Hébreux
Onelittleangel > > Hébreux  >
(40 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

11. 1  
Or la foi est la substance des choses qu'on espère, une conviction de celles qu'on ne voit point.

Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. (Ⅰ)

*****

Ἔστιν δὲ πίστις ἐλπιζομένων ὑπόστασις, πραγμάτων ἔλεγχος οὐ βλεπομένων· (Ⅲ)

*****

Est autem fides sperandarum substantia rerum, argumentum non apparentium. (Ⅳ)

*****

Or la foi est l’assurance des choses qu’on espère, et la conviction de celles qu’on ne voit pas. (Ⅵ)

*****

Or la foi rend présentes les choses qu’on espère, et elle est une démonstration de celles qu’on ne voit point. (Ⅶ)

*****

11. 2  
C'est pour l'avoir possédée que les anciens ont obtenu un bon témoignage.

Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. (Ⅰ)

*****

ἐν ταύτῃ γὰρ ἐμαρτυρήθησαν οἱ πρεσβύτεροι. (Ⅲ)

*****

In hac enim testimonium consecuti sunt senes. (Ⅳ)

*****

Car c’est par elle que les anciens ont reçu témoignage. (Ⅵ)

*****

Car c’est par elle que les anciens ont obtenu [un bon] témoignage. (Ⅶ)

*****

11. 3  
C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que les choses que l'on voit n'ont pas été faites de choses visibles.

C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. (Ⅰ)

*****

πίστει νοοῦμεν κατηρτίσθαι τοὺς αἰῶνας ῥήματι θεοῦ, εἰς τὸ μὴ ἐκ φαινομένων ⸂τὸ βλεπόμενον⸃ γεγονέναι. (Ⅲ)

*****

Fide intelligimus aptata esse sæcula verbo Dei : ut ex invisibilibus visibilia fierent.\ (Ⅳ)

*****

Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n’a pas été fait de choses qui paraissent. (Ⅵ)

*****

Par la foi nous savons que les siècles ont été rangés par la parole de Dieu, de sorte que les choses qui se voient, n’ont point été faites de choses qui apparussent. (Ⅶ)

*****

11. 4  
C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes, et c'est par elle que, mort, il parle toujours.

C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort. (Ⅰ)

*****

Πίστει πλείονα θυσίαν Ἅβελ παρὰ Κάϊν προσήνεγκεν τῷ θεῷ, δι’ ἧς ἐμαρτυρήθη εἶναι δίκαιος, μαρτυροῦντος ἐπὶ τοῖς δώροις αὐτοῦ ⸂τοῦ θεοῦ⸃, καὶ δι’ αὐτῆς ἀποθανὼν ἔτι ⸀λαλεῖ. (Ⅲ)

*****

Fide plurimam hostiam Abel, quam Cain, obtulit Deo, per quam testimonium consecutus est esse justus, testimonium perhibente muneribus ejus Deo, et per illam defunctus adhuc loquitur. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Abel offrit à Dieu un plus excellent sacrifice que Caïn, et par ce sacrifice il a reçu le témoignage d’être juste, Dieu rendant témoignage à ses dons; et par lui, étant mort, il parle encore. (Ⅵ)

*****

Par la foi Abel offrit à Dieu un plus excellent sacrifice que Caïn, [et] par elle il obtint le témoignage d’être juste, à cause que Dieu rendait témoignage de ses dons ; et lui étant mort parle encore par elle. (Ⅶ)

*****

11. 5  
C'est par la foi qu'Enoch fut enlevé sans qu'il eût subi la mort : "on ne le trouva plus, parce que Dieu l'avait enlevé"; car avant cet enlèvement, il avait reçu ce témoignage qu'il avait plu à Dieu.

C'est par la foi qu'Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce Dieu l'avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. (Ⅰ)

*****

Πίστει Ἑνὼχ μετετέθη τοῦ μὴ ἰδεῖν θάνατον, καὶ οὐχ ηὑρίσκετο διότι μετέθηκεν αὐτὸν ὁ θεός· πρὸ γὰρ τῆς ⸀μεταθέσεως μεμαρτύρηται εὐαρεστηκέναι τῷ θεῷ, (Ⅲ)

*****

Fide Henoch translatus est ne videret mortem, et non inveniebatur, quia transtulit illum Deus : ante translationem enim testimonium habuit placuisse Deo. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Énoch fut enlevé pour qu’il ne vît pas la mort; et il ne fut pas trouvé, parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il a reçu le témoignage d’avoir plu à Dieu. (Ⅵ)

*****

Par la foi Enoch fut enlevé pour ne point passer par la mort ; et il ne fut point trouvé, parce que Dieu l’avait enlevé ; car avant qu’il fût enlevé il a obtenu le témoignage d’avoir été agréable à Dieu. (Ⅶ)

*****

11. 6  
or, sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie qu'il existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. (Ⅰ)

