Patrimoine  Spirituel  de l'Humanité
Aristote


La logique aristotélicienne

La logique aristotélicienne


Aristote : La logique aristotélicienne

Aristote distingue les sciences théorétiques (philosophie première, théologie et ontologie, mathématiques, physique), pratiques (éthique et politique) et poétiques (qui traitent de la production et des techniques dans les divers arts et métiers). Il n'est pas aisé de fixer une place à la logique dans cette classification: elle est, en un sens, un art et une technique du discours vrai, mais ses implications relatives à la vérité et à l'être en font aussi une discipline théorique, dont l'enjeu est métaphysique. La logique d'Aristote est la doctrine du logos (mot qui signifie à la fois la parole, le discours et la raison). Elle est exposée dans les divers traités réunis sous le nom d'Organon (l'outil philosophique par excellence), qui proposent l'analyse approfondie de ce qui constitue la différence spécifique de l'être humain: la parole. Aristote définit en effet l'Homme comme «le vivant qui possède la parole». Quant à la parole logique, c'est celle qui se soucie de «rendre manifeste ce qui est». De ce fait, elle est susceptible de recevoir une valeur de vérité: le vrai ou le faux. Elle relève donc du jugement, et non pas des sentiments pris en considération par les modes du discours qu'étudient la Rhétorique ou la Poétique.

Le raisonnement déductif


Dans les deux premiers traités de l'Organon, les Catégories et De l'interprétation, la parole susceptible de vérité est définie comme l'attribution d'un prédicat à un sujet. Sa structure comporte donc un nom énonçant ce dont on parle (le sujet) et un verbe désignant ce qui est dit du sujet (le prédicat). Dans tout jugement de la forme «Socrate est mortel», l'union du sujet et du prédicat («attribut») se fait par la copule: le verbe «être». Les deux termes ainsi réunis impliquent une signification caractéristique du verbe «être». Ces significations de l'«être», impliquées dans les formes de la prédication, sont les catégories.

Les Premiers et les Seconds Analytiques étudient le raisonnement déductif, le «syllogisme» et ses multiples figures. Cette forme du raisonnement consiste à déduire, de deux propositions données supposées vraies (les prémisses), une troisième proposition qui en soit strictement la conséquence, sans que d'autres propositions aient été sous-entendues. Par exemple, des deux prémisses: «Tous les hommes sont mortels» (proposition majeure du syllogisme) et «Or, Socrate est un homme» (proposition mineure) s'ensuit nécessairement la conclusion: «Donc Socrate est mortel.» Les formes possibles du syllogisme (ses «figures») sont étudiées systématiquement par la syllogistique: elle isole les divers types de propositions qui peuvent y être impliquées. Cette typologie est établie notamment en fonction de la portée quantitative – universelle, particulière ou singulière – des propositions, mais aussi en fonction de la compréhension et de l'extension des concepts qui y sont sujets ou prédicats. La syllogistique procède, en effet, à toute une hiérarchisation des concepts en genres, espèces et individus: c'est parce que tous les hommes, constituant l'espèce humaine font partie du genre des mortels (classe plus vaste), et parce que l'individu Socrate appartient à l'espèce humaine, que Socrate appartient aussi, nécessairement, au genre des mortels, genre auquel son espèce appartient.

Les principes du raisonnement


Les présupposés fondamentaux qui sous-tendent le raisonnement sont également traités dans les Analytiques, qui démontrent la nécessité de remonter jusqu'aux principes et aux axiomes présupposés dans toute déduction et démonstration. Il faut pour cela procéder à une opération d'induction. Mais ces principes eux-mêmes ne sauraient être ni déduits ni démontrés: sinon, il faudrait remonter jusqu'à l'infini. Aristote émet alors l'hypothèse que les premiers principes – tels que la non-contradiction, que tous les autres principes présupposent – sont adoptés dans tout raisonnement par une «saisie intuitive».

Les Topiques – l'un des deux derniers traités de l'Organon avec les Réfutations sophistiques – étudient une forme de pensée préscientifique. Il s'agit de la discussion qui aborde indistinctement tous les sujets, sans analyser préalablement les principes fondamentaux qui leur sont propres. Ainsi, au lieu de se fonder sur des prémisses vraies et immédiates comme le syllogisme scientifique, la discussion se réfère à des «lieux communs» (topoi), c'est-à-dire des prémisses seulement probables qui sont admises sans examen par les interlocuteurs. Aristote voit un intérêt double dans l'analyse des opinions communes qui sont rapportées dans la discussion. Elle permet, premièrement, d'apprendre à argumenter à la fois pour et contre une idée, et, ce faisant, à mieux discerner le vrai du faux. Deuxièmement, puisque les opinions, comme les premiers principes des sciences, naissent de l'intuition, leur étude donne accès à l'appréhension des principes scientifiques. Par ailleurs, les Topiques proposent, à partir de l'analyse des prémisses de la discussion, une classification des prédicats. En effet, selon son rapport avec le sujet, le prédicat peut exprimer en effet l'essence du sujet (c'est le cas de toute définition), ou une de ses propriétés, ou encore son genre ou une de ses particularités accidentelles. Il s'agit donc là d'argumentations dialectiques, où l'on ne démontre pas, mais où l'on recherche simplement ce qui est vrai. Quant aux Réfutations, Aristote s'y emploie à la critique des argumentations fallacieuses des sophistes.

