Hébreux
> Hébreux  >
16 Verses | Page 1 / 1
(Version David Martin)


Afficher / Cacher
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅷ)


4. 1  
Craignons donc que quelqu’un d’entre vous négligeant la promesse d’entrer dans son repos ne s’en trouve privé :
- Craignons donc, tandis que la promesse "d'entrer dans son repos" est encore en vigueur, qu'aucun de vous en vienne à être frustré. (⁎)
- Craignons donc, tandis que la promesse d'entrer dans son repos subsiste encore, qu'aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. (Ⅰ)
- Φοβηθῶμεν οὖν μήποτε καταλειπομένης ἐπαγγελίας εἰσελθεῖν εἰς τὴν κατάπαυσιν αὐτοῦ δοκῇ τις ἐξ ὑμῶν ὑστερηκέναι· (Ⅲ)
- Timeamus ergo ne forte relicta pollicitatione introëundi in requiem ejus, existimetur aliquis ex vobis deesse. (Ⅳ)
- — Craignons donc qu’une promesse ayant été laissée d’entrer dans son repos, quelqu’un d’entre vous paraisse ne pas l’atteindre; (Ⅵ)
4. 2  
Car il nous a été évangélisé, comme [il le fut] à ceux-là ; mais la parole de la prédication ne leur servit de rien, parce qu’elle n’était point mêlée avec la foi dans ceux qui l’ouïrent.
- Car le joyeux message nous a été adressé aussi bien qu'à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit à rien, n'étant pas alliée à la foi chez ceux qui l'entendirent. (⁎)
- Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu'à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu'elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l'entendirent. (Ⅰ)
- καὶ γάρ ἐσμεν εὐηγγελισμένοι καθάπερ κἀκεῖνοι, ἀλλ’ οὐκ ὠφέλησεν ὁ λόγος τῆς ἀκοῆς ἐκείνους, μὴ ⸀συγκεκερασμένους τῇ πίστει τοῖς ἀκούσασιν. (Ⅲ)
- Etenim et nobis nuntiatum est, quemadmodum et illis : sed non profuit illis sermo auditus, non admistus fidei ex iis quæ audierunt. (Ⅳ)
- car nous aussi, nous avons été évangélisés de même que ceux-là; mais la parole qu’ils entendirent ne leur servit de rien, n’étant pas mêlée avec de la foi dans ceux qui l’entendirent. (Ⅵ)
4. 3  
Mais pour nous qui avons cru, nous entrerons dans le repos, suivant ce qui a été dit : c’est pourquoi j’ai juré en ma colère, si [jamais] ils entrent en mon repos ; quoique ses ouvrages fussent déjà achevés dès la fondation du monde.
- Au contraire nous entrerons dans le repos, nous les croyants, selon ce qu'il a dit : " J'ai juré dans ma colère : Ils n'entreront pas dans mon repos ! " Il parle ainsi, quoique ses œuvres eussent été achevées, depuis le commencement du monde. (⁎)
- Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu'il dit: Je jurai dans ma colère: Ils n'entreront pas dans mon repos! Il dit cela, quoique ses oeuvres eussent été achevées depuis la création du monde. (Ⅰ)
- εἰσερχόμεθα γὰρ ⸀εἰς κατάπαυσιν οἱ πιστεύσαντες, καθὼς εἴρηκεν· Ὡς ὤμοσα ἐν τῇ ὀργῇ μου, Εἰ εἰσελεύσονται εἰς τὴν κατάπαυσίν μου, καίτοι τῶν ἔργων ἀπὸ καταβολῆς κόσμου γενηθέντων, (Ⅲ)
- Ingrediemur enim in requiem, qui credidimus : quemadmodum dixit : Sicut juravi in ira mea : Si introibunt in requiem meam : et quidem operibus ab institutione mundi perfectis. (Ⅳ)
- Car nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, comme il a dit: «Ainsi je jurai dans ma colère: S’ils entrent dans mon repos», bien que les œuvres aient été faites dès la fondation du monde. (Ⅵ)
4. 4  
Car il a été dit ainsi en quelque lieu touchant le septième [jour] : Et Dieu se reposa de tous ses ouvrages au septième jour.
