Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



Citations spirituelles et philosophiques
Divers Courants

168  citations  | Page 2 / 7




L aisse subsister ce peu de moi par quoi,
je puisse te nommer mon tout.
Laisse subister ce peu de ma volonté par
quoi je puisse te sentir de tous cotés,
et venir à toi en toutes choses, et t'offrir
mon amour à tout moment.
Laisse seulement subsister ce peu de moi
par quoi je puisse jamais te cacher.
Laisse seulement cette petite attache
subsister par quoi je suis relié à ta volonté,
et par où ton dessein se transmet dans ma vie : c'est l'attache de ton amour.





Divers Courants / Littérature Citation n°2076 | 
L'offrande Lyrique 





L 'homme, quelque rabaissé qu'il soit au-dehors, se sent souverain dans sa propre âme. Il s'est forgé quelque part, au cœur de son moi, un organe de contrôle qui surveille si ses propres émotions et ses propres actions sont conformes à ses exigences. Ne le sont-elles pas, les voilà impitoyablement inhibées et reprises. La perception intérieure, la conscience, rend compte au moi de tous les processus importants qui ont lieu dans l'appareil psychique, et la volonté, guidée par ces renseignements, exécute ce qui est ordonné par le moi, corrigeant ce qui voudrait se réaliser de manière indépendante (…).
Dans certaines maladies, et, de fait, justement dans les névroses, que nous étudions, il en est autrement. Le moi se sent mal à l'aise, il touche aux limites de sa puissance en sa propre maison, l'âme. Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d'où elles viennent ; on n'est pas non plus capable de les chasser. Ces hôtes étrangers semblent même être plus forts que ceux qui sont soumis au moi ; ils résistent à toutes les forces de la volonté qui ont déjà fait leurs preuves, restent insensibles à une réfutation logique, ils ne sont pas touchés par l'affirmation contraire de la réalité. La psychanalyse entreprend d'élucider ces cas morbides inquiétants, elle organise de longues et minutieuses recherches, elle se forge des notions de secours et des constructions scientifiques, et, finalement, peut dire au moi :
«Il n'y a rien d'étranger qui se soit introduit en toi, c'est une part de ta propre vie psychique qui s'est soustraite à ta connaissance et à la maîtrise de ton vouloir. C'est d'ailleurs pourquoi tu es si faible dans ta défense; tu luttes avec une partie de ta force contre l'autre partie, tu ne peux pas rassembler toute ta force ainsi que tu le ferais contre un ennemi extérieur. (…) La faute, je dois le dire, en revient à toi. Tu as trop présumé de ta force lorsque tu as cru pouvoir disposer à ton gré de tes instincts sexuels et n'être pas obligé de tenir compte le moins du monde de leurs aspirations. Ils se sont alors révoltés et ont suivi leurs propres voies obscures afin de se soustraire à la répression, ils ont conquis leur droit d'une manière qui ne pouvait plus te convenir.(…) Le psychique ne coïncide pas en toi avec le conscient : qu'une chose se passe dans ton âme ou que tu en sois de plus averti, voilà qui n'est pas la même chose(…).»
C'est de cette manière que la psychanalyse voudrait instruire le moi. Mais les deux clartés qu'elle nous apporte : savoir, que la vie instinctive de la sexualité ne saurait être complètement domptée en nous et que les processus psychiques sont en eux-mêmes inconscients, et ne deviennent accessibles et subordonnés au moi que par une perception incomplète et incertaine, équivalent à affirmer que le moi n'est pas maître dans sa propre maison.





Divers Courants / Psychologie Citation n°2068 | 
Essais de psychanalyse appliquée, (une difficulté de la psychanalyse). 





C e n'est donc plus aux hommes que je m'adresse; c'est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s'il est permis à de faibles créatures perdues dans l'immensité, et imperceptibles au reste de l'univers, d'oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature; que ces erreurs ne fassent point nos calamités. Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d'une vie pénible et passagère; que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos lois imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, et si égales devant toi; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appelés hommes ne soient pas des signaux de haine et de persécution; que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supportent ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil; que ceux qui couvrent leur robe d'une toile blanche pour dire qu'il faut t'aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire; qu'il soit égal de t'adorer dans un jargon formé d'une ancienne langue, ou dans un jargon plus nouveau; que ceux dont l'habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d'un petit tas de la boue de ce monde, et qui possèdent quelques fragments arrondis d'un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu'ils appellent grandeur et richesse, et que les autres les voient sans envie : car tu sais qu'il n'y a dans ces vanités ni de quoi envier, ni de quoi s'enorgueillir.

Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères ! Qu'ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes, comme ils ont en exécration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l'industrie paisible ! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, et employons l'instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu'à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant.





Divers Courants / Littérature Citation n°2046 | 
Traité sur la tolérance (1763), chap. XXIII. 





L a divinité est ma sève; ce qui de moi verdit et fleurit,
c'est son Saint Esprit par qui s'opère la croissance





Divers Courants / Littérature Citation n°1496 | 
"Le Pèlerin Chérubinique" Paris 1964 





L 'Aigle regarde sans crainte le Soleil bien en face,
et toi l'Eclat Eternel si ton coeur est pur





Divers Courants / Littérature Citation n°1495 | 
"Le Pèlerin Chérubinique" Paris 1964 





D ieu est un Eclair brillant, et aussi un Néant sombre,
Que nulle créature ne contemple avec sa lumière





Divers Courants / Littérature Citation n°1494 | 
"Le Pèlerin Chérubinique" Paris 1964 





A ussi longtemps que l'homme réclamera le Moi et le Mien, ses oeuvres seront comme zéro.




Divers Courants / Littérature Citation n°1339 | 
Extrait de Poèmes 





A force de lire et de lire, le monde est mort,
Et nul n'est devenu savant !





Divers Courants / Littérature Citation n°1338 | 
Extrait de Poèmes 





S i tu ne brises pas tes liens pendant la vie
Quel espoir de délivrance auras-tu dans la mort ?





Divers Courants / Littérature Citation n°1337 | 
Extrait de Bijak 





M on Dieu, si je n'existais pas,
vous non plus n'existeriez pas
puisque moi, c'est vous,
avec ce besoin que vous avez de moi





Divers Courants / Littérature Citation n°1336 | 
L'errant chérubinique 





D ieu est une grande merveille. Etant tout ce qu'Il veut
Il veut tout ce qu'Il est, sans mesure et sans but.





Divers Courants / Littérature Citation n°1335 | 
L'errant chérubinique 





D ieu demeure dans une lumière où nulle voie ne mène : qui ne devient pas elle, ne le verra jamais de toute éternité




Divers Courants / Littérature Citation n°1334 | 
L'errant chérubinique 





P lus tu connaîtras Dieu, et plus tu sauras que tu es incapable de lui donner un nom




Divers Courants / Littérature Citation n°1333 | 
L'errant chérubinique 





A mi, j'arrête là. Si tu veux lire encore,
Va, toi-même deviens l'écriture et l'essence





Divers Courants / Littérature Citation n°1332 | 
L'errant chérubinique 





S ans jouissance rien ne subsiste
Sans jouissance rien ne dure, Dieu doit jouir de soi;
Sinon son essence comme l'herbe sécherait





Divers Courants / Littérature Citation n°1331 | 
L'errant chérubinique 





D ieu joue avec le créé
Tout est un jeu que la Déité se donne;
La créature, elle l'a conçue pour son plaisir





Divers Courants / Littérature Citation n°1330 | 
L'errant chérubinique 





J e suis comme Dieu et Dieu comme moi
Je suis grand comme Dieu, Lui petit comme moi;
Plus haut que moi Il ne peut être, ni moi plus bas que Lui.





Divers Courants / Littérature Citation n°1329 | 
L'errant chérubinique 





E tre libre signifie, avant tout, être responsable vis-à-vis de soi-même.




Divers Courants / Littérature Citation n°1321 | 
Extrait de Fragmentarium 





C omment pourrai-je toujours exprimer Cette Verite ?
Comment puis-je dire: "Il n'est pas ceci, ni cela "
Si je dis qu'il est en moi, le monde est incredule,
Si je dis qu'il est au-dehors de moi, c'est mentir.
Il rend le monde interieur et exterieur
comme un tout indivisible:
Le visible et l'invisible sont ses marchepieds.
Il n'est ni manifeste, ni cache.
Il n'est ni revele, ni non revele.
Il n'y a rien en verite qui puisse exprimer ce qu'il est.





