1 Jean
Onelittleangel > > 1 Jean  >
(21 Verses | Page 1 / 1)
La Bible de Crampon.
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
La Bible de Crampon.Afficher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅲ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


4.1
Mes bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit ; mais voyez par l'épreuve si les esprits sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. (Ⅰ)

Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. (Ⅲ)

Carissimi, nolite omni spiritui credere, sed probate spiritus si ex Deo sint : quoniam multi pseudoprophetæ exierunt in mundum. (Ⅳ)

Ἀγαπητοίί, μμὴ παντὶ πνεύύμματι πιστεύύετε, ἀλλὰ δοκιμμάάζετε τὰ πνεύύμματα εἰ ἐκ τοῦ Θεοῦἐστίίν, ὅτι πολλοὶ ψευδοπροφῆται ἐξεληλύύθασιν εἰς τὸν κόόσμμον. (Ⅵ)

4.2
Vous reconnaîtrez à ceci l'esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu ;

Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu; (Ⅰ)

Par ceci vous connaissez l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu, (Ⅲ)

In hoc cognoscitur Spiritus Dei : omnis spiritus qui confitetur Jesum Christum in carne venisse, ex Deo est : (Ⅳ)

ἐν τούύτῳ γινώώσκετε τὸΠνεῦμμα τοῦ Θεοῦ ·∙ πᾶν πνεῦμμα ὃ ὁμμολογεῖ Ἰησοῦν Χριστὸν ἐν σαρκὶ ἐληλυθόότα ἐκ τοῦ Θεοῦἐστιν ·∙ (Ⅵ)

4.3
et tout esprit qui ne confesse pas ce Jésus n'est pas de Dieu : c'est celui de l'antéchrist; dont on vous a annoncé la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. (Ⅰ)

et tout esprit qui ne confesse pas Jésus Christ venu en chair n’est pas de Dieu; et ceci est l’esprit de l’antichrist, duquel vous avez ouï dire qu’il vient, et déjà maintenant il est dans le monde. (Ⅲ)

et omnis spiritus qui solvit Jesum, ex Deo non est, et hic est antichristus, de quo audistis quoniam venit, et nunc jam in mundo est. (Ⅳ)

καὶ πᾶν πνεῦμμα ὃ μμὴ ὁμμολογεῖ Ἰησοῦν Χριστὸν ἐν σαρκὶ ἐληλυθόότα ἐκ τοῦ Θεοῦοὐκ ἔστιν ·∙ καὶ τοῦτόό ἐστιν τὸ τοῦ ἀντιχρίίστου, ὃ ἀκηκόόατε ὅτι ἔρχεται, καὶ νῦν ἐν τῷ κόόσμμῳ ἐστὶνἤδη. (Ⅵ)

4.4
Vous, mes petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. (Ⅰ)

Pour vous, enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. (Ⅲ)

Vos ex Deo estis filioli, et vicistis eum, quoniam major est qui in vobis est, quam qui in mundo. (Ⅳ)

Ὑμμεῖς ἐκ τοῦ Θεοῦ ἐστέέ, τεκνίία, καὶ νενικήήκατε αὐτούύς, ὅτι μμείίζων ἐστὶν ὁ ἐν ὑμμῖνἢ ὁ ἐν τῷ κόόσμμῳ. (Ⅵ)

4.5
Eux, ils sont du monde ; c'est pourquoi ils parlent le langage du monde; et le monde les écoute.

Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute. (Ⅰ)

Pour eux, ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent selon les principes du monde, et le monde les écoute. (Ⅲ)

Ipsi de mundo sunt : ideo de mundo loquuntur, et mundus eos audit. (Ⅳ)

αὐτοὶ ἐκ τοῦ κόόσμμου εἰσίίν ·∙ διὰ τοῦτο ἐκ τοῦ κόόσμμου λαλοῦσιν καὶ ὁκόόσμμος αὐτῶν ἀκούύει. (Ⅵ)

4.6
Mais nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute point : c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur.

Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas: c'est par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur. (Ⅰ)

Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: à cela nous connaissons l’esprit de vérité et l’esprit d’erreur. (Ⅲ)

Nos ex Deo sumus. Qui novit Deum, audit nos ; qui non est ex Deo, non audit nos : in hoc cognoscimus Spiritum veritatis, et spiritum erroris.\ (Ⅳ)

ἡμμεῖς ἐκ τοῦ Θεοῦ ἐσμμέέν ·∙ ὁ γινώώσκων τὸν Θεὸν ἀκούύει ἡμμῶν ·∙ ὃςοὐκ ἔστιν ἐκ τοῦ Θεοῦ οὐκ ἀκούύει ἡμμῶν ·∙ ἐκ τούύτου γινώώσκομμεν τὸ πνεῦμμα τῆς ἀληθείίας καὶ τὸπνεῦμμα τῆς πλάάνης. (Ⅵ)

4.7
Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.

Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. (Ⅰ)

Bien-aimés, aimons-nous l’un l’autre, car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. (Ⅲ)

Carissimi, diligamus nos invicem : quia caritas ex Deo est. Et omnis qui diligit, ex Deo natus est, et cognoscit Deum. (Ⅳ)

Ἀγαπητοίί, ἀγαπῶμμεν ἀλλήήλους, ὅτι ἡ ἀγάάπη ἐκ τοῦ Θεοῦ ἐστίίν, καὶ πᾶς ὁ ἀγαπῶν ἐκτοῦ Θεοῦ γεγέέννηται καὶ γινώώσκει τὸν Θεόόν. (Ⅵ)

4.8
Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.

Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (Ⅰ)

Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (Ⅲ)

Qui non diligit, non novit Deum : quoniam Deus caritas est. (Ⅳ)

ὁ μμὴ ἀγαπῶν οὐκ ἔγνω τὸν Θεόόν, ὅτι ὁΘεὸς ἀγάάπη ἐστίίν. (Ⅵ)

4.9
Il a manifesté son amour pour nous en envoyant son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. (Ⅰ)

En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous, c’est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui; (Ⅲ)

In hoc apparuit caritas Dei in nobis, quoniam Filium suum unigenitum misit Deus in mundum, ut vivamus per eum. (Ⅳ)

ἐν τούύτῳ ἐφανερώώθη ἡ ἀγάάπη τοῦ Θεοῦ ἐν ἡμμῖν, ὅτι τὸν Υἱὸν αὐτοῦτὸν μμονογενῆ ἀπέέσταλκεν ὁ Θεὸς εἰς τὸν κόόσμμον ἵνα ζήήσωμμεν δι᾿ αὐτοῦ ·∙ (Ⅵ)

4.10
Et cet amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils comme victime de propitiation pour nos péchés.

Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. (Ⅰ)

en ceci est l’amour, non en ce que nous, nous ayons aimé Dieu, mais en ce que lui nous aima et qu’il envoya son Fils pour être la propitiation pour nos péchés. (Ⅲ)

In hoc est caritas : non quasi nos dilexerimus Deum, sed quoniam ipse prior dilexit nos, et misit Filium suum propitiationem pro peccatis nostris. (Ⅳ)

ἐν τούύτῳἐστὶν ἡ ἀγάάπη, οὐχ ὅτι ἡμμεῖς ἠγαπήήσαμμεν τὸν Θεόόν, ἀλλ᾿ ὅτι αὐτὸς ἠγάάπησεν ἡμμᾶς καὶἀπέέστειλεν τὸν Υἱὸν αὐτοῦ ἱλασμμὸν περὶ τῶν ἁμμαρτιῶν ἡμμῶν. (Ⅵ)

4.11
Mes bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.

Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. (Ⅰ)

Bien-aimés, si Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer l’un l’autre. (Ⅲ)

Carissimi, si sic Deus dilexit nos : et nos debemus alterutrum diligere. (Ⅳ)

