1 Jean
Onelittleangel > > 1 Jean  >
(21 Verses | Page 1 / 1)
La Bible de Crampon.
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
La Bible de Crampon.Afficher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅲ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher
(Ⅵ)Afficher | Cacher


5.1
Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l'a engendré, aime aussi celui qui est né de lui.

Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui. (Ⅰ)

Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu; et quiconque aime celui qui a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui. (Ⅲ)

Omnis qui credit quoniam Jesus est Christus, ex Deo natus est. Et omnis qui diligit eum qui genuit, diligit et eum qui natus est ex eo. (Ⅳ)

Πᾶς ὁ πιστεύύων ὅτι Ἰησοῦς ἐστὶν ὁ Χριστόός, ἐκ τοῦ Θεοῦ γεγέέννηται ·∙ καὶ πᾶς ὁ ἀγαπῶντὸν γεννήήσαντα ἀγαπᾷ καὶ τὸν γεγεννημμέένον ἐξ αὐτοῦ. (Ⅵ)

5.2
A cette marque nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, si nous aimons Dieu, et si nous observons ses commandements.

Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. (Ⅰ)

Par ceci nous savons que nous aimons les enfants de Dieu, c’est quand nous aimons Dieu et que nous gardons ses commandements; (Ⅲ)

In hoc cognoscimus quoniam diligamus natos Dei, cum Deum diligamus, et mandata ejus faciamus. (Ⅳ)

ἐν τούύτῳ γινώώσκομμεν ὅτιἀγαπῶμμεν τὰ τέέκνα τοῦ Θεοῦ, ὅταν τὸν Θεὸν ἀγαπῶμμεν καὶ τὰς ἐντολὰς αὐτοῦ τηρῶμμεν ·∙ (Ⅵ)

5.3
Car c'est aimer Dieu que de garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, (Ⅰ)

car c’est ici l’amour de Dieu, que nous gardions ses commandements, et ses commandements ne sont pas pénibles, (Ⅲ)

Hæc est enim caritas Dei, ut mandata ejus custodiamus : et mandata ejus gravia non sunt. (Ⅳ)

αὕτη γάάρ ἐστιν ἡ ἀγάάπη τοῦ Θεοῦ, ἵνα τὰς ἐντολὰς αὐτοῦ τηρῶμμεν, καὶ αἱ ἐντολαὶαὐτοῦ βαρεῖαι οὐκ εἰσίίν, (Ⅵ)

5.4
parce que tout ce qui est né de Dieu remporte la victoire sur le monde ; et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi.

parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi. (Ⅰ)

parce que tout ce qui est né de Dieu est victorieux du monde; et c’est ici la victoire qui a vaincu le monde, savoir notre foi. (Ⅲ)

Quoniam omne quod natum est ex Deo, vincit mundum : et hæc est victoria, quæ vincit mundum, fides nostra. (Ⅳ)

ὅτι πᾶν τὸ γεγεννημμέένον ἐκ τοῦ Θεοῦ νικᾷ τὸν κόόσμμον ·∙ καὶαὕτη ἐστὶν ἡ νίίκη ἡ νικήήσασα τὸν κόόσμμον, ἡ πίίστις ἡμμῶν. (Ⅵ)

5.5
Qui est celui qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? (Ⅰ)

Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? (Ⅲ)

Quis est, qui vincit mundum, nisi qui credit quoniam Jesus est Filius Dei ?\ (Ⅳ)

τίίς ἐστιν ὁ νικῶν τὸν κόόσμμονεἰ μμὴ ὁ πιστεύύων ὅτι Ἰησοῦς ἐστὶν ὁ Υἱὸς τοῦ Θεοῦ; (Ⅵ)

5.6
C'est ce même Jésus-Christ qui est venu par l'eau et par le sang, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang. Et c'est l'Esprit qui rend témoignage, par ce que l'Esprit est la vérité.

