Esther
Onelittleangel > > Esther  >
(17 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅴ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

8. 1  
Ce même jour, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d'Aman, l'ennemi des Juifs, et Mardochée se présenta devant le roi, car Esther avait fait connaître ce qu'il était pour elle.

En ce même jour, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d'Haman, l'ennemi des Juifs; et Mardochée parut devant le roi, car Esther avait fait connaître la parenté qui l'unissait à elle. (Ⅰ)

*****

Die illo dedit rex Assuerus Esther reginæ domum Aman adversarii Judæorum, et Mardochæus ingressus est ante faciem regis. Confessa est enim ei Esther quod esset patruus suus. (Ⅳ)

*****

‫ 1  ׃8   ביום ההוא נתן המלך אחשורוש לאסתר המלכה את בית המן צרר *היהודיים **היהודים ומרדכי בא לפני המלך כי הגידה אסתר מה הוא לה ‬ (Ⅴ)

*****

Ce jour-là, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d’Haman, l’oppresseur des Juifs. Et Mardochée entra devant le roi, car Esther avait déclaré ce qu’il lui était. (Ⅵ)

*****

Ce même jour-là le Roi Assuérus donna à la Reine Esther la maison d’Haman l’oppresseur des Juifs. Et Mardochée se présenta devant le Roi ; car Esther avait déclaré ce qu’il lui était. (Ⅶ)

*****

En ce même jour, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d'Haman, l'oppresseur des Juifs. Et Mardochée se présenta devant le roi; car Esther avait déclaré ce qu'il lui était. (Ⅷ)

*****

8. 2  
Le roi ôta son anneau, qu'il avait repris à Aman, et le donna à Mardochée; et Esther établit Mardochée sur la maison d'Aman.

Le roi ôta son anneau, qu'il avait repris à Haman, et le donna à Mardochée; Esther, de son côté, établit Mardochée sur la maison d'Haman. (Ⅰ)

*****

Tulitque rex annulum, quem ab Aman recipi jusserat, et tradidit Mardochæo. Esther autem constituit Mardochæum super domum suam. (Ⅳ)

*****

‫ 2  ׃8   ויסר המלך את טבעתו אשר העביר מהמן ויתנה למרדכי ותשם אסתר את מרדכי על בית המן פ‬ (Ⅴ)

*****

Et le roi ôta son anneau qu’il avait retiré à Haman, et le donna à Mardochée. Et Esther établit Mardochée sur la maison d’Haman. (Ⅵ)

*****

Et le Roi prit son anneau qu’il avait fait ôter à Haman, et le donna à Mardochée ; et Esther établit Mardochée sur la maison d’Haman. (Ⅶ)

*****

Et le roi prit son anneau, qu'il avait fait ôter à Haman, et le donna à Mardochée; et Esther établit Mardochée sur la maison d'Haman. (Ⅷ)

*****

8. 3  
Ensuite Esther parla de nouveau en présence du roi; se jetant à ses pieds, elle le supplia avec larmes d'écarter les effets de la méchanceté d'Aman, du pays d'Agag, et des projets qu'il avait formés contre les Juifs.

Puis Esther parla de nouveau en présence du roi. Elle se jeta à ses pieds, elle pleura, elle le supplia d'empêcher les effets de la méchanceté d'Haman, l'Agaguite, et la réussite de ses projets contre les Juifs. (Ⅰ)

*****

Nec his contenta, procidit ad pedes regis, flevitque, et locuta ad eum oravit ut malitiam Aman Agagitæ, et machinationes ejus pessimas quas excogitaverat contra Judæos, juberet irritas fieri. (Ⅳ)

*****

‫ 3  ׃8   ותוסף אסתר ותדבר לפני המלך ותפל לפני רגליו ותבך ותתחנן לו להעביר את רעת המן האגגי ואת מחשבתו אשר חשב על היהודים ‬ (Ⅴ)

*****

Et Esther parla encore devant le roi, et tomba à ses pieds et pleura, et le supplia de mettre à néant le mal médité par Haman, l’Agaguite, et le dessein qu’il avait formé contre les Juifs. (Ⅵ)

*****

Et Esther continua de parler en la présence du Roi, et se jetant à ses pieds elle pleura, et elle le supplia de faire que la malice d’Haman Agagien, et ce qu’il avait machiné contre les Juifs, n’eût point d’effet. (Ⅶ)

*****

Or Esther continua de parler en la présence du roi, et se jetant à ses pieds, elle pleura, et le supplia de faire que la malice d'Haman, l'Agagien, et ce qu'il avait machiné contre les Juifs, n'eût point d'effet. (Ⅷ)

*****

8. 4  
Le roi tendit le sceptre d'or à Esther, qui se releva et se tint debout devant le roi.

