Patrimoine  Mondial  des religions, traditions et courants de pensée



La mystique soufie

Onelittleangel > Islam > Soufisme
158  citations  | Page 1 / 4





C elui dont la langue se tait, même si son coeur ne se tait pas, allège son fardeau; celui dont la langue et le coeur se taisent tous les deux, purifie son "centre secret" (sirr) et son Seigneur s'y révèle; celui dont le coeur se tait, mais dont la bouche parle, prononce les paroles de la Sagesse; mais celui dont ni la langue ni le coeur ne se taisent est objet de Satan et soumis à sa domination.
Le silence de la langue est un des traits ordinaires de tous les hommes spirituels (al'âmma) et de tous les maîtres de la voie (arbâbu-s-sulûk). Le silence du coeur est parmi les caractères distinctifs des "rapprochés" (almuqarrabûn) qui sont des gens de contemplation. Le hâl (l'état) que le silence assure aux "progressants" (assâlikûn) est la préservation des malheurs, et celui qu'il favorise chez les "rapprochés" est l'entretien dans la familiarité seigneuriale.





Islam / Soufisme 3964 | 
La Parure des Abdal (Hilayatu al abdal) 







S I LA PRIERE CESSE D'ETRE SACCRALISATION DE NOS ACTES QUOTIENS MALHEUR EN CEUX QUI PAR IGNORANCE EN DEVIENNENT LES VICTMES CAR LA PRIERE EST A L'AME CE QUE L'ENGRAIS EST A LA SURFACE DU SOL OU IL L'AMELIORE OU IL L'ECRASE : C'EST UNE QUESTION DE DOSAGE, UNE QUESTION SURTOUT D'EDUCATION MYSTIQUE




Islam / Soufisme 3935 | 
conférence DOUIRBEL 1962 







N e séme pas le grain dans la terre des aveugles et ne tourne pas les yeux ceux qui nous contredisent, car ceux sont eux les sourds, muets et aveugles dont parla pour nous, l'exempt de péché, dans le Coran.




Islam / Soufisme 3728 | 
La Sagesse des Prophétes 







I l faut rénover les méthodes de pratiques religieuses plutôt que l’Islam lui même, car nous croyons que nos déformations sont nées plus de l’analphabétisme et de l’incompréhension des adeptes que de la structure même de l’Islam.




Islam / Soufisme 3488 | 







U ne vie sans religion est une vie sans principes et une vie sans principes est un bateau sans gouvernail.




Islam / Soufisme 3487 | 







L ’expérience démontre aisément que nous obéissons plutôt aux superstitions et à la tradition qu’à la doctrine pure dont nous avons héritée du Prophète. L’héritage de Mouhamad, c’est l’ensemble de toutes les vertus qui ont fait les héros du Ciel.

L’Islam n’est qu’un tremplin, et le plus sûr pour guider l’humanité vers le salut.

L’Islam peut être considéré comme une aventure passionnante ; aventure qui a pour point de départ le ventre maternel et qui ne saurait prendre fin qu’avec les flancs inconsolables de la tombe.

L’essentiel c’est de mettre l’accent sur ce que l’Islam appelle « AL HAQAA-IQAL KOUBRA », c’est à dire les grandes réalités. Les réalités de tous les temps et de tous les siècles et qui veulent que l’homme ait pour objectif principal la réalisation de l’unité profonde et organique de la création.

La littérature coranique n’a-t-elle pas permis aux musulmans de se familiariser avec tous les grands systèmes, à la seule condition qu’un souffle divin y soit maintenu.

Il s’agit non seulement d’organiser la vie mais plus précisément d’éterniser la vie par une action rémunératrice et permanente. Il s’agit enfin d’aimer l’action de vie de rendre culte à Dieu. Il s’agit enfin d’ériger la conscience en centre d’attraction où tous les jeux de perfectionnement sont autorisés.

Maîtriser le Verbe de sorte qu’Il reste le fondement du dialogue, dialogue entre Créateur et créature et, dialogue entre les hommes, dialogue entre la société et la nature ; mais que ce dialogue soit authentifié par une action concrète et parfaitement réaliste.

