La lumière (an-nûr)
>  
65 Verses | Page 1 / 2
(Arabe classique)


Afficher / Cacher
(Ⅰ)
(Ⅱ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)


24. 0  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ
- Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (Ⅰ)
- Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅱ)
-  [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ (Ⅴ)
- Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux (Ⅵ)
- Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux (Ⅶ)
- Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. (Ⅷ)
24. 1  
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ سُورَةٌ أَنزَلْنَاهَا وَفَرَضْنَاهَا وَأَنزَلْنَا فِيهَا آيَاتٍ بَيِّنَاتٍ لَّعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ
- Sooratun anzalnaha wafaradnaha waanzalna feeha ayatin bayyinatin laAAallakum tathakkaroona (Ⅰ)
- Voici une sourate que Nous révélons et prescrivons, en y exposant des versets clairs afin que vous puissiez y réfléchir. (Ⅱ)
- [Voici] une sourate que Nous avons fait descendre (révélée). Nous l’avons prescrite (décrétée). Et Nous y avons fait descendre des versets clairs afin que vous y preniez conseil. (Ⅲ)
- بسم الله الرحمن الرحيم سورة أنزلناها وفرضناها وأنزلنا فيها آيات بينات لعلكم تذكرون (Ⅳ)
- بِسمِ اللَّهِ الرَّحمٰنِ الرَّحيمِ سورَةٌ أَنزَلنٰها وَفَرَضنٰها وَأَنزَلنا فيها ءايٰتٍ بَيِّنٰتٍ لَعَلَّكُم تَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Cette sourate, Nous l’avons révélée et imposée ; nous y avons révélé des signes clairs, peut-être vous en souvenez-vous. (Ⅵ)
- Une sourate que Nous avons fait descendre avec des dispositions obligatoires. Et Nous y avons fait descendre des signes d’évidence, escomptant que vous méditiez. (Ⅶ)
- [Ceci est] une sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, où Nous avons fait descendre de claires aya. Peut-être vous amenderez-vous. (Ⅷ)
24. 2  
الزَّانِيَةُ وَالزَّانِي فَاجْلِدُوا كُلَّ وَاحِدٍ مِّنْهُمَا مِائَةَ جَلْدَةٍ ۖ وَلَا تَأْخُذْكُم بِهِمَا رَأْفَةٌ فِي دِينِ اللَّهِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ ۖ وَلْيَشْهَدْ عَذَابَهُمَا طَائِفَةٌ مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ
- Alzzaniyatu waalzzanee faijlidoo kulla wahidin minhuma miata jaldatin wala takhuthkum bihima rafatun fee deeni Allahi in kuntum tuminoona biAllahi waalyawmi alakhiri walyashhad AAathabahuma taifatun mina almumineena (Ⅰ)
- Administrez à la femme et à l’homme coupables de fornication cent coups de fouet chacun. Le respect de la loi de Dieu exige que vous n’ayez aucune pitié pour eux, si vous croyez en Dieu et au Jugement dernier. Ce châtiment devra être exécuté en présence d’un groupe de croyants. (Ⅱ)
- La fornicatrice et le fornicateur [délibérés, si l’acte est prouvé et les conditions précises requises], flagellez-les chacun de cent coups de fouet. Ne soyez pas pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi de DIEU si vous croyez en DIEU et au Jour dernier. Qu’un groupe de croyants soit témoin (observateur) de leur châtiment. (Ⅲ)
- الزانية والزاني فاجلدوا كل واحد منهما مائة جلدة ولا تأخذكم بهما رأفة في دين الله إن كنتم تؤمنون بالله واليوم الآخر وليشهد عذابهما طائفة من المؤمنين (Ⅳ)
- الزّانِيَةُ وَالزّانى فَاجلِدوا كُلَّ وٰحِدٍ مِنهُما مِا۟ئَةَ جَلدَةٍ ۖ وَلا تَأخُذكُم بِهِما رَأفَةٌ فى دينِ اللَّهِ إِن كُنتُم تُؤمِنونَ بِاللَّهِ وَاليَومِ الءاخِرِ ۖ وَليَشهَد عَذابَهُما طائِفَةٌ مِنَ المُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Le débauché et la débauchée doivent être flagellés de cent coups de fouet chacun. Eu égard à la religion d’Allah, ne vous attendrissez pas quant à cette peine, pour autant que vous croyiez en Dieu et au Jour dernier. Qu’un groupe de croyants soit témoin de ce châtiment. (Ⅵ)
- Quant à celle ou celui qui se rend coupable de fornication, flagellez chacun de cent coups. Par respect de la religion de Dieu, ne vous laissez pas émouvoir de pitié pour eux, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Qu’un groupe de croyants soit témoin du châtiment. (Ⅶ)
- La fornicatrice et le fornicateur, flagellez chacun d’eux de cent coups de fouet ! Que par égard pour la Religion d’Allah, nulle indulgence ne vous prenne en leur faveur, si vous vous trouvez croire en Allah et au Dernier Jour ! Qu’un groupe de Croyants soit témoin de leur tourment. (Ⅷ)
24. 3  
الزَّانِي لَا يَنكِحُ إِلَّا زَانِيَةً أَوْ مُشْرِكَةً وَالزَّانِيَةُ لَا يَنكِحُهَا إِلَّا زَانٍ أَوْ مُشْرِكٌ ۚ وَحُرِّمَ ذَٰلِكَ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ
- Alzzanee la yankihu illa zaniyatan aw mushrikatan waalzzaniyatu la yankihuha illa zanin aw mushrikun wahurrima thalika AAala almumineena (Ⅰ)
- Le débauché n’épouse qu’une femme débauchée ou une idolâtre, et la femme débauchée n’épouse qu’un homme débauché ou un idolâtre. Mais de telles unions sont interdites aux croyants. (Ⅱ)
- Fornicateur n’épouse que fornicatrice ou [femme] "idolâtre" ; Fornicatrice n’épouse que fornicateur ou [homme] "idolâtre" : tout cela est interdit aux croyants. (Ⅲ)
- الزاني لا ينكح إلا زانية أو مشركة والزانية لا ينكحها إلا زان أو مشرك وحرم ذلك على المؤمنين (Ⅳ)
- الزّانى لا يَنكِحُ إِلّا زانِيَةً أَو مُشرِكَةً وَالزّانِيَةُ لا يَنكِحُها إِلّا زانٍ أَو مُشرِكٌ ۚ وَحُرِّمَ ذٰلِكَ عَلَى المُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Le débauché n’épousera qu’une débauchée ou une incroyante. La débauchée n’épousera qu’un débauché ou un mécréant, car tout cela est interdit aux croyants. (Ⅵ)
- Fornicateur n’épouse que fornicatrice ou qu’associante ; fornicatrice n’épouse que fornicateur ou associant : pareil acte est interdit aux croyants. (Ⅶ)
- Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une Associatrice. La fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un Associateur. Cela est déclaré illicite aux Croyants. (Ⅷ)
24. 4  
وَالَّذِينَ يَرْمُونَ الْمُحْصَنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَأْتُوا بِأَرْبَعَةِ شُهَدَاءَ فَاجْلِدُوهُمْ ثَمَانِينَ جَلْدَةً وَلَا تَقْبَلُوا لَهُمْ شَهَادَةً أَبَدًا ۚ وَأُولَٰئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ
- Waallatheena yarmoona almuhsanati thumma lam yatoo biarbaAAati shuhadaa faijlidoohum thamaneena jaldatan wala taqbaloo lahum shahadatan abadan waolaika humu alfasiqoona (Ⅰ)
- Ceux qui lancent des accusations contre des femmes honnêtes, sans pouvoir produire quatre témoins, seront punis de quatre-vingts coups de fouet, et leur témoignage ne sera plus jamais admis, car ce sont des êtres pervers, (Ⅱ)
- Ceux qui accusent les femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, infligez-leur [à chacun] quatre-vingts coups de fouet et n’acceptez plus jamais d’eux un témoignage, ce sont des pervers, (Ⅲ)
- والذين يرمون المحصنات ثم لم يأتوا بأربعة شهداء فاجلدوهم ثمانين جلدة ولا تقبلوا لهم شهادة أبدا وأولئك هم الفاسقون (Ⅳ)
- وَالَّذينَ يَرمونَ المُحصَنٰتِ ثُمَّ لَم يَأتوا بِأَربَعَةِ شُهَداءَ فَاجلِدوهُم ثَمٰنينَ جَلدَةً وَلا تَقبَلوا لَهُم شَهٰدَةً أَبَدًا ۚ وَأُولٰئِكَ هُمُ الفٰسِقونَ (Ⅴ)
- Ceux qui accusent de fornication des femmes vertueuses sans présenter quatre témoins, flagellez-les de quatre-vingts coups de fouet et ne les acceptez plus comme témoins à charge, car ce sont eux les pervers. (Ⅵ)
- Qui accuse une préservée sans produire, à l’appui, quatre témoins, infligez-lui quatre-vingts coups ; n’acceptez plus d’eux un témoignage, à jamais : voilà bien les scélérats (Ⅶ)
- Ceux qui visent les muḥṣana [dans leur honneur] sans ensuite produire quatre témoins, flagellez-les de quatre-vingts coups de fouet et n’acceptez plus jamais leur témoignage ! Ceux-là sont les Pervers. (Ⅷ)
24. 5  
إِلَّا الَّذِينَ تَابُوا مِن بَعْدِ ذَٰلِكَ وَأَصْلَحُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
- Illa allatheena taboo min baAAdi thalika waaslahoo fainna Allaha ghafoorun raheemun (Ⅰ)
- à moins qu’ils ne se repentent par la suite et ne s’amendent, car Dieu est Clément et Miséricordieux. (Ⅱ)
- sauf ceux qui se repentent par la suite et se réforment. En vérité, DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux. (Ⅲ)
- إلا الذين تابوا من بعد ذلك وأصلحوا فإن الله غفور رحيم (Ⅳ)
- إِلَّا الَّذينَ تابوا مِن بَعدِ ذٰلِكَ وَأَصلَحوا فَإِنَّ اللَّهَ غَفورٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- Exception sera faite de ceux qui font acte de repentance et qui, depuis lors, se comportent correctement. Allah est Celui qui pardonne, Il est le Miséricordieux. (Ⅵ)
- sauf pour eux à se repentir après leur faute, et à se réformer — Dieu est Tout indulgence, Miséricordieux (Ⅶ)
- Exception faite pour ceux qui, ensuite, seront revenus [sur leur accusation] et se seront réformés. Allah est en effet absoluteur et miséricordieux. (Ⅷ)
24. 6  
وَالَّذِينَ يَرْمُونَ أَزْوَاجَهُمْ وَلَمْ يَكُن لَّهُمْ شُهَدَاءُ إِلَّا أَنفُسُهُمْ فَشَهَادَةُ أَحَدِهِمْ أَرْبَعُ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ ۙ إِنَّهُ لَمِنَ الصَّادِقِينَ
- Waallatheena yarmoona azwajahum walam yakun lahum shuhadao illa anfusuhum fashahadatu ahadihim arbaAAu shahadatin biAllahi innahu lamina alssadiqeena (Ⅰ)
- Ceux qui accusent leurs épouses d’adultère et qui n’ont d’autres témoins à produire qu’eux-mêmes, chacun d’eux aura à jurer quatre fois devant Dieu qu’il ne dit que la vérité, (Ⅱ)
- Ceux qui accusent [d’adultère] leurs épouses, sans avoir d’autres témoins qu’eux-mêmes, le témoignage de chacun consistera à proférer quatre attestations par DIEU qu’il dit la vérité (Ⅲ)
- والذين يرمون أزواجهم ولم يكن لهم شهداء إلا أنفسهم فشهادة أحدهم أربع شهادات بالله إنه لمن الصادقين (Ⅳ)
- وَالَّذينَ يَرمونَ أَزوٰجَهُم وَلَم يَكُن لَهُم شُهَداءُ إِلّا أَنفُسُهُم فَشَهٰدَةُ أَحَدِهِم أَربَعُ شَهٰدٰتٍ بِاللَّهِ ۙ إِنَّهُ لَمِنَ الصّٰدِقينَ (Ⅴ)
- Ceux qui accusent leurs propres femmes de débauche et qui ne produisent aucun témoin en dehors d’eux-mêmes doivent faire témoigner l’un d’eux à quatre reprises, au nom d’Allah, que ce qu’il dit est vrai. (Ⅵ)
- — Ceux qui accusent leurs épouses, sans avoir d’autres témoins qu’eux-mêmes, chacun devra proférer quatre attestations par Dieu qu’il a dit vrai (Ⅶ)
- [En ce qui touche] ceux qui visent leurs épouses [, dans leur honneur], sans avoir de témoins hormis eux-mêmes, le témoignage de chacun d’eux consistera en une quadruple attestation, par Allah, [affirmant que le dénonciateur] est certes parmi les véridiques, (Ⅷ)
24. 7  
وَالْخَامِسَةُ أَنَّ لَعْنَتَ اللَّهِ عَلَيْهِ إِن كَانَ مِنَ الْكَاذِبِينَ
- Waalkhamisatu anna laAAnata Allahi AAalayhi in kana mina alkathibeena (Ⅰ)
- et une cinquième fois pour invoquer la malédiction de Dieu sur lui, s’il dit des mensonges. (Ⅱ)
- plus une cinquième [attestation] consistant à appeler sur soi la malédiction de DIEU au cas où il en aurait menti ; (Ⅲ)
- والخامسة أن لعنت الله عليه إن كان من الكاذبين (Ⅳ)
- وَالخٰمِسَةُ أَنَّ لَعنَتَ اللَّهِ عَلَيهِ إِن كانَ مِنَ الكٰذِبينَ (Ⅴ)
