Dialogue  Inter-  Religieux



Dialogue interreligieux : Les Classiques > Causalité & Karma

Onelittleangel > Les Classiques > Causalité & Karma
52  citations  | Page 1 / 2





L es pères ne seront pas mis à mort pour les fils et les fils ne seront pas mis à mort pour les pères : chacun sera mis à mort pour son propre péché.




Christianisme 4385 | 
Deutéronome, 24,16 







S i quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé.




Christianisme 4384 | 
Genèse IX:6 







S i un homme frappe à mort un être humain, quel qu'il soit, il sera mis à mort. S'il frappe à mort un animal, il le remplacera - vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu'il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent; on provoquera chez lui la même infirmité qu'il a provoquée chez l'autre.




Christianisme 4383 | 
Lévitique, 24,17-22 







M ais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.




Christianisme 4382 | 
Exode 21,23-25 







V oici donc la doctrine dont l’exposé précis remonte aux prêtres de l’Antiquité. La Justice, nous est-il enseigné, vengeresse toujours en éveil du sang familial, a recours à la loi dont nous avons parlé tout à l’heure, et elle a, dit-on, établi la nécessité, pour qui a commis quelque forfait de ce genre, de subir à son tour le forfait même qu’il a commis : a-t-on fait périr son père ? un jour viendra où soi-même on devra se résigner à subir par violence un sort identique de la part de ses enfants ; est-ce sa mère que l’on a tuée ? il est fatal qu’on renaisse soi-même en participant à la forme féminine et que, cela fait, on quitte la vie en un temps ultérieur sous les coups de ceux que l’on a mis au monde ; c’est que, de la souillure qui a contaminé le sang commun aux uns et aux autres, il n’y a point d’autre purification…




Philosophie / Platonisme 4381 | 
Lois, X, 872 de 







T u ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent,
et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.
Tu ne prendras point le nom de l'Eternel, ton Dieu, en vain; car l'Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.





Judaïsme 3544 | 
Exodus 20.4-7 







M oi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses oeuvres.




Judaïsme 3529 | 
Jeremiah 17.10 







P uisqu'ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête




Judaïsme 3528 | 
Hosea 8.7 







N e vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.




Christianisme 3501 | 
Galatians 6.7 







E t au cou de chaque homme, Nous avons attaché son oeuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé
Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffit d'être ton propre comptable





Islam 3467 | 
17.13-14 







C e jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.
Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra,
et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.





Islam 3461 | 
99.6-8 







S i les injustes possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, - et autant encore,- ils l'offriraient comme rançon pour échapper au pire châtiment le Jour de la Résurrection; et leur apparaîtra, de la part d'Allah, ce qu'ils n'avaient jamais imaginé;

et leur apparaîtront les méfaits qu'ils ont commis, et ce dont ils se raillaient les enveloppera.





Islam 3460 | 
39.47-48 







T out malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis.




Islam 3459 | 
42.30 







A l'origine de la création, il y eut la Cause première qui provoqua la manifestation de TOUT CE QUI EST. Toi même, tu es l'effet d'un cause et aussi la cause d'autres effets. C'est pourquoi, Ô homme, assure toi que les effets que tu provoques seront eux mêmes les causes d'effets qui seront parfaits. Le futur n'est jamais figé mais il est déterminé par la libre volonté de l'homme au fur et à mesure où il se déplace à travers l'espace-temps jusqu'AU MOMENT OÙ COMMENCE UN TEMPS NOUVEAU. LA FIN DES TEMPS EST LE DÉBUT D'UN TEMPS NOUVEAU. L'homme peut lire le futur en examinant attentivement les causes et leurs effets. Cherche à travers la causalité et tu trouveras sûrement les effets. (MAIS QUE FAIRE LORSQUE LES CAUSES SONT TELLEMENT COMPLEXES ET NOMBREUSES QU'IL EST IMPOSSIBLE D'ÉTABLIR UNE LIGNE DIRECTRICE?) ALORS SIMPLIFIE TA VIE.




Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1938 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE XII : LA LOI DES CAUSES ET DES EFFETS ET LA CLEF DE LA PROPHÉTIE 







C haque effet laisse paraître ses causes et tous les effets proviennent de la cause première. […] Regarde bien la cause que tu veux manifester et tu verras certainement son effet.




Sagesses & Traditions / Africaines / Egyptiennes 1937 | 
Tables d'Emeraude, TABLETTE XII : LA LOI DES CAUSES ET DES EFFETS ET LA CLEF DE LA PROPHÉTIE 







A rjuna dit: Celui qui, après avoir emprunté avec foi le sentier du yoga, m'abandonne, pour n'avoir pas su détacher du monde son mental, et qui, par suite, n'atteint pas la perfection spirituelle. ô Krsna, quel est son destin? Se détournant ainsi du chemin de la réalisation spirituelle, ô Krsna au-bras-puissant, ne périt-il pas, comme un nuage se dissipe, privé de tout refuge? En ce point gisent mes doutes, ô Krsna; veuille, je T'en prie, les dissiper complètement, car nul autre que Toi ne le peut. Le Seigneur Bienheureux dit: O fils de Prthâ, pour le spiritualiste aux actes heureux, il n'est de destruction ne dans cette vie, en ce monde, ni dans l'autre; jamais, Mon ami, le mal, ou l'infortune, ne s'empare de lui. Après des années sans nombre de délice sur les planètes où vivent ceux qui ont pratiqué le bien, celui qu'a vu faillir la voie du yoga renaît au sein d'une famille riche et noble, ou vertueuse. Il peut aussi renaître dans une famille de sages spiritualistes. En vérité, il est rare, ici-bas, d'obtenir une telle naissance. Là, ô fils de Kuru, il recouvre la conscience divine acquise dans sa vie passée, et reprend sa marche vers la perfection. En vertu de la conscience divine acquise dans sa vie passée, il est tout naturellement porté vers la pratique du yoga, parfois même à son insu. Désireux de connaître le yoga, il transcende déjà tous les rites scripturaires. Quel le yogi, purifié de toute faute, s'efforce de parfaire sa réalisation spirituelle, et il atteindra enfin, passées de nombreuses vies d'intense pratique, le but suprême. Le yogi est plus haut que l'ascète, le philosophe et l'homme qui aspire aux fruits de ses actes. En toutes circonstances, sois donc un yogi, ô Arjuna. Et de tous les yogis, celui qui, avec une foi totale, demeure toujours en Moi et M'adore en Me servant avec amour, celui-là est le plus grand, et M'est le plus intimement lié.




Hindouisme 1718 | 
VI, 37-47 







S i les injustes possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, - et autant encore, - ils l'offriraient comme rançon pour échapper au pire châtiment le Jour de la Résurrection; et leur apparaîtra, de la part d'Allah, ce qu'ils n'avaient jamais imaginé; et leur apparaîtront les méfaits qu'ils ont commis, et ce dont ils se raillaient les enveloppera.




Islam 1452 | 
Sourate 39 / Versets 47 et 48 







C eux qui ont été injustes auront une part [de tourments]: pareille à celle de leurs compagnons.




Islam 1451 | 
Sourate 51 / Verset 59 







K arma veut dire action, à la fois physique et mentale. Toute action laisse une impression dans le subconscient, elle a aussi soit un bon, soit un mauvais effet sur la vie d'une personne.




Hindouisme / Kriya Yoga 1428 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.126 







T out karma (action) a un double résultat ; l'un dont on jouit en cette vie et l'autre mis en réserve pour la vie suivante.




