Marc
Onelittleangel > > Marc  >
(41 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

4. 1  
Une autre fois, il se mit à enseigner au bord de la mer. Une si grande foule s'assembla auprès de lui qu'il monta dans une barque, où il s'assit sur la mer, tandis que toute la foule était à terre, vers la mer.

Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une grande foule s'étant assemblée auprès de lui, il monta et s'assit dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre sur le rivage. (Ⅰ)

*****

Καὶ πάλιν ἤρξατο διδάσκειν παρὰ τὴν θάλασσαν. καὶ ⸀συνάγεται πρὸς αὐτὸν ὄχλος ⸀πλεῖστος, ὥστε αὐτὸν ⸂εἰς πλοῖον ἐμβάντα⸃ καθῆσθαι ἐν τῇ θαλάσσῃ, καὶ πᾶς ὁ ὄχλος πρὸς τὴν θάλασσαν ἐπὶ τῆς γῆς ⸀ἦσαν. (Ⅲ)

*****

Et iterum cœpit docere ad mare : et congregata est ad eum turba multa, ita ut navim ascendens sederet in mari, et omnis turba circa mare super terram erat : (Ⅳ)

*****

Et il se mit encore à enseigner près de la mer. Et une grande foule se rassembla auprès de lui; de sorte que, montant dans une nacelle, il s’assit sur la mer; et toute la foule était à terre sur le bord de la mer. (Ⅵ)

*****

Puis il se mit encore à enseigner près de la mer, et de grandes troupes s’assemblèrent vers lui ; de sorte qu’il monta dans une nacelle, et s’étant assis [dans la nacelle] sur la mer, tout le peuple demeura à terre sur le rivage de la mer. (Ⅶ)

*****

Jésus se mit encore à enseigner près de la mer, et une grande multitude s'étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque où il s'assit, et tout le peuple était à terre sur le rivage. (Ⅷ)

*****

4. 2  
Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et il leur disait dans son enseignement :

Il leur enseigna beaucoup de choses en paraboles, et il leur dit dans son enseignement: (Ⅰ)

*****

καὶ ἐδίδασκεν αὐτοὺς ἐν παραβολαῖς πολλά καὶ ἔλεγεν αὐτοῖς ἐν τῇ διδαχῇ αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

et docebat eos in parabolis multa, et dicebat illis in doctrina sua : (Ⅳ)

*****

Et il leur enseignait beaucoup de choses par des paraboles; et il leur disait dans son enseignement: (Ⅵ)

*****

Et il leur enseignait beaucoup de choses par des similitudes, et il leur disait dans ses instructions : (Ⅶ)

*****

Il leur enseignait beaucoup de choses par des similitudes, et il leur disait dans ses instructions: (Ⅷ)

*****

4. 3  
" Ecoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.

Écoutez. Un semeur sortit pour semer. (Ⅰ)

*****

Ἀκούετε. ἰδοὺ ἐξῆλθεν ὁ ⸀σπείρων σπεῖραι. (Ⅲ)

*****

Audite : ecce exiit seminans ad seminandum. (Ⅳ)

*****

Écoutez: Voici, un semeur sortit pour semer. (Ⅵ)

*****

Ecoutez : voici, un semeur sortit pour semer. (Ⅶ)

*****

Écoutez; un semeur sortit pour semer; (Ⅷ)

*****

4. 4  
Or, pendant qu'il semait, du (grain) tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et le mangèrent.

Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐγένετο ἐν τῷ σπείρειν ὃ μὲν ἔπεσεν παρὰ τὴν ὁδόν, καὶ ἦλθεν τὰ πετεινὰ καὶ κατέφαγεν αὐτό. (Ⅲ)

*****

Et dum seminat, aliud cecidit circa viam, et venerunt volucres cæli, et comederunt illud. (Ⅳ)

*****

Et il arriva qu’en semant, quelques grains tombèrent le long du chemin; et les oiseaux vinrent et les dévorèrent. (Ⅵ)

*****

Et il arriva qu’en semant, une partie [de la semence] tomba le long du chemin, et les oiseaux du ciel vinrent, et la mangèrent toute. (Ⅶ)

*****

Et il arriva qu'en semant, une partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute; (Ⅷ)

*****

4. 5  
D'autre tomba sur un endroit pierreux, où il n'avait pas beaucoup de terre, et il leva aussitôt, parce que la terre était peu profonde;

Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre; elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un sol profond; (Ⅰ)

*****

⸂καὶ ἄλλο⸃ ἔπεσεν ἐπὶ τὸ πετρῶδες ⸀ὅπου οὐκ εἶχεν γῆν πολλήν, καὶ ⸀εὐθὺς ἐξανέτειλεν διὰ τὸ μὴ ἔχειν βάθος γῆς· (Ⅲ)

*****

Aliud vero cecidit super petrosa, ubi non habuit terram multam : et statim exortum est, quoniam non habebat altitudinem terræ : (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent sur les endroits rocailleux où ils n’avaient pas beaucoup de terre; et aussitôt ils levèrent, parce qu’ils n’avaient pas une terre profonde; (Ⅵ)

*****

Une autre partie tomba dans des lieux pierreux, où elle n’avait guère de terre, et aussitôt elle leva, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre ; (Ⅶ)

*****

Une autre partie tomba sur un endroit pierreux, où elle avait peu de terre; et aussitôt elle leva, parce qu'elle n'entrait pas profondément dans la terre; (Ⅷ)