*****

χωρὶς δὲ πίστεως ἀδύνατον εὐαρεστῆσαι, πιστεῦσαι γὰρ δεῖ τὸν προσερχόμενον τῷ θεῷ ὅτι ἔστιν καὶ τοῖς ἐκζητοῦσιν αὐτὸν μισθαποδότης γίνεται. (Ⅲ)

*****

Sine fide autem impossibile est placere Deo. Credere enim oportet accedentem ad Deum quia est, et inquirentibus se remunerator sit. (Ⅳ)

*****

Or, sans la foi il est impossible de lui plaire; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu est, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le recherchent. (Ⅵ)

*****

Or il est impossible de lui être agréable sans la foi ; car il faut que celui qui vient à Dieu, croie que Dieu est, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. (Ⅶ)

*****

11. 7  
C'est par la foi que Noé, divinement averti des événements qu'on ne voyait pas encore, construisit, avec une pieuse crainte, une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.

C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi. (Ⅰ)

*****

πίστει χρηματισθεὶς Νῶε περὶ τῶν μηδέπω βλεπομένων εὐλαβηθεὶς κατεσκεύασεν κιβωτὸν εἰς σωτηρίαν τοῦ οἴκου αὐτοῦ, δι’ ἧς κατέκρινεν τὸν κόσμον, καὶ τῆς κατὰ πίστιν δικαιοσύνης ἐγένετο κληρονόμος. (Ⅲ)

*****

Fide Noë responso accepto de iis quæ adhuc non videbantur, metuens aptavit arcam in salutem domus suæ, per quam damnavit mundum : et justitiæ, quæ per fidem est, hæres est institutus.\ (Ⅳ)

*****

Par la foi, Noé, étant averti divinement des choses qui ne se voyaient pas encore, craignit et bâtit une arche pour la conservation de sa maison; et par cette arche il condamna le monde et devint héritier de la justice qui est selon la foi. (Ⅵ)

*****

Par la foi Noé ayant été divinement averti des choses qui ne se voyaient point encore, craignit, et bâtit l’Arche pour la conservation de sa famille, et par [cette Arche] il condamna le monde, et fut fait héritier de la justice qui est selon la foi. (Ⅶ)

*****

11. 8  
C'est par la foi qu'Abraham, obéissant à l'appel de Dieu, partit pour un pays qu'il devait recevoir en héritage, et se mit en chemin sans savoir où il allait.

C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il partit sans savoir où il allait. (Ⅰ)

*****

⸀Πίστει καλούμενος Ἀβραὰμ ὑπήκουσεν ἐξελθεῖν εἰς ⸀τόπον ὃν ἤμελλεν λαμβάνειν εἰς κληρονομίαν, καὶ ἐξῆλθεν μὴ ἐπιστάμενος ποῦ ἔρχεται. (Ⅲ)

*****

Fide qui vocatur Abraham obedivit in locum exire, quem accepturus erat in hæreditatem : et exiit, nesciens quo iret. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Abraham, étant appelé, obéit pour s’en aller au lieu qu’il devait recevoir pour héritage; et il s’en alla, ne sachant où il allait. (Ⅵ)

*****

Par la foi Abraham étant appelé, obéit, pour aller en la terre, qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. (Ⅶ)

*****

11. 9  
C'est par la foi qu'il séjourna dans la terre promise, comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, héritiers comme lui de la même promesse.

C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. (Ⅰ)

*****

πίστει παρῴκησεν εἰς γῆν τῆς ἐπαγγελίας ὡς ἀλλοτρίαν, ἐν σκηναῖς κατοικήσας μετὰ Ἰσαὰκ καὶ Ἰακὼβ τῶν συγκληρονόμων τῆς ἐπαγγελίας τῆς αὐτῆς· (Ⅲ)

*****

Fide demoratus est in terra repromissionis, tamquam in aliena, in casulis habitando cum Isaac et Jacob cohæredibus repromissionis ejusdem. (Ⅳ)

*****

Par la foi, il demeura dans la terre de la promesse comme dans une terre étrangère, demeurant sous des tentes avec Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse; (Ⅵ)

*****

Par la foi il demeura comme étranger en la terre, qui lui avait été promise, comme si elle ne lui eût point appartenu, demeurant sous des tentes avec Isaac et Jacob, qui étaient héritiers avec lui de la même promesse. (Ⅶ)

*****

11. 10  
Car il attendait la cité aux solides fondements, dont Dieu est l'architecte et le constructeur.

Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur. (Ⅰ)

*****

ἐξεδέχετο γὰρ τὴν τοὺς θεμελίους ἔχουσαν πόλιν, ἧς τεχνίτης καὶ δημιουργὸς ὁ θεός. (Ⅲ)

*****

Exspectabat enim fundamenta habentem civitatem : cujus artifex et conditor Deus. (Ⅳ)

*****

car il attendait la cité qui a les fondements, de laquelle Dieu est l’architecte et le créateur. (Ⅵ)

*****

Car il attendait la cité qui a des fondements, et de laquelle Dieu [est] l’architecte, et le fondateur. (Ⅶ)

*****

11. 11  
C'est par la foi que Sara, elle aussi, qui n'était plus dans l'âge de concevoir, en reçut la vertu, parce qu'elle crut à la fidélité de Celui qui en avait fait la promesse.

