1 Corinthiens
Onelittleangel > > 1 Corinthiens  >
(23 Verses | Page 1 / 1)
Version J.N. Darby




Versions
Comparer
(⁎)
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

3. 1  
Et moi, frères, je n’ai pas pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ.

Moi-même, mes frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants dans le Christ. (⁎)

*****

Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. (Ⅰ)

*****

Κἀγώ, ἀδελφοί, οὐκ ἠδυνήθην ⸂λαλῆσαι ὑμῖν⸃ ὡς πνευματικοῖς ἀλλ’ ὡς ⸀σαρκίνοις, ὡς νηπίοις ἐν Χριστῷ. (Ⅲ)

*****

Et ego, fratres, non potui vobis loqui quasi spiritualibus, sed quasi carnalibus. Tamquam parvulis in Christo, (Ⅳ)

*****

Et pour moi, mes frères, je n’ai pu vous parler comme à des [hommes] spirituels, mais comme à des [hommes] charnels, [c’est-à-dire], comme à des enfants en Christ. (Ⅶ)

*****

Pour moi, frères, je n'ai pu vous parler comme à des hommes spirituels; mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ. (Ⅷ)

*****

3. 2  
Je vous ai donné du lait à boire, non pas de la viande, car vous ne pouviez pas encore la supporter, et même maintenant encore vous ne le pouvez pas, car vous êtes encore charnels.

Je vous ai donné du lait à boire, non de la nourriture solide, car vous n'en étiez pas capables, et vous ne l'êtes pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. (⁎)

*****

Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. (Ⅰ)

*****

γάλα ὑμᾶς ἐπότισα, ⸀οὐ βρῶμα, οὔπω γὰρ ἐδύνασθε. ἀλλ’ ⸀οὐδὲ ἔτι νῦν δύνασθε, (Ⅲ)

*****

lac vobis potum dedi, non escam : nondum enim poteratis : sed nec nunc quidem potestis : adhuc enim carnales estis. (Ⅳ)

*****

Je vous ai donné du lait à boire, et non pas de la viande, parce que vous ne la pouviez pas encore [porter] ; même maintenant vous ne le pouvez pas encore ; parce que vous êtes encore charnels. (Ⅶ)

*****

Je vous ai donné du lait à boire, et non de la viande, car vous n'étiez pas en état de la supporter; maintenant même, vous ne le pouvez pas, parce que vous êtes encore charnels. (Ⅷ)

*****

3. 3  
Car, puisqu’il y a parmi vous de l’envie et des querelles, n’êtes-vous pas charnels et ne marchez-vous pas à la manière des hommes?

En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme? (⁎)

*****

En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme? (Ⅰ)

*****

ἔτι γὰρ σαρκικοί ἐστε. ὅπου γὰρ ἐν ὑμῖν ζῆλος καὶ ⸀ἔρις, οὐχὶ σαρκικοί ἐστε καὶ κατὰ ἄνθρωπον περιπατεῖτε; (Ⅲ)

*****

Cum enim sit inter vos zelus, et contentio : nonne carnales estis, et secundum hominem ambulatis ? (Ⅳ)

*****

Car puisqu’il y a parmi vous de l’envie, et des dissensions, et des divisions, n’êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas à la manière des hommes ? (Ⅶ)

*****

Car, puisqu'il y a parmi vous de l'envie, des dissensions et des partis, n'êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas selon l'homme? (Ⅷ)

*****

3. 4  
Car quand l’un dit: Moi, je suis de Paul; et l’autre: moi, je suis d’Apollos, n’êtes-vous pas des hommes?

Quand l'un dit : Moi je suis à Paul ! et un autre : Moi, je suis à Apollos ! n'êtes-vous pas des hommes? (⁎)

*****

Quand l'un dit: Moi, je suis de Paul! et un autre: Moi, d'Apollos! n'êtes-vous pas des hommes? (Ⅰ)

*****

ὅταν γὰρ λέγῃ τις· Ἐγὼ μέν εἰμι Παύλου, ἕτερος δέ· Ἐγὼ Ἀπολλῶ, ⸂οὐκ ἄνθρωποί⸃ ἐστε; (Ⅲ)