- Car il est dit quelque part au sujet du septième jour : " Et Dieu se reposa de toutes ses œuvres le septième jour "; (⁎)
- Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour: Et Dieu se reposa de toutes ses oeuvres le septième jour. (Ⅰ)
- εἴρηκεν γάρ που περὶ τῆς ἑβδόμης οὕτως· Καὶ κατέπαυσεν ὁ θεὸς ἐν τῇ ἡμέρᾳ τῇ ἑβδόμῃ ἀπὸ πάντων τῶν ἔργων αὐτοῦ, (Ⅲ)
- Dixit enim in quodam loco de die septima sic : Et requievit Deus die septima ab omnibus operibus suis. (Ⅳ)
- Car il a dit ainsi quelque part touchant le septième jour: «Et Dieu se reposa de toutes ses œuvres au septième jour»; (Ⅵ)
4. 5  
Et encore en ce passage : Si [jamais] ils entrent en mon repos.
- et ici de nouveau : " Ils n'entreront pas dans mon repos ! " (⁎)
- Et ici encore: Ils n'entreront pas dans mon repos! (Ⅰ)
- καὶ ἐν τούτῳ πάλιν· Εἰ εἰσελεύσονται εἰς τὴν κατάπαυσίν μου. (Ⅲ)
- Et in isto rursum : Si introibunt in requiem meam. (Ⅳ)
- et encore dans ce passage: «S’ils entrent dans mon repos!» (Ⅵ)
4. 6  
Puis donc qu’il reste que quelques-uns y entrent, et que ceux à qui premièrement il a été évangélisé n’y sont point entrés, à cause de leur incrédulité,
- Puis donc que quelques-uns doivent y entrer, et que ceux qui reçurent d'abord la promesse n'y sont pas entrés à cause de leur désobéissance, (⁎)
- Or, puisqu'il est encore réservé à quelques-uns d'y entrer, et que ceux à qui d'abord la promesse a été faite n'y sont pas entrés à cause de leur désobéissance, (Ⅰ)
- ἐπεὶ οὖν ἀπολείπεται τινὰς εἰσελθεῖν εἰς αὐτήν, καὶ οἱ πρότερον εὐαγγελισθέντες οὐκ εἰσῆλθον δι’ ἀπείθειαν, (Ⅲ)
- Quoniam ergo superest introire quosdam in illam, et ii, quibus prioribus annuntiatum est, non introierunt propter incredulitatem : (Ⅳ)
- Puis donc qu’il reste que quelques-uns y entrent, et que ceux qui auparavant avaient été évangélisés ne sont pas entrés à cause de leur désobéissance, (Ⅵ)
4. 7  
[Dieu] détermine encore un certain jour, [qu’il appelle] aujourd’hui, en disant par David si longtemps après, selon ce qui a été dit : aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez point vos cœurs.
- Dieu fixe de nouveau un jour qu'il appelle "aujourd'hui", en disant dans David si longtemps après, comme on l'a vu plus haut : " Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs. " (⁎)
- Dieu fixe de nouveau un jour-aujourd'hui-en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut: Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos coeurs. (Ⅰ)
- πάλιν τινὰ ὁρίζει ἡμέραν, Σήμερον, ἐν Δαυὶδ λέγων μετὰ τοσοῦτον χρόνον, καθὼς ⸀προείρηται, Σήμερον ἐὰν τῆς φωνῆς αὐτοῦ ἀκούσητε, μὴ σκληρύνητε τὰς καρδίας ὑμῶν· (Ⅲ)
- iterum terminat diem quemdam, Hodie, in David dicendo, post tantum temporis, sicut supra dictum est : Hodie si vocem ejus audieritis, nolite obdurare corda vestra. (Ⅳ)
- encore une fois il détermine un certain jour, disant, en David, si longtemps après: «Aujourd’hui», comme il a été dit auparavant: «Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs.» (Ⅵ)
4. 8  
Car si Josué les eût introduits dans le repos, jamais après cela il n’eût parlé d’un autre jour.