Hindouisme / Kriya Yoga 1402 | 
Paramahansa Prajnanananda, En compagnie des maitres du Kriya Yoga, p.105 







L e lendemain, elle ordonna à son neveu d'accompagner les voyageurs jusqu'à un pont qui, étant rompu depuis peu, était devenu un passage dangereux. Le jeune homme, empressé, marche au-devant d'eux. Quand ils furent sur le pont : " Venez, dit l'ermite au jeune homme, il faut que je marque ma reconnaissance à votre tante. " Il le prend alors par les cheveux et le jette dans la rivière. L'enfant tombe, reparaît un moment sur l'eau, et est engouffré dans le torrent. " Ô monstre ! ô le plus scélérat de tous les hommes ! s'écria Zadig. - Vous m'aviez promis plus de patience, lui dit l'ermite en l'interrompant : apprenez que, sous les ruines de cette maison où la Providence a mis le feu, le maître a trouvé un trésor immense ; apprenez que ce jeune homme, dont la Providence a tordu le cou, aurait assassiné sa tante dans un an, et vous dans deux. - Qui te l'a dit, barbare ? cria Zadig ; et quand tu aurais lu cet événement dans ton livre des destinées, t'est-il permis de noyer un enfant qui ne t'a point fait de mal ? "

Tandis que le Babylonien parlait, il aperçut que le vieillard n'avait plus de barbe, que son visage prenait les traits de la jeunesse. Son habit d'ermite disparut ; quatre belles ailes couvraient son corps majestueux et resplendissant de lumière. , O envoyé du Ciel ! ô mon ange divin ! s'écria Zadig en se prosternant, tu es donc descendu de l'empyrée pour apprendre à un faible mortel à se soumettre aux ordres éternels ? - Les hommes, dit l'ange Jesrad, jugent de tout sans rien connaître : tu étais celui de tous les hommes qui méritait le plus d'être éclairé. " Zadig lui demanda la permission de parler. "Je me défie de moi-même, dit-il ; mais oserai-je le prier de m'éclaircir un doute : ne vaudrait-il pas mieux avoir corrigé cet enfant, et l'avoir rendu vertueux, que de le noyer ? " Jesrad reprit : " S'il avait été vertueux, et s'il eût vécu, son destin était d'être assassiné lui-même avec la femme qu'il devait épouser, et le fils qui en devait naître. - Mais quoi ! dit Zadig, il est donc nécessaire qu'il y ait des crimes et des malheurs, et les malheurs tombent sur les gens de bien ? - Les méchants, répondit Jesrad, sont toujours malheureux : ils servent à éprouver un petit nombre de justes répandus sur la terre, et il n'y a point de mal dont il ne naisse un bien. - Mais, dit Zadig, s'il n'y avait que du bien, et point de mal ? - Alors, reprit Jesrad, cette terre serait une autre terre ; l'enchaînement des événements serait un autre ordre de sagesse ; et cet autre ordre, qui serait parfait, ne peut être que dans la demeure éternelle de l'Etre suprême, de qui le mal ne peut approcher. Il a créé des millions de mondes dont aucun ne peut ressembler à l'autre. Cette immense variété est un attribut de sa puissance immense. Il n’y a ni deux feuilles d'arbre sur la terre, ni deux globes dans les champs infinis du ciel, qui soient semblables ; et tout ce que tu vois sur le petit atome où tu es né devait être dans sa place et dans son temps fixe, selon les ordres immuables de celui qui embrasse tout. Les hommes pensent que cet enfant qui vient de périr est tombé dans l'eau par hasard, que c'est par un même hasard que cette maison est brûlée ; mais il n'y a point de hasard ; tout est épreuve, ou punition, ou récompense, ou prévoyance.





Divers Courants / Littérature 1242 | 
Zadig, chap. L'ERMITE 







M ais son père, puisqu'il a été violent, a commis des rapines et n'a pas bien agi au milieu de son peuple, voici qu'il mourra à cause de sa faute.
Et vous dites : " Pourquoi le fils ne porte-t-il pas la faute de son père ? " Mais le fils a pratiqué le droit et la justice, a observé mes lois et les a pratiquées, il doit vivre.
Celui qui a péché, c'est lui qui mourra! Un fils ne portera pas la faute de son père ni un père la faute de son fils : au juste sera imputée sa justice et au méchant sa méchanceté.
Quant au méchant, s'il renonce à tous les péchés qu'il a commis, observe toutes mes lois et pratique le droit et la justice, il vivra, il ne mourra pas.
On ne se souviendra plus de tous les crimes qu'il a commis, il vivra à cause de la justice qu'il a pratiquée.
Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant - oracle du Seigneur Yahvé - et non pas plutôt à le voir renoncer à sa conduite et vivre ?
Mais si le juste renonce à sa justice et commet le mal, imitant toutes les abominations que commet le méchant, vivra-t-il ? On ne se souviendra plus de toute la justice qu'il a pratiquée, mais à cause de l'infidélité dont il s'est rendu coupable et du péché qu'il a commis, il mourra.





