La royauté (al-mûlk)
Onelittleangel > >  
(31 Verses | Page 1 / 1)
Traduction de Malek Chebel (2009).
A- | A | A+ | T+

Version
Afficher
Traduction de Malek Chebel (2009).Afficher
(⁎)Afficher | Cacher
(Ⅰ)Afficher | Cacher
(Ⅱ)Afficher | Cacher
(Ⅳ)Afficher | Cacher


67.0
Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux

Alhamdu lillahi rabbi alAAalameena (⁎)

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. (Ⅰ)

 [Commencer] par le Nom de DIEU le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ (Ⅳ)

67.1
Béni soit Celui qui possède le Royaume et qui est puissant sur toute chose.

Tabaraka allathee biyadihi almulku wahuwa AAala kulli shayin qadeerun (⁎)

Béni soit Celui qui détient le pouvoir suprême et qui est Tout-Puissant, (Ⅰ)

Béni soit Celui aux mains de Qui est la royauté, Il est Omnipotent, (Ⅱ)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِيمِ تَبَارَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ (Ⅳ)

67.2
Celui qui a créé la vie et la mort, afin de vous éprouver et [de distinguer] celui parmi vous qui réalise des œuvres pies. Il est le Tout-Puissant, Celui qui pardonne.

Allathee khalaqa almawta waalhayata liyabluwakum ayyukum ahsanu AAamalan wahuwa alAAazeezu alghafooru (⁎)

qui a créé la mort et la vie pour vous éprouver et connaître ceux d’entre vous qui se conduisent le mieux. C’est Lui le Tout-Puissant, le Tout-Clément, (Ⅰ)

Qui a créé la mort et la vie pour vous mettre à l’épreuve (donner des biens particuliers à) lequel de vous agirait mieux. Il est le Puissant honoré, Celui qui pardonne, (Ⅱ)

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ (Ⅳ)

67.3
Celui qui a créé sept cieux et qui les a disposés les uns sur les autres. Tu ne verras dans la création du Très-Miséricordieux aucune imperfection. Regarde encore si tu vois la moindre fissure.

Allathee khalaqa sabAAa samawatin tibaqan ma tara fee khalqi alrrahmani min tafawutin fairjiAAi albasara hal tara min futoorin (⁎)

qui a créé sept Cieux superposés, sans qu’on puisse déceler dans l’œuvre du Tout-Clément aucune faille. Lève donc les yeux vers les Cieux ! Y aperçois-tu la moindre lacune ? (Ⅰ)

[c’est Lui] qui a créé sept cieux l’un en haut de l’autre. Tu ne vois en ce que le [DIEU] Miséricordieux a créé aucune discordance (incompatibilité) ; regarde encore, y vois-tu une brèche [ou une lacune] ? (Tout est parfaitement ordonné.) (Ⅱ)

الَّذِي خَلَقَ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ طِبَاقًا ۖ مَّا تَرَىٰ فِي خَلْقِ الرَّحْمَٰنِ مِن تَفَاوُتٍ ۖ فَارْجِعِ الْبَصَرَ هَلْ تَرَىٰ مِن فُطُورٍ (Ⅳ)

67.4
Puis regarde de nouveau, ton regard te sera renvoyé affaibli et vidé, sans succès.

Thumma irjiAAi albasara karratayni yanqalib ilayka albasaru khasian wahuwa haseerun (⁎)

Lève-les encore par deux fois ! Ton regard reviendra vers toi, déçu et harassé. (Ⅰ)

Regarde encore et encore ; ton regard te revient humble et épuisé. (Ⅱ)

ثُمَّ ارْجِعِ الْبَصَرَ كَرَّتَيْنِ يَنقَلِبْ إِلَيْكَ الْبَصَرُ خَاسِئًا وَهُوَ حَسِيرٌ (Ⅳ)

67.5
Nous avons orné le ciel le plus proche en y suspendant des luminaires, qui sont utilisés pour lapider les démons qui s’en approchent, et auxquels [d’ailleurs] Nous avons préparé le brasier de l’enfer.