- Et un cinquième témoignage attirant sur lui la malédiction d’Allah s’il était menteur. (Ⅵ)
- plus une cinquième consistant à appeler sur soi la malédiction divine, au cas où il en aurait menti (Ⅶ)
- [suivie d’]une cinquième [attestation appelant] la malédiction d’Allah sur lui, s’il est parmi les menteurs. (Ⅷ)
24. 8  
وَيَدْرَأُ عَنْهَا الْعَذَابَ أَن تَشْهَدَ أَرْبَعَ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ ۙ إِنَّهُ لَمِنَ الْكَاذِبِينَ
- AAanha alAAathaba an tashhada arbaAAa shahadatin biAllahi innahu lamina alkathibeena (Ⅰ)
- Aucune peine ne sera infligée à l’épouse, si elle jure quatre fois devant Dieu que son mari a menti, (Ⅱ)
- [cependant], le châtiment (la sanction) sera détourné d’elle (de l’épouse) si elle atteste quatre fois devant DIEU qu’il (son mari) est du nombre des menteurs (il ment) (Ⅲ)
- ويدرأ عنها العذاب أن تشهد أربع شهادات بالله إنه لمن الكاذبين (Ⅳ)
- وَيَدرَؤُا۟ عَنهَا العَذابَ أَن تَشهَدَ أَربَعَ شَهٰدٰتٍ بِاللَّهِ ۙ إِنَّهُ لَمِنَ الكٰذِبينَ (Ⅴ)
- Aucune charge ne sera requise contre la femme si elle jure au nom d’Allah, et cela à quatre reprises, que son mari a menti. (Ⅵ)
- cependant, on épargnera le châtiment à l’épouse si elle profère quatre attestations devant Dieu comme quoi il en a menti (Ⅶ)
- Le tourment sera détourné de la [femme visée], par la quadruple attestation de celle-ci, au nom d’Allah, que [son accusateur] est certes parmi les menteurs, (Ⅷ)
24. 9  
وَالْخَامِسَةَ أَنَّ غَضَبَ اللَّهِ عَلَيْهَا إِن كَانَ مِنَ الصَّادِقِينَ
- Waalkhamisata anna ghadaba Allahi AAalayha in kana mina alssadiqeena (Ⅰ)
- et une cinquième fois pour invoquer la colère de Dieu sur elle, si c’est son mari qui dit la vérité. (Ⅱ)
- plus une cinquième [attestation] consistant à appeler sur soi le courroux de DIEU au cas où il (l’époux) aurait dit vrai. (Ⅲ)
- والخامسة أن غضب الله عليها إن كان من الصادقين (Ⅳ)
- وَالخٰمِسَةَ أَنَّ غَضَبَ اللَّهِ عَلَيها إِن كانَ مِنَ الصّٰدِقينَ (Ⅴ)
- Et une cinquième fois appelant la colère d’Allah sur elle-même si [son accusateur] dit la vérité. (Ⅵ)
- plus une cinquième consistant à appeler sur soi la colère divine au cas où il aurait dit vrai. (Ⅶ)
- [suivie d’]une cinquième [attestation appelant] la colère divine sur elle, si [son accusateur] est parmi les véridiques. (Ⅷ)
24. 10  
وَلَوْلَا فَضْلُ اللَّهِ عَلَيْكُمْ وَرَحْمَتُهُ وَأَنَّ اللَّهَ تَوَّابٌ حَكِيمٌ
- Walawla fadlu Allahi AAalaykum warahmatuhu waanna Allaha tawwabun hakeemun (Ⅰ)
- Cette prescription témoigne de la bonté et de la miséricorde de Dieu pour vous, car Dieu, dans Sa sagesse, aime à pardonner. (Ⅱ)
- N’étaient la grâce de DIEU sur vous et Sa miséricorde [Il vous châtierait immédiatement]. Oui, DIEU est Celui qui agrée le repentir [et Il est] Sage. (Ⅲ)
- ولولا فضل الله عليكم ورحمته وأن الله تواب حكيم (Ⅳ)
- وَلَولا فَضلُ اللَّهِ عَلَيكُم وَرَحمَتُهُ وَأَنَّ اللَّهَ تَوّابٌ حَكيمٌ (Ⅴ)
- N’eût été sur vous la bonté incommensurable d’Allah, et Sa miséricorde …mais Allah est prompt à pardonner, Il est le Sage. (Ⅵ)
- N’était sur vous la grâce de Dieu et Sa miséricorde, et qu’il ne fut l’Enclin-au-repentir, le Sage… (Ⅶ)
- N’eussent été la faveur d’Allah envers vous et Sa miséricorde et [n'eût été] qu’Allah est révocateur et sage… (Ⅷ)
24. 11  
إِنَّ الَّذِينَ جَاءُوا بِالْإِفْكِ عُصْبَةٌ مِّنكُمْ ۚ لَا تَحْسَبُوهُ شَرًّا لَّكُم ۖ بَلْ هُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ ۚ لِكُلِّ امْرِئٍ مِّنْهُم مَّا اكْتَسَبَ مِنَ الْإِثْمِ ۚ وَالَّذِي تَوَلَّىٰ كِبْرَهُ مِنْهُمْ لَهُ عَذَابٌ عَظِيمٌ
- Inna allatheena jaoo bialifki AAusbatun minkum la tahsaboohu sharran lakum bal huwa khayrun lakum likulli imriin minhum ma iktasaba mina alithmi waallathee tawalla kibrahu minhum lahu AAathabun AAatheemun (Ⅰ)
- Certes, une bande parmi vous a propagé une abominable calomnie. Mais ne croyez pas que cela soit de nature à vous nuire ; au contraire, cela constitue un avantage pour vous, car chacun des complices est appelé à répondre de son forfait, alors que l’auteur principal de cette médisance subira, lui, un terrible châtiment. (Ⅱ)
- Ceux [hypocrites] qui ont avancé la calomnie sont un groupe parmi vous (ils sont une bande). N’estimez pas que cela soit [foncièrement] un mal pour vous ; au contraire, c’est un bien (une épreuve) pour vous. [Quant à eux] chacun d’eux portera le péché qu’il a commis ; et celui d’entre eux qui en a la plus grande part, subira un dur châtiment. (Ⅲ)
- إن الذين جاءوا بالإفك عصبة منكم لا تحسبوه شرا لكم بل هو خير لكم لكل امرئ منهم ما اكتسب من الإثم والذي تولى كبره منهم له عذاب عظيم (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ جاءو بِالإِفكِ عُصبَةٌ مِنكُم ۚ لا تَحسَبوهُ شَرًّا لَكُم ۖ بَل هُوَ خَيرٌ لَكُم ۚ لِكُلِّ امرِئٍ مِنهُم مَا اكتَسَبَ مِنَ الإِثمِ ۚ وَالَّذى تَوَلّىٰ كِبرَهُ مِنهُم لَهُ عَذابٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Ceux qui ont colporté la calomnie sont en petit nombre parmi vous. Ne croyez pas que ce soit un mal pour vous, c’est au contraire un bien. Celui qui colporte une telle calomnie aura sa part de tourment. Celui qui s’est rendu coupable de la plus grande part aura un châtiment encore plus grand. (Ⅵ)
- Que les auteurs de la calomnie soient un quarteron des vôtres, n’estimez pas qu’il en résulte pour vous du mal : mais non ! c’est un bien pour vous. A tout individu d’entre eux la part qu’il se sera acquise du péché ! Quant à celui d’entre eux qui en assume la gravité, qu’il s’attende à un terrible châtiment ! (Ⅶ)
- [Croyants !,] ceux qui sont venus avec la calomnie sont un petit groupe d’entre vous. Ne croyez pourtant point que [cette calomnie] soit un mal pour vous ! Au contraire, elle est un bien pour vous. A chacun de ceux qui l’ont colportée, ce qu’il a commis (kasala) de péché, et à celui qui, parmi eux, s’est chargé de l’essentiel, un tourment immense ! (Ⅷ)
24. 12  
لَّوْلَا إِذْ سَمِعْتُمُوهُ ظَنَّ الْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بِأَنفُسِهِمْ خَيْرًا وَقَالُوا هَٰذَا إِفْكٌ مُّبِينٌ
- Lawla ith samiAAtumoohu thanna almuminoona waalmuminatu bianfusihim khayran waqaloo hatha ifkun mubeenun (Ⅰ)
- Quand vous avez entendu cette calomnie, les croyants et les croyantes auraient dû avoir une meilleure opinion d’eux-mêmes et simplement dire : « C’est là une calomnie manifeste ! » (Ⅱ)
- Pourquoi, lorsque vous l’avez entendue [la calomnie], croyants et croyantes n’ont-ils pas pensé en bien d’eux-mêmes et n’ont-ils pas dit : « C’est une calomnie flagrante ? » (Ⅲ)
- لولا إذ سمعتموه ظن المؤمنون والمؤمنات بأنفسهم خيرا وقالوا هذا إفك مبين (Ⅳ)
- لَولا إِذ سَمِعتُموهُ ظَنَّ المُؤمِنونَ وَالمُؤمِنٰتُ بِأَنفُسِهِم خَيرًا وَقالوا هٰذا إِفكٌ مُبينٌ (Ⅴ)
- Au lieu de quoi, lorsque les croyants et les croyantes ont entendu de telles vilenies, il aurait dû cultiver plutôt un bien en disant notamment : C’est une calomnie évidente. (Ⅵ)
- ah ! si, quand vous l’avez entendu, croyantes et croyants avaient d’eux-mêmes présumé le bien, et dit : « Ce n’est que flagrante calomnie... » ! (Ⅶ)
- Lorsqu’ils ont entendu [cette calomnie], que les Croyants et les Croyantes n’ont-ils, en eux-mêmes, conjecturé favorablement ! Que ne se sont-ils écriés : « C’est une calomnie avérée ! » (Ⅷ)
24. 13  
لَّوْلَا جَاءُوا عَلَيْهِ بِأَرْبَعَةِ شُهَدَاءَ ۚ فَإِذْ لَمْ يَأْتُوا بِالشُّهَدَاءِ فَأُولَٰئِكَ عِندَ اللَّهِ هُمُ الْكَاذِبُونَ
- Lawla jaoo AAalayhi biarbaAAati shuhadaa faith lam yatoo bialshshuhadai faolaika AAinda Allahi humu alkathiboona (Ⅰ)
- Que n’ont-ils amené quatre témoins pour appuyer leur accusation ? Ne l’ayant pas fait, ils ne sont au regard de Dieu que des menteurs ! (Ⅱ)
- Pourquoi [les hypocrites et calomniateurs] n’ont-ils pas appelé [à l’appui de leurs accusations] quatre témoins ? N’ayant pas produit des témoins, ils sont, devant DIEU, des menteurs. (Ⅲ)
- لولا جاءوا عليه بأربعة شهداء فإذ لم يأتوا بالشهداء فأولئك عند الله هم الكاذبون (Ⅳ)
- لَولا جاءو عَلَيهِ بِأَربَعَةِ شُهَداءَ ۚ فَإِذ لَم يَأتوا بِالشُّهَداءِ فَأُولٰئِكَ عِندَ اللَّهِ هُمُ الكٰذِبونَ (Ⅴ)
- À moins qu’ils ne produisent quatre témoins. Mais dès lors qu’ils ne peuvent produire des témoins, ce sont eux qui seront des menteurs auprès d’Allah. (Ⅵ)
- ah ! si les calomniateurs avaient appuyé leur accusation de quatre témoins ! ainsi donc, n’ayant pas produit de témoins, sont-ils au regard de Dieu des menteurs. (Ⅶ)
- Que les accusateurs n’ont-ils, à ce propos, produit quatre témoins ! N’ayant point produit de témoins, ces gens, devant Allah, sont des menteurs. (Ⅷ)
24. 14  
وَلَوْلَا فَضْلُ اللَّهِ عَلَيْكُمْ وَرَحْمَتُهُ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ لَمَسَّكُمْ فِي مَا أَفَضْتُمْ فِيهِ عَذَابٌ عَظِيمٌ
- Walawla fadlu Allahi AAalaykum warahmatuhu fee alddunya waalakhirati lamassakum fee ma afadtum feehi AAathabun AAatheemun (Ⅰ)
- N’étaient la grâce et la bonté de Dieu envers vous dans ce monde et dans l’autre, vous auriez subi un terrible châtiment en punition de vos commérages (Ⅱ)
- N’étaient la grâce de DIEU sur vous et Sa miséricorde en cette vie et dans l’autre, vous seriez frappés d’un dur châtiment pour les propos que vous avez répandus (Ⅲ)
- ولولا فضل الله عليكم ورحمته في الدنيا والآخرة لمسكم في ما أفضتم فيه عذاب عظيم (Ⅳ)
- وَلَولا فَضلُ اللَّهِ عَلَيكُم وَرَحمَتُهُ فِى الدُّنيا وَالءاخِرَةِ لَمَسَّكُم فى ما أَفَضتُم فيهِ عَذابٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- N’eût été la grâce d’Allah à votre égard, et Sa miséricorde, tant sur terre que dans la vie dernière, vous auriez été soumis à un terrible châtiment pour ce que vous avez propagé. (Ⅵ)
- N’eût été sur vous la grâce de Dieu, et Sa miséricorde en ce monde et dans la vie dernière, vous subiriez certainement, rien que pour les propos que vous avez répandus, un châtiment terrible (Ⅶ)
- [Et vous Croyants !,] n’eussent été la faveur d’Allah envers vous et Sa miséricorde, en la [Vie] Immédiate et Dernière, vous auriez été atteints par un tourment immense pour l’œuvre à laquelle vous vous êtes livrés (Ⅷ)
24. 15  
إِذْ تَلَقَّوْنَهُ بِأَلْسِنَتِكُمْ وَتَقُولُونَ بِأَفْوَاهِكُم مَّا لَيْسَ لَكُم بِهِ عِلْمٌ وَتَحْسَبُونَهُ هَيِّنًا وَهُوَ عِندَ اللَّهِ عَظِيمٌ
- Ith talaqqawnahu bialsinatikum wataqooloona biafwahikum ma laysa lakum bihi AAilmun watahsaboonahu hayyinan wahuwa AAinda Allahi AAatheemun (Ⅰ)
- et des propos que vous colportiez de bouche en bouche, sans en avoir aucune preuve, croyant que la chose avait peu d’importance, alors qu’elle revêtait une gravité exceptionnelle auprès du Seigneur. (Ⅱ)
- lorsque vous les colportez par votre langue et que vous dites de votre bouche [et vous répétez] ce dont vous n’avez aucune connaissance et vous le tenez pour négligeable, alors que c’est énorme auprès de DIEU. (Ⅲ)
- إذ تلقونه بألسنتكم وتقولون بأفواهكم ما ليس لكم به علم وتحسبونه هينا وهو عند الله عظيم (Ⅳ)