La métaphysique
La logique d'Aristote n'est pas simplement un instrument formel de connaissance scientifique. Elle conduit la méditation jusqu'à la question «des premiers principes et des premières causes», jusqu'à la question de l'être en tant qu'être: Que signifie être? Qu'est-ce qui est, à proprement parler? La voie s'ouvre alors à la «science de l'être en tant qu'être», autrement dit à la «philosophie première», qui fut par la suite appelée métaphysique, du fait que les livres qui en traitaient se trouvèrent placés à Alexandrie après la Physique (méta ta physika ) dans le catalogue des œuvres d'Aristote établi par Andronicos de Rhodes.


  
  
  
  
  





Home








Options de lecture
En vous inscrivant gratuitement avec le lien ci-dessous vous pourrez :

A la lecture des livres sacrés :
- Bookmark Ajouter un marque page à tout moment pour retrouver votre dernière page de lecture.
- Cut/paste Copier/coller et enregistrer en quelques clics les passages qui vous plaisent dans votre collection de citation.
- Bookmark Enregistrer votre plan de lecture

A la lecture des citations :
- Ajouter vos citations favorites à votre collection
- Voter pour vos citations préférées
- Vous envoyer par email une citation
- Bookmark Partager vos pensées, croyances, lectures en rajoutant des citations

Mais aussi
- Conserver vos préférences de lecture (style de caractère, background, taille de caractère, etc.

S'inscrire gratuitement






Livres sacrés des Religions du Monde

Le Dhammapada
Le sutra du Diamand et le sutra du Coeur
La sainte Bible
Corpus Hermetica
La Bhagavad Gita
Les Upanishads (extraits)
Les Lois de Manu
Le saint Coran
L'Avesta
Ecrits de Bahá’u’lláh
Le Livre des morts Tibétain
Sepher Ha Zohar






Citations par livres sacrés


Bouddhisme
Astasahasrika Prajnaparamita
Avatamsaka Sutra
Divers Sutras
Kalacakratantra
Khuddaka Nikaya
Lankavatara Sutra
Milandapanha
Sahasrikaprajnaparamita
Sutra de l'Eveil parfait
Vinaya Pitaka
Zenrin Kushu

Christianisme
Bible

Confucianisme
Zhongyong

Hindouisme
Bhagavad Gita
Upanishads

Islam
Coran

Judaïsme
Ecclesiastes
Nevi'im
Proverbes
Psaumes
Torah

Sagesses & Traditions
Triades Bardiques

Taoisme
Dao De Che Gui
Huainanzi
Liezi
Sanlun yuanzhi
Yunji Qiqian




Citations par auteurs


Bouddhisme
Asanga
Bouddha
Brug-pa Kun_legs
Candrakirti
Chen-houei du Ho-tso
Dogen
Gudo Roshi Nishijima
Guéshé Kelsang Gyatso
Lin-tsi
Milarepa
Nagarjuna
Santideva
Taisen Deshimaru
Vimalakirti

Christianisme
Abbé Pierre
Archimandrite Sophrony
Fénélon
Henri Le Saux
Jacob Boehme
Jésus Christ
Maître Eckhart
Martin Luther King
Mere Teresa
Nicolas Berdiaev
Saint Augustin
Saint François d'Assise
Saint Grégoire de Nysse
Saint Jacques
Saint Jean de la Croix
Saint Paul
Saint Séraphim de Sarov
Saint Silouane l'Athonite
Saint Thomas d'Aquin
Sainte Thérèse d'Avila

Confucianisme
Cheng Yi
Confucius
Lu Xiangshan
Mencius
Shao Yong
Su Shi
Wang Fuzhi
Wang Yangming
Zhang Zai
Zhou Dunyi

Hindouisme
Advaya Vajra
Anangavajra
Aurobindo Ghose
Gandhi
Hariharananda
Jiddu Krishnamurti
Kambala
Kanha
Lahiri Mahasaya
Ma Anandamayî
Nisargadatta Maharaj
Paramhansa Yogananda
Ramana Maharshi
Ramdas
Saraha
Shankara
Shri Yukteswar
Swami Satyananda
Vivekânanda