*****

4. 6  
mais, quand le soleil fut levé, il fut brûlé, et parce qu'il n'avait pas de racine, il se dessécha.

mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (Ⅰ)

*****

⸂καὶ ὅτε ἀνέτειλεν ὁ ἥλιος⸃ ⸀ἐκαυματίσθη καὶ διὰ τὸ μὴ ἔχειν ῥίζαν ἐξηράνθη. (Ⅲ)

*****

et quando exortus est sol, exæstuavit : et eo quod non habebat radicem, exaruit. (Ⅳ)

*****

et quand le soleil se leva, ils furent brûlés, et, parce qu’ils n’avaient pas de racine, ils furent séchés. (Ⅵ)

*****

Mais quand le soleil fut levé, elle fut brûlée, et parce qu’elle n’avait pas de racine, elle se sécha. (Ⅶ)

*****

Mais quand le soleil fut levé, elle fut brûlée, et parce qu'elle n'avait pas de racine, elle sécha; (Ⅷ)

*****

4. 7  
D'autre tomba parmi les épines, et les épines montèrent et l'étouffèrent, et il ne donna point de fruit.

Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l'étouffèrent, et elle ne donna point de fruit. (Ⅰ)

*****

καὶ ἄλλο ἔπεσεν εἰς τὰς ἀκάνθας, καὶ ἀνέβησαν αἱ ἄκανθαι καὶ συνέπνιξαν αὐτό, καὶ καρπὸν οὐκ ἔδωκεν. (Ⅲ)

*****

Et aliud cecidit in spinas : et ascenderunt spinæ, et suffocaverunt illud, et fructum non dedit. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent dans les épines; et les épines montèrent et les étouffèrent, et ils ne donnèrent pas de fruit. (Ⅵ)

*****

Une autre partie tomba parmi des épines ; et les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne rendit point de fruit. (Ⅶ)

*****

Une autre partie tomba parmi les épines; et les épines crûrent et l'étouffèrent, et elle ne rapporta point de fruit; (Ⅷ)

*****

4. 8  
Et d'autres tombèrent dans la bonne terre, montèrent et crûrent, donnèrent du fruit et rapportèrent l'un trente, un autre soixante, un autre cent. "

Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ἄλλα ἔπεσεν εἰς τὴν γῆν τὴν καλήν, καὶ ἐδίδου καρπὸν ἀναβαίνοντα καὶ ⸀αὐξανόμενα, καὶ ἔφερεν ⸂ἓν τριάκοντα καὶ ἓν ἑξήκοντα καὶ ἓν⸃ ἑκατόν. (Ⅲ)

*****

Et aliud cecidit in terram bonam : et dabat fructum ascendentem et crescentem, et afferebat unum triginta, unum sexaginta, et unum centum. (Ⅳ)

*****

Et d’autres tombèrent dans la bonne terre, et donnèrent du fruit, montant et croissant, et rapportèrent, l’un trente, et l’un soixante, et l’un cent. (Ⅵ)

*****

Et une autre partie tomba dans une bonne terre, et rendit du fruit, montant et croissant ; tellement qu’un grain en rapporta trente, un autre soixante, et un autre cent. (Ⅶ)

*****

Et une autre partie tomba dans une bonne terre et rendit du fruit, qui monta et crût, en sorte qu'un grain en rapporta trente, un autre soixante, et un autre cent. (Ⅷ)

*****

4. 9  
et il disait : " Qui a des oreilles pour entendre entende ! "

Puis il dit: Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλεγεν· ⸂Ὃς ἔχει⸃ ὦτα ἀκούειν ἀκουέτω. (Ⅲ)

*****

Et dicebat : Qui habet aures audiendi, audiat. (Ⅳ)

*****

Et il dit: Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (Ⅵ)

*****

Et il leur dit : qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende ! (Ⅶ)

*****

Et il leur dit: Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (Ⅷ)

*****

4. 10  
Lorsqu'il se trouva seul, ceux de son entourage, avec les Douze, l'interrogèrent sur les paraboles.

Lorsqu'il fut en particulier, ceux qui l'entouraient avec les douze l'interrogèrent sur les paraboles. (Ⅰ)

*****

⸂Καὶ ὅτε⸃ ἐγένετο κατὰ μόνας, ⸀ἠρώτων αὐτὸν οἱ περὶ αὐτὸν σὺν τοῖς δώδεκα ⸂τὰς παραβολάς⸃. (Ⅲ)

*****

Et cum esset singularis, interrogaverunt eum hi qui cum eo erant duodecim, parabolam. (Ⅳ)

*****

Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui, avec les douze, l’interrogèrent touchant la parabole. (Ⅵ)

*****

Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui avec les douze, l’interrogèrent touchant cette parabole. (Ⅶ)

*****

Or, quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui, avec les Douze, l'interrogèrent sur la parabole. (Ⅷ)

*****

4. 11  
Il leur dit : " A vous a été donné le mystère du royaume de Dieu; mais pour eux, qui sont dehors, tout vient en paraboles,

Il leur dit: C'est à vous qu'a été donné le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλεγεν αὐτοῖς· Ὑμῖν ⸂τὸ μυστήριον δέδοται⸃ τῆς βασιλείας τοῦ θεοῦ· ἐκείνοις δὲ τοῖς ἔξω ἐν παραβολαῖς τὰ πάντα γίνεται, (Ⅲ)

