Jean
Onelittleangel > > Jean  >
(47 Verses | Page 1 / 1)
Version Crampon




Versions
Comparer
(Ⅰ)
(Ⅲ)
(Ⅳ)
(Ⅵ)
(Ⅶ)
(Ⅷ)

5. 1  
Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem.

Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. (Ⅰ)

*****

Μετὰ ταῦτα ⸀ἦν ἑορτὴ τῶν Ἰουδαίων, καὶ ⸀ἀνέβη Ἰησοῦς εἰς Ἱεροσόλυμα. (Ⅲ)

*****

Post hæc erat dies festus Judæorum, et ascendit Jesus Jerosolymam. (Ⅳ)

*****

Après ces choses, il y avait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. (Ⅵ)

*****

Après ces choses il y avait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. (Ⅶ)

*****

Après cela, venait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. (Ⅷ)

*****

5. 2  
Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.

Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. (Ⅰ)

*****

ἔστιν δὲ ἐν τοῖς Ἱεροσολύμοις ἐπὶ τῇ προβατικῇ κολυμβήθρα ἡ ἐπιλεγομένη Ἑβραϊστὶ ⸀Βηθεσδά, πέντε στοὰς ἔχουσα· (Ⅲ)

*****

Est autem Jerosolymis probatica piscina, quæ cognominatur hebraice Bethsaida, quinque porticus habens. (Ⅳ)

*****

Or il y a à Jérusalem, près de la porte des brebis, un réservoir d’eau, appelé en hébreu Béthesda, ayant cinq portiques, (Ⅵ)

*****

Or il y a à Jérusalem, au marché aux brebis, un lavoir appelé en Hébreu Béthesda ayant cinq portiques ; (Ⅶ)

*****

Or, il y a à Jérusalem, près de la porte des Brebis, un réservoir, appelé en hébreu Béthesda, qui a cinq portiques. (Ⅷ)

*****

5. 3  
Sous ces portiques étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de paralytiques. Ils attendaient le bouillonnement de l'eau.

Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau; (Ⅰ)

*****

ἐν ταύταις κατέκειτο ⸀πλῆθος τῶν ἀσθενούντων, τυφλῶν, χωλῶν, ⸀ξηρῶν. (Ⅲ)

*****

In his jacebat multitudo magna languentium, cæcorum, claudorum, aridorum, exspectantium aquæ motum. (Ⅳ)

*****

dans lesquels étaient couchés une multitude d’infirmes, d’aveugles, de boiteux et de gens qui avaient les membres secs, attendant le mouvement de l’eau. (Ⅵ)

*****

Dans lesquels gisait un grand nombre de malades, d’aveugles, de boiteux, [et de gens] qui avaient les membres secs, attendant le mouvement de l’eau. (Ⅶ)

*****

Là étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de paralytiques qui attendaient le mouvement de l'eau. (Ⅷ)

*****

5. 4  
Car un ange du Seigneur descendait à certains temps dans la piscine, et agitait l'eau. Et celui qui y descendait le premier après l'agitation de l'eau, était guéri de son infirmité quelle qu'elle fut.

car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l'eau; et celui qui y descendait le premier après que l'eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie. (Ⅰ)

*****

Angelus autem Domini descendebat secundum tempus in piscinam, et movebatur aqua. Et qui prior descendisset in piscinam post motionem aquæ, sanus fiebat a quacumque detinebatur infirmitate. (Ⅳ)

*****

Car à de certaines saisons un ange descendait dans le réservoir et agitait l’eau; le premier donc qui entrait après que l’eau avait été agitée, était guéri, de quelque maladie qu’il fût pris. (Ⅵ)

*****

Car un Ange descendait en certains temps au lavoir, et troublait l’eau ; et alors le premier qui descendait au lavoir après que l’eau en avait été troublée, était guéri, de quelque maladie qu’il fût détenu. (Ⅶ)

*****

Car un ange descendait, à un certain moment, dans le réservoir, et troublait l'eau. Le premier donc qui entrait, après que l'eau avait été troublée, était guéri, de quelque maladie qu'il fût atteint. (Ⅷ)

*****

5. 5  
Là se trouvait un homme malade depuis trente huit ans.

Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans. (Ⅰ)

*****

ἦν δέ τις ἄνθρωπος ἐκεῖ ⸀τριάκοντα ὀκτὼ ἔτη ἔχων ἐν τῇ ἀσθενείᾳ ⸀αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

Erat autem quidam homo ibi triginta et octo annos habens in infirmitate sua. (Ⅳ)

*****

Or il y avait là un homme infirme depuis trente-huit ans. (Ⅵ)

*****

Or il y avait là un homme malade depuis trente-huit ans. (Ⅶ)

*****

Or, il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans; (Ⅷ)

*****

5. 6  
Jésus l'ayant vu gisant et sachant qu'il était malade depuis longtemps, lui dit:

Jésus, l'ayant vu couché, et sachant qu'il était malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri? (Ⅰ)

*****

τοῦτον ἰδὼν ὁ Ἰησοῦς κατακείμενον, καὶ γνοὺς ὅτι πολὺν ἤδη χρόνον ἔχει, λέγει αὐτῷ· Θέλεις ὑγιὴς γενέσθαι; (Ⅲ)

*****

Hunc autem cum vidisset Jesus jacentem, et cognovisset quia jam multum tempus haberet, dicit ei : Vis sanus fieri ? (Ⅳ)

*****

Jésus, le voyant couché là, et sachant qu’il était dans cet état déjà depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri? (Ⅵ)

*****

[Et] Jésus le voyant couché par terre, et connaissant qu’il avait déjà été là longtemps, lui dit : veux-tu être guéri ? (Ⅶ)

*****

Jésus le voyant couché, et sachant qu'il était déjà malade depuis longtemps, lui dit: Veux-tu être guéri? (Ⅷ)

*****

5. 7  
"Veux-tu être guéri?" Le malade lui répondit: "Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine dès que l'eau est agitée, et pendant que j'y vais, un autre descend avant moi."