Walaqad zayyanna alssamaa alddunya bimasabeeha wajaAAalnaha rujooman lilshshayateeni waaAAtadna lahum AAathaba alssaAAeeri (⁎)

Nous avons orné le ciel le plus proche de luminaires dont Nous faisons des projectiles pour lapider les démons auxquels Nous avons préparé le supplice de l’Enfer. (Ⅰ)

Nous avons orné le ciel de luminaires dont Nous avons déterminé des projectiles contre les démons auxquels Nous avons préparé le châtiment de la Fournaise. (Ⅱ)

وَلَقَدْ زَيَّنَّا السَّمَاءَ الدُّنْيَا بِمَصَابِيحَ وَجَعَلْنَاهَا رُجُومًا لِّلشَّيَاطِينِ ۖ وَأَعْتَدْنَا لَهُمْ عَذَابَ السَّعِيرِ (Ⅳ)

67.6
Quant à ceux qui n’ont pas cru en leur Seigneur, ils auront les tourments de la géhenne et un triste destin.

Walillatheena kafaroo birabbihim AAathabu jahannama wabisa almaseeru (⁎)

C’est le supplice de la Géhenne qui est réservé à tous ceux qui renient leur Seigneur. Et quelle triste fin sera la leur ! (Ⅰ)

[De même] à ceux qui ont renié leur Seigneur (se sont opposés obstinément à Ses ordres), [est réservé] le châtiment de l’Enfer (résultat de leurs actions), quelle désagréable fin [ont-ils choisi] ! (Ⅱ)

وَلِلَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ ۖ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ (Ⅳ)

67.7
Dès lors qu’ils y seront jetés, ils entendront les gémissements pénibles au moment où les fumerolles s’activeront.

Itha olqoo feeha samiAAoo laha shaheeqan wahiya tafooru (⁎)

Quand ils y seront précipités, ils entendront les sanglots des damnés au milieu du bouillonnement de l’Enfer (Ⅰ)

Quand ils y seront précipités, ils l’entendront rugir, tandis qu’il bouillonnera. (Ⅱ)

إِذَا أُلْقُوا فِيهَا سَمِعُوا لَهَا شَهِيقًا وَهِيَ تَفُورُ (Ⅳ)

67.8
Il est sur le point d’éclater, chaque fois qu’un groupe d’impies y est jeté, tandis que les préposés de l’enfer leur diront : Aucun avertisseur n’est venu vous avertir de ce qui vous attend ?

Takadu tamayyazu mina alghaythi kullama olqiya feeha fawjun saalahum khazanatuha alam yatikum natheerun (⁎)

qui peu s’en faut n’explose de rage. Et chaque fois qu’une nouvelle fournée de damnés y est jetée, les gardiens leur demanderont : « Quoi ! Personne n’est donc venu vous avertir ? » (Ⅰ)

Peu s’en faut qu’il n’éclate de fureur. Chaque fois qu’une troupe [de coupables obstinés, criminels, etc.] y sera précipitée, ses gardiens leur demanderont : « Ne vous est-il pas venu un avertisseur [de la part de DIEU] ? » (Ⅱ)

تَكَادُ تَمَيَّزُ مِنَ الْغَيْظِ ۖ كُلَّمَا أُلْقِيَ فِيهَا فَوْجٌ سَأَلَهُمْ خَزَنَتُهَا أَلَمْ يَأْتِكُمْ نَذِيرٌ (Ⅳ)

67.9
Ils diront : Si, si. Nous avons bien reçu un informateur, mais nous l’avons traité de menteur et nous avons dit : Dieu n’a rien révélé du tout. Vous perdez votre temps et votre chemin.