C'est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d'avoir une postérité, parce qu'elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. (Ⅰ)

*****

πίστει καὶ ⸂αὐτῇ Σάρρᾳ⸃ δύναμιν εἰς καταβολὴν σπέρματος ἔλαβεν καὶ παρὰ καιρὸν ⸀ἡλικίας, ἐπεὶ πιστὸν ἡγήσατο τὸν ἐπαγγειλάμενον· (Ⅲ)

*****

Fide et ipsa Sara sterilis virtutem in conceptionem seminis accepit, etiam præter tempus ætatis : quoniam fidelem credidit esse eum qui repromiserat. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Sara elle-même aussi reçut la force de fonder une postérité, et cela, étant hors d’âge, puisqu’elle estima fidèle celui qui avait promis; (Ⅵ)

*****

Par la foi aussi Sara reçut la vertu de concevoir un enfant, et elle enfanta hors d’âge, parce qu’elle fut persuadée que celui qui [le lui] avait promis, était fidèle. (Ⅶ)

*****

11. 12  
C'est pourquoi, d'un seul homme, déjà comme mort, sortit une postérité aussi nombreuse que les étoiles du ciel, et que les grains de sable innombrables qui sont sur le bord de la mer.

C'est pourquoi d'un seul homme, déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu'on ne peut compter. (Ⅰ)

*****

διὸ καὶ ἀφ’ ἑνὸς ἐγεννήθησαν, καὶ ταῦτα νενεκρωμένου, καθὼς τὰ ἄστρα τοῦ οὐρανοῦ τῷ πλήθει καὶ ὡς ἡ ἄμμος ἡ παρὰ τὸ χεῖλος τῆς θαλάσσης ἡ ἀναρίθμητος. (Ⅲ)

*****

Propter quod et ab uno orti sunt (et hoc emortuo) tamquam sidera cæli in multitudinem, et sicut arena, quæ est ad oram maris, innumerabilis. (Ⅳ)

*****

c’est pourquoi aussi d’un seul, et d’un homme déjà amorti, sont nés des gens qui sont comme les étoiles du ciel en nombre et comme le sable qui est sur le rivage de la mer, lequel ne peut se compter. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi d’un seul, et qui même [était] amorti, sont nés [des gens] qui égalent en nombre les étoiles du ciel, et le sable qui est sur le rivage de la mer, lequel ne se peut nombrer. (Ⅶ)

*****

11. 13  
C'est dans la foi que ces patriarches sont tous morts, sans avoir reçu l'effet des promesses; mais ils l'ont vu et salué de loin, confessant " qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. "

C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. (Ⅰ)

*****

Κατὰ πίστιν ἀπέθανον οὗτοι πάντες, μὴ ⸀λαβόντες τὰς ἐπαγγελίας, ἀλλὰ πόρρωθεν αὐτὰς ἰδόντες καὶ ἀσπασάμενοι, καὶ ὁμολογήσαντες ὅτι ξένοι καὶ παρεπίδημοί εἰσιν ἐπὶ τῆς γῆς. (Ⅲ)

*****

Juxta fidem defuncti sunt omnes isti, non acceptis repromissionibus, sed a longe eas aspicientes, et salutantes, et confitentes quia peregrini et hospites sunt super terram. (Ⅳ)

*****

Tous ceux-ci sont morts dans la foi, n’ayant pas reçu les choses promises, mais les ayant vues de loin et saluées, ayant confessé qu’ils étaient étrangers et forains sur la terre. (Ⅵ)

*****

Tous ceux-ci sont morts en la foi, sans avoir reçu [les choses dont ils avaient eu] les promesses, mais ils les ont vues de loin, crues, et saluées, et ils ont fait profession qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. (Ⅶ)

*****

11. 14  
Ceux qui parlent ainsi montrent bien qu'ils cherchent une patrie.

Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. (Ⅰ)

*****

οἱ γὰρ τοιαῦτα λέγοντες ἐμφανίζουσιν ὅτι πατρίδα ἐπιζητοῦσιν. (Ⅲ)

*****

Qui enim hæc dicunt, significant se patriam inquirere. (Ⅳ)

*****

Car ceux qui disent de telles choses montrent clairement qu’ils recherchent une patrie; (Ⅵ)

*****

Car ceux qui tiennent ces discours montrent clairement qu’ils cherchent encore [leur] pays. (Ⅶ)

*****

11. 15  
Et certes, s'ils avaient entendu par là celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le moyen d'y retourner.