Le malade lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine quand l'eau est agitée, et, pendant que j'y vais, un autre descend avant moi. (Ⅰ)

*****

ἀπεκρίθη αὐτῷ ὁ ἀσθενῶν· Κύριε, ἄνθρωπον οὐκ ἔχω ἵνα ὅταν ταραχθῇ τὸ ὕδωρ βάλῃ με εἰς τὴν κολυμβήθραν· ἐν ᾧ δὲ ἔρχομαι ἐγὼ ἄλλος πρὸ ἐμοῦ καταβαίνει. (Ⅲ)

*****

Respondit ei languidus : Domine, hominem non habeo, ut, cum turbata fuerit aqua, mittat me in piscinam : dum venio enim ego, alius ante me descendit. (Ⅳ)

*****

Le malade lui répondit: Seigneur, je n’ai personne qui, lorsque l’eau a été agitée, me jette dans le réservoir; et, pendant que moi je viens, un autre descend avant moi. (Ⅵ)

*****

Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne qui me jette au lavoir quand l’eau est troublée, et pendant que j’y viens, un autre y descend avant moi. (Ⅶ)

*****

Le malade lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans le réservoir quand l'eau est troublée, et, pendant que j'y vais, un autre y descend avant moi. (Ⅷ)

*****

5. 8  
Jésus lui dit " Lève-toi, prends ton grabat et marche."

Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche. (Ⅰ)

*****

λέγει αὐτῷ ὁ Ἰησοῦς· ⸀Ἔγειρε ἆρον τὸν κράβαττόν σου καὶ περιπάτει. (Ⅲ)

*****

Dicit ei Jesus : Surge, tolle grabatum tuum et ambula. (Ⅳ)

*****

Jésus lui dit: Lève-toi, prends ton petit lit, et marche. (Ⅵ)

*****

Jésus lui dit : lève-toi, charge ton petit lit, et marche. (Ⅶ)

*****

Jésus lui dit: Lève-toi, emporte ton lit, et marche. (Ⅷ)

*****

5. 9  
Et à l'instant cet homme fut guéri; il prit son grabat et se mit à marcher. C'était un jour de sabbat.

Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha. (Ⅰ)

*****

καὶ εὐθέως ἐγένετο ὑγιὴς ὁ ἄνθρωπος καὶ ἦρε τὸν κράβαττον αὐτοῦ καὶ περιεπάτει. Ἦν δὲ σάββατον ἐν ἐκείνῃ τῇ ἡμέρᾳ. (Ⅲ)

*****

Et statim sanus factus est homo ille : et sustulit grabatum suum, et ambulabat. Erat autem sabbatum in die illo.\ (Ⅳ)

*****

Et aussitôt l’homme fut guéri, et il prit son petit lit, et marcha. Or c’était sabbat ce jour-là. (Ⅵ)

*****

Et sur-le-champ l’homme fut guéri, et chargea son petit lit, et il marchait. Or c’était [un jour] de Sabbat. (Ⅶ)

*****

Et aussitôt l'homme fut guéri; et il prit son lit, et marcha. Or, ce jour-là était un sabbat. (Ⅷ)

*****

5. 10  
Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: "C'est le sabbat, il ne t'est pas permis d'emporter ton grabat."

C'était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C'est le sabbat; il ne t'est pas permis d'emporter ton lit. (Ⅰ)

*****

ἔλεγον οὖν οἱ Ἰουδαῖοι τῷ τεθεραπευμένῳ· Σάββατόν ἐστιν, ⸀καὶ οὐκ ἔξεστίν σοι ἆραι τὸν ⸀κράβαττον. (Ⅲ)

*****

Dicebant ergo Judæi illi qui sanatus fuerat : Sabbatum est, non licet tibi tollere grabatum tuum. (Ⅳ)

*****

Les Juifs donc dirent à celui qui avait été guéri: C’est un jour de sabbat; il ne t’est pas permis de prendre ton petit lit. (Ⅵ)

*****

Les Juifs donc dirent à celui qui avait été guéri : c’est [un jour] de Sabbat, il ne t’est pas permis de charger ton petit lit. (Ⅶ)

*****

Les Juifs disaient donc à celui qui avait été guéri: C'est le sabbat; il ne t'est pas permis d'emporter ton lit. (Ⅷ)

*****

5. 11  
Il leur répondit: " Celui qui m'a guéri m'a dit: Prends ton grabat et marche."

Il leur répondit: Celui qui m'a guéri m'a dit: Prends ton lit, et marche. (Ⅰ)

*****

⸂ὃς δὲ⸃ ἀπεκρίθη αὐτοῖς· Ὁ ποιήσας με ὑγιῆ ἐκεῖνός μοι εἶπεν Ἆρον τὸν κράβαττόν σου καὶ περιπάτει. (Ⅲ)

*****

Respondit eis : Qui me sanum fecit, ille mihi dixit : Tolle grabatum tuum et ambula. (Ⅳ)

*****

Il leur répondit: Celui qui m’a guéri, celui-là m’a dit: Prends ton petit lit, et marche. (Ⅵ)

*****

Il leur répondit : celui qui m’a guéri m’a dit : charge ton petit lit, et marche. (Ⅶ)

*****

Il leur répondit: Celui qui m'a guéri, m'a dit: Emporte ton lit, et marche. (Ⅷ)

*****

5. 12  
Ils lui demandèrent: "Qui est l'homme qui t'a dit: Prends ton grabat et marche?"