Qaloo bala qad jaana natheerun fakaththabna waqulna ma nazzala Allahu min shayin in antum illa fee dalalin kabeerin (⁎)

– « Mais si, répondront-ils. Nous avons bien eu un prophète ; seulement nous l’avons traité d’imposteur. Et nous lui avons dit : “Dieu n’a absolument rien révélé. Vous êtes, toi et tes adeptes, dans un profond égarement.” (Ⅰ)

Ils diront : « Si, un avertisseur nous est venu, mais nous l’avons traité de menteur et avons dit que DIEU n’a rien fait descendre (révélé), et vous [les avertisseurs, vous] n’êtes que dans un grand égarement ! » (Ⅱ)

قَالُوا بَلَىٰ قَدْ جَاءَنَا نَذِيرٌ فَكَذَّبْنَا وَقُلْنَا مَا نَزَّلَ اللَّهُ مِن شَيْءٍ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا فِي ضَلَالٍ كَبِيرٍ (Ⅳ)

67.10
Ils diront aussi : Si nous avions écouté et si nous avions été plus raisonnables, nous ne serions pas là, aujourd’hui, comme appât du brasier.

Waqaloo law kunna nasmaAAu aw naAAqilu ma kunna fee ashabi alssaAAeeri (⁎)

Si nous avions écouté, ajouteront-ils, et si nous avions réfléchi, nous ne serions pas ici avec les hôtes de ce Brasier ! » (Ⅰ)

Ils diront : « Si nous avions écouté ou [si nous] faisions usage de notre intelligence [saine] nous ne serions pas parmi les compagnons de la Fournaise ». (Ⅱ)

وَقَالُوا لَوْ كُنَّا نَسْمَعُ أَوْ نَعْقِلُ مَا كُنَّا فِي أَصْحَابِ السَّعِيرِ (Ⅳ)

67.11
Ils reconnaîtront leurs péchés. Que les adeptes du brasier soient exterminés !

FaiAAtarafoo bithanbihim fasuhqan liashabi alssaAAeeri (⁎)

Ainsi avoueront-ils leurs péchés. Malheur donc aux hôtes du Brasier ! (Ⅰ)

Et ils avoueront leurs péchés. [Il leur sera dit :] « Que loin soient [de la miséricorde de DIEU] les compagnons de la Fournaise (conséquences des impiétés et injustices obstinés) ! » (Ⅱ)

فَاعْتَرَفُوا بِذَنبِهِمْ فَسُحْقًا لِّأَصْحَابِ السَّعِيرِ (Ⅳ)

67.12
Quant à ceux qui craignent leur Seigneur sans L’avoir jamais vu, ils seront amplement pardonnés et auront une grande récompense.

Inna allatheena yakhshawna rabbahum bialghaybi lahum maghfiratun waajrun kabeerun (⁎)

Quant à ceux qui craignent leur Seigneur dans Son mystère, ceux-là obtiendront le pardon de leurs péchés, ainsi qu’une magnifique récompense, (Ⅰ)

[Mais] ceux qui craignent (obéissent) révérenciellement leur Seigneur, en secret (sincèrement), à eux le pardon et une magnifique récompense. (Ⅱ)

إِنَّ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُم بِالْغَيْبِ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَأَجْرٌ كَبِيرٌ (Ⅳ)

67.13
Que d’ailleurs vous conteniez vos paroles ou que vous les divulguiez, Dieu est au courant de ce que renferme votre âme.