Le roi tendit le sceptre d'or à Esther, qui se releva et resta debout devant le roi. (Ⅰ)

*****

At ille ex more sceptrum aureum protendit manu, quo signum clementiæ monstrabatur : illaque consurgens stetit ante eum, (Ⅳ)

*****

‫ 4  ׃8   ויושט המלך לאסתר את שרבט הזהב ותקם אסתר ותעמד לפני המלך ‬ (Ⅴ)

*****

Et le roi tendit à Esther le sceptre d’or, et Esther se leva et se tint devant le roi, (Ⅵ)

*****

Et le Roi tendit le sceptre d’or à Esther. Alors Esther se leva, et se tint debout devant le Roi. (Ⅶ)

*****

Alors le roi tendit le sceptre d'or à Esther. Esther se leva donc et se tint debout devant le roi; (Ⅷ)

*****

8. 5  
" Si le roi le trouve bon, dit-elle, et si j'ai trouvé grâce devant lui, si la chose paraît convenable au roi et si je suis agréable à ses yeux, qu'on écrive pour révoquer les lettres conçues par Aman, fils d'Amadatha, du pays d'Agag, et écrites par lui dans le but de faire périr les Juifs qui sont dans toutes les provinces du roi.

Elle dit alors: Si le roi le trouve bon et si j'ai trouvé grâce devant lui, si la chose paraît convenable au roi et si je suis agréable à ses yeux, qu'on écrive pour révoquer les lettres conçues par Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite, et écrites par lui dans le but de faire périr les Juifs qui sont dans toutes les provinces du roi. (Ⅰ)

*****

et ait : Si placet regi, et si inveni gratiam in oculis ejus, et deprecatio mea non ei videtur esse contraria, obsecro ut novis epistolis, veteres Aman litteræ, insidiatoris et hostis Judæorum, quibus eos in cunctis regis provinciis perire præceperat, corrigantur. (Ⅳ)

*****

‫ 5  ׃8   ותאמר אם על המלך טוב ואם מצאתי חן לפניו וכשר הדבר לפני המלך וטובה אני בעיניו יכתב להשיב את הספרים מחשבת המן בן המדתא האגגי אשר כתב לאבד את היהודים אשר בכל מדינות המלך ‬ (Ⅴ)

*****

et elle dit: Si le roi le trouve bon, et si j’ai trouvé faveur devant lui, et que le roi estime la chose avantageuse, et que moi, je sois agréable à ses yeux, qu’on écrive pour révoquer les lettres ourdies par Haman, fils d’Hammedatha, l’Agaguite, qu’il a écrites pour faire périr les Juifs qui sont dans toutes les provinces du roi. (Ⅵ)

*****

Et elle dit : Si le Roi le trouve bon, et si j’ai trouvé grâce devant lui, et si la chose semble raisonnable au Roi, et si je lui suis agréable, qu’on écrive pour révoquer les Lettres qui regardaient la machination d’Haman fils d’Hammédatha Agagien, qu’il avait écrites pour détruire les Juifs qui sont dans toutes les provinces du Roi. (Ⅶ)

*****

Et elle dit: Si le roi le trouve bon, si j'ai trouvé grâce devant lui, si la chose semble raisonnable au roi, et si je lui suis agréable, qu'on écrive pour révoquer les lettres qui regardaient la machination d'Haman, fils d'Hammédatha, l'Agagien, qu'il avait écrites afin de détruire les Juifs qui sont dans toutes les provinces du roi. (Ⅷ)

*****

8. 6  
Car comment pourrais-je voir le malheur qui atteindrait mon peuple, et comment pourrais-je voir l'extermination de ma race? "