*****

Cum enim quis dicat : Ego quidem sum Pauli ; alius autem : Ego Apollo : nonne homines estis ?\ Quid igitur est Apollo ? quid vero Paulus ? (Ⅳ)

*****

Car quand l’un dit : pour moi, je suis de Paul ; et l’autre : pour moi, je suis d’Apollos ; n’êtes-vous pas charnels ? (Ⅶ)

*****

Car lorsque l'un dit: Pour moi, je suis de Paul; et l'autre: Moi, je suis d'Apollos, n'êtes-vous pas charnels? (Ⅷ)

*****

3. 5  
Qui donc est Apollos, et qui Paul? Des serviteurs par lesquels vous avez cru, et comme le Seigneur a donné à chacun d’eux.

Qu'est-ce donc qu'Apollos? et qu'est-ce que Paul? Des ministres par le moyen desquels vous avez cru, selon ce que le Seigneur a donné à chacun. (⁎)

*****

Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun. (Ⅰ)

*****

⸀Τί οὖν ἐστιν ⸂Ἀπολλῶς; τί δέ ἐστιν Παῦλος⸃; ⸀διάκονοι δι’ ὧν ἐπιστεύσατε, καὶ ἑκάστῳ ὡς ὁ κύριος ἔδωκεν. (Ⅲ)

*****

ministri ejus, cui credidistis, et unicuique sicut Dominus dedit. (Ⅳ)

*****

Qui est donc Paul, et qui est Apollos, sinon des Ministres, par lesquels vous avez cru, selon que le Seigneur a donné à chacun ? (Ⅶ)

*****

Qui est donc Paul, et qu'est Apollos, sinon des ministres par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun? (Ⅷ)

*****

3. 6  
Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé; mais Dieu a donné l’accroissement.

Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé; mais Dieu a fait croître. (⁎)

*****

J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, (Ⅰ)

*****

ἐγὼ ἐφύτευσα, Ἀπολλῶς ἐπότισεν, ἀλλὰ ὁ θεὸς ηὔξανεν· (Ⅲ)

*****

Ego plantavi, Apollo rigavit : sed Deus incrementum dedit. (Ⅳ)

*****

J’ai planté ; Apollos a arrosé ; mais c’est Dieu qui a donné l’accroissement. (Ⅶ)

*****

J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a donné l'accroissement. (Ⅷ)

*****

3. 7  
De sorte que ni celui qui plante n’est rien, ni celui qui arrose, mais Dieu qui donne l’accroissement.

Ainsi ni celui qui plante n'est quelque chose, ni celui qui arrose; mais Dieu, qui fait croître. (⁎)

*****

en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. (Ⅰ)

*****

ὥστε οὔτε ὁ φυτεύων ἐστίν τι οὔτε ὁ ποτίζων, ἀλλ’ ὁ αὐξάνων θεός. (Ⅲ)

*****

Itaque neque qui plantat est aliquid, neque qui rigat : sed qui incrementum dat, Deus. (Ⅳ)

*****

Or ni celui qui plante, ni celui qui arrose, ne sont rien ; mais Dieu, qui donne l’accroissement. (Ⅶ)

*****

C'est pourquoi ni celui qui plante, ni celui qui arrose, n'est quelque chose, mais Dieu qui donne l'accroissement. (Ⅷ)

*****

3. 8  
Or celui qui plante et celui qui arrose sont un; mais chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.

Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux; et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. (⁎)

*****

Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. (Ⅰ)

*****

ὁ φυτεύων δὲ καὶ ὁ ποτίζων ἕν εἰσιν, ἕκαστος δὲ τὸν ἴδιον μισθὸν λήμψεται κατὰ τὸν ἴδιον κόπον, (Ⅲ)

*****

Qui autem plantat, et qui rigat, unum sunt. Unusquisque autem propriam mercedem accipiet, secundum suum laborem. (Ⅳ)

*****

Et tant celui qui plante, que celui qui arrose, ne sont qu’une même chose ; mais chacun recevra sa récompense selon son travail. (Ⅶ)

*****

Or, celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa récompense propre selon son propre travail. (Ⅷ)

*****

3. 9  
Car nous sommes collaborateurs de Dieu; vous êtes le labourage de Dieu, l’édifice de Dieu.

Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu. (⁎)

*****

Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu. (Ⅰ)

*****

θεοῦ γάρ ἐσμεν συνεργοί· θεοῦ γεώργιον, θεοῦ οἰκοδομή ἐστε. (Ⅲ)

*****

Dei enim sumus adjutores : Dei agricultura estis, Dei ædificatio estis. (Ⅳ)

*****

Car nous sommes ouvriers avec Dieu ; [et] vous êtes le labourage de Dieu, [et] l’édifice de Dieu. (Ⅶ)

*****

Car nous sommes ouvriers avec Dieu; vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu. (Ⅷ)

*****

3. 10  
Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, comme un sage architecte, j’ai posé le fondement, et un autre édifie dessus; mais que chacun considère comment il édifie dessus.

Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai, comme un sage architecte, posé le fondement, et un autre bâtit dessus. Seulement que chacun prenne garde comment il bâtit dessus. (⁎)

*****

Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. (Ⅰ)

*****

Κατὰ τὴν χάριν τοῦ θεοῦ τὴν δοθεῖσάν μοι ὡς σοφὸς ἀρχιτέκτων θεμέλιον ⸀ἔθηκα, ἄλλος δὲ ἐποικοδομεῖ. ἕκαστος δὲ βλεπέτω πῶς ἐποικοδομεῖ· (Ⅲ)

*****

Secundum gratiam Dei, quæ data est mihi, ut sapiens architectus fundamentum posui : alius autem superædificat. Unusquisque autem videat quomodo superædificet. (Ⅳ)

*****

Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre édifie dessus ; mais que chacun examine comment il édifie dessus. (Ⅶ)

*****

Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement, comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus; mais que chacun prenne garde comment il bâtit dessus. (Ⅷ)

*****

3. 11  
Car personne ne peut poser d’autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus Christ.

Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui est déjà posé, savoir Jésus-Christ. (⁎)

*****

Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. (Ⅰ)

*****

θεμέλιον γὰρ ἄλλον οὐδεὶς δύναται θεῖναι παρὰ τὸν κείμενον, ὅς ἐστιν Ἰησοῦς Χριστός· (Ⅲ)

*****

Fundamentum enim aliud nemo potest ponere præter id quod positum est, quod est Christus Jesus. (Ⅳ)

*****

Car personne ne peut poser d’autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus-Christ. (Ⅶ)

*****

Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui a été posé, lequel est Jésus-Christ. (Ⅷ)

*****

3. 12  
Or si quelqu’un édifie sur ce fondement de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume,

Si l'on bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, (⁎)

*****

Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée; (Ⅰ)

*****

εἰ δέ τις ἐποικοδομεῖ ἐπὶ τὸν ⸀θεμέλιον ⸂χρυσόν, ἄργυρον⸃, λίθους τιμίους, ξύλα, χόρτον, καλάμην, (Ⅲ)

*****

Si quis autem superædificat super fundamentum hoc, aurum, argentum, lapides pretiosos, ligna, fœnum, stipulam, (Ⅳ)

*****

Que si quelqu’un édifie sur ce fondement, de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume ; (Ⅶ)

*****

Que si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, ou du bois, du foin, du chaume, l'œuvre de chacun sera manifestée; (Ⅷ)

*****

3. 13  
l’ouvrage de chacun sera rendu manifeste, car le jour le fera connaître, parce qu’il est révélé en feu; et quel est l’ouvrage de chacun, le feu l’éprouvera.

l'ouvrage de chacun sera manifesté; car le jour du Seigneur le fera connaître, parce qu'il va se révéler dans le feu, et le feu même éprouvera ce qu'est l'ouvrage de chacun. (⁎)

*****

car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun. (Ⅰ)

*****

ἑκάστου τὸ ἔργον φανερὸν γενήσεται, ἡ γὰρ ἡμέρα δηλώσει· ὅτι ἐν πυρὶ ἀποκαλύπτεται, καὶ ἑκάστου τὸ ἔργον ὁποῖόν ἐστιν τὸ πῦρ ⸀αὐτὸ δοκιμάσει. (Ⅲ)

*****

uniuscujusque opus manifestum erit : dies enim Domini declarabit, quia in igne revelabitur : et uniuscujusque opus quale sit, ignis probabit. (Ⅳ)