S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. (Ⅰ)

*****

καὶ εἰ μὲν ἐκείνης ⸀μνημονεύουσιν ἀφ’ ἧς ⸀ἐξέβησαν, εἶχον ἂν καιρὸν ἀνακάμψαι· (Ⅲ)

*****

Et si quidem ipsius meminissent de qua exierunt, habebant utique tempus revertendi : (Ⅳ)

*****

et en effet, s’ils se fussent souvenus de celle d’où ils étaient sortis, ils auraient eu du temps pour y retourner; (Ⅵ)

*****

Et certes, s’ils eussent rappelé dans leur souvenir celui dont ils étaient sortis, ils avaient du temps pour y retourner. (Ⅶ)

*****

11. 16  
Mais c'est à une patrie meilleure, à la patrie du ciel, que tendent leurs aspirations. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte de s'appeler " leur Dieu ", car il leur a préparé une cité.

Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. (Ⅰ)

*****

νῦν δὲ κρείττονος ὀρέγονται, τοῦτ’ ἔστιν ἐπουρανίου. διὸ οὐκ ἐπαισχύνεται αὐτοὺς ὁ θεὸς θεὸς ἐπικαλεῖσθαι αὐτῶν, ἡτοίμασεν γὰρ αὐτοῖς πόλιν. (Ⅲ)

*****

nunc autem meliorem appetunt, id est, cælestem. Ideo non confunditur Deus vocari Deus eorum : paravit enim illis civitatem. (Ⅳ)

*****

mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est-à-dire une céleste; c’est pourquoi Dieu n’a point honte d’eux, savoir d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. (Ⅵ)

*****

Mais ils en désiraient un meilleur, c’est-à-dire, le céleste ; c’est pourquoi Dieu ne prend point à honte d’être appelé leur Dieu, parce qu’il leur avait préparé une Cité. (Ⅶ)

*****

11. 17  
C'est par la foi qu'Abraham mis à l'épreuve, offrit Isaac en sacrifice.

C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, (Ⅰ)

*****

Πίστει προσενήνοχεν Ἀβραὰμ τὸν Ἰσαὰκ πειραζόμενος, καὶ τὸν μονογενῆ προσέφερεν ὁ τὰς ἐπαγγελίας ἀναδεξάμενος, (Ⅲ)

*****

Fide obtulit Abraham Isaac, cum tentaretur, et unigenitum offerebat, qui susceperat repromissiones : (Ⅳ)

*****

Par la foi, Abraham, étant éprouvé, a offert Isaac; et celui qui avait reçu les promesses offrit son fils unique, (Ⅵ)

*****

Par la foi, Abraham étant éprouvé, offrit Isaac ; celui, [dis-je], qui avait reçu les promesses, offrit même son fils unique. (Ⅶ)

*****

11. 18  
Ainsi celui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit : " C'est d'Isaac que naîtra ta postérité ", offrit ce fils unique,

et à qui il avait été dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité. (Ⅰ)

*****

πρὸς ὃν ἐλαλήθη ὅτι Ἐν Ἰσαὰκ κληθήσεταί σοι σπέρμα, (Ⅲ)

*****

ad quem dictum est : Quia in Isaac vocabitur tibi semen : (Ⅳ)

*****

à l’égard duquel il avait été dit: «En Isaac te sera appelée une semence», (Ⅵ)

*****

A l’égard duquel il lui avait été dit : les descendants d’Isaac seront ta véritable postérité. (Ⅶ)

*****

11. 19  
estimant que Dieu est assez puissant pour ressusciter même les morts; aussi le recouvra-t-il comme en figure.

Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. (Ⅰ)

*****

λογισάμενος ὅτι καὶ ἐκ νεκρῶν ἐγείρειν δυνατὸς ὁ θεός· ὅθεν αὐτὸν καὶ ἐν παραβολῇ ἐκομίσατο. (Ⅲ)

*****

arbitrans quia et a mortuis suscitare potens est Deus : unde eum et in parabolam accepit. (Ⅳ)

*****

— ayant estimé que Dieu pouvait le ressusciter même d’entre les morts, d’où aussi, en figure, il le reçut. (Ⅵ)

*****

Ayant estimé que Dieu le pouvait même ressusciter d’entre les morts ; c’est pourquoi aussi il le recouvra par une espèce [de résurrection]. (Ⅶ)

*****

11. 20  
C'est par la foi qu'Isaac bénit Jacob et Esaü, en vue des choses à venir.

C'est par la foi qu'Isaac bénit Jacob et Ésaü, en vue des choses à venir. (Ⅰ)

*****

Πίστει ⸀καὶ περὶ μελλόντων εὐλόγησεν Ἰσαὰκ τὸν Ἰακὼβ καὶ τὸν Ἠσαῦ. (Ⅲ)

*****

Fide et de futuris benedixit Isaac Jacob et Esau. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Isaac bénit Jacob et Ésaü à l’égard des choses à venir. (Ⅵ)

*****

Par la foi Isaac donna à Jacob et à Esaü une bénédiction qui regardait l’avenir. (Ⅶ)

*****

11. 21  
C'est par la foi que Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph et qu'il se prosterna appuyé sur le sommet de son sceptre ".