*****

Et dicebat eis : Vobis datum est nosse mysterium regni Dei : illis autem, qui foris sunt, in parabolis omnia fiunt : (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: A vous il est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux qui sont dehors, toutes choses se traitent par des paraboles, (Ⅵ)

*****

Et il leur dit : il vous est donné de connaître le secret du Royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, toutes choses se traitent par des paraboles. (Ⅶ)

*****

Et il leur dit: Il vous est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu; mais pour ceux du dehors, tout est annoncé en paraboles; (Ⅷ)

*****

4. 12  
pour que regardant bien ils ne voient point, qu'écoutant bien ils ne comprennent point, de peur qu'ils ne se convertissent et qu'il ne leur soit pardonné. "

afin qu'en voyant ils voient et n'aperçoivent point, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu'ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. (Ⅰ)

*****

ἵνα βλέποντες βλέπωσι καὶ μὴ ἴδωσιν, καὶ ἀκούοντες ἀκούωσι καὶ μὴ συνιῶσιν, μήποτε ἐπιστρέψωσιν καὶ ἀφεθῇ ⸀αὐτοῖς. (Ⅲ)

*****

ut videntes videant, et non videant : et audientes audiant, et non intelligant : nequando convertantur, et dimittantur eis peccata.\ (Ⅳ)

*****

afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent pas, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent pas: de peur qu’ils ne se convertissent et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (Ⅵ)

*****

Afin qu’en voyant ils voient, et n’aperçoivent point ; et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point : de peur qu’ils ne se convertissent, et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (Ⅶ)

*****

De sorte qu'en voyant, ils voient et n'aperçoivent point; et qu'en entendant, ils entendent et ne comprennent point; de peur qu'ils ne se convertissent et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (Ⅷ)

*****

4. 13  
Il ajouta : " Vous ne comprenez pas cette parabole? Alors comment comprendrez-vous toutes les paraboles?

Il leur dit encore: Vous ne comprenez pas cette parabole? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles? (Ⅰ)

*****

Καὶ λέγει αὐτοῖς· Οὐκ οἴδατε τὴν παραβολὴν ταύτην, καὶ πῶς πάσας τὰς παραβολὰς γνώσεσθε; (Ⅲ)

*****

Et ait illis : Nescitis parabolam hanc ? Et quomodo omnes parabolas cognoscetis ? (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Ne connaissez-vous pas cette parabole? et comment connaîtrez-vous toutes les paraboles? (Ⅵ)

*****

Puis il leur dit : ne comprenez-vous pas cette parabole ? et comment [donc] connaîtrez-vous toutes les paraboles ? (Ⅶ)

*****

Et il leur dit: N'entendez-vous pas cette similitude? Et comment entendrez-vous les autres? (Ⅷ)

*****

4. 14  
Le semeur sème la parole.

Le semeur sème la parole. (Ⅰ)

*****

ὁ σπείρων τὸν λόγον σπείρει. (Ⅲ)

*****

Qui seminat, verbum seminat. (Ⅳ)

*****

Le semeur sème la parole. (Ⅵ)

*****

Le semeur c’est celui qui sème la parole. (Ⅶ)

*****

Le semeur sème la Parole. (Ⅷ)

*****

4. 15  
Les uns sont ceux qui sont le long du chemin, où la parole est semée : ils ne l'ont pas plus tôt entendue que Satan vient et enlève la parole semée en eux.

Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée; quand ils l'ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux. (Ⅰ)

*****

οὗτοι δέ εἰσιν οἱ παρὰ τὴν ὁδὸν ὅπου σπείρεται ὁ λόγος, καὶ ὅταν ἀκούσωσιν ⸀εὐθὺς ἔρχεται ὁ Σατανᾶς καὶ αἴρει τὸν λόγον τὸν ἐσπαρμένον ⸂εἰς αὐτούς⸃. (Ⅲ)

*****

Hi autem sunt, qui circa viam, ubi seminatur verbum, et cum audierint, confestim venit Satanas, et aufert verbum, quod seminatum est in cordibus eorum. (Ⅳ)

*****

Et ce sont ici ceux qui sont le long du chemin, là où la parole est semée; et quand ils ont entendu, Satan vient aussitôt et ravit la parole semée en eux. (Ⅵ)

*****

Et voici, ceux qui reçoivent la semence le long du chemin, ce sont ceux en qui la parole est semée, mais après qu’ils l’ont ouïe, Satan vient incessamment, et ravit la parole semée en leurs cœurs. (Ⅶ)

*****

Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux en qui la Parole est semée, mais aussitôt qu'ils l'ont entendue, Satan vient et enlève la Parole qui avait été semée dans leurs cœurs; (Ⅷ)

*****

4. 16  
D'autres sont, pareillement, ceux qui sont semés sur les endroits pierreux : en entendant la parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie;

Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d'abord avec joie; (Ⅰ)

*****

καὶ οὗτοί εἰσιν ⸀ὁμοίως οἱ ἐπὶ τὰ πετρώδη σπειρόμενοι, οἳ ὅταν ἀκούσωσιν τὸν λόγον ⸀εὐθὺς μετὰ χαρᾶς λαμβάνουσιν αὐτόν, (Ⅲ)

