Patrimoine  Spirituel  de l'Humanité
Saint Grégoire de Nysse


Vie et enseignement de Saint Grégoire de Nysse

| | |


Saint Grégoire de Nysse : Biographie

Grégoire est né entre les années 331- 335 (4ème siècle après J-C) dans la province antique du Pont (le nord de la Turquie actuelle) dont sont originaires ses ancêtres paternels. Ses grands-parents appartenaient à une lignée de nobles riches et cultivés. Chrétiens convaincus, ils ont dû fuir les persécutions des empereurs Galère et Maximin Daïa (entre 306 et 313). Le jeune Grégoire a sans doute recueilli auprès de sa grand-mère Macrine « l’Ancienne » le récit des ces temps éprouvants où la famille se cacha pendant sept ans dans les montagnes de la région.

Côté maternel, Grégoire est issu d’une puissante famille chrétienne de Cappadoce (au centre de la Turquie actuelle) exerçant des charges civiles et militaires à la cour de l’empereur. La branche maternelle n’a pas non plus échappé aux persécutions, puisque le grand-père de Grégoire fut mis à mort pour avoir indisposé l’empereur. Ses biens furent confisqués, puis sans doute restitués à la famille après la tourmente. Grégoire a dû aussi entendre sa famille parler avec vénération de Grégoire le Thaumaturge ( « le faiseur de miracles »), apôtre de la Cappadoce au 3ème siècle …

Le père de Grégoire, Basile « l’ancien », était rhéteur (professeur d’art oratoire) dans sa province du Pont (sans doute à Néocésarée - aujourd’hui Niksar) où il avait une réputation d’éloquence. Sa mère, Emmélie, orpheline renommée pour sa beauté, recherchée par de nombreux prétendants, trouva en la personne de Basile, un mari et un protecteur.

Saint Grégoire de Nysse a eu 3 frères et 5 sœurs (peut-être la famille comptait-elle un dixième enfant, mort en bas âge). Outre Grégoire, L’Église a reconnu la sainteté de trois d’entre eux : Macrine la sœur aînée, dont la vie nous est connue par le récit qu’en fit Grégoire, Basile (le cadet, né vers 329, dit « le grand » ou encore « de Césarée », capitale de la Cappadoce dont il fut l’évêque) et Pierre (le benjamin, né vers 341, dit « de Sébastée », ville dont il fut évêque). Grégoire parle aussi dans son œuvre de son frère Naucratios, mort accidentellement à l’âge de 27 ans après s’être retiré avec son compagnon Chrisaphios pour une vie d’ermites. On sait aussi qu’au moins une des sœurs de Grégoire s’est mariée et a eu des enfants.

Vers 341, au moment de la mort du père, c’est Macrine qui prend la direction de la famille. Macrine a fait vœu de virginité et exerce sur tous ses frères et sœurs une grande influence religieuse. Après avoir entraîné sa mère à se convertir à un idéal de vie dépouillée, les deux femmes se retirent, en compagnie de Pierre, le jeune frère, dans leur domaine d’Annesi (ou Annisa) au bord du fleuve Iris (aujourd’hui : le Yesil Irmak) où elles vont créer un monastère.

Basile, de son côté, a le privilège d’entreprendre des études dans les grandes écoles de Constantinople et d’Athènes, auprès de maîtres renommés. Grégoire, quant à lui, semblant avoir été destiné à l’état ecclésiastique [2], accomplira sa formation initiale dans les écoles locales de Cappadoce.


  
  
  
  
  



Saint Grégoire de Nysse : Bibliographie

- Discours catéchistique. ; 381.
- De la création de l'homme. ; 379.
- De l' âme et de la résurrection. ; 380.
- Discours théologiques.
- Lettres.
- Sur la vie de Moïse. ; 390.

Saint Grégoire de Nysse : Portraits

Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa
Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa
Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa
Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa
Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa
Gregory of Nyssa
Saint Gregory of Nyssa

Saint Grégoire de Nysse : Liens


Christianisme / Catholicisme, Christianisme / Gnose, Christianisme / Orthodoxie, Christianisme / Protestantisme, Abbé Pierre, Abbot Vasilios of Iveron Monastery, Archimandrite Sophrony, Athenagore, Bible, Desert Fathers, Ephrem, Fénélon, François De Sales, Henri Le Saux, Hildegarde de BINGEN, Jacob Boehme, Jan van Ruysbroeck, Jésus Christ, Maître Eckhart, Martin Luther King, Mere Teresa, Nicephorus the Solitary, Nicolas Berdiaev, Origène, Saint Augustin, Saint Bernard, Saint François d'Assise, Saint Grégoire de Nysse, Saint Isaac le Syrien, Saint Jacques, Saint Jean de la Croix, Saint Paul, Saint Séraphim de Sarov, Saint Silouane l'Athonite, Saint Thomas d'Aquin, Sainte Thérèse d'Avila, Simon Le Mage, Unknown, etc.

Charte des liens

Les liens vers des sites Internets liés à toute organisation religieuse sont interdits. Seuls les liens vers des sites informatifs sont autorisés. Si par hasard vous aperçevez un site non conforme à la chartre, merci de nous prevenir à cet email.

Liens externes
Web Gallery of Art (images) : Moteur de recherche d'oeuvres d'art
Pères de l'Eglise (presentation) : A la découverte des Pères de l'Eglise




Home