C'est par la foi que Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph, et qu'il adora, appuyé sur l'extrémité de son bâton. (Ⅰ)

*****

πίστει Ἰακὼβ ἀποθνῄσκων ἕκαστον τῶν υἱῶν Ἰωσὴφ εὐλόγησεν, καὶ προσεκύνησεν ἐπὶ τὸ ἄκρον τῆς ῥάβδου αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Fide Jacob, moriens, singulos filiorum Joseph benedixit : et adoravit fastigium virgæ ejus. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph, et adora, appuyé sur le bout de son bâton. (Ⅵ)

*****

Par la foi Jacob en mourant bénit chacun des fils de Joseph, et se prosterna [devant Dieu] étant appuyé sur le bout de son bâton. (Ⅶ)

*****

11. 22  
C'est par la foi que Joseph; prés de sa fin, fit mention de la sortie des fils d'Israël, et qu'il donna des ordres au sujet de ses restes.

C'est par la foi que Joseph mourant fit mention de la sortie des fils d'Israël, et qu'il donna des ordres au sujet de ses os. (Ⅰ)

*****

πίστει Ἰωσὴφ τελευτῶν περὶ τῆς ἐξόδου τῶν υἱῶν Ἰσραὴλ ἐμνημόνευσεν, καὶ περὶ τῶν ὀστέων αὐτοῦ ἐνετείλατο. (Ⅲ)

*****

Fide Joseph, moriens, de profectione filiorum Israël memoratus est, et de ossibus suis mandavit.\ (Ⅳ)

*****

Par la foi, Joseph, en terminant sa vie, fit mention de la sortie des fils d’Israël et donna un ordre touchant ses os. (Ⅵ)

*****

Par la foi Joseph en mourant fit mention de la sortie des enfants d’Israël, et donna un ordre touchant ses os. (Ⅶ)

*****

11. 23  
C'est par la foi que Moïse à sa naissance, fut caché pendant trois mois par ses parents, parce qu'ils virent que l'enfant était beau, et qu'ils ne craignirent pas l'édit du roi.

C'est par la foi que Moïse, à sa naissance, fut caché pendant trois mois par ses parents, parce qu'ils virent que l'enfant était beau, et qu'ils ne craignirent pas l'ordre du roi. (Ⅰ)

*****

Πίστει Μωϋσῆς γεννηθεὶς ἐκρύβη τρίμηνον ὑπὸ τῶν πατέρων αὐτοῦ, διότι εἶδον ἀστεῖον τὸ παιδίον καὶ οὐκ ἐφοβήθησαν τὸ διάταγμα τοῦ βασιλέως. (Ⅲ)

*****

Fide Moyses, natus, occultatus est mensibus tribus a parentibus suis, eo quod vidissent elegantem infantem, et non timuerunt regis edictum. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Moïse, étant né, fut caché trois mois par ses parents, parce qu’ils virent que l’enfant était beau, et ils ne craignirent pas l’ordonnance du roi. (Ⅵ)

*****

Par la foi Moïse étant né fut caché trois mois par ses père et mère, parce que c’était un très bel enfant, et ils ne craignirent point l’Edit du Roi. (Ⅶ)

*****

11. 24  
C'est par la foi que Moïse, devenu grand, renonça au titre de fils de la fille de Pharaon,

C'est par la foi que Moïse, devenu grand, refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon, (Ⅰ)

*****

πίστει Μωϋσῆς μέγας γενόμενος ἠρνήσατο λέγεσθαι υἱὸς θυγατρὸς Φαραώ, (Ⅲ)

*****

Fide Moyses grandis factus negavit se esse filium filiæ Pharaonis, (Ⅳ)

*****

Par la foi, Moïse, étant devenu grand, refusa d’être appelé fils de la fille du Pharaon, (Ⅵ)

*****

Par la foi Moïse étant déjà grand, refusa d’être nommé fils de la fille de Pharaon. (Ⅶ)

*****

11. 25  
aimant mieux d'être maltraité avec le peuple de Dieu, que de jouir des délices passagères du péché :

aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, (Ⅰ)

*****

μᾶλλον ἑλόμενος συγκακουχεῖσθαι τῷ λαῷ τοῦ θεοῦ ἢ πρόσκαιρον ἔχειν ἁμαρτίας ἀπόλαυσιν, (Ⅲ)

*****

magis eligens affligi cum populo Dei, quam temporalis peccati habere jucunditatem, (Ⅳ)

*****

choisissant plutôt d’être dans l’affliction avec le peuple de Dieu, que de jouir pour un temps des délices du péché, (Ⅵ)

*****

Choisissant plutôt d’être affligé avec le peuple de Dieu, que de jouir pour un peu de temps [des délices] du péché. (Ⅶ)