L’homme n’est autre chose qu’un élément de synthèse dont l’humilité reste non seulement le fondement, mais la signification de sa grandeur. C’est effectivement un moyen et une occasion pour ce dieu tombé du Ciel de redevenir ici-bas le favori de la compétition inter-universelle. C’est là le sens que le Créateur accorde à la liberté et c’est une manière qui lui singulière de désigner un vicaire. Un sens et une manière qui ont pour point de référence la dignité de l’homme. Cette dignité qui fait appel chaque jour à toutes les dispositions physico-cérébrales afin que l’équilibre soit maintenu à tous les niveaux chez l’homme et dans tous les domaines où il évolue :
c’est l’âme avec son inclination au sacré
c’est l’intelligence avec sa soif de découverte
c’est l’esprit avec ses ressources inépuisables
c’est la passion plongée dans sa quête d’approfondissement perpétuel et de divertissement
c’est le corps humain avec son légitime besoin d’aliments nutritifs
c’est surtout l’homme élément qui est là pour en assurer équitablement la répartition. Sinon, tout est obscur dans le plus obscur des mondes.





Islam / Soufisme 3486 | 







S i la prière cesse d'être sacralisation de nos actes quotidiens, malheur à ceux qui, par ignorance, en deviennent les victimes. Car la prière est à l'àme ce que l'engrais à la surface du sol; ou elle l'améliore ou elle l'écrase. C'est une question de dosage, une question de discernement, c'est surtout une question d'éducation mystique.




Islam / Soufisme 3485 | 







D ieu, c’est l’ensemble de tout ce qui existe ; ce qui veut dire que la religion peut être considérée comme une perpétuelle tension tendant à maintenir un parfait équilibre pour la bonne grâce de tout ce qui existe.




Islam / Soufisme 3441 | 







T u ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé.




Islam / Soufisme 3399 | 
Odes mystiques p.279 







L es epreuves malgré la soufrance qu'elles engendrent sont une bénédiction divine. Elles servent de balise pour nous ne nous eloignons pas de la voie, de la lumière donc du seigneur




Islam / Soufisme 3325 | 
Dialogue inter religieux 







L es actions ne valent que les intentions qui les ont inspirées.











O n ne peut créer l'intuition intellectuelle là où son absence est dans l'essence de l'individu, mais elle peut être actualisée là où son absence n'est qu'accidentelle, sans quoi il serait insensé d'en parler.




Islam / Soufisme 3125 | 
Les Stations de la Sagesse 







I l est précieux d'être intimement persuadé, et des choses vers lesquelles nous tendons, et de notre capacité de les atteindre, avec l'aide de Dieu.




Islam / Soufisme 3124 | 
Les Stations de la Sagesse 







L a Vérité n'a pas en elle-même besoin de vertu, mais l'homme a besoin de vertu pour s'assimiler à la Vérité.




Islam / Soufisme 3123 | 
Logique et Transcendance 







L a raison d'être profonde de tout acte religieux est le "Souvenir de Dieu", qui en dernière analyse est la raison d'être même de l'homme.




Islam / Soufisme 3121 | 
Le Soufisme voile et Quintessence 







L e Soufi se nomme volontiers "fils du moment" (ibn al-waqt) ; c'est à dire qu'il se situe dans le Présent de Dieu sans s'occuper ni d'hier ni de demain, et ce présent n'est autre qu'un reflet de l'Unité.




Islam / Soufisme 3120 | 
Le Soufisme voile et Quintessence 







S 'il est possible que des intelligents acceptent l'erreur, il doit être possible également que des naïfs acceptent la vérité.




Islam / Soufisme 3119 | 
Formes et Substance dans les religions. 







L a voie exotérique c'est : moi et Toi. La voie ésotérique c'est : je suis Toi et Tu es moi. La Connaissance ésotérique, c'est : ni moi ni Toi, mais Lui.




Islam / Soufisme 3118 | 
De l'unité transcendante des religions 







L 'intelligence n'est belle que quand elle ne détruit pas la foi, et la foi n'est belle que quand elle ne s'oppose pas à l'intelligence.




Islam / Soufisme 3117 | 
Le Soufisme voile et Quintessence 







S i tu hésites entre deux choses, choisis la plus déplaisante à ton âme passionnelle, et suis-là ; en effet ne lui déplaît que ce qui est juste.




Islam / Soufisme 3115 | 
al-Hikam (Paroles de Sagesse) 







L 'homme dispersé songe, le matin, à ce qu'il va faire. L'homme intelligent se demande ce que Dieu va faire de lui.