Car comment pourrais-je voir le malheur qui atteindrait mon peuple, et comment pourrais-je voir la destruction de ma race? (Ⅰ)

*****

Quomodo enim potero sustinere necem et interfectionem populi mei ? (Ⅳ)

*****

‫ 6  ׃8   כי איככה אוכל וראיתי ברעה אשר ימצא את עמי ואיככה אוכל וראיתי באבדן מולדתי ס‬ (Ⅴ)

*****

Car comment pourrai-je voir le malheur qui atteindra mon peuple, et comment pourrai-je voir la destruction de ma race? (Ⅵ)

*****

Car comment pourrais-je voir le mal qui arriverait à mon peuple, et comment pourrais-je voir la destruction de ma parenté ? (Ⅶ)

*****

Car comment pourrais-je voir le mal qui arriverait à mon peuple, et comment pourrais-je voir la destruction de ma race? (Ⅷ)

*****

8. 7  
Le roi Assuérus dit à la reine Esther et au Juif Mardochée : " Voici que j'ai donné à Esther la maison d'Aman, et il a été pendu au bois pour avoir étendu la main contre les Juifs.

Le roi Assuérus dit à la reine Esther et au Juif Mardochée: Voici, j'ai donné à Esther la maison d'Haman, et il a été pendu au bois pour avoir étendu la main contre les Juifs. (Ⅰ)

*****

Responditque rex Assuerus Esther reginæ, et Mardochæo Judæo : Domum Aman concessi Esther, et ipsum jussi affigi cruci, quia ausus est manum mittere in Judæos. (Ⅳ)

*****

‫ 7  ׃8   ויאמר המלך אחשורש לאסתר המלכה ולמרדכי היהודי הנה בית המן נתתי לאסתר ואתו תלו על העץ על אשר שלח ידו *ביהודיים **ביהודים ‬ (Ⅴ)

*****

Et le roi Assuérus dit à la reine Esther et à Mardochée, le Juif: Voici, j’ai donné à Esther la maison d’Haman; et lui, on l’a pendu au bois parce qu’il a étendu sa main contre les Juifs. (Ⅵ)

*****

Et le Roi Assuérus dit à la Reine Esther et à Mardochée Juif : Voilà, j’ai donné la maison d’Haman à Esther, et on l’a pendu au gibet, parce qu’il avait étendu sa main sur les Juifs. (Ⅶ)

*****

Alors le roi Assuérus dit à la reine Esther et au Juif Mardochée: Voici, j'ai donné la maison d'Haman à Esther, et on l'a pendu au gibet, parce qu'il avait étendu sa main contre les Juifs. (Ⅷ)

*****

8. 8  
Vous, écrivez en faveur des Juifs comme il vous plaira, au nom du roi, et scellez avec l'anneau du roi; car une lettre écrite au nom du roi et scellée avec l'anneau royal ne peut être révoquée. "

Écrivez donc en faveur des Juifs comme il vous plaira, au nom du roi, et scellez avec l'anneau du roi; car une lettre écrite au nom du roi et scellée avec l'anneau du roi ne peut être révoquée. (Ⅰ)

*****

Scribite ergo Judæis, sicut vobis placet, regis nomine, signantes litteras annulo meo. Hæc enim consuetudo erat, ut epistolis, quæ ex regis nomine mittebantur et illius annulo signatæ erant, nemo auderet contradicere. (Ⅳ)

*****

‫ 8  ׃8   ואתם כתבו על היהודים כטוב בעיניכם בשם המלך וחתמו בטבעת המלך כי כתב אשר נכתב בשם המלך ונחתום בטבעת המלך אין להשיב ‬ (Ⅴ)

*****

Vous donc, écrivez au nom du roi à l’égard des Juifs ce qui vous paraîtra bon, et scellez-le avec l’anneau du roi. Car un écrit qui a été écrit au nom du roi et scellé avec l’anneau du roi ne peut être révoqué. (Ⅵ)

*****

Vous donc écrivez au nom du Roi en faveur des Juifs, comme il vous plaira, et cachetez l’écrit de l’anneau du Roi ; car l’écriture, qui est écrite au nom du Roi, et cachetée de l’anneau du Roi, ne se révoque point. (Ⅶ)

