Tobie
> Tobie  >
22 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


12. 1  
Alors Tobie appela auprès de lui son fils et lui dit : " Que donnerons-nous à ce saint homme qui t'a accompagné dans ton voyage? "
- Tunc vocavit ad se Tobias filium suum, dixitque ei : Quid possumus dare viro isti sancto, qui venit tecum ? (Ⅳ)
12. 2  
Tobie répondit à son père : " Mon père, quelle récompense pouvons-nous lui offrir? Y a-t-il quelque chose qui soit en rapport avec ses services?
- Respondens Tobias, dixit patri suo : Pater, quam mercedem dabimus ei ? aut quid dignum poterit esse beneficiis ejus ? (Ⅳ)
12. 3  
Il m'a conduit et ramené sain et sauf; il a été lui-même recevoir l'argent de Gabélus; il m'a fait avoir une femme, dont il a éloigné le démon, et il a rempli de joie ses parents; il m'a sauvé moi-même du poisson qui allait me dévorer; il t'a fait voir la lumière du ciel, et par lui nous avons été comblés de toutes sortes de biens. Que pouvons-nous lui donner qui égale ce qu'il a fait pour nous?
- Me duxit et reduxit sanum, pecuniam a Gabelo ipse recepit, uxorem ipse me habere fecit, et dæmonium ab ea ipse compescuit : gaudium parentibus ejus fecit, meipsum a devoratione piscis eripuit, te quoque videre fecit lumen cæli, et bonis omnibus per eum repleti sumus. Quid illi ad hæc poterimus dignum dare ? (Ⅳ)
12. 4  
Mais je te prie, mon père, de lui demander s'il ne daignerait pas accepter la moitié de tout le bien que nous avons apporté. "
- Sed peto te, pater mi, ut roges eum, si forte dignabitur medietatem de omnibus quæ allata sunt, sibi assumere. (Ⅳ)
12. 5  
L'ayant donc appelé, Tobie et son fils le prirent à part, et le prièrent de vouloir bien accepter la moitié de tout ce qu'ils avaient rapporté.
- Et vocantes eum, pater scilicet et filius, tulerunt eum in partem : et rogare cœperunt ut dignaretur dimidiam partem omnium quæ attulerant acceptam habere.\ (Ⅳ)
12. 6  
Alors l'ange, seul avec eux, leur dit : " Bénissez le Dieu du ciel et rendez-lui gloire devant tout être qui a vie, parce qu'il a exercé envers vous sa miséricorde.
- Tunc dixit eis occulte : Benedicite Deum cæli, et coram omnibus viventibus confitemini ei, quia fecit vobiscum misericordiam suam. (Ⅳ)
12. 7  
Il est bon de tenir caché le secret du roi, mais il est honorable de révéler et de publier les œuvres de Dieu.
- Etenim sacramentum regis abscondere bonum est : opera autem Dei revelare et confiteri honorificum est. (Ⅳ)
12. 8  
La prière est bonne avec le jeûne, et l'aumône vaut mieux que l'or et les trésors.
- Bona est oratio cum jejunio, et eleemosyna magis quam thesauros auri recondere : (Ⅳ)
12. 9  
Car l'aumône délivre de la mort, et c'est elle qui efface les péchés, et qui fait trouver la miséricorde et la vie éternelle.
- quoniam eleemosyna a morte liberat, et ipsa est quæ purgat peccata, et facit invenire misericordiam et viam æternam. (Ⅳ)
12. 10  
Mais ceux qui commettent le péché et l'iniquité sont leurs propres ennemis.
- Qui autem faciunt peccatum et iniquitatem, hostes sunt animæ suæ. (Ⅳ)
12. 11  
Je vais donc vous découvrir la vérité, et je ne veux vous rien cacher.
- Manifesto ergo vobis veritatem, et non abscondam a vobis occultum sermonem. (Ⅳ)
12. 12  
Lorsque tu priais avec larmes et que tu donnais la sépulture aux morts; lorsque, quittant ton repas, tu cachais les morts dans ta maison pendant le jour, et que tu les mettais en terre pendant la nuit, je présentais ta prière au Seigneur.
- Quando orabas cum lacrimis, et sepeliebas mortuos, et derelinquebas prandium tuum, et mortuos abscondebas per diem in domo tua, et nocte sepeliebas eos, ego obtuli orationem tuam Domino. (Ⅳ)
12. 13  
Et parce que tu étais agréable à Dieu, il a fallu que la tentation t'éprouvât.
- Et quia acceptus eras Deo, necesse fuit ut tentatio probaret te. (Ⅳ)
12. 14  
Maintenant, le Seigneur m'a envoyé pour te guérir, et pour délivrer du démon Sara, la femme de ton fils.
- Et nunc misit me Dominus ut curarem te, et Saram uxorem filii tui a dæmonio liberarem. (Ⅳ)
12. 15  
Je suis l'ange Raphaël, un de sept qui nous tenons en présence du Seigneur. "
- Ego enim sum Raphaël angelus, unus ex septem qui adstamus ante Dominum. (Ⅳ)
12. 16  
En entendant ces paroles, ils furent hors d'eux-mêmes, et, tout tremblant, ils tombèrent la face contre terre.
- Cumque hæc audissent, turbati sunt, et trementes ceciderunt super terram in faciem suam. (Ⅳ)
12. 17  
Et l'ange leur dit : " Que la paix soit avec vous ! Ne craignez point.
- Dixitque eis angelus : Pax vobis : nolite timere. (Ⅳ)
12. 18  
Car, lorsque j'étais avec vous, j'y étais par la volonté de Dieu; bénissez-le donc et chantez ses louanges.
- Etenim cum essem vobiscum, per voluntatem Dei eram : ipsum benedicite, et cantate illi. (Ⅳ)
12. 19  
Il vous a paru que je mangeais et buvais avec vous; mais je me nourrissais d'un aliment invisible et d'une boisson que l'œil de l'homme ne peut atteindre.
- Videbar quidem vobiscum manducare et bibere : sed ego cibo invisibili, et potu qui ab hominibus videri non potest, utor. (Ⅳ)
12. 20  
Il est donc temps que je retourne vers celui qui m'a envoyé; mais vous, bénissez Dieu et publiez toutes ses merveilles. "
- Tempus est ergo ut revertar ad eum qui me misit : vos autem benedicite Deum, et narrate omnia mirabilia ejus. (Ⅳ)
12. 21  
Après avoir ainsi parlé, il fut dérobé à leurs regards, et ils ne purent plus le voir.
- Et cum hæc dixisset, ab aspectu eorum ablatus est, et ultra eum videre non potuerunt. (Ⅳ)
12. 22  
Alors, s'étant prosternés pendant trois heures le visage contre terre, ils bénirent Dieu et, s'étant levés, ils racontèrent toutes ses merveilles.
- Tunc prostrati per horas tres in faciem, benedixerunt Deum : et exsurgentes narraverunt omnia mirabilia ejus. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 12

| | | | | | | | | | | 12| | |







Home