- إِذ تَلَقَّونَهُ بِأَلسِنَتِكُم وَتَقولونَ بِأَفواهِكُم ما لَيسَ لَكُم بِهِ عِلمٌ وَتَحسَبونَهُ هَيِّنًا وَهُوَ عِندَ اللَّهِ عَظيمٌ (Ⅴ)
- À la fois par les mots que vous colportiez et que vous transmettiez par votre propre bouche, des choses que vous ignoriez et que vous considériez comme futiles et sans importance. Aux yeux d’Allah, elles étaient importantes. (Ⅵ)
- puisque vous accueillez sur votre langue et articulez de votre bouche ce sur quoi vous ne savez rien, pensant que c’est véniel, alors qu’au regard de Dieu c’est terrible (Ⅶ)
- en colportant de votre langue et en disant de votre bouche ce dont vous n’avez nulle connaissance. Vous comptez cela pour bénin, alors que devant Allah c’est immense. (Ⅷ)
24. 16  
وَلَوْلَا إِذْ سَمِعْتُمُوهُ قُلْتُم مَّا يَكُونُ لَنَا أَن نَّتَكَلَّمَ بِهَٰذَا سُبْحَانَكَ هَٰذَا بُهْتَانٌ عَظِيمٌ
- Walawla ith samiAAtumoohu qultum ma yakoonu lana an natakallama bihatha subhanaka hatha buhtanun AAatheemun (Ⅰ)
- Que n’avez-vous dit, en entendant ces racontars : « Il ne nous sied pas de tenir de tels propos ! Grand Dieu ! C’est une calomnie atroce ! » (Ⅱ)
- Et pourquoi, lorsque vous avez entendu cela, n’avez-vous pas dit : « Nous n’avons pas à en parler. Gloire à Toi [ô Seigneur] ! C’est une énorme calomnie [que les calomniateurs hypocrites profèrent] ». (Ⅲ)
- ولولا إذ سمعتموه قلتم ما يكون لنا أن نتكلم بهذا سبحانك هذا بهتان عظيم (Ⅳ)
- وَلَولا إِذ سَمِعتُموهُ قُلتُم ما يَكونُ لَنا أَن نَتَكَلَّمَ بِهٰذا سُبحٰنَكَ هٰذا بُهتٰنٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Pourquoi n’avez-vous pas dit au moment où vous entendiez ces ragots : Seigneur, il ne nous appartient pas d’en parler, car c’est là une calomnie terrible ! (Ⅵ)
- Ah ! si, entendant (la calomnie) vous vous étiez dit : « Nous n’avons pas le droit d’en parler ». — O transcendance ! L’effroyable imposture ! (Ⅶ)
- Quand vous avez entendu [cette calomnie], que n’avez-vous dit : « Il n’est point de nous de parler de cela. [Seigneur !], gloire à Toi ! C’est une immense infamie (buhtân) ! » (Ⅷ)
24. 17  
يَعِظُكُمُ اللَّهُ أَن تَعُودُوا لِمِثْلِهِ أَبَدًا إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ
- YaAAithukumu Allahu an taAAoodoo limithlihi abadan in kuntum mumineena (Ⅰ)
- Dieu vous exhorte à ne plus jamais commettre de pareilles erreurs si vous êtes de vrais croyants. (Ⅱ)
- DIEU vous exhorte à ne plus jamais revenir à pareille chose si vous êtes [sincèrement] croyants. (Ⅲ)
- يعظكم الله أن تعودوا لمثله أبدا إن كنتم مؤمنين (Ⅳ)
- يَعِظُكُمُ اللَّهُ أَن تَعودوا لِمِثلِهِ أَبَدًا إِن كُنتُم مُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Allah vous exhorte à ne plus jamais recommencer, pour autant que vous soyez croyants. (Ⅵ)
- — Dieu vous commande de ne pas recommencer la pareille, au grand jamais, si vous êtes des croyants. (Ⅶ)
- Allah vous exhorte à ne plus jamais commettre cela, si vous êtes croyants. (Ⅷ)
24. 18  
وَيُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمُ الْآيَاتِ ۚ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
- Wayubayyinu Allahu lakumu alayati waAllahu AAaleemun hakeemun (Ⅰ)
- Dieu vous expose Ses signes avec clarté. Il est Omniscient, Il est Sage. (Ⅱ)
- DIEU vous explique les versets [et les signes]. DIEU est Omniscient [et] Sage. (Ⅲ)
- ويبين الله لكم الآيات والله عليم حكيم (Ⅳ)
- وَيُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمُ الءايٰتِ ۚ وَاللَّهُ عَليمٌ حَكيمٌ (Ⅴ)
- Allah vous montre Ses signes évidents ; Allah est savant et sage. (Ⅵ)
- Dieu explicite à votre intention les signes. — Il est Connaissant et Sage. (Ⅶ)
- Allah vous expose les aya. Allah est omniscient et sage. (Ⅷ)
24. 19  
إِنَّ الَّذِينَ يُحِبُّونَ أَن تَشِيعَ الْفَاحِشَةُ فِي الَّذِينَ آمَنُوا لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ ۚ وَاللَّهُ يَعْلَمُ وَأَنتُمْ لَا تَعْلَمُونَ
- Inna allatheena yuhibboona an tasheeAAa alfahishatu fee allatheena amanoo lahum AAathabun aleemun fee alddunya waalakhirati waAllahu yaAAlamu waantum la taAAlamoona (Ⅰ)
- Ceux qui se plaisent à discréditer les croyants subiront des tourments douloureux dans ce monde et dans l’autre, car Dieu sait et vous, vous ne savez pas. (Ⅱ)
- Ceux qui aiment répandre l’infamie [et l’attribuer] aux croyants subiront un douloureux châtiment ici-bas et dans l’au-delà. DIEU sait et vous ne savez pas. (Ⅲ)
- إن الذين يحبون أن تشيع الفاحشة في الذين آمنوا لهم عذاب أليم في الدنيا والآخرة والله يعلم وأنتم لا تعلمون (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ يُحِبّونَ أَن تَشيعَ الفٰحِشَةُ فِى الَّذينَ ءامَنوا لَهُم عَذابٌ أَليمٌ فِى الدُّنيا وَالءاخِرَةِ ۚ وَاللَّهُ يَعلَمُ وَأَنتُم لا تَعلَمونَ (Ⅴ)
- Quant à ceux qui souhaitent que la turpitude se répande parmi les croyants, ils auront un tourment terrible ici-bas et dans la vie future. Allah sait et vous, vous ne savez pas. (Ⅵ)
- — Ceux qui aimeraient que l’opprobre s’ébruite parmi les croyants subiront un châtiment douloureux en ce monde et dans l’autre. — Dieu sait, vous ne savez point. (Ⅶ)
- Ceux qui aiment que la Turpitude se répande parmi ceux qui croient auront un tourment cruel en la [Vie] Immédiate et Dernière. Allah sait alors que vous ne savez pas. (Ⅷ)
24. 20  
وَلَوْلَا فَضْلُ اللَّهِ عَلَيْكُمْ وَرَحْمَتُهُ وَأَنَّ اللَّهَ رَءُوفٌ رَّحِيمٌ
- Walawla fadlu Allahi AAalaykum warahmatuhu waanna Allaha raoofun raheemun (Ⅰ)
- Et n’étaient la grâce de Dieu envers vous et Sa miséricorde, vous auriez déjà subi Ses rigueurs, mais Dieu est Plein de clémence et de mansuétude. (Ⅱ)
- N’étaient la grâce de DIEU sur vous et Sa miséricorde et [n’eût été] que DIEU est Clément [et] Miséricordieux [Il châtierait les calomniateurs et les injustes à l’instant]. (Ⅲ)
- ولولا فضل الله عليكم ورحمته وأن الله رءوف رحيم (Ⅳ)
- وَلَولا فَضلُ اللَّهِ عَلَيكُم وَرَحمَتُهُ وَأَنَّ اللَّهَ رَءوفٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- N’eût été la faveur d’Allah à votre égard, et Sa miséricorde, Lui, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅵ)
- — N’eût été sur vous la grâce de Dieu et Sa miséricorde, et que Dieu ne fut envers vous Tendre et Miséricordieux... (Ⅶ)
- N’eussent été la faveur d’Allah envers vous et Sa miséricorde et [n’eût été] qu’Allah est indulgent et miséricordieux… (Ⅷ)
24. 21  
۞ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَتَّبِعُوا خُطُوَاتِ الشَّيْطَانِ ۚ وَمَن يَتَّبِعْ خُطُوَاتِ الشَّيْطَانِ فَإِنَّهُ يَأْمُرُ بِالْفَحْشَاءِ وَالْمُنكَرِ ۚ وَلَوْلَا فَضْلُ اللَّهِ عَلَيْكُمْ وَرَحْمَتُهُ مَا زَكَىٰ مِنكُم مِّنْ أَحَدٍ أَبَدًا وَلَٰكِنَّ اللَّهَ يُزَكِّي مَن يَشَاءُ ۗ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
- Ya ayyuha allatheena amanoo la tattabiAAoo khutuwati alshshaytani waman yattabiAA khutuwati alshshaytani fainnahu yamuru bialfahshai waalmunkari walawla fadlu Allahi AAalaykum warahmatuhu ma zaka minkum min ahadin abadan walakinna Allaha yuzakkee man yashao waAllahu sameeAAun AAaleemun (Ⅰ)
- Ô vous qui croyez ! Ne suivez pas les traces de Satan, car quiconque suit les traces de Satan, celui-ci ne manquera pas de l’entraîner vers la turpitude et le vice. Or, sans la grâce de Dieu envers vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous n’atteindrait jamais l’état de pureté. Dieu purifie qui Il veut, car Dieu entend tout et sait tout. (Ⅱ)
- Croyants, ne suivez pas les pas (les traces, les tentations pas à pas) de Satan. Quiconque suit les pas de Satan, [celui-ci lui] ordonne la turpitude et l’acte répréhensible. N’étaient la grâce de DIEU sur vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous ne serait pur [et pieux]. Mais DIEU purifie qui Il veut [ou, celui qui le veut vraiment], DIEU entend tout [et Il est] Omniscient. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا لا تتبعوا خطوات الشيطان ومن يتبع خطوات الشيطان فإنه يأمر بالفحشاء والمنكر ولولا فضل الله عليكم ورحمته ما زكى منكم من أحد أبدا ولكن الله يزكي من يشاء والله سميع عليم (Ⅳ)
- ۞ يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا لا تَتَّبِعوا خُطُوٰتِ الشَّيطٰنِ ۚ وَمَن يَتَّبِع خُطُوٰتِ الشَّيطٰنِ فَإِنَّهُ يَأمُرُ بِالفَحشاءِ وَالمُنكَرِ ۚ وَلَولا فَضلُ اللَّهِ عَلَيكُم وَرَحمَتُهُ ما زَكىٰ مِنكُم مِن أَحَدٍ أَبَدًا وَلٰكِنَّ اللَّهَ يُزَكّى مَن يَشاءُ ۗ وَاللَّهُ سَميعٌ عَليمٌ (Ⅴ)
- Ô vous qui croyez ! Ne suivez pas les traces de Satan, car celui qui suit les traces de Satan sera contraint de commettre des turpitudes et des actes immoraux. N’eût été la faveur d’Allah à votre égard, et Sa miséricorde, aucun d’entre vous n’aurait jamais été pur. Mais Allah rend pur qui Il veut, Il est Celui qui entend tout et qui sait. (Ⅵ)
- — Vous qui croyez, ne suivez point les pas de Satan. Qui suit les pas de Satan, celui-ci ne vous enjoint que l’opprobre, le blâmable — N’eût été sur vous la grâce de Dieu et Sa miséricorde... nul d’entre vous n’eût jamais été pur. Mais Dieu purifie qui Il veut. — Dieu est Entendant, Connaissant. (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, ne suivez point les pas du Démon ! Quiconque suit les pas du Démon [est voué à la perdition], car [le Démon] ordonne la Turpitude et l’Acte blâmable. N’eussent été la faveur d’Allah envers vous et Sa miséricorde, nul parmi vous, jamais, n’aurait été pur. Allah purifie toutefois qui Il veut. Il est audient et omniscient. (Ⅷ)
24. 22  
وَلَا يَأْتَلِ أُولُو الْفَضْلِ مِنكُمْ وَالسَّعَةِ أَن يُؤْتُوا أُولِي الْقُرْبَىٰ وَالْمَسَاكِينَ وَالْمُهَاجِرِينَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ ۖ وَلْيَعْفُوا وَلْيَصْفَحُوا ۗ أَلَا تُحِبُّونَ أَن يَغْفِرَ اللَّهُ لَكُمْ ۗ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
- Wala yatali oloo alfadli minkum waalssaAAati an yutoo olee alqurba waalmasakeena waalmuhajireena fee sabeeli Allahi walyaAAfoo walyasfahoo ala tuhibboona an yaghfira Allahu lakum waAllahu ghafoorun raheemun (Ⅰ)
- Que les gens honorables et fortunés d’entre vous ne jurent point qu’ils ne viendront plus en aide à leurs parents, aux pauvres et à ceux qui se sont expatriés pour la Cause de Dieu ! Qu’ils se montrent, au contraire, indulgents et cléments ! Vous-mêmes, n’aimeriez-vous pas que Dieu vous absolve ? Dieu est infiniment Clément et Miséricordieux. (Ⅱ)
- Que ceux d’entre vous qui ont des moyens [financiers etc.] et [vivent dans] l’aisance ne jurent pas de cesser d’être charitables envers leurs proches, les indigents et ceux qui se sont expatriés (qui ont émigré) sur le chemin de DIEU. Qu’ils se montrent [au contraire,] cléments et absolvent [et oublient les fautes des autres]. N’aimez-vous pas que DIEU vous pardonne ? DIEU pardonne [et Il est] Très-Miséricordieux (accorde aux croyants pratiquants les biens particuliers). (Ⅲ)
- ولا يأتل أولو الفضل منكم والسعة أن يؤتوا أولي القربى والمساكين والمهاجرين في سبيل الله وليعفوا وليصفحوا ألا تحبون أن يغفر الله لكم والله غفور رحيم (Ⅳ)