Ils lui demandèrent: Qui est l'homme qui t'a dit: Prends ton lit, et marche? (Ⅰ)

*****

ἠρώτησαν ⸀οὖν αὐτόν· Τίς ἐστιν ὁ ἄνθρωπος ὁ εἰπών σοι· ⸀Ἆρον καὶ περιπάτει; (Ⅲ)

*****

Interrogaverunt ergo eum : Quis est ille homo qui dixit tibi : Tolle grabatum tuum et ambula ? (Ⅳ)

*****

Ils lui demandèrent donc: Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton petit lit, et marche? (Ⅵ)

*****

Alors ils lui demandèrent : qui est celui qui t’a dit : charge ton petit lit, et marche ? (Ⅶ)

*****

Ils lui demandèrent donc: Qui est cet homme qui t'a dit: Emporte ton lit, et marche? (Ⅷ)

*****

5. 13  
Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; car Jésus s'était esquivé, grâce à la foule qui était en cet endroit.

Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu. (Ⅰ)

*****

ὁ δὲ ἰαθεὶς οὐκ ᾔδει τίς ἐστιν, ὁ γὰρ Ἰησοῦς ἐξένευσεν ὄχλου ὄντος ἐν τῷ τόπῳ. (Ⅲ)

*****

Is autem qui sanus fuerat effectus, nesciebat quis esset. Jesus enim declinavit a turba constituta in loco. (Ⅳ)

*****

Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était; car Jésus s’était retiré de là, une foule se trouvant dans ce lieu. (Ⅵ)

*****

Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était : car Jésus s’était éclipsé du milieu de la foule qui était en ce lieu-là. (Ⅶ)

*****

Mais celui qui avait été guéri ne savait qui c'était; car Jésus s'était retiré secrètement, parce qu'il y avait foule en ce lieu-là. (Ⅷ)

*****

5. 14  
Plus tard, Jésus le trouva dans le temple et lui dit: "Te voilà guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire."

Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. (Ⅰ)

*****

μετὰ ταῦτα εὑρίσκει αὐτὸν ὁ Ἰησοῦς ἐν τῷ ἱερῷ καὶ εἶπεν αὐτῷ· Ἴδε ὑγιὴς γέγονας· μηκέτι ἁμάρτανε, ἵνα μὴ χεῖρόν ⸂σοί τι⸃ γένηται. (Ⅲ)

*****

Postea invenit eum Jesus in templo, et dixit illi : Ecce sanus factus es ; jam noli peccare, ne deterius tibi aliquid contingat. (Ⅳ)

*****

Après ces choses, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu es guéri; ne pèche plus, de peur que pis ne t’arrive. (Ⅵ)

*****

Depuis, Jésus le trouva au Temple, et lui dit : voici, tu as été guéri ; ne pèche plus désormais, de peur que pis ne t’arrive. (Ⅶ)

*****

Après cela, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voilà, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. (Ⅷ)

*****

5. 15  
Cet homme s'en alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri.

Cet homme s'en alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri. (Ⅰ)

*****

ἀπῆλθεν ὁ ἄνθρωπος καὶ ⸀ἀνήγγειλεν τοῖς Ἰουδαίοις ὅτι Ἰησοῦς ἐστιν ὁ ποιήσας αὐτὸν ὑγιῆ. (Ⅲ)

*****

Abiit ille homo, et nuntiavit Judæis quia Jesus esset, qui fecit eum sanum. (Ⅳ)

*****

L’homme s’en alla et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. (Ⅵ)

*****

Cet homme s’en alla, et rapporta aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. (Ⅶ)

*****

Cet homme s'en alla et rapporta aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri. (Ⅷ)

*****

5. 16  
C'est pourquoi ils persécutaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat.

C'est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat. (Ⅰ)

*****

καὶ διὰ τοῦτο ἐδίωκον ⸂οἱ Ἰουδαῖοι τὸν Ἰησοῦν⸃ ὅτι ταῦτα ἐποίει ἐν σαββάτῳ. (Ⅲ)

*****

Propterea persequebantur Judæi Jesum, quia hæc faciebat in sabbato. (Ⅳ)

*****

Et à cause de cela les Juifs persécutaient Jésus et cherchaient à le faire mourir, parce qu’il avait fait ces choses en un jour de sabbat. (Ⅵ)

*****

C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, et cherchaient à le faire mourir, parce qu’il avait fait ces choses [le jour du] Sabbat. (Ⅶ)

*****

A cause de cela, les Juifs poursuivaient Jésus, et cherchaient à le faire mourir, parce qu'il avait fait cela le jour du sabbat. (Ⅷ)

*****

5. 17  
Mais Jésus leur dit: "Mon Père agit jusqu'à présent, et moi aussi j'agis."