Islam / Soufisme 3082 | 
Ibn 'Atâ-Illâh d'Alexandrie - al-Hikam (Paroles de Sagesse) 







L a faute de l'Orient déchu, c'est qu'il ne pense plus ; celle de l'Occident déchu, c'est qu'il pense trop et mal. L'Orient dort sur des vérités, l'Occident vit sur des erreurs.




Islam / Soufisme 3045 | 
Perspectives spirituelles et faits humains 







L a voie vers Dieu comporte toujours une inversion : de l'extériorité il faut passer à l'intériorité, de la multiplicité à l'unité, de la dispersion à la concentration, de l'égoïsme au détachement, de la passion à la sérénité.




Islam / Soufisme 3044 | 
Les Perles du pélerin 







L es religions sont comme des lanternes au verre coloré ; or une lanterne illumine un lieu obscur parce qu'elle est lumineuse et non parce qu'elle est rouge ou bleue ou jaune ou verte. D'une part, la couleur transmet la lumière, mais d'autre part elle la falsifie ; s'il est vrai que sans telle lanterne colorée on ne verrait rien, il est tout aussi vrai que la visibilité ne s'identifie à aucune couleur. C'est ce dont tout ésotérisme, par définition, devrait avoir conscience, du moins en principe et dans la mesure où sa connaissance des faits le lui permet.




Islam / Soufisme 2987 | 
Christianisme/Islam, Visions d'Oecuménisme ésotérique, p.108 







A u delà du bien faire et du mal faire existe un espace. C'est là que je te rencontrerais.




Islam / Soufisme 2877 | 
"Poèmes" 







L 'intensité de ta foi augmente en fonction de la profondeur de tes pensées.




Islam / Soufisme 2749 | 
Massalick Al-Jinan 







L e vécu de l'enfant est une initiation aux Vérités Universelles,
Le vécu de l'adulte est une maturation de cette initiation












L e vécu de l'enfant est une initiation aux Vérités Universelles,
Le vécu de l'adulte est une maturation de cette initiation












T ous les problèmes liés à la vie d'adulte trouvent leurs origines dans le vécu de l'enfance.
Chacun d'entre nous est donc son propre support pédagogique dans le chemin conduisant aux vérités universelles.





Islam / Soufisme 2330 | 
"L'HERITAGE RELATIONNEL PARENTAL, UNE MINE D'OR !" 







L a seule science utile est celle que la personne a apprise et enseignée exclusivement pour l'amour de Dieu Très-Haut

Mais non celle apprise pour les disputes et controverses, ni pour la gloire, le prestige ou autres vanités

Non plus celle apprise pour des objectifs purement mondains, tels l'amour de l'autorité et l'accession à de hautes charges

Ni celle apprise, ayant pour but d'attirer les coeurs vers soi dans l'amour de ce bas-monde





Islam / Soufisme 2329 | 
"MASSALIK-AL-JINAN" (Livre I) tiré de l'Oeuvre intitulé "Les Itinéraires du Paradis" - Edité en 1984 par DAR EL KITAB (Sénégal) Traduitde l'arabe par Serigne Same M'Baye, Professeur de Lettres. (Vers 106 au Vers 109) 







C elui qui a le ventre plein croit toujours que personne n'a faim




Islam / Soufisme 2328 | 
La Voie du Salut (1997) ISBN 99903-29-41-9 







L e clair de lune pénètre dans la pièce à la mesure de l'ouverture,
même si sa lumière se répand partout, de l'orient à l'occident.





Islam / Soufisme 2286 | 
Odes mystiques - divan E Shams E Tabrizi - collection Points Sagesses n°939 - éditions du Seuil  







L 'insondable faiblesse de l'homme laisse place aux désires commandés par sa propre nature, l'inévitable solution est donc le combat moral aux passions.




Islam / Soufisme 2167 | 
Younouss ibn ismaël ait youb 







J e suis arrivé dans un désert où l'amour apparaît.




Islam / Soufisme 2133 | 
Odes mystiques - "Divân-E Shams-E Tabrîzî" n° 583 - Ed du Seuil - Collection "Points- Sagesses" 







A bdallah Redha. -Je voudrais, Sidi, que vous me parliez longuement de Jésus, si vous en avez le temps et si vous n'êtes pas trops malade.