Waasirroo qawlakum awi ijharoo bihi innahu AAaleemun bithati alssudoori (⁎)

car peu importe que vous cachiez vos pensées ou que vous les divulguiez, Dieu saura toujours ce que recèlent les cœurs. (Ⅰ)

Que vous cachiez votre parole ou que vous la divulguiez, [DIEU] connaît les secrets des cœurs. (Ⅱ)

وَأَسِرُّوا قَوْلَكُمْ أَوِ اجْهَرُوا بِهِ ۖ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ (Ⅳ)

67.14
Ignore-t-Il ce qu’Il a créé ? Alors qu’Il est, Lui, le Subtil, le Confident, le mieux informé ?

Ala yaAAlamu man khalaqa wahuwa allateefu alkhabeeru (⁎)

Eh quoi ! Dieu ignorerait-Il ce qu’Il a Lui-même créé, Lui le Subtil, le si Bien-Informé ? (Ⅰ)

[DIEU] ne connaît-Il pas ce qu’Il a créé ? Il est le Maître Sublime qui connaît parfaitement tout. (Ⅱ)

أَلَا يَعْلَمُ مَنْ خَلَقَ وَهُوَ اللَّطِيفُ الْخَبِيرُ (Ⅳ)

67.15
C’est Lui qui vous a étalé la terre, prête à être foulée en tous sens. Mangez-y de ce qu’elle produit, en sachant que vous reviendrez à Lui au moment de la résurrection.

Huwa allathee jaAAala lakumu alarda thaloolan faimshoo fee manakibiha wakuloo min rizqihi wailayhi alnnushooru (⁎)

N’est-ce pas Lui qui vous a soumis la Terre ? Parcourez donc ses grandes étendues et mangez de ce que Dieu vous a octroyé. C’est vers Lui que se fera votre retour. (Ⅰ)

C’est Lui qui a pour vous rendu la terre soumise. Parcourez ses étendues, nourrissez-vous des subsistances qu’Il vous accorde, et vers Lui [vous serez ramenés, lors de] la résurrection [et vous serez jugés]. (Ⅱ)

هُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الْأَرْضَ ذَلُولًا فَامْشُوا فِي مَنَاكِبِهَا وَكُلُوا مِن رِّزْقِهِ ۖ وَإِلَيْهِ النُّشُورُ (Ⅳ)

67.16
Êtes-vous sûr que Celui qui est au ciel ne fait pas trembler la terre sous vos pas au point qu’elle semble s’effondrer ?

Aamintum man fee alssamai an yakhsifa bikumu alarda faitha hiya tamooru (⁎)

Etes-vous sûrs que Celui qui est au Ciel ne vous fera pas engloutir par la Terre, lorsque celle-ci se mettra à trembler sous vos pieds ? (Ⅰ)

Etes-vous sûrs que Celui [qui règne] sur le ciel ne vous engloutira pas dans la terre [à cause de vos mauvais actes], et [voici] qu’elle se mettra à branler (et que vous serez davantage enfouis) ? (Ⅱ)

أَأَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاءِ أَن يَخْسِفَ بِكُمُ الْأَرْضَ فَإِذَا هِيَ تَمُورُ (Ⅳ)

67.17
Êtes-vous à l’abri si Celui qui est au ciel ne vous envoie pas une tornade de pierres pour vous faire réfléchir aux signes annonciateurs qu’Il propose ?

Am amintum man fee alssamai an yursila AAalaykum hasiban fasataAAlamoona kayfa natheeri (⁎)

êtes-vous sûrs que Celui qui est au Ciel ne déchaînera pas contre vous une tempête de pierres ? Peut-être comprendrez-vous alors le sens de Mes avertissements ! (Ⅰ)

Etes-vous sûrs que Celui [qui règne] sur le ciel n’enverra pas contre vous un ouragan de pierres [en raison de vos actes abominables] pour que vous vous rendiez compte de Mon (Son) avertissement ? (Ⅱ)

أَمْ أَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاءِ أَن يُرْسِلَ عَلَيْكُمْ حَاصِبًا ۖ فَسَتَعْلَمُونَ كَيْفَ نَذِيرِ (Ⅳ)

67.18
Car ceux qui les ont précédés ont traité Nos signes de mensonges. Ah, quel fut mon désaveu !

Walaqad kaththaba allatheena min qablihim fakayfa kana nakeeri (⁎)