*****

Et hi sunt similiter, qui super petrosa seminantur : qui cum audierint verbum, statim cum gaudio accipiunt illud : (Ⅳ)

*****

Et pareillement, ceux qui sont semés sur les endroits rocailleux, ce sont ceux qui, quand ils ont entendu la parole, la reçoivent aussitôt avec joie; (Ⅵ)

*****

De même, ceux qui reçoivent la semence dans des lieux pierreux, ce sont ceux qui ayant ouï la parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; (Ⅶ)

*****

De même, ceux qui reçoivent la semence dans des endroits pierreux, sont ceux qui, ayant entendu la Parole, la reçoivent d'abord avec joie; (Ⅷ)

*****

4. 17  
mais il n'y a pas en eux de racines et ils sont éphémères : dès que survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, ils trébuchent aussitôt.

mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. (Ⅰ)

*****

καὶ οὐκ ἔχουσιν ῥίζαν ἐν ἑαυτοῖς ἀλλὰ πρόσκαιροί εἰσιν, εἶτα γενομένης θλίψεως ἢ διωγμοῦ διὰ τὸν λόγον ⸀εὐθὺς σκανδαλίζονται. (Ⅲ)

*****

et non habent radicem in se, sed temporales sunt : deinde orta tribulatione et persecutione propter verbum, confestim scandalizantur. (Ⅳ)

*****

et ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, mais ne sont que pour un temps; puis, quand la tribulation ou la persécution survient à cause de la parole, ils sont aussitôt scandalisés. (Ⅵ)

*****

Mais ils n’ont point de racine en eux-mêmes, et ne sont que pour un temps ; de sorte que l’affliction et la persécution s’élevant à cause de la parole, ils sont incessamment scandalisés. (Ⅶ)

*****

Mais ils n'ont point de racine en eux-mêmes, et ils ne durent qu'un moment, de sorte que l'affliction ou la persécution survenant pour la Parole, ils sont aussitôt scandalisés. (Ⅷ)

*****

4. 18  
D'autres sont ceux qui sont semés dans les épines : ce sont ceux qui ont entendu la parole;

D'autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole, (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ἄλλοι εἰσὶν οἱ εἰς τὰς ἀκάνθας σπειρόμενοι· ⸂οὗτοί εἰσιν⸃ οἱ τὸν λόγον ⸀ἀκούσαντες, (Ⅲ)

*****

Et alii sunt qui in spinas seminantur : hi sunt qui verbum audiunt, (Ⅳ)

*****

Et d’autres sont ceux qui sont semés dans les épines: ce sont ceux qui ont entendu la parole; (Ⅵ)

*****

Et ceux qui reçoivent la semence entre les épines sont ceux qui entendent la parole ; (Ⅶ)

*****

Et ceux qui reçoivent la semence parmi les épines, ce sont ceux qui écoutent la Parole; (Ⅷ)

*****

4. 19  
mais les sollicitudes du siècle, et la séduction des richesses, et les convoitises d'autre sorte s'introduisent et étouffent la parole, et elle devient stérile.

mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l'invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. (Ⅰ)

*****

καὶ αἱ μέριμναι τοῦ ⸀αἰῶνος καὶ ἡ ἀπάτη τοῦ πλούτου καὶ αἱ περὶ τὰ λοιπὰ ἐπιθυμίαι εἰσπορευόμεναι συμπνίγουσιν τὸν λόγον, καὶ ἄκαρπος γίνεται. (Ⅲ)

*****

et ærumnæ sæculi, et deceptio divitiarum, et circa reliqua concupiscentiæ introëuntes suffocant verbum, et sine fructu efficitur. (Ⅳ)

*****

et les soucis du siècle, et la tromperie des richesses, et les convoitises à l’égard des autres choses, entrant, étouffent la parole, et elle est sans fruit. (Ⅵ)

*****

Mais les soucis de ce monde, et la tromperie des richesses, et les convoitises des autres choses étant entrées [dans leurs esprits], étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (Ⅶ)

*****

Mais les soucis de ce monde, la séduction des richesses et les passions pour les autres choses survenant, étouffent la Parole, et elle devient infructueuse; (Ⅷ)

*****

4. 20  
Et d'autres sont ceux qui ont été semés dans la bonne terre : ils entendent la parole et la reçoivent, et ils portent du fruit, trente, soixante, cent (pour un). "

D'autres reçoivent la semence dans la bonne terre; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. (Ⅰ)

*****

καὶ ⸀ἐκεῖνοί εἰσιν οἱ ἐπὶ τὴν γῆν τὴν καλὴν σπαρέντες, οἵτινες ἀκούουσιν τὸν λόγον καὶ παραδέχονται καὶ καρποφοροῦσιν ⸂ἓν τριάκοντα καὶ ἓν ἑξήκοντα καὶ ἓν⸃ ἑκατόν. (Ⅲ)

*****

Et hi sunt qui super terram bonam seminati sunt, qui audiunt verbum, et suscipiunt, et fructificant, unum triginta, unum sexaginta, et unum centum.\ (Ⅳ)

*****

Et ceux qui sont semés sur la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole, et la reçoivent, et portent du fruit: l’un trente, et l’un soixante, et l’un cent. (Ⅵ)

*****

Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, sont ceux qui entendent la parole, et qui la reçoivent, et portent du fruit : l’un trente, et l’autre soixante, et l’autre cent. (Ⅶ)

*****

Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent et qui portent du fruit, un grain trente, un autre soixante, et un autre cent. (Ⅷ)

*****

4. 21  
Et il leur disait : " Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau ou sous le lit? N'est-ce pas pour la mettre sur le chandelier?

