Onelittleangel.com

Plotin
Biographie et portraits de Plotin
Sur cette page: Biographie | Portraits | Bibliographie | Liens Internet | Liens associés
En savoir + : Citations spirituelles de Plotin 
Retrouvez toutes les citations de onelittleangel dans la nouvelle application Android sur Google Play

Plotin : Biographie

Plotin

Il s'installa à Antioche, puis à Rome (244), où il ouvrit une école. C'est sur les instances de son disciple le plus célèbre, Porphyre, que Plotin s'est décidé à mettre son enseignement par écrit en rédigeant les Ennéades. La Vie de Plotin, que l'on doit à Porphyre, nous décrit une figure à la fois imposante par son rayonnement (il fut un « directeur de conscience » très écouté) et rebutante par les excès de son ascétisme (Plotin refusait tout soin corporel, interdit qu'on fît son portrait, tant il avait tout ce qui touche au corps en horreur, et mourut couvert d'ulcères, faisant fuir ses meilleurs amis).

La théorie plotinienne peut se définir comme une doctrine de l'être qui décrit les dégradations successives de celui-ci, à partir de l'Un, et une doctrine du salut qui nous enseigne par quelle démarche notre âme peut retrouver cette unité originelle et se fondre en elle. À partir d'une inspiration fondamentalement platonicienne, et en utilisant aussi des éléments aristotéliciens, stoïciens et gnostiques, Plotin a développé une pensée originale qui consiste, grâce à une morale de la pureté, à se détacher du corps et à élever son âme vers l'Un, et qui domine le néoplatonisme.

La hiérarchie descendante


Selon Plotin, l'âme atteint par la philosophie une réalité purement intelligible : l'Un ou le Bien, qui est le premier principe (ou hypostase) de l'être. L'Un étant le principe de l'être, la seule réalité digne et véritable sera contemplation. L'Un est l'hypostase première, c'est-à-dire le premier des sujets existant en dignité, parmi ceux qui ne sont pas déterminés (par opposition aux substances ou essences déterminées). De l'Un émanent ou procèdent les autres réalités, sans que l'Un perde pour autant rien de sa force vivante, que l'on retrouve au cœur de toute chose.

La seconde hypostase est l'intellect ou intelligence, le monde intelligible des Idées (qui contient le modèle idéal de toutes les réalités existantes) et des esprits qui communient en lui et dont l'unité profonde est comme le symbole de la première hypostase, car toutes les intelligences réunies constituent ainsi l'intellect ou esprit unique. De la même façon que de l'Un procède l'Intellect, de l'Intellect procède l'âme, troisième hypostase, notion qui rappelle, d'une certaine façon, l'âme du monde de Platon et des stoïciens. L'âme est intermédiaire entre le monde intelligible et le monde sensible : par sa fonction contemplative, elle agit. Mais cette âme est toujours nécessairement liée à un corps dont elle est la prisonnière, sans qu'elle soit en rien responsable de cette déchéance (Plotin combat les doctrines de la faute originelle). Le pouvoir de s'unir à l'Un par l'extase, contact ineffable, où l'esprit qui connaît et l'objet connu sont confondus, est cependant le privilège des âmes les plus pures, non contaminées par le mal, dont le règne ne commence qu'à partir du plus bas degré de l'être, la matière, avec laquelle il se confond. Par conséquent, c'est aux trois hypostases précédentes que s'arrête le domaine des réalités d'ordre divin, auxquelles le mal est étranger, puisqu'il se définit par la chute dans le domaine sensible.

Au-dessous de la triade des hypostases divines, Plotin place une autre hypostase, la matière ; mais, contrairement à Aristote, qui concevait la matière comme déterminable par la forme, donc comme l'être en puissance, Plotin la présente comme indéterminée, comme indéterminable, et dénuée de toute puissance ou propriété, si virtuelle soit-elle. Ainsi, le sensible n'est que le reflet passager et instable de la forme dans la matière, et c'est le fait pour lui d'être impropre à recevoir quelque détermination que ce soit qui définit le mal et la laideur, par opposition aux premières hypostases, dont le propre est précisément d'être déterminées parfaitement.


  
  



Plotin : Bibliographie


- Ennéades. ; 253.


Plotin : Portraits


Plotinus
Plotin
Plotinus
Plotin
Plotinus
Plotin
Plotinus
Plotin

Liens associés


Philosophie / Néoplatonisme, Plotin, etc.

Plotin : Liens Internet


Charte des liens

Les liens vers des sites Internets liés à toute organisation religieuse sont interdits. Seuls les liens vers des sites informatifs sont autorisés. Si par hasard vous aperçevez un site non conforme à la chartre, merci de nous prevenir à cet email.

Liens externes
Bibliographie : Bibliographie de Plotin



Livres sacrés des Religions du Monde  |  Calendrier sacré des Religions du Monde  |  Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde  |  Chronologie des Religions du Monde



Home  |  Divination gratuite en ligne  |  Liens  |  Projet @onelittleangel.com