Les peuples qui les ont devancés avaient, eux aussi, crié au mensonge. Et quelle ne fut point alors Ma réprobation ! (Ⅰ)

Oui, ceux d’avant eux (les impies, idolâtres, hypocrites, polythéistes, injustes...) ont renié [obstinément les versets et les signes divins]. Quelle était alors Ma réprobation ! (Ⅱ)

وَلَقَدْ كَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ فَكَيْفَ كَانَ نَكِيرِ (Ⅳ)

67.19
N’ont-ils pas vu comment l’oiseau, au-dessus d’eux, ploie et déploie ses ailes ? Mais qui les tient dans les cieux, sinon le Miséricordieux, car Il observe tout ?

Awalam yaraw ila alttayri fawqahum saffatin wayaqbidna ma yumsikuhunna illa alrrahmanu innahu bikulli shayin baseerun (⁎)

N’ont-ils jamais observé les oiseaux planer au-dessus de leurs têtes, déployant et reployant leurs ailes sans rien qui les soutienne, hormis le Miséricordieux qui veille sur toute chose ? (Ⅰ)

Ne voient-ils pas au-dessus d’eux les oiseaux qui déploient et replient leurs ailes ? Ne les soutient [en l’aire] que le [DIEU] Miséricordieux, Il voit parfaitement tout. (Ⅱ)

أَوَلَمْ يَرَوْا إِلَى الطَّيْرِ فَوْقَهُمْ صَافَّاتٍ وَيَقْبِضْنَ ۚ مَا يُمْسِكُهُنَّ إِلَّا الرَّحْمَٰنُ ۚ إِنَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ بَصِيرٌ (Ⅳ)

67.20
Qui vous aide à constituer une armée et qui vous assure de la victoire ? Qui donc sinon le Miséricordieux ? Mais les mécréants sont dans l’erreur !

Amman hatha allathee huwa jundun lakum yansurukum min dooni alrrahmani ini alkafiroona illa fee ghuroorin (⁎)

Qui donc en dehors du Miséricordieux peut vous servir d’armée et vous soutenir ? En vérité, les négateurs nagent dans l’illusion et le leurre. (Ⅰ)

Quel est celui qui constituerait pour vous une armée [capable] de vous secourir autre que [DIEU] Miséricordieux ? Les impies [idolâtres, hypocrites, polythéistes, ceux qui font des plannings criminels,...] sont en plein orgueil [injuste et illusoire]. (Ⅱ)

أَمَّنْ هَٰذَا الَّذِي هُوَ جُندٌ لَّكُمْ يَنصُرُكُم مِّن دُونِ الرَّحْمَٰنِ ۚ إِنِ الْكَافِرُونَ إِلَّا فِي غُرُورٍ (Ⅳ)

67.21
N’est-ce pas Lui encore qui vous gratifie de votre subsistance, car s’Il la retirait… ? Mais ils n’ont pas daigné croire et se sont livrés à une sombre aversion.

Amman hatha allathee yarzuqukum in amsaka rizqahu bal lajjoo fee AAutuwwin wanufoorin (⁎)

Qui vous assurerait votre subsistance, si Dieu venait à la retenir ? Et, cependant, les impies s’obstinent dans leur arrogance et dans leur haine. (Ⅰ)

Quel est celui qui vous donnerait votre subsistance si [DIEU] retient Ses dons ? Mais, [les impies, idolâtres,...] s’entêtent dans [leur] rébellion et répulsion. (Ⅱ)

أَمَّنْ هَٰذَا الَّذِي يَرْزُقُكُمْ إِنْ أَمْسَكَ رِزْقَهُ ۚ بَل لَّجُّوا فِي عُتُوٍّ وَنُفُورٍ (Ⅳ)

67.22
Et celui qui marche tête penchée, visage rentré, est-il mieux inspiré que celui qui marche la tête haute, en empruntant une voie droite ?