- Car si Josué les eût introduits dans "le repos", David ne parlerait pas après cela d'un autre jour. (⁎)
- Car, si Josué leur eût donné le repos, il ne parlerait pas après cela d'un autre jour. (Ⅰ)
- εἰ γὰρ αὐτοὺς Ἰησοῦς κατέπαυσεν, οὐκ ἂν περὶ ἄλλης ἐλάλει μετὰ ταῦτα ἡμέρας. (Ⅲ)
- Nam si eis Jesus requiem præstitisset, numquam de alia loqueretur, posthac, die. (Ⅳ)
- Car si Josué leur avait donné le repos, il n’aurait pas parlé après cela d’un autre jour. (Ⅵ)
4. 9  
Il reste donc un repos pour le peuple de Dieu.
- Il reste donc un jour de repos réservé au peuple de Dieu. (⁎)
- Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. (Ⅰ)
- ἄρα ἀπολείπεται σαββατισμὸς τῷ λαῷ τοῦ θεοῦ· (Ⅲ)
- Itaque relinquitur sabbatismus populo Dei. (Ⅳ)
- Il reste donc un repos sabbatique pour le peuple de Dieu. (Ⅵ)
4. 10  
Car celui qui est entré en son repos, s’est reposé aussi de ses œuvres, comme Dieu [s’était reposé] des siennes.
- En effet celui qui entre "dans le repos de Dieu" se repose aussi de ses œuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. (⁎)
- Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. (Ⅰ)
- ὁ γὰρ εἰσελθὼν εἰς τὴν κατάπαυσιν αὐτοῦ καὶ αὐτὸς κατέπαυσεν ἀπὸ τῶν ἔργων αὐτοῦ ὥσπερ ἀπὸ τῶν ἰδίων ὁ θεός. (Ⅲ)
- Qui enim ingressus est in requiem ejus, etiam ipse requievit ab operibus suis, sicut a suis Deus. (Ⅳ)
- Car celui qui est entré dans son repos, lui aussi s’est reposé de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes propres. (Ⅵ)
4. 11  
Etudions-nous donc d’entrer dans ce repos-là, de peur que quelqu’un ne tombe en imitant une semblable incrédulité.
- Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin qu'aucun ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. (⁎)
- Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. (Ⅰ)
- σπουδάσωμεν οὖν εἰσελθεῖν εἰς ἐκείνην τὴν κατάπαυσιν, ἵνα μὴ ἐν τῷ αὐτῷ τις ὑποδείγματι πέσῃ τῆς ἀπειθείας. (Ⅲ)
- Festinemus ergo ingredi in illam requiem : ut ne in idipsum quis incidat incredulitatis exemplum. (Ⅳ)
- Appliquons-nous donc à entrer dans ce repos-là, afin que personne ne tombe en imitant une semblable désobéissance. (Ⅵ)
4. 12  
Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, et plus pénétrante que nulle épée à deux tranchants, et elle atteint jusques à la division de l’âme, de l’esprit, des jointures et des moelles, et elle est juge des pensées et des intentions du cœur.
- Car elle est vivante la parole de Dieu; elle est efficace, plus acérée qu'aucune épée à deux tranchants; si pénétrante qu'elle va jusqu'à séparer l'âme et l'esprit, les jointures et les moelles; elle démêle les sentiments et les pensées du cœur. (⁎)
- Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. (Ⅰ)
- Ζῶν γὰρ ὁ λόγος τοῦ θεοῦ καὶ ἐνεργὴς καὶ τομώτερος ὑπὲρ πᾶσαν μάχαιραν δίστομον καὶ διϊκνούμενος ἄχρι μερισμοῦ ψυχῆς ⸀καὶ πνεύματος, ἁρμῶν τε καὶ μυελῶν, καὶ κριτικὸς ἐνθυμήσεων καὶ ἐννοιῶν καρδίας· (Ⅲ)
- Vivus est enim sermo Dei, et efficax et penetrabilior omni gladio ancipiti : et pertingens usque ad divisionem animæ ac spiritus : compagum quoque ac medullarum, et discretor cogitationum et intentionum cordis. (Ⅳ)
- Car la parole de Dieu est vivante et opérante, et plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants, et atteignant jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles; et elle discerne les pensées et les intentions du cœur. (Ⅵ)
4. 13  
Et il n’y a aucune créature qui soit cachée devant lui : mais toutes choses sont nues et entièrement ouvertes aux yeux de celui devant lequel nous avons affaire.