Judaïsme 1114 | 
Ezéchiel, chapitre 18, 18-24, La Bible de Jérusalem 







O n ne fera point mourir les pères pour les enfants ; on ne fera point aussi mourir les enfants pour les pères ; mais on fera mourir chacun pour son péché.




Judaïsme 1111 | 
Deutéronome, 24:16, Traduction David Martin 1744 







J e connais, ô Eternel ! que tes ordonnances ne sont que justice ; et que tu m'as affligé suivant ta fidélité.




Judaïsme 1109 | 
Psaume 119 : 75, Traduction David Martin 1744 







P arce que Dieu n'a point d'égard à l'apparence des personnes.
Car tous ceux qui auront péché sans la Loi, périront aussi sans la Loi ; et tous ceux qui auront péché en la Loi, seront jugés par la Loi.
Parce que ce ne sont pas ceux qui écoutent la Loi, qui sont justes devant Dieu ; mais ce sont ceux qui observent la Loi, qui seront justifiés.
Or quand les Gentils, qui n'ont point la Loi, font naturellement les choses qui sont de la Loi, n'ayant point la Loi, ils sont Loi à eux-mêmes.
Et ils montrent par là que l'oeuvre de la Loi est écrite dans leurs coeurs ; leur conscience leur rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant entre elles, ou aussi s'excusant.





Christianisme 1095 | 
Epître de Saint Paul Apôtre aux Romains, Rom. 2 : 11-15, Traduction David Martin 1744 







N e vous abusez point, Dieu ne peut être moqué ; car ce que l'homme aura semé, il le moissonnera aussi.
C'est pourquoi celui qui sème à sa chair, moissonnera aussi de la chair la corruption ; mais celui qui sème à l'Esprit, moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.
Or ne nous relâchons point en faisant le bien ; car nous moissonnerons en la propre saison, si nous ne devenons point lâches.
C'est pourquoi pendant que nous en avons le temps, faisons du bien à tous ; mais principalement aux domestiques de la foi.





Christianisme 1091 | 
Epître de Saint Paul Apôtre aux Galates, Gal. 6 : 7-10, Traduction David Martin 1744 







Q uand on a péché par injustice, il ne suffit pas de souffrir justement, il faut souffrir l'injustice.




Divers Courants / New Age 1008 | 
La pesanteur et la grâce, p.88, Pocket-Agora no99) 







I l n'y a point de hasard ; tout est épreuve, ou punition, ou récompense, ou prévoyance.




Divers Courants / Littérature 1003 | 
Extrait de L'ermite 







L a ruse la mieux ourdie
Peut nuire à son inventeur ;
Et souvent la perfidie
Retourne sur son auteur.





Divers Courants / Littérature 997 | 
Extrait de la fable La grenouille et le rat 







A ide-toi, le ciel t'aidera.




Divers Courants / Littérature 993 | 
Extrait de Le chartier embourbé 







N os fautes sont des dettes contractées ici et payables ailleurs. L'athéisme n'est autre chose qu'un essai de déclaration d'insolvabilité.




Divers Courants / Littérature 921 | 
Philosophie prose, p.113, in Océan, Éd.Robert Laffont coll. Bouquins 







R ien ne ressemble plus à ce qu'on nomme le hasard que ce qu'on nomme le nuage. Eh bien, les nuages sont exacts.




Divers Courants / Littérature 913 | 
Philosophie prose, p.72, in Océan, Éd.Robert Laffont coll. Bouquins 







T outes les violences ont un lendemain.