C'est lui, Jésus Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. (Ⅰ)

C’est lui qui est venu par l’eau et par le sang, Jésus le Christ, non seulement dans la puissance de l’eau, mais dans la puissance de l’eau et du sang; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, car l’Esprit est la vérité; (Ⅲ)

Hic est, qui venit per aquam et sanguinem, Jesus Christus : non in aqua solum, sed in aqua et sanguine. Et Spiritus est, qui testificatur quoniam Christus est veritas. (Ⅳ)

Οὗτόός ἐστιν ὁ ἐλθὼν δι᾿ ὕδατος καὶ αἵμματος, Ἰησοῦς ὁ Χριστόός, οὐκ ἐν τῷ ὕδατι μμόόνον,ἀλλ᾿ ἐν τῷ ὑδατι καὶ τῷ αἵμματι ·∙ καὶ τὸ Πνεῦμμάά ἐστιν τὸ μμαρτυροῦν, ὅτι τὸ Πνεῦμμάά ἐστιν ἡἀλήήθεια ·∙ (Ⅵ)

5.7
Car il y en a trois qui rendent témoignage [dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit ; et ces trois sont un.

Car il y en a trois qui rendent témoignage: (Ⅰ)

car il y en a trois qui rendent témoignage: (Ⅲ)

Quoniam tres sunt, qui testimonium dant in cælo : Pater, Verbum, et Spiritus Sanctus : et hi tres unum sunt. (Ⅳ)

ὅτι τρεῖς εἰσιν οἱ μμαρτυροῦντες, (Ⅵ)

5.8
Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre] : l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont d'accord.

l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. (Ⅰ)

l’Esprit, et l’eau, et le sang, et les trois sont d’accord pour un même témoignage. (Ⅲ)

Et tres sunt, qui testimonium dant in terra : spiritus, et aqua, et sanguis : et hi tres unum sunt. (Ⅳ)

τὸ Πνεῦμμα καὶ τὸ ὕδωρ καὶ τὸ αἷμμα,καὶ οἱ τρεῖς εἰς τὸ ἕν εἰσιν. (Ⅵ)

5.9
Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; et c'est bien là le témoignage de Dieu, qui a rendu témoignage à son Fils.

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils. (Ⅰ)

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car c’est ici le témoignage de Dieu qu’il a rendu au sujet de son Fils. (Ⅲ)

Si testimonium hominum accipimus, testimonium Dei majus est : quoniam hoc est testimonium Dei, quod majus est, quoniam testificatus est de Filio suo. (Ⅳ)

εἰ τὴν μμαρτυρίίαν τῶν ἀνθρώώπων λαμμβάάνομμεν, ἡ μμαρτυρίίατοῦ Θεοῦ μμείίζων ἐστίίν ·∙ ὅτι αὕτη ἐστὶν ἡ μμαρτυρίία τοῦ Θεοῦ, ἣ ν μμεμμαρτύύρηκεν περὶ τοῦ Υἱοῦαὐτοῦ. (Ⅵ)

5.10
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage (de Dieu) en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur, puisqu'il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. (Ⅰ)

Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage au-dedans de lui-même; celui qui ne croit pas Dieu, l’a fait menteur, car il n’a pas cru au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils. (Ⅲ)

Qui credit in Filium Dei, habet testimonium Dei in se. Qui non credit Filio, mendacem facit eum : quia non credit in testimonium quod testificatus est Deus de Filio suo. (Ⅳ)

ὁ πιστεύύων εἰς τὸν Υἱὸν τοῦ Θεοῦ ἔχει τὴν μμαρτυρίίαν ἐν ἑαυτῷ ·∙ ὁ μμὴ πιστεύύωντῷ Θεῷ ψεύύστην πεποίίηκεν αὐτόόν, ὅτι οὐ πεπίίστευκεν εἰς τὴν μμαρτυρίίαν ἣν μμεμμαρτύύρηκεν ὁΘεὸς περὶ τοῦ Υἱοῦ αὐτοῦ. (Ⅵ)