*****

L’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle sera manifestée par le feu ; et le feu éprouvera quelle sera l’œuvre de chacun. (Ⅶ)

*****

Car le jour la fera connaître, parce qu'elle sera révélée par le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun. (Ⅷ)

*****

3. 14  
Si l’ouvrage de quelqu’un qu’il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense;

Si l'ouvrage que l'on aura bâti dessus subsiste, on recevra une récompense; (⁎)

*****

Si l'oeuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. (Ⅰ)

*****

εἴ τινος τὸ ἔργον μενεῖ ὃ ἐποικοδόμησεν, μισθὸν λήμψεται· (Ⅲ)

*****

Si cujus opus manserit quod superædificavit, mercedem accipiet. (Ⅳ)

*****

Si l’œuvre de quelqu’un qui aura édifié dessus, demeure, il en recevra la récompense. (Ⅶ)

*****

Si l'œuvre que quelqu'un a bâtie subsiste, il en recevra la récompense. (Ⅷ)

*****

3. 15  
si l’ouvrage de quelqu’un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu.

si l'ouvrage de quelqu'un est consumé, il perdra sa récompense; lui pourtant sera sauvé, mais comme au travers du feu. (⁎)

*****

Si l'oeuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. (Ⅰ)

*****

εἴ τινος τὸ ἔργον κατακαήσεται, ζημιωθήσεται, αὐτὸς δὲ σωθήσεται, οὕτως δὲ ὡς διὰ πυρός. (Ⅲ)

*****

Si cujus opus arserit, detrimentum patietur : ipse autem salvus erit, sic tamen quasi per ignem. (Ⅳ)

*****

Si l’œuvre de quelqu’un brûle, il en fera la perte ; mais pour lui, il sera sauvé, toutefois comme par le feu. (Ⅶ)

*****

Si l'œuvre de quelqu'un brûle, il en fera la perte; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. (Ⅷ)

*****

3. 16  
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous?

Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? (⁎)

*****

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? (Ⅰ)

*****

Οὐκ οἴδατε ὅτι ναὸς θεοῦ ἐστε καὶ τὸ πνεῦμα τοῦ θεοῦ ⸂οἰκεῖ ἐν ὑμῖν⸃; (Ⅲ)

*****

Nescitis quia templum Dei estis, et Spiritus Dei habitat in vobis ? (Ⅳ)

*****

Ne savez-vous pas que vous êtes le Temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? (Ⅶ)

*****

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? (Ⅷ)

*****

3. 17  
Si quelqu’un corrompt le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et tels vous êtes.

Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes vous-mêmes. (⁎)

*****

Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes. (Ⅰ)

*****

εἴ τις τὸν ναὸν τοῦ θεοῦ φθείρει, φθερεῖ τοῦτον ὁ θεός· ὁ γὰρ ναὸς τοῦ θεοῦ ἅγιός ἐστιν, οἵτινές ἐστε ὑμεῖς. (Ⅲ)

*****

Si quis autem templum Dei violaverit, disperdet illum Deus. Templum enim Dei sanctum est, quod estis vos.\ (Ⅳ)

*****

Si quelqu’un détruit le Temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le Temple de Dieu est saint, et vous êtes ce [Temple]. (Ⅶ)

*****

Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et vous êtes ce temple. (Ⅷ)

*****

3. 18  
Que personne ne s’abuse soi-même: si quelqu’un parmi vous a l’air d’être sage dans ce siècle, qu’il devienne fou, afin de devenir sage;

Que nul ne s'abuse soi-même. Si quelqu'un parmi vous pense être sage dans ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage. (⁎)

*****

Que nul ne s'abuse lui-même: si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage. (Ⅰ)

*****

Μηδεὶς ἑαυτὸν ἐξαπατάτω· εἴ τις δοκεῖ σοφὸς εἶναι ἐν ὑμῖν ἐν τῷ αἰῶνι τούτῳ, μωρὸς γενέσθω, ἵνα γένηται σοφός, (Ⅲ)

*****

Nemo se seducat : si quis videtur inter vos sapiens esse in hoc sæculo, stultus fiat ut sit sapiens. (Ⅳ)

*****

Que personne ne s’abuse lui-même ; si quelqu’un d’entre vous croit être sage en ce monde, qu’il se rende fou, afin de devenir sage. (Ⅶ)