Divers Courants / Littérature 909 | 
Philosophie prose, p.61, in Océan, Éd.Robert Laffont coll. Bouquins 







L a loi karmique exige que tout désir humain soit finalement réalisé.
Les désirs non spirituels constituent ainsi la chaîne qui nous rive à la roue des incarnations.
Même une petite pratique de ce dharma (rites religieux ou actions vertueuses)
t'épargnera de grandes peurs (les souffrances colossales inhérentes aux cycles répétés de naissance et de mort) (B.G, chap. 40).





Hindouisme / Kriya Yoga 581 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 







L a connaissance de la loi du karma et de son corollaire la réincarnation résulte de beaucoup de textes bibliques, ainsi :

" Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé " (Gen, IX, 6)

La mort et également le sommeil ou petite mort sont une nécessité mortelle et libèrent temporairement l'homme non éclairé de l'entrave des sens. Comme la nature essentielle de l'homme est Esprit, il reçoit, dans le sommeil et la mort un rappel vivifiant de son caractère impersonnel.

La loi équilibrante du karma, comme l'enseignent les écritures Hindoues, est celle de l'action et de la réaction, de la cause et de l'effet, de la semée et de la récolte. Chaque homme par ses pensées et ses actions est modeleur de sa destiné. "





Hindouisme / Kriya Yoga 580 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 







C elui qui prend l'épée périra par l'épée.




Christianisme 579 | 
Mathieu, XXI, 52, Traduction David Martin 1744 







C elui qui prend l'épée périra par l'épée
(Mathieu, XXI, 52)

"C'est l'un des nombreux passages des Evangiles impliquant nécessairement la réincarnation. Nombre de complications de l'existence ne sont expliquées que par la loi karmique de la justice."





Hindouisme / Kriya Yoga 578 | 
Autobiographie d'un YOGI, Éditions Kriya Yoga de Babaji, ©1946 







N e cherche pas à primer par les armes
Car Primer par les armes appelle à la riposte.





Taoisme 577 | 
Tao-tê-king, § 30, traduction Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997, chap.7 







J e l'enseigne après d'autres " Au violent mort violente "
Que l'homme de ce dire soit mon maître !





Taoisme 575 | 
Tao-tê-king, chapitre 42, texte chinois présenté et traduit par François Houang et Pierre Leyris, coll. Sagesses 16, Seuil, Paris. 







T out ce qui vient à vous vient à vous parce que vous l'avez attiré;
tout ce qui vient à vous vient à vous comme un défi et comme une opportunité.





Divers Courants / New Age 574 | 
À la recherche du Soi, 1977, Éditions de La Table Ronde, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 71-73 







C e que l'on pense, on le devient.




Hindouisme 573 | 
L'Enseignement de Mâ Ananda Mayî, trad. S. et J. Herbert, Albin Michel, 1974 / 1989, cité par Jean Biès dans Les Grands Initiés du XXe siècle, p. 150-151 







N âgasena, pourquoi tous les hommes ne sont-ils pas semblables ?
Pourquoi ont-ils une vie longue ou brève?
Pourquoi sont-ils vigoureux ou maladifs, beaux ou laids, influents ou impuissants, riches ou pauvres, de haute naissance ou de basse extraction, intelligents ou sots ?
- Et pourquoi, grand roi, toutes les plantes ne sont-elles pas semblables ? Pourquoi sont-elles, suivant leur espèce, aigres, salées, amères, acides, astringentes ou douces ?
- En raison de la différence des graines, je suppose.

- De même, les hommes différent en raison de la différence des actes. Le Bienheureux (le Bouddha) a dit : "Les êtres ont pour patrimoine leur karma, ils sont les héritiers, les descendants, les parents, les vassaux de leur karma : c'est le karma qui partage les hommes en supérieurs et en inférieure. "





