Onelittleangel.com
Le Détachement > Du dogmatisme
Dialogue interreligieux : Du dogmatisme
Onelittleangel > Le Détachement > Du dogmatisme
16  citations  | Page 1 / 1
A- A A+



Les religions sont comme des lanternes au verre coloré ; or une lanterne illumine un lieu obscur parce qu'elle est lumineuse et non parce qu'elle est rouge ou bleue ou jaune ou verte. D'une part, la couleur transmet la lumière, mais d'autre part elle la falsifie ; s'il est vrai que sans telle lanterne colorée on ne verrait rien, il est tout aussi vrai que la visibilité ne s'identifie à aucune couleur. C'est ce dont tout ésotérisme, par définition, devrait avoir conscience, du moins en principe et dans la mesure où sa connaissance des faits le lui permet.




Citation n° 2987 :  Frithjof Schuon , 1907-1998, Islam, Soufisme
Source : Christianisme/Islam, Visions d'Oecuménisme ésotérique, p.108  
Ajouté par Non identifié

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



NI formule, ni texte religieux, ni objet médité, ni concentration, mais eux tous sont cause du leurre, ô insensé! Immaculée est la Conscience, ne la polluez pas par la méditation. Demeurez dans la Béatitude intime; ne vous tourmentez plus! (23. )

Désirs, formules, traités sont voués à la destruction. Si tu cherches là où [les dieux] Brahma et Visnu avec les trois mondes au complet se dissolvent, tu seras l'absolu. (50 )

Ô toi, fils, reconnais la saveur de [ce] nectar si parfaitement inhérent au non-savoir. Ceux qui expliquent les commentaires ignorent la purification au sein du monde. (51. )




Citation n° 1577 :  Saraha , (début du VIIe siècle), co-fondateur de l'école tantrique Sahajiya, Hindouisme, Tantrisme
Source : Dohakosa de Saraha, cité et traduit par André Padoux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.327-337  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



L'acceptation d'une croyance n'est-elle pas un couvercle mis sur cette peur, sur cette peur de n'être rien du tout, d'être vide ? Et pourtant un récipient n'est utilisable que lorsqu'il est vide et un esprit qui est rempli de croyances, de dogmes, d'affirmations, de citations est en vérité un esprit stérile, une machine à répétition.




Citation n° 1498 : , (Madanapalle, Inde, 1895 — Ojai, États-Unis, 1986), philosophe indien, Hindouisme
Source : La première et la dernière liberté  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]   [↳ Voir (1)] 



Ami, j'arrête là. Si tu veux lire encore,
Va, toi-même deviens l'écriture et l'essence




Citation n° 1332 : , Breslau, Silésie [aujourd'hui Wroclaw, Pologne], 1624 — id., 1677, Théologien et poète allemand , Divers Courants / Littérature
Source : L'errant chérubinique  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Tant qu'il y a doctrine, il ne peut y avoir comprehension totale.




Citation n° 1310 : , (1896-1982), philosophe et mystique indienne, Hindouisme
Source : Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.127  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Les livres que tu as étudiés ne sont que les empreintes effacées des pas des Sages du passé. Ces empreintes sont laissées par des chaussures, mais elles ne sont pas ces chaussures.




Citation n° 1245 : , co-fondateur présumé du Taoïsme, Taoisme
Source : XIV, trad. Chang Chung Yuan et C Eisen  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Jnâna (la connaissance) est « absence de credo », mais cela ne veut pas dire qu’il méprise les croyances. Cela signifie seulement qu’on est arrivé à une étape supérieure, au delà des credos.




Citation n° 1140 : , (Calcutta, 1862 — id., 1902), Philosophe et instructeur spirituel, Hindouisme
Source : Œuvres complètes, Volume V, article intitulé « Jnana Yoga, notes d’une causerie »  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



L'acceptation d'une croyance n'est-elle pas un couvercle mis sur cette peur, sur cette peur de n'être rien du tout, d'être vide ? Et pourtant un récipient n'est utilisable que lorsqu'il est vide et un esprit qui est rempli de croyances, de dogmes, d'affirmations, de citations est en vérité un esprit stérile, une machine à répétition




Citation n° 1134 : , (Madanapalle, Inde, 1895 — Ojai, États-Unis, 1986), philosophe indien, Hindouisme
Source : La première et la dernière liberté  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Ravana se trouve complètement éveillé, toute sa personne subit une révolution et il s'installe dans un comportement indifférencié. Il a l'intelligence des textes sacrés, l'intuition des choses telles qu'elles sont. Il ne dépend plus de personne et devient un grand yogin. Il acquiert l'habileté en moyens salvifiques, jouit de la compréhension du tathagatagarbha, de la bouddhéité, et plonge dans l'intériorité mystique propre à la terre des Bouddhas.

Une voix se fait entendre alors : " Bien, bien, ceci est à reconnaître par soi-même." C'est là, en effet, l'essence de ce traité. La voix recommande à Ravana de fuir la lettre des textes, de se méfier des spéculations et de ne se livrer qu'aux véritables samadhi et ravissements du Mahayana.