*****

Vous donc, écrivez au nom du roi en faveur des Juifs, comme il vous semblera bon, et scellez l'écrit de l'anneau du roi; car l'écriture qui est écrite au nom du roi et scellée de l'anneau du roi, ne se révoque point. (Ⅷ)

*****

8. 9  
Les secrétaires du roi furent alors appelés, le vingt-troisième jour du troisième mois, qui est le mois de Sivan, et l'on écrivit, conformément à tout ce qu'ordonna Mardochée, aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des provinces, des cent vingt-sept provinces situées de l'Inde à l'Ethiopie, à chaque province selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et selon leur langue.

Les secrétaires du roi furent appelés en ce temps, le vingt-troisième jour du troisième mois, qui est le mois de Sivan, et l'on écrivit, suivant tout ce qui fut ordonné par Mardochée, aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des cent vingt-sept provinces situées de l'Inde à l'Éthiopie, à chaque province selon son écriture, à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et selon leur langue. (Ⅰ)

*****

Accitisque scribis et librariis regis (erat autem tempus tertii mensis, qui appellatur Siban) vigesima et tertia die illius scriptæ sunt epistolæ, ut Mardochæus voluerat, ad Judæos, et ad principes, procuratoresque et judices, qui centum viginti septem provinciis ab India usque ad Æthiopiam præsidebant : provinciæ atque provinciæ, populo et populo juxta linguas et litteras suas, et Judæis, prout legere poterant et audire.\ (Ⅳ)

*****

‫ 9  ׃8   ויקראו ספרי המלך בעת ההיא בחדש השלישי הוא חדש סיון בשלושה ועשרים בו ויכתב ככל אשר צוה מרדכי אל היהודים ואל האחשדרפנים והפחות ושרי המדינות אשר מהדו ועד כוש שבע ועשרים ומאה מדינה מדינה ומדינה ככתבה ועם ועם כלשנו ואל היהודים ככתבם וכלשונם ‬ (Ⅴ)

*****

Et les scribes du roi furent appelés en ce temps-là, au troisième mois, qui est le mois de Sivan, le vingt-troisième jour du mois; et, selon tout ce que Mardochée commanda, on écrivit aux Juifs, et aux satrapes, et aux gouverneurs, et aux chefs des provinces, depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopien, cent vingt-sept provinces, à chaque province selon son écriture, et à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et selon leur langue. (Ⅵ)

*****

Et en ce même temps, le vingt-troisième jour du troisième mois qui est le mois de Sivan, les Secrétaires du Roi furent appelés, et on écrivit aux Juifs, comme Mardochée le commanda ; et aux Satrapes, et aux Gouverneurs, et aux principaux des provinces, qui étaient depuis les Indes jusqu’en Ethiopie, [savoir] cent vingt-sept provinces, à chaque province selon sa façon d’écrire, et à chaque peuple selon sa Langue, et aux Juifs selon leur façon d’écrire, et selon leur Langue. (Ⅶ)

*****

Aussitôt, au vingt-troisième jour du troisième mois, qui est le mois de Sivan, les secrétaires du roi furent appelés, et on écrivit aux Juifs, comme Mardochée le commanda, et aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des provinces, qui étaient depuis les Indes jusqu'en Éthiopie, cent vingt-sept provinces, à chaque province selon sa façon d'écrire, et à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur façon d'écrire, et selon leur langue. (Ⅷ)

*****

8. 10  
On écrivit au nom du roi Assuérus, et l'on scella avec l'anneau royal. On expédia les lettres par l'intermédiaire de courriers à cheval, montés sur des coursiers de l'Etat, provenant des haras du roi.