- وَلا يَأتَلِ أُولُوا الفَضلِ مِنكُم وَالسَّعَةِ أَن يُؤتوا أُولِى القُربىٰ وَالمَسٰكينَ وَالمُهٰجِرينَ فى سَبيلِ اللَّهِ ۖ وَليَعفوا وَليَصفَحوا ۗ أَلا تُحِبّونَ أَن يَغفِرَ اللَّهُ لَكُم ۗ وَاللَّهُ غَفورٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- Que ceux parmi vous qui ont été nantis de la faveur divine ne jurent point sur le fait de ne jamais aider les proches, les pauvres et ceux qui émigrent dans la voie d’Allah. Qu’ils pardonnent, qu’ils oublient ! Ne voulez-vous pas qu’Allah vous pardonne, Lui qui absout et qui est miséricordieux ? (Ⅵ)
- — Que parmi vous les privilégiés par l’aisance ne jurent pas de donner aux parents, à l’indigent, à ceux qui font exode sur le chemin de Dieu ; qu’ils effacent et pardonnent : n’aimez-vous pas que Dieu vous soit Indulgent ? — Dieu est Tout indulgence, Miséricordieux. (Ⅶ)
- Que ceux parmi vous qui jouissent de la faveur [divine] et de l’aisance ne négligent point de donner aux Proches, aux Pauvres, aux Émigrés dans le Chemin d’Allah ! Qu’ils effacent et pardonnent ! Eh quoi ! n’aimez-vous point qu‘Allah vous pardonne ? Allah est absoluteur et miséricordieux. (Ⅷ)
24. 23  
إِنَّ الَّذِينَ يَرْمُونَ الْمُحْصَنَاتِ الْغَافِلَاتِ الْمُؤْمِنَاتِ لُعِنُوا فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ وَلَهُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ
- Inna allatheena yarmoona almuhsanati alghafilati almuminati luAAinoo fee alddunya waalakhirati walahum AAathabun AAatheemun (Ⅰ)
- Ceux qui lancent des calomnies contre des femmes vertueuses, innocentes et croyantes, seront maudits en ce monde et dans l’autre, où un châtiment terrible les attend, (Ⅱ)
- Ceux qui accusent les femmes chastes croyantes innocentes, seront maudits ici-bas et dans l’au-delà et ils subiront un dur châtiment. (Ⅲ)
- إن الذين يرمون المحصنات الغافلات المؤمنات لعنوا في الدنيا والآخرة ولهم عذاب عظيم (Ⅳ)
- إِنَّ الَّذينَ يَرمونَ المُحصَنٰتِ الغٰفِلٰتِ المُؤمِنٰتِ لُعِنوا فِى الدُّنيا وَالءاخِرَةِ وَلَهُم عَذابٌ عَظيمٌ (Ⅴ)
- Que ceux qui calomnient les femmes vertueuses, naïves et croyantes soient maudits ici-bas et dans l’au-delà. Ils auront un châtiment terrible. (Ⅵ)
- — Que ceux qui accusent des préservées, naïves mais croyantes, soient maudits en ce monde et dans l’autre ; qu’ils subissent un châtiment terrible (Ⅶ)
- Que ceux qui visent [, en leur honneur,] les muḥṣana insoucieuses [mais] croyantes soient maudits en la [Vie] immédiate et Dernière ! A eux un immense tourment, (Ⅷ)
24. 24  
يَوْمَ تَشْهَدُ عَلَيْهِمْ أَلْسِنَتُهُمْ وَأَيْدِيهِمْ وَأَرْجُلُهُم بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
- Yawma tashhadu AAalayhim alsinatuhum waaydeehim waarjuluhum bima kanoo yaAAmaloona (Ⅰ)
- le jour où leurs langues, leurs mains ainsi que leurs pieds témoigneront contre eux et désavoueront leurs forfaits. (Ⅱ)
- Le Jour où leur langue, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de leurs actes ; (Ⅲ)
- يوم تشهد عليهم ألسنتهم وأيديهم وأرجلهم بما كانوا يعملون (Ⅳ)
- يَومَ تَشهَدُ عَلَيهِم أَلسِنَتُهُم وَأَيديهِم وَأَرجُلُهُم بِما كانوا يَعمَلونَ (Ⅴ)
- Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux de leurs méfaits. (Ⅵ)
- au Jour où contre eux leur propre langue, leurs mains, leurs pieds porteront témoignage de ce qu’ils auront fait (Ⅶ)
- au jour où leurs langues, leurs mains, leurs pieds témoigneront contre eux de ce qu’ils faisaient. (Ⅷ)
24. 25  
يَوْمَئِذٍ يُوَفِّيهِمُ اللَّهُ دِينَهُمُ الْحَقَّ وَيَعْلَمُونَ أَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ الْمُبِينُ
- Yawmaithin yuwaffeehimu Allahu deenahumu alhaqqa wayaAAlamoona anna Allaha huwa alhaqqu almubeenu (Ⅰ)
- Ce jour-là, Dieu rétribuera leurs œuvres en toute équité, et ils constateront alors que Dieu est la Justice même. (Ⅱ)
- ce Jour-là, DIEU leur donnera leur juste rétribution et ils sauront que DIEU est le Vrai évident (Il est le Juste, Sa justice manifestant à tout le monde). (Ⅲ)
- يومئذ يوفيهم الله دينهم الحق ويعلمون أن الله هو الحق المبين (Ⅳ)
- يَومَئِذٍ يُوَفّيهِمُ اللَّهُ دينَهُمُ الحَقَّ وَيَعلَمونَ أَنَّ اللَّهَ هُوَ الحَقُّ المُبينُ (Ⅴ)
- Ce jour-là, Allah tiendra Ses promesses et leur fera payer leurs dettes de la juste rétribution. Ils sauront alors qu’Allah est la vérité incarnée, [manifeste]. (Ⅵ)
- ce Jour-là Dieu leur acquittera leur récompense de vérité, et ils savent que Dieu est le Vrai qui s’explicite. (Ⅶ)
- En ce jour, Allah, la Vérité, leur fera juste mesure de leur dû (?) et ils connaîtront qu’Allah est la Vérité évidente. (Ⅷ)
24. 26  
الْخَبِيثَاتُ لِلْخَبِيثِينَ وَالْخَبِيثُونَ لِلْخَبِيثَاتِ ۖ وَالطَّيِّبَاتُ لِلطَّيِّبِينَ وَالطَّيِّبُونَ لِلطَّيِّبَاتِ ۚ أُولَٰئِكَ مُبَرَّءُونَ مِمَّا يَقُولُونَ ۖ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ
- Alkhabeethatu lilkhabeetheena waalkhabeethoona lilkhabeethati waalttayyibatu lilttayyibeena waalttayyiboona lilttayyibati olaika mubarraoona mimma yaqooloona lahum maghfiratun warizqun kareemun (Ⅰ)
- Aux hommes malhonnêtes, femmes, actes malhonnêtes ; et aux femmes malhonnêtes, hommes, actes malhonnêtes. Aux hommes vertueux, femmes, actes vertueux ; et aux femmes vertueuses, hommes, actes vertueux. Ceux-ci sont désormais lavés des calomnies qu’on faisait courir sur eux, et le pardon de Dieu leur est accordé ainsi qu’une généreuse récompense. (Ⅱ)
- Les [femmes] mauvaises aux [hommes] mauvais et les [hommes] mauvais aux [femmes] mauvaises. Les [femmes] bonnes aux [hommes] bons et les hommes bons aux [femmes] bonnes ; ceux-ci (les bons) sont innocentés des accusations des autres (des mauvais), [et] ils ont le pardon [de DIEU] et une subsistance généreuse [paradisiaque]. (Ⅲ)
- الخبيثات للخبيثين والخبيثون للخبيثات والطيبات للطيبين والطيبون للطيبات أولئك مبرءون مما يقولون لهم مغفرة ورزق كريم (Ⅳ)
- الخَبيثٰتُ لِلخَبيثينَ وَالخَبيثونَ لِلخَبيثٰتِ ۖ وَالطَّيِّبٰتُ لِلطَّيِّبينَ وَالطَّيِّبونَ لِلطَّيِّبٰتِ ۚ أُولٰئِكَ مُبَرَّءونَ مِمّا يَقولونَ ۖ لَهُم مَغفِرَةٌ وَرِزقٌ كَريمٌ (Ⅴ)
- Les mauvaises [femmes] aux mauvais [hommes] et les mauvais aux mauvaises. Les vertueuses aux vertueux et les vertueux aux vertueuses. Ces derniers sont innocentés des écarts de parole ; ils recevront un pardon et une généreuse récompense. (Ⅵ)
- Les vilaines aux vilains et les vilains aux vilaines ! Les vertueuses aux vertueux et les vertueux aux vertueuses ! Ceux-ci sont innocents de ce que disent ceux-là ; à eux indulgence plénière et généreuse attribution. (Ⅶ)
- Les Mauvaises aux Mauvais et les Mauvais aux Mauvaises. Les Bonnes aux Bons et les Bons aux Bonnes. Ces derniers sont innocentés de ce que disent les premiers. A eux pardon et généreuse attribution. (Ⅷ)
24. 27  
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَدْخُلُوا بُيُوتًا غَيْرَ بُيُوتِكُمْ حَتَّىٰ تَسْتَأْنِسُوا وَتُسَلِّمُوا عَلَىٰ أَهْلِهَا ۚ ذَٰلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ لَعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ
- Ya ayyuha allatheena amanoo la tadkhuloo buyootan ghayra buyootikum hatta tastanisoo watusallimoo AAala ahliha thalikum khayrun lakum laAAallakum tathakkaroona (Ⅰ)
- Ô croyants, ne vous introduisez pas sans autorisation préalable dans les maisons d’autrui et sans en saluer les habitants. C’est là une bonne règle à suivre. Vous ferez bien de vous en souvenir. (Ⅱ)
- Croyants, n’entrez pas dans d’autres maisons que les vôtres avant d’avoir la permission, et saluez ses habitants. C’est mieux pour vous afin que vous y preniez conseil. (Ⅲ)
- يا أيها الذين آمنوا لا تدخلوا بيوتا غير بيوتكم حتى تستأنسوا وتسلموا على أهلها ذلكم خير لكم لعلكم تذكرون (Ⅳ)
- يٰأَيُّهَا الَّذينَ ءامَنوا لا تَدخُلوا بُيوتًا غَيرَ بُيوتِكُم حَتّىٰ تَستَأنِسوا وَتُسَلِّموا عَلىٰ أَهلِها ۚ ذٰلِكُم خَيرٌ لَكُم لَعَلَّكُم تَذَكَّرونَ (Ⅴ)
- Ô vous les croyants ! N’entrez pas dans des maisons qui ne sont pas les vôtres, à moins qu’on ne vous donne la permission de le faire et que vous n’en saluiez les occupants. Tels sont les meilleurs usages qui conviennent. Peut-être vous en souviendrez-vous. (Ⅵ)
- Vous qui croyez, n’entrez pas dans des maisons qui ne sont pas vôtres sans vous être fait bienvenir, non plus que sans saluer les occupants : cela sera bien à vous. — Espérons que vous vous rappellerez… (Ⅶ)
- O vous qui croyez !, n’entrez point dans des demeures autres que vos demeures, avant de vous faire admettre et d’avoir salué ceux qui les occupent ! C’est un bien pour vous. Peut-être vous amenderez-vous. (Ⅷ)
24. 28  
فَإِن لَّمْ تَجِدُوا فِيهَا أَحَدًا فَلَا تَدْخُلُوهَا حَتَّىٰ يُؤْذَنَ لَكُمْ ۖ وَإِن قِيلَ لَكُمُ ارْجِعُوا فَارْجِعُوا ۖ هُوَ أَزْكَىٰ لَكُمْ ۚ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ عَلِيمٌ
- Fain lam tajidoo feeha ahadan fala tadkhulooha hatta yuthana lakum wain qeela lakumu irjiAAoo fairjiAAoo huwa azka lakum waAllahu bima taAAmaloona AAaleemun (Ⅰ)
- Si vous n’y trouvez personne, n’entrez pas, à moins qu’on ne vous l’ait permis. Si on vous dit de vous retirer, faites-le. Cela relève des règles de la civilité. Dieu est au courant de tous vos actes. (Ⅱ)
- Si vous n’y trouvez personne, n’y entrez pas avant d’en avoir reçu la permission. Si on vous dit de vous retirer, retirez-vous, c’est plus pur pour vous. DIEU connaît vos actes. (Ⅲ)
- فإن لم تجدوا فيها أحدا فلا تدخلوها حتى يؤذن لكم وإن قيل لكم ارجعوا فارجعوا هو أزكى لكم والله بما تعملون عليم (Ⅳ)
- فَإِن لَم تَجِدوا فيها أَحَدًا فَلا تَدخُلوها حَتّىٰ يُؤذَنَ لَكُم ۖ وَإِن قيلَ لَكُمُ ارجِعوا فَارجِعوا ۖ هُوَ أَزكىٰ لَكُم ۚ وَاللَّهُ بِما تَعمَلونَ عَليمٌ (Ⅴ)
- Si vous ne trouvez personne, il ne vous est pas permis d’entrer avant d’avoir reçu une autorisation. Si l’on vous demande de partir, partez ! C’est mieux pour vous, Allah est au courant de ce que vous faites. (Ⅵ)
- — Si vous n’y trouvez personne, n’y entrez pas avant d’en avoir reçu permission. Si l’on vous dit de repartir, repartez donc, ce sera de votre part plus net. — Dieu est de tout ce que vous faites Connaissant. (Ⅶ)
- Si vous n’y trouvez personne, n’y entrez point avant d’y être autorisés ! Et si l’on vous dit : « Retirez-vous ! », alors retirez-vous ! Cela sera plus décent pour vous. Allah, de ce que vous faites, est omniscient. (Ⅷ)
24. 29  
لَّيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ أَن تَدْخُلُوا بُيُوتًا غَيْرَ مَسْكُونَةٍ فِيهَا مَتَاعٌ لَّكُمْ ۚ وَاللَّهُ يَعْلَمُ مَا تُبْدُونَ وَمَا تَكْتُمُونَ
- Laysa AAalaykum junahun an tadkhuloo buyootan ghayra maskoonatin feeha mataAAun lakum waAllahu yaAAlamu ma tubdoona wama taktumoona (Ⅰ)
- Il ne vous est pas interdit d’entrer dans des demeures inhabitées où se trouve un objet vous appartenant. Dieu connaît bien ce que vous divulguez et ce que vous dissimulez. (Ⅱ)
- Il n’y a pas de péché pour vous d’entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un objet qui vous appartient. DIEU sait ce que vous manifestez et ce que vous cachez. (Ⅲ)
- ليس عليكم جناح أن تدخلوا بيوتا غير مسكونة فيها متاع لكم والله يعلم ما تبدون وما تكتمون (Ⅳ)
