Patrimoine  Spirituel  de l'Humanité
Paramhansa Yogananda



Yogananda, le retour en Inde
Onelittleangel > Hindouisme > Kriya Yoga > Paramhansa Yogananda
Yogananda, le retour en Inde
A- A A+

Paramhansa Yogananda : Yogananda, le retour en Inde

Paramhansa Yogananda En 1935, il entend intérieurement son Maître: "Reviens dans l'Inde. Je t'ai patiemment attendu pendant quinze ans. Bientôt, je vais quitter mon corps et voguer sur les eaux de l'Esprit. Yogananda reviens".
Ses amis rassemblent les dons, et il part pour l'Inde avec son secrétaire, en passant par l'Europe, où il rencontre notamment Thérèse Neumann, stigmatisée catholique.
Il reçoit un accueil triomphal à Bombay, puis dans les autres villes où il passe, et enfin, retrouve son Maître Shri Yukteswar avec une émotion très humaine. Il est reçu par de nombreuses personnalités hindoues.
Son Maître lui donne le titre de Paramahansa puis lui dit: "Désormais, mon oeuvre sur cette terre est achevée; c'est à toi de la continuer. Désigne moi un successeur à mon ashram de Puri. Je remets tout entre tes mains." Shri Yukteswar meurt alors que Yogananda est à la Kumbha Mela, pensant rencontrer Babaji. Yogananda reçoit intérieurement la mort de son Maître. Quelques mois après, Shri Yukteswar ressuscite devant Yogananda quelques heures "Mon fils, désormais tu as entièrement compris que je suis ressuscité par décret divin...", et lui apprend sa mission dans "l'au-delà", dont Yogananda ne donne que quelques éléments.

Yoga voyage en Inde, rencontre Gandi, Ananda Moya Ma et bien d'autres êtres remarquables, comme une femme yogi qui ne mange pas.

Il repart en occident en septembre 1936, Angleterre puis Etats Unis où il retrouve son école transformée.

Il poursuit alors la mission qui lui a été demandée, prolongeant ainsi le travail de Swami Vivekananda (mort en 1902, qu'il n'a connu qu'à travers des amis et son oeuvre) d'une manière plus ciblée.

En 1952, sortant d'une retraite dans le désert, Yogananda fait savoir à son entourage que "son oeuvre était terminée". Le 7 mars, il participe, à titre de conférencier invité, à une soirée en l'honneur de l'ambassadeur de l'Inde aux Etats-Unis. Il conclut son discours par un extrait de son poème My India: "Là où le Gange, les forêts, les cavernes de l'Himalaya et les hommes rêvent de Dieu. Je suis sanctifié, mon corps touche ce sol." Un sourire de béatitude envahit son visage et le grand yogi tombe à terre.

Yogananda était en bonne santé. Il était entré dans l'état de "mahasamadhi" qui est la "sortie finale" volontaire et consciente des grands yogis. La décision de garder le corps à la morgue de Los Angeles pour que des disciples venus précipitamment de l'Inde puissent le voir une dernière fois, a permis de constater l'incorruptibilité de son corps. "L'absence de tout signe visible de décomposition du corps de Paramahansa Yogananda, même 20 jours après son décès, présente le cas le plus stupéfiant de nos annales [...]." C'est la déclaration que signait le directeur du cimetière américain de Glendale.
Yogananda était parfaitement au courant de cet état, il cite en particulier dans "Autobiographie d'un Yogi" les cas de Sainte Thérèse d'Avila et de Saint Jean de la Croix.
L'ambassadeur de l'Inde aux Etats Unis a déclaré: "Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous ait eu envie de pleurer. C'était avant tout un sentiment d'exaltation, l'impression d'avoir été le témoin d'un événement divin."


  
  


Source : http://perso.wanadoo.fr/revue.shakti




♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