Bouddhisme / Theravada 572 | 
Milinda-panha (Les Questions de Milanda) rédigé en pali (le texte original parle de kamma, terme pâli pour le sanscrit karma), voir la traduction de Louis FINOT, datée de 1923, republiée dans la coll. " Connaissance de l'Orient ", Paris, Gallimard, 1992, p. 111. 112. 
Remarque : L'image des graines deviendra classique pour décrire le processus karmique dans lequel les bonnes ou mauvaises renaissances ne sont pas des récompenses ou des châtiments, mais simplement les résultats naturels de certains types d'actions. L'apport du bouddhisme dans la théorie du karma est d'avoir mis l'accent, non sur l'acte lui-même dans sa factualité, mais sur l'intentionnalité dont l'acte n'est que la manifestation. C'est l'intention, l'impulsion psychologique qui est génératrice de karma, amorçant ainsi un enchaînement de causes aboutissant au fruit. Voilà Pourquoi le bouddhisme vise d'abord à éradiquer l'intentionnalité, la perpétuelle tension vers, bref le désir perçu comme dukkha. Ce terme désigne l'état d'insatisfaction, de mal-être permanents qui caractérisent la condition de tout être attaché et asservi à la roue du samsâra (de la racine sar-, qui signifie " s'écouler" et qui évoque la " perpétuelle, errance ", le flux constant et universel des existences). La croyance dans la transmigration, profondément enracinée dans la culture indienne, correspond au sentiment du manque, lié à n état conditionné, de plénitude et de permanence dans la perfection Comme le dit si bien Thérèse d'Avila : " Notre désir est sans remède. " Toute existence est duhkha en ce qu,elle est impermanence. Notre plus grande illusion - et c'est l'intuition centrale du bouddhisme - est la conviction que nous avons de constituer chacun un "moi" permanent : là réside l'obstacle majeur à l'atteinte de l'Absolu. Selon la théorie du " non-moi " (an-âtman), l'être humain se réduit à cinq agrégats (skandha) de purs phénomènes (corps matériel, sentiments, perceptions, formations mentales, actes de conscience) qui constituent la matière première de ce que le sens commun appelle " individualité ". L'illusion consiste à surimposer à ces agrégats de phénomènes la notion d'un " moi " qui leur confère un semblant d'unité et de permanence, mais qui ne fait que nous attacher à la roue des existences. Le but ultime est de mettre fin à l'engrenage du désir : une fois le désir éteint, tout karma cesse de se produire et le cycle des renaissances prend fin, signe que le nirvâna a été atteint. Plus que de sortir de la roue du samsâra, il s'agit d'en gagner le milieu, le moyeu, espace vide infini qui seul échappe au tournoiement perpétuel de la roue.







A seniya, ascète nu qui s'adonnait depuis longtemps à l'ascèse si difficile dite canine, mangeait à même le sol, grattait la terre, saluait en aboyant, le Buddha interrogé sur son avenir après la mort refuse d'abord à deux reprises de répondre, puis finit par lui révéler :

" Si un homme cultive pleinement et constamment une conduite de chien, une mentalité de chien, un comportement de chien, et qu'il les développe pleinement et constamment..., à la dissolution du corps, après la mort, il ira rejoindre les chiens. Ainsi je le dis : les hommes sont héritiers de leurs actes [kamma]. "

L'ascète se mit à pleurer sur ses années perdues, il renonça à ses pratiques et, ordonné moine, devint bientôt un être parfait (arhat). Et le texte conclut:

" Qui accomplit de sombres actes récoltera de sombres résultats; et qui accomplit des actes lumineux récoltera de brillants résultats : les uns et les autres renaîtront dans des mondes qui correspondent à leurs actes. "





Bouddhisme 571 | 
Majjhimanikaya (les Moyens Discours), I, p. 387-390, cité et traduit par Lilian Silburn, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.46 







S eul l'homme, recevant le meilleur, possède la plus haute intelligence. Une fois qu'il a pris corps, son esprit développe une conscience. Les cinq éléments de sa nature réagissent et agissent : ainsi apparaît la distinction entre bon et mauvais, ainsi se manifestent les dix mille activités humaines.[...]
L'homme de bien les cultive [les cinq éléments de sa nature]et connaît bonne fortune, l'homme de peu les enfreint et ne connaît qu'infortune.