On écrivit au nom du roi Assuérus, et l'on scella avec l'anneau du roi. On envoya les lettres par des courriers ayant pour montures des chevaux et des mulets nés de juments. (Ⅰ)

*****

Ipsæque epistolæ, quæ regis nomine mittebantur, annulo ipsius obsignatæ sunt, et missæ per veredarios : qui per omnes provincias discurrentes, veteres litteras novis nuntiis prævenirent. (Ⅳ)

*****

‫ 10 ׃8   ויכתב בשם המלך אחשורש ויחתם בטבעת המלך וישלח ספרים ביד הרצים בסוסים רכבי הרכש האחשתרנים בני הרמכים ‬ (Ⅴ)

*****

Et Mardochée écrivit au nom du roi Assuérus et scella avec l’anneau du roi; et il envoya des lettres par des courriers à cheval, montés sur des coursiers, des chevaux de race, produits des haras. (Ⅵ)

*****

On écrivit donc des Lettres au nom du Roi Assuérus, et on les cacheta de l’anneau du Roi ; puis on les envoya par des courriers, montés sur des chevaux, des dromadaires et des mulets ; (Ⅶ)

*****

On écrivit donc au nom du roi Assuérus, et on scella les lettres avec l'anneau du roi; puis on les envoya par des courriers, montés sur des coursiers, sur des mulets nés de juments. (Ⅷ)

*****

8. 11  
Par ces lettres, le roi permettait aux Juifs, en quelque ville qu'ils fussent, de se rassembler et de défendre leur vie, de détruire, de tuer et de faire périr, avec leurs petits enfants et leurs femmes, les troupes de chaque peuple et de chaque province qui les attaqueraient, et de livrer leurs biens au pillage,

Par ces lettres, le roi donnait aux Juifs, en quelque ville qu'ils fussent, la permission de se rassembler et de défendre leur vie, de détruire, de tuer et de faire périr, avec leurs petits enfants et leurs femmes, tous ceux de chaque peuple et de chaque province qui prendraient les armes pour les attaquer, et de livrer leurs biens au pillage, (Ⅰ)

*****

Quibus imperavit rex, ut convenirent Judæos per singulas civitates, et in unum præciperent congregari ut starent pro animabus suis, et omnes inimicos suos cum conjugibus ac liberis et universis domibus, interficerent atque delerent, et spolia eorum diriperent. (Ⅳ)

*****

‫ 11 ׃8   אשר נתן המלך ליהודים אשר בכל עיר ועיר להקהל ולעמד על נפשם להשמיד ולהרג ולאבד את כל חיל עם ומדינה הצרים אתם טף ונשים ושללם לבוז ‬ (Ⅴ)

*****

Ces lettres portaient que le roi accordait aux Juifs, dans chaque ville, de s’assembler et de se mettre en défense pour leur vie, et de détruire, tuer, et faire périr toute force du peuple et de la province qui les opprimerait, — eux et leurs enfants et leurs femmes, et de mettre au pillage leurs biens, (Ⅵ)

*****

[Savoir] que le Roi avait octroyé aux Juifs qui étaient dans chaque ville de s’assembler, et de se mettre en défense pour leur vie, afin d’exterminer, de tuer, et de détruire toute assemblée de gens, de quelque peuple et de quelque province que ce soit, qui se trouveraient en armes pour opprimer les Juifs, [de les exterminer] eux et leurs petits enfants, et leurs femmes, et de piller leurs dépouilles. (Ⅶ)

*****

Ces lettres portaient que le roi permettait aux Juifs qui étaient dans chaque ville, de s'assembler et de se mettre en défense pour leur vie; d'exterminer, de tuer et de détruire toute force armée du peuple et de la province qui les opprimerait, ainsi que les petits enfants et les femmes, et de piller leurs dépouilles; (Ⅷ)

*****

8. 12  
et cela en un seul jour, dans toutes les provinces du roi Assuérus, le treizième jour du douzième mois, qui est le mois d'Adar.

et cela en un seul jour, dans toutes les provinces du roi Assuérus, le treizième du douzième mois, qui est le mois d'Adar. (Ⅰ)

*****

Et constituta est per omnes provincias una ultionis dies, id est tertiadecima mensis duodecimi Adar. (Ⅳ)

*****

‫ 12 ׃8   ביום אחד בכל מדינות המלך אחשורוש בשלושה עשר לחדש שנים עשר הוא חדש אדר ‬ (Ⅴ)

*****

en un même jour, dans toutes les provinces du roi Assuérus, le treizième jour du douzième mois, qui est le mois d’Adar. (Ⅵ)

*****

Dans un même jour dans toutes les provinces du Roi Assuérus ; [savoir], le treizième [jour] du douzième mois, qui est le mois d’Adar. (Ⅶ)

*****

Et cela, en un même jour, dans toutes les provinces du roi Assuérus, au treizième jour du douzième mois, qui est le mois d'Adar. (Ⅷ)

*****

8. 13  
Une copie de l'édit, qui devait être publié comme loi dans chaque province, fut adressée ouverte à tous les peuples, afin que les Juifs fussent prêts ce jour-là à se venger de leurs ennemis.