Mais Jésus leur répondit: Mon Père agit jusqu'à présent; moi aussi, j'agis. (Ⅰ)

*****

ὁ ⸀δὲ ἀπεκρίνατο αὐτοῖς· Ὁ πατήρ μου ἕως ἄρτι ἐργάζεται κἀγὼ ἐργάζομαι. (Ⅲ)

*****

Jesus autem respondit eis : Pater meus usque modo operatur, et ego operor. (Ⅳ)

*****

Mais Jésus leur répondit: Mon Père travaille jusqu’à maintenant, et moi je travaille. (Ⅵ)

*****

Mais Jésus leur répondit : mon Père travaille jusqu’à maintenant, et je travaille aussi. (Ⅶ)

*****

Mais Jésus leur dit: Mon Père travaille jusqu'à maintenant, et je travaille aussi. (Ⅷ)

*****

5. 18  
Sur quoi les Juifs cherchaient encore avec plus d'ardeur à le faire mourir, parce que non content de violer le sabbat, il disait encore que Dieu était son père, se faisant égal à Dieu. Jésus reprit donc la parole et leur dit:

A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu. (Ⅰ)

*****

διὰ τοῦτο οὖν μᾶλλον ἐζήτουν αὐτὸν οἱ Ἰουδαῖοι ἀποκτεῖναι ὅτι οὐ μόνον ἔλυε τὸ σάββατον, ἀλλὰ καὶ πατέρα ἴδιον ἔλεγε τὸν θεόν, ἴσον ἑαυτὸν ποιῶν τῷ θεῷ. (Ⅲ)

*****

Propterea ergo magis quærebant eum Judæi interficere : quia non solum solvebat sabbatum, sed et patrem suum dicebat Deum, æqualem se faciens Deo.\ Respondit itaque Jesus, et dixit eis : (Ⅳ)

*****

À cause de cela donc les Juifs cherchaient d’autant plus à le faire mourir, parce que non seulement il violait le sabbat, mais aussi parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu. (Ⅵ)

*****

Et à cause de cela les Juifs tâchaient encore plus de le faire mourir, parce que non seulement il avait violé le Sabbat, mais aussi parce qu’il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu. (Ⅶ)

*****

A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais encore parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu. (Ⅷ)

*****

5. 19  
"En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, mais seulement ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que fait le Père, le Fils aussi le fait pareillement.

Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. (Ⅰ)

*****

Ἀπεκρίνατο οὖν ὁ Ἰησοῦς καὶ ⸀ἔλεγεν αὐτοῖς· Ἀμὴν ἀμὴν λέγω ὑμῖν, οὐ δύναται ὁ υἱὸς ποιεῖν ἀφ’ ἑαυτοῦ οὐδὲν ⸀ἐὰν μή τι βλέπῃ τὸν πατέρα ποιοῦντα· ἃ γὰρ ἂν ἐκεῖνος ποιῇ, ταῦτα καὶ ὁ υἱὸς ὁμοίως ποιεῖ. (Ⅲ)

*****

Amen, amen dico vobis : non potest Filius a se facere quidquam, nisi quod viderit Patrem facientem : quæcumque enim ille fecerit, hæc et Filius similiter facit. (Ⅳ)

*****

Jésus donc répondit et leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins qu’il ne voie faire une chose au Père, car quelque chose que celui-ci fasse, cela, le Fils aussi de même le fait. (Ⅵ)

*****

Mais Jésus répondit, et leur dit : en vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de soi-même, sinon qu’il le voie faire au Père : car quelque chose que le Père fasse, le Fils aussi le fait de même. (Ⅶ)

*****

Jésus prenant la parole, leur dit: En vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins qu'il ne le voit faire au Père; car tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. (Ⅷ)

*****

5. 20  
Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, qui vous jetteront dans l'étonnement.

Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l'étonnement. (Ⅰ)

*****

ὁ γὰρ πατὴρ φιλεῖ τὸν υἱὸν καὶ πάντα δείκνυσιν αὐτῷ ἃ αὐτὸς ποιεῖ, καὶ μείζονα τούτων δείξει αὐτῷ ἔργα, ἵνα ὑμεῖς θαυμάζητε. (Ⅲ)

*****

Pater enim diligit Filium, et omnia demonstrat ei quæ ipse facit : et majora his demonstrabit ei opera, ut vos miremini. (Ⅳ)

*****

Car le Père aime le Fils, et lui montre toutes les choses qu’il fait lui-même, et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’admiration. (Ⅵ)

*****

Car le Père aime le Fils, et lui montre toutes les choses qu’il fait ; et il lui montrera de plus grandes œuvres que celle-ci, afin que vous en soyez dans l’admiration. (Ⅶ)

*****

Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait. Et il lui montrera des ouvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l'admiration. (Ⅷ)

*****

5. 21  
Car comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, aussi le Fils donne la vie à qui il veut.

Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. (Ⅰ)

*****

ὥσπερ γὰρ ὁ πατὴρ ἐγείρει τοὺς νεκροὺς καὶ ζῳοποιεῖ, οὕτως καὶ ὁ υἱὸς οὓς θέλει ζῳοποιεῖ. (Ⅲ)

*****

Sicut enim Pater suscitat mortuos, et vivificat, sic et Filius, quos vult, vivificat. (Ⅳ)

*****

Car comme le Père réveille les morts et les vivifie, de même aussi le Fils vivifie ceux qu’il veut; (Ⅵ)

*****

Car comme le Père ressuscite les morts et les vivifie, de même aussi le Fils vivifie ceux qu’il veut. (Ⅶ)

*****

Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, de même aussi le Fils donne la vie à ceux qu'il veut. (Ⅷ)

*****

5. 22  
Le Père lui-même ne juge personne, mais il a donné au Fils le jugement tout entier,

Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, (Ⅰ)

*****

οὐδὲ γὰρ ὁ πατὴρ κρίνει οὐδένα, ἀλλὰ τὴν κρίσιν πᾶσαν δέδωκεν τῷ υἱῷ, (Ⅲ)

*****

Neque enim Pater judicat quemquam : sed omne judicium dedit Filio, (Ⅳ)

*****

car aussi le Père ne juge personne, mais il a donné tout le jugement au Fils; (Ⅵ)

*****

Car le Père ne juge personne ; mais il a donné tout jugement au Fils ; (Ⅶ)