Ἀγαπητοίί, εἰ οὕτως ὁ Θεὸς ἠγάάπησεν ἡμμᾶς, καὶ ἡμμεῖς ὀφείίλομμεν ἀλλήήλους ἀγαπᾶν. (Ⅵ)

4.12
Personne n'a jamais vu Dieu ; mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.

Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. (Ⅰ)

Personne ne vit jamais Dieu; si nous nous aimons l’un l’autre, Dieu demeure en nous, et son amour est consommé en nous. (Ⅲ)

Deum nemo vidit umquam. Si diligamus invicem, Deus in nobis manet, et caritas ejus in nobis perfecta est. (Ⅳ)

Θεὸν οὐδεὶς πώώποτε τεθέέαται ·∙ ἐὰν ἀγαπῶμμεν ἀλλήήλους, ὁ Θεὸς ἐν ἡμμῖν μμέένει καὶ ἡἀγάάπη αὐτοῦ τετελειωμμέένη ἐστὶν ἐν ἡμμῖν. (Ⅵ)

4.13
Nous connaissons que nous demeurons en lui et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous donne de son Esprit.

Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit. (Ⅰ)

Par ceci nous savons que nous demeurons en lui et lui en nous, c’est qu’il nous a donné de son Esprit; (Ⅲ)

In hoc cognoscimus quoniam in eo manemus, et ipse in nobis : quoniam de Spiritu suo dedit nobis. (Ⅳ)

ἐν τούύτῳ γινώώσκομμεν ὅτι ἐν αὐτῷ μμέένομμενκαὶ αὐτὸς ἐν ἡμμῖν, ὅτι ἐκ τοῦ Πνεύύμματος αὐτοῦ δέέδωκεν ἡμμῖν ·∙ (Ⅵ)

4.14
Et nous, nous avons contemplé et nous attestons que le Père nous a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. (Ⅰ)

et nous, nous avons vu et nous témoignons que le Père a envoyé le Fils pour être le Sauveur du monde. (Ⅲ)

Et nos vidimus, et testificamur quoniam Pater misit Filium suum Salvatorem mundi. (Ⅳ)

καὶ ἡμμεῖς τεθεάάμμεθα καὶμμαρτυροῦμμεν ὅτι ὁ Πατὴρ ἀπέέσταλκεν τὸν Υἱὸν Σωτῆρα τοῦ κόόσμμου. (Ⅵ)

4.15
Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu.

Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. (Ⅰ)

Quiconque confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu. (Ⅲ)

Quisquis confessus fuerit quoniam Jesus est Filius Dei, Deus in eo manet, et ipse in Deo. (Ⅳ)

Ὃς ἂν ὁμμολογήήσῃ ὅτι Ἰησοῦς ἐστὶν ὁ Υἱὸς τοῦ Θεοῦ, ὁ Θεὸς ἐν αὐτῷ μμέένει καὶ αὐτὸς ἐντῷ Θεῷ. (Ⅵ)

4.16
Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. (Ⅰ)

Et nous avons connu et cru l’amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour, demeure en Dieu et Dieu en lui. (Ⅲ)

Et nos cognovimus, et credidimus caritati, quam habet Deus in nobis. Deus caritas est : et qui manet in caritate, in Deo manet, et Deus in eo. (Ⅳ)

καὶ ἡμμεῖς ἐγνώώκαμμεν καὶ πεπιστεύύκαμμεν τὴν ἀγάάπην ἣν ἔχει ὁ Θεὸς ἐν ἡμμῖν. ὁΘεὸς ἀγάάπη ἐστίίν, καὶ ὁ μμέένων ἐν τῇ ἀγάάπῃ ἐν τῷ Θεῷ μμέένει καὶ ὁ Θεὸς ἐν αὐτῷ. (Ⅵ)

4.17
La perfection de l'amour en nous, c'est que nous ayons une confiance assurée au jour du jugement ; car tel est Jésus-Christ, tels nous sommes aussi dans ce monde.

Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement. (Ⅰ)

En ceci est consommé l’amour avec nous, afin que nous ayons toute assurance au jour du jugement, c’est que, comme il est, lui, nous sommes, nous aussi, dans ce monde. (Ⅲ)

In hoc perfecta est caritas Dei nobiscum, ut fiduciam habeamus in die judicii : quia sicut ille est, et nos sumus in hoc mundo. (Ⅳ)

Ἐντούύτῳ τετελείίωται ἡ ἀγάάπη μμεθ᾿ ἡμμῶν, ἵνα παρρησίίαν ἔχωμμεν ἐν τῇ ἡμμέέρᾳ τῆς κρίίσεως, ὅτικαθὼς ἐκεῖνόός ἐστιν καὶ ἡμμεῖς ἐσμμεν ἐν τῷ κόόσμμῳ τούύτῳ. (Ⅵ)

4.18
Il n'y a point de crainte dans l'amour ; mais l'amour parfait bannit la crainte, car la crainte suppose un châtiment ; celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.

La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. (Ⅰ)

Il n’y a pas de crainte dans l’amour, mais l’amour parfait chasse la crainte, car la crainte porte avec elle du tourment; et celui qui craint n’est pas consommé dans l’amour. (Ⅲ)

Timor non est in caritate : sed perfecta caritas foras mittit timorem, quoniam timor ponam habet : qui autem timet, non est perfectus in caritate. (Ⅳ)

φόόβος οὐκ ἔστιν ἐν τῇ ἀγάάπῃ,ἀλλ᾿ ἡ τελείία ἀγάάπη ἔξω βάάλλει τὸν φόόβον, ὅτι ὁ φόόβος κόόλασιν ἔχει ·∙ ὁ δὲ φοβούύμμενος οὐτετελείίωται ἐν τῇ ἀγάάπῃ. (Ⅵ)

4.19
Nous donc, aimons Dieu, puisque Dieu nous a aimés le premier.

Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier. (Ⅰ)

Nous, nous l’aimons parce que lui nous a aimés le premier. (Ⅲ)

Nos ergo diligamus Deum, quoniam Deus prior dilexit nos. (Ⅳ)

ἡμμεῖς ἀγαπῶμμεν αὐτόόν, ὅτι αὐτὸς πρῶτος ἠγάάπησεν ἡμμᾶς. (Ⅵ)

4.20
Si quelqu'un dit : "J'aime Dieu ", et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; comment celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas?

Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas? (Ⅰ)

Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, il est menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? (Ⅲ)

Si quis dixerit : Quoniam diligo Deum, et fratrem suum oderit, mendax est. Qui enim non diligit fratrem suum quem vidit, Deum, quem non vidit, quomodo potest diligere ? (Ⅳ)

Ἐάάν τις εἴπῃ ὅτι ἀγαπῶ τὸν Θεόόν, καὶ τὸν ἀδελφὸν αὐτοῦ μμισῇ, ψεύύστης ἐστίίν ·∙ ὁ γὰρμμὴ ἀγαπῶν τὸν ἀδελφὸν αὐτοῦ ὃν ἑώώρακεν, τὸν Θεὸν ὃν οὐχ ἑώώρακεν πῶς δύύναται ἀγαπᾶν; (Ⅵ)

4.21
Et nous avons reçu de lui ce commandement : "Que celui qui aime Dieu aime aussi son frère."

Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. (Ⅰ)

Et nous avons ce commandement de sa part, que celui qui aime Dieu, aime aussi son frère. (Ⅲ)

Et hoc mandatum habemus a Deo : ut qui diligit Deum, diligat et fratrem suum. (Ⅳ)

καὶ ταύύτην τὴν ἐντολὴν ἔχομμεν ἀπ᾿ αὐτοῦ, ἵνα ὁ ἀγαπῶν τὸν Θεὸν ἀγαπᾷ καὶ τὸνἀδελφὸν αὐτοῦ. (Ⅵ)


Page:  1

Chapitres   | | | 4| |

Menu livre ↑