*****

11. 26  
il considéra l'opprobre du Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Egypte; car il avait les yeux fixés sur la récompense.

regardant l'opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération. (Ⅰ)

*****

μείζονα πλοῦτον ἡγησάμενος τῶν Αἰγύπτου θησαυρῶν τὸν ὀνειδισμὸν τοῦ Χριστοῦ, ἀπέβλεπεν γὰρ εἰς τὴν μισθαποδοσίαν. (Ⅲ)

*****

majores divitias æstimans thesauro Ægyptiorum, improperium Christi : aspiciebat enim in remunerationem. (Ⅳ)

*****

estimant l’opprobre du Christ un plus grand trésor que les richesses de l’Égypte; car il regardait à la rémunération. (Ⅵ)

*****

[Et] ayant estimé que l’opprobre de Christ était un plus grand trésor que les richesses de l’Egypte ; parce qu’il avait égard à la rémunération. (Ⅶ)

*****

11. 27  
C'est par la foi qu'il quitta l'Egypte, sans redouter la colère du roi; car il tint ferme, comme s'il voyait celui qui est invisible.

C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. (Ⅰ)

*****

πίστει κατέλιπεν Αἴγυπτον, μὴ φοβηθεὶς τὸν θυμὸν τοῦ βασιλέως, τὸν γὰρ ἀόρατον ὡς ὁρῶν ἐκαρτέρησεν. (Ⅲ)

*****

Fide reliquit Ægyptum, non veritus animositatem regis : invisibilem enim tamquam videns sustinuit. (Ⅳ)

*****

Par la foi, il quitta l’Égypte, ne craignant pas la colère du roi, car il tint ferme, comme voyant celui qui est invisible. (Ⅵ)

*****

Par la foi il quitta l’Egypte, n’ayant point craint la fureur du Roi ; car il demeura ferme, comme voyant celui qui est invisible. (Ⅶ)

*****

11. 28  
C'est par la foi qu'il célébra la Pâque et fit l'aspersion du sang, afin que l'exterminateur des premiers-nés ne touchât pas à ceux des Israélites.

C'est par la foi qu'il fit la Pâque et l'aspersion du sang, afin que l'exterminateur ne touchât pas aux premiers-nés des Israélites. (Ⅰ)

*****

πίστει πεποίηκεν τὸ πάσχα καὶ τὴν πρόσχυσιν τοῦ αἵματος, ἵνα μὴ ὁ ὀλοθρεύων τὰ πρωτότοκα θίγῃ αὐτῶν. (Ⅲ)

*****

Fide celebravit Pascha, et sanguinis effusionem : ne qui vastabat primitiva, tangeret eos. (Ⅳ)

*****

Par la foi, il a fait la pâque et l’aspersion du sang, afin que le destructeur des premiers-nés ne les touchât pas. (Ⅵ)

*****

Par la foi il fit la Pâque et l’aspersion du sang, afin que celui qui tuait les premiers-nés, ne touchât point à ceux [des Israélites]. (Ⅶ)

*****

11. 29  
C'est par la foi qu'ils passèrent la mer Rouge comme une terre ferme, tandis que les Egyptiens qui tentèrent le passage furent engloutis.

C'est par la foi qu'ils traversèrent la mer Rouge comme un lieu sec, tandis que les Égyptiens qui en firent la tentative furent engloutis. (Ⅰ)

*****

Πίστει διέβησαν τὴν Ἐρυθρὰν Θάλασσαν ὡς διὰ ξηρᾶς ⸀γῆς, ἧς πεῖραν λαβόντες οἱ Αἰγύπτιοι κατεπόθησαν. (Ⅲ)

*****

Fide transierunt mare Rubrum tamquam per aridam terram : quod experti Ægyptii, devorati sunt.\ (Ⅳ)

*****

Par la foi, ils traversèrent la mer Rouge comme une terre sèche, ce que les Égyptiens ayant essayé, ils furent engloutis. (Ⅵ)

*****

Par la foi ils traversèrent la mer Rouge, comme par un lieu sec ; ce que les Egyptiens ayant voulu éprouver, ils furent engloutis [dans les eaux]. (Ⅶ)

*****

11. 30  
C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eût fait le tour pendant sept jours.

C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour pendant sept jours. (Ⅰ)

*****

πίστει τὰ τείχη Ἰεριχὼ ⸀ἔπεσαν κυκλωθέντα ἐπὶ ἑπτὰ ἡμέρας. (Ⅲ)

*****

Fide muri Jericho corruerunt, circuitu dierum septem. (Ⅳ)

*****

Par la foi, les murs de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour sept jours durant. (Ⅵ)

*****

Par la foi les murs de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour durant sept jours. (Ⅶ)

*****

11. 31  
C'est par la foi que Rahab la courtisane ne périt pas avec les rebelles, pour avoir donné aux espions une sûre hospitalité.

