Hébreux
Onelittleangel > > Hébreux  >
(18 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

2. 1  
C'est pourquoi nous devons nous attacher avec plus de soin aux choses que nous avons entendues de peur que nous ne venions à être entraînés.

C'est pourquoi nous devons d'autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d'elles. (Ⅰ)

*****

Διὰ τοῦτο δεῖ περισσοτέρως ⸂προσέχειν ἡμᾶς⸃ τοῖς ἀκουσθεῖσιν, μήποτε παραρυῶμεν. (Ⅲ)

*****

Propterea abundantius oportet observare nos ea quæ audivimus, ne forte pereffluamus. (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi nous devons porter une plus grande attention aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne nous écartions. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi il nous faut prendre garde de plus près aux choses que nous avons ouïes de peur que nous les laissions écouler. (Ⅶ)

*****

2. 2  
Car, si déjà la parole promulguée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu en retour un juste châtiment,

Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, (Ⅰ)

*****

εἰ γὰρ ὁ δι’ ἀγγέλων λαληθεὶς λόγος ἐγένετο βέβαιος, καὶ πᾶσα παράβασις καὶ παρακοὴ ἔλαβεν ἔνδικον μισθαποδοσίαν, (Ⅲ)

*****

Si enim qui per angelos dictus est sermo, factus est firmus, et omnis prævaricatio, et inobedientia accepit justam mercedis retributionem : (Ⅳ)

*****

Car si la parole prononcée par les anges a été ferme, et si toute transgression et désobéissance a reçu une juste rétribution, (Ⅵ)

*****

Car si la parole prononcée par les Anges a été ferme, et si toute transgression et désobéissance a reçu une juste rétribution ; (Ⅶ)

*****

2. 3  
comment pourrons-nous échapper, si nous venions à négliger un message si salutaire, qui, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été sûrement transmis par ceux qui l'ont entendu de lui,

comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d'abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l'ont entendu, (Ⅰ)

*****

πῶς ἡμεῖς ἐκφευξόμεθα τηλικαύτης ἀμελήσαντες σωτηρίας, ἥτις, ἀρχὴν λαβοῦσα λαλεῖσθαι διὰ τοῦ κυρίου, ὑπὸ τῶν ἀκουσάντων εἰς ἡμᾶς ἐβεβαιώθη, (Ⅲ)

*****

quomodo nos effugiemus si tantam neglexerimus salutem ? quæ cum initium accepisset enarrari per Dominum ab eis, qui audierunt, in nos confirmata est, (Ⅳ)

*****

comment échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut, qui, ayant commencé par être annoncé par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’avaient entendu, (Ⅵ)

*****

Comment échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut, qui ayant premièrement commencé d’être annoncé par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’avaient ouï ? (Ⅶ)

*****

2. 4  
Dieu confirmant leur témoignage par des signes, des prodiges et toutes sortes des miracles, ainsi que par les dons du Saint-Esprit, répartis selon sa volonté?

Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint Esprit distribués selon sa volonté. (Ⅰ)

*****

συνεπιμαρτυροῦντος τοῦ θεοῦ σημείοις τε καὶ τέρασιν καὶ ποικίλαις δυνάμεσιν καὶ πνεύματος ἁγίου μερισμοῖς κατὰ τὴν αὐτοῦ θέλησιν; (Ⅲ)

*****

contestante Deo signis et portentis, et variis virtutibus, et Spiritus Sancti distributionibus secundum suam voluntatem. (Ⅳ)

*****

Dieu rendant témoignage avec eux par des signes et des prodiges, et par divers miracles et distributions de l’Esprit Saint, selon sa propre volonté? (Ⅵ)

*****

Dieu leur rendant aussi témoignage par des prodiges et des miracles, et par plusieurs [autres] différents effets de sa puissance, et par les distributions du Saint-Esprit, selon sa volonté. (Ⅶ)

*****

2. 5  
En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons.

En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons. (Ⅰ)

*****

Οὐ γὰρ ἀγγέλοις ὑπέταξεν τὴν οἰκουμένην τὴν μέλλουσαν, περὶ ἧς λαλοῦμεν· (Ⅲ)

*****

Non enim angelis subjecit Deus orbem terræ futurum, de quo loquimur. (Ⅳ)

*****

Car ce n’est point aux anges qu’il a assujetti le monde habité à venir dont nous parlons; (Ⅵ)

*****

Car ce n’est point aux Anges qu’il a assujetti le monde à venir duquel nous parlons. (Ⅶ)

*****

2. 6  
Aussi quelqu'un a-t-il écrit quelque part ce témoignage : " Qu'est-ce que l'homme, pour que vous vous souveniez de lui; ou le fils de l'homme pour que vous en preniez soin?