Divers Courants / Littérature Citation n°1314 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.194 





M ais s'il est un etat ou l'ame trouve une assiette assez solide pour s'y reposer tout entiere et rassembler la tout son etre, sans avoir besoin de rappeler le passe ni d'enjamber sur l'avenir, […] oul le present dure toujours, [ ... ]
sans aucun autre sentiment de privation ou de jouissance, de plaisir ni de peine, de desir ni de crainte, que celui de notre existence, et que ce sentiment seul puisse le remplir tout entiere; tant que cet etat dure,
celui qui s'y trouve peut s'appeler heureux,
d'un bonheur suffisant, parfait et plein, qui ne laisse dans l'Ame aucun vide qu'elle sente le besoin de remplir...
De quoi jouit-on dans une pareille situation?
De rien d'exterieur a soi, de rien sinon de soi-meme et de sa propre existence; tant que cet etat dure on se suffit a soi-meme comme Dieu,
Le sentiment de l'existence depouille de toute autre affection est par lui-meme un sentiment precieux de contentement et de paix, qui suffirait seul pour rendre cette existence chere et douce a qui saurait ecarter de soi toutes les impressions sensuelles et terrestres qui viennent sans cesse nous, en distraire […]





Divers Courants / Littérature Citation n°1313 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.192 





L 'amour et l'harrnonie s'unissent,
S'enlacant autour de nos Ames,
Tandis que nos branches se melent
Et que nos racines se joignent.





Divers Courants / Littérature Citation n°1311 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.185 





S i les portes de la perception etaient decrassees, l'homme verrait chaque chose telle qu'elle est : infinie.




Divers Courants / Littérature Citation n°1309 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.136 





V oir le monde dans un grain de sable
Le ciel dans une fleur sauvage
Tenir l'infini dans la paume de ta main
L'eternite dans l'heure qui vient





Divers Courants / Littérature Citation n°1308 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.173 





A rrete, ou cours-tu donc, le ciel est en toi;
Et chercher Dieu ailleurs, c'est le manquer toujours.

Si tu possedes des cette terre un royaume en toi
Pourquoi craindre de tomber dans la pauvrete?

L'Esprit qui se dirige vers Dieu en tout temps
Concoit sans cesse en lui-meme la lumiere eternelle.





Divers Courants / Littérature Citation n°1304 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.167 





N e clame pas vers Dieu
Car en toi-meme est la Source
N'en bouche pas l'issue
Sans fin elle jaillira.





Divers Courants / Littérature Citation n°1303 | 
Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.166 



Page:  1 |2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7





Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home




Options de lecture

En vous inscrivant gratuitement avec le lien ci-dessous vous pourrez :

A la lecture des livres sacrés :
- Bookmark Ajouter un marque page à tout moment pour retrouver votre dernière page de lecture.
- Cut/paste Copier/coller et enregistrer en quelques clics les passages qui vous plaisent dans votre collection de citation.
- Reading Plan Enregistrer votre plan de lecture

A la lecture des citations :
- Ajouter vos citations favorites à votre collection
- Voter pour vos citations préférées
- Vous envoyer par email une citation
- Bookmark Partager vos pensées, croyances, lectures en rajoutant des citations

Mais aussi
- Conserver vos préférences de lecture (style de caractère, background, taille de caractère, etc.

S'inscrire gratuitement





Livres sacrés des Religions du Monde

Le Dhammapada
Le sutra du Diamand et le sutra du Coeur
La sainte Bible
Corpus Hermetica
La Bhagavad Gita
Les Upanishads (extraits)
Les Lois de Manu
Le saint Coran
L'Avesta
Ecrits de Bahá’u’lláh
Le Livre des morts Tibétain
Sepher Ha Zohar




Citations par livres sacrés






Citations par auteurs






Citations par courants de pensée






Citations par thèmes






Recherche de citations par mots-clefs

:

:





La bibliomancie :
une divination gratuite à la portée de tous !


La bibliomancie est une forme de voyance dans laquelle on tire des conclusions à une question à travers une phrase (ici une citation) tirée au hasard parmis des livres sacrés ou les écrits des saints.

Vous êtes prêts ?

- Ecrivez votre question ci-dessous, choissisez la source des réponses puis cliquez sur Envoyer.




Autres outils

♠ Nouvelles versions de l'application Android à télécharger sur Google Play



Chronologie des Religions du Monde

Bibliothèque d'images sacrées des Religions du Monde

Best Of des Citations

♥ Notre projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥

♥ Suivez les citations du Jour sur