Judaïsme
Martin Buber
Mochè bèn Maïmone

Islam
Abd el-Kader
Ahmad Al-Alawi
Ali Ibn Abou Talib
Bistami
Cheikh Ahmadou BAMBA
Cheikh Ahmed Tidiane Sy
Cheikh Aly NDAW
Frithjof Schuon
Ghazzali
Hallaj
Ibn 'Arabi
Ibn' Ata' Allah
Kalabadhi
Muhammad
Rumi
Umar Ibn Al-Farid

Philosophie
Aristote
Arthur Schopenhauer
Baruch Spinoza
Blaise Pascal
Descartes
Épictète
Épicure
Frederic Nietzsche
Henri Bergson
Henry More
Kant
Lucrèce
Marc-Aurèle
Nicolas Malebranche
Platon
Plotin
Pythagore
Sartre
Sénèque

Sagesses & Traditions
African Proverb
Amadou Hampaté Bâ
Charif Barzouk
Héhaka Sapa
Hermès Trismégiste
Japanese Proverb
Proverbes Arabes
Proverbes Juifs

Sickhisme

Taoisme
Cheng Xuan Ying
Guo Xiang
Kou Houan
Laozi
Li Daochun
Wang Bi
Wu Yun
Zhuangzi

Divers Courants
Angelus Silesius
Arnaud Desjardin
François Brousse
Freud
Jean de La Fontaine
Jean-Jacques Rousseau
Kabir
Karlfried Graf Durckheim
Mircea Eliade
Montaigne
Oscar Wilde
Simone Weil
Tagore
Victor Hugo
Voltaire
William Blake
William Shakespeare




Citations par courants de pensée


 Bouddhisme
  ‣Mahayana
   ‣Madhyamaka
   ‣Yogacara
   ‣Zen
  ‣Theravada

 Christianisme
  ‣Catholicisme
  ‣Orthodoxie
  ‣Protestantisme

 Confucianisme
  ‣Néo-confucianisme

 Divers Courants
  ‣Littérature
  ‣New Age
  ‣Psychologie

 Hindouisme
  ‣Kriya Yoga
  ‣Tantrisme

 Islam
  ‣Soufisme

 Judaïsme
  ‣Hassidisme

 Philosophie
  ‣Aristotélisme
  ‣Cartésianisme
  ‣Pythagorisme
  ‣Epicurisme
  ‣Kantisme
  ‣Néo-platonisme
  ‣Platonisme
  ‣Stoïcisme

 Sagesses & Traditions
  ‣Africaines
   ‣Berberes
   ‣Egyptiennes
   ‣Peuls
  ‣Ameridiennes
   ‣Sioux
   ‣Six Nations
  ‣Asiatique
  ‣Japonaise
   ‣Moyen-Orient
  ‣Occidentales
   ‣Celtiques

 Taoisme




Citations par thèmes


l'Absolu
Dieu
Esprit & Conscience
L'UN
Manifestation
Nirvana
Omniprésence
Sans Nom et Sans Forme

Le Monde
Illusion ou Absolu ?
La Création
La loi du Retour
L'illusion
Paradis, enfer et au-dela
Qi, Prana, Pneuma
Vide ou Non Vide ?

L'homme
Définitions
Esprit, Ame & corps
La conscience
La mort
Le Soi
Les Chakras
L'être
Nature Divine

Le Saint
Eveil & Sapience
Extases & Grâces
Omniscience
Remettre sa volonté à Dieu
Révélation & Intuitions
Role et Emotions
Unions divines
Vie Mystique
Visions Mystiques

La Pratique
Dhikr, Nembutsu, Qigong
Méditation, Comtemplation
Priere
Qu'est ce que la Pratique ?
Quotidienne
Samadhi & Yoga

Le Mal
Definitions
La souffrance
La Violence
Le Péché

Les Voies
Amour, Compassion, Devotion
Ascetisme ?
Authenticité & Spontanéité
Autres Voies
Connais Toi toi-meme
Etude et Action
Foi
La quete intérieure
Morale et Vertue
Non Agir
Pratique Spirituelle
Union Mystique

Le Détachement
De la pensée, du souffle
De l'Extase
De l'intellect
De soi
Définitions
Des Conceptions
Des désirs & émotions
Des sens & du corps
Du Devenir
Du dogmatisme
Du language
Du moi, de l'ego

Les Classiques
Accepter son destin
Causalité & Karma
Ignorance & Savoir
Impermanence
La Liberté
La Lumiere
La Réalisation
La Vie
Le Souffle
Le Verbe

Divers
Conseils spirituels
Guide Spirituel
Humour
Koans
Poemes
Sagesse
Sagesses du Monde
Silence




Recherche de citations par mots-clefs


:


:






Autres outils

Chronologie des Religions du Monde

Divination gratuite en ligne

Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde

Best Of des Citations

♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥

♥ Suivez les citations du Jour sur