Or quelqu'un a rendu quelque part ce témoignage: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, Ou le fils de l'homme, pour que tu prennes soin de lui? (Ⅰ)

*****

διεμαρτύρατο δέ πού τις λέγων· Τί ἐστιν ἄνθρωπος ὅτι μιμνῄσκῃ αὐτοῦ, ἢ υἱὸς ἀνθρώπου ὅτι ἐπισκέπτῃ αὐτόν; (Ⅲ)

*****

Testatus est autem in quodam loco quis, dicens : Quid est homo quod memor es ejus, aut filius hominis quoniam visitas eum ? (Ⅳ)

*****

mais quelqu’un a rendu ce témoignage quelque part, disant: «Qu’est-ce que l’homme que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme que tu le visites? (Ⅵ)

*****

Et quelqu’un a rendu ce témoignage en quelque autre endroit disant : qu’est-ce que de l’homme, que tu te souviennes de lui ? ou du fils de l’homme, que tu le visites ? (Ⅶ)

*****

2. 7  
Vous l'avez abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges; vous l'avez couronné de gloire et d'honneur, [vous l'avez établi sur les ouvrages de vos mains],

Tu l'as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l'as couronné de gloire et d'honneur, (Ⅰ)

*****

ἠλάττωσας αὐτὸν βραχύ τι παρ’ ἀγγέλους, δόξῃ καὶ τιμῇ ἐστεφάνωσας ⸀αὐτόν, (Ⅲ)

*****

Minuisti eum paulo minus ab angelis : gloria et honore coronasti eum : et constituisti eum super opera manuum tuarum. (Ⅳ)

*****

Tu l’as fait un peu moindre que les anges; tu l’as couronné de gloire et d’honneur, et l’as établi sur les œuvres de tes mains; (Ⅵ)

*****

Tu l’as fait un peu moindre que les Anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur, et l’as établi sur les œuvres de tes mains. (Ⅶ)

*****

2. 8  
vous avez mis toutes choses sous ses pieds. " En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé en dehors de son empire. Or à présent nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient soumises.

Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. (Ⅰ)

*****

πάντα ὑπέταξας ὑποκάτω τῶν ποδῶν αὐτοῦ· ἐν ⸂τῷ γὰρ⸃ ⸀ὑποτάξαι τὰ πάντα οὐδὲν ἀφῆκεν αὐτῷ ἀνυπότακτον. νῦν δὲ οὔπω ὁρῶμεν αὐτῷ τὰ πάντα ὑποτεταγμένα· (Ⅲ)

*****

Omnia subjecisti sub pedibus ejus. In eo enim quod omnia ei subjecit, nihil dimisit non subjectum ei. Nunc autem necdum videmus omnia subjecta ei. (Ⅳ)

*****

tu as assujetti toutes choses sous ses pieds»; car en lui assujettissant toutes choses, il n’a rien laissé qui ne lui soit assujetti; mais maintenant nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient assujetties; (Ⅵ)

*****

Tu as assujetti toutes choses sous ses pieds. Or en ce qu’il lui a assujetti toutes choses, il n’a rien laissé qui ne lui soit assujetti ; mais nous ne voyons pourtant pas encore que toutes choses lui soient assujetties. (Ⅶ)

*****

2. 9  
Mais celui qui " a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, " Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il goûtât la mort pour tous.

Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. (Ⅰ)

*****

τὸν δὲ βραχύ τι παρ’ ἀγγέλους ἠλαττωμένον βλέπομεν Ἰησοῦν διὰ τὸ πάθημα τοῦ θανάτου δόξῃ καὶ τιμῇ ἐστεφανωμένον, ὅπως ⸀χωρὶς θεοῦ ὑπὲρ παντὸς γεύσηται θανάτου. (Ⅲ)

*****

Eum autem, qui modico quam angeli minoratus est, videmus Jesum propter passionem mortis, gloria et honore coronatum : ut, gratia Dei, pro omnibus gustaret mortem.\ (Ⅳ)

*****

mais nous voyons Jésus, qui a été fait un peu moindre que les anges à cause de la passion de la mort, couronné de gloire et d’honneur, en sorte que, par la grâce de Dieu, il goûtât la mort pour tout. (Ⅵ)

*****

Mais nous voyons couronné de gloire et d’honneur celui qui avait été fait un peu moindre que les Anges, [c’est à savoir] Jésus, par la passion de sa mort, afin que par la grâce de Dieu il souffrît la mort pour tous. (Ⅶ)

*****

2. 10  
En effet, il était bien digne de celui pour qui et par qui sont toutes choses, qu'ayant à conduire à la gloire un grand nombre de fils, il élevât par les souffrances au plus haut degré de perfection le chef qui les a guidés vers le salut.

Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. (Ⅰ)

*****

Ἔπρεπεν γὰρ αὐτῷ, δι’ ὃν τὰ πάντα καὶ δι’ οὗ τὰ πάντα, πολλοὺς υἱοὺς εἰς δόξαν ἀγαγόντα τὸν ἀρχηγὸν τῆς σωτηρίας αὐτῶν διὰ παθημάτων τελειῶσαι. (Ⅲ)

*****

Decebat enim eum, propter quem omnia, et per quem omnia, qui multos filios in gloriam adduxerat, auctorem salutis eorum per passionem consummare. (Ⅳ)

*****

Car il convenait pour lui, à cause de qui sont toutes choses et par qui sont toutes choses, que, amenant plusieurs fils à la gloire, il consommât le chef de leur salut par des souffrances. (Ⅵ)

*****

Car il était convenable que celui pour qui sont toutes choses, et par qui sont toutes choses, puisqu’il amenait plusieurs enfants à la gloire, consacrât le Prince de leur salut par les afflictions. (Ⅶ)

*****

2. 11  
Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés, tous sont d'un seul. C'est pourquoi Jésus-Christ ne rougit point de les appeler frères,

Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères, (Ⅰ)

*****

ὅ τε γὰρ ἁγιάζων καὶ οἱ ἁγιαζόμενοι ἐξ ἑνὸς πάντες· δι’ ἣν αἰτίαν οὐκ ἐπαισχύνεται ἀδελφοὺς αὐτοὺς καλεῖν, (Ⅲ)

*****

Qui enim sanctificat, et qui sanctificantur, ex uno omnes. Propter quam causam non confunditur fratres eos vocare, dicens : (Ⅳ)

*****

Car, et celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous d’un; c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères, (Ⅵ)

*****

Car et celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés descendent tous d’un même [père] ; c’est pourquoi il ne prend point à honte de les appeler ses frères. (Ⅶ)

*****

2. 12  
lorsqu'il dit : " J'annoncerai ton nom à mes frères, je te louerai au milieu de l'assemblée. "

lorsqu'il dit: J'annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. (Ⅰ)

*****

λέγων· Ἀπαγγελῶ τὸ ὄνομά σου τοῖς ἀδελφοῖς μου, ἐν μέσῳ ἐκκλησίας ὑμνήσω σε· (Ⅲ)

*****

Nuntiabo nomen tuum fratribus meis : in medio ecclesiæ laudabo te. (Ⅳ)

*****

disant: «J’annoncerai ton nom à mes frères; au milieu de l’assemblée je chanterai tes louanges». (Ⅵ)

*****

Disant : j’annoncerai ton Nom à mes frères, et je te louerai au milieu de l’assemblée. (Ⅶ)

*****

2. 13  
Et encore : " Je mettrai ma confiance en lui. " Et encore : " Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés. "

Et encore: Je me confierai en toi. Et encore: Me voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés. (Ⅰ)

*****

καὶ πάλιν· Ἐγὼ ἔσομαι πεποιθὼς ἐπ’ αὐτῷ· καὶ πάλιν· Ἰδοὺ ἐγὼ καὶ τὰ παιδία ἅ μοι ἔδωκεν ὁ θεός. (Ⅲ)

*****

Et iterum : Ego ero fidens in eum. Et iterum : Ecce ego, et pueri mei, quos dedit mihi Deus. (Ⅳ)

*****

Et encore: «Moi, je me confierai en lui». Et encore: «Me voici, moi, et les enfants que Dieu m’a donnés». (Ⅵ)

*****

Et ailleurs : je me confierai en lui. Et encore : me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés. (Ⅶ)

*****

2. 14  
Puis donc que les " enfants " ont eu en partage le sang et la chair, lui aussi y a participé également, afin de briser par sa mort la puissance de celui qui a l'empire de la mort, c'est-à-dire du diable,

Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est à dire le diable, (Ⅰ)