Cheikh Adda. -"Laissez la maladie faire son travail et nous faisons le nôtre", disait le vénéré al-Alawi (que Dieu agrèe son âme). Cette question est très délicate et j'ai peur de blesser les coeurs. Comme une belle rose au parfun très doux que la brise caresse, la Vérité nous attire. Mais attention aux épines pour les mains fragiles! Si une goutte de sang perlait de votre doigt, mon coeur pleurerait de sa maladresse. Je veux bien parler de Jésus, mais laissez-moi, pour vous, cueillir cette belle rose, laissez-moi vous éviter la douleur. Avançons doucement, très doucement…





Islam / Soufisme 1956 | 
Le Choeur des prophètes - Enseignement soufis du Cheikh Adda Bentounès. Edition Albin Michel, pg.131-132 







A llah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche dans laquelle se trouve une lampe. La lampe est dans un verre. Le verre est comme un astre resplendissant. Elle tire sa flamme d'un arbre béni, un olivier qui n'est ni d'orient ni d'occident. Peu s'en faut que son huile n'illumine sans même que la touche le feu. Lumière sur lumière ! Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah fait des symboles pour les hommes et Allah connaît toutes choses" (Cor. 24: 35)

Allah […] est la Lumière des cieux et de la terre, c'est-à-dire leur être même, que c'est par Lui qu'ils subsistent et par Lui qu'ils sont manifestés. En effet, c'est par la lumière qu'apparaît ce qui était celé dans la Tenèbre du néant. N'eût été Sa lumière, aucune chose ne serait perçue et il n'y aurait aucune différence entre une ombre et celui qui la projette.





Islam / Soufisme 1924 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 103, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988 







R echerche le royaume de l'Amour
Car ce royaume te fera échapper à l'ange de la mort.





Islam / Soufisme 1843 | 
Odes mystiques 







L a Paix:
Elle est la fleur au parfum enivrant du jardin de la quiétude.
Elle est le mouvement d’amour qui submerge et unit les cœurs de pardon et de mansuétude.
Elle est la monture du héros qui combat l’intolérance.
Elle est la méditation suprême du sage noyé dans l’éternelle présence.
Elle est la plume du savant qui éveille et transmet la connaissance.
Elle est l’encre de l’alphabet céleste, mystère de l’essence.
Elle est la fondation de la demeure de la justice et de la dignité.
Elle est la force salvatrice des hommes contre la monstruosité.
Elle est le remède du cœur face à l’angoisse des âmes agitées.
Elle est l’hymne des chérubins qui portent le trône Divin.
Elle est le nom béni de Dieu invoqué par toute la création.
Elle est enfin, Salam, à laquelle j’invite et consacre toute ma dévotion.





Islam / Soufisme 1802 | 
Pour le livre international de la Paix 







S ans Dieu, la créature ne serait pas existenciée et sans la créature, Dieu ne serait pas manifesté. Sache cependant que Dieu, pour Se manifester par Son essence à Son essence, n'a nul besoin des créatures puisque sous le rapport de l`Essence, il est absolument indépendant à l'égard des mondes et même de Ses propres noms: car, de ce point de vue, à qui se nommerait-il? à qui pourrait-il être décrit? A ce degré, il n'y a que l`Essence une et absolue! En revanche, lorsqu'il se manifeste avec Ses noms et Ses attributs- ce qui implique la manifestation de leurs effets- Il a besoin des créatures. Le Shaykh al-akbar a fait allusion à cela dans ces vers:

"Chacun d'eux est dans le besoin
Aucun d'eux ne se passe de l'autre",





Islam / Soufisme 1562 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 103, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988 







L "'être avec" d'Allah consiste donc dans le fait qu'il est avec nous par Son essence, c'est-à-dire par ce qu'on désigne comme le Soi divin, universellement présent sans qu'on puisse cependant parler à ce sujet de "diffusion", d'inhérence, d'union, de mélange ou de dissolution. Ces mots ne peuvent en effet s'employer que lorsqu'on a affaire à deux réalités distinctes, ce qui correspond à la croyance du vulgaire.




Islam / Soufisme 1561 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 132, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988. 