- Aussi nulle créature n'est cachée devant Dieu, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. (⁎)
- Nulle créature n'est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. (Ⅰ)
- καὶ οὐκ ἔστιν κτίσις ἀφανὴς ἐνώπιον αὐτοῦ, πάντα δὲ γυμνὰ καὶ τετραχηλισμένα τοῖς ὀφθαλμοῖς αὐτοῦ, πρὸς ὃν ἡμῖν ὁ λόγος. (Ⅲ)
- Et non est ulla creatura invisibilis in conspectu ejus : omnia autem nuda et aperta sunt oculis ejus, ad quem nobis sermo.\ (Ⅳ)
- Et il n’y a aucune créature qui soit cachée devant lui, mais toutes choses sont nues et découvertes aux yeux de celui à qui nous avons affaire. (Ⅵ)
4. 14  
Puis donc que nous avons un souverain et grand Sacrificateur, Jésus Fils de Dieu, qui est entré dans les Cieux, tenons ferme [notre] profession.
- Ainsi, puisque nous avons en Jésus, le Fils de Dieu, un grand prêtre excellent qui a pénétré les cieux, demeurons fermes dans la profession de notre foi. (⁎)
- Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. (Ⅰ)
- Ἔχοντες οὖν ἀρχιερέα μέγαν διεληλυθότα τοὺς οὐρανούς, Ἰησοῦν τὸν υἱὸν τοῦ θεοῦ, κρατῶμεν τῆς ὁμολογίας· (Ⅲ)
- Habentes ergo pontificem magnum qui penetravit cælos, Jesum Filium Dei, teneamus confessionem. (Ⅳ)
- Ayant donc un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, tenons ferme notre confession; (Ⅵ)
4. 15  
Car nous n’avons pas un souverain Sacrificateur qui ne puisse avoir compassion de nos infirmités, mais [nous avons celui] qui a été tenté comme nous en toutes choses, excepté le péché.
- Car nous n'avons pas un grand prêtre impuissant à compatir à nos infirmités; pour nous ressembler, il les a toutes éprouvées hormis le péché. (⁎)
- Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. (Ⅰ)
- οὐ γὰρ ἔχομεν ἀρχιερέα μὴ δυνάμενον συμπαθῆσαι ταῖς ἀσθενείαις ἡμῶν, ⸀πεπειρασμένον δὲ κατὰ πάντα καθ’ ὁμοιότητα χωρὶς ἁμαρτίας. (Ⅲ)
- Non enim habemus pontificem qui non possit compati infirmitatibus nostris : tentatum autem per omnia pro similitudine absque peccato. (Ⅳ)
- car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse sympathiser à nos infirmités, mais nous en avons un qui a été tenté en toutes choses comme nous, à part le péché. (Ⅵ)
4. 16  
Allons donc avec assurance au trône de la Grâce ; afin que nous obtenions miséricorde, et que nous trouvions grâce, pour être aidés dans le besoin.
- Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus en temps opportun. (⁎)
- Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Ⅰ)
- προσερχώμεθα οὖν μετὰ παρρησίας τῷ θρόνῳ τῆς χάριτος, ἵνα λάβωμεν ἔλεος καὶ χάριν εὕρωμεν εἰς εὔκαιρον βοήθειαν. (Ⅲ)
- Adeamus ergo cum fiducia ad thronum gratiæ : ut misericordiam consequamur, et gratiam inveniamus in auxilio opportuno. (Ⅳ)
- Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin que nous recevions miséricorde et que nous trouvions grâce pour avoir du secours au moment opportun. (Ⅵ)


Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| | | | | | | | | |

>> 







Home