- لَيسَ عَلَيكُم جُناحٌ أَن تَدخُلوا بُيوتًا غَيرَ مَسكونَةٍ فيها مَتٰعٌ لَكُم ۚ وَاللَّهُ يَعلَمُ ما تُبدونَ وَما تَكتُمونَ (Ⅴ)
- En revanche, il ne vous sera fait aucun reproche si vous pénétrez dans des demeures inhabitées où il y a un bien à vous, car Allah sait ce que vous faites et ce que vous celez à l’intérieur. (Ⅵ)
- Point de blâme sur vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouverait un objet à vous. — Dieu sait ce que vous publiez et ce que vous dissimulez. (Ⅶ)
- Il n’est pas de grief à vous faire d’entrer dans des demeures inhabitées où se trouve un objet vous appartenant. Allah sait ce que vous divulguez et ce que vous célez. (Ⅷ)
24. 30  
قُل لِّلْمُؤْمِنِينَ يَغُضُّوا مِنْ أَبْصَارِهِمْ وَيَحْفَظُوا فُرُوجَهُمْ ۚ ذَٰلِكَ أَزْكَىٰ لَهُمْ ۗ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا يَصْنَعُونَ
- Qul lilmumineena yaghuddoo min absarihum wayahfathoo furoojahum thalika azka lahum inna Allaha khabeerun bima yasnaAAoona (Ⅰ)
- Invite les croyants à baisser pudiquement une partie de leurs regards et à se préserver de toute souillure charnelle. Cela contribuera à les rendre plus purs, car Dieu est si bien Informé de tous leurs actes. (Ⅱ)
- [Prophète !] Dis aux croyants de baisser leurs regards (ne pas regarder avec volupté à tout ce qu’il leur est illicite et pernicieux) et de garder leur continence, c’est plus pur pour eux. DIEU connaît parfaitement ce qu’ils font. (Ⅲ)
- قل للمؤمنين يغضوا من أبصارهم ويحفظوا فروجهم ذلك أزكى لهم إن الله خبير بما يصنعون (Ⅳ)
- قُل لِلمُؤمِنينَ يَغُضّوا مِن أَبصٰرِهِم وَيَحفَظوا فُروجَهُم ۚ ذٰلِكَ أَزكىٰ لَهُم ۗ إِنَّ اللَّهَ خَبيرٌ بِما يَصنَعونَ (Ⅴ)
- Dis aux croyants de baisser leurs regards et d’être chastes, cela est mieux pour eux. Allah est informé de tout ce qu’ils font. (Ⅵ)
- — Dis aux croyants de baisser les yeux et de contenir leur sexe : ce sera de leur part plus net. — Dieu est de leurs pratiques Informé. (Ⅶ)
- Dis aux Croyants qu’ils baissent leurs regards et soient chastes. Ce sera plus décent pour eux. Allah est bien informé de ce qu’ils font. (Ⅷ)
24. 31  
وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا ۖ وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَىٰ جُيُوبِهِنَّ ۖ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا لِبُعُولَتِهِنَّ أَوْ آبَائِهِنَّ أَوْ آبَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ أَبْنَائِهِنَّ أَوْ أَبْنَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي أَخَوَاتِهِنَّ أَوْ نِسَائِهِنَّ أَوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُنَّ أَوِ التَّابِعِينَ غَيْرِ أُولِي الْإِرْبَةِ مِنَ الرِّجَالِ أَوِ الطِّفْلِ الَّذِينَ لَمْ يَظْهَرُوا عَلَىٰ عَوْرَاتِ النِّسَاءِ ۖ وَلَا يَضْرِبْنَ بِأَرْجُلِهِنَّ لِيُعْلَمَ مَا يُخْفِينَ مِن زِينَتِهِنَّ ۚ وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعًا أَيُّهَ الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ
- Waqul lilmuminati yaghdudna min absarihinna wayahfathna furoojahunna wala yubdeena zeenatahunna illa ma thahara minha walyadribna bikhumurihinna AAala juyoobihinna wala yubdeena zeenatahunna illa libuAAoolatihinna aw abaihinna aw abai buAAoolatihinna aw abnaihinna aw abnai buAAoolatihinna aw ikhwanihinna aw banee ikhwanihinna aw banee akhawatihinna aw nisaihinna aw ma malakat aymanuhunna awi alttabiAAeena ghayri olee alirbati mina alrrijali awi alttifli allatheena lam yathharoo AAala AAawrati alnnisai wala yadribna biarjulihinna liyuAAlama ma yukhfeena min zeenatihinna watooboo ila Allahi jameeAAan ayyuha almuminoona laAAallakum tuflihoona (Ⅰ)
- Invite également les croyantes à baisser pudiquement une partie de leurs regards, à préserver leur vertu, à ne faire paraître de leurs charmes que ceux qui ne peuvent être cachés, à rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, à ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, leurs pères, leurs beaux-pères, leurs fils, leurs beaux-fils, leurs frères, leurs neveux, aux femmes musulmanes, leurs servantes, leurs esclaves, leurs serviteurs impuissants, ou aux garçons impubères. Dis-leur aussi de ne pas agiter les pieds pour faire deviner les autres atours de leur féminité. Ô croyants, revenez tous à Dieu, si vous voulez assurer votre salut ! (Ⅱ)
- Dis aux croyantes de baisser leurs regards (ne pas regarder avec volupté à tout ce qu’il leur est illicite et pernicieux), de garder leur continence et de ne pas laisser paraître leurs parures sauf ce qui en paraît [inévitablement], de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines ; de ne laisser paraître leurs parures qu’à leur mari, [et elles peuvent ne pas cacher leurs parures à] leur père, leur beau-père, leurs fils, les fils de leur mari, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs sœurs, les femmes, leurs servantes, les domestiques mâles impuissants (dépourvus du désir sensuel), les garçons impubères qui ignorent tout des parties intimes des femmes, et de ne pas frapper les pieds pour faire connaître leurs parures cachées. Croyants, revenez tous à DIEU afin que vous ayez le [vrai] bonheur [dans votre vie et la félicité dans l’au-delà]. (Ⅲ)
- وقل للمؤمنات يغضضن من أبصارهن ويحفظن فروجهن ولا يبدين زينتهن إلا ما ظهر منها وليضربن بخمرهن على جيوبهن ولا يبدين زينتهن إلا لبعولتهن أو آبائهن أو آباء بعولتهن أو أبنائهن أو أبناء بعولتهن أو إخوانهن أو بني إخوانهن أو بني أخواتهن أو نسائهن أو ما ملكت أيمانهن أو التابعين غير أولي الإربة من الرجال أو الطفل الذين لم يظهروا على عورات النساء ولا يضربن بأرجلهن ليعلم ما يخفين من زينتهن وتوبوا إلى الله جميعا أيه المؤمنون لعلكم تفلحون (Ⅳ)
- وَقُل لِلمُؤمِنٰتِ يَغضُضنَ مِن أَبصٰرِهِنَّ وَيَحفَظنَ فُروجَهُنَّ وَلا يُبدينَ زينَتَهُنَّ إِلّا ما ظَهَرَ مِنها ۖ وَليَضرِبنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلىٰ جُيوبِهِنَّ ۖ وَلا يُبدينَ زينَتَهُنَّ إِلّا لِبُعولَتِهِنَّ أَو ءابائِهِنَّ أَو ءاباءِ بُعولَتِهِنَّ أَو أَبنائِهِنَّ أَو أَبناءِ بُعولَتِهِنَّ أَو إِخوٰنِهِنَّ أَو بَنى إِخوٰنِهِنَّ أَو بَنى أَخَوٰتِهِنَّ أَو نِسائِهِنَّ أَو ما مَلَكَت أَيمٰنُهُنَّ أَوِ التّٰبِعينَ غَيرِ أُولِى الإِربَةِ مِنَ الرِّجالِ أَوِ الطِّفلِ الَّذينَ لَم يَظهَروا عَلىٰ عَورٰتِ النِّساءِ ۖ وَلا يَضرِبنَ بِأَرجُلِهِنَّ لِيُعلَمَ ما يُخفينَ مِن زينَتِهِنَّ ۚ وَتوبوا إِلَى اللَّهِ جَميعًا أَيُّهَ المُؤمِنونَ لَعَلَّكُم تُفلِحونَ (Ⅴ)
- Dis aux croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer de leurs atours que ce qui peut être vu, de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, ou à leurs pères, aux pères de leurs époux, à leurs fils, aux fils de leurs époux, à leurs frères et aux fils de ces derniers, aux fils de leurs sœurs, à leurs suivantes, aux eunuques ou aux garçons impubères. Il n’est pas permis aux croyantes de frapper le sol de leurs pieds pour dévoiler leurs ornements cachés. Ô vous tous, croyants, revenez à Dieu, peut-être saurez-vous être des bienheureux. (Ⅵ)
- — Dis aux croyantes de baisser les yeux et de contenir leur sexe ; de ne pas faire montre de leurs agréments, sauf ce qui en émerge, de rabattre leur fichu sur les échancrures de leur vêtement. Elles ne laisseront voir leurs agréments qu’à leur mari, à leurs enfants, à leurs pères, beaux-pères, fils, beaux-fils, frères, neveux de frères ou de sœurs, aux femmes (de leur communauté), à leurs captives, à leurs dépendants hommes incapables de l’acte, ou garçons encore ignorants de l’intimité des femmes. Qu’elles ne piaffent pas pour révéler ce qu’elles cachent de leurs agréments. — Par-dessus tout, repentez-vous envers Dieu, vous tous les croyants, dans l’espoir d’être des triomphants... (Ⅶ)
- Dis aux Croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît. Qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs gorges ! Qu’elles montrent seulement leurs atours à leurs époux, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs époux, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs époux, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou à leurs femmes, ou à leurs esclaves, ou à leurs serviteurs mâles que n’habite pas le désir [charnel], ou aux garçons qui ne sont pas [encore] au fait de la conformation des femmes. Que [les Croyantes] ne frappent point [le sol] de leurs pieds pour montrer les atours qu’elles cachent ! Revenez tous à Allah, ô Croyants ! Peut-être serez-vous bienheureux. (Ⅷ)
24. 32  
وَأَنكِحُوا الْأَيَامَىٰ مِنكُمْ وَالصَّالِحِينَ مِنْ عِبَادِكُمْ وَإِمَائِكُمْ ۚ إِن يَكُونُوا فُقَرَاءَ يُغْنِهِمُ اللَّهُ مِن فَضْلِهِ ۗ وَاللَّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ
- Waankihoo alayama minkum waalssaliheena min AAibadikum waimaikum in yakoonoo fuqaraa yughnihimu Allahu min fadlihi waAllahu wasiAAun AAaleemun (Ⅰ)
- Mariez les célibataires qui vivent parmi vous, ainsi que vos serviteurs vertueux des deux sexes. S’ils sont pauvres, Dieu pourvoira, par Sa grâce, à leurs besoins, car Il est Plein de largesses et Sa science n’a point de limite. (Ⅱ)
- Mariez les célibataires, et vos esclaves [et serviteurs] vertueux [et honnêtes], hommes et femmes. S’ils sont pauvres, DIEU, par Sa grâce, les enrichira. DIEU est Munificent et Omniscient. (Ⅲ)
- وأنكحوا الأيامى منكم والصالحين من عبادكم وإمائكم إن يكونوا فقراء يغنهم الله من فضله والله واسع عليم (Ⅳ)
- وَأَنكِحُوا الأَيٰمىٰ مِنكُم وَالصّٰلِحينَ مِن عِبادِكُم وَإِمائِكُم ۚ إِن يَكونوا فُقَراءَ يُغنِهِمُ اللَّهُ مِن فَضلِهِ ۗ وَاللَّهُ وٰسِعٌ عَليمٌ (Ⅴ)
- Mariez les célibataires de votre entourage, mariez aussi vos esclaves les plus vertueux qu’ils soient masculins ou féminins. S’ils n’arrivent pas à pourvoir à leurs besoins, sachez qu’Allah les gratifiera de Ses bienfaits. Allah est vaste et savant. (Ⅵ)
- — Mariez les femmes de votre communauté, et les vertueux parmi vos esclaves hommes et femmes ; s’ils sont dans le besoin, Dieu leur suffira par Sa grâce — Dieu est Libéral, Connaissant. (Ⅶ)
- Mariez les célibataires [vivant] parmi vous, ainsi que ceux de vos esclaves, hommes et femmes, qui sont honnêtes ! S’ils sont besogneux, Allah les fera se suffire, par Sa faveur. Allah est large et omniscient. (Ⅷ)
24. 33  
وَلْيَسْتَعْفِفِ الَّذِينَ لَا يَجِدُونَ نِكَاحًا حَتَّىٰ يُغْنِيَهُمُ اللَّهُ مِن فَضْلِهِ ۗ وَالَّذِينَ يَبْتَغُونَ الْكِتَابَ مِمَّا مَلَكَتْ أَيْمَانُكُمْ فَكَاتِبُوهُمْ إِنْ عَلِمْتُمْ فِيهِمْ خَيْرًا ۖ وَآتُوهُم مِّن مَّالِ اللَّهِ الَّذِي آتَاكُمْ ۚ وَلَا تُكْرِهُوا فَتَيَاتِكُمْ عَلَى الْبِغَاءِ إِنْ أَرَدْنَ تَحَصُّنًا لِّتَبْتَغُوا عَرَضَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۚ وَمَن يُكْرِههُّنَّ فَإِنَّ اللَّهَ مِن بَعْدِ إِكْرَاهِهِنَّ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
- WalyastaAAfifi allatheena la yajidoona nikahan hatta yughniyahumu Allahu min fadlihi waallatheena yabtaghoona alkitaba mimma malakat aymanukum fakatiboohum in AAalimtum feehim khayran waatoohum min mali Allahi allathee atakum wala tukrihoo fatayatikum AAala albighai in aradna tahassunan litabtaghoo AAarada alhayati alddunya waman yukrihhunna fainna Allaha min baAAdi ikrahihinna ghafoorun raheemun (Ⅰ)
