Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



Histoire et dogmes de l' ecole néoplatoniste
Onelittleangel > Philosophie > Néo-platonisme
Histoire et dogmes | Liens associés
A- A A+

Néo-platonisme : Histoire et dogmes

Histoire du Néoplatonisme





Ecole philosophique, fondée par Plotin, dont les successeurs, du IIIe au Vie siècle, essayèrent de concilier les doctrines religieuses de l'Orient avec la philosophie de Platon et de défendre l'héritage grec contre la montée du Christianisme.

Les successeurs de Plotin : Amelius, Porphyre et Jamblique (qui vécurent du premier tiers du IIIe siècle au début du Ive), bien que loin de posséder le génie métaphysique de leur maître, exerceront une influence considérable. Les Élans de l'âme vers l'Intelligible, de Porphyre, les commentaires de Jamblique sur Pythagore, Platon et Aristote seront, à leur tour, lus et commentés durant tout le Moyen Âge. Entre l'Un et la Matière, source du mal, ils enrichiront à l'extrême la hiérarchie descendante des êtres. Jamblique, considéré de son temps comme une sorte de demi-dieu, multipliera les âmes, les démiurges et les dieux, récupérant toutes les mythologies, au sein desquelles il s'efforcera d'établir une classification rigoureuse, au rythme ternaire. Certains critiques iront y chercher l'origine des spéculations des théologiens chrétiens sur le mystère de la Trinité ou celle, plus lointaine, de la dialectique hégélienne. Initiés, voyants, mages, théurges l'emportent désormais sur le sage et l'ascète. L'astrologie et la magie leur permettent, autant que la pureté de leur vie, de se concilier les dieux.
Par la suite, le néoplatonisme se développera dans trois foyers principaux: à Athènes, où, de Proclus à Damascius, il se fera le défenseur, contre les gnostiques et les chrétiens, des croyances du paganisme vieillissant et s'adonnera à tous les excès de la magie et de l'occultisme; à Alexandrie, don’t l'école, plus modérée, s'ouvre aux chrétiens avant d'être absorbée par eux; en Italie, avec saint Ambroise et Saint Augustin, où le mouvement néoplatonicien s'est franchement converti à la foi nouvelle et ne conservera de la mystique plotinienne que ce qu'elle a de compatible avec le Christianisme. La caractéristique la plus nette du néoplatonisme est sa vision hiérarchisée de l'Univers ainsi que «la subordination radicale des valeurs d'action aux valeurs de contemplation» (Louis Lavelle).




Source : Données encyclopédiques, copyright © 2001 Hachette Multimédia / Hachette Livre, tous droits réservés

Liens associés


La philosophie de l'école néoplatoniste


- Philosophie, Iamblichus, Plotin, etc.




♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