Afaman yamshee mukibban AAala wajhihi ahda amman yamshee sawiyyan AAala siratin mustaqeemin (⁎)

Quel est le mieux guidé : est-ce celui qui va tête baissée ou celui qui marche redressé sur une voie de rectitude ? (Ⅰ)

Celui qui marche le visage penché [vers la terre, vers les impiétés, etc.] est-il mieux guidé que celui qui marche d’aplomb sur la voie droite (divine) ? (Ⅱ)

أَفَمَن يَمْشِي مُكِبًّا عَلَىٰ وَجْهِهِ أَهْدَىٰ أَمَّن يَمْشِي سَوِيًّا عَلَىٰ صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ (Ⅳ)

67.23
Dis : Il est Celui qui vous a créés et qui vous a dotés de l’ouïe, de la vue et du cœur, mais vous êtes peu reconnaissants.

Qul huwa allathee anshaakum wajaAAala lakumu alssamAAa waalabsara waalafidata qaleelan ma tashkuroona (⁎)

Dis : « C’est Dieu qui vous a créés, vous a donné l’ouïe, la vue et l’intelligence. » Mais vous Lui en êtes rarement reconnaissants ! (Ⅰ)

Dis : « C’est Lui (DIEU) qui vous a fait naître, vous a donné des oreilles, des yeux et des cœurs », [mais à cause de suivre vos passions] vous êtes peu reconnaissants. (Ⅱ)

قُلْ هُوَ الَّذِي أَنشَأَكُمْ وَجَعَلَ لَكُمُ السَّمْعَ وَالْأَبْصَارَ وَالْأَفْئِدَةَ ۖ قَلِيلًا مَّا تَشْكُرُونَ (Ⅳ)

67.24
Dis : Il est Celui qui vous a mis sur terre. Et c’est vers Lui que vous serez finalement ramenés.

Qul huwa allathee tharaakum fee alardi wailayhi tuhsharoona (⁎)

Dis : « C’est Lui qui vous a répandus sur la Terre, et c’est devant Lui que vous comparaîtrez un jour. » (Ⅰ)

Dis : « C’est Lui qui vous a disséminés sur la terre [afin que vous profitiez des bienfaits divins et vous vous perfectionniez] ; et vous serez rassemblés devant Lui [et jugés] ». (Ⅱ)

قُلْ هُوَ الَّذِي ذَرَأَكُمْ فِي الْأَرْضِ وَإِلَيْهِ تُحْشَرُونَ (Ⅳ)

67.25
Ils [te] demanderont : Quand aura lieu cette promesse de rencontre, si vraiment vous êtes véridiques ?

Wayaqooloona mata hatha alwaAAdu in kuntum sadiqeena (⁎)

– « Quand donc se réalisera cette promesse, si vous êtes sincères ? », demandent les infidèles. (Ⅰ)

[Les impies, idolâtres,...] disent : « A quand cette promesse si vous dites vrai ? » (Ⅱ)

وَيَقُولُونَ مَتَىٰ هَٰذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ (Ⅳ)

67.26
Dis[-leur] : C’est là une science qui appartient à Allah, et je ne suis qu’un avertisseur avisé.

Qul innama alAAilmu AAinda Allahi wainnama ana natheerun mubeenun (⁎)

Réponds-leur : « Dieu seul le sait. Ma mission se limite à vous avertir avec clarté. » (Ⅰ)

Dis : « La science [n’en] est [qu’]auprès de DIEU. Et moi je ne suis qu’un avertisseur explicite [je vous mets en garde de la fin triste de vos mauvaises actions] ». (Ⅱ)

قُلْ إِنَّمَا الْعِلْمُ عِندَ اللَّهِ وَإِنَّمَا أَنَا نَذِيرٌ مُّبِينٌ (Ⅳ)

67.27
Et lorsqu’ils verront le feu, ce brasier puissant, le visage de ceux qui n’ont pas cru s’assombrira : Ainsi donc, voilà ce que vous souhaitiez voir !