5.11
Et voici ce témoignage, c'est que, Dieu nous a donne la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. (Ⅰ)

Et c’est ici le témoignage: que Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils: (Ⅲ)

Et hoc est testimonium, quoniam vitam æternam dedit nobis Deus : et hæc vita in Filio ejus est. (Ⅳ)

καὶ αὕτη ἐστὶν ἡ μμαρτυρίία, ὅτι ζωὴν αἰώώνιον ἔδωκεν ἡμμῖν ὁΘεόός, καὶ αὕτη ἡ ζωὴ ἐν τῷ Υἱῷ αὐτοῦ ἐστιν ·∙ (Ⅵ)

5.12
Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.

Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. (Ⅰ)

Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. (Ⅲ)

Qui habet Filium, habet vitam : qui non habet Filium, vitam non habet.\ (Ⅳ)

ὁ ἔχων τὸν Υἱὸν ἔχει τὴν ζωήήν, ὁ μμὴ ἔχωντὸν Υἱὸν τοῦ Θεοῦ τὴν ζωὴν οὐκ ἔχει. (Ⅵ)

5.13
Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.

Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. (Ⅰ)

Je vous ai écrit ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. (Ⅲ)

Hæc scribo vobis ut sciatis quoniam vitam habetis æternam, qui creditis in nomine Filii Dei. (Ⅳ)

Ταῦτα ἔγραψα ὑμμῖν ἵνα εἰδῆτε ὅτι ζωὴν αἰώώνιον ἔχετε, οἱ πιστεύύοντες εἰς τὸ ὄνομμα τοῦΥἱοῦ τοῦ Θεοῦ. (Ⅵ)

5.14
Et nous avons auprès de Dieu cette pleine confiance, que, si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.

Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. (Ⅰ)

Et c’est ici la confiance que nous avons en lui, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute; (Ⅲ)

Et hæc est fiducia, quam habemus ad eum : quia quodcumque petierimus, secundum voluntatem ejus, audit nos. (Ⅳ)

Καὶ αὕτη ἐστὶν ἡ παρρησίία ἣν ἔχομμεν πρὸς αὐτόόν, ὅτι ἐάάν τι αἰτώώμμεθα κατὰ τὸ θέέλημμααὐτοῦ ἀκούύει ἡμμῶν ·∙ (Ⅵ)

5.15
Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous lui demandions, nous savons que nous obtenons ce que nous avons demandé.

Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. (Ⅰ)

et si nous savons qu’il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous avons les choses que nous lui avons demandées. (Ⅲ)

Et scimus quia audit nos quidquid petierimus : scimus quoniam habemus petitiones quas postulamus ab eo. (Ⅳ)

καὶ ἐὰν οἴδαμμεν ὅτι ἀκούύει ἡμμῶν, ὃ ἂν αἰτώώμμεθα, οἴδαμμεν ὅτιἔχομμεν τὰ αἰτήήμματα ἃ ᾐτήήκαμμεν παρ᾿ αὐτοῦ. (Ⅵ)

5.16
Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne va pas à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, [à tous ceux dont ce péché ne va pas à la mort]. Il y a tel péché qui va à la mort; ce n'est point pour ce péché-là que je dis de prier.

Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l'a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort; ce n'est pas pour ce péché-là que je dis de prier. (Ⅰ)

Si quelqu’un voit son frère pécher d’un péché qui ne soit pas à la mort, il demandera pour lui; et il lui donnera la vie, savoir à ceux qui ne pèchent pas à la mort. Il y a un péché à la mort: pour ce péché-là, je ne dis pas qu’il demande. (Ⅲ)

Qui scit fratrem suum peccare peccatum non ad mortem, petat, et dabitur ei vita peccanti non ad mortem. Est peccatum ad mortem : non pro illo dico ut roget quis. (Ⅳ)

Ἐάάν τις ἴδῃ τὸν ἀδελφὸν αὐτοῦ ἁμμαρτάάνοντα ἁμμαρτίίαν μμὴ πρὸς θάάνατον, αἰτήήσει ·∙ καὶδώώσει αὐτῷ ζωήήν, τοῖς ἁμμαρτάάνουσιν μμὴ πρὸς θάάνατον. ἔστιν ἁμμαρτίία πρὸς θάάνατον ·∙ οὐ περὶἐκείίνης λέέγω ἵνα ἐρωτήήσῃ. (Ⅵ)

5.17
Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne va pas à la mort.

Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort. (Ⅰ)

Toute iniquité est péché, et il y a tel péché qui n’est pas à la mort. (Ⅲ)

Omnis iniquitas, peccatum est : et est peccatum ad mortem. (Ⅳ)

πᾶσα ἀδικίία ἁμμαρτίία ἐστίίν, καὶ ἔστιν ἁμμαρτίία οὐ πρὸςθάάνατον. (Ⅵ)

5.18
Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.

Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. (Ⅰ)

Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas, mais celui qui est né de Dieu se conserve lui-même, et le méchant ne le touche pas. (Ⅲ)

Scimus quia omnis qui natus est ex Deo, non peccat : sed generatio Dei conservat eum, et malignus non tangit eum. (Ⅳ)

Οἴδαμμεν ὅτι πᾶς ὁ γεγεννημμέένος ἐκ τοῦ Θεοῦ οὐχ ἁμμαρτάάνει, ἀλλ᾿ ὁγεννηθεὶς ἐκ τοῦ Θεοῦ τηρεῖ ἑαυτόόν, καὶ ὁ πονηρὸς οὐχ ἅπτεται αὐτοῦ. (Ⅵ)

5.19
Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est plongé dans le mal.

Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. (Ⅰ)

Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier gît dans le méchant. (Ⅲ)

Scimus quoniam ex Deo sumus : et mundus totus in maligno positus est. (Ⅳ)

οἴδαμμεν ὅτι ἐκτοῦ Θεοῦ ἐσμμέέν, καὶ ὁ κόόσμμος ὅλος ἐν τῷ πονηρῷ κεῖται. (Ⅵ)

5.20
Mais nous savons que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu, et nous sommes en ce vrai Dieu, étant en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle.

Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. (Ⅰ)

Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable, et nous sommes dans le Véritable, savoir dans son Fils Jésus Christ: lui est le Dieu véritable et la vie éternelle. (Ⅲ)

Et scimus quoniam Filius Dei venit, et dedit nobis sensum ut cognoscamus verum Deum, et simus in vero Filio ejus. Hic est verus Deus, et vita æterna. (Ⅳ)

οἴδαμμεν δὲ ὅτι ὁ Υἱὸς τοῦΘεοῦ ἥκει, καὶ δέέδωκεν ἡμμῖν διάάνοιαν ἵνα γινώώσκωμμεν τὸν Ἀληθινόόν ·∙ καὶ ἐσμμὲν ἐν τῷ Ἀληθινῷ,ἐν τῷ Υἱῷ αὐτοῦ Ἰησοῦ Χριστῷ ·∙ οὗτόός ἐστιν ὁ ἀληθινὸς Θεὸς καὶ ζωὴ αἰώώνιος. (Ⅵ)

5.21
Mes petits-enfants, gardez-vous des idoles.

C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles. (Ⅰ)

Enfants, gardez-vous des idoles. (Ⅲ)

Filioli, custodite vos a simulacris. Amen. (Ⅳ)

Τεκνίία, φυλάάξατε ἑαυτοὺς ἀπὸ τῶν εἰδώώλων.Ἰωάάννου ἐπιστολήή β’. (Ⅵ)


Page:  1

Chapitres   | | | | 5|

Menu livre ↑