Citation n° 181 :  Lankavatara Sutra , (milieu Ve siècle), Bouddhisme, Mahayana
Source : chap.I, p. 9-12, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.282  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Quant à ma manière d'agir à moi, celle que j'emploie aujourd'hui, elle est, en vérité, à la fois créative et destructive. Je me joue dans les transformations spirituelles; j'accède à tous les objets, mais en restant sans affaires où que ce soit. Les objets ne sauraient me faire dévier. Pour peu que quelqu'un vienne à la recherche, je sors le regarder. Il ne me reconnaît pas. Je mets alors toutes sortes de vêtements, qui font naître chez l'apprenti des interprétations; et à tout coup il se laisse prendre à mes paroles et à mes phrases.

Ô amertume ! ces tondus aveugles, ces hommes qui n'ont pas l'œil s'emparent des vêtements que j'ai mis pour me voir bleu, jaune, rouge, blanc. Et si je les enlève pour aborder des domaines purs, voilà les apprentis qui aspirent aussitôt à la pureté; et si j'enlève encore ce vêtement de pureté, les voilà tout perdus, et frappés de stupeur. Ils se mettent à courir comme fous, disant que je suis nu! je leur dis alors : "Le reconnaissez-vous enfin, l'homme en moi qui met les vêtements?" Et soudain ils tournent la tête, et voilà qu'ils me connaissent.




Citation n° 151 : , ( ? - 866 ), fondateur d'une école Tch'an, Bouddhisme, Mahayana, Zen
Source : Entretiens de Lin-tsi, p. 140-141, traduits du chinois et commentés par P. Démiéville, Paris, Fayard, coll. " L'Espace intérieur ", 1972  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



La grenouille au fonds du puits ne saurait parler de l'océan enserrée qu'elle est dans son trou. L'insecte qui ne vit qu'un été ne saurait parler du gel, limité qu'il est à une seule saison. Le lettré borné ne saurait parler du Dao, prisonnier qu'il est de ce qu'il a appris.




Citation n° 146 : , co-fondateur présumé du Taoïsme, Taoisme
Source : Zhuangzi, chap.XVII, traduit par Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997, chap. 4  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Le mondain s'attache ordinairement à l'existence et à l'inexistence: tout existe, voilà un extrême, rien n'existe, voilà l'autre extrême.
Par contre celui qui voit les choses telles qu'elles sont n'affirme pas que les choses existent puisqu'elles disparaissent, ni qu'elles n'existent pas puisqu'elles naissent. Ainsi évitant les deux extrêmes, le Tathagata enseigne le chemin par le milieu : conditionnées par l'ignorance, les énergies fabricatrices surgissent [à savoir, selon la production en dépendance]... "
Celui qui n'est pas prisonnier des dogmes à la manière des mondains a la juste intuition et ne s'attache pas à des systèmes, ne recherche pas les spéculations, ne pense pas : " Ceci est mon moi ", mais constate : Ce qui apparaît n'est que douleur, et ce qui disparaît n'est que douleur. Cet homme n'est pas victime du doute ni du souci ".




Citation n° 139 : , (-560 -480), Fondateur du bouddhisme., Bouddhisme
Source : Samyuttanikaya (the Books of the Kindred Saying), II, 17, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.50  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Celui qui cherche la loi ne cherche pas le refuge. Pourquoi?
La loi n'est pas un refuge. Donc ceux qui aiment le refuge ne cherchent pas la loi, mais cherchent le refuge !




Citation n° 137 : , bodhisattva laïc indien, Bouddhisme, Mahayana, Madhyamaka
Source : Vimalakirtinirdesa, p. 243, 245, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.85  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Celui qui cherche la loi ne cherche pas l'adhésion au Bouddha, l'adhésion à la loi ou l'adhésion à la communauté [ ... ]. Dire ou répéter : " La douleur doit être connue, son origine doit être détruite, sa destruction doit être réalisée, le Chemin doit être pratiqué ", ce n'est pas chercher la loi, mais chercher le bavardage.




Citation n° 136 : , bodhisattva laïc indien, Bouddhisme, Mahayana, Madhyamaka
Source : Vimalakirtinirdesa, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.85  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Quand on accède à la seule conscience, on accède à l'absence de représentation,
Et le yogin qui demeure sans représentation ne perçoit plus le Grand Véhicule.




Citation n° 131 :  Lankavatara Sutra , (milieu Ve siècle), Bouddhisme, Mahayana
Source : Sagathakam, 257, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.270  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  



Quant à l'essence de cette Loi, si on s'en enquiert on ne l'obtient pas, si on la recherche on ne la trouve pas. Quand on a vu [la vérité], on oublie la connaissance [qui fait distinguer le sujet de l'objet] ; lorsqu'on a obtenu [la compréhension de la Loi], on dépasse l'esprit [de discrimination].




Citation n° 127 : , (1200-1253), moine et philosophe japonnais, fondateur de l'école Soto, Bouddhisme, Mahayana, Zen
Source : Gakudoyojin-shu (recueil de l'application de l'esprit à l'étude de la Voie), p. 163, traduit par Hoang-Thi-Bich, Genève-Paris, Droz, 1973  
Ajouté par Sylvain

[↳ Email]   [↳ Carte postale]  

Page:  1



Livres sacrés des Religions du Monde
Chronologie des Religions du Monde
Calendrier sacré des Religions du Monde
Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com