- Que ceux, cependant, qui, faute de moyens, ne peuvent pas se marier observent la continence jusqu’à ce que Dieu, dans Sa générosité, pourvoie à leur indigence. Établissez un contrat d’affranchissement en faveur de ceux de vos esclaves qui en expriment le désir, si vous les en jugez dignes. Faites-les bénéficier d’une part des biens dont le Seigneur vous a gratifiés. N’obligez pas vos jeunes esclaves, par esprit de lucre, à se prostituer alors qu’elles veulent rester chastes. Si une telle contrainte est exercée sur elles, Dieu leur accordera Son pardon et Sa miséricorde. (Ⅱ)
- Que garde leur continence ceux qui ne trouvent pas à se marier, jusqu’à ce que DIEU, par Sa grâce, les enrichisse. Ceux qui sont en votre possession licite et veulent un contrat d’affranchissement, concluez un contrat avec eux, si vous les jugez dignes ; et donnez-leur des biens (part) dont DIEU vous a gratifiés. N’allez pas, par soif des profits passagers de la vie d’ici-bas, contraindre vos esclaves femmes (étant dans votre giron d’influence) à [n’importe quelle forme ou n’importe quel degré de] la prostitution tandis qu’elles veulent [par leur pur instinct] vivre dans la continence. Quiconque les contraint [sera tenu pour pervers. Quant à elles] qui seraient contraintes, DIEU [leur] pardonne, [Il est] Miséricordieux. (Ⅲ)
- وليستعفف الذين لا يجدون نكاحا حتى يغنيهم الله من فضله والذين يبتغون الكتاب مما ملكت أيمانكم فكاتبوهم إن علمتم فيهم خيرا وآتوهم من مال الله الذي آتاكم ولا تكرهوا فتياتكم على البغاء إن أردن تحصنا لتبتغوا عرض الحياة الدنيا ومن يكرههن فإن الله من بعد إكراههن غفور رحيم (Ⅳ)
- وَليَستَعفِفِ الَّذينَ لا يَجِدونَ نِكاحًا حَتّىٰ يُغنِيَهُمُ اللَّهُ مِن فَضلِهِ ۗ وَالَّذينَ يَبتَغونَ الكِتٰبَ مِمّا مَلَكَت أَيمٰنُكُم فَكاتِبوهُم إِن عَلِمتُم فيهِم خَيرًا ۖ وَءاتوهُم مِن مالِ اللَّهِ الَّذى ءاتىٰكُم ۚ وَلا تُكرِهوا فَتَيٰتِكُم عَلَى البِغاءِ إِن أَرَدنَ تَحَصُّنًا لِتَبتَغوا عَرَضَ الحَيوٰةِ الدُّنيا ۚ وَمَن يُكرِههُنَّ فَإِنَّ اللَّهَ مِن بَعدِ إِكرٰهِهِنَّ غَفورٌ رَحيمٌ (Ⅴ)
- Ceux qui ne trouvent pas à se marier se préservent et restent chastes jusqu’au jour où ils seront gratifiés par Allah. Quant à ceux de vos captifs qui désirent s’affranchir, rédigez en leur faveur un accord qui stipule leur liberté, pour autant qu’ils l’aient méritée. Accordez-leur une part des biens que Dieu vous a donnés. N’obligez pas, pour quelques avantages terrestres, vos filles captives à se prostituer, elles qui voudraient être honnêtes. Si elles sont contraintes de le faire sous la pression d’un tiers, alors qu’elles le réprouvent, Dieu saura distinguer cela. Il est Celui qui pardonne, Il est le Miséricordieux. (Ⅵ)
- Que ceux qui ne trouvent pas de quoi se marier s’efforcent à la chasteté jusqu’à ce que Dieu leur suffise par Sa grâce. Ceux qui parmi vos droites propriétés soupirent après un écrit (d’affranchissement), eh bien ! délivrez-le-leur, si vous constatez en eux du bien, et faites leur remise de cette part de Dieu dont Il vous gratifie. Vos jeunes esclaves, si elles veulent être des préservées, ne les contraignez pas, par désir du casuel d’ici-bas, à la prostitution. Si on les contraignait, Dieu leur sera, parce que contraintes, Tout indulgence, Miséricordieux... (Ⅶ)
- Que recherchent la continence ceux qui ne trouvent point [possibilité de] mariage, jusqu’à ce qu’Allah les fasse se suffire, par Sa faveur. Avec ceux de vos esclaves qui recherchent leur affranchissement, par convention écrite, concluez cette convention !, si vous reconnaissez du bien en eux ! Donnez-leur de ce bien d’Allah qui vous a été donné par Lui ! Par recherche de ce qu’offre la Vie Immédiate, ne forcez pas vos esclaves femmes à la prostitution, alors qu’elles veulent vivre en muḥṣana ! Quiconque les force [sera seul coupable], car Allah [envers ces femmes], eu égard à ce qu’elles ont été forcées, sera absoluteur et miséricordieux. (Ⅷ)
24. 34  
وَلَقَدْ أَنزَلْنَا إِلَيْكُمْ آيَاتٍ مُّبَيِّنَاتٍ وَمَثَلًا مِّنَ الَّذِينَ خَلَوْا مِن قَبْلِكُمْ وَمَوْعِظَةً لِّلْمُتَّقِينَ
- Walaqad anzalna ilaykum ayatin mubayyinatin wamathalan mina allatheena khalaw min qablikum wamawAAithatan lilmuttaqeena (Ⅰ)
- Nous vous révélons des versets clairs. Ce sont des leçons tirées de la vie de ceux qui vous ont précédés, et une exhortation pour ceux qui craignent le Seigneur. (Ⅱ)
- Nous vous avons révélé des versets clairs, des exemples de ceux qui ont vécu avant vous, une exhortation pour ceux qui [veulent être] pieux. (Ⅲ)
- ولقد أنزلنا إليكم آيات مبينات ومثلا من الذين خلوا من قبلكم وموعظة للمتقين (Ⅳ)
- وَلَقَد أَنزَلنا إِلَيكُم ءايٰتٍ مُبَيِّنٰتٍ وَمَثَلًا مِنَ الَّذينَ خَلَوا مِن قَبلِكُم وَمَوعِظَةً لِلمُتَّقينَ (Ⅴ)
- En effet, Nous vous avons révélé des versets d’une clarté évidente, à l’image de ceux qui ont vécu auparavant, et une invitation pour ceux qui craignent Dieu. (Ⅵ)
- Oui, Nous avons fait descendre sur vous des signes d’évidence, une semblance tirée de vos devanciers révolus, une édification pour qui veut se prémunir. (Ⅶ)
- Certes, Nous avons fait descendre vers vous des aya explicites, un exemple [tiré] de ceux qui furent avant vous, une admonition pour les Pieux. (Ⅷ)
24. 35  
۞ اللَّهُ نُورُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۚ مَثَلُ نُورِهِ كَمِشْكَاةٍ فِيهَا مِصْبَاحٌ ۖ الْمِصْبَاحُ فِي زُجَاجَةٍ ۖ الزُّجَاجَةُ كَأَنَّهَا كَوْكَبٌ دُرِّيٌّ يُوقَدُ مِن شَجَرَةٍ مُّبَارَكَةٍ زَيْتُونَةٍ لَّا شَرْقِيَّةٍ وَلَا غَرْبِيَّةٍ يَكَادُ زَيْتُهَا يُضِيءُ وَلَوْ لَمْ تَمْسَسْهُ نَارٌ ۚ نُّورٌ عَلَىٰ نُورٍ ۗ يَهْدِي اللَّهُ لِنُورِهِ مَن يَشَاءُ ۚ وَيَضْرِبُ اللَّهُ الْأَمْثَالَ لِلنَّاسِ ۗ وَاللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
- Allahu nooru alssamawati waalardi mathalu noorihi kamishkatin feeha misbahun almisbahu fee zujajatin alzzujajatu kaannaha kawkabun durriyyun yooqadu min shajaratin mubarakatin zaytoonatin la sharqiyyatin wala gharbiyyatin yakadu zaytuha yudeeo walaw lam tamsashu narun noorun AAala noorin yahdee Allahu linoorihi man yashao wayadribu Allahu alamthala lilnnasi waAllahu bikulli shayin AAaleemun (Ⅰ)
- Dieu est la lumière des Cieux et de la Terre, et le symbole de Sa lumière serait un foyer où se trouverait une lampe qui elle-même serait nichée dans un récipient de cristal ayant l’éclat d’un astre brillant qui tirerait sa luminosité d’un arbre béni, un olivier qui n’est ni de l’Orient ni de l’Occident et dont l’huile jetterait sa clarté presque d’elle-même, sans avoir été touchée par aucune étincelle, donnant ainsi lumière sur lumière. Dieu guide vers Sa lumière qui Il veut et propose des paraboles aux hommes, car Sa science n’a point de limite. (Ⅱ)
- DIEU est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière ressemble à (apparaît dans) un emplacement de lampe où [brille] une lampe ; la lampe est dans un cristal ; le cristal [est si limpide qu’il brille] comme une étoile étincelante ; [la lampe du cristal] est allumée à [l’huile d’]un Arbre béni, un Olivier qui n’est ni d’orient ni d’occident et dont l’huile [est si resplendissante qu’elle] va éclairer sans qu’un feu ne la touche. Lumière sur lumière. DIEU guide qui Il veut [ou, celui qui, sincèrement, veut être guidé] vers Sa lumière. DIEU propose aux hommes des paraboles. DIEU connaît parfaitement toute chose. (Ⅲ)
- الله نور السماوات والأرض مثل نوره كمشكاة فيها مصباح المصباح في زجاجة الزجاجة كأنها كوكب دري يوقد من شجرة مباركة زيتونة لا شرقية ولا غربية يكاد زيتها يضيء ولو لم تمسسه نار نور على نور يهدي الله لنوره من يشاء ويضرب الله الأمثال للناس والله بكل شيء عليم (Ⅳ)
- ۞ اللَّهُ نورُ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۚ مَثَلُ نورِهِ كَمِشكوٰةٍ فيها مِصباحٌ ۖ المِصباحُ فى زُجاجَةٍ ۖ الزُّجاجَةُ كَأَنَّها كَوكَبٌ دُرِّىٌّ يوقَدُ مِن شَجَرَةٍ مُبٰرَكَةٍ زَيتونَةٍ لا شَرقِيَّةٍ وَلا غَربِيَّةٍ يَكادُ زَيتُها يُضيءُ وَلَو لَم تَمسَسهُ نارٌ ۚ نورٌ عَلىٰ نورٍ ۗ يَهدِى اللَّهُ لِنورِهِ مَن يَشاءُ ۚ وَيَضرِبُ اللَّهُ الأَمثٰلَ لِلنّاسِ ۗ وَاللَّهُ بِكُلِّ شَيءٍ عَليمٌ (Ⅴ)
- Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche dans laquelle se trouve une lampe. Cette lampe est placée dans un globe de verre. Le globe ressemble à un astre de feu qui brille depuis l’intérieur d’un arbre béni, un olivier qui n’est ni du Levant ni du Couchant. Son huile semble s’illuminer sans qu’aucune flamme la touche. Lumière sur lumière, Allah oriente qui Il veut vers Sa lumière. Ce faisant, Allah donne des paraboles aux hommes pour qu’ils puissent comprendre. De toute chose, Allah en est le Savant. (Ⅵ)
- Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Semblance de Sa lumière : une niche où brûle une lampe, la lampe dans un cristal ; le cristal, on dirait une étoile de perle : elle tire son aliment d’un arbre de bénédiction, un olivier qui ne soit ni de l’est ni de l’ouest, dont l’huile éclaire presque sans que la touche le feu. Lumière sur lumière ! Dieu guide à Sa lumière qui Il veut... — Et Il use, à l’intention des hommes, de semblances, car Dieu est Connaissant de toute chose (Ⅶ)
- Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa Lumière est à la ressemblance d’une niche où se trouve une lampe ; la lampe est dans un [récipient de] verre ; celui-ci semblerait un astre étincelant ; elle est allumée grâce à un arbre béni, [grâce à] un olivier ni oriental ni occidental, dont l’huile [est si limpide qu'elle) éclairerait même si nul feu ne la touchait. Lumière sur Lumière. Allah, vers Sa Lumière, dirige qui Il veut. Allah propose des paraboles aux Hommes. Allah, de toute chose, est omniscient. (Ⅷ)
24. 36  
فِي بُيُوتٍ أَذِنَ اللَّهُ أَن تُرْفَعَ وَيُذْكَرَ فِيهَا اسْمُهُ يُسَبِّحُ لَهُ فِيهَا بِالْغُدُوِّ وَالْآصَالِ
- Fee buyootin athina Allahu an turfaAAa wayuthkara feeha ismuhu yusabbihu lahu feeha bialghuduwwi waalasali (Ⅰ)
- C’est cette lumière qui éclaire les temples que Dieu a permis d’élever afin que Son Nom y soit invoqué, et où Le glorifient, matin et soir, (Ⅱ)
- [La Lumière resplendit] dans les maisons que DIEU a permis d’élever et où est invoqué Son nom, où Le glorifient, matin et soir, (Ⅲ)
- في بيوت أذن الله أن ترفع ويذكر فيها اسمه يسبح له فيها بالغدو والآصال (Ⅳ)
- فى بُيوتٍ أَذِنَ اللَّهُ أَن تُرفَعَ وَيُذكَرَ فيهَا اسمُهُ يُسَبِّحُ لَهُ فيها بِالغُدُوِّ وَالءاصالِ (Ⅴ)
- Dans des demeures qu’Allah a accepté qu’on élève afin que Son nom y soit invoqué et glorifié matin et soir, (Ⅵ)
- — ... en ces maisons que Dieu a permis d’élever et qu’y soit rappelé Son nom. Là, célèbrent Sa transcendance du matin au crépuscule (Ⅶ)