*****

Que personne ne s'abuse soi-même. Si quelqu'un d'entre vous pense être sage en ce monde, qu'il devienne fou, pour devenir sage; (Ⅷ)

*****

3. 19  
car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu; car il est écrit: «Celui qui prend les sages dans leurs ruses»,

En effet, la sagesse de ce monde est folie devant Dieu; car il est écrit : " Je prendrai les sages dans leurs ruses. " (⁎)

*****

Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: Il prend les sages dans leur ruse. (Ⅰ)

*****

ἡ γὰρ σοφία τοῦ κόσμου τούτου μωρία παρὰ τῷ θεῷ ἐστιν· γέγραπται γάρ· Ὁ δρασσόμενος τοὺς σοφοὺς ἐν τῇ πανουργίᾳ αὐτῶν· (Ⅲ)

*****

Sapientia enim hujus mundi, stultitia est apud Deum. Scriptum est enim : Comprehendam sapientes in astutia eorum. (Ⅳ)

*****

Parce que la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu ; car il est écrit : il surprend les sages en leur ruse. (Ⅶ)

*****

Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu; aussi est-il écrit: Il surprend les sages dans leurs ruses. (Ⅷ)

*****

3. 20  
et encore: «Le Seigneur connaît les raisonnements des sages, qu’ils sont vains».

Et encore : " Le Seigneur connaît les pensées des sages, il sait qu'elles sont vaines. " (⁎)

*****

Et encore: Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu'elles sont vaines. (Ⅰ)

*****

καὶ πάλιν· Κύριος γινώσκει τοὺς διαλογισμοὺς τῶν σοφῶν ὅτι εἰσὶν μάταιοι. (Ⅲ)

*****

Et iterum : Dominus novit cogitationes sapientium quoniam vanæ sunt. (Ⅳ)

*****

Et encore : le Seigneur connaît que les discours des sages sont vains. (Ⅶ)

*****

Et encore: Le Seigneur connaît que les pensées des sages sont vaines. (Ⅷ)

*****

3. 21  
Que personne donc ne se glorifie dans les hommes, car toutes choses sont à vous,

Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes; car tout est à vous, (⁎)

*****

Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes; car tout est à vous, (Ⅰ)

*****

ὥστε μηδεὶς καυχάσθω ἐν ἀνθρώποις· πάντα γὰρ ὑμῶν ἐστιν, (Ⅲ)

*****

Nemo itaque glorietur in hominibus. (Ⅳ)

*****

Que personne donc ne se glorifie dans les hommes ; car toutes choses sont à vous ; (Ⅶ)

*****

Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes, car toutes choses sont à vous; (Ⅷ)

*****

3. 22  
soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit monde, soit vie, soit mort, soit choses présentes, soit choses à venir: toutes choses sont à vous,

et Paul, et Apollos, et Céphas, et le monde, et la vie, et la mort, et les choses présentes, et les choses à venir. (⁎)

*****

soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. (Ⅰ)

*****

εἴτε Παῦλος εἴτε Ἀπολλῶς εἴτε Κηφᾶς εἴτε κόσμος εἴτε ζωὴ εἴτε θάνατος εἴτε ἐνεστῶτα εἴτε μέλλοντα, πάντα ⸀ὑμῶν, (Ⅲ)

*****

Omnia enim vestra sunt, sive Paulus, sive Apollo, sive Cephas, sive mundus, sive vita, sive mors, sive præsentia, sive futura : omnia enim vestra sunt : (Ⅳ)

*****

Soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir, toutes choses sont à vous, (Ⅶ)

*****

Soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir; toutes choses sont à vous, (Ⅷ)

*****

3. 23  
et vous à Christ, et Christ à Dieu.

Tout est à vous, mais vous vous êtes au Christ, et Christ est à Dieu. (⁎)

*****

Tout est à vous; et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu. (Ⅰ)

*****

ὑμεῖς δὲ Χριστοῦ, Χριστὸς δὲ θεοῦ. (Ⅲ)

*****

vos autem Christi : Christus autem Dei. (Ⅳ)

*****

Et vous à Christ, et Christ à Dieu. (Ⅶ)

*****

et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu. (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 3

| | 3| | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