Il leur dit encore: Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit? N'est-ce pas pour la mettre sur le chandelier? (Ⅰ)

*****

Καὶ ἔλεγεν ⸀αὐτοῖς· Μήτι ⸂ἔρχεται ὁ λύχνος⸃ ἵνα ὑπὸ τὸν μόδιον τεθῇ ἢ ὑπὸ τὴν κλίνην, οὐχ ἵνα ἐπὶ τὴν λυχνίαν ⸀τεθῇ; (Ⅲ)

*****

Et dicebat illis : Numquid venit lucerna ut sub modio ponatur, aut sub lecto ? nonne ut super candelabrum ponatur ? (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: La lampe vient-elle pour être mise sous le boisseau ou sous le lit? N’est-ce pas pour être mise sur le pied de lampe? (Ⅵ)

*****

Il leur disait aussi : apporte-t-on la lampe pour la mettre sous un boisseau, ou sous un lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur un chandelier ? (Ⅶ)

*****

Il leur disait encore: Apporte-t-on une lumière pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit? N'est-ce pas pour la mettre sur le chandelier? (Ⅷ)

*****

4. 22  
Car il n'y a rien de caché qui ne doive être manifesté, et rien n'est demeuré secret qui ne doive venir au jour.

Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. (Ⅰ)

*****

οὐ γάρ ἐστιν ⸀κρυπτὸν ἐὰν μὴ ⸀ἵνα φανερωθῇ, οὐδὲ ἐγένετο ἀπόκρυφον ἀλλ’ ἵνα ⸂ἔλθῃ εἰς φανερόν⸃. (Ⅲ)

*****

Non est enim aliquid absconditum, quod non manifestetur : nec factum est occultum, sed ut in palam veniat. (Ⅳ)

*****

Car il n’y a rien de secret qui ne soit manifesté, et rien de caché n’arrive, si ce n’est afin de venir en évidence. (Ⅵ)

*****

Car il n’y a rien de secret qui ne soit manifesté ; et il n’y a rien de caché qui ne vienne en évidence. (Ⅶ)

*****

Car il n'y a rien de secret qui ne doive être manifesté, et il n'y a rien de caché qui ne doive venir en évidence. (Ⅷ)

*****

4. 23  
Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! "

Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. (Ⅰ)

*****

εἴ τις ἔχει ὦτα ἀκούειν ἀκουέτω. (Ⅲ)

*****

Si quis habet aures audiendi, audiat. (Ⅳ)

*****

Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (Ⅵ)

*****

Si quelqu’un a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (Ⅶ)

*****

Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. (Ⅷ)

*****

4. 24  
Et il leur disait : " Prenez garde à ce que vous entendez. Avec la mesure avec laquelle vous aurez mesuré, on vous mesurera, et on y ajoutera encore pour vous qui entendez.

Il leur dit encore: Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous. (Ⅰ)

*****

καὶ ἔλεγεν αὐτοῖς· Βλέπετε τί ἀκούετε. ἐν ᾧ μέτρῳ μετρεῖτε μετρηθήσεται ὑμῖν καὶ προστεθήσεται ⸀ὑμῖν. (Ⅲ)

*****

Et dicebat illis : Videte quid audiatis. In qua mensura mensi fueritis, remetietur vobis, et adjicietur vobis. (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Prenez garde à ce que vous entendez: de la mesure dont vous mesurerez il vous sera mesuré; et à vous qui entendez, il sera ajouté; (Ⅵ)

*****

Il leur dit encore : prenez garde à ce que vous entendez ; de la mesure dont vous mesurerez, il vous sera mesuré ; mais à vous qui entendez, il sera ajouté. (Ⅶ)

*****

Il leur dit encore: Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera de la même mesure dont vous aurez mesuré, et on y ajoutera encore davantage pour vous qui écoutez. (Ⅷ)

*****

4. 25  
Car on donnera à celui qui a, et à celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera enlevé. "

Car on donnera à celui qui a; mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. (Ⅰ)

*****

ὃς γὰρ ⸀ἔχει, δοθήσεται αὐτῷ· καὶ ὃς οὐκ ἔχει, καὶ ⸀ὃ ἔχει ἀρθήσεται ἀπ’ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Qui enim habet, dabitur illi : et qui non habet, etiam quod habet auferetur ab eo.\ (Ⅳ)

*****

car à quiconque a, il sera donné; et à celui qui n’a pas, cela même qu’il a sera ôté. (Ⅵ)

*****

Car à celui qui a, il lui sera donné ; et à celui qui n’a rien, cela même qu’il a, lui sera ôté. (Ⅶ)

*****

Car on donnera à celui qui a; mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a. (Ⅷ)

*****

4. 26  
Et il disait : " Il en est du royaume de Dieu comme d'un homme qui jette en terre de la semence.

Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre; (Ⅰ)

*****

Καὶ ἔλεγεν· Οὕτως ἐστὶν ἡ βασιλεία τοῦ θεοῦ ⸀ὡς ἄνθρωπος βάλῃ τὸν σπόρον ἐπὶ τῆς γῆς (Ⅲ)

*****

Et dicebat : Sic est regnum Dei, quemadmodum si homo jaciat sementem in terram, (Ⅳ)

*****

Il dit aussi: Ainsi est le royaume de Dieu: c’est comme si un homme jetait de la semence sur la terre, (Ⅵ)

*****

Il disait aussi : le Royaume de Dieu est comme si un homme après avoir jeté de la semence dans la terre, dormait, et se levait de nuit et de jour ; (Ⅶ)

*****

Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme si un homme jette de la semence en terre; (Ⅷ)

*****

4. 27  
Qu'il dorme et qu'il soit debout, de nuit et de jour, la semence germe et croît, sans qu'il le sache.

qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. (Ⅰ)

*****

καὶ καθεύδῃ καὶ ἐγείρηται νύκτα καὶ ἡμέραν, καὶ ὁ σπόρος ⸀βλαστᾷ καὶ μηκύνηται ὡς οὐκ οἶδεν αὐτός. (Ⅲ)

*****

et dormiat, et exsurgat nocte et die, et semen germinet, et increscat dum nescit ille. (Ⅳ)

*****

et dormait et se levait de nuit et de jour, et que la semence germât et crût sans qu’il sache comment. (Ⅵ)

*****

Et que la semence germât et crût, sans qu’il sache comment. (Ⅶ)

*****

Soit qu'il dorme ou qu'il se lève, la nuit ou le jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. (Ⅷ)

*****

4. 28  
D'elle-même la terre produit du fruit : d'abord une herbe, puis un épi, puis du blé plein l'épi.

La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi; (Ⅰ)

*****

⸀αὐτομάτη ἡ γῆ καρποφορεῖ, πρῶτον χόρτον, ⸂εἶτα στάχυν, εἶτα⸃ ⸂πλήρης σῖτον⸃ ἐν τῷ στάχυϊ. (Ⅲ)

*****

Ultro enim terra fructificat, primum herbam, deinde spicam, deinde plenum frumentum in spica. (Ⅳ)

*****

La terre produit spontanément du fruit, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, et puis le plein froment dans l’épi; (Ⅵ)

*****

Car la terre produit d’elle-même, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, et puis le plein froment dans l’épi ; (Ⅶ)

*****

Car la terre produit d'elle-même, premièrement l'herbe, ensuite l'épi, puis le grain formé dans l'épi. (Ⅷ)

*****

4. 29  
Et quand le fruit le permet, aussitôt il y met la faucille, parce que la moisson est arrivée. "

et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. (Ⅰ)

*****

ὅταν δὲ ⸀παραδοῖ ὁ καρπός, ⸀εὐθὺς ἀποστέλλει τὸ δρέπανον, ὅτι παρέστηκεν ὁ θερισμός. (Ⅲ)

*****

Et cum produxerit fructus, statim mittit falcem, quoniam adest messis. (Ⅳ)

*****

et quand le fruit est produit, on y met aussitôt la faucille, parce que la moisson est arrivée. (Ⅵ)

*****

Et quand le blé est mûr, on y met incessamment la faucille, parce que la moisson est prête. (Ⅶ)

*****

Et quand le fruit est dans sa maturité, on y met aussitôt la faucille, parce que la moisson est prête. (Ⅷ)

*****

4. 30  
Et il disait : " A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu? ou en quelle parabole le mettrons-nous?

Il dit encore: A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous? (Ⅰ)

*****

Καὶ ἔλεγεν· ⸀Πῶς ὁμοιώσωμεν τὴν βασιλείαν τοῦ θεοῦ, ἢ ἐν ⸀τίνι ⸂αὐτὴν παραβολῇ θῶμεν⸃; (Ⅲ)

*****

Et dicebat : Cui assimilabimus regnum Dei ? aut cui parabolæ comparabimus illud ? (Ⅳ)

*****

Il disait aussi: Comment comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous? (Ⅵ)

*****

Il disait encore : à quoi comparerons-nous le Royaume de Dieu, ou par quelle similitude le représenterons-nous ? (Ⅶ)

*****

Il disait encore: A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle similitude le représenterons-nous? (Ⅷ)

*****

4. 31  
Il est semblable à un grain de sénevé qui, lorsqu'on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qu'il y ait sur la terre;

Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu'on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre; (Ⅰ)

*****

ὡς ⸀κόκκῳ σινάπεως, ὃς ὅταν σπαρῇ ἐπὶ τῆς γῆς, ⸂μικρότερον ὂν⸃ πάντων τῶν ⸀σπερμάτων τῶν ἐπὶ τῆς γῆς— (Ⅲ)

*****

Sicut granum sinapis, quod cum seminatum fuerit in terra, minus est omnibus seminibus, quæ sunt in terra : (Ⅳ)

*****

Il est semblable à un grain de moutarde, qui, lorsqu’il est semé sur la terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre; (Ⅵ)

*****

Il en est comme du grain de moutarde, qui, lorsqu’on le sème dans la terre, est bien la plus petite de toutes les semences qui sont jetées dans la terre. (Ⅶ)

*****

Il en est comme du grain de moutarde, lequel, lorsqu'on le sème, est la plus petite de toutes les semences que l'on jette en terre; (Ⅷ)

*****

4. 32  
et lorsqu'on l'a semé, il monte et devient plus grand que toutes les plantes potagères, et il pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent nicher sous son ombre. "

mais, lorsqu'il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. (Ⅰ)