Falamma raawhu zulfatan seeat wujoohu allatheena kafaroo waqeela hatha allathee kuntum bihi taddaAAoona (⁎)

Mais quand les impies seront mis en face du châtiment, leurs visages seront horrifiés. On leur dira alors : « C’est pourtant ce que vous réclamiez ! » (Ⅰ)

Quand ils verront [la réalisation de la promesse,] de près, les visages des impies [pervertisseurs, etc.] seront lugubres. On [leur] dira : « Voilà ce que vous réclamiez ». (Ⅱ)

فَلَمَّا رَأَوْهُ زُلْفَةً سِيئَتْ وُجُوهُ الَّذِينَ كَفَرُوا وَقِيلَ هَٰذَا الَّذِي كُنتُم بِهِ تَدَّعُونَ (Ⅳ)

67.28
Dis[-leur] : Pensez ! Si Allah me détruit ainsi que ceux qui m’entourent, ou s’Il m’épargne, qui sauvera les mécréants du châtiment douloureux ?

Qul araaytum in ahlakaniya Allahu waman maAAiya aw rahimana faman yujeeru alkafireena min AAathabin aleemin (⁎)

Dis-leur : « Réfléchissez bien ! Que Dieu me fasse périr moi et mes Compagnons, ou qu’Il nous fasse miséricorde, qui protégera alors les négateurs d’un châtiment douloureux ? » (Ⅰ)

Dis : « Dites-moi, si DIEU me fait périr [moi] et ceux qui sont avec moi, ou s’Il nous fait miséricorde [qu’est-ce que cela peut importer à votre sort]. Qui protégera [pour autant] les impies [idolâtres, hypocrite,...] contre un châtiment douloureux ? » (Ⅱ)

قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَهْلَكَنِيَ اللَّهُ وَمَن مَّعِيَ أَوْ رَحِمَنَا فَمَن يُجِيرُ الْكَافِرِينَ مِنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ (Ⅳ)

67.29
Dis : Il est le Miséricordieux. Nous avons cru en Lui et nous nous remettons à Lui. Vous saurez qui est en grande perdition.

Qul huwa alrrahmanu amanna bihi waAAalayhi tawakkalna fasataAAlamoona man huwa fee dalalin mubeenin (⁎)

Dis-leur encore : « C’est Lui le Tout-Clément en qui nous croyons et en qui nous plaçons notre confiance. Vous saurez bientôt qui de nous est dans un égarement évident. » (Ⅰ)

Dis[-leur] : « C’est Lui le [DIEU] Miséricordieux [Unique qui accorde les biens aux hommes]. Nous croyons en Lui et nous nous en remettons à Lui. Bientôt vous saurez qui est dans l’égarement flagrant ». (Ⅱ)

قُلْ هُوَ الرَّحْمَٰنُ آمَنَّا بِهِ وَعَلَيْهِ تَوَكَّلْنَا ۖ فَسَتَعْلَمُونَ مَنْ هُوَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ (Ⅳ)

67.30
Dis : Imaginez encore que votre eau soit subitement absorbée par le sol, qui peut vous apporter une eau pure en échange ?

Qul araaytum in asbaha maokum ghawran faman yateekum bimain maAAeenin (⁎)

Dis-leur enfin : « Réfléchissez bien ! Si jamais l’eau que vous buvez venait à tarir, qui pourrait alors étancher votre soif ? » (Ⅰ)

Dis[-leur] : « Dites-moi, si votre eau se perd dans les profondeurs [de la terre], qui vous donnera de l’eau vive ? » (Ⅱ)

قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَصْبَحَ مَاؤُكُمْ غَوْرًا فَمَن يَأْتِيكُم بِمَاءٍ مَّعِينٍ (Ⅳ)


Page:  1

Menu livre ↑