- A) En des oratoires (?) qu’Allah permit d’élever et dans lesquels Son nom est invoqué, dans lesquels Il est glorifié, à l’aube et au crépuscule, B) Sa lumière est à la ressemblance d’une lampe dans une niche et en des oratoires (?) qu’Allah permit d’élever, dans lesquels Son nom est invoqué, dans lesquels Le glorifient, à l’aube et au crépuscule, C) Sa lumière est à la ressemblance d’une lampe dans une niche et en des oratoires (?) qu’Allah permit d’élever, dans lesquels Son nom est invoqué, dans lesquels Il est glorifié, à l’aube et au crépuscule. (Ⅷ)
24. 37  
رِجَالٌ لَّا تُلْهِيهِمْ تِجَارَةٌ وَلَا بَيْعٌ عَن ذِكْرِ اللَّهِ وَإِقَامِ الصَّلَاةِ وَإِيتَاءِ الزَّكَاةِ ۙ يَخَافُونَ يَوْمًا تَتَقَلَّبُ فِيهِ الْقُلُوبُ وَالْأَبْصَارُ
- Rijalun la tulheehim tijaratun wala bayAAun AAan thikri Allahi waiqami alssalati waeetai alzzakati yakhafoona yawman tataqallabu feehi alquloobu waalabsaru (Ⅰ)
- des hommes qu’aucun négoce ni transaction ne détournent de la joie d’exalter le Seigneur, d’accomplir la salât ou de faire l’aumône zakât, car ces hommes redoutent un jour où les cœurs seront bouleversés et les regards annihilés d’épouvante, (Ⅱ)
- les hommes que ni le [profit d’un] négoce ni [le souci d’]une vente ne distraient d’invoquer DIEU, d’observer la Prière et d’acquitter l’Aumône, car ils redoutent [amoureusement] le Jour où cœurs et regards seront bouleversés, (Ⅲ)
- رجال لا تلهيهم تجارة ولا بيع عن ذكر الله وإقام الصلاة وإيتاء الزكاة يخافون يوما تتقلب فيه القلوب والأبصار (Ⅳ)
- رِجالٌ لا تُلهيهِم تِجٰرَةٌ وَلا بَيعٌ عَن ذِكرِ اللَّهِ وَإِقامِ الصَّلوٰةِ وَإيتاءِ الزَّكوٰةِ ۙ يَخافونَ يَومًا تَتَقَلَّبُ فيهِ القُلوبُ وَالأَبصٰرُ (Ⅴ)
- par des hommes chez qui la remémoration du nom d’Allah n’est détournée ni par le commerce ni par une vente quelconque. Ils observent le rite de la prière et font l’aumône. Ils redoutent aussi le jour où les cœurs et les regards seront transformés de fond en comble. (Ⅵ)
- des hommes que nulle affaire, nul commerce ne distraient du Rappel de Dieu, de l’accomplissement de la prière, du versement de la purification, et qui redoutent le Jour où se révulseront les regards et les cœurs (Ⅶ)
- A) sont des hommes que nul négoce et nul troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Prière, du don de l’Aumône (zakât), qui craignent B) des hommes que nul négoce et nul troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Prière, du don de l’Aumône (zakât), qui craignent C) Des hommes que nul négoce et nul troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Prière et du don de l’Aumône craignent un jour où les cœurs et les regards seront retournés, (Ⅷ)
24. 38  
لِيَجْزِيَهُمُ اللَّهُ أَحْسَنَ مَا عَمِلُوا وَيَزِيدَهُم مِّن فَضْلِهِ ۗ وَاللَّهُ يَرْزُقُ مَن يَشَاءُ بِغَيْرِ حِسَابٍ
- Liyajziyahumu Allahu ahsana ma AAamiloo wayazeedahum min fadlihi waAllahu yarzuqu man yashao bighayri hisabin (Ⅰ)
- dans l’espoir que Dieu les récompensera pour le meilleur de ce qu’ils auront accompli et leur accordera un surcroît de Sa grâce, car Dieu dispense Ses bienfaits à qui Il veut sans compter. (Ⅱ)
- pour que DIEU les récompense de leurs meilleures actions et accroisse sur eux Sa grâce. Oui, DIEU accorde la subsistance [généreuse] à qui Il veut sans compter. (Ⅲ)
- ليجزيهم الله أحسن ما عملوا ويزيدهم من فضله والله يرزق من يشاء بغير حساب (Ⅳ)
- لِيَجزِيَهُمُ اللَّهُ أَحسَنَ ما عَمِلوا وَيَزيدَهُم مِن فَضلِهِ ۗ وَاللَّهُ يَرزُقُ مَن يَشاءُ بِغَيرِ حِسابٍ (Ⅴ)
- Ils y seront récompensés par Allah, plus encore que ce qu’ils ont fait de méritoire, et Il les comblera de Ses bienfaits. Allah enrichit qui Il veut, sans retenue aucune. (Ⅵ)
- afin que Dieu les rétribue de plus beau qu’ils n’auront fait, avec en surplus une part de Sa grâce — Car Dieu gratifie qui Il veut sans compter. (Ⅶ)
- afin qu’Allah récompense [ces hommes] de ce qu’ils faisaient de mieux [sur terre et afin qu’]Il ajoute à Sa faveur envers eux. Allah donne attribution à qui Il veut, sans compter. (Ⅷ)
24. 39  
وَالَّذِينَ كَفَرُوا أَعْمَالُهُمْ كَسَرَابٍ بِقِيعَةٍ يَحْسَبُهُ الظَّمْآنُ مَاءً حَتَّىٰ إِذَا جَاءَهُ لَمْ يَجِدْهُ شَيْئًا وَوَجَدَ اللَّهَ عِندَهُ فَوَفَّاهُ حِسَابَهُ ۗ وَاللَّهُ سَرِيعُ الْحِسَابِ
- Waallatheena kafaroo aAAmaluhum kasarabin biqeeAAatin yahsabuhu alththamanu maan hatta itha jaahu lam yajidhu shayan wawajada Allaha AAindahu fawaffahu hisabahu waAllahu sareeAAu alhisabi (Ⅰ)
- Quant aux œuvres des négateurs, elles sont semblables à un mirage du désert que l’homme assoiffé prend pour de l’eau ; mais quand il y arrive, il s’aperçoit qu’il n’en est rien. Ce qu’il trouve, c’est Dieu qui lui donne ce à quoi il a droit, car Dieu est prompt dans Ses comptes. (Ⅱ)
- Tandis que les actions des impies [obstinés] sont comme un mirage dans la plaine désertique. [L’homme] altéré croit voir de l’eau et quand il y arrive il ne trouve rien et trouvera auprès de lui DIEU qui lui donne entièrement [la rétribution de] son compte. DIEU est Prompt au compte. (Ⅲ)
- والذين كفروا أعمالهم كسراب بقيعة يحسبه الظمآن ماء حتى إذا جاءه لم يجده شيئا ووجد الله عنده فوفاه حسابه والله سريع الحساب (Ⅳ)
- وَالَّذينَ كَفَروا أَعمٰلُهُم كَسَرابٍ بِقيعَةٍ يَحسَبُهُ الظَّمـٔانُ ماءً حَتّىٰ إِذا جاءَهُ لَم يَجِدهُ شَيـًٔا وَوَجَدَ اللَّهَ عِندَهُ فَوَفّىٰهُ حِسابَهُ ۗ وَاللَّهُ سَريعُ الحِسابِ (Ⅴ)
- En revanche, les incrédules verront que leurs œuvres ont fondu comme un mirage au-dessus d’une plaine et qui donne l’illusion d’être de l’eau. Lorsque l’assoiffé croit atteindre cette eau, voilà qu’elle disparaît chaque fois. Mais il trouvera devant lui Allah, qui lui donnera un aperçu de ses comptes, Allah étant prompt dans Ses comptes. (Ⅵ)
- Tandis que les dénégateurs, leurs actions sont comme le mirage d’un bas-fond. L’assoiffé le prend pour de l’eau, jusqu’au moment d’y parvenir : il trouve alors que ce n’était rien. Mais il y trouve Dieu recouvrant sur lui Son compte — Car Dieu est rapide à faire le compte. (Ⅶ)
- Les actions de ceux [au contraire] qui sont infidèles sont comme un mirage dans une plaine : l’homme altéré le prend pour de l’eau et, quand il y arrive, il trouve que ce n’est rien. Au Jugement Dernier (?), [l’Infidèle] trouvera Allah qui lui donnera juste son compte. Allah est prompt à faire rendre compte. (Ⅷ)
24. 40  
أَوْ كَظُلُمَاتٍ فِي بَحْرٍ لُّجِّيٍّ يَغْشَاهُ مَوْجٌ مِّن فَوْقِهِ مَوْجٌ مِّن فَوْقِهِ سَحَابٌ ۚ ظُلُمَاتٌ بَعْضُهَا فَوْقَ بَعْضٍ إِذَا أَخْرَجَ يَدَهُ لَمْ يَكَدْ يَرَاهَا ۗ وَمَن لَّمْ يَجْعَلِ اللَّهُ لَهُ نُورًا فَمَا لَهُ مِن نُّورٍ
- Aw kathulumatin fee bahrin lujjiyyin yaghshahu mawjun min fawqihi mawjun min fawqihi sahabun thulumatun baAAduha fawqa baAAdin itha akhraja yadahu lam yakad yaraha waman lam yajAAali Allahu lahu nooran fama lahu min noorin (Ⅰ)
- Leurs œuvres sont encore semblables à des ténèbres entassées au-dessus d’une mer profonde où des flots tumultueux se chevauchent et s’entrechoquent ; ténèbres si épaisses et si sombres qu’un homme qui y étend la main peut à peine l’apercevoir. C’est ainsi que celui que Dieu n’a pas pourvu de lumière ne la trouvera nulle part. (Ⅱ)
- Ou, [les actions des impies, corrupteurs,..., sont] comme des ténèbres sur une mer profonde que recouvrent vagues sur vagues et les nuées sont par-dessus. Ce sont des ténèbres les unes sur les autres. [L’homme] qui étend sa main n’arrive presque pas à la voir. Quelqu’un [qui, obstinément, rejette les enseignements célestes, et] à qui DIEU n’accorde plus de lumière, n’aura pas de lumière. (Ⅲ)
- أو كظلمات في بحر لجي يغشاه موج من فوقه موج من فوقه سحاب ظلمات بعضها فوق بعض إذا أخرج يده لم يكد يراها ومن لم يجعل الله له نورا فما له من نور (Ⅳ)
- أَو كَظُلُمٰتٍ فى بَحرٍ لُجِّىٍّ يَغشىٰهُ مَوجٌ مِن فَوقِهِ مَوجٌ مِن فَوقِهِ سَحابٌ ۚ ظُلُمٰتٌ بَعضُها فَوقَ بَعضٍ إِذا أَخرَجَ يَدَهُ لَم يَكَد يَرىٰها ۗ وَمَن لَم يَجعَلِ اللَّهُ لَهُ نورًا فَما لَهُ مِن نورٍ (Ⅴ)
- Ou encore à l’instar de ces ténèbres dans une mer obscure que recouvrent de grosses vagues, et sur ces vagues des nuages sombres, les uns sur les autres, ainsi que des ténèbres qui s’obscurcissent mutuellement. Si quelqu’un sort la main de cette mer obscure, il peut à peine l’entrevoir. Si Allah ne pourvoit pas une personne de Sa lumière, elle n’aura guère de lumière. (Ⅵ)
- Ou comme des ténèbres sur une mer profonde. Une vague le couvre par-dessus lui, et par-dessus la vague une nuée, des ténèbres par couches amoncelées. S’il fait sortir sa main, il ne la voit même pas — Celui en qui Dieu ne met pas Sa lumière, n’a plus lumière aucune. (Ⅶ)
- Ou bien [encore, c'est] à la ressemblance de ténèbres, sur une mer obscure : un flot la couvre sur lequel est un flot, sur lequel sont des nuages. Ténèbres sur lesquelles sont d’autres ténèbres. Quand [l’homme] sort sa main, à peine peut-il la voir. Celui à qui Allah ne donne pas de Lumière n’a point de Lumière. (Ⅷ)
24. 41  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُسَبِّحُ لَهُ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَالطَّيْرُ صَافَّاتٍ ۖ كُلٌّ قَدْ عَلِمَ صَلَاتَهُ وَتَسْبِيحَهُ ۗ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِمَا يَفْعَلُونَ
- Alam tara anna Allaha yusabbihu lahu man fee alssamawati waalardi waalttayru saffatin kullun qad AAalima salatahu watasbeehahu waAllahu AAaleemun bima yafAAaloona (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que tous les êtres vivants, dans les Cieux et sur la Terre, célèbrent la gloire du Seigneur, jusqu’aux oiseaux quand ils déploient leurs ailes ? Chaque être a sa manière de Le glorifier et de Le bénir, et Dieu comprend parfaitement leurs prières, (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que glorifient DIEU ceux qui sont dans les cieux et [sur] la terre et les oiseaux rangés [déployant leurs ailes] ? Chacun a su [comment] célébrer sa prière et sa glorification [adressées à Lui]. DIEU sait ce qu’ils font. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله يسبح له من في السماوات والأرض والطير صافات كل قد علم صلاته وتسبيحه والله عليم بما يفعلون (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُسَبِّحُ لَهُ مَن فِى السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ وَالطَّيرُ صٰفّٰتٍ ۖ كُلٌّ قَد عَلِمَ صَلاتَهُ وَتَسبيحَهُ ۗ وَاللَّهُ عَليمٌ بِما يَفعَلونَ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas qu’Allah est glorifié par tout ce qui se trouve au ciel et sur terre, et même les colonnes d’oiseaux aux ailes déployées ? Chacun a appris à Le glorifier et à Le vénérer, Allah est au courant de ce qu’ils font. (Ⅵ)
- — Ne vois-tu pas Sa transcendance célébrée de quiconque habite la terre ou les cieux ? Les oiseaux éployés, chacun d’eux sait bien Le prier, célébrer Sa transcendance — Dieu de tout ce qu’ils font est Connaissant. (Ⅶ)
- N’as-tu point vu qu’Allah est glorifié par ceux qui sont dans les cieux et sur la terre et par les oiseaux s’éployant ? De chacun, Il connaît la Prière et la Glorification. Allah est omniscient de ce qu’ils font. (Ⅷ)
24. 42  
وَلِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ ۖ وَإِلَى اللَّهِ الْمَصِيرُ