Confucianisme / Néo-confucianisme 570 | 
Taijitu shuo (Explication du Diagramme du Faîte suprême) par Anne Cheng, Histoire de la pensée Chinoise, Edition du Seuil, 1997 ; les citations du dernier paragraphe sont tirées du Shuogua (Explication des figures) 2 et du Grand Commentaire aux Mutations (Xici A 4) 







A la question du roi Milinda : " Le but de votre sortie du monde, à vous bouddhistes, étant de mettre fin à la douleur présente et d'empêcher qu'une autre ne naisse, cela est-il dû à un effort antérieur ou à un effort présent? ",
Nagasena répond:
"L'effort présent, Maharaja, est inopérant [pour cette vie] : c'est l'effort passé qui est efficace.
- Donne-moi une comparaison.
- Si tu avais soif, est-ce alors seulement que tu ferais creuser une citerne ou un bassin pour boire ? Si tu avais faim, est-ce alors seulement que tu ferais labourer un champ, semer du riz, récolter du grain ?...
- Non, Vénérable.
- De même, l'effort présent est inopérant, c'est celui du passé qui est efficace. "





Bouddhisme / Theravada 569 | 
Milinda-panha (Les Questions de Milanda) rédigé en pali (le texte original parle de kamma, terme pâli pour le sanscrit karma), voir la traduction de Louis FINOT, datée de 1923, republiée dans la coll. " Connaissance de l'Orient ", Paris, Gallimard, 1992, p. 115-116. 







A u pays de Lu, Shushan Sans-orteil, amputé d'un pied,
Clopinant sur ses talons, s'en fut voir Confucius.
Tu manques de prudence, lui dit le Maître.
Tes erreurs du passé t'ont mis dans ce triste état.
En venant à moi qu'atteindras-tu?
- Manque de savoir-faire
Et usage de mon corps à la légère
Ont fait de moi un amputé! répondit Sans-orteil.
Aujourd'hui je viens à toi car plus que mes pieds
Je respecte une chose que je me dois de préserver.





Taoisme 559 | 
Zhuangzi, chap.V, traduction par Isabelle Robinet 







T out ce qui naît, naît nécessairement par l'action d'une cause,
car il est impossible que quoi que ce soit puisse naître sans cause.





Philosophie / Platonisme 558 | 
Timée - 28a (traduction Rivaud 1985). 







D e toute éternité, tous les êtres errent dans le devenir par suite de toutes sortes d'attractions et de désirs. Les différentes natures, celles nées de l'œuf, du chorion, de l'humidité ou par apparition, viennent à la vie à cause du désir sexuel. Sachez que le devenir a pour racine fondamentale le désir. Les naissances et les morts se succèdent sans fin, parce que toutes sortes de désirs stimulent l'attraction. Le désir a pour origine l'attraction et la vie a pour origine le désir. La vie et l'attraction des êtres reposent fondamentalement sur le désir. Le désir né de l'attraction est la cause, la vie issue de cette attraction le fruit. Les éléments favorables ou défavorables proviennent des différents états de désir. Si l'état est contraire à ce que l'on aime, la conscience engendre sentiments de haine et de rancune, qui créent toutes sortes d'actes karmiques. Cela entraîne une renaissance parmi les fantômes faméliques ou dans les enfers.




Bouddhisme / Mahayana / Madhyamaka 550 | 
(Yuan Kiue King), traduit par Catherine Despreux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.426 







Q uand on a péché par injustice, il ne suffit pas de souffrir justement, il faut souffrir l'injustice.




Divers Courants / New Age 547 | 
La pesanteur et la grâce, p.88, Pocket-Agora no99 







L es éléments favorables ou défavorables proviennent des différents états de désir. Si l'état est contraire à ce que l'on aime, la conscience engendre sentiments de haine et de rancune, qui créent toutes sortes d'actes karmiques. Cela entraîne une renaissance parmi les fantômes faméliques ou dans les enfers.




Bouddhisme / Mahayana / Madhyamaka 424 | 
(Yuan Kiue King), traduit par Catherine Despreux, Aux sources du Bouddhisme, Fayard, p.426 





Page:  1 |2



En savoir + : Causalité & Karma : Définition et Iconographie




Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