propre main ; moi je te le rendrai, pour ne pas te dire que tu es mon débiteur, et même de ta propre personne. (⁎)

Moi Paul, je l'écris de ma propre main, -je paierai, pour ne pas te dire que tu te dois toi-même à moi. (Ⅰ)

ἐγὼ Παῦλος ἔγραψα τῇ ἐμῇ χειρί, ἐγὼ ἀποτίσω· ἵνα μὴ λέγω σοι ὅτι καὶ σεαυτόν μοι προσοφείλεις. (Ⅲ)

Ego Paulus scripsi mea manu : ego reddam, ut non dicam tibi, quod et teipsum mihi debes : (Ⅳ)

Moi Paul j’ai écrit ceci de ma propre main, je te le payerai ; pour ne pas te dire que tu te dois toi-même à moi. (Ⅶ)

1.20
Oui, frère, que moi, je tire ce profit de toi dans le Seigneur: rafraîchis mes entrailles en Christ.

Oui, frère, que j'obtienne de toi cette satisfaction dans le Seigneur; réjouis mes entrailles dans le Christ. (⁎)

Oui, frère, que j'obtienne de toi cet avantage, dans le Seigneur; tranquillise mon coeur en Christ. (Ⅰ)

ναί, ἀδελφέ, ἐγώ σου ὀναίμην ἐν κυρίῳ· ἀνάπαυσόν μου τὰ σπλάγχνα ἐν ⸀Χριστῷ. (Ⅲ)

ita, frater. Ego te fruar in Domino : refice viscera mea in Domino. (Ⅳ)

Oui, mon frère, que je reçoive ce plaisir de toi en [notre] Seigneur ; réjouis mes entrailles en [notre] Seigneur. (Ⅶ)

1.21
Ayant de la confiance dans ton obéissance, je t’ai écrit, sachant que tu feras même plus que je ne dis.

Je t'écris ceci plein de confiance en ta docilité, sachant que tu feras même au delà de ce que je demande. (⁎)

C'est en comptant sur ton obéissance que je t'écris, sachant que tu feras même au delà de ce que je dis. (Ⅰ)

πεποιθὼς τῇ ὑπακοῇ σου ἔγραψά σοι, εἰδὼς ὅτι καὶ ὑπὲρ ⸀ἃ λέγω ποιήσεις. (Ⅲ)

Confidens in obedientia tua scripsi tibi : sciens quoniam et super id, quod dico, facies.\ (Ⅳ)

Je t’ai écrit m’assurant de ton obéissance, et sachant que tu feras même plus que je ne te dis. (Ⅶ)

1.22
Mais en même temps, prépare-moi aussi un logement, car j’espère que, par vos prières, je vous serai donné.

En même temps, prépare aussi pour moi l'hospitalité ; car j'espère vous être rendu, grâce à vos prières. (⁎)

En même temps, prépare-moi un logement, car j'espère vous être rendu, grâce à vos prières. (Ⅰ)

ἅμα δὲ καὶ ἑτοίμαζέ μοι ξενίαν, ἐλπίζω γὰρ ὅτι διὰ τῶν προσευχῶν ὑμῶν χαρισθήσομαι ὑμῖν. (Ⅲ)

Simul autem et para mihi hospitium : nam spero per orationes vestras donari me vobis. (Ⅳ)

Mais aussi en même temps prépare-moi un logement ; car j’espère que je vous serai donné par vos prières. (Ⅶ)

1.23
Épaphras, mon compagnon de captivité dans le christ Jésus,

Epaphras, mon compagnon de captivité en Jésus-Christ, te salue, (⁎)

Épaphras, mon compagnon de captivité en Jésus Christ, (Ⅰ)

⸀Ἀσπάζεταί σε Ἐπαφρᾶς ὁ συναιχμάλωτός μου ἐν Χριστῷ Ἰησοῦ, (Ⅲ)

Salutat te Epaphras concaptivus meus in Christo Jesu, (Ⅳ)

Epaphras, qui est prisonnier avec moi en Jésus-Christ, te salue ; (Ⅶ)

1.24
Marc, Aristarque, Démas, Luc, mes compagnons d’œuvre, te saluent.

ainsi que Marc, Aristarque, Démas et Luc, mes collaborateurs. (⁎)

te salue, ainsi que Marc, Aristarque, Démas, Luc, mes compagnons d'oeuvre. (Ⅰ)

Μᾶρκος, Ἀρίσταρχος, Δημᾶς, Λουκᾶς, οἱ συνεργοί μου. (Ⅲ)

Marcus, Aristarchus, Demas, et Lucas, adjutores mei. (Ⅳ)

Marc [aussi], et Aristarque, et Démas, et Luc, mes compagnons d’œuvre. (Ⅶ)

1.25
Que la grâce de notre seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit!

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, soit avec votre esprit ! Amen ! (⁎)

Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit! (Ⅰ)

Ἡ χάρις τοῦ ⸀κυρίου Ἰησοῦ Χριστοῦ μετὰ τοῦ πνεύματος ⸀ὑμῶν. (Ⅲ)

Gratia Domini nostri Jesu Christi cum spiritu vestro. Amen. (Ⅳ)

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit, Amen ! (Ⅶ)


Page:  1

Menu livre ↑