*****

Le Père ne juge personne, mais il a donné au Fils tout le jugement. (Ⅷ)

*****

5. 23  
afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé.

afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé. (Ⅰ)

*****

ἵνα πάντες τιμῶσι τὸν υἱὸν καθὼς τιμῶσι τὸν πατέρα. ὁ μὴ τιμῶν τὸν υἱὸν οὐ τιμᾷ τὸν πατέρα τὸν πέμψαντα αὐτόν. (Ⅲ)

*****

ut omnes honorificent Filium, sicut honorificant Patrem ; qui non honorificat Filium, non honorificat Patrem, qui misit illum. (Ⅳ)

*****

afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils, n’honore pas le Père qui l’a envoyé. (Ⅵ)

*****

Afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père ; celui qui n’honore point le Fils, n’honore point le Père qui l’a envoyé. (Ⅶ)

*****

Afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé. (Ⅷ)

*****

5. 24  
En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle, et n'encourt point la condamnation, mais il est passé de la mort à la vie.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. (Ⅰ)

*****

Ἀμὴν ἀμὴν λέγω ὑμῖν ὅτι ὁ τὸν λόγον μου ἀκούων καὶ πιστεύων τῷ πέμψαντί με ἔχει ζωὴν αἰώνιον, καὶ εἰς κρίσιν οὐκ ἔρχεται ἀλλὰ μεταβέβηκεν ἐκ τοῦ θανάτου εἰς τὴν ζωήν. (Ⅲ)

*****

Amen, amen dico vobis, quia qui verbum meum audit, et credit ei qui misit me, habet vitam æternam, et in judicium non venit, sed transiit a morte in vitam. (Ⅳ)

*****

En vérité, en vérité, je vous dis que celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement; mais il est passé de la mort à la vie. (Ⅵ)

*****

En vérité, en vérité je vous dis : que celui qui entend ma parole, et croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et il ne sera point exposé à la condamnation, mais il est passé de la mort à la vie. (Ⅶ)

*****

En vérité, en vérité je vous dis, que celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle, et il ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. (Ⅷ)

*****

5. 25  
En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront.

En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront. (Ⅰ)

*****

Ἀμὴν ἀμὴν λέγω ὑμῖν ὅτι ἔρχεται ὥρα καὶ νῦν ἐστιν ὅτε οἱ νεκροὶ ⸀ἀκούσουσιν τῆς φωνῆς τοῦ υἱοῦ τοῦ θεοῦ καὶ οἱ ἀκούσαντες ⸀ζήσουσιν. (Ⅲ)

*****

Amen, amen dico vobis, quia venit hora, et nunc est, quando mortui audient vocem Filii Dei : et qui audierint, vivent. (Ⅳ)

*****

En vérité, en vérité, je vous dis que l’heure vient, et elle est maintenant, que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. (Ⅵ)

*****

En vérité, en vérité je vous dis : que l’heure vient, et elle est même déjà [venue], que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue, vivront. (Ⅶ)

*****

En vérité, en vérité je vous le dis, le temps vient, et il est déjà venu, que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et que ceux qui l'auront entendue vivront. (Ⅷ)

*****

5. 26  
Car comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même;

Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même. (Ⅰ)

*****

ὥσπερ γὰρ ὁ πατὴρ ἔχει ζωὴν ἐν ἑαυτῷ, οὕτως ⸂καὶ τῷ υἱῷ ἔδωκεν⸃ ζωὴν ἔχειν ἐν ἑαυτῷ· (Ⅲ)

*****

Sicut enim Pater habet vitam in semetipso, sic dedit et Filio habere vitam in semetipso : (Ⅳ)

*****

Car comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils aussi d’avoir la vie en lui-même; (Ⅵ)

*****

Car comme le Père a la vie en soi même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en soi-même. (Ⅶ)

*****

Car, comme le Père a la vie en lui-même, il a aussi donné au Fils d'avoir la vie en lui-même. (Ⅷ)

*****

5. 27  
Et il lui a aussi donné le pouvoir de juger, parce qu'il est Fils de l'homme.

Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu'il est Fils de l'homme. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐξουσίαν ἔδωκεν ⸀αὐτῷ κρίσιν ποιεῖν, ὅτι υἱὸς ἀνθρώπου ἐστίν. (Ⅲ)

*****

et potestatem dedit ei judicium facere, quia Filius hominis est. (Ⅳ)

*****

et il lui a donné autorité de juger aussi, parce qu’il est fils de l’homme. (Ⅵ)

*****

Et il lui a donné le pouvoir de juger parce qu’il est le Fils de l’homme. (Ⅶ)

*****

Et il lui a donné le pouvoir d'exercer le jugement, parce qu'il est le Fils de l'homme. (Ⅷ)

*****

5. 28  
Ne vous en étonnez pas; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix

Ne vous étonnez pas de cela; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. (Ⅰ)

*****

μὴ θαυμάζετε τοῦτο, ὅτι ἔρχεται ὥρα ἐν ᾗ πάντες οἱ ἐν τοῖς μνημείοις ⸀ἀκούσουσιν τῆς φωνῆς αὐτοῦ (Ⅲ)

*****

Nolite mirari hoc, quia venit hora in qua omnes qui in monumentis sunt audient vocem Filii Dei : (Ⅳ)

*****

Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient en laquelle tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix; (Ⅵ)

*****

Ne soyez point étonnés de cela : car l’heure viendra, en laquelle tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix. (Ⅶ)

*****

Ne soyez pas surpris de cela; car l'heure vient que tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, (Ⅷ)

*****

5. 29  
Et ils en sortiront, ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie; ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de condamnation.

Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. (Ⅰ)

*****

καὶ ἐκπορεύσονται οἱ τὰ ἀγαθὰ ποιήσαντες εἰς ἀνάστασιν ζωῆς, οἱ ⸀δὲ τὰ φαῦλα πράξαντες εἰς ἀνάστασιν κρίσεως. (Ⅲ)

*****

et procedent qui bona fecerunt, in resurrectionem vitæ ; qui vero mala egerunt, in resurrectionem judicii. (Ⅳ)

*****

et ils sortiront, ceux qui auront pratiqué le bien, en résurrection de vie; et ceux qui auront fait le mal, en résurrection de jugement. (Ⅵ)

*****

Et ils sortiront, savoir ceux qui auront bien fait, en résurrection de vie ; et ceux qui auront mal fait, en résurrection de condamnation. (Ⅶ)

*****

Et sortiront: savoir, ceux qui auront bien fait, en résurrection de vie; et ceux qui auront mal fait, en résurrection de condamnation. (Ⅷ)

*****

5. 30  
Je ne puis rien faire de moi-même. Selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. (Ⅰ)

*****

Οὐ δύναμαι ἐγὼ ποιεῖν ἀπ’ ἐμαυτοῦ οὐδέν· καθὼς ἀκούω κρίνω, καὶ ἡ κρίσις ἡ ἐμὴ δικαία ἐστίν, ὅτι οὐ ζητῶ τὸ θέλημα τὸ ἐμὸν ἀλλὰ τὸ θέλημα τοῦ πέμψαντός ⸀με. (Ⅲ)

*****

Non possum ego a meipso facere quidquam. Sicut audio, judico : et judicium meum justum est, quia non quæro voluntatem meam, sed voluntatem ejus qui misit me.\ (Ⅳ)

*****

Je ne puis rien faire, moi, de moi-même; je juge selon ce que j’entends, et mon jugement est juste; car je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. (Ⅵ)

*****

Je ne puis rien faire de moi-même : je juge conformément à ce que j’entends, et mon jugement est juste ; car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé. (Ⅶ)

*****

Je ne puis rien faire de moi-même, je juge selon que j'entends, et mon jugement est juste, car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m'a envoyé. (Ⅷ)

*****

5. 31  
Si c'est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas véridique.

Si c'est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas vrai. (Ⅰ)

*****

Ἐὰν ἐγὼ μαρτυρῶ περὶ ἐμαυτοῦ, ἡ μαρτυρία μου οὐκ ἔστιν ἀληθής· (Ⅲ)

*****

Si ego testimonium perhibeo de meipso, testimonium meum non est verum. (Ⅳ)

*****

Si moi je rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. (Ⅵ)

*****

Si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas digne de foi. (Ⅶ)

*****

Si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage n'est pas digne de foi. (Ⅷ)

*****

5. 32  
Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu'il rend de moi est véridique.

Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu'il rend de moi est vrai. (Ⅰ)

*****

ἄλλος ἐστὶν ὁ μαρτυρῶν περὶ ἐμοῦ, καὶ οἶδα ὅτι ἀληθής ἐστιν ἡ μαρτυρία ἣν μαρτυρεῖ περὶ ἐμοῦ. (Ⅲ)

*****

Alius est qui testimonium perhibet de me : et scio quia verum est testimonium, quod perhibet de me. (Ⅳ)

*****

C’est un autre qui rend témoignage de moi; et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai. (Ⅵ)

*****

C’est un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est digne de foi. (Ⅶ)

*****

Il y en a un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu'il me rend est digne de foi. (Ⅷ)

*****

5. 33  
Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité.

Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. (Ⅰ)

*****

ὑμεῖς ἀπεστάλκατε πρὸς Ἰωάννην, καὶ μεμαρτύρηκε τῇ ἀληθείᾳ· (Ⅲ)

*****

Vos misistis ad Joannem, et testimonium perhibuit veritati. (Ⅳ)

*****

Vous, vous avez envoyé auprès de Jean, et il a rendu témoignage à la vérité; (Ⅵ)

*****

Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. (Ⅶ)

*****

Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. (Ⅷ)

*****

5. 34  
Pour moi, ce n'est pas d'un homme que je reçois le témoignage; mais je dis cela afin que vous soyez sauvés.

Pour moi ce n'est pas d'un homme que je reçois le témoignage; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés. (Ⅰ)

*****

ἐγὼ δὲ οὐ παρὰ ἀνθρώπου τὴν μαρτυρίαν λαμβάνω, ἀλλὰ ταῦτα λέγω ἵνα ὑμεῖς σωθῆτε. (Ⅲ)

*****

Ego autem non ab homine testimonium accipio : sed hæc dico ut vos salvi sitis. (Ⅳ)

*****

mais moi, je ne reçois pas témoignage de l’homme, mais je dis ces choses afin que vous, vous soyez sauvés. (Ⅵ)

*****

Or je ne cherche point le témoignage des hommes ; mais je dis ces choses afin que vous soyez sauvés. (Ⅶ)

*****

Pour moi, je ne recherche point le témoignage de l'homme, mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés. (Ⅷ)

*****

5. 35  
Jean était la lampe qui brûle et luit, mais vous n'avez voulu que vous réjouir un moment à sa lumière.

Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière. (Ⅰ)

*****

ἐκεῖνος ἦν ὁ λύχνος ὁ καιόμενος καὶ φαίνων, ὑμεῖς δὲ ἠθελήσατε ἀγαλλιαθῆναι πρὸς ὥραν ἐν τῷ φωτὶ αὐτοῦ· (Ⅲ)

*****

Ille erat lucerna ardens et lucens : vos autem voluistis ad horam exsultare in luce ejus. (Ⅳ)

*****

Celui-là était la lampe ardente et brillante; et vous, vous avez voulu vous réjouir pour un temps à sa lumière; (Ⅵ)

*****

Il était une lampe ardente et brillante ; et vous avez voulu vous réjouir pour un peu de temps en sa lumière. (Ⅶ)

*****

Jean était la lampe qui brûle, et qui luit, et vous avez voulu, pour un moment, vous réjouir à sa lumière. (Ⅷ)

*****

5. 36  
Pour moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, rendent témoignage de moi, que c'est le Père qui m'a envoyé.

Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les oeuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c'est le Père qui m'a envoyé. (Ⅰ)

*****

ἐγὼ δὲ ἔχω τὴν μαρτυρίαν ⸀μείζω τοῦ Ἰωάννου, τὰ γὰρ ἔργα ἃ ⸀δέδωκέν μοι ὁ πατὴρ ἵνα τελειώσω αὐτά, αὐτὰ τὰ ἔργα ⸀ἃ ποιῶ, μαρτυρεῖ περὶ ἐμοῦ ὅτι ὁ πατήρ με ἀπέσταλκεν, (Ⅲ)

*****

Ego autem habeo testimonium majus Joanne. Opera enim quæ dedit mihi Pater ut perficiam ea : ipsa opera, quæ ego facio, testimonium perhibent de me, quia Pater misit me : (Ⅳ)

*****

mais moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les œuvres que le Père m’a données pour les accomplir, ces œuvres mêmes que je fais rendent témoignage de moi, que le Père m’a envoyé. (Ⅵ)

*****

Mais moi j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que mon Père m’a données pour les accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que mon Père m’a envoyé. (Ⅶ)

*****

Mais moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les ouvres que mon Père m'a donné d'accomplir, ces œuvres même que je fais, rendent de moi ce témoignage, que mon Père m'a envoyé. (Ⅷ)

*****

5. 37  
Et le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n'avez jamais entendu sa voix, ni vu sa face.

Et le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez point vu sa face, (Ⅰ)

*****

καὶ ὁ πέμψας με πατὴρ ⸀ἐκεῖνος μεμαρτύρηκεν περὶ ἐμοῦ. οὔτε φωνὴν αὐτοῦ ⸂πώποτε ἀκηκόατε⸃ οὔτε εἶδος αὐτοῦ ἑωράκατε, (Ⅲ)

*****

et qui misit me Pater, ipse testimonium perhibuit de me : neque vocem ejus umquam audistis, neque speciem ejus vidistis : (Ⅳ)

*****

Et le Père qui m’a envoyé, lui, a rendu témoignage de moi. Jamais vous n’avez entendu sa voix, ni vu sa figure; (Ⅵ)

*****

Et le Père qui m’a envoyé, a lui-même rendu témoignage de moi ; jamais vous n’ouîtes sa voix, ni ne vîtes sa face. (Ⅶ)

*****

Et le Père qui m'a envoyé a lui-même rendu témoignage de moi. Vous n'avez jamais entendu sa voix, ni vu sa face. (Ⅷ)

*****

5. 38  
Et vous n'avez point sa parole demeurant en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu'il a envoyé.

et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu'il a envoyé. (Ⅰ)

*****

καὶ τὸν λόγον αὐτοῦ οὐκ ἔχετε ⸂ἐν ὑμῖν μένοντα⸃, ὅτι ὃν ἀπέστειλεν ἐκεῖνος τούτῳ ὑμεῖς οὐ πιστεύετε. (Ⅲ)

*****

et verbum ejus non habetis in vobis manens : quia quem misit ille, huic vos non creditis. (Ⅳ)

*****

et vous n’avez pas sa parole demeurant en vous; car celui-là que lui a envoyé, vous, vous ne le croyez pas. (Ⅵ)

*****

Et vous n’avez point sa parole demeurante en vous ; puisque vous ne croyez point à celui qu’il a envoyé. (Ⅶ)

*****

Et sa parole ne demeure pas en vous; puisque vous ne croyez point à celui qu'il vous a envoyé. (Ⅷ)

*****

5. 39  
Vous scrutez les Écritures, parce que vous pensez trouver en elles la vie éternelle;

Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Ⅰ)

*****

Ἐραυνᾶτε τὰς γραφάς, ὅτι ὑμεῖς δοκεῖτε ἐν αὐταῖς ζωὴν αἰώνιον ἔχειν· καὶ ἐκεῖναί εἰσιν αἱ μαρτυροῦσαι περὶ ἐμοῦ· (Ⅲ)

*****

Scrutamini Scripturas, quia vos putatis in ipsis vitam æternam habere : et illæ sunt quæ testimonium perhibent de me : (Ⅳ)

*****

Sondez les écritures, car vous, vous estimez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi: (Ⅵ)

*****

Enquérez-vous diligemment des Ecritures : car vous estimez avoir par elles la vie éternelle, et ce sont elles qui portent témoignage de moi. (Ⅶ)

*****

Vous sondez les Écritures, parce qu'en elles vous croyez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Ⅷ)

*****

5. 40  
Or, ce sont elles qui rendent témoignage de moi; et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie.

Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie! (Ⅰ)

*****

καὶ οὐ θέλετε ἐλθεῖν πρός με ἵνα ζωὴν ἔχητε. (Ⅲ)

*****

et non vultis venire ad me ut vitam habeatis. (Ⅳ)

*****

— et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie. (Ⅵ)

*****

Mais vous ne voulez point venir à moi, pour avoir la vie. (Ⅶ)

*****

Et vous ne voulez point venir à moi, pour avoir la vie. (Ⅷ)

*****

5. 41  
Ce n'est point que je demande ma gloire aux hommes.