C'est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu'elle avait reçu les espions avec bienveillance. (Ⅰ)

*****

πίστει Ῥαὰβ ἡ πόρνη οὐ συναπώλετο τοῖς ἀπειθήσασιν, δεξαμένη τοὺς κατασκόπους μετ’ εἰρήνης. (Ⅲ)

*****

Fide Rahab meretrix non periit cum incredulis, excipiens exploratores cum pace. (Ⅳ)

*****

Par la foi, Rahab, la prostituée, ne périt pas avec ceux qui n’ont pas cru, ayant reçu les espions en paix. (Ⅵ)

*****

Par la foi Rahab l’hospitalière ne périt point avec les incrédules ; ayant reçu les espions [et les ayant renvoyés] en paix. (Ⅶ)

*****

11. 32  
Et que dirai-je encore? Le temps me manquerait si je voulais parler aussi de Gédéon, de Barac, de Samson, de Jephté, de David, de Samuel et des prophètes

Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes, (Ⅰ)

*****

Καὶ τί ἔτι λέγω; ἐπιλείψει ⸂με γὰρ⸃ διηγούμενον ὁ χρόνος περὶ Γεδεών, Βαράκ, ⸀Σαμψών, Ἰεφθάε, Δαυίδ τε καὶ Σαμουὴλ καὶ τῶν προφητῶν, (Ⅲ)

*****

Et quid adhuc dicam ? deficiet enim me tempus enarrantem de Gedeon, Barac, Samson, Jephte, David, Samuel, et prophetis : (Ⅳ)

*****

Et que dirai-je davantage? Car le temps me manquera si je discours de Gédéon, de Barac et de Samson et de Jephté, de David et de Samuel et des prophètes, (Ⅵ)

*****

Et que dirai-je davantage ? car le temps me manquera, si je veux parler de Gédéon, de Barac, de Samson, de Jephté, de David, de Samuel, et des Prophètes, (Ⅶ)

*****

11. 33  
par la foi, ils ont conquis des royaumes, exercé la justice, obtenu l'effet des promesses, fermé la gueule des lions,

qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, (Ⅰ)

*****

οἳ διὰ πίστεως κατηγωνίσαντο βασιλείας, εἰργάσαντο δικαιοσύνην, ἐπέτυχον ἐπαγγελιῶν, ἔφραξαν στόματα λεόντων, (Ⅲ)

*****

qui per fidem vicerunt regna, operati sunt justitiam, adepti sunt repromissiones, obturaverunt ora leonum, (Ⅳ)

*****

qui par la foi subjuguèrent des royaumes, accomplirent la justice, obtinrent les choses promises, fermèrent la gueule des lions, (Ⅵ)

*****

Qui par la foi ont combattu les Royaumes, ont exercé la justice, ont obtenu [l’effet] des promesses, ont fermé les gueules des lions, (Ⅶ)

*****

11. 34  
éteint la violence du feu, échappé au tranchant de l'épée, triomphé de la maladie, déployé leur vaillance à la guerre, mis en fuite des armées ennemis;

éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères. (Ⅰ)

*****

ἔσβεσαν δύναμιν πυρός, ἔφυγον στόματα ⸀μαχαίρης, ⸀ἐδυναμώθησαν ἀπὸ ἀσθενείας, ἐγενήθησαν ἰσχυροὶ ἐν πολέμῳ, παρεμβολὰς ἔκλιναν ἀλλοτρίων· (Ⅲ)

*****

extinxerunt impetum ignis, effugerunt aciem gladii, convaluerunt de infirmitate, fortes facti sunt in bello, castra verterunt exterorum : (Ⅳ)

*****

éteignirent la force du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, de faibles qu’ils étaient furent rendus vigoureux, devinrent forts dans la bataille, firent ployer les armées des étrangers. (Ⅵ)

*****

Ont éteint la force du feu, sont échappés du tranchant des épées ; de malades sont devenus vigoureux ; se sont montrés forts dans la bataille, [et] ont tourné en fuite les armées des étrangers. (Ⅶ)

*****

11. 35  
par eux des femmes ont recouvré leurs morts ressuscités. Les uns ont péri dans les tortures, refusant la délivrance afin d'obtenir une meilleure résurrection ;

Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection; d'autres furent livrés aux tourments, et n'acceptèrent point de délivrance, afin d'obtenir une meilleure résurrection; (Ⅰ)

*****

ἔλαβον γυναῖκες ἐξ ἀναστάσεως τοὺς νεκροὺς αὐτῶν· ἄλλοι δὲ ἐτυμπανίσθησαν, οὐ προσδεξάμενοι τὴν ἀπολύτρωσιν, ἵνα κρείττονος ἀναστάσεως τύχωσιν· (Ⅲ)

*****

acceperunt mulieres de resurrectione mortuos suos : alii autem distenti sunt non suscipientes redemptionem ut meliorem invenirent resurrectionem. (Ⅳ)