*****

καὶ ὅταν σπαρῇ, ἀναβαίνει καὶ γίνεται ⸂μεῖζον πάντων τῶν λαχάνων⸃ καὶ ποιεῖ κλάδους μεγάλους, ὥστε δύνασθαι ὑπὸ τὴν σκιὰν αὐτοῦ τὰ πετεινὰ τοῦ οὐρανοῦ κατασκηνοῦν. (Ⅲ)

*****

et cum seminatum fuerit, ascendit, et fit majus omnibus oleribus, et facit ramos magnos, ita ut possint sub umbra ejus aves cæli habitare. (Ⅳ)

*****

et après qu’il est semé, il monte et devient plus grand que toutes les herbes, et jette de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre. (Ⅵ)

*****

Mais après qu’il est semé, il lève, et devient plus grand que toutes les autres plantes, et jette de grandes branches, tellement que les oiseaux du ciel peuvent faire leurs nids sous son ombre. (Ⅶ)

*****

Mais après qu'on l'a semé, il monte et devient plus grand que tous les autres légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre. (Ⅷ)

*****

4. 33  
C'est avec de nombreuses paraboles de ce genre qu'il leur donnait l'enseignement selon qu'ils étaient capables de l'entendre;

C'est par beaucoup de paraboles de ce genre qu'il leur annonçait la parole, selon qu'ils étaient capables de l'entendre. (Ⅰ)

*****

Καὶ τοιαύταις παραβολαῖς πολλαῖς ἐλάλει αὐτοῖς τὸν λόγον, καθὼς ἠδύναντο ἀκούειν· (Ⅲ)

*****

Et talibus multis parabolis loquebatur eis verbum, prout poterant audire : (Ⅳ)

*****

Et par plusieurs paraboles de cette sorte, il leur annonçait la parole, selon qu’ils pouvaient l’entendre; (Ⅵ)

*****

Ainsi par plusieurs similitudes de cette sorte il leur annonçait la parole [de Dieu], selon qu’ils pouvaient l’entendre. (Ⅶ)

*****

Il leur annonçait la Parole par plusieurs similitudes de cette sorte, selon qu'ils étaient capables de l'entendre. (Ⅷ)

*****

4. 34  
et il ne leur parlait pas sans paraboles, mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Il ne leur parlait point sans parabole; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (Ⅰ)

*****

χωρὶς δὲ παραβολῆς οὐκ ἐλάλει αὐτοῖς, κατ’ ἰδίαν δὲ τοῖς ⸂ἰδίοις μαθηταῖς⸃ ἐπέλυεν πάντα. (Ⅲ)

*****

sine parabola autem non loquebatur eis : seorsum autem discipulis suis disserebat omnia.\ (Ⅳ)

*****

mais il ne leur parlait pas sans parabole; et en particulier il interprétait tout à ses disciples. (Ⅵ)

*****

Et il ne leur parlait point sans similitude ; mais en particulier il expliquait tout à ses Disciples. (Ⅶ)

*****

Et il ne leur parlait point sans similitudes; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (Ⅷ)

*****

4. 35  
Ce jour-là, le soir venu, il leur dit : " Passons à l'autre rive. "

Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit: Passons à l'autre bord. (Ⅰ)

*****

Καὶ λέγει αὐτοῖς ἐν ἐκείνῃ τῇ ἡμέρᾳ ὀψίας γενομένης· Διέλθωμεν εἰς τὸ πέραν. (Ⅲ)

*****

Et ait illis in illa die, cum sero esset factum : Transeamus contra. (Ⅳ)

*****

Et en ce jour-là, le soir étant venu, il leur dit: Passons à l’autre rive. (Ⅵ)

*****

Or en ce même jour, comme le soir fut venu, il leur dit : passons delà l’eau. (Ⅶ)

*****

Ce jour-là, quand le soir fut venu, il leur dit: Passons de l'autre côté de l'eau. (Ⅷ)

*****

4. 36  
Ayant laissé la foule, ils l'emmenèrent tel qu'il était dans la barque; et d'autres barques l'accompagnaient.

Après avoir renvoyé la foule, ils l'emmenèrent dans la barque où il se trouvait; il y avait aussi d'autres barques avec lui. (Ⅰ)

*****

καὶ ἀφέντες τὸν ὄχλον παραλαμβάνουσιν αὐτὸν ὡς ἦν ἐν τῷ πλοίῳ, καὶ ἄλλα ⸀πλοῖα ἦν μετ’ αὐτοῦ. (Ⅲ)

*****

Et dimittentes turbam, assumunt eum ita ut erat in navi : et aliæ naves erant cum illo. (Ⅳ)

*****

Et ayant renvoyé la foule, ils le prennent dans une nacelle, comme il était; et d’autres nacelles aussi étaient avec lui. (Ⅵ)

*****

Et laissant les troupes, ils l’emmenèrent [avec eux], lui étant déjà dans la nacelle ; et il y avait aussi d’autres petites nacelles avec lui. (Ⅶ)

*****

Et après avoir renvoyé le peuple, ils emmenèrent Jésus dans la barque comme il y était; et il y avait aussi d'autres petites barques qui l'accompagnaient. (Ⅷ)

*****

4. 37  
Or il se fit un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la barque, en sorte que déjà la barque se remplissait.