Je ne tire pas ma gloire des hommes. (Ⅰ)

*****

δόξαν παρὰ ἀνθρώπων οὐ λαμβάνω, (Ⅲ)

*****

Claritatem ab hominibus non accipio. (Ⅳ)

*****

Je ne reçois pas de gloire des hommes; (Ⅵ)

*****

Je ne tire point ma gloire des hommes. (Ⅶ)

*****

Je ne reçois point ma gloire de la part des hommes; (Ⅷ)

*****

5. 42  
Mais je vous connais, je sais que vous n'avez pas en vous l'amour de Dieu.

Mais je sais que vous n'avez point en vous l'amour de Dieu. (Ⅰ)

*****

ἀλλὰ ἔγνωκα ὑμᾶς ὅτι τὴν ἀγάπην τοῦ θεοῦ οὐκ ἔχετε ἐν ἑαυτοῖς. (Ⅲ)

*****

Sed cognovi vos, quia dilectionem Dei non habetis in vobis. (Ⅳ)

*****

mais je vous connais, et je sais que vous n’avez pas l’amour de Dieu en vous. (Ⅵ)

*****

Mais je connais bien que vous n’avez point l’amour de Dieu en vous. (Ⅶ)

*****

Mais je sais que vous n'avez point en vous-mêmes l'amour de Dieu. (Ⅷ)

*****

5. 43  
Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; qu'un autre vienne en son propre nom, et vous le recevrez.

Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. (Ⅰ)

*****

ἐγὼ ἐλήλυθα ἐν τῷ ὀνόματι τοῦ πατρός μου καὶ οὐ λαμβάνετέ με· ἐὰν ἄλλος ἔλθῃ ἐν τῷ ὀνόματι τῷ ἰδίῳ, ἐκεῖνον λήμψεσθε. (Ⅲ)

*****

Ego veni in nomine Patris mei, et non accipitis me ; si alius venerit in nomine suo, illum accipietis. (Ⅳ)

*****

Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, celui-là vous le recevrez. (Ⅵ)

*****

Je suis venu au Nom de mon Père, et vous ne me recevez point ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. (Ⅶ)

*****

Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. (Ⅷ)

*****

5. 44  
Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne recherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul?

Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? (Ⅰ)

*****

πῶς δύνασθε ὑμεῖς πιστεῦσαι, δόξαν παρ’ ἀλλήλων λαμβάνοντες, καὶ τὴν δόξαν τὴν παρὰ τοῦ μόνου θεοῦ οὐ ζητεῖτε; (Ⅲ)

*****

Quomodo vos potestis credere, qui gloriam ab invicem accipitis, et gloriam quæ a solo Deo est, non quæritis ? (Ⅳ)

*****

Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez de la gloire l’un de l’autre et qui ne cherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul? (Ⅵ)

*****

Comment pouvez-vous croire, puisque vous cherchez la gloire l’un de l’autre, et que vous ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? (Ⅶ)

*****

Comment pouvez-vous croire, quand vous tirez votre gloire les uns des autres, et que vous ne recherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? (Ⅷ)

*****

5. 45  
Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai devant le Père; votre accusateur c'est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance.

Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c'est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. (Ⅰ)

*****

μὴ δοκεῖτε ὅτι ἐγὼ κατηγορήσω ὑμῶν πρὸς τὸν πατέρα· ἔστιν ὁ κατηγορῶν ὑμῶν Μωϋσῆς, εἰς ὃν ὑμεῖς ἠλπίκατε. (Ⅲ)

*****

Nolite putare quia ego accusaturus sim vos apud Patrem : est qui accusat vos Moyses, in quo vos speratis. (Ⅳ)

*****

Ne pensez pas que moi, je vous accuserai devant le Père; il y en a un qui vous accuse, Moïse en qui vous espérez. (Ⅵ)

*****

Ne croyez point que je vous doive accuser envers mon Père ; Moïse sur qui vous vous fondez, est celui qui vous accusera. (Ⅶ)

*****

Ne pensez point que moi je vous accuse devant le Père; Moïse, en qui vous espérez, est celui qui vous accusera. (Ⅷ)

*****

5. 46  
Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu'il a écrit de moi.

Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu'il a écrit de moi. (Ⅰ)

*****

εἰ γὰρ ἐπιστεύετε Μωϋσεῖ, ἐπιστεύετε ἂν ἐμοί, περὶ γὰρ ἐμοῦ ἐκεῖνος ἔγραψεν. (Ⅲ)

*****

Si enim crederetis Moysi, crederetis forsitan et mihi : de me enim ille scripsit. (Ⅳ)

*****

Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi; car lui a écrit de moi. (Ⅵ)

*****

Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi ; vu qu’il a écrit de moi. (Ⅶ)

*****

Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi; car il a écrit de moi. (Ⅷ)

*****

5. 47  
Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles?"

Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles? (Ⅰ)

*****

εἰ δὲ τοῖς ἐκείνου γράμμασιν οὐ πιστεύετε, πῶς τοῖς ἐμοῖς ῥήμασιν πιστεύσετε; (Ⅲ)

*****

Si autem illius litteris non creditis, quomodo verbis meis credetis ? (Ⅳ)

*****

Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles? (Ⅵ)

*****

Mais si vous ne croyez point à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? (Ⅶ)

*****

Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles? (Ⅷ)

*****



Page: 1

Chapitre 5

| | | | 5| | | | | | | | | | | | | | | | |





Home | ♥ Notre Projet ♥ ⇄ ♥ Votre projet ♥