Tobie
> Tobie  >
23 Verses | Page 1 / 1
(Version Crampon)


Afficher / Cacher


2. 1  
Après cela, une fête du Seigneur étant venue, et un grand repas ayant été préparé dans la maison de Tobie,
- Post hæc vero, cum esset dies festus Domini, et factum esset prandium bonum in domo Tobiæ, (Ⅳ)
2. 2  
il dit à son fils : " Va et amène quelques hommes de notre tribu, craignant Dieu, afin qu'ils mangent avec nous. "
- dixit filio suo : Vade, et adduc aliquos de tribu nostra, timentes Deum, ut epulentur nobiscum. (Ⅳ)
2. 3  
Son fils partit; à son retour, il lui annonça qu'un des enfants d'Israël, qu'on avait assassiné, gisait dans la rue. A l'instant, Tobie se leva de table et, laissant là le repas sans avoir rien mangé, arriva au cadavre,
- Cumque abiisset, reversus nuntiavit ei unum ex filiis Israël jugulatum jacere in platea. Statimque exiliens de accubitu suo, relinquens prandium, jejunus pervenit ad corpus : (Ⅳ)
2. 4  
le prit et le rapporta secrètement à sa maison, afin de l'inhumer avec précaution après le coucher du soleil.
- tollensque illud portavit ad domum suam occulte, ut dum sol occubuisset, caute sepeliret eum. (Ⅳ)
2. 5  
Lorsqu'il l'eut caché, il prit son repas avec larmes et tremblement,
- Cumque occultasset corpus, manducavit panem cum luctu et tremore, (Ⅳ)
2. 6  
au souvenir de cette parole que le Seigneur avait dite par le prophète Amos : " Vos jours de fêtes seront changés en gémissements et en deuil. "
- memorans illum sermonem, quem dixit Dominus per Amos prophetam : Dies festi vestri convertentur in lamentationem et luctum. (Ⅳ)
2. 7  
Puis, quand le soleil fut couché, il sortit et mit le corps en terre.
- Cum vero sol occubuisset, abiit, et sepelivit eum. (Ⅳ)
2. 8  
Tous ses voisins le blâmaient en disant : " On a déjà ordonné de te faire mourir pour ce sujet, et à peine as-tu échappé à cet arrêt de mort, que tu recommences à donner aux morts la sépulture ! "
- Arguebant autem eum omnes proximi ejus, dicentes : Jam hujus rei causa interfici jussus es, et vix effugisti mortis imperium, et iterum sepelis mortuos ? (Ⅳ)
2. 9  
Mais Tobie, craignant plus Dieu que le roi, enlevait les corps de ceux qui avaient été tués, les cachait dans sa maison et les inhumait pendant la nuit.
- Sed Tobias plus timens Deum quam regem, rapiebat corpora occisorum, et occultabat in domo sua, et mediis noctibus sepeliebat ea.\ (Ⅳ)
2. 10  
Un jour qu'il s'était fatigué à donner la sépulture aux morts, étant rentré à sa maison, il se jeta au pied de la muraille et s'endormit.
- Contigit autem ut quadam die fatigatus a sepultura, veniens in domum suam, jactasset se juxta parietem, et obdormisset, (Ⅳ)
2. 11  
Pendant qu'il dormait, il tomba d'un nid d'hirondelles de la fiente chaude sur ses yeux, et il devint aveugle.
- et ex nido hirundinum dormienti illi calida stercora inciderent super oculos ejus, fieretque cæcus. (Ⅳ)
2. 12  
Dieu permit que cette épreuve lui arrivât, afin que sa patience, comme celle du saint homme Job, fût donnée en exemple à la postérité.
- Hanc autem tentationem ideo permisit Dominus evenire illi, ut posteris daretur exemplum patientiæ ejus, sicut et sancti Job. (Ⅳ)
2. 13  
Car, ayant toujours craint Dieu dès son enfance et observé ses commandements, il ne s'attrista pas contre Dieu de ce que le malheur de la cécité l'avait atteint.
- Nam cum ab infantia sua semper Deum timuerit, et mandata ejus custodierit, non est contristatus contra Deum quod plaga cæcitatis evenerit ei, (Ⅳ)
2. 14  
Mais il resta inébranlable dans la crainte de Dieu, lui rendant grâces tous les jours de sa vie.
- sed immobilis in Dei timore permansit, agens gratias Deo omnibus diebus vitæ suæ. (Ⅳ)
2. 15  
De même que les chefs de tribu insultaient au bienheureux Job, ainsi les parents et les amis de Tobie raillaient sa conduite, en disant :
- Nam sicut beato Job insultabant reges, ita isti parentes et cognati ejus irridebant vitam ejus, dicentes : (Ⅳ)
2. 16  
" Qu'est devenue ton espérance, pour laquelle tu faisais des aumônes et donnais la sépulture aux morts? "
- Ubi est spes tua, pro qua eleemosynas et sepulturas faciebas ? (Ⅳ)
2. 17  
Tobie les reprenait en disant : " Ne parlez pas ainsi;
- Tobias vero increpabat eos, dicens : Nolite ita loqui : (Ⅳ)
2. 18  
car nous sommes enfants des saints, et nous attendons cette vie que Dieu doit donner à ceux qui ne lui retirent jamais leur fidélité. "
- quoniam filii sanctorum sumus, et vitam illam expectamus, quam Deus daturus est his qui fidem suam numquam mutant ab eo. (Ⅳ)
2. 19  
Anne, sa femme, allait tous les jours tisser de la toile et, par le travail de ses mains, elle rapportait, pour leur entretien, ce qu'elle pouvait gagner.
- Anna vero uxor ejus ibat ad opus textrinum quotidie, et de labore manuum suarum victum quem consequi poterat, deferebat. (Ⅳ)
2. 20  
Il arriva ainsi qu'ayant reçu un chevreau, elle l'apporta à la maison.
- Unde factum est ut hædum caprarum accipiens detulisset domi : (Ⅳ)
2. 21  
Son mari, ayant entendu le bêlement du chevreau dit : " Voyez si ce chevreau n'aurait pas été dérobé, et rendez-le à son maître, car il ne nous est pas permis de rien manger qui provienne d'un vol, ni même d'y toucher. "
- cujus cum vocem balantis vir ejus audisset, dixit : Videte, ne forte furtivus sit : reddite eum dominis suis, quia non licet nobis aut edere ex furto aliquid, aut contingere. (Ⅳ)
2. 22  
Alors sa femme répondit avec colère : " Il est manifeste que ton espérance est devenue vaine; voilà ce que t'ont rapporté tes aumônes ! "
- Ad hæc uxor ejus irata respondit : Manifeste vana facta est spes tua, et eleemosynæ tuæ modo apparuerunt. (Ⅳ)
2. 23  
C'est par ces discours et d'autres semblables qu'elle l'injuriait.
- Atque his et aliis hujuscemodi verbis exprobrabat ei. (Ⅳ)


Page: 1

Chapitre 2

| 2| | | | | | | | | | | | |







Home