Il s'éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu'elle se remplissait déjà. (Ⅰ)

*****

καὶ γίνεται λαῖλαψ ⸂μεγάλη ἀνέμου⸃, ⸂καὶ τὰ⸃ κύματα ἐπέβαλλεν εἰς τὸ πλοῖον, ὥστε ⸂ἤδη γεμίζεσθαι τὸ πλοῖον⸃. (Ⅲ)

*****

Et facta est procella magna venti, et fluctus mittebat in navim, ita ut impleretur navis. (Ⅳ)

*****

Et il se lève un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la nacelle, de sorte qu’elle s’emplissait déjà. (Ⅵ)

*****

Et il se leva un si grand tourbillon de vent, que les vagues se jetaient dans la nacelle, de sorte qu’elle s’emplissait déjà. (Ⅶ)

*****

Alors s'éleva un grand coup de vent, et les vagues entraient dans la barque, en sorte qu'elle commençait à s'emplir. (Ⅷ)

*****

4. 38  
Lui était à la poupe, dormant la tête sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : " Maître, n'avez-vous point de souci que nous périssions? "

Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent: Maître, ne t'inquiètes-tu pas de ce que nous périssons? (Ⅰ)

*****

καὶ ⸂αὐτὸς ἦν⸃ ⸀ἐν τῇ πρύμνῃ ἐπὶ τὸ προσκεφάλαιον καθεύδων· καὶ ⸀ἐγείρουσιν αὐτὸν καὶ λέγουσιν αὐτῷ· Διδάσκαλε, οὐ μέλει σοι ὅτι ἀπολλύμεθα; (Ⅲ)

*****

Et erat ipse in puppi super cervical dormiens : et excitant eum, et dicunt illi : Magister, non ad te pertinet, quia perimus ? (Ⅳ)

*****

Et il était, lui, à la poupe, dormant sur un oreiller; et ils le réveillent et lui disent: Maître, ne te mets-tu pas en peine que nous périssions? (Ⅵ)

*****

Or il était à la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne te soucies-tu point que nous périssions ? (Ⅶ)

*****

Mais il était à la poupe, dormant sur un oreiller; et ils le réveillèrent et lui dirent: Maître, ne te soucies-tu point de ce que nous périssons? (Ⅷ)

*****

4. 39  
S'étant réveillé, il commanda avec force au vent et dit à la mer : " Tais-toi ! Silence ! " Et le vent tomba, et il se fit un grand calme.

S'étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer: Silence! tais-toi! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. (Ⅰ)

*****

καὶ διεγερθεὶς ἐπετίμησεν τῷ ἀνέμῳ καὶ εἶπεν τῇ θαλάσσῃ· Σιώπα, πεφίμωσο. καὶ ἐκόπασεν ὁ ἄνεμος, καὶ ἐγένετο γαλήνη μεγάλη. (Ⅲ)

*****

Et exsurgens comminatus est vento, et dixit mari : Tace, obmutesce. Et cessavit ventus : et facta est tranquillitas magna. (Ⅳ)

*****

Et s’étant réveillé, il reprit le vent, et dit à la mer: Fais silence, tais-toi! Et le vent tomba, et il se fit un grand calme. (Ⅵ)

*****

Mais lui étant réveillé, tança le vent, et dit à la mer : tais-toi, sois tranquille ; et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (Ⅶ)

*****

Mais lui, étant réveillé, parla avec autorité aux vents, et il dit à la mer: Tais-toi, sois tranquille. Et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (Ⅷ)

*****

4. 40  
Et il leur dit : " Pourquoi êtes-vous ainsi peureux? Comment n'avez-vous pas de foi? "

Puis il leur dit: Pourquoi avez-vous ainsi peur? Comment n'avez-vous point de foi? (Ⅰ)

*****

καὶ εἶπεν αὐτοῖς· Τί δειλοί ἐστε; ⸀οὔπω ἔχετε πίστιν; (Ⅲ)

*****

Et ait illis : Quid timidi estis ? necdum habetis fidem ? (Ⅳ)

*****

Et il leur dit: Pourquoi êtes-vous ainsi craintifs? Comment n’avez-vous pas de foi? (Ⅵ)

*****

Puis il leur dit : pourquoi êtes-vous ainsi craintifs ? comment n’avez-vous point de foi ? (Ⅶ)

*****

Puis il leur dit: Pourquoi avez-vous peur? Comment n'avez-vous point de foi? (Ⅷ)

*****

4. 41  
Et ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient les uns aux autres : " Qui donc est celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent? "

Ils furent saisis d'une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer? (Ⅰ)

*****

καὶ ἐφοβήθησαν φόβον μέγαν, καὶ ἔλεγον πρὸς ἀλλήλους· Τίς ἄρα οὗτός ἐστιν ὅτι καὶ ὁ ἄνεμος καὶ ἡ θάλασσα ⸀ὑπακούει αὐτῷ; (Ⅲ)

*****

et timuerunt timore magno, et dicebant ad alterutrum : Quis, putas, est iste, quia et ventus et mare obediunt ei ? (Ⅳ)

*****

Et ils furent saisis d’une grande peur, et ils dirent entre eux: Qui donc est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent? (Ⅵ)

*****

Et ils furent saisis d’une grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : mais qui est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ? (Ⅶ)

*****

Et ils furent saisis d'une fort grande crainte, et ils se disaient l'un à l'autre: Mais qui est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent? (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 4

| | | 4| | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