*****

Les femmes reçurent leurs morts par la résurrection; et d’autres furent torturés, n’acceptant pas la délivrance, afin d’obtenir une meilleure résurrection; (Ⅵ)

*****

Les femmes ont recouvré leurs morts par le moyen de la résurrection ; d’autres ont été étendus dans le tourment, ne tenant point compte d’être délivrés, afin d’obtenir la meilleure résurrection. (Ⅶ)

*****

11. 36  
d'autres ont souffert les moqueries et les verges ; de plus, les chaînes et les cachots ;

d'autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison; (Ⅰ)

*****

ἕτεροι δὲ ἐμπαιγμῶν καὶ μαστίγων πεῖραν ἔλαβον, ἔτι δὲ δεσμῶν καὶ φυλακῆς· (Ⅲ)

*****

Alii vero ludibria, et verbera experti, insuper et vincula, et carceres : (Ⅳ)

*****

et d’autres furent éprouvés par des moqueries et par des coups, et encore par des liens et par la prison; (Ⅵ)

*****

Et d’autres ont été éprouvés par des moqueries et par des coups, par des liens, et par la prison. (Ⅶ)

*****

11. 37  
ils ont été lapidés, sciés, éprouvés; ils sont morts par le tranchant de l'épée; ils ont erré çà et là, couverts de peaux de brebis et de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités,

ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l'épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, (Ⅰ)

*****

ἐλιθάσθησαν, ⸀ἐπρίσθησαν, ἐν φόνῳ ⸀μαχαίρης ἀπέθανον, περιῆλθον ἐν μηλωταῖς, ἐν αἰγείοις δέρμασιν, ὑστερούμενοι, θλιβόμενοι, κακουχούμενοι, (Ⅲ)

*****

lapidati sunt, secti sunt, tentati sunt, in occisione gladii mortui sunt, circuierunt in melotis, in pellibus caprinis, egentes, angustiati, afflicti : (Ⅳ)

*****

ils furent lapidés, sciés, tentés; ils moururent égorgés par l’épée; ils errèrent çà et là, vêtus de peaux de brebis, de peaux de chèvres, dans le besoin, affligés, maltraités, (Ⅵ)

*****

Ils ont été lapidés, ils ont été sciés, ils ont souffert de rudes épreuves, ils ont été mis à mort par le tranchant de l’épée, ils ont été errants çà et là, vêtus de peaux de brebis et de chèvres, réduits à la misère, affligés, tourmentés ; (Ⅶ)

*****

11. 38  
- eux dont le monde n'était pas digne; - Ils ont été errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et dans les antres de la terre.

eux dont le monde n'était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre. (Ⅰ)

*****

ὧν οὐκ ἦν ἄξιος ὁ κόσμος ⸀ἐπὶ ἐρημίαις πλανώμενοι καὶ ὄρεσι καὶ σπηλαίοις καὶ ταῖς ὀπαῖς τῆς γῆς· (Ⅲ)

*****

quibus dignus non erat mundus : in solitudinibus errantes, in montibus, in speluncis, et in cavernis terræ. (Ⅳ)

*****

(desquels le monde n’était pas digne,) errant dans les déserts et les montagnes, et les cavernes et les trous de la terre. (Ⅵ)

*****

Desquels le monde n’était pas digne ; errant dans les déserts, et dans les montagnes, dans les cavernes, et dans les trous de la terre. (Ⅶ)

*****

11. 39  
Cependant eux tous que leur foi a rendus recommandables, n'ont pas obtenu l'objet de la promesse

Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, (Ⅰ)

*****

⸀καὶ πάντες μαρτυρηθέντες διὰ τῆς πίστεως οὐκ ἐκομίσαντο τὴν ἐπαγγελίαν, (Ⅲ)

*****

Et hi omnes testimonio fidei probati, non acceperunt repromissionem, (Ⅳ)

*****

Et tous ceux-ci, ayant reçu témoignage par la foi, n’ont pas reçu ce qui avait été promis, (Ⅵ)

*****

Et quoiqu’ils aient tous été recommandables par leur foi, ils n’ont pourtant point reçu [l’effet de] la promesse ; (Ⅶ)

*****

11. 40  
parce que Dieu nous a fait une condition meilleure pour qu'ils n'obtinssent pas sans nous la perfection du bonheur.

Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu'ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection. (Ⅰ)

*****

τοῦ θεοῦ περὶ ἡμῶν κρεῖττόν τι προβλεψαμένου, ἵνα μὴ χωρὶς ἡμῶν τελειωθῶσιν. (Ⅲ)

*****

Deo pro nobis melius aliquid providente, ut non sine nobis consummarentur. (Ⅳ)

*****

Dieu ayant eu en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas à la perfection sans nous. (Ⅵ)

*****

Dieu ayant pourvu quelque chose de meilleur pour nous ; en sorte qu’ils ne sont point parvenus à la perfection sans nous. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 11

| | | | | | | | | | 11| | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