Ces lettres renfermaient une copie de l'édit qui devait être publié dans chaque province, et informaient tous les peuples que les Juifs se tiendraient prêts pour ce jour-là à se venger de leurs ennemis. (Ⅰ)

*****

Summaque epistolæ hæc fuit, ut in omnibus terris ac populis qui regis Assueri subjacebant imperio, notum fieret paratos esse Judæos ad capiendam vindictam de hostibus suis. (Ⅳ)

*****

‫ 13 ׃8   פתשגן הכתב להנתן דת בכל מדינה ומדינה גלוי לכל העמים ולהיות *היהודיים **היהודים *עתודים **עתידים ליום הזה להנקם מאיביהם ‬ (Ⅴ)

*****

Pour que l’édit fût rendu public dans chaque province, une copie de l’écrit fut portée à la connaissance de tous les peuples, afin que les Juifs fussent prêts pour ce jour-là, pour se venger de leurs ennemis. (Ⅵ)

*****

Les patentes qui furent écrites portaient, que cette ordonnance serait publiée dans chaque province, et proposée publiquement à tous les peuples, afin que les Juifs fussent prêts en ce jour-là pour se venger de leurs ennemis. (Ⅶ)

*****

Les lettres qui furent écrites, portaient qu'on publierait l'ordonnance dans chaque province, et qu'on la notifierait publiquement à tous les peuples, afin que les Juifs fussent prêts en ce jour à se venger de leurs ennemis. (Ⅷ)

*****

8. 14  
Aussitôt les courriers, montés sur des coursiers de l'Etat, partirent en toute hâte, d'après l'ordre du roi. L'édit fut aussi publié dans Suse, la capitale.

Les courriers, montés sur des chevaux et des mulets, partirent aussitôt et en toute hâte, d'après l'ordre du roi. L'édit fut aussi publié dans Suse, la capitale. (Ⅰ)

*****

Egressique sunt veredarii celeres nuntia perferentes, et edictum regis pependit in Susan. (Ⅳ)

*****

‫ 14 ׃8   הרצים רכבי הרכש האחשתרנים יצאו מבהלים ודחופים בדבר המלך והדת נתנה בשושן הבירה פ‬ (Ⅴ)

*****

Les courriers, montés sur les coursiers, des chevaux de race, partirent, hâtés et pressés par la parole du roi. Et l’édit fut rendu à Suse, la capitale. (Ⅵ)

*****

[Ainsi] les courriers, montés sur des chevaux [et] des mulets, partirent, se dépêchant et se hâtant pour la parole du Roi ; l’ordonnance fut aussi publiée dans Susan, la ville capitale. (Ⅶ)

*****

Les courriers montés sur des coursiers, sur des mulets, partirent, se dépêchant et se hâtant, d'après l'ordre du roi. L'édit fut aussi publié à Suse, la capitale. (Ⅷ)

*****

8. 15  
Mardochée sortit de chez le roi avec un vêtement royal bleu et blanc, une grande couronne d'or, et un manteau de byssus et de pourpre; et la ville de Suse témoignait sa joie par des cris d'allégresse.