- Walillahi mulku alssamawati waalardi waila Allahi almaseeru (Ⅰ)
- car c’est à Lui qu’appartient le Royaume des Cieux et de la Terre et c’est à Lui que tout fera retour. (Ⅱ)
- A DIEU [appartient] la royauté des cieux et de la terre. Le retour [des hommes] est vers DIEU [et ils seront jugés]. (Ⅲ)
- ولله ملك السماوات والأرض وإلى الله المصير (Ⅳ)
- وَلِلَّهِ مُلكُ السَّمٰوٰتِ وَالأَرضِ ۖ وَإِلَى اللَّهِ المَصيرُ (Ⅴ)
- À Allah appartient la royauté des cieux et de la terre, à Lui le retour final. (Ⅵ)
- A Dieu la royauté des cieux et de la terre. Vers Dieu la destination de tout. (Ⅶ)
- A Allah la royauté des cieux et de la terre. Vers Allah est le « Devenir ». (Ⅷ)
24. 43  
أَلَمْ تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُزْجِي سَحَابًا ثُمَّ يُؤَلِّفُ بَيْنَهُ ثُمَّ يَجْعَلُهُ رُكَامًا فَتَرَى الْوَدْقَ يَخْرُجُ مِنْ خِلَالِهِ وَيُنَزِّلُ مِنَ السَّمَاءِ مِن جِبَالٍ فِيهَا مِن بَرَدٍ فَيُصِيبُ بِهِ مَن يَشَاءُ وَيَصْرِفُهُ عَن مَّن يَشَاءُ ۖ يَكَادُ سَنَا بَرْقِهِ يَذْهَبُ بِالْأَبْصَارِ
- Alam tara anna Allaha yuzjee sahaban thumma yuallifu baynahu thumma yajAAaluhu rukaman fatara alwadqa yakhruju min khilalihi wayunazzilu mina alssamai min jibalin feeha min baradin fayuseebu bihi man yashao wayasrifuhu AAan man yashao yakadu sana barqihi yathhabu bialabsari (Ⅰ)
- Ne vois-tu pas que Dieu pousse lentement les nuages, puis les regroupe et en fait des masses compactes, du fond desquelles tu vois sourdre de la pluie en abondance ? C’est aussi Lui qui fait descendre du ciel des avalanches de grêle, dont Il atteint qui Il veut et préserve qui Il veut, au moment même où l’éclair qui l’accompagne ravit presque les regards. (Ⅱ)
- Ne vois-tu pas que DIEU pousse les nuages [et ressuscite ses morceaux], [les] réunit entre [eux] et les compacte ? Et tu vois la pluie sortir de leurs seins. Il fait tomber du ciel [des chutes] de grêle [provenant de nuages comparables à] des montagnes qui y sont. Il en frappe qui Il veut, et l’écarte de qui Il veut. Peu s’en faut que l’éclat de son éclair n’emporte la vue. (Ⅲ)
- ألم تر أن الله يزجي سحابا ثم يؤلف بينه ثم يجعله ركاما فترى الودق يخرج من خلاله وينزل من السماء من جبال فيها من برد فيصيب به من يشاء ويصرفه عن من يشاء يكاد سنا برقه يذهب بالأبصار (Ⅳ)
- أَلَم تَرَ أَنَّ اللَّهَ يُزجى سَحابًا ثُمَّ يُؤَلِّفُ بَينَهُ ثُمَّ يَجعَلُهُ رُكامًا فَتَرَى الوَدقَ يَخرُجُ مِن خِلٰلِهِ وَيُنَزِّلُ مِنَ السَّماءِ مِن جِبالٍ فيها مِن بَرَدٍ فَيُصيبُ بِهِ مَن يَشاءُ وَيَصرِفُهُ عَن مَن يَشاءُ ۖ يَكادُ سَنا بَرقِهِ يَذهَبُ بِالأَبصٰرِ (Ⅴ)
- Ne vois-tu pas comment Allah forme les nuages, les pousse, les agglutine et les amoncelle ? Et tu vois la pluie qui sourd des nuages et la grêle qui descend du ciel comme si elle dévalait les montagnes. Il en frappe qui Il veut et préserve qui Il veut. Peu s’en faut que l’éclat de son éclair n’emporte les vues. (Ⅵ)
- N’as-tu pas vu Dieu rassembler un nuage, puis l’agglomérer, puis le concentrer ; tu vois alors sortir une bruine de ses béances ; et Dieu fait descendre du ciel, comme des montagnes qu’il y eût là-haut, des chutes de grêle : Il en frappe qui Il veut ; les détourne de qui Il veut ; la lueur de Son éclair manque emporter la vue. (Ⅶ)
- N’as-tu point vu qu’Allah pousse les nuages, puis les fait s’unir, puis en fait des masses ? Alors tu vois l’ondée sortir de leurs flancs. [Allah] fait descendre la grêle [, de nuées semblables à] des montagnes qui se trouvent dans le ciel ; Il en frappe qui Il veut et l’éclair qui accompagne cette grêle arrache presque la vue. (Ⅷ)
24. 44  
يُقَلِّبُ اللَّهُ اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ ۚ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَعِبْرَةً لِّأُولِي الْأَبْصَارِ
- Yuqallibu Allahu allayla waalnnahara inna fee thalika laAAibratan liolee alabsari (Ⅰ)
- Dieu fait alterner la nuit et le jour, et il y a là un sujet à méditer pour ceux qui savent réfléchir. (Ⅱ)
- DIEU fait alterner la nuit et le jour. Il y a en cela une leçon pour ceux qui sont doués de vue (d’intelligence). (Ⅲ)
- يقلب الله الليل والنهار إن في ذلك لعبرة لأولي الأبصار (Ⅳ)
- يُقَلِّبُ اللَّهُ الَّيلَ وَالنَّهارَ ۚ إِنَّ فى ذٰلِكَ لَعِبرَةً لِأُولِى الأَبصٰرِ (Ⅴ)
- Allah transforme la nuit en jour. En cela, celui qui sait observer peut voir un signe éloquent. (Ⅵ)
- Dieu commute la nuit et le jour. — Grande leçon en cela pour les clairvoyants ! (Ⅶ)
- Allah remplace la nuit par le jour. En vérité, en cela est certes un enseignement pour ceux qui ont des yeux. (Ⅷ)
24. 45  
وَاللَّهُ خَلَقَ كُلَّ دَابَّةٍ مِّن مَّاءٍ ۖ فَمِنْهُم مَّن يَمْشِي عَلَىٰ بَطْنِهِ وَمِنْهُم مَّن يَمْشِي عَلَىٰ رِجْلَيْنِ وَمِنْهُم مَّن يَمْشِي عَلَىٰ أَرْبَعٍ ۚ يَخْلُقُ اللَّهُ مَا يَشَاءُ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
- WaAllahu khalaqa kulla dabbatin min main faminhum man yamshee AAala batnihi waminhum man yamshee AAala rijlayni waminhum man yamshee AAala arbaAAin yakhluqu Allahu ma yashao inna Allaha AAala kulli shayin qadeerun (Ⅰ)
- Dieu a créé à partir de l’eau tous les êtres vivants. Il en est parmi eux qui rampent sur le ventre, pendant que d’autres se déplacent sur deux ou quatre jambes. Dieu crée ce qu’Il veut, car Sa puissance n’a point de limite. (Ⅱ)
- DIEU a créé tout animal [à partir] de l’eau. Les uns rampent, d’autres marchent sur deux pattes, et il y en a qui marchent sur quatre. DIEU crée ce qu’Il veut. DIEU est Puissant sur toute chose. (Ⅲ)
- والله خلق كل دابة من ماء فمنهم من يمشي على بطنه ومنهم من يمشي على رجلين ومنهم من يمشي على أربع يخلق الله ما يشاء إن الله على كل شيء قدير (Ⅳ)
- وَاللَّهُ خَلَقَ كُلَّ دابَّةٍ مِن ماءٍ ۖ فَمِنهُم مَن يَمشى عَلىٰ بَطنِهِ وَمِنهُم مَن يَمشى عَلىٰ رِجلَينِ وَمِنهُم مَن يَمشى عَلىٰ أَربَعٍ ۚ يَخلُقُ اللَّهُ ما يَشاءُ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلىٰ كُلِّ شَيءٍ قَديرٌ (Ⅴ)
- Allah a créé tout animal à partir d’une eau. Certains animaux rampent, d’autres marchent sur deux pattes et d’autres sur quatre. Allah crée ce qu’Il veut, car Il a autorité sur toute chose. (Ⅵ)
- Dieu a créé toute bête à partir de l’eau. Les unes marchent sur le ventre, d’autres sur leurs deux pieds, d’autres sur quatre : Dieu crée ce qu’Il veut — Il est Omnipotent. (Ⅶ)
- Allah a créé tout animal (dâbba) [à partir] d’un liquide. Parmi ces animaux, il en est qui marchent sur le ventre (sic) ; parmi eux, il en est qui marchent sur deux pattes et parmi eux, il en est qui marchent sur quatre. Allah crée ce qu’Il veut. Allah, sur toute chose, est omnipotent. (Ⅷ)
24. 46  
لَّقَدْ أَنزَلْنَا آيَاتٍ مُّبَيِّنَاتٍ ۚ وَاللَّهُ يَهْدِي مَن يَشَاءُ إِلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
- Laqad anzalna ayatin mubayyinatin waAllahu yahdee man yashao ila siratin mustaqeemin (Ⅰ)
- Nous avons révélé des versets d’une clarté limpide. Cependant, Dieu met qui Il veut sur le droit chemin. (Ⅱ)
- Nous avons fait descendre (révélé) des versets explicites. DIEU guide qui Il veut [ou, celui qui le veut sincèrement] vers la voie droite (pratiquer les enseignements célestes, adorer DIEU). (Ⅲ)
- لقد أنزلنا آيات مبينات والله يهدي من يشاء إلى صراط مستقيم (Ⅳ)
- لَقَد أَنزَلنا ءايٰتٍ مُبَيِّنٰتٍ ۚ وَاللَّهُ يَهدى مَن يَشاءُ إِلىٰ صِرٰطٍ مُستَقيمٍ (Ⅴ)
- Nous avons fait descendre des versets de grande clarté. Allah oriente dans le bon chemin qui Il veut. (Ⅵ)
- — Oui, Nous avons fait descendre des signes probatoires. Dieu guide qui Il veut à une voie de rectitude. (Ⅶ)
- Certes, Nous avons fait descendre des aya explicites. Allah dirige qui Il veut vers la Voie Droite. (Ⅷ)
24. 47  
وَيَقُولُونَ آمَنَّا بِاللَّهِ وَبِالرَّسُولِ وَأَطَعْنَا ثُمَّ يَتَوَلَّىٰ فَرِيقٌ مِّنْهُم مِّن بَعْدِ ذَٰلِكَ ۚ وَمَا أُولَٰئِكَ بِالْمُؤْمِنِينَ
- Wayaqooloona amanna biAllahi wabialrrasooli waataAAna thumma yatawalla fareequn minhum min baAAdi thalika wama olaika bialmumineena (Ⅰ)
- Ils affirment qu’ils croient en Dieu et au Prophète, et qu’ils leur obéissent. Puis une partie d’entre eux, après l’avoir affirmé, ne tardent pas à faire volte-face. Ces gens-là sont loin d’être des croyants ! (Ⅱ)
- [Il y a des gens qui] disent : « Nous croyons en DIEU et au Prophète et nous obéissons ». [Mais] après cette [parole] certains d’entre eux [n’ayant pas le cœur pur et sain] se détournent ; ces gens-là ne sont pas des croyants. (Ⅲ)
- ويقولون آمنا بالله وبالرسول وأطعنا ثم يتولى فريق منهم من بعد ذلك وما أولئك بالمؤمنين (Ⅳ)
- وَيَقولونَ ءامَنّا بِاللَّهِ وَبِالرَّسولِ وَأَطَعنا ثُمَّ يَتَوَلّىٰ فَريقٌ مِنهُم مِن بَعدِ ذٰلِكَ ۚ وَما أُولٰئِكَ بِالمُؤمِنينَ (Ⅴ)
- Certains disent : Nous avons cru en Allah et en Son prophète, et nous leur obéissons. Parmi eux, une partie se détourne de la voie d’Allah, mais ce ne sont pas là d’authentiques croyants. (Ⅵ)
- Ils disent cependant : « Nous croyons en Dieu et à l’Envoyé ». Puis un parti d’entre eux, après une telle parole, se dérobe : ce ne sont pas des croyants ! (Ⅶ)
- [Ces gens] disent : « Nous croyons en Allah et en l’Apôtre et nous obéissons. » [Mais] ensuite une fraction d’entre eux tourne le dos après cela. Ceux-là ne sont pas des Croyants. (Ⅷ)
24. 48  
وَإِذَا دُعُوا إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ لِيَحْكُمَ بَيْنَهُمْ إِذَا فَرِيقٌ مِّنْهُم مُّعْرِضُونَ
- Waitha duAAoo ila Allahi warasoolihi liyahkuma baynahum itha fareequn minhum muAAridoona (Ⅰ)
- Quand on les convoque au tribunal de Dieu et de Son Prophète, pour que celui-ci arbitre leurs litiges, une partie d’entre eux refuse de comparaître ; (Ⅱ)
- Quand ils sont invités à [venir vers] DIEU et [s’adresser] à Son prophète pour que [le Prophète] juge entre eux [leurs différends], certains d’entre eux le récusent. (Ⅲ)
- وإذا دعوا إلى الله ورسوله ليحكم بينهم إذا فريق منهم معرضون (Ⅳ)
- وَإِذا دُعوا إِلَى اللَّهِ وَرَسولِهِ لِيَحكُمَ بَينَهُم إِذا فَريقٌ مِنهُم مُعرِضونَ (Ⅴ)
- Et lorsqu’ils sont conviés devant Allah et Son messager pour qu’Il les départage, voilà qu’une fraction d’entre eux se montre résolument opposée. (Ⅵ)
- quand on les convie à Dieu et à Son Envoyé, pour qu’Il décide entre eux, voilà qu’un parti s’écarte (Ⅶ)
- Quand ils sont appelés devant Allah et Son Apôtre pour qu’il arbitre entre eux, voici qu’une fraction d’entre eux se détourne. (Ⅷ)
24. 49  
وَإِن يَكُن لَّهُمُ الْحَقُّ يَأْتُوا إِلَيْهِ مُذْعِنِينَ
- Wain yakun lahumu alhaqqu yatoo ilayhi muthAAineena (Ⅰ)
- mais quand ils ont le droit pour eux, ils s’empressent de s’y rendre. (Ⅱ)
- Mais s’ils ont le droit pour eux, ils s’adressent à lui docilement. (Ⅲ)
- وإن يكن لهم الحق يأتوا إليه مذعنين (Ⅳ)
- وَإِن يَكُن لَهُمُ الحَقُّ يَأتوا إِلَيهِ مُذعِنينَ (Ⅴ)
- En revanche, lorsqu’ils sont dans leur bon droit, ils viennent à Lui, soumis, obéissants. (Ⅵ)
- alors que s’ils avaient pour eux le Vrai, ils viendraient à Lui docilement. (Ⅶ)
- S’ils ont cependant le droit pour eux, ils viennent à lui, obéissants. (Ⅷ)


Page: 1

24 







Home