Tobie
> Tobie  >
20 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


7. 1  
Ils entrèrent chez Raguel, qui les reçut avec joie.
- Ingressi sunt autem ad Raguelem, et suscepit eos Raguel cum gaudio. (Ⅳ)
7. 2  
A la vue de Tobie, Raguel dit à Anne, sa femme : " Comme ce jeune homme ressemble à mon cousin ! "
- Intuensque Tobiam Raguel, dixit Annæ uxori suæ : Quam similis est juvenis iste consobrino meo ! (Ⅳ)
7. 3  
Ayant ainsi parlé, il dit aux voyageurs : " D'où êtes-vous, jeunes gens, nos frères? " Ils répondirent : " Nous sommes de la tribu de Nephthali, du nombre des captifs de Ninive. "
- Et cum hæc dixisset, ait : Unde estis juvenes fratres nostri ? At illi dixerunt : Ex tribu Nephthali sumus, ex captivitate Ninive. (Ⅳ)
7. 4  
Raguel leur dit : " Connaissez-vous Tobie, mon frère? " — " Nous le connaissons, " répondirent-ils.
- Dixitque illis Raguel : Nostis Tobiam fratrem meum ? Qui dixerunt : Novimus. (Ⅳ)
7. 5  
Et comme Raguel disait beaucoup de bien de Tobie, l'ange lui dit : " Tobie, dont tu nous parles, est le père de ce jeune homme. "
- Cumque multa bona loqueretur de eo, dixit angelus ad Raguelem : Tobias, de quo interrogas, pater istius est. (Ⅳ)
7. 6  
Aussitôt Raguel courut à lui et l'embrassa avec larmes, pleurant à son cou.
- Et misit se Raguel, et cum lacrimis osculatus est eum, et plorans supra collum ejus (Ⅳ)
7. 7  
" Sois béni, mon fils, dit-il, car tu es fils d'un homme de bien, du meilleur des hommes ! "
- dixit : Benedictio sit tibi, fili mi, quia boni et optimi viri filius es. (Ⅳ)
7. 8  
Et Anne, sa femme, et Sara, leur fille, versaient des larmes.
- Et Anna uxor ejus, et Sara ipsorum filia, lacrimatæ sunt. (Ⅳ)
7. 9  
Après qu'ils se furent ainsi parlés, Raguel fit tuer un bélier et préparer un festin; et, comme il les engageait à s'asseoir pour le repas,
- Postquam autem locuti sunt, præcepit Raguel occidi arietem, et parari convivium. Cumque hortaretur eos discumbere ad prandium, (Ⅳ)
7. 10  
Tobie dit : " Je ne mangerai ni ne boirai ici aujourd'hui, que tu ne m'aies d'abord accordé ma demande, et que tu ne me promettes de me donner Sara, ta fille. "
- Tobias dixit : Hic ego hodie non manducabo neque bibam, nisi prius petitionem meam confirmes, et promittas mihi dare Saram filiam tuam. (Ⅳ)
7. 11  
En entendant ces mots, Raguel fut saisi de frayeur, sachant ce qui était arrivé aux sept maris qui s'étaient approchés d'elle, et il commença à craindre que pareil malheur n'arrivât encore à celui-ci. Comme il était dans cette incertitude et ne donnait aucune réponse à la demande de Tobie,
- Quo audito verbo Raguel expavit, sciens quid evenerit illis septem viris qui ingressi sunt ad eam : et timere cœpit ne forte et hunc similiter contingeret. Et cum nutaret, et non daret petenti ullum responsum, (Ⅳ)
7. 12  
l'ange lui dit : " N'appréhende point de donner ta fille à ce jeune homme; car c'est à lui, qui craint Dieu, qu'elle doit appartenir comme épouse; voilà pourquoi aucun autre n'a pu la posséder. "
- dixit ei angelus : Noli timere dare eam isti, quoniam huic timenti Deum debetur conjux filia tua : propterea alius non potuit habere illam. (Ⅳ)
7. 13  
Alors Raguel dit : " Je ne doute pas que Dieu n'ait admis en sa présence mes prières et mes larmes.
- Tunc dixit Raguel : Non dubito quod Deus preces et lacrimas meas in conspectu suo admiserit. (Ⅳ)
7. 14  
Et je crois qu'il vous a fait venir vers moi, afin que ma fille épousât son parent, selon la loi de Moïse. N'aie donc plus de doute que je te la donne. "
- Et credo quoniam ideo fecit vos venire ad me, ut ista conjungeretur cognationi suæ secundum legem Moysi : et nunc noli dubium gerere quod tibi eam tradam. (Ⅳ)
7. 15  
Et prenant la main droite de sa fille, il la mit dans la main droite de Tobie, en disant : " Que le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob soit avec vous, que lui-même vous unisse et qu'il répande sur vous sa pleine bénédiction ! "
- Et apprehendens dexteram filiæ suæ, dexteræ Tobiæ tradidit, dicens : Deus Abraham, et Deus Isaac, et Deus Jacob vobiscum sit, et ipse conjungat vos, impleatque benedictionem suam in vobis. (Ⅳ)
7. 16  
Puis ayant pris du papier, ils rédigèrent l'acte du mariage.
- Et accepta carta, fecerunt conscriptionem conjugii. (Ⅳ)
7. 17  
Après quoi, ils prirent part au festin, en bénissant Dieu.
- Et post hæc epulati sunt, benedicentes Deum. (Ⅳ)
7. 18  
Raguel appela Anne, sa femme, et lui ordonna de préparer une autre chambre.
- Vocavitque Raguel ad se Annam uxorem suam, et præcepit ei ut præpararet alterum cubiculum. (Ⅳ)
7. 19  
Elle y conduisit Sara, sa fille, qui se prit à pleurer.
- Et introduxit illuc Saram filiam suam, et lacrimata est. (Ⅳ)
7. 20  
Et elle lui dit : " Aie bon courage, ma fille. Que le Seigneur du ciel te donne la joie à la place du chagrin que tu as éprouvé ! "
- Dixitque ei : Forti animo esto, filia mea : Dominus cæli det tibi gaudium pro tædio quod perpessa es. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 7

| | | | | | 7| | | | | | | |







Home