Chapitres 1-27
Onelittleangel > > Chapitres 1-27  :
(104 Versets | Page 1 / 3)
Version Charles de Harlez
A- | A | A+ | T+

9. 0  
Yesht de Hôma

9. 1  
Au Gah Hâvani, Hôma vint vers Zarathustra

9. 2  
Qui purifiait autour du feu et chantait les Gâthâs.

9. 3  
Zarathustra lui demanda : Homme, qui es-tu,

9. 4  
Toi qui, de tout le monde corporel, es l'être le plus parfait que j'aie vu, par ce corps à toi, brillant, immortel ?

9. 5  
Alors Hôma le saint, qui écarte la mort, me répondit :

9. 6  
Je suis, ô Zarathustra, Hôma le saint qui éloigne la mort.

9. 7  
Honore-moi, ô sage, extrais-moi pour me manger.

9. 8  
Loue-moi dans les chants de louange, comme les autres prophètes de la loi m'ont loué.

9. 9  
Alors Zarathustra dit : Hommage à Hôma !

9. 10  
Quel est le mortel qui, le premier, pour ce monde corporel, t'a extrait (dans le sacrifice) ? quelle bénédiction lui est advenue, quel avantage lui en est-il revenu ?

9. 11  
Or, Hôma le saint, qui éloigne la mort, répondit :

9. 12  
Vivanhaô est le premier mortel qui, pour ce monde corporel, m'a extrait (dans le sacrifice). Cette bénédiction lui' est advenue, cet avantage lui en est revenu,

9. 13  
Qu'il lui est né (pour) fils Yima le brillant, aux bons troupeaux,

9. 14  
Le plus majestueux de tous ceux qui ont vu le jour, celui des mortels qui pouvait regarder le soleil.

9. 15  
(C'est lui) qui, par sa puissance, rendit les hommes et les [46] bestiaux immortels, les eaux et les plantes exemptes de sécheresse,

9. 16  
(Et rendit) inépuisables les aliments dont on se nourrit.

9. 17  
Pour le royaume (puissant de) Yima, il n'y eut ni froid glacé, ni chaleur (excessive),

9. 18  
Ni vieillesse, ni mort, ni envie créées par les Dévas.

9. 19  
Les pères et les fils avaient chacun la taille (d'un homme) de quinze ans,

9. 20  
Aussi longtemps que régna Yima, aux bons troupeaux, le fils de Vivanhaô.

9. 21  
Quel est, ô Hôma, le mortel qui, le second, pour ce monde corporel, t'a extrait (dans le sacrifice) ? quelle bénédiction lui est advenue, quel avantage lui en est-il revenu ?

9. 22  
Alors Hôma le saint, qui tient la mort éloignée, me répondit :

9. 23  
Athwya est le second mortel qui pour ce monde corporel m'a extrait (dans le sacrifice). Cette bénédiction lui est advenue, cet avantage lui en est revenu,

9. 24  
Qu'il lui est né pour fils, Thraetaona, d'une race héroïque,

9. 25  
Qui tua le serpent Dahâka aux trois gueules, aux trois têtes, aux six yeux, aux mille membres,

9. 26  
La Druje dévique, puissante et forte, mal (redoutable) pour les mondes, essentiellement méchante

9. 27  
Et la plus puissante qu'Anro-Mainyus ait créée contre ce monde corporel pour la destruction des mondes de la pureté.

9. 28  
Quel est, ô Hôma, le mortel qui, le troisième, pour ce monde corporel, t'a extrait (dans le sacrifice) ? quelle bénédiction lui est advenue ? quel avantage lui en est-il revenu ?

9. 29  
Alors Hôma le saint, qui éloigne la mort, répondit :

9. 30  
Thrita, le plus bienfaisant des Çamas, est le troisième mortel qui, pour ce monde corporel, m'a extrait dans le sacrifice. Cette bénédiction lui a été acquise, cet avantage lui en est revenu,

9. 31  
Qu'il lui est né deux fils, Urvâkhshaya et Kereçaçpa ;

9. 32  
Le premier, justicier, ordonnateur des lois,

9. 33  
L'autre, à l'action puissante, plein de (la vigueur de la) jeunesse, armé du Gêça et de la massue.

9. 34  
(C'est lui) qui tua le serpent Çruvara, qui dévorait les chevaux et les hommes, serpent venimeux, d'un vert jaunâtre, [47]

9. 35  
Sur le corps duquel ruisselait un poison vert, de l'épaisseur d'un pouce.

9. 36  
Sur (ce monstre), Kereçaçpâ cuisit un breuvage dans un vase d'airain, vers l'heure de midi.

9. 37  
Le meurtrier brûla et se dressa subitement,

9. 38  
Sauta du vase d'airain et répandit l'eau jaillissante ;

9. 39  
Et Kereçâçpa, à l'âme virile, recula épouvanté.

9. 40  
Quel est, ô Hôma, le mortel qui, le quatrième, pour ce monde corporel, t'a extrait (dans le sacrifice) ? quelle bénédiction lui est advenue ? quel avantage lui en est-il revenu ?

9. 41  
Alors Hôma le saint, qui écarte la mort, répondit :

9. 42  
Pourushaçpa est le quatrième qui, pour ce monde corporel, m'a extrait (dans le sacrifice). Cette bénédiction lui est advenue, cet avantage lui en est revenu,

9. 43  
Que tu lui es né, ô pur Zarathustra, dans la demeure de Pourushaçpa, toi créé pour expulser les Dévas, toi dévoué à la loi d'Ahura,

9. 44  
Dans la célèbre Aryana Vaeja. Toi le premier, ô Zarathustra, tu prononças l'Ahuna Vairya,

9. 45  
Qui se répète quatre fois et chaque fois d'une voix plus haute.

9. 46  
C'est toi qui as forcé tous les Dévas à se cacher sous terre, (ces Dévas) qui, auparavant, envahissaient la terre sous une forme humaine.

9. 47  
Toi qui est très-puissant, très-fort, très-actif, très-prompt ; toi qui es le plus vainqueur de toutes les créatures des deux esprits.

9. 48  
Alors Zarathustra répondit : Hommage à Hôma !

9. 49  
Hôma le saint est créé parfait, il est créé juste,



Page: 1

Chapitre

| | | | | | | | 9| | | | | | | | | | | | | | | | | | |

Menu livre ↑


L'Avesta

Yaçna









Yeshts