*****

Ἐπεὶ οὖν τὰ παιδία κεκοινώνηκεν ⸂αἵματος καὶ σαρκός⸃, καὶ αὐτὸς παραπλησίως μετέσχεν τῶν αὐτῶν, ἵνα διὰ τοῦ θανάτου καταργήσῃ τὸν τὸ κράτος ἔχοντα τοῦ θανάτου, τοῦτ’ ἔστι τὸν διάβολον, (Ⅲ)

*****

Quia ergo pueri communicaverunt carni, et sanguini, et ipse similiter participavit eisdem : ut per mortem destrueret eum qui habebat mortis imperium, id est, diabolum : (Ⅳ)

*****

Puis donc que les enfants ont eu part au sang et à la chair, lui aussi semblablement y a participé, afin que, par la mort, il rendît impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable; (Ⅵ)

*****

Puis donc que les enfants participent à la chair et au sang, lui aussi de même a participé aux mêmes choses, afin que par la mort il détruisît celui qui avait l’empire de la mort, c’est à savoir le Diable ; (Ⅶ)

*****

2. 15  
et de délivrer ceux que la crainte de la mort retenait toute leur vie assujettis à la servitude.

et qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀπαλλάξῃ τούτους, ὅσοι φόβῳ θανάτου διὰ παντὸς τοῦ ζῆν ἔνοχοι ἦσαν δουλείας. (Ⅲ)

*****

et liberaret eos qui timore mortis per totam vitam obnoxii erant servituti. (Ⅳ)

*****

et qu’il délivrât tous ceux qui, par la crainte de la mort, étaient, pendant toute leur vie, assujettis à la servitude. (Ⅵ)

*****

Et qu’il en délivrât tous ceux qui pour la crainte de la mort étaient assujettis toute leur vie à la servitude. (Ⅶ)

*****

2. 16  
Car certes ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham.

Car assurément ce n'est pas à des anges qu'il vient en aide, mais c'est à la postérité d'Abraham. (Ⅰ)

*****

οὐ γὰρ δήπου ἀγγέλων ἐπιλαμβάνεται, ἀλλὰ σπέρματος Ἀβραὰμ ἐπιλαμβάνεται. (Ⅲ)

*****

Nusquam enim angelos apprehendit, sed semen Abrahæ apprehendit. (Ⅳ)

*****

Car, certes, il ne prend pas les anges, mais il prend la semence d’Abraham. (Ⅵ)

*****

Car certes il n’a nullement pris les Anges, mais il a pris la semence d’Abraham. (Ⅶ)

*****

2. 17  
De là vient qu'il a dû être fait semblable en tout à ses frères, afin d'être un Pontife miséricordieux et qui s'acquittât fidèlement de ce qu'il faut auprès de Dieu, pour expier les péchés du peuple;

En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple; (Ⅰ)

*****

ὅθεν ὤφειλεν κατὰ πάντα τοῖς ἀδελφοῖς ὁμοιωθῆναι, ἵνα ἐλεήμων γένηται καὶ πιστὸς ἀρχιερεὺς τὰ πρὸς τὸν θεόν, εἰς τὸ ἱλάσκεσθαι τὰς ἁμαρτίας τοῦ λαοῦ· (Ⅲ)

*****

Unde debuit per omnia fratribus similari, ut misericors fieret, et fidelis pontifex ad Deum, ut repropitiaret delicta populi. (Ⅳ)

*****

C’est pourquoi il dut, en toutes choses, être rendu semblable à ses frères, afin qu’il fût un miséricordieux et fidèle souverain sacrificateur dans les choses qui concernent Dieu, pour faire propitiation pour les péchés du peuple. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi il a fallu qu’il fût semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain Sacrificateur miséricordieux, et fidèle dans les choses [qui doivent être faites] envers Dieu, pour faire la propitiation pour les péchés du peuple. (Ⅶ)

*****

2. 18  
car, c'est parce qu'il a souffert, et a été lui-même éprouvé, qu'il peut secourir ceux qui sont éprouvés.

car, ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. (Ⅰ)

*****

ἐν ᾧ γὰρ πέπονθεν αὐτὸς πειρασθείς, δύναται τοῖς πειραζομένοις βοηθῆσαι. (Ⅲ)

*****

In eo enim, in quo passus est ipse et tentatus, potens est et eis, qui tentantur, auxiliari. (Ⅳ)

*****

Car, en ce qu’il a souffert lui-même, étant tenté, il est à même de secourir ceux qui sont tentés. (Ⅵ)

*****

Car parce qu’il a souffert étant tenté, il est puissant aussi pour secourir ceux qui sont tentés. (Ⅶ)

*****



Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