Mardochée sortit de chez le roi, avec un vêtement royal bleu et blanc, une grande couronne d'or, et un manteau de byssus et de pourpre. La ville de Suse poussait des cris et se réjouissait. (Ⅰ)

*****

Mardochæus autem de palatio et de conspectu regis egrediens, fulgebat vestibus regiis, hyacinthinis videlicet et æriis, coronam auream portans in capite, et amictus serico pallio atque purpureo. Omnisque civitas exultavit atque lætata est. (Ⅳ)

*****

‫ 15 ׃8   ומרדכי יצא מלפני המלך בלבוש מלכות תכלת וחור ועטרת זהב גדולה ותכריך בוץ וארגמן והעיר שושן צהלה ושמחה ‬ (Ⅴ)

*****

Et Mardochée sortit de devant le roi, avec un vêtement royal bleu et blanc, une grande couronne d’or, et un manteau de byssus et de pourpre; et la ville de Suse poussait des cris de joie et se réjouissait. (Ⅵ)

*****

Et Mardochée sortait de devant le Roi en vêtement Royal de couleur de pourpre et de blanc, avec une grande couronne d’or, et une robe de fin lin, et d’écarlate ; et la ville de Susan jetait des cris de réjouissance, et elle fut dans la joie. (Ⅶ)

*****

Et Mardochée sortit de devant le roi en vêtement royal, pourpre et blanc, avec une grande couronne d'or, et un manteau de fin lin et d'écarlate; la ville de Suse poussait des cris de joie et se réjouissait. (Ⅷ)

*****

8. 16  
Il n'y avait pour les Juifs que bonheur et joie, jubilation et gloire.

Il n'y avait pour les Juifs que bonheur et joie, allégresse et gloire. (Ⅰ)

*****

Judæis autem nova lux oriri visa est, gaudium, honor, et tripudium. (Ⅳ)

*****

‫ 16 ׃8   ליהודים היתה אורה ושמחה וששן ויקר ‬ (Ⅴ)

*****

Pour les Juifs il y avait lumière et joie, et allégresse et honneur. (Ⅵ)

*****

Et il y eut pour les Juifs de la prospérité, de la joie, de la réjouissance, et de l’honneur. (Ⅶ)

*****

Il y eut pour les Juifs du bonheur et de la joie, de l'allégresse et de l'honneur. (Ⅷ)

*****

8. 17  
Dans chaque province et dans chaque ville, partout où arrivaient l'ordre du roi et son édit, il y eut pour les Juifs de la joie et de l'allégresse, des festins et des fêtes. Et beaucoup de gens d'entre les peuples du pays se firent Juifs, car la crainte des Juifs les avait saisis.

Dans chaque province et dans chaque ville, partout où arrivaient l'ordre du roi et son édit, il y eut parmi les Juifs de la joie et de l'allégresse, des festins et des fêtes. Et beaucoup de gens d'entre les peuples du pays se firent Juifs, car la crainte des Juifs les avait saisis. (Ⅰ)

*****

Apud omnes populos, urbes, atque provincias, quocumque regis jussa veniebant, mira exultatio, epulæ atque convivia, et festus dies : in tantum ut plures alterius gentis et sectæ eorum religioni et cæremoniis jungerentur. Grandis enim cunctos judaici nominis terror invaserat. (Ⅳ)

*****

‫ 17 ׃8   ובכל מדינה ומדינה ובכל עיר ועיר מקום אשר דבר המלך ודתו מגיע שמחה וששון ליהודים משתה ויום טוב ורבים מעמי הארץ מתיהדים כי נפל פחד היהודים עליהם ‬ (Ⅴ)

*****

Et, dans chaque province et dans chaque ville, partout où parvenait la parole du roi et son édit, il y eut de la joie et de l’allégresse pour les Juifs, un festin et un jour de fête; et beaucoup de gens parmi les peuples du pays se firent Juifs, car la frayeur des Juifs tomba sur eux. (Ⅵ)

*****

Et dans chaque province, et dans chaque ville, dans les lieux où la parole du Roi et son ordonnance était parvenue, il y eut de l’allégresse, et de la joie pour les Juifs, des festins, et des jours de fête ; et même plusieurs d’entre les peuples des pays se faisaient Juifs, parce que la frayeur des Juifs les avait saisis. (Ⅶ)

*****

Et dans chaque province, et dans chaque ville, dans les lieux où la parole du roi et son ordonnance parvinrent, il y eut parmi les Juifs de l'allégresse et de la joie, des festins et des jours de fêtes. Et beaucoup de gens d'entre les peuples du pays se firent Juifs, parce que la crainte des Juifs les avait saisis. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 8

| | | | | | | 8| | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