L orsque [le gnostique] s'oriente vers la qibla pour accomplir la prière rituelle, il voit que celui qui s'oriente est Dieu, et que celui vers qui il s'oriente est Dieu aussi. Lorsqu'il fait l'aumône, il voit que celui qui donne est Dieu, et que celui qui reçoit est Dieu aussi, ainsi qu'il est dit dans le verset: "Ne savent-ils pas que c'est Allah lui-même qui accepte le repentir de Ses serviteurs et qui prend les aumônes ?" (Cor. 9: 104). Et il est rapporté aussi dans le Sahih que l'aumône tombe d'abord dans la Main du Tout-Miséricordieux [avant de tomber dans la main de celui à qui elle est destinée].

Lorsqu'il récite le Coran, il voit que celui qui parle est Dieu, et que celui à qui il est parlé est Dieu aussi. Lorsqu'il écoute le Coran, il voit que la Parole est Dieu, et que l'auditeur est Dieu. Lorsqu'il regarde une chose quelconque, il voit que celui qui regarde est Dieu et que ce qui est regardé est Dieu.





Islam / Soufisme 1560 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 180, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







L a Réalité essentielle est "Seigneur", la forme extérieure est "Serviteur". Le serviteur est un "Seigneur" manifesté sous la forme d'un "Serviteur" et, sous l'apparence de l'adorateur, c'est Lui-même qui S'adore Lui-même. L'entrée dans Son paradis (fi jannatihi) consiste pour le serviteur [conformément au sens de la racine JNN] à s'occulter (ijtinan) dans Son Essence.




Islam / Soufisme 1559 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 180, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







L a Réalité divine, lorsqu'elle "s'assemble" avec les créatures en mode strictement conceptuel, se cache au regard de ceux qui sont spirituellement voilés: ceux-là ne voient que les créatures. Inversement, ce sont les créatures qui disparaissent sous le regard des maîtres de l'Unicité de la contemplation, car ils ne voient que Dieu seul. Ainsi, Dieu et les créatures se cachent l'un et l'autre mais de deux points de vue différents.




Islam / Soufisme 1558 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







L a connaissance de la création précède parfois celle de Dieu - c'est la voie que mentionne la formule: "Qui connaît son âme connaît son Seigneur", c'est-à-dire celle des "itinérants" (al-salikun); parfois, au contraire, la connaissance d'Allah précède la connaissance de la création: c'est la voie de l'élection et de l'attraction divine (jadhb), c'est-à-dire celle des "désirés" (almuradun).




Islam / Soufisme 1557 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







D ieu et la créature sont deux noms qui désignent en fait un seul et même Nommé: à savoir l'Essence divine qui Se manifeste par l'un et par l'autre.




Islam / Soufisme 1556 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







I l est impossible que la Réalité divine ou la création se manifestent l'une sans l'autre: Dieu sans la création est non manifesté et la création sans Dieu est dépourvue d'être.




Islam / Soufisme 1555 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







D ieu et les créatures sont indiscernables sous le rapport de la réalité essentielle et se distinguent sous le rapport du degré ontologique: car le degré ontologique du dieu créateur n'est pas celui du serviteur crée.




Islam / Soufisme 1554 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







S i tu dis que seule la Réalité divine se manifeste et que les créatures sont non manifestées, tu dis vrai. Si tu dis le contraire, tu dis vrai aussi. Et si tu confesses ta perplexité à ce sujet, tu dis vrai encore.




Islam / Soufisme 1553 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







L orsque survient l'extinction (fana')- que l'on nomme aussi l'Union" (ittihad) chez les hommes de la Voie, l'adorateur et l'Adoré, le Seigneur et le serviteur disparaissent ensemble: s'il n'y a pas d'adorateur, il n'y a pas d'Adoré; et s'il n'y a pas de serviteur, il n'y a pas de Seigneur. Car, lorsque deux termes sont corrélatifs, la disparition de l'un entraîne nécessairement celle de l'autre et ils disparaissent donc ensemble.




Islam / Soufisme 1552 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 215, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988). 







C elui qui sait qu'il ne possède ni l'être ni l'agir, celui-là se retrouve dans cet état originel d'agrément et d'amour divin.




Islam / Soufisme 1551 | 
Extraits de Écrits spirituels (Kitab al Mawaqif), Mawqif 180, présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz, Paris, Seuil, 1988. 





Page:  1 |2 | 3 | 4



En savoir + : Histoire et dogmes de la mystique soufie




Partager cette page sur les